#SEVENT2014
Table des matières
Rubrique 1 : Formulaire multidisciplinaire pour les organisateurs
1. Présentation du questionnaire mult...
G E S T I O N D E L A S É C U R I T É L O R S D ' É V È N E M E N T S
Table des matières
Rubrique 2 : La gestion des mouve...
G E S T I O N D E L A S É C U R I T É L O R S D ' É V È N E M E N T S
Table des matières
Rubrique 3 : Coupe du monde 2014 ...
1. Présentation du questionnaire multidisciplinaire
Leen Depuydt – DG Centre de Crise/Planification d’urgence
G E S T I O ...
Direction Générale
Centre de Crise
23.04.2014
Présentation d’un questionnaire
multidisciplinaire
Leen Depuydt
Contexte
ÉVÈNEMENTS ?
BRAINSTORMING
2013
Conclusions du brainstorming
Besoins:
Partager des
expériences
Questionnaire
multidisciplinaire
Questionnaire multidisciplinaire : buts
TIMING
SENSIBILISER
ORGANISATEUR
ANALYSE DES
RISQUES
FORMULAIRE
UNIQUE
CONCERTATIO...
Questionnaire multidisciplinaire : scope
ÉVÈNEMENTS
RÉCREATIFS
SUR LE DOMAINE
PUBLIC
Questionnaire multidisciplinaire
Bestaande
vragenlijst-
en
Questionnaires
existants
Entretiens
informels
GT multi-
discipl...
Questionnaire multidisciplinaire
• Actuellement, seule la version Word est
disponible (format imprimable)
• À terme: possi...
Questionnaire multidisciplinaire
24 avril 2014 9
Anticiper pour mieux gérer
Permanence 24h/24:
T 02 506 47 11
F 02 506 47 09
Leen.depuydt@ibz.fgov.be
http:...
2. Expérience 1 – Mouscron
Cécile Fiévez – Fonctionnaire planification d’urgence
G E S T I O N D E L A S É C U R I T É L O...
Processus de demande et formulaire
pour l’organisateur de festivités à
Mouscron
Retour d’expérience – points clés
Ir Cécil...
Demande d’organiser une festivité ?
1/ 2006: création du service
« occupation du domaine public -
gestion de voirie » ODP-...
Contenu du formulaire de demande
Formulaire unique domaine public / domaine privé
Contenu:
 Identification de la festivit...
Réactions des organisateurs
Diffusion du nouveau formulaire :
 Réunions d’infos grand public
 Va de pair avec la diffusi...
Organisation mise en place à la commune
Passage au collège communal
 Guichet unique pour le demandeur (ODP-GDV + PlanU), ...
Retour des disciplines /1
Discipline 1
 Demande avis systématique pour les salles: assez lourd
 Les infos nécessaires so...
Retour des disciplines /2
Discipline 3
 Formulaire plus lourd qu’avant (pour rappel: il était alors centré
uniquement sur...
Points-clés
 Ne pas créer un formulaire trop long (95 % des cas : form. court suffit)
 Gros dossiers : provoquer réunion...
Pour aller plus loin …
3. Expérience 2 – Bruxelles
Luc Sauvage – Cdt à Bruxelles SIAMU-DBDMH
Raphaël Schmidt – Croix-Rouge de Belgique
G E S T I ...
A A B C - S E R V I C E S É C U R I T É C I V I L E - P L A N I F I C A T I O N
D ' U R G E N C E
ÉVÈNEMENTS RÉCRÉATIFS -
...
1. Évènements en Région de Bruxelles-Capitale : des constats alarmants
2. Convergence de réflexions
3. La fiche de renseig...
A A B C - S E R V I C E S É C U R I T É C I V I L E - P L A N I F I C A T I O N
D ' U R G E N C E
ÉVÈNEMENTS RÉCRÉATIFS - ...
Formulaire type de
demande d’avis de
prévention incendie
développé par le
SIAMU,
à lui faire parvenir
dans un délai de
min...
ÉVÈNEMENTS RÉCRÉATIFS - LES OUTILS BRUXELLOIS
3. La fiche de renseignements unique
A A B C - S E R V I C E S É C U R I T É...
A A B C - S E R V I C E S É C U R I T É C I V I L E - P L A N I F I C A T I O N
D ' U R G E N C E
ÉVÈNEMENTS RÉCRÉATIFS - ...
La fiche de renseignement unique est fournie par la commune à tout organisateur d’évènement qui en
fait la demande, sous l...
Le SIAMU et la COAMU ont fixé, en fonction de leurs impératifs, à au moins 4 semaines avant la date
envisagée pour la tenu...
Introduction de la CM NPU-1 relative aux plan d’urgence et d’intervention du 26 octobre 2006
(Moniteur belge, 10 janvier 2...
Introduction de la CM NPU-1 relative aux plan d’urgence et d’intervention du 26 octobre
2006 (Moniteur belge, 10 janvier 2...
D5
J + 6 semaines J + 4 semaines
D5
D4
D3D2 D1
ÉVÈNEMENTS RÉCRÉATIFS - LES OUTILS BRUXELLOIS
7. L’organisation schématisée...
L’optimalisation de la sécurité civile, y compris celle des évènements, constitue un
élément fondamental de la bonne gouve...
Merci !
Encore des questions ?
Service d’Incendie et d’Aide Médicale Urgente de Bruxelles-Capitale
Cdt Ing. L. Sauvage, 02...
G E S T I O N D E L A S É C U R I T É L O R S D ' É V È N E M E N T S
4. Expérience 3 – Verviers
Richard Dries – Gestionna...
2
Si pour beaucoup la curiosité
est un vilain défaut…
pour un fonctionnaire PlanU,
c’est une qualité !
