BUSSYMAG122_GABARIT BUSSYMAG NEW2009 26/05/10 18:43 Page1          La tradition de la St-Georges   Le concerts s’enchaînen...
BUSSYMAG122_GABARIT BUSSYMAG NEW2009 26/05/10 18:43 Page2
4 Vie de la cité    10 Dossier    14 Vie municipale    19 Magazine    21 Sport     24 PratiqueBUSSYMAG122_GABARIT BUSSYMAG...
BUSSYMAG122_GABARIT BUSSYMAG NEW2009 26/05/10 18:43 Page4       4                                                         ...
BUSSYMAG122_GABARIT BUSSYMAG NEW2009 26/05/10 18:43 Page5                                                                 ...
BUSSYMAG122_GABARIT BUSSYMAG NEW2009 26/05/10 18:43 Page6       6                                                         ...
BUSSYMAG122_GABARIT BUSSYMAG NEW2009 26/05/10 18:43 Page7                                                                 ...
BUSSYMAG122_GABARIT BUSSYMAG NEW2009 26/05/10 18:43 Page8       8                                                         ...
BUSSYMAG122_GABARIT BUSSYMAG NEW2009 26/05/10 18:43 Page9                                                                 ...
BUSSYMAG122_GABARIT BUSSYMAG NEW2009 26/05/10 18:43 Page10      10                                                        ...
BUSSYMAG122_GABARIT BUSSYMAG NEW2009 26/05/10 18:43 Page11                                                                ...
BUSSYMAG122_GABARIT BUSSYMAG NEW2009 26/05/10 18:43 Page12      12                                                        ...
BUSSYMAG122_GABARIT BUSSYMAG NEW2009 26/05/10 18:43 Page13                                                                ...
BUSSYMAG122_GABARIT BUSSYMAG NEW2009 26/05/10 18:43 Page14      14                                                     Le ...
BUSSYMAG122_GABARIT BUSSYMAG NEW2009 26/05/10 18:43 Page15                                                                ...
BUSSYMAG122_GABARIT BUSSYMAG NEW2009 26/05/10 18:43 Page16      16                                                 Vie mun...
Journal de bussy numéro 122
Journal de bussy numéro 122
Journal de bussy numéro 122
Journal de bussy numéro 122
Journal de bussy numéro 122
Journal de bussy numéro 122
Journal de bussy numéro 122
Journal de bussy numéro 122
Journal de bussy numéro 122
Journal de bussy numéro 122
Journal de bussy numéro 122
Journal de bussy numéro 122
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Journal de bussy numéro 122

1 273 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 273
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
6
Actions
Partages
0
Téléchargements
9
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Journal de bussy numéro 122

  1. 1. BUSSYMAG122_GABARIT BUSSYMAG NEW2009 26/05/10 18:43 Page1 La tradition de la St-Georges Le concerts s’enchaînent au Conservatoire Une entrée de ville plus sûre Cindy Tran, championne de France de tennis championne de France de tennis page 4 page 5 page 17 de table page 21 table page 21 Bussy Le magazine municipaL d’informations - mai 2010 e magazine municipaL d informations ai n°122 Saint-Georges Bussy passe au solaire
  2. 2. BUSSYMAG122_GABARIT BUSSYMAG NEW2009 26/05/10 18:43 Page2
  3. 3. 4 Vie de la cité 10 Dossier 14 Vie municipale 19 Magazine 21 Sport 24 PratiqueBUSSYMAG122_GABARIT BUSSYMAG NEW2009 26/05/10 18:43 Page3 Sommaire - Edito 3 Budget 2010 : L’Etat nous met 4. Une Saint-Georges ensoleillée à genoux. 5. Le Conservatoire nous en met plein les oreilles! 6. Les associations célèbrent le Nouvel An khmer 7. Avant le Festival en 2011, place à l’Apéro BD 8. La Journée de la Déportation 9. Un stage de danse avec Vibration D epuis plusieurs numéros de ce bulletin municipal, je consacre mes éditoriaux aux difficultés que nous rencontrons face à la crise économique actuelle. Je suis obligé de revenir encore sur ce sujet aujourd’hui, car l’adoption le 17 mai dernier par le Conseil Municipal du Budget Primitif 2010 ne laisse plus de doute sur les obstacles qui se présen- tent à nous. D’abord, il est évident que nous subissons de plein fouet la crise internationale qui prévaut. En particulier, les opérations de bureaux près de la gare sont totalement gelées. Nous n’arrivons pas à trouver preneur pour des dizaines de milliers de mètres carrés, ce qui a des répercussions sur nos ressources économiques et fiscales et, en même temps, nous prive d’un bassin d’emplois utile à nos concitoyens pour leur permettre, à terme, de ne pas être dépendants de trajets trop impor- 10 à 12. Bussy se tourne vers le solaire tants pour se rendre sur leur lieu de travail. Comment également passer sous silence le fait que l’Etat français est au bord du gouffre, dans une situation pas si lointaine que cela de la Grèce, et que la décision du Premier ministre de geler totalement les dépenses publiques dans les années à venir afin de résorber le déficit public a et aura des conséquences graves sur les dotations et subventions mises à notre disposition? 13. Et si vous deveniez pompier volontaire… Ville nouvelle, nous vivons depuis 1985 des aides de l’Etat. Elles se sont ame- 14 & 15. Quel dialogue entre le Sycomore et la nuisées au cours des années pour finir par disparaître, et maintenant ce sont plaine agricole? les contributions liées au régime du droit commun qui sont menacées. J’en 16. Mois de juin chargé au C.C.A.S. veux pour seuls exemples la stagnation la Dotation Globale de Fonctionne- 17. Une entrée de ville plus sûre ment (D.G.F.) et la réforme catastrophique de la Taxe Professionnelle, rem- 18. Les lycées de Bussy se distinguent placée par une Contribution Economique Territoriale (C.E.T.) qui ne la compense pas totalement. Enfin, dans ces conditions difficiles, il m’apparaît plus que jamais nécessaire de défendre nos intérêts. Voilà plus d’une décennie que je mène un combat acharné pour faire valoir à la fois les sommes qui nous sont dues par l’EPA- MARNE et, en même temps, réclamer à l’Etat la réévaluation de nos bases fiscales. Sur le premier point, il ne s’agit ni plus ni moins que de rétablir le pacte de crois- sance qui m’a permis de ne pas augmenter les impôts de 1990 à 2003, tout en développant les services à la population, A l’époque, l’établissement public avait bien compris que dans un marché immobilier florissant, il lui appartenait de 19. Avec Passion remporte un prix partager avec nous les sommes encaissées à travers la vente des charges foncières. 