Numérique et culture scientifique, technique et industrielle

1 973 vues

Publié le

Support à l'intervention de L. Chicoineau le 14 novembre 2014 à Nantes, dans le forum 2 Days Up! Présentation des premiers résultats de la mission d'étude et de prospective sur numérique et CSTI confiée par G. Fioraso.

Publié dans : Sciences
0 commentaire
2 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 973
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
1 042
Actions
Partages
0
Téléchargements
14
Commentaires
0
J’aime
2
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Numérique et culture scientifique, technique et industrielle

  1. 1. Numérique et CSTI Laurent CHICOINEAU Directeur La Casemate Vendredi 14 Nov. 2014
  2. 2. 24 : Ministère de l’éducation nationale 25 : France Télévisions 27 : Le Monde Source: Médiamétrie/Netratings (JeuxVideo.com, AlloCiné, OverBlog…)
  3. 3. Qu’est-ce que le numérique ? « Le numérique est devenu en quelque sorte un mot ambivalent signifiant à la fois une chose précise et des activités variées » Milad Doueihi. Qu’est-ce que le numérique ? PUF. Paris : 2013
  4. 4. des acteurs en attente d’une clarification sur les enjeux du numérique pour la médiation culturelle des sciences Source : enquête sur les pratiques numériques des professionnels de la CSTI en France, L.CHICOINEAU, E. LAISNE, sept. 2014.
  5. 5. Etat des lieux et enjeux 1. Le numérique, objet de CSTI 2. Le numérique dans les expositions 3. Web et CSTI 4. Serious games, Citizen science, sciences participatives 5. Nouveaux lieux culturels numériques / CSTI
  6. 6. https://site.inria.fr/pixees/ https://interstices.info/
  7. 7. Page Facebook des Coding Goûters https://www.facebook.com/groups/codinggouter/
  8. 8. « Il ne suffit plus de savoir lire et de savoir écrire, il nous faut maintenant d'autres savoirs et d'autres pédagogies. Des savoirs issus du numérique, de ses critères émergents et de ses repères propres. Milad Doueihi. Qu’est-ce que le numérique ? PUF, Paris : 2013
  9. 9. Etat des lieux et enjeux 1. Le numérique, objet de CSTI 2. Le numérique dans les expositions 3. Web et CSTI 4. Serious games, Citizen science, sciences participatives 5. Nouveaux lieux culturels numériques / CSTI
  10. 10. Musée d’histoire naturelle de Lille, Table interactive. Tendance : tangible
  11. 11. Science Animation, Bac à sable numérique Tendance : tangible
  12. 12. Tendance : gamification Cap Sciences, projet Navinum.
  13. 13. http://www.erasme.org/-museolab-
  14. 14. « La médiation numérique ne peut remplacer la médiation humaine… »
  15. 15. Etat des lieux et enjeux 1. Le numérique, objet de CSTI 2. Le numérique dans les expositions 3. Web et CSTI 4. Serious games, Citizen science, sciences participatives 5. Nouveaux lieux culturels numériques / CSTI
  16. 16. Seul 17% des répondants n’a aucun projet en cours Source : enquête sur les pratiques numériques des professionnels de la CSTI en France, L.CHICOINEAU, E. LAISNE, sept. 2014.
  17. 17. http://www.toutestquantique.fr/
  18. 18. Source:enquêtesurlespratiquesnumériquesdesprofessionnelsdelaCSTIenFrance,L.CHICOINEAU,E.LAISNE,sept.2014.
  19. 19. Tendance : Twitter
  20. 20. Tendance : Crowdfunding
  21. 21. Tendance : Crowdfunding
  22. 22. Projet Wiki Cristallo
  23. 23. Etat des lieux et enjeux 1. Le numérique, objet de CSTI 2. Le numérique dans les expositions 3. Web et CSTI 4. Serious games, Citizen science, sciences participatives 5. Nouveaux lieux culturels numériques / CSTI
  24. 24. des répondants développent des jeux vidéos principalement pour les destinations suivantes : Source : enquête sur les pratiques numériques des professionnels de la CSTI en France, L.CHICOINEAU, E. LAISNE, sept. 2014.
  25. 25. http://climway.paris.fr/site/ClimWay.htm
  26. 26. http://www.cite-sciences.fr/inmediats/seriousgame/
  27. 27. Tendance : des cubes et de pioches
  28. 28. Tendance : citizen science
  29. 29. Tendance : open science
  30. 30. Source : enquête sur les pratiques numériques des professionnels de la CSTI en France, L.CHICOINEAU, E. LAISNE, sept. 2014.
  31. 31. Etat des lieux et enjeux 1. Le numérique, objet de CSTI 2. Le numérique dans les expositions 3. Web et CSTI 4. Serious games, Citizen science, sciences participatives 5. Nouveaux lieux culturels numériques / CSTI