3
La bonne gestion préparatoire d’une
manifestation implique de recueillir auprès
des organisateurs une grande quantité
d’...
4
Trouver ces informations demande
souvent de consacrer à cette tâche de
collecte un temps considérable,
spécialement lors...
5
Distraire de leurs tâches habituelles des
acteurs qualifiés des différentes
disciplines pour leur demander de partir
à l...
6
C’est en partant de ces constats qu’à
Verviers, nous avons résolument opté pour
une approche multidisciplinaire de chaqu...
7
GUIDE PRATIQUE
A L’USAGE DES
ORGANISATEURS
DE
MANIFESTATIONS
A VERVIERS
Réalisation : Cellule « ANIMATIONS »
Rue du Coll...
8
Le formulaire du guide est complété par l’organisateur.
Celui-ci est aidé dans sa tâche par le fonctionnaire PLANU
qui l...
9
Quelles sont les questions à se poser ?
Même si chaque événement possède des
caractéristiques propres qui le rendent uni...
10
Qui ?
Savoir que l’association X, gérée par Y et dont le siège social est établi à Z est un
début mais il faut évidemme...
11
Quoi ?
Quel type de manifestation ?
Pour quel public ?
Avec quels partenaires ?
Organisateur expérimenté ou non ?
Atten...
12
Où ?
Localisation du ou des site(s)
Plans à l’appui de la demande
Se rendre sur place
Si le site est inadapté, proposer...
13
Comment ?
Analyser les besoins
Lister ce que l’organisateur apporte
Apprécier son potentiel et ses limites
Signaler imm...
14
FORMULAIRE CONTENU DANS LE GUIDE DUMENT COMPLÉTÉ ?
=
TRANSMISSION D’UNE COPIE À CHACUNE DES DISCIPLINES
RAPPORT SUR LES...
15
CONCLUSION
Plus que jamais, le fonctionnaire en charge de la Gestion de Crise et de la Planification
d’Urgence doit pre...
G E S T I O N D E L A S É C U R I T É L O R S D ' É V È N E M E N T S
5.Retour d’expérience D1 – Service régional d’Incend...
SOMMAIRE
• Réunion de coordination
• Service d’Incendie – actions
• Points d’attention particuliers
2
C D T I N G S T É P ...
Réunion de coordination
3
C D T I N G S T É P H A N E B O U Q U E T T E - S R I H U Y - C H E F D E
C O R P S
Pour les évènements et manifestations prévus qui comportent un risque pour
l’ordre public, les autorités administratives s...
Service d’Incendie
Actions
C D T I N G S T É P H A N E B O U Q U E T T E - S R I H U Y - C H E F D E
C O R P S 5
C D T I N G S T É P H A N E B O U Q U E T T E - S R I H U Y - C H E F D E
C O R P S 6
Actions du Service d’Incendie
Servic...
C D T I N G S T É P H A N E B O U Q U E T T E - S R I H U Y - C H E F D E
C O R P S 7
Département Prévention
1) S.I. & S.S...
C D T I N G S T É P H A N E B O U Q U E T T E - S R I H U Y - C H E F D E
C O R P S 8
Département Prévision
1) Analyse des...
C D T I N G S T É P H A N E B O U Q U E T T E - S R I H U Y - C H E F D E
C O R P S 9
Département Opérationnel
1) Définir ...
Points d’attention
particuliers
C D T I N G S T É P H A N E B O U Q U E T T E - S R I H U Y - C H E F D E
C O R P S 10
Points d’attention
1) Informations sur l’évènement
2) Inspections préalables et rapport de prévention avec avis et recomma...
11 mai 1985 : en Angleterre, à Bradford, un incendie provoque une panique durant
un match. La foule se heurte à des portes...
C D T I N G S T É P H A N E B O U Q U E T T E - S R I H U Y - C H E F D E
C O R P S 13
Points d’attention
1) Itinéraires s...
C D T I N G S T É P H A N E B O U Q U E T T E - S R I H U Y - C H E F D E
C O R P S 14
Points d’attention
1) Stationnement...
C D T I N G S T É P H A N E B O U Q U E T T E - S R I H U Y - C H E F D E
C O R P S 15
Points d’attention
1) Calculs des s...
15 avril 1989 : en Angleterre, à Sheffield, six minutes après le début du match
Liverpool-Nottingham Forest, des supporter...
7 février 2002 : en France, cinq jeunes ont péri asphyxiés et 32 autres ont été
blessés dans une bousculade contre les por...
2 juillet 2000 : le festival de musique de Roskilde au Danemark avait été endeuillé
par la mort de huit spectateurs, étouf...
24 juillet 2010 : Allemagne – Duisbourg 24/07/2010 – 19 morts et 340 blessés –
mouvement de foule – point de passage tunne...
C D T I N G S T É P H A N E B O U Q U E T T E - S R I H U Y - C H E F D E
C O R P S 20
Points d’attention
1) Type de feux ...
C D T I N G S T É P H A N E B O U Q U E T T E - S R I H U Y - C H E F D E
C O R P S 21
Points d’attention
1) Chapiteaux, t...
5 mai 1992 : en Corse, à Furiani (Bastia), Comme un château de cartes, le tiers
supérieur de la tribune provisoire s'est é...
18 août 2011 : Belgique Festival rock Pukkelpop à Kiewit (Hasselt) – tempête –
chapiteau / toits / scènes – 5 morts et 35 ...
C D T I N G S T É P H A N E B O U Q U E T T E - S R I H U Y - C H E F D E
C O R P S 24
Points d’attention
1) Autoroutes, p...