20. Le Campanile se refait une beauté Seul ce mécanisme raisonnable et équitable est de nature à nous permettre demain d’assumer notre statut d’Opération d’Intérêt National (O.I.N.) et d’of- frir de nouveaux logements aux Franciliens qui les attendent. Pour le deuxième dossier stratégique, il est bon de rappeler que nous avons gagné tous les procès intentés contre les services fiscaux et que maintenant est venu le temps que justice soit rendue en augmentant nos bases fiscales. Ce n’est pas qu’un débat de spécialistes, car l’évaluation des bâtiments imposés constitue désormais l’élément central de la Contribution Economique Terri- 21. Une championne de France au tennis de table toriale (C.E.T), et donc de ce que nous allons percevoir. Je maintiens, et je l’ai 22. Deux stages vivifiants pour le Zanshin Karaté Do inscrit au budget, que ce sont près de 10 millions d’euros qui nous sont dus. 23. Revivez l’aventure d’un Buxangeorgien sur le J’exige – quel soit le prix que je dois personnellement payer pour cet affronte- ment – que le passé soit soldé par un acquittement de ce montant et que pour Marathon des Sables l’avenir, il nous soit fait droit à nos exigences. Je sais le prix à payer pour cette partie de bras de fer et j’ai bien compris à travers les attaques récentes que j’ai subies, que certains étaient prêts à tout pour se venger de notre audace et notre détermination. Mais rien cependant, n’entamera ma volonté. n Hugues RONDEAU Votre Maire 24. Courrier des lecteurs 25. Tribunes Ecrire au Maire : mairie@bussy-saint-georges.fr 26. Etat civil Consulter le site de la ville: www.ville-bussy-saint-georges.fr 27. Professions médicales Bussy Saint-Georges N° 122 - Mai 2010
  4. 4. BUSSYMAG122_GABARIT BUSSYMAG NEW2009 26/05/10 18:43 Page4 4 Vie de la cité Fête patronale de la Saint-Georges Des manèges, des brioches… et du soleil! Fête foraine, distribution et bénédiction des brioches, fête médiévale organisée par les centres de loisirs : la fête patronale de la Saint-Georges a une nouvelle fois perpétué la tradition. å Dès le 14 avril, les manèges se sont instal- lés sur la place des Foires, qui porte décidé- ment bien son nom ! ç Eric Zenon, Robert Msili et Dominique Bijard, conseillers muni- cipaux, étaient pré- sents le samedi matin å ç sur le marché de la Place de Verdun. é Après la distribution effectuée sur le marché, place à la bénédiction des brioches en l’Eglise du village, par l’abbé Pierrick Lemaître. è Michèle Bui Khac et Dominique Bijard ne manqueraient pour rien au monde la distribution des brioches aux aînés é è de la ville, qui a eu lieu le dimanche 25 avril. Pourquoi distribuer des brioches pour la fête patronale? L a tradition d’offrir la brioche à la population fête patronale qui suivit la Libération. buxangeorgienne remonte aux années Au fil des ans, le moyen de transport des brioches 1920, à l’initiative de Victor Blaise (grand- varia. Voiturettes à bras, charrette fleurie et déco- père de notre Maire-Adjointe à l’Action Sociale et rée, tirée par un cheval faisaient la tournée du vil- au Logement, Michèle Bui Khac). Les jeunes du vil- lage au son des joyeux instruments de musique ou lage, accompagnés par les musiciens de la fanfare encore avec le tintement des clochettes. De nos d’antan, allaient de porte en porte distribuer les jours, c’est aux marchés que l’on distribue les déli- brioches bénites au cours de l’office religieux du cieuses brioches confectionnées par les boulangers dimanche matin. Après une interruption pendant les de Bussy, alors que les aînés de la ville reçoivent la années troubles, la tradition fut reprise à la deuxième visite des élus, le dimanche matin. n Fête médiévale Les Violennes remportent le blason de la ville endredi 23 avril, près de 300 enfants phie, le maniement de l’arche, l’équitation, V des accueils de loisirs sont venus par- ticiper à la fête de la Saint-Georges. Dans une ambiance festive, ils se sont familia- la danse, ou encore les joutes de chevalier à vélo… Le jeu faisait l’objet de la quête du blason de Bussy Saint-Georges, remporté cette risés avec des événements et personnages de année, pour les maternelles comme pour les Bussy Saint-Georges au Moyen Age, et ont élémentaires, par l’accueil de loisirs Les Vio- intégré un univers médiéval à travers diverses lennes, fier de posséder le trophée pour un an, animations comme l’enluminure, la calligra- jusqu’au prochain concours.n Bussy Saint-Georges N° 122 - Mai 2010
  5. 5. BUSSYMAG122_GABARIT BUSSYMAG NEW2009 26/05/10 18:43 Page5 Vie de la cité 5 å ç é Le Conservatoire nous en met plein les oreilles ! Mois de mars et avril particulièrement chargés pour le Conservatoire Jean-Sébastien-Bach, avec au programme de nombreux concerts des différents ensembles composant l’établissement culturel, et notamment deux œuvres majeures: Carmina Burana le 26 mars et La Flûte enchantée le 9 avril. endredi 26 mars, il n’y avait pas un siège beuern, où ont été trouvés les manuscrits. au château de Ferrières, le dimanche 28 mars, V de libre dans l’église Notre-Dame du-Val pour le concert exceptionnel Carmina Burana, interprété par l’Orchestre d’harmonie de Deuxième temps fort de cette programmation prin- tanière du Conservatoire, la Flûte enchantée, de Wolf- gang Amadeus Mozart, interprétée par l’Orchestre devant une salle comble, avec à son répertoire, le Lac des cygnes, Carmen et bien d’autres œuvres célèbres. Quant au Symphonique des Trois Vallées, Champs-sur-Marne, dirigé par Philippe Legris, et symphonique des Trois Vallées, dirigé par Patricia il se produira à l’occasion de la Fête de la musique, la chorale « En plain-chant » (bien connue des Leblanc. L’atelier d’art lyrique de Lagny accompagnait le 21 juin, à la Ferme Corsange de Bailly-Romain- Buxangeorgiens de par l’énergie de sa chef de cet orchestre réunissant les élèves des Conservatoires villiers. Une autre preuve du rayonnement du chœur, Corinne Forestier), la Cantoria de Vaires- de Bussy et de Lagny-sur-Marne, ainsi que les Conservatoire Jean-Sébastien-Bach, dirigé par sur-Marne et la chorale de Champs-sur-Marne. membres de l’association Opus 77 de Lagny. De larges Dominique Daucet. n Au total, ce sont 120 choristes qui ont donné de la extraits du célèbre opéra de Mozart ont été joués lors å 120 choristes et 80 musiciens réunis