La diplomatie environnementaleà la veille du G8MEDEF - 5 avril 2007
Une diplomatieenvironnementale en mutation• Un contexte national et international complexe– Processus politiques internes–...
I. La biodiversité : quellesavancées à Potsdam et quelsenjeux pour les entreprises?• L’érosion de la biodiversité : un pro...
1.1 Un problème mondial
Ten countries with the largest area ofprimary forest 2005 (%)
1.2 Des enjeux économiquesconsidérables• La biodiversité, fondement d’un développementéconomique durable :– 40% du commerc...
1.3 Un contexte internationalcomplexe• Un rapport Nord-Sud difficile (G8…+5)• Une démultiplication des enceintes deréflexi...
1.4 Les apports de Potsdam• Un apport incertain au G8 d’Heiligendamm• La biodiversité, éternel numéro deux de ladiplomatie...
II. Le climat• 2.1 Des enjeux économiques et écologiquesconnus…– GIEC (origine anthropique du CC, augmentation 1,6-6,4°C, ...
2.2 …des positions étatiques classiques– Quelques avancées résiduelles (reconnaissancedu GIEC, ouverture de certains PED)–...
2.3 Les enjeux pour les entreprises– De nouveaux marchés (écotechnologies)– Des réponses technologiques, notamment pourun ...
3. La gouvernance mondiale del’environnement3.1 Les faiblesses du système actuel• Un univers international confus– 500 AME...
3.2 Les atouts d’une ONUE• Une rationalisation du système• Un renforcement du système• Un nouveau modèle de gouvernance ou...
« If you are not on the table, youwill be on the menu… »
Ressources• http://www.g8.utoronto.ca/environment/• http://www.bmu.de/int_umweltpolitik/g8/kurzinfo/doc/37893.php• http://...
Cristiana Ciaraldi JolivetJuriste environnementATILHc.ciaraldi@atilh.fr
La diplomatie environnementale à la veille du G8
La diplomatie environnementale à la veille du G8
La diplomatie environnementale à la veille du G8
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

La diplomatie environnementale à la veille du G8

227 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
227
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
1
Actions
Partages
0
Téléchargements
3
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive
  • Superficie forestière en pourcentage de la superficie des pays Source: FAO (2001)
  • - Forêts détruites rouge - Forêts intactes vertes Source : Greenpeace
  • Déforestation en Amazonie L’exploitation intensive de la terre et du bois s’est traduite par une déforestation massive en Amérique latine. Des 998 millions d’hectares de forêts en 1970, il ne restait que 958 millions en 1980, 919 en 1990 et 913 en 1994, soit plus de 60% de la quantité coupée sur l’ensemble de la planète. On estime, par ailleurs, la destruction de la floresta amazonica à 5,8 millions d’hectares par an. Un phénomène qui prend une dimension particulière au Brésil puisque le pays représentait 8% des exportations mondiales de bois dur en 1995. Cette déforestation progresse d’année en année et les études scientifiques établissent que le cycle de vingt cinq à trente ans nécessaire pour la régénération n’est désormais plus respecté. Sources : Programme des Nations unies pour l’environnement ( PNUE ) ; Global and Resource Information Database, Grid , Genève, Suisse ; Grid-Arendal, Norvège. Philippe Rekacewicz — novembre 1996 http://www.monde-diplomatique.fr/cartes/amazoniedeforestation
  • Source: FAO   Global Forest Resources Assessment 2005, Progress towards sustainable forest management, Chapter 3: Biological diversity, p.42
  • Sources : « Ceux que la mer menace » : Climate Research , vol. 12, n°s 2-3, Inter-Research, Oldendorf/Luhe, Allemagne, 1999 ; université de Dacca ; World Resources Institute (WRI), Washington DC ; Groupement intergouvernemental pour l’étude du climat (GIEC), Genève ; Michael Oppenheimer, Polar Ice Sheets, Melting and Sea Level Change , université de Princetown ; Organisation météorologique mondiale (OMM), Genève ; base de données cartographique du Programme des Nations unies pour l’environnement (UNEP) et son centre associé GRID-Arendal (Norvège). La modélisation pour le delta du Nil a été réalisée par Otto Simonett (PNUE/GRID, Arendal) au début des années 1990
  • La diplomatie environnementale à la veille du G8