C D T I N G S T É P H A N E B O U Q U E T T E - S R I H U Y - C H E F D E
C O R P S 25
Points d’attention
1) Localisation ...
C D T I N G S T É P H A N E B O U Q U E T T E - S R I H U Y - C H E F D E
C O R P S 26
Points d’attention
1) Plan d’interv...
MERCI DE VOTRE ATTENTION
SRI HUY
Rue de la Mairie, 30 à 4500 HUY
Tél. : 085/27.10.00
E-mail : stephane.bouquette.huy@gmail...
G E S T I O N D E L A S É C U R I T É L O R S D ' É V È N E M E N T S
6. Retour d’expérience D2 – Secours médicaux
Dr. Ive...
Ives Hubloue, MD, PhD
Diensthoofd Spoedgevallendienst UZ Brussel
Onderzoeksgroep Urgentie- en Rampengeneeskunde
CROWDMANAG...
UN PEU D’ HISTOIRE (1)
29/05/1985DRAME DU HEYZEL 2
UN PEU D’ HISTOIRE (2)
25/07/2010LOVE PARADE à DUISBURG 3
PAS DE CROWDMANAGEMENT : CONSÉQUENCES (1)
“ TRAUMATIC ASPHYXIA “
4
PAS DE CROWDMANAGEMENT : CONSÉQUENCES (2)
- « CRUSH SYNDROME »
- FRACTURES
- PLAIES
- PROBLÈMES « MÉDICAUX »
5
PRÉSENCE DE CROWDMANAGEMENT (1)
- ASPECTS MÉDICAUX
- ASPECTS SUR LE PLAN D’ ORGANISATION
6
PRÉSENCE DE CROWDMANAGEMENT (2)
ASPECTS MÉDICAUX
- TRAUMATIC ASPHYXIA
- CRUSH SYNDROME
- FRACTURES
- PLAIES
- PROBLEMES « ...
PRÉSENCE DE CROWDMANAGEMENT (3)
ASPECTS SUR LE PLAN D’ ORGANISATION
- LE NOMBRE DU PERSONNEL SOIGNANT (MED, INF, SEC, SMUR...
9
EN RÉSUMÉ
- ANALYSE DE RISQUE SUR BASE DE « PRIMA »
- RÉPONSE SUR :
- ASPECTS MÉDICAUX
- ASPECTS SUR LE PLAN D’ORGANISATIO...
G E S T I O N D E L A S É C U R I T É L O R S D ' É V È N E M E N T S
7. Retour d’expérience D3 – Zone de police SECOVA
Di...
DEUX THÈMES
 Carnaval de Tilff
 Soirées de 2000 personnes
G E S T I O N D E L A S É C U R I T É L O R S D ' É V È N E M ...
G E S T I O N D E L A S É C U R I T É L O R S D ' É V È N E M E N T S
C D P W I L L E M A R T - S E C O V A 2
CARTE D’IDENTITÉ - CARNAVAL DE TILFF
 8.000 à 15.000 personnes selon les années
 Un cortège l’après midi
 3 endroits de...
CARNAVAL DE TILFF
20 blessés 2 blessés
Les clés du succès
G E S T I O N D E L A S É C U R I T É L O R S D ' É V È N E M E ...
EN FAIT
On est passé :
de 20 blessés et 2 arrestations
à 2 blessés et 20 arrestations
G E S T I O N D E L A S É C U R I T ...
LE SECRET ?
Une approche sociologique
Basée sur
L’appropriation du territoire
G E S T I O N D E L A S É C U R I T É L O R ...
ATTITUDE DE LA POLICE - AVANT
 Tolérance
 Compréhension
 À côté des zones d’activité
 Organisation policière classique...
ANALYSE SOCIOLOGIQUE
 Le public se sent chez lui
 Escalade non régulée des tensions
 La règle du plus fort
 Policier e...
DÉCISION
 Police régule dès les premier incident
 Tolérance zéro
 Injonction de se calmer en cas de conflit
 Arrestati...
ATTITUDE DE LA POLICE - NEW
 Visibilité (en orange fluo = effet de masse)
 Dans la foule par 3 ou 4
 Relève au sein des...
RÉSULTATS
La première année
 De 20 à 2 blessés
 De 2 à 20 arrestations
2014
 2 blessés
 2 arrestations
G E S T I O N D...
POURQUOI
On n’a pas laissé les trublions s’installer
 en marquant leur territoire
 en y cherchant les plus faibles (bour...
G E S T I O N D E L A S É C U R I T É L O R S D ' É V È N E M E N T S
C D P W I L L E M A R T - S E C O V A 13
Organisateur
SOIRÉES DE 2000 PERSONNES
Gestion de la foule 3 niveaux coordonnés
Société de
Gardiennage
Police
G E S T I O ...
ORGANISATEUR
 Éviter compression aux entrées et caisses ticket
 Discuter dans les files d’attentes
 Suivre les groupes ...
SOCIÉTÉ DE GARDIENNAGE
 Fouille à l’entrée
 S’occupe de l’intérieur
 Contact permanent « régulateur organisation »
 Fe...
POLICE
 Extérieur de l’évènement
 En soutien de la société de gardiennage
 Évacuation des personnes arrêtées
 Véhicule...
G E S T I O N D E L A S É C U R I T É L O R S D ' É V È N E M E N T S
C D P W I L L E M A R T - S E C O V A 18
G E S T I O N D E L A S É C U R I T É L O R S D ' É V È N E M E N T S
8. Retour d’expérience D5 – Province de Liège
Cather...
G E S T I O N D E L A S É C U R I T É L O R S D ' É V È N E M E N T S 2
Catherine Delcourt
Willy Schrouff
Province de Liège
ILS SONT LÀ !!!