  32. 32. Cité des science et de l’industrie, Carrefour numérique ²
  33. 33. Tendance : hackathon
  34. 34. Source : enquête sur les pratiques numériques des professionnels de la CSTI en France, L.CHICOINEAU, E. LAISNE, sept. 2014.
  35. 35. Chantiers
  36. 36. Chantier n°1 MIEUX COMPRENDRE ET MAITRISER LA CULTURE NUMERIQUE Ce chantier s’adresse autant aux publics cibles qu’aux acteurs eux-mêmes. Passe par apprentissage du code pour les plus jeunes ; formation aux usages du numérique ; appropriation des enjeux du numérique (innovation, développement économique, nouvelles façons d’apprendre, libertés individuelles). Suggestions : - créer un MOOC pour la formation aux usages ; - ouvrir l’accès aux médiateurs des formations au numérique pour les enseignants (via DNE) ; - accompagner le déploiement d’ESTIM Science sur le territoire national par de la formation sur site à l’usage de la plateforme ; - s’appuyer sur les ressources d’Inria et des autres pôles d’expertise sur le territoire.
  37. 37. Chantier n°2 PRODUIRE DE LA CONNAISSANCE SUR LES EXPERIMENTATIONS EN COURS • Documenter les expérimentations en cours (OCIM, Observatoire) • Travailler collectivement à l’évaluation de ces actions (via AMCSTI ?) • Inciter les chercheurs universitaires à s’intéresser aux terrains d’étude que représentent les actions de CSTI numérique • Développer les pratiques de veille (mutualisation par AMCSTI ?) • Publier aussi en langue anglaise afin de mieux exister dans les réseaux professionnels internationaux (ECSITE, ASTC)
  38. 38. Chantier n°3 WIKI, FORMATS OUVERTS, OPEN SOURCE • Développer les partenariats avec Wikimédia France et des acteurs de CSTI • Valoriser la présence des Fab Labs francophones sur le web • Développer des outils pour accompagner les dynamiques d’ouverture des données scientifiques (open access) et territoriales (open data) LANCER UNE INITIATIVE NATIONALE SUR BIG DATA / DATA VIZ POUR L’EDUCATION ET LA CULTURE • Proposer des outils/méthodes d’appropriation de la production et de la mise en scène des données • S’appuyer sur les dynamiques des communautés de l’open data (organisation de hackathon par exemple) pour ouvrir à un public « non geek » et mieux partager la culture des données.
  39. 39. Chantier n°4 RECONNAITRE ET VALORISER LE ROLE DES UNIVERSITES ET DES ETUDIANTS DANS LA CSTI • Les étudiants sont de manière croissante, grâce au web, actifs dans la médiations de la CSTI. Cette richesse pourrait être mieux partagée, non seulement avec les acteurs extérieurs à l’Université, mais au sein même des universités. suggestions : • Reconnaitre et valoriser (par attribution d’ECTS) les initiatives étudiantes en matière de CSTI ; • Reconnaitre et valoriser les enseignants-chercheurs qui s’impliquent aussi dans ce domaine ; • Croiser les démarches d’entrepreneuriat et de médiation scientifique par les étudiants en interaction avec les dispositifs PEPITE. • Soutenir la création d’incubateurs à projet (culturel ou d’entreprise) étudiants sur les campus, intégrant des médiateurs scientifiques
  40. 40. Chantier n°5 OUVRIR DES FINANCEMENTS SPECIFIQUES POUR SOUTENIR LES EXPERIMENTATIONS ET LEUR PASSAGE A L’ECHELLE • Développer un partenariat avec une plateforme nationale de crowdfunding pour choisir et financer des projets de CSTI ; • Lancer un appel à projet (via PIA ?) “Innovations et Savoirs en société” visant la constitution d’alliances locales entre acteurs de CSTI, entreprise du numérique, universités (labo), et représentant de la société civile ; la transférabilité serait l’un des critères principaux d’éligibilité • Mobiliser la CPU sur la dimension CSTI des financements ANR pour aller vers des démarches de médiation numérique et participative des recherches financées (notamment via les dispositifs Living Labs) • Faire évoluer le modèle économique de Estim Science vers un modèle coopératif, sorti d’Universcience, approprié par les différentes parties prenantes, dont les Régions.
  41. 41. En conclusion… Passer du modèle de la diffusion des connaissances à celui de la co-construction des savoirs en société.
  42. 42. Merci de votre attention ! http://www.mediation-num-csti.fr/

×