en l’église voix et 80 musiciens qui les ont accompagnés pour de ce concert d’une durée de près de 2heures, qui s’est Notre-Dame du Val pour une interprétation grandiose proposer au public buxangeorgien une brillante déroulé en l’église de Ferrières. Car le Conservatoire de Carmina Burana. version de ce Carmina Burana. Pour composer rayonne désormais bien au-delà de Bussy. ç Des extraits de la Flûte enchantée, le célèbre cette oeuvre forte et puissante, Carl Orff s’est ins- opéra de Mozart, ont résonné en l’église de piré de 24 poèmes médiévaux tirés d’un recueil Pour la deuxième année consécutive, la Grande Ferrières. appelé Carmina Burana, un nom qui signifie lit- Harmonie était quant à elle intégrée dans la pro- é Dans le cadre majestueux du château de téralement "Poèmes de Beuern" ou "Chants de grammation culturelle de la communauté de la Brie Ferrières, la Grande Harmonie prend une nouvelle Beuern", en référence au monastère de Benedikt- Boisée. Dirigée par José Vizinho, elle s’est produite dimension. public mélomane a pu écouter quatre professeurs, Le piano à l’honneur en deux évènements Jing-Jing Qin, Sophie Toscano, Corinne Fricker et Muzaffar Abdullah, qui ont donné un concert de 4 e Conservatoire Jean-Sébastien-Bach, c’est L cette saison plus de 800 élèves répartis dans sept départements. Le 14 mars, certains d’entre eux ont pu profiter, en partenariat avec le Conser- mains et 2 pianos. Ce concert était le fruit d’un projet né au mois d’octobre dernier afin de mettre à l’hon- neur le département de piano et permettre aux élèves pianistes d’écouter leurs professeurs dans un vatoire de Lagny-sur-Marne, d’une Master Class, autre contexte que celui des cours. Le public put autrement dit un cours public, dispensée par Jean- entendre un programme riche et varié autour de Pascal Meyer, pianiste et pédagogue de talent. Mozart, Schumann, Liszt, Brahms, Scriabine, Rach- Cette Master Class était centrée autour des œuvres maninoff, Fauré, Milhaud et Nothon, un voyage, en de Robert Schumann, dont on célèbre cette année somme, à travers les époques et les styles qui a une le bicentenaire de la naissance. nouvelle fois démontré la qualité de l’équipe péda- Une semaine plus tard, le dimanche 21 mars, le gogique du Conservatoire. n La Master Class dispensée par Jean-Pascal Meyer piano était de nouveau à l’honneur en la salle Plus d’infos auprès du Service culturel au aura sans nul doute permis aux élèves de progresser. Claude-Debussy. Pendant près de deux heures, le 01 64 66 24 24 Bussy Saint-Georges N° 122 - Mai 2010
  6. 6. BUSSYMAG122_GABARIT BUSSYMAG NEW2009 26/05/10 18:43 Page6 6 Vie de la cité Les associations de Bussy et des environs célèbrent le Nouvel An khmer es associations khmères de Bussy et des environs ont, comme offrandes aux Vat (pagodes), astiquent leurs maisons, échangent L de coutume, célébré leur Nouvel An, avec quantité de festivi- tés au mois d’avril. Rappelons que cette fête religieuse débute chaque année le 13 ou le 14 avril pour se terminer le 15 ou le 16 avril. cadeaux et vêtements neufs, et saspergent les uns les autres. Dans la rue, ils jouent à des jeux traditionnels comme le Boh Angkunh, le Chaol Chhoung, le Leak Kansaeng et le tir à la corde. Le Nouvel An Elle marque la fin de la saison sèche. Les Cambodgiens apportent des khmer est bien entendu la fête la plus importante de l’année. n å Dimanche 4 avril, lors de la fête organisée par ABCK, les bonzes reçoi- vent la traditionnelle offrande de la part des fidèles. ç Après les cérémonies religieuses, place aux spectacles avec une pièce de théâtre exécutée å ç par la troupe Tepnimith Khmer. é La piste de danse n’a pas désempli lors de la soirée organisée par l’as- sociation Dévalack, le samedi 3 avril. è L’association Lily Dance n’a pas non plus manqué de célébrer ce Nouvel An, le dimanche 18 avril à la salle Maurice-Koehl. é è La Fête pour l’offrande du 6e mois marquée par la pose de la première pierre de la Pagode lao imanche 2 mai a eu lieu le Boun Visakha Bousa, autrement dit D la Fête pour l’offrande du 6e mois, l’une des fêtes les plus impor- tantes dans les pays bouddhistes, car elle commémore la nais- sance, l’illumination et la mort de Bouddha. L’évènement fut célébré comme il se doit par la Pagode Wat Velouvanaram en la salle Maurice- Koehl, où la matinée fut consacrée aux cérémonies religieuses. Prières et quête des bonzes se sont ainsi succédé, avant l’offrande aux bonzes et le déjeuner des fidèles. Cette fête avait cette année une dimension encore plus importante pour les fidèles, puisqu’elle marquait également la pose de la première pierre du centre cultuel et culturel qu’ils vont ériger dans la ZAC du Sycomore. Un rendez-vous que n’ont pas manqué le maire de Bussy, Hugues Ron- deau, Chantal Brunel, Députée, et le Prince régent Sauryavong Savang, qui ont salué cette première étape dans la construction de cette pagode. La Pagode Wat Velouvanaram donne d’ores et déjà rendez-vous aux Hugues Rondeau, Chantal Brunel et le Prince régent Sauryavong Savang devant la fidèles le dimanche 6 juin pour sa traditionnelle kermesse des moines maquette de la pagode lao, dont la pose de la première pierre a eu lieu ce dimanche bouddhistes lao. n 2 mai, devant de nombreux fidèles. Bussy Saint-Georges N° 122 - Mai 2010
  7. 7. BUSSYMAG122_GABARIT BUSSYMAG NEW2009 26/05/10 18:43 Page7 Vie de la cité 7 L’actualité de la médiathèque En attendant la deuxième édition du Festival « Bussy Dingue de BD », prévue en juin 2011, les partisans du neuvième art pourront patienter avec un apéro BD programmé le 12 juin, qui permettra de découvrir en long et en large l’auteur Laurent Maffre. Quant aux amateurs d’art, ils pourront admirer les œuvres d’un élève de l’atelier Résonances, qui exposera ses toiles du 1er au 11 juin. 1er Apéro BD le samedi 12 juin 2010 à 17h A la rencontre de Laurent Maffre a médiathèque vous donne un nouveau En 2008, les éditions Actes Sud BD publient Cet album lui permet d’explorer des thèmes tels que L rendez-vous, « l’apéro BD », en alternance avec le deuxième festival « Bussy Dingue de BD », qui se déroulera en juin 2011. Le pre- « Les chambres du cerveau », d’après une nouvelle de la lutte pour la liberté et la rédemption, sujets qui sont au cœur des ses ouvrages. Cette rencontre vous permettra de découvrir l’uni- mier