G E S T I O N D E L A S É C U R I T É L O R S D ' É V È N E M E N T S 3
https://www.youtube.com/watch?v=y_...
G E S T I O N D E L A S É C U R I T É L O R S D ' É V È N E M E N T S 4
FUSILLADE LIÈGE 13/12/11
Rumeurs PANIQUE
G E S T I O N D E L A S É C U R I T É L O R S D ' É V È N E M E N T S 5
Fiabilité de l’information
Monde réel vs virtuel
G E S T I O N D E L A S É C U R I T É L O R S D ' É V È N E M E N T S 6
12h43: premier tweet tiré d’une dépêche belga « Ti...
EFFET DES MÉDIAS SOCIAUX SUR LA DEMANDE
D’INFORMATIONS
G E S T I O N D E L A S É C U R I T É L O R S D ' É V È N E M E N T...
PUKKELPOP – 18 AOÛT 2011
#pp11
Réseau Gsm
saturé
Twitter
185000
tweets
Solidarité
@steven De
Smet
Absence des
autorités
KO...
LES MÉDIAS SOCIAUX = DANGER ?
Sécurité
Confidentialité
Validation Responsabilité
Commentaires
négatifs
Gestion de
l’inform...
ACTIONS
out
• Diffuser rapidement des
informations
• Rétablir un lien direct
• S’appuyer sur un réseau
in
• Rechercher des...
AVANTAGES
Canal
supplémentaire
Mobile
Facile
Presse
« Gratuit »
Alternative
réseau
GSM
G E S T I O N D E L A S É C U R I T...
A RETENIR
Présence
active
Réseau
Source
reconnue
Choix
des
médias
G E S T I O N D E L A S É C U R I T É L O R S D ' É V È ...
G E S T I O N D E L A S É C U R I T É L O R S D ' É V È N E M E N T S 13
LOVE PARADE 2010 DUISBOURG
 1,5 millions de pers...
CROWDSOURCING, MONITORING
Observer afin d’entreprendre des actions pertinentes
Utiliser lors d’événements imprévus comme p...
PISTES D’AVENIR
#event
Applis mobiles
Points wifi
Géolocalisation
Communication
sécurité intégrée
Coordination
autorités/
...
CONCLUSION
G E S T I O N D E L A S É C U R I T É L O R S D ' É V È N E M E N T S 16
Le citoyen est
acteur de sa
propre
séc...
G E S T I O N D E L A S É C U R I T É L O R S D ' É V È N E M E N T S 17
catherine.delcourt@provincedeliege.be
willy.schro...
G E S T I O N D E L A S É C U R I T É L O R S D ' É V È N E M E N T S
9. Présentation des directives
Jo Vanhecke – Directe...
G E S T I O N D E L A S É C U R I T É L O R S D ' É V È N E M E N T S 1
G E S T I O N D E L A S É C U R I T É L O R S D ' É V È N E M E N T S 2
G E S T I O N D E L A S É C U R I T É L O R S D ' É V È N E M E N T S 3
CM 2014 – UNE FÊTE BRÉSILIENNE EN Belgique
• Premi...
G E S T I O N D E L A S É C U R I T É L O R S D ' É V È N E M E N T S 4
CM 2014 – UNE FÊTE BRÉSILIENNE EN Belgique
Prépara...
G E S T I O N D E L A S É C U R I T É L O R S D ' É V È N E M E N T S 5
Circulaire CM 2014
Circulaire OOP 42 du 8 avril 20...
G E S T I O N D E L A S É C U R I T É L O R S D ' É V È N E M E N T S 6
CIRCULAIRE CM 2014
Approche multidiscipllinaire in...
G E S T I O N D E L A S É C U R I T É L O R S D ' É V È N E M E N T S 7
PRÉPARATION
Coordination = bourgmestre (avec Cellu...
G E S T I O N D E L A S É C U R I T É L O R S D ' É V È N E M E N T S 8
PRÉPARATION
Quelques exemples pratiques :
• Assura...
G E S T I O N D E L A S É C U R I T É L O R S D ' É V È N E M E N T S 9
PENDANT L’ÉVÈNEMENT
Suivi multidisciplinaire :
• C...
G E S T I O N D E L A S É C U R I T É L O R S D ' É V È N E M E N T S 10
CADRE LÉGAL
• Loi football pas d’application (pas...
G E S T I O N D E L A S É C U R I T É L O R S D ' É V È N E M E N T S 11
REMARQUE FINALE
• Approche positive de la circula...
G E S T I O N D E L A S É C U R I T É L O R S D ' É V È N E M E N T S
10. Retour d’expérience Bruxelles
Joséphine Clément ...
G E S T I O N D E L A S É C U R I T É L O R S D ' É V È N E M E N T S 2
SESSION D’EXERCICES EXTA2
Arrondissement Administr...
EXTA 2 AABC
Tous les vendredis matins du 17 janvier au 21 février 2014, l’ Arrondissement
Administratif de Bruxelles-Capit...
D’UN DISPOSITIF PRÉVENTIF…
G E S T I O N D E L A S É C U R I T É L O R S D ' É V È N E M E N T S 4
Mise en situation de l’...
OBJECTIFS (1/2)
Objectifs généraux:
Offrir au plus grand nombre d’intervenants des rappels utiles et une mise en
situation...
OBJECTIFS (2/2)
Format CPX (PC-Ops /CC);
Une séance par zone de police;
Implication des communes (Bourgmestres, Planu, D5 ...
