Accessibilité des femmes à l’emploi et à la formation
égalité des chances – et incidences de la mobilité.
Contextes de la synthèse
Début 2000 – début des analyses et écrits sur la mobilité (sociologie)
2005/2006 – demande des pa...
Pratiques de mobilité des femmes
-/+ 60% possèdent un véhicule
52% dont le conjoint est D.E, n’ont pas de voiture…
26% des...
Ce qui conditionne la mobilité en général :
Individu
Eclatement
des sphères
de vie
Compétences
cognitives et
habitus
Nivea...
Femmes
Eclatement
des sphères
de vie
Compétences
cognitives et
habitus
Niveau
d’éducation
Contexte
idéologique
Ressources
...
Les paradoxes de la mobilité à l’aune du genre…
La mobilité en soi n’est pas sexiste. Mais la société hypermobile, l’est e...
4 voies possibles aujourd’hui – face à l’emploi :
Surmonter les charges en produisant un surtravail…
Opter pour un rôle « ...
Quelques conclusions…
Les rôles et fonctions attribués aux femmes sont basés sur des stéréotypes.
Le handicap de mobilité ...
Merci pour votre écoute attentive
Merci pour votre écoute attentive
farida.kacimi@forem.be
nathalie.lazzara@gmail.com
olivier.marchal@forem.be
Personnesress...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Mobilité des femmes par Olivier Marchal - CSEF

3 249 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
3 249
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2 431
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Mobilité des femmes par Olivier Marchal - CSEF

  1. 1. Accessibilité des femmes à l’emploi et à la formation égalité des chances – et incidences de la mobilité.
  2. 2. Contextes de la synthèse Début 2000 – début des analyses et écrits sur la mobilité (sociologie) 2005/2006 – demande des partenaires sociaux (CSEF) : Mobilité et Insertion Dans le même temps « multitudes » d’études sur demande des acteurs de terrains. (SONECOM, ACRF, Provinces de Luxembourg et de B.W, CSEF Ty) Mise en valeur de l’incompatibilité sociale des immobiles face au modèle d’hyper-mobilité Découverte (40 ans trop tard) de la crise écologique en cours.
  3. 3. Pratiques de mobilité des femmes -/+ 60% possèdent un véhicule 52% dont le conjoint est D.E, n’ont pas de voiture… 26% des familles mono-parentales n’ont pas de voiture… Plus le niveau d’étude est faible, plus le % de possession de véhicule est faible.51% des déplacements en voiture 8 % en train… 52% des femmes travaillent à maximum 20 minutes de chez elles. Le % des femmes n’ayant pas le permis de conduire oscille de 20 à 30 % selon les études. Jusqu’à 70% chez les D.E 42 % des femmes qui travaillent ne rencontrent pas de problèmes de mobilité : Parce qu’elles ont résolu les tensions (proximité, trajet mixte, garde d’enfants…) Parce que si le travail exclut les immobiles = ceux qui sont inclus sont « mobiles »… Quelles sont les tensions à régler pour ‘aller’ vers l’emploi ? En quoi les tensions insolubles sont elles porteuses de questions de société ?
  4. 4. Ce qui conditionne la mobilité en général : Individu Eclatement des sphères de vie Compétences cognitives et habitus Niveau d’éducation Contexte idéologique Ressources financières Santé physique Aménagement du territoire Motif et bénéfice du déplacement Capital social et contexte relationnel
  5. 5. Femmes Eclatement des sphères de vie Compétences cognitives et habitus Niveau d’éducation Contexte idéologique Ressources financières Santé physique Aménagement du territoire Motif et bénéfice du déplacement Capital social et contexte relationnel La socialisation différenciée Les compétences de la mobilité sont « masculinisées » Les compétences de concentration, de précision, d’application sont valorisées chez les filles Les modèles sexués persistants Libération de la femme par le mouvement de sortie du Foyer, comme sortie de soi « Heideggérienne ». Le travail comme voie unique et royale d’épanouissement Disparition du modèle uni- salarial Modèles sexués persistants Faible rémunération du travail féminin Faible rentabilité sociétale du travail salarié féminin Emploi moins bien payé que les hommes Offre inégale (stéréotype à l’embauche) Prépondérance des temps partiels Forte féminisation du secteur de la domesticité et de la sous-traitance domestique. Répartitions inégales des missions domestiques et éducatives Mono-parentalité féminine majoritaire Persistances de modèles familiaux machistes Besoins financiers du ménage Pour les Femmes
  6. 6. Les paradoxes de la mobilité à l’aune du genre… La mobilité en soi n’est pas sexiste. Mais la société hypermobile, l’est en ce qu’elle se fonde sur un système social qui n’a pas encore purgé les structures machistes. L’immobilité féminine est symptôme de tout un système… La mobilité féminine comme la mobilité en général, doit se poser la question de sa cohérence avec l’ère de la mobilité chère… Tensions entre mobilités subies et mobilités choisies Le monde du travail doit aussi prendre en compte les tensions psychologiques, et sociétales de l’absentéisme massif, généralisé, prolongé, et forcé parfois des parents à leurs enfants…
  7. 7. 4 voies possibles aujourd’hui – face à l’emploi : Surmonter les charges en produisant un surtravail… Opter pour un rôle « féminisé » et une fonction éducative dévalorisée… Ne pas faire d’enfants… Opter pour une carrière professionnelle moins intéressante… Égalité des conditions de travail et de vie non-respectée. Égalité des chances d’épanouissement non garantie. Affaiblissement de la densité de la « socialisation primaire » et surinvestissement des acteurs de la « socialisation secondaire »… ..?
  8. 8. Quelques conclusions… Les rôles et fonctions attribués aux femmes sont basés sur des stéréotypes. Le handicap de mobilité se cumule/renforce/résulte (à) d’autres fragilités La mobilité automobile est, malheureusement, le « passeport pour l’emploi » On parle de véritable : cercle vicieux de l’exclusion Prise en compte dans le management et l’organisation du travail (mainstreaming de genre) Faire émerger, par le biais d’entreprises réellement éco-responsables, la dimension éthique et les bénéfices sociétaux du recrutement local
  9. 9. Merci pour votre écoute attentive
  10. 10. Merci pour votre écoute attentive farida.kacimi@forem.be nathalie.lazzara@gmail.com olivier.marchal@forem.be Personnesressources

×