apéro BD, programmé le samedi 12 juin à vers graphique de Laurent Maffre, son parcours ainsi 17h, est consacré à Laurent Maffre, scénariste et que sa vision de la bande dessinée contemporaine. illustrateur de BD français. Nous clôturerons cette rencontre par une séance de Professeur de dessin, il s’est fait connaître en publiant dédicaces autour d’un verre de l’amitié. n dans la revue « Short », un semestriel consacrée aux Entrée libre – réservations conseillées nouvelles en BD. Public ados - adultes L’auteur signe des adaptations en bande dessinée de Samedi 12 juin à 17h romans qui ont une résonance sur le monde actuel. Médiathèque de l’Europe «L’homme qui s’évada» est une adaptation graphique 6 avenue du Général-de-Gaulle du roman d’Albert Londres publié en 1928. Pour cet 77 600 Bussy Saint-Georges album, il a obtenu une nomination dans la sélection Robert Louis Stevenson, où l’on retrouve la puis- Renseignement au 01 64 66 30 85 ou officielle du festival BD d’Angoulême en 2007. sance du dessin qui caractérise Laurent Maffre. mediatheque@bussy-saint-georges.fr Un Thé Littéraire « Couleur Femme » Henri Finkelsztajn Ce thé littéraire avait pour thème expose du 1er au 11 juin « Couleur femme », l n’est jamais trop tard pour suivre ses rêves! dans la continuité du Printemps des Poètes organisé au mois de mars. I C’est à l’âge où l’on se retire des affaires et après un vilain croche-pied de la vie qu’Henri Finkelsztajn s’autorise à passer à l’acte. C’est à Bussy, il y a 11 ans, dans ce jardin qu’il cherche depuis toujours, qu’il pose son chevalet. Quand il rejoint l’atelier d’arts plastiques de « Résonances », Katalin Bereczki, son professeur, ne tarde pas à remarquer son e samedi 17 avril, les bibliothé- Les « thés littéraires » sont une anima- talent. « Henri est un magicien. Il invente ses L caires du secteur adultes ont pro- posé aux lecteurs un thé littéraire sur le thème « Couleur femme », en tion proposée en alternance avec le « cercle littéraire », où les lecteurs propo- sent leurs coups de cœur (romans, moyens, il a son style. Il nous prend par la main et nous emmène vers l’intime des choses », dit-elle de son élève. continuité du Printemps des Poètes. Une documentaires…). Henri est un passeur de bonheur, pour lui le tableau c’est l’humeur du moment. sélection d’ouvrages de portraits de Le prochain rendez-vous sera un cercle Il l’exprime ainsi: « On a du bonheur, on veut en donner aux autres, apporter de femmes ou d’auteures a été présentée. littéraire et se déroulera le 29 mai à la chaleur à qui voit le tableau, lui donner envie de transmettre à son tour du bon- Parmi les coups de cœur, on pouvait 16h. (entrée libre – réservations heur».Alors venez nombreux et soyez les bienvenus pour partager ce moment! découvrir des romans, des documen- conseillée) n Le groupe de l’atelier des arts plastiques de « Résonances » exposera ensuite ses taires mais également des bandes des- Vous pouvez retrouver les diffé- œuvres du 8 juin au 12 juin 2010… n sinées. Cette rencontre s’est poursuivie rentes sélections liées aux anima- autour d’une tasse de thé et a permis de tions sur le site de la Médiathèque : Exposition de Henri Finkelsztajn, du mardi 1er au vendredi 11 juin prolonger l’échange avec les lecteurs. www.mediathequebussy.net Médiathèque de l’Europe Bussy Saint-Georges N° 122 - Mai 2010
  8. 8. BUSSYMAG122_GABARIT BUSSYMAG NEW2009 26/05/10 18:43 Page8 8 Vie de la cité Souvenir des Déportés Un vibrant hommage aux victimes des camps de concentration Robert Msili, le président de l’Amicale des Anciens Combattants de Bussy, invite chaque année à cette journée Paulette Freylin, ancienne déportée, dont le discours a ému toute l’assemblée. célébration nationale ou religieuse existante. Emmenée par son président Robert Msili, l’Amicale des Anciens Combattants de Bussy n’a pas manqué d’honorer la mémoire des quelque six millions de victimes de la barbarie nazie. Minute de silence en la mémoire de toutes les victimes de la barbarie nazie. Cette année encore, de nombreux enfants s’étaient joints au cortège. « Nous y veillons e Souvenir des Déportés était cette année tation », au cours de laquelle la nation honore chaque année et cela demeure très important pour L fixé au dimanche 25 avril. Ce besoin de préserver la mémoire de la déportation a été reconnu par la loi du 14 avril 1954, votée à la mémoire de tous les déportés, sans distinc- tion, et rend hommage à leur sacrifice. Le der- nier dimanche davril a été retenu en raison de perpétuer ce devoir de mémoire », assure Robert Msili, qui avait également convié à cette céré- monie la communauté israélite de Bussy. Après lunanimité par le Parlement, qui a consacré le sa proximité avec la date anniversaire de la libé- les différents discours, c’est sur l’air du célèbre dernier dimanche davril « Journée nationale ration de la plupart des camps, et aussi parce que Nuit et Brouillard du regretté Jean Ferrat que du Souvenir des victimes et héros de la dépor- cette date ne se confondait avec aucune autre l’assemblée s’est dispersée. n Le Lions Club de Marne-la-Vallée/Bussy Saint-Georges expose aux Terrasses du Golf adoptant un nouveau titre: Lions Club de Marne-la- de l’année, au profit notamment des Restos du Cœur Vallée/Bussy Saint-Georges. Actuellement composé et des Virades de l’Espoir. « Notre action est essen- de 13 membres et présidé par M. Robert Bernard, tiellement centrée autour de l’enfance, souligne ce club-service est une association d’hommes Robert Bernard. Nous collectons par exemple et de femmes d’horizons divers, qui don- chaque année au profit des Restos du Cœur nent de leur temps pour aider ceux qui en 2 tonnes de petits pots, couches et lait pour ont besoin. Toute la philosophie des Lions bébé, ainsi que des jouets. Tous les béné- Clubs est en effet résumée dans cette cita- fices de nos actions partent dans les tion de leur fondateur, Melvin Jones: « On œuvres sociales. » Prochain rendez-vous ne peut aller bien loin dans la vie si lon ne pour les Lions, le samedi 29 mai à 18h aux Autour de leur président, Robert Bernard, qui tient commence pas par faire quelque chose pour Terrasses du Golf avec une exposition de pein- le fanion du club, les Lions de Bussy seront pré- quelquun dautre ». Créé en 1917 à Chicago, le tures d’artistes locaux