G E S T I O N D E L A S É C U R I T É L O R S D ' É V È N E M E N T S 7
FICHE D’INTERVENTION PRÉVENTIVE
RETRANSMISSION MATCH DE FOOT BELGIQUE – RUSSIE, 26 JUIN 2014
G E S T I O N D E L A S É C U...
G E S T I O N D E L A S É C U R I T É L O R S D ' É V È N E M E N T S 9
G E S T I O N D E L A S É C U R I T É L O R S D ' É V È N E M E N T S 10
…VERS UN DISPOSITIF DE RÉPONSE
G E S T I O N D E L A S É C U R I T É L O R S D ' É V È N E M E N T S 11
Accident
21h 00, d...
SCORE FINAL
 Sensibilisation des autorités et des services concernés par la tenue
des évènements à l’importance de la pri...
S E R V I C E S É C U R I T É C I V I L E - P L A N I F I C A T I O N D ' U R G E N C E
Des questions?
Pour aller plus loi...
G E S T I O N D E L A S É C U R I T É L O R S D ' É V È N E M E N T S
11. Retour d’expérience Liège
Stéphane Pelet – Zone ...
Ecrans géants :
expérience de
la police locale
de Liège
Matches
retransmis
Macédoine - Belgique : 22.03.13
Belgique - Serb...
Mise en oeuvre
Demande d'autorisation
introduite auprès de
l'autorité administrative
Présentation du projet
lors de réunio...
Risques
déterminés
par la police
Pas de risque
de
confrontation
entre les
supporters des
deux camps
Comportement
des spect...
Réunion de sécurité
Participants
Autorité communale
Organisateur
Services d'incendie
Services médicaux
Services de
police
...
Déroulement de l'événement
Inspection
du site
Electricité
Gaz
Stabilité
Conforme aux
décisions prises
lors de la
réunion d...
G E S T I O N D E L A S É C U R I T É L O R S D ' É V È N E M E N T S
12. Retour d’expérience Mons
Marc Garin – Chef de co...
G E S T I O N D E L A S É C U R I T É L O R S D ' É V È N E M E N T S 1
EXPÉRIENCE MONTOISE LORS DE LA
RETRANSMISSION SUR ...
SITUATION
• Trois matches de qualification
• Grand-Place de Mons
• 7190 m2– Capacité Max 21570 personnes
 Norme 3 personn...
MENACES
G E S T I O N D E L A S É C U R I T É L O R S
D ' É V È N E M E N T S
3
• Gestion des foules
• Problèmes de mobili...
MESURES ADMINISTRATIVES
G E S T I O N D E L A S É C U R I T É L O R S D ' É V È N E M E N T S 4
• Adoption d’un Arrêté de ...
MESURES ADMINISTRATIVES
G E S T I O N D E L A S É C U R I T É L O R S D ' É V È N E M E N T S 5
• Règlement général de pol...
RETOUR D’EXPÉRIENCE
G E S T I O N D E L A S É C U R I T É L O R S D ' É V È N E M E N T S 6
• Match de qualification probl...
G E S T I O N D E L A S É C U R I T É L O R S D ' É V È N E M E N T S 7
SAISIES
RETOUR D’EXPÉRIENCE
• Incidents en fin de nuit sur zones festines
 17 arrestations administratives pour trouble à l'ordre...
CROWD MANAGEMENT
G E S T I O N D E L A S É C U R I T É L O R S D ' É V È N E M E N T S 9
G E S T I O N D E L A S É C U R I T É L O R S D ' É V È N E M E N T S 10
G E S T I O N D E L A S É C U R I T É L O R S D ' É V È N E M E N T S 11
ENSEIGNEMENTS À TIRER
• OOP 42 - Aide-mémoire
• Évènements simultanés et/ou en concurrence - Gestion ?
• Arrêté vs Ordonna...
ENSEIGNEMENTS À TIRER
• Partenariats
 Fouilles de sécurité ?
 Stewards foot ?
 Gardiennage privé ?
• Prévention
 Commu...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Gestion de la sécurité lors d'évènements - Une approche multidisciplinaire par les pouvoirs publics

2 299 vues

Publié le

Présentations des orateurs lors de la journée d'étude "Gestion de la sécurité lors d'évènements" qui s'est déroulée le 23 avril 2014 à Liège.