    1. 1. La diplomatie environnementaleà la veille du G8MEDEF - 5 avril 2007
    2. 2. Une diplomatieenvironnementale en mutation• Un contexte national et international complexe– Processus politiques internes– Processus communautaires– Processus onusiens– Processus atypiques : le « club » du G8• quelle valeur ajoutée de la ministérielle G8+5 ?– Climat– Biodiversité– Gouvernance
    3. 3. I. La biodiversité : quellesavancées à Potsdam et quelsenjeux pour les entreprises?• L’érosion de la biodiversité : un problèmemondial• Un bref rappel des enjeux économiques• Un contexte de négociation complexe• Quelles avancées dans le cadre du G8 ?
    4. 4. 1.1 Un problème mondial
    5. 5. Ten countries with the largest area ofprimary forest 2005 (%)
    6. 6. 1.2 Des enjeux économiquesconsidérables• La biodiversité, fondement d’un développementéconomique durable :– 40% du commerce mondial fondé sur des produits etprocess biologiques (agric., forêts, pêcheries,pharmacie, cosmétique, chimie)– La ressource biologique comme pool d’innovation– Un lien étroit avec les autres phénomènes écologiques(climat, désertification, eau…)– Un élément clé du développement durable des PED(MDG, lutte contre la pauvreté,…)– L’épineuse question de la propriété intellectuelle– Les transferts de technologie
    7. 7. 1.3 Un contexte internationalcomplexe• Un rapport Nord-Sud difficile (G8…+5)• Une démultiplication des enceintes deréflexion– Le processus onusien (COP 2008)– Le processus européen– Le processus non-gouvernemental (UICN,WWF,…)
    8. 8. 1.4 Les apports de Potsdam• Un apport incertain au G8 d’Heiligendamm• La biodiversité, éternel numéro deux de ladiplomatie environnementale ?– Vers un « GIEB » (IMOSEB) ?– Vers un rapport Stern de la biodiversité ?– Vers une intégration de la biodiversité auxpolitiques de développement ?• Vers une meilleure transversalité
    9. 9. II. Le climat• 2.1 Des enjeux économiques et écologiquesconnus…– GIEC (origine anthropique du CC, augmentation 1,6-6,4°C, des conséquences multiples, une répartitioninégale des conséquences)– Rapport Stern (migrations, coût de la non action : 5500milliards d’euros,…)– Vers une sécurité climatique ? D’autres enceintesd’action
    10. 10. 2.2 …des positions étatiques classiques– Quelques avancées résiduelles (reconnaissancedu GIEC, ouverture de certains PED)– Quelques reculs (durcissement de l’oppositionN/S pour certain pays)
    11. 11. 2.3 Les enjeux pour les entreprises– De nouveaux marchés (écotechnologies)– Des réponses technologiques, notamment pourun développement propres des PED– Transfert de technologie N/S– Une nécessaire généralisation du marché ducarbone pour encourager l’innovation
    12. 12. 3. La gouvernance mondiale del’environnement3.1 Les faiblesses du système actuel• Un univers international confus– 500 AME– Une multiplicité d’institutions– Une profusion de niveaux décisionnels• Une absence de leadership– Politique– Économique– Social
    13. 13. 3.2 Les atouts d’une ONUE• Une rationalisation du système• Un renforcement du système• Un nouveau modèle de gouvernance ouvertaux acteurs non gouvernementaux• Quelle place pour les entreprises ?
    14. 14. « If you are not on the table, youwill be on the menu… »
    15. 15. Ressources• http://www.g8.utoronto.ca/environment/• http://www.bmu.de/int_umweltpolitik/g8/kurzinfo/doc/37893.php• http://www.ecologie.gouv.fr/conference/?Appel-de-Paris• http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/actions-france_830/environneme• www.unep.org• www.uicn.org• www.wwf.org
    16. 16. Cristiana Ciaraldi JolivetJuriste environnementATILHc.ciaraldi@atilh.fr

    ×