sur le thème du golf. Venez-y sents lors du prochain Forum des associations, les 3 et 4 septembre. Lions Club s’est implanté en France en 1948 et n’a nombreux pour y rencontrer les membres du club et, cessé depuis de se développer. Aujourd’hui, le Lions pourquoi pas, leur prêter main forte au sein de leur réé en 1979, le Lions Club de Marne-la- Club en France, c’est 1250 clubs répartis sur tout le association… n C Vallée a choisi il y a quelques années de recentrer ses actions autour de notre ville, en élisant domicile au restaurant les Terrasses du territoire, 30000 membres et 25000 heures de bénévolat par an au service de toutes les causes. Le Lions Club de Marne-la-Vallée/Bussy Saint-Georges Si vous souhaitez rejoindre le Lions Club de Marne-la- Vallée/Bussy Saint-Georges ou en savoir plus sur Golf, qui est devenu son siège administratif, et en mène quant à lui de nombreuses actions tout au long l’association, contactez le 0621198837 Bussy Saint-Georges N° 122 - Mai 2010
  9. 9. BUSSYMAG122_GABARIT BUSSYMAG NEW2009 26/05/10 18:43 Page9 Vie de la cité 9 Un stage de ragga avec Mehdi Kerkouche au Studio Vibration ans une chorale dès l’âge D de 6 ans, Mehdi Ker- kouche va vite mettre entre parenthèses les vocalises pour se consacrer à la danse. Fervent admirateur d’artistes tels que Madonna ou Mickael Jackson, il n’aura de cesse d’imiter ses idoles. Le chant et la danse rythment sa vie. Il y a 5 ans, Mehdi décide de commencer une formation profes- sionnelle plus sérieuse et prend des cours avec Laure Courtellemont, qui sera pour lui une révélation. Il sait désormais qu’il veut faire de sa passion son métier. Il rencontre Kamel Ouali en juin 2004 lors de l’audition du MIKO NRJ PARTY TOUR et tout s’accélère. Kamel lui propose de faire partie de l’équipe de danseurs du Roi Soleil en tant que stagiaire. C’est ainsi qu’il bœuf en tournée avec tous les Cléopâtre dans le spectacle musi- faire venir pour un stage de Hip- intègre l’AID (Académie Interna- autres artistes de la troupe du spec- cal de Kamel Ouali. Hop et Ragga Jam à Bussy. tionale de Danse) en janvier 2005. tacle et lui offre le rôle de doublure Danseur, chorégraphe, professeur Dimanche 18 avril, Mehdi Ker- La grande aventure commence, de Monsieur, le frère du roi. En dans la troupe Ragga Jam, et ami kouche est donc venu mettre le feu Dove Attia remarque ses qualités 2007, il est choisi pour interpré- de Lynda Amami professeur au au Studio Vibration, pour le plus de chanteur alors qu’il fait un ter le rôle de Ptolémée, le frère de Studio Vibration, elle décide de le grand plaisir des élèves! n Deux spectacles, deux mondes opposés avec l’atelier théâtre de Flac Floc es 16 et 17 avril, à la salle Maurice-Koehl, LA COMPAGNIE FLAC FLOC, C’EST AUSSI: L l’atelier théâtre de la Compagnie Flac Floc présentait deux spectacles. En première partie de soirée, « HARD COPY », une comédie n Un atelier de danse et création avec Nadège Paineau : acide sur une thématique du monde du travail en entreprise dans un univers de femmes. En seconde   Création-expression-improvisation partie, un univers extrêmement poétique, onirique et visuel avec « I CLOWNS ». Public conquis par   Chorégraphies et recherches corporelles la différence de ces deux mondes radicalement opposés. Ce spectacle sera très certainement Le jeudi de 19 h 45 à 22 h 30 salle de reconduit et représenté en fin d’année 2010. danse Gymnase Michel-Jazy L’atelier théâtre-spectacle de la compagnie Flac Floc, orchestré par Richard Guillo, a lieu les mer- credis de 18h à 19 h 15 pour les enfants, et de n Un atelier contorsion toujours avec 19 h 15 à 22h pour les adultes, à l’école Louis- Nadège Paineau : Guibert (atelier d’improvisation, d’expression théâ- trale et corporelle). Durant la période des   Détente assouplissement désarticulation vacances scolaires, des stages sont organisés et ouverts également pour les non-adhérents de la compagnie. n Le mercredi de 19h à 21h30 salle Antoine- Contact : 06 20 44 20 09 Giroust Bussy Saint-Georges N° 122 - Mai 2010
  10. 10. BUSSYMAG122_GABARIT BUSSYMAG NEW2009 26/05/10 18:43 Page10 10 Dossier Une énergie d’avenir sur les toits de Bussy ! En complément des nombreux projets pour les énergies renouvelables que la ville a lancés, c’est une nouvelle étape majeure en faveur du développement durable qui vient d’être fran- chie lors du Conseil municipal du 4 mai dernier, avec le vote de la délibération créant la société anonyme d’économie mixte locale, la SAEML Énergie Développement Local, dite E.D.L., dédiée à l’énergie solaire. a création de cette société d’économie mixte intervient dans le droit fil dit Grenelle 1, annonce les objectifs que se donne notre pays pour la L des récentes décisions européennes et nationales. Elle participe à l’ef- fort demandé dans le cadre du « PAQUET CLIMAT-ÉNERGIE » adopté par le Conseil Européen le 12 décembre 2009. L’Union Euro- péenne a la volonté d’aller plus loin que les engagements internationaux pour lutter contre le réchauffement climatique. Elle s’investit donc dans la défini- protection de l’environnement et dont le second volet, le Grenelle 2, vient d’être voté par l’Assemblée Nationale après le Sénat, déclinant concrètement, chantier par chantier, secteur par secteur, les actions à mener pour enraciner cette mutation écologique dans les habitudes et dans la durée. tion d’une politique commune de l’énergie afin d’assurer sa sécurité énergétique « C’est une grande première en Île-de-France, la première SEM dédiée au par une moindre dépendance à l’égard des énergies fossiles et épuisables que solaire », souligne ainsi le Maire de Bussy, Hugues Rondeau, qui sou- sont le pétrole et le gaz. Le « paquet climat-énergie » définit ainsi un ensemble haite donner à la ville, avec cette société d’économie mixte locale dédiée de mesures visant l’objectif des « 20-20-20 » à l’horizon 2020 : au solaire, des moyens concrets d’agir. Ë la réduction des émissions de gaz à effet de serre d’au moins 20 % par rapport à 1990, Des panneaux solaires La première action de cette nouvelle SAEML va être d’équiper des Ë l’augmentation de l’utilisation des énergies renouvelables à concurrence toits de la ville de panneaux photovoltaïques. Pour cela, la municipa- de 20 % de la production totale d’énergie, lité s’est associée à des partenaires financiers reconnus dans le secteur Ë la réduction de la consommation d’énergie de 20 % grâce à l’améliora- de l’énergie solaire. tion de l’efficacité énergétique. Bussy garde la maîtrise de la politique de la SAEML avec 51 % des parts du capital social, la Présidence du conseil d’administration étant assurée Bussy se place également dans la mouvance du Grenelle de l’Environ- par le Maire, assisté de 4 administrateurs; le siège social d’E.D.L. est, quant nement, dont le premier volet législatif paru le 3 août 2009, à lui, établi au 3 bis Grand’Place à Bussy. Bussy Saint-Georges N° 122 - Mai 2010
  11. 11. BUSSYMAG122_GABARIT BUSSYMAG NEW2009 26/05/10 18:43 Page11 Dossier 11 L’apport de Bussy est constitué en biens: les surfaces de toits de bâtiments publics, valorisées à hauteur d’un peu plus de 158000 euros, mises à dis- position pour l’implantation et l’exploitation des panneaux photovoltaïques en vue de produire de l’électricité et de la revendre. Cette revente se fait par contrat avec ERDF, dans des conditions très intéressantes puisque le prix de vente des kWh produits est supérieur à leur prix d’achat. De leur côté, les six partenaires financiers apportent leur participation en numéraire, et le capital social total atteint 310000 euros. Quant aux statuts, ils donnent à la SAEML un champ d’intervention évolutif et une durée de vie à la mesure des projets à mener: 99 ans! Revendre l’électricité produite Par le choix de cette énergie renouvelable qu’est le solaire, Bussy accom- plit un geste essentiel en faveur du développement durable, mais c’est d’une formidable manne financière dont il est aussi question par la revente de l’électricité produite, avec la perspective, dès la 10e année de fonction- nement, d’un bénéfice net d’un million d’euros! En ces temps de crise, L’énergie solaire est depuis toujours considérée comme hautement éco- alors que le budget 2010 s’annonce extrêmement contraint, s’offre l’op- logique grâce à une faible pollution (les panneaux sont même recyclés portunité de résorber la dette et de gagner en autonomie financière pour aujourd’hui), mais son coût et le faible développement des techniques la commune… ont longtemps freiné son utilisation. À présent, la prise de conscience La première mission de la SEM « Énergie Développement Solaire » va donc mondiale des enjeux que sont la protection de l’environnement et l’indé- être le recours à l’énergie solaire pour la production d’électricité par des pendance énergétique à conquérir ont modifié cette approche et son inté- panneaux photovoltaïques. rêt majeur se trouve confirmé de jour en jour. Alors que les autres énergies renouvelables peuvent être questionnées sur le problème de la filière pour la biomasse, sur celui des implantations pour les éoliennes (sur lequel revient le Grenelle 2), l’énergie solaire, elle, n’est pas discutée: les installations de panneaux sont aisées, avec un coût qui va en s’amenuisant, elle permet une production décentralisée, elle est une source d’énergie mais aussi de recettes. Concrètement, des panneaux photovoltaïques sont installés sur les toits qu’ils rendent ainsi productifs, avec une technique parfaitement maî- trisée. Ils sont constitués d’un matériau qui synthétise les rayons du soleil et la lumière en les transformant en électricité. Ils génèrent ainsi un courant continu, transformé par un onduleur en courant alternatif revendu au réseau, à savoir ERDF désigné par l’État français comme opérateur national. Une implantation sur les bâtiments publics… Pour l’implantation des panneaux solaires, les toitures de différents bâtiments sont d’ores et déjà ciblées, soit au total plus de 11300 m2 à équiper, sans comp- ter les toits du parking du RER… Ils seront donc installés sur les toits des 9 groupes scolaires de la ville, d’un centre de loisirs, de 2 gymnases et du tennis: n le groupe scolaire du Clos-Saint-Georges avec un toit et des terrasses de bacs acier de 459 m2, n le groupe scolaire Antoine-Giroust avec un toit en tuiles de 346 m2, n le groupe scolaire Jean-de-la-Fontaine avec un toit de 475 m2, n le groupe scolaire Louis-Braille avec 57 m2 de tuiles, n le groupe scolaire Louis-Guibert avec une surface de 753 m2 de tuiles et de zinc, n le groupe scolaire Jules-Verne avec 500 m2 de bacs acier, n le groupe scolaire George-Sand avec 2889 m2 de panneaux, n le groupe scolaire Les Violennes avec 117 m2 d’ardoises, Suite en p.12 Ë Bussy Saint-Georges N° 122 - Mai 2010
  12. 12. BUSSYMAG122_GABARIT BUSSYMAG NEW2009 26/05/10 18:43 Page12 12 Dossier n le groupe scolaire Charles-Perrault avec 70 m2 de tuiles, Une SAEML également créée pour les particuliers n le Centre de Loisirs le-Bleu-du-Ciel avec 150 m2 de toiture en zinc, Et ce ne sont pas les seuls toits des n le gymnase Michel-Jazy avec 2270 m2 de bitumé, bâtiments publics qui peuvent n le gymnase Maurice-Herzog avec 1400 m2 de kalsip, bénéficier de cette nouvelle source n le tennis couvert avec 1843 m2. d’énergie… La SEM entend aussi décliner une offre pour les parti- Énergie Développement Local aura toute latitude pour organiser l’acqui- culiers en la proposant aux sition, l’installation, la mise en route, le bon fonctionnement et la main- Buxangeorgiens. tenance de ce nouveau type de production d’énergie en créant une A cet effet, des collaborateurs synergie de compétences autour des projets, en passant des conventions d’E.D.L. vont venir rencontrer les et des marchés après une mise en concurrence, pour l’acquisition et la habitants, leur donner ainsi la mise en exploitation du matériel le plus performant et le plus fiable au faculté de produire de l’électricité, de bénéficier de dispositions fiscales avan- meilleur coût. tageuses. Elle sera un fournisseur de confiance, apportant toutes les garan- L’avenir est bien sur les toits! Avec la création de cette structure opération- ties, alors que des échos nous parviennent de sociétés d’installation de nelle, Bussy fait le choix de l’audace et de la responsabilité en donnant panneaux solaires qui ne vont pas jusqu’au bout des réalisations, ou qui n’as- d’elle-même l’image positive d’une ville éco-citoyenne. surent pas de manière satisfaisante la maintenance du matériel. Tout parti- En raison de ces enjeux majeurs, et parce que c’est une première, notre culier pourra ainsi prendre contact avec E.D.L. pour recueillir tous les ville n’entend pas se restreindre et réserver cette SAEML au seul territoire renseignements utiles et discuter d’un projet éventuel d’implantation, sur de Bussy : elle envisage d’être opérateur pour les autres collectivités en un numéro vert spécialement créé. Seine-et Marne, et pourquoi pas, à terme, en Ile-de-France? Et comme le précise Hugues Rondeau, « c’est un moyen de tenir compte que la planète est menacée, que les énergies fossiles se raréfient, qu’il faut se tour- ner vers d’autres sources d’énergie qui sont celles du développement durable et un moyen d’apporter des ressources financières à notre commune et à chacun de ses habitants » n SAEML Energie Développement Local 3 bis Grand’Place 0800 77 6000 77600 Bussy Saint-Georges Bussy Saint-Georges N° 122 - Mai 2010
  13. 13. BUSSYMAG122_GABARIT BUSSYMAG NEW2009 26/05/10 18:43 Page13 Vie municipale 13 Le centre de secours et d’in- cendie de Ferrières a tou- jours besoin de bonnes volontés. A bon entendeur… Le centre de secours et d’incendie de Ferrières recrute des pompiers volontaires lors que le SDIS (Service départemen- Deux formations sont dispensées par le centre de A tal d’Incendie et de Secours) de Seine- et-Marne fêtera le 11 juin ses 40 ans, le centre de Ferrières, qui compte actuellement 65 Chessy: incendie et secourisme. Des tests d’apti- tude physique sont requis, avec notamment des épreuves de natation, d’endurance musculaire pompiers professionnels et volontaires, a toujours abdominale, de gainage, de souplesse, de tractions besoin de nouvelles recrues disposées à donner de et d’endurance cardio-respiratoire. Une visite médi- leur temps pour la collectivité. En France, cale d’aptitude aux fonctions de sapeur-pompier est quelque 200000 hommes et femmes, dont 2000 également programmée avant tout engagement, en Seine-et-Marne, vivent un engagement quo- pour laquelle il convient d’être à jour des vaccina- tidien au service des autres, en parallèle de leur tions suivantes: Diphtérie Tétanos Polio, BCG et métier, de leurs études… Chaque jour, ils démon- Hépatite B. Une fois toutes ces étapes passées, vous trent que solidarité et altruisme ne sont pas de pourrez rejoindre les 55 pompiers volontaires déjà vains mots. Pourquoi pas vous? en poste au centre de Ferrières, et vous investir pour VOLONTAIRES: Hommes et femmes âgés de 17 ans et demi à 55 ans le bien commun. n un engagement citoyen au plus sont donc les bienvenus pour venir renfor- Centre dIncendie et de Secours de Ferrières-en-Brie I cer les effectifs du Major Pascal Guay, qui com- Rue Eugène-Lamy 77164 FERRIERES-EN-BRIE ls sont instituteur, chef dentreprise, étu- mande le centre d’intervention de Ferrières-en-Brie. Tél. : 01 60 94 24 90 - Fax : 01 60 94 24 91 diant… et la preuve vivante quil est possible de mener de front une carrière professionnelle et un engagement dans les services de secours. Ils sont plus de 2 000 Les 40 ans du SDIS dans notre département, des hommes et des femmes, citoyens ordinaires qui, en L e SDIS de Seine-et-Marne célèbrera ses parallèle de leur profession ou de leurs 40 ans le vendredi 11 juin à l’école études, tout en tenant compte de leur vie départementale de Gurcy-le-Châtel. Pour familiale, ont choisi de conserver une dis- l’occasion, un livre comprenant les signatures ponibilité suffisante pour être en capacité des différents élus du département (maires, à répondre à toute alarme émise par le conseillers régionaux et généraux, séna- centre de secours dont ils dépendent. Ils teurs…) sera édité. Le SDIS, cest 62 centres suivent régulièrement des formations et de secours répartis sur toute la Seine-et-Marne. peuvent assurer tous les types de missions Ils se composent de près de 4 000 personnes, incombant aux services dincendie et de dont 2 000 sapeurs-pompiers volontaires, secours. 54 % des volontaires ont moins 1 160 sapeurs-pompiers professionnels, 196 médecins-infirmiers-pharmaciens et vétérinaires, de 35 ans. Ils perçoivent une indemnité 302 agents issus de la filière administrative, technique et spécialisée, ainsi que 700 jeunes sous forme de vacations horaires ainsi sapeurs-pompiers. Dirigé par le major Guay, le centre de Ferrières effectue 2 100 interven- quune prestation de retraite lorsquils ont tions par an, dont 75 à 80 % de secours à la personne. Il couvre les communes de Bussy accompli au moins 20 ans de service. Saint-Georges, Bussy Saint-Martin, Ferrières-en-Brie, Collégien, Jossigny et Pontcarré. n Alors, pourquoi pas vous ? n Bussy Saint-Georges N° 122 - Mai 2010
  14. 14. BUSSYMAG122_GABARIT BUSSYMAG NEW2009 26/05/10 18:43 Page14 14 Le Sycomore Quel dialogue entre le Sycomore et la plaine agricole ? Une nouvelle problématique pour la ville: le contact entre le quartier urbanisé du Sycomore et la plaine agricole. Situé entre ville et campagne, le quartier du Sycomore constitue l’espace de transition entre la plaine agricole de Jossigny et le parc urbain de Bussy Saint-Georges. es limites urbanisées au nord et au sud ne sont pas en contact avec l’espace L agricole, mais essentiellement avec le golf et l’autoroute. La limite ouest est une limite avec des espaces agricoles et naturels, mais il s’agit là d’une urba- nisation plus ancienne, puisqu’il s’agit du village. Aussi, un nouvel enjeu touche L’ÉCOQUARTIER DU SYCOMORE, qui représente la limite est de la ville: comment traiter la transition entre plaine agricole et milieu urbanisé? En Ile-de-France, on compte plus de 13000 km d’interface entre ces deux espaces, et les modes de cohabitation ne sont souvent pas appréhendés. Le pay- sagiste Michel Desvignes, qui a travaillé sur cette problématique dans le cadre des projets du Grand Paris, a mis en valeur le fait que cette transition n’était dans la majeure partie des cas, pas appréhendée du tout: « Toute la transition étant alors matérialisée dans la présence de la clôture ». D’un côté de la clôture, la ville, de l’autre côté la campagne. Cette façon de traiter l’urbanisation en ignorant l’espace agricole à son côté semble dépassée. Une évolution impor- tante est à l’ordre du jour dans la manière de penser l’urbanisation dans les régions connaissant une forte expansion en limite des terres agricoles, comme c’est le cas pour Bussy. Dans la recherche d’équilibre entre le plein, que repré- sente le bâti, et le vide, que représente l’espace agricole, le potentiel de struc- turation et d’interaction doit être étudié comme une alternative à un étalement urbain désordonné. D’autant plus que l’agriculture remplit de nombreuses fonctions. Sa fonction première est évidemment la production alimentaire. Les terres céréalières de Seine-et-Marne sont parmi les plus productives au monde. Ensuite, elle permet d’entretenir les paysages et en particulier de préserver des ouvertures et donc des perspectives. Localement, elle contribue également à l’entretien de haies, fossés… Dans les espaces agricoles, on peut aussi trouver des lieux refuges de la faune et de la flore (haies, arbres…), permettant le maintien de Bussy Saint-Georges N° 122 - Mai 2010
  15. 15. BUSSYMAG122_GABARIT BUSSYMAG NEW2009 26/05/10 18:43 Page15 Le Sycomore 15 la biodiversité. Enfin, elle est un élément à part entière de l’histoire mais aussi du présent de la Seine-et-Marne, puisqu’elle représente près de 60 % des terres agricoles d’Ile-de-France. Des complémentarités à trouver Plutôt que d’opposer milieux urbain et agricole, la municipalité souhaite trou- ver des complémentarités entre ces espaces et tirer parti de ce qui fait la parti- cularité de notre territoire: la proximité de ces espaces ouverts. Alors, quel devenir pour ces espaces ouverts en contact avec la ville? Maintien de la grande production céréalière ? Développement d’une agriculture urbaine? Ouverture de ces espaces comme des espaces récréatifs de la ville? La plaine agricole en bordure de l’écoquartier est un espace ouvert et un élé- ment de vide qui peut permettre une « respiration » par rapport à l’espace Une biodiversité à préserver urbanisé. Ces espaces contrastés peuvent avoir un effet esthétique tout à fait à aussi, les espaces agricoles ont leur rôle à jouer, en ce sens L intéressant. En particulier, cet espace peut être relié aux espaces ouverts de l’écoquartier, comme les parcs. qu’ils sont des espaces de liaison entre les espaces plus riches La plaine a aussi une fonction de loisir. Elle peut être un lieu de promenade en biodiversité. Or Bussy recèle une mosaïque de milieux riches si des aménagements sont conçus pour cela. C’est une chance que de pouvoir en végétation, insectes et oiseaux. La forêt de Ferrières (au Sud de la encore être en contact avec cette nature, tout en étant dans un milieu urbain. ville), ainsi que le parc de Guermantes, sont classés en secteur de très C’est d’ailleurs ce qu’apprécient les Buxangeorgiens. grande richesse patrimoniale: milieux rares ou très représentatifs, On observe dans certaines villes, plutôt à l’étranger, l’installation d’une agri- espèces protégées, diversité des espèces arborées et herbacées… culture locale de proximité à destination de la population urbaine proche. Plusieurs corridors écologiques parcourent déjà la commune et ten- tent d’assurer la continuité entre les différents sites naturels jouxtant le Ceci permet un lien entre les habitants de la ville et les agriculteurs. Les cir- site. Le fait que les voiries de Bussy soient généreusement plantées et cuits de distribution courts permettent en général aux exploitants agricoles que le traitement des limites privé-public s’effectuent le plus souvent d’obtenir un meilleur revenu et à la population de redonner du sens à l’achat par des haies, participent au développement de la biodiversité en de produits alimentaires. Ceci permet par exemple aux enfants des villes d’ap- milieu urbain. Le parc urbain, les bassins et les plans d’eau présents prendre comment poussent les fruits et légumes. Cependant, une conversion sur la commune sont également porteurs de biodiversité et participent de l’agriculture actuelle, plutôt axée sur les céréales, est à discuter avec les acteurs à la création de nouveaux écosystèmes en milieu urbain. n concernés, puisqu’il s’agit bien de deux métiers différents… n CONCOURS ECOCITOYEN : il est encore temps de participer ! « JE SUIS ECO-BUXANGEORGIEN », le jeu-concours organisé par le service Développement durable de la mairie reste plus que jamais d’actualité. Si vous avez la fibre écolo, n’hésitez donc pas à apporter vos témoignages sur vos actions en faveur de la protection de l’environnement ou à réaliser des clichés de vos gestes écologiques. Les photos et les témoignages seront publiés dans la nouvelle rubrique Développement Durable du site internet de la ville. Cinq lauréats seront récompensés. Vous pouvez envoyer jusqu’au 30 juin vos témoignages et pho- tos numériques par mail à chrystelle.joseph@bussy-saint- georges.fr Bussy Saint-Georges N° 122 - Mai 2010
  16. 16. BUSSYMAG122_GABARIT BUSSYMAG NEW2009 26/05/10 18:43 Page16 16 Vie municipale Trois rendez-vous pour le CCAS au mois de juin ans le cadre de son programme du Les inscriptions se feront du 1er au 4 juin D premier semestre, le CCAS de Bussy Saint-Georges proposera au mois de juin deux sorties. La première, le samedi auprès du CCAS au 40 boulevard Antoine- Giroust, aux heures habituelles d’ouverture du service, munis de lavis de non imposi- 19 juin, se déroulera à la base de loisirs de tion, justificatif de domicile, livret de famille Jablines, avec au programme activités aqua- et carte didentité. Attention, le nombre de tiques et bronzette, si toutefois le temps le places est limité ! permet ! Le 26 juin, rendez-vous en Norman- Par ailleurs, le mardi 22 juin à 14 h 15 à la die à la découverte des charmes de Deau- médiathèque, le CCAS organise une confé- ville. Pour ces deux sorties en car réservées rence sur le thème : « Comment avoir une ali- aux familles buxangeorgiennes, non impo- mentation bien équilibrée avec l’avance en sables et/ou monoparentales, les tarifs seront âge ? ». Ouverte à tous, elle sera dispensée les suivants : 3 € pour les adultes, 2 € pour par le Docteur Besse, de la faculté de Méde- les enfants (- de 4 ans : gratuit). Les enfants cine de Paris, mais aussi membre de la seront placés sous la responsabilité de leurs société de Gériatrie et de Gérontologie d’Ile- parents. Au cours de ces journées, il est laissé de-France. n la liberté de visite à chaque participant. Pour Centre Communal d’Action Sociale les sorties, prévoir un pique-nique ou possi- 6, avenue du Général-de-Gaulle bilité de restauration sur place. 0164666192 Bussy Saint-Georges N° 122 - Mai 2010

×