0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
2 299
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
6
Actions
Partages
0
Téléchargements
61
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Gestion de la sécurité lors d'évènements - Une approche multidisciplinaire par les pouvoirs publics

  1. 1. #SEVENT2014
  2. 2. Table des matières Rubrique 1 : Formulaire multidisciplinaire pour les organisateurs 1. Présentation du questionnaire multidisciplinaire Leen Depuydt – DG Centre de Crise/Planification d’urgence 2. Expérience 1 – Mouscron Cécile Fiévez – Fonctionnaire planification d’urgence 3. Expérience 2 – Bruxelles Luc Sauvage – Cdt à Bruxelles SIAMU-DBDMH Raphaël Schmidt – Croix-Rouge de Belgique 4. Expérience 3 – Verviers Richard Dries – Gestionnaire de Crise chargé de la Planification d’Urgence 5 - 14 G E S T I O N D E L A S É C U R I T É L O R S D ' É V È N E M E N T S 15 - 24 25 - 38 39 - 53
  3. 3. G E S T I O N D E L A S É C U R I T É L O R S D ' É V È N E M E N T S Table des matières Rubrique 2 : La gestion des mouvements de foule appliquée – l’intérêt pour les disciplines 5. Retour d’expérience D1 – Service régional d’Incendie Stéphane Bouquette – Commandant chef de corps Huy 6. Retour d’expérience D2 – Secours médicaux Dr. Ives Hubloue – Clinique universitaire de Bruxelles 7. Retour d’expérience D3 – Zone de police SECOVA Didier Willemart – Chef de corps 8. Retour d’expérience D5 – Province de Liège Catherine Delcourt – Porte-parole du Gouverneur Willy Schrouff – Expert en Communication 54 - 80 81 - 91 92 - 110 111 - 127
  4. 4. G E S T I O N D E L A S É C U R I T É L O R S D ' É V È N E M E N T S Table des matières Rubrique 3 : Coupe du monde 2014 – la gestion de sécurité pendant les évènements avec écrans géants 9. Présentation des directives Jo Vanhecke – Directeur cellule foot de l’intérieur 10.Retour d’expérience Bruxelles Joséphine Clément – Planification d’urgence M. A. Houpe – Chef de service Sécurité Civile / Planification d’urgence 11.Retour d’expérience Liège Stéphane Pelet – Zone de police de Liège 12.Retour d’expérience Mons Marc Garin – Chef de corps 128 - 139 140 - 152 153 - 158 159 - 172
  5. 5. 1. Présentation du questionnaire multidisciplinaire Leen Depuydt – DG Centre de Crise/Planification d’urgence G E S T I O N D E L A S É C U R I T É L O R S D ' É V È N E M E N T S
  6. 6. Direction Générale Centre de Crise 23.04.2014 Présentation d’un questionnaire multidisciplinaire Leen Depuydt
  7. 7. Contexte ÉVÈNEMENTS ? BRAINSTORMING 2013
  8. 8. Conclusions du brainstorming Besoins: Partager des expériences Questionnaire multidisciplinaire
  9. 9. Questionnaire multidisciplinaire : buts TIMING SENSIBILISER ORGANISATEUR ANALYSE DES RISQUES FORMULAIRE UNIQUE CONCERTATION MULTIDISCIPLINAIRE
  10. 10. Questionnaire multidisciplinaire : scope ÉVÈNEMENTS RÉCREATIFS SUR LE DOMAINE PUBLIC
  11. 11. Questionnaire multidisciplinaire Bestaande vragenlijst- en Questionnaires existants Entretiens informels GT multi- disciplinaire Résultat validé
  12. 12. Questionnaire multidisciplinaire • Actuellement, seule la version Word est disponible (format imprimable) • À terme: possibilité d’automatiser les données
  13. 13. Questionnaire multidisciplinaire
  14. 14. 24 avril 2014 9 Anticiper pour mieux gérer Permanence 24h/24: T 02 506 47 11 F 02 506 47 09 Leen.depuydt@ibz.fgov.be http://centredecrise.be crisiscenterBE crisiscentreBE
  15. 15. 2. Expérience 1 – Mouscron Cécile Fiévez – Fonctionnaire planification d’urgence G E S T I O N D E L A S É C U R I T É L O R S D ' É V È N E M E N T S
  16. 16. Processus de demande et formulaire pour l’organisateur de festivités à Mouscron Retour d’expérience – points clés Ir Cécile FIEVEZ - Planification d’urgence Tél: 056/860.242 – Mail: cecile.fievez@mouscron.be Gestion de la sécurité lors d’événements – Liège 23.04.2014
  17. 17. Demande d’organiser une festivité ? 1/ 2006: création du service « occupation du domaine public - gestion de voirie » ODP-GDV  Travaux et festivités  Formulaire axé sur la fermeture des voiries, obstacles sur VP, etc.  Collaboration forte avec police 2/ mi-2009: création du service « planification d’urgence »  ODP-GDV  PlanU si question de sécurité  Formulaire ne répond pas aux besoins de connaissance des activités  PlanU  avis pompiers (ex: ambulants)  De grosses manifestations ne sont pas traitées (ex: 24 h) 3/ 2011-2012  Nouveau formulaire  Tout est couvert  Domaine public  ODP-GDV  Domaine privé  PlanU
  18. 18. Contenu du formulaire de demande Formulaire unique domaine public / domaine privé Contenu:  Identification de la festivité (nom, date, type, lieu, public …)  Identification des organisateurs  Cases à cocher selon le type d’activités + questions détaillées  Restrictions de circulation et de stationnement  Fournir plan et/ou itinéraire + programme Disponible sur web (word / excel / pdf) – à renvoyer par mail, courrier, main propre à ODP-GDV http://www.mouscron.be/7912.asp
  19. 19. Réactions des organisateurs Diffusion du nouveau formulaire :  Réunions d’infos grand public  Va de pair avec la diffusion d’un petit mémento ‘sécurité des festivités à l’attention des organisateurs’ (lié aux questions du form.) Premières réactions :  On avait à peine l’habitude du premier formulaire …  Ils nous inventent plein de nouvelles règles (mémento) … À l’usage :  Aide apportée par nos services - Deuxième année plus facile  Formulaire pas plus long qu’avant (nb de pages)  Cases trop petites pour la version manuscrite
  20. 20. Organisation mise en place à la commune Passage au collège communal  Guichet unique pour le demandeur (ODP-GDV + PlanU), c’est le point d’ancrage administratif du dossier  Seuls ces services peuvent introduire un dossier au Collège (et donc il y aura eu une analyse sécurité)  Accord avec le secrétariat communal qui rédige OdJ du Collège (il a fallu parfois refuser de traiter certains dossiers a posteriori)
  21. 21. Retour des disciplines /1 Discipline 1  Demande avis systématique pour les salles: assez lourd  Les infos nécessaires sont dans le formulaire  Le mémento associé permet de clarifier les règles Discipline 2  Grille CoAMU permet à PlanU de traiter  Pas de question purement D2 dans le formulaire  Les dossiers où un dispositif médical préventif sera requis sont les « gros événements » qui passent d’office en réunion de coordination
  22. 22. Retour des disciplines /2 Discipline 3  Formulaire plus lourd qu’avant (pour rappel: il était alors centré uniquement sur les besoins policiers)  Les infos nécessaires sont dans le formulaire  Grande importance des plans fournis par l’organisateur Multi-disciplinaire  Nouveau formulaire surtout parallèle à nouvelle approche : plus concertée, plus multidisciplinaire  Grande plus-value « sécurité » des réunions de coordination (5% des dossiers)
  23. 23. Points-clés  Ne pas créer un formulaire trop long (95 % des cas : form. court suffit)  Gros dossiers : provoquer réunions de coordination (où on aura les infos détaillées qui manquent dans un formulaire court : les 5 autres % des cas)  Installer un guichet unique pour l’organisateur  Ce guichet unique est le centre administratif du dossier, pour tout le traitement  Clarifier les règles pour l’organisateur (mémento, site web)  Ne pas autoriser de by-passer le processus (n’importe qui ne dépose pas un dossier au collège communal)  Se faciliter la vie pour le traitement : fiches-types, réponses-types (lier règles, mémento, et questions), check-lists d’analyse  Affecter le personnel nécessaire Le formulaire n’est qu’un aspect de tout le traitement  l’amélioration du processus a clairement fait évoluer notre niveau de sécurité
  24. 24. Pour aller plus loin …
  25. 25. 3. Expérience 2 – Bruxelles Luc Sauvage – Cdt à Bruxelles SIAMU-DBDMH Raphaël Schmidt – Croix-Rouge de Belgique G E S T I O N D E L A S É C U R I T É L O R S D ' É V È N E M E N T S
  26. 26. A A B C - S E R V I C E S É C U R I T É C I V I L E - P L A N I F I C A T I O N D ' U R G E N C E ÉVÈNEMENTS RÉCRÉATIFS - LES OUTILS BRUXELLOIS Appui des autorités locales en matière de préparation des évènements en vue d’en optimiser la sécurité CDT Ing. Luc Sauvage, SIAMU Région de Bruxelles-Capitale , Responsable Prévention Raphaël Schmidt, Croix-Rouge de Belgique, Bruxelles-Capitale, Service de Secours et Ambulance ZP Bruxelles-CAPITALE-Ixelles
  27. 27. 1. Évènements en Région de Bruxelles-Capitale : des constats alarmants 2. Convergence de réflexions 3. La fiche de renseignements unique 4. Objectif : l’intégration au sein des disciplines 5. Simplifier les démarches administratives 6. Un partenaire clé : le fonctionnaire chargé de la planification d’urgence 7. L’organisation schématisée des évènements 8. Conclusion A A B C - S E R V I C E S É C U R I T É C I V I L E - P L A N I F I C A T I O N D ' U R G E N C E ÉVÈNEMENTS RÉCRÉATIFS - LES OUTILS BRUXELLOIS
  28. 28. A A B C - S E R V I C E S É C U R I T É C I V I L E - P L A N I F I C A T I O N D ' U R G E N C E ÉVÈNEMENTS RÉCRÉATIFS - LES OUTILS BRUXELLOIS 1. Évènements en Région de Bruxelles-Capitale : des constats alarmants  Nombre en hausse constante  Manque de structures communales de gestion  Manques de règles effectives pour faire face cette situation
  29. 29. Formulaire type de demande d’avis de prévention incendie développé par le SIAMU, à lui faire parvenir dans un délai de minimum 4 semaines avant l’évènement ou le montage Fête de la Musique 18 juin 2011 & Taratata 21 juin 2011 Concertation Croix- Rouge, Ville de Bruxelles, ZP Bruxelles-Ixelles pour enrichir ce formulaire de renseignements intéressants D1, D2, D3, D4 et D5, dans un perspective multidisciplinaire GT « PRIMA » mis en place au sein de la COAMU de Bruxelles- Capitale Fin 2012: les outils bruxellois sont mis à disposition des communes Le SIAMU, la COAMU, les représentants de la Police locale et le Dirco de Bruxelles demandent l’utilisation systématique de ces outils, afin de permettre une meilleure maitrise des évènements en termes d’organisation et de sécurité, et de faciliter, le cas échéant, leurs remises d’avis. A A B C - S E R V I C E S É C U R I T É C I V I L E - P L A N I F I C A T I O N D ' U R G E N C E ÉVÈNEMENTS RÉCRÉATIFS - LES OUTILS BRUXELLOIS 2. Convergence de réflexions - menées parallèlement par des représentants des disciplines en vue de rationnaliser l’approche préventive de l’organisation d’évènements
  30. 30. ÉVÈNEMENTS RÉCRÉATIFS - LES OUTILS BRUXELLOIS 3. La fiche de renseignements unique A A B C - S E R V I C E S É C U R I T É C I V I L E - P L A N I F I C A T I O N D ' U R G E N C E Un outil à caractère universel destiné aux communes de Bruxelles, mais pas uniquement (en cours d’implémentation dans les communes de la Province de Brabant-Wallon, désireuse de profiter de cette initiative bruxelloise) 1. DONNEES GENERALES 2. L’ORGANISATEUR 3. DESCRIPTION DE L’EVENEMENT 4. PUBLICS ET PARTICIPANTS A L’EVENEMENT 5. DESCRIPTION DES ASPECTS PRATIQUES 6. MOBILITE 7. ENCADREMENT DE L’EVENEMENT 8. SECURITE/PREVENTION INCENDIE 9. AUTRES INFORMATIONS UTILES 10. CHECK-LIST RECAPITULATIVE DES ANNEXES
  31. 31. A A B C - S E R V I C E S É C U R I T É C I V I L E - P L A N I F I C A T I O N D ' U R G E N C E ÉVÈNEMENTS RÉCRÉATIFS - LES OUTILS BRUXELLOIS 4. Objectif poursuivi : l’intégration au sein des disciplines (l’exemple de la grille d’évaluation D2)
  32. 32. La fiche de renseignement unique est fournie par la commune à tout organisateur d’évènement qui en fait la demande, sous la forme qui lui convient, afin qu’il la complète; il n’y a donc aucun encodage supplémentaire à supporter par rapport à ce qui devrait déjà être en usage, conformément aux règlements de police général des communes. La fiche de renseignement unique sensibilise à l’importance d’une description juste et complète de l’évènement organisé, nécessaire aux services de secours pour rendre leur avis. Elle permet que les organisateurs soient sensibilisés à l’importance de certains paramètres en matière de sécurité et que soient évités des allers-retours fastidieux entre la commune, l’organisateur et lesdits services pour l’obtention de renseignements et de documents ad-hoc. Un gain de temps et d’efficacité certain pour les communes A A B C - S E R V I C E S É C U R I T É C I V I L E - P L A N I F I C A T I O N D ' U R G E N C E 5. Simplifier les démarches administratives ÉVÈNEMENTS RÉCRÉATIFS - LES OUTILS BRUXELLOIS
  33. 33. Le SIAMU et la COAMU ont fixé, en fonction de leurs impératifs, à au moins 4 semaines avant la date envisagée pour la tenue de l’évènement ou le montage, le délai suivant lequel devaient leur parvenir les demandes d’avis de la part des communes, ce qui ne contrevient en rien avec les règlements de Police général des communes, qui prévoient que «la demande d’autorisation doit être adressée par écrit dans un délai d’au moins 10 jours ouvrables avant la date prévue» (Article 30). Les délais, imposés à l’ensemble des partenaires, permettent de s’assurer que l’ensemble des intervenants de la chaine disposera du temps nécessaire pour assurer le suivi de la demande à son niveau. A A B C - S E R V I C E S É C U R I T É C I V I L E - P L A N I F I C A T I O N D ' U R G E N C E 5. Simplifier les démarches administratives ÉVÈNEMENTS RÉCRÉATIFS - LES OUTILS BRUXELLOIS Gouverner, c’est prévoir !
  34. 34. Introduction de la CM NPU-1 relative aux plan d’urgence et d’intervention du 26 octobre 2006 (Moniteur belge, 10 janvier 2007) : « …, l’arrêté royal relatif aux plans d’urgence et d’intervention s’applique chaque fois qu’il y a ou qu’il peut y avoir un trouble grave de la sécurité publique ou qu’il y a une menace contre la vie ou la santé d’un grand nombre de personnes et également lorsqu’il faut éviter d’importants dégâts matériels ou en empêcher l’extension. (…) Ainsi, pour les événements et manifestations prévus qui comportent un risque pour l’ordre public (tranquillité, sécurité, santé), les autorités administratives sont chargées d’organiser des réunions de coordination en vue de conclure les arrangements nécessaires entre les parties concernées, y compris l’organisateur, au niveau de la sécurité policière et civile. » (SPN) ÉVÈNEMENTS RÉCRÉATIFS - LES OUTILS BRUXELLOIS 6. Un partenaire clé : le fonctionnaire chargé de la planification d’urgence La prise en compte des évènements est partie intégrante de l’analyse de risque … A A B C - S E R V I C E S É C U R I T É C I V I L E - P L A N I F I C A T I O N D ' U R G E N C E
  35. 35. Introduction de la CM NPU-1 relative aux plan d’urgence et d’intervention du 26 octobre 2006 (Moniteur belge, 10 janvier 2007), suite : « …Il est opportun de conclure ces arrangements en conformité avec les principes de l’AR et de la présente circulaire. Si lors de l’événement se déroule un incident qui prend la forme d’une situation d’urgence, le passage à la gestion de cette situation d’urgence se déroulera plus facilement. ». À ceci font notamment écho les recommandations que nous a adressées Madame le ministre de l’Intérieur, dans le courrier «un évènement bien préparé pour une sécurité optimale», à la suite du drame qui a endeuillé le festival de Pukkelpop en août 2011. ÉVÈNEMENTS RÉCRÉATIFS - LES OUTILS BRUXELLOIS 6. Un partenaire clé : le fonctionnaire chargé de la planification d’urgence … et doit être en conformité avec les principes de l’AR du 16 février 2006 A A B C - S E R V I C E S É C U R I T É C I V I L E - P L A N I F I C A T I O N D ' U R G E N C E
  36. 36. D5 J + 6 semaines J + 4 semaines D5 D4 D3D2 D1 ÉVÈNEMENTS RÉCRÉATIFS - LES OUTILS BRUXELLOIS 7. L’organisation schématisée des évènements A A B C - S E R V I C E S É C U R I T É C I V I L E - P L A N I F I C A T I O N D ' U R G E N C E Organisateur Commune Service Régionaux Zone de Police CoAMU sur base de la grille d’évaluation SIAMU sur base de la réglementation (cf. prévention incendie) Commune Cellule de Sécurité Civile Demande via la fiche de renseignement unique Demande d’avis Remised’avis En fonction des d’avis Via le Fonctionnaire PLANU Le cas échéant, réunions techniques commune- organisateur
  37. 37. L’optimalisation de la sécurité civile, y compris celle des évènements, constitue un élément fondamental de la bonne gouvernance ! Encore à résoudre:  Evènements de type revendicatifs ou protocolaires;  Intégration dans la législation en vigueur au sujet de la coordination des évènements;  Détermination de normes de sécