Mobile Money
Quels modèles économiques pour relever les
défis à venir? Cas de la Côte d’Ivoire
Source : Union Internationa...
Mobile Money, quels modèles économiques pour relever les défis à venir ? Cas de la Côte d’Ivoire
1
I. Remerciements
Cette ...
Mobile Money, quels modèles économiques pour relever les défis à venir ? Cas de la Côte d’Ivoire
2
Executive Summary
The e...
Mobile Money, quels modèles économiques pour relever les défis à venir ? Cas de la Côte d’Ivoire
3
breakthrough innovation...
Mobile Money, quels modèles économiques pour relever les défis à venir ? Cas de la Côte d’Ivoire
4
II. Contexte
L’Afrique ...
Mobile Money, quels modèles économiques pour relever les défis à venir ? Cas de la Côte d’Ivoire
5
Source Business Digest ...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

[HEC Mines Paris] -These Professionelle Mobile Money Resumé- B.KONE

76 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
76
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
19
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

[HEC Mines Paris] -These Professionelle Mobile Money Resumé- B.KONE

  1. 1. Mobile Money Quels modèles économiques pour relever les défis à venir? Cas de la Côte d’Ivoire Source : Union Internationale des Télécommunication (IUT blog) Exécutive Mastère Spécialisé Management Stratégique de l’Information et des Technologies (MSIT) HEC Paris – MINES ParisTech Thèse professionnelle rédigée par Bruno KONE Promo 2016 Tuteurs : Joseph Nehmé, Professeur Affilié au sein du département Management des Opérations et des Systèmes d'Information à HEC Paris Arnauld Taffin, Business Area Radio Director, Ericsson France Jury : Marie-Hélène Delmond, Professeur HEC Paris, Co-directrice scientifique de l’Exécutive Mastère MSIT Fabien Coelho, Enseignant chercheur, MINES ParisTech, Co-directeur scientifique de l’Exécutive Mastère MSIT
  2. 2. Mobile Money, quels modèles économiques pour relever les défis à venir ? Cas de la Côte d’Ivoire 1 I. Remerciements Cette thèse est l’aboutissement d’un travail de plusieurs mois qui a démarré par mon admission et le suivi de ma formation académique à l’Ecole HEC/Mines Paris. Ce projet de formation est un projet familial : consciente de l'implication et de l'organisation que demande la formation, ma famille a été d’une grande compréhension tout le long du cursus. Je tenais tout d’abord à remercier ma femme Edwige pour le support et la motivation qu’elle m’a apportés, mes enfants Emma et Samuel pour leur patience durant cette période. Mes remerciements vont à Marie-Hélène Delmond et à Fabien Coelho, co-directeurs de l’Executive Mastère MSIT pour leur conseil, leur transfert de connaissances et aussi à toute l’équipe professorale qui m’a formé sur le management stratégique des technologies. Je souhaite remercier mon tuteur académique et professionnel Joseph Nehmé Professeur affilié à HEC et Arnauld Taffin Directeur Avant-Vente Radio chez Ericsson pour leurs supports, leurs disponibilités et leurs conseils avisés durant ces mois. Je tiens également à remercier les interviewés pour leur disponibilité, particulièrement Nina Nzakirizou Kouacou (Directrice Stratégie et Marketing chez BICICI, Groupe BNP Paribas) et Nina Senou VA (Directrice Gestion des stocks SODECI) qui m’ont permis d’avoir accès aux entreprises pour mener mes entretiens à Abidjan. Je finirai mes remerciements chaleureux à toutes les personnes qui, de près ou de loin, m’ont aidé à mener cette thèse, à tous mes amis de promotion avec qui, j’ai beaucoup appris à travers les travaux de groupes et tout le personnel des écoles HEC/Mines Paris pour leur disponibilité et leur aide durant la formation. « Je dédie cette thèse à la mémoire de pépé SENOU qui nous a quitté si tôt… »
  3. 3. Mobile Money, quels modèles économiques pour relever les défis à venir ? Cas de la Côte d’Ivoire 2 Executive Summary The emergence of mobile telecommunications has opened new markets for telecom operators, mainly in developing countries. As a result of the underuse of banking facilities in these countries, access to financial services is a first step towards economic development. In order to improve their service portfolios, Mobile Network Operators also become Mobile Money Operators. By offering mobile financial services in addition to airtime top-up, they compete with banks. The case study on Mobile Money conducted during this project in Côte d’Ivoire aims to analyze the value chain of key players in the ecosystem of this disruptive service and answer the following questionbrag at would be the best business model for future challenges? To analyze Mobile Money service, my academic review was mainly based on:  four business models (Chaix L et al., 2011) to categorize relationships between stakeholders of Mobile Money (Banks and Operators)  the Business Model Canvas by Osterwalder et Pigneur (2010), to help analyze the strategic management of the service.  the disruptive innovation description, a term of art coined by Clayton Christensen (1997) and the technology adoption lifecycle and Crossing the Chasm according to Everett Rogers (1962) and Geoffrey Moore (2002). This theoretical study was compared to the data I collected during interviews conducted with various stakeholders of the Mobile Money sector in France and Côte d’Ivoire. Companies identified for interviews were selected for their role in the development of Mobile Money service in Côte d’Ivoire. They are mixed in nature, differ in size and revenue and include large multinationals as well as startups. This qualitative data was used to conduct the case study on Mobile Money and make recommendations. Since the economic recovery in 2012 following the post-electoral crisis in Côte d'Ivoire, Mobile Money has played an important role in the country’s economic landscape and in the Mobile Network Operators’ development strategy. Three years on, the service can boast 8.4 million subscribers, with 35% growth for 2015 alone. Today, the Mobile Money service has twice as many financial service accounts as traditional bank accounts after only a few years of operation. This progress is the result of the implementation of a flexible and encouraging regulatory framework that promotes partnerships between banks and mobile operators. The collaborative model adopted by the various players made it possible to reach unbanked people who were excluded from the formal banking market. This is a bottom-up
  4. 4. Mobile Money, quels modèles économiques pour relever les défis à venir ? Cas de la Côte d’Ivoire 3 breakthrough innovation, which provided the market with a simplified and less expensive product. The result of Mobile Money in Côte d’Ivoire is positive but the service still doesn't contribute significantly to Mobile operators' revenues. The study showed that in Côte d’Ivoire 50% of Mobile Money accounts are inactive. Future challenges for this disruptive service include reaching out to the group of buyers called "Mainstream" by Moore (2002); clients who buy only mature products and have solid references. To achieve this goal, regulations must quickly allow the operator to offer the under-served a direct access to credit services as well as accelerate the implementation of the interoperability of the service. To this end, the collaborative model between operators and banks will have to evolve towards a disintermediation model with the entry of a peer to peer model in the ecosystem. That would foster the development of more agile solutions for value-added services. In addition, the key players i.e. banks and operators, must evolve their strategies towards the creation of new structures that are relatively isolated from their core business model. To address the specific needs of unbanked customers they must develop a new business model supported by its own resources, processes and values.
  5. 5. Mobile Money, quels modèles économiques pour relever les défis à venir ? Cas de la Côte d’Ivoire 4 II. Contexte L’Afrique berceau de l’humanité a connu une diffusion difficile et lente des technologies. Au cours des dix dernières années, les NTIC1 ont connu une accélération dans le monde entier, plus particulièrement en Afrique. Portés par la vague de déploiement de la téléphonie mobile, les opérateurs télécoms ont su faire évoluer leur stratégie. Initialement centré sur le haut de la pyramide des revenus « high end segment », ils ont su développer rapidement un cœur de métier de grande consommation sur le segment des faibles revenus avec les abonnements prépayés. Cette acquisition de clients du segment du marché de masse permet aux opérateurs d’optimiser les revenus et de fidéliser les clients à travers des services à valeur ajoutée. Dans cette quête de diversifier les offres, de nouveaux partenariats entre opérateurs et banques, ont vu le jour pour donner naissance à des offres de différenciation tel que le transfert d’argent via le mobile : Le « Mobile Money2 ». La première expérience M-PESA3 amorcée au Kenya en 2007 a connu un succès spectaculaire. Ce nouvel usage via le mobile est maintenant généralisé à de nombreux pays en développement. Après l’Afrique de l’Est avec le Kenya, le phénomène est en pleine expansion en Afrique de l’Ouest principalement en Côte d’Ivoire. Cette thèse a pour objectif principal d’identifier les facteurs clefs du succès du Mobile Money, d’analyser les faiblesses du système et de faire des recommandations pour un modèle économique évolutif afin de relever les défis de l’avenir. Pour ce faire, je tâcherai de répondre aux points suivants : Eléments de définition  Qu’est-ce que le Mobile Money ? L’objectif est de comprendre le fonctionnement du service.  Quel est l’Ecosystème du Mobile Money ? L’objectif est d’identifier les acteurs clefs pour étudier l’évolution de la chaine de valeur. Eléments d’analyse  Analyse des premiers succès, quels sont les défis du futur ?  Quel Modèle économique « Business Model »? Eléments de prospective  Avenir de la banque de détail en Côte d’Ivoire face aux phénomènes du Mobile Money.  Quel modèle économique pour l’avenir. 1 NTIC Nouvelle Technologies de l’Information et des Communications 2 Mobile Money = L’argent mobile. Dans ce rapport, Mobile Money au lieu d’argent Mobile sera utilisée car les clients francophone identifient le service par l’expression anglaise. 3 M-Pesa (M pour mobile et pesa, argent en swahili langue utilisé au Kenya) est un système de micro financement et de transfert d'argent par téléphone mobile, lancé par Vodafone pour Safaricom
  6. 6. Mobile Money, quels modèles économiques pour relever les défis à venir ? Cas de la Côte d’Ivoire 5 Source Business Digest N° 243 (2014) "Je voulais être ici, parce que l'Afrique est en marche…L'Afrique est l'une des régions du monde à la plus forte croissance...Chaque jour des milliers de personnes dans le monde envoient et reçoivent de l’argent avec M PESA …c’est une idée géniale qui a démarrée ici au Kenya", a affirmé, le samedi 25 juillet 2015, Barack Obama, au premier jour d'une visite inédite au Kenya. Source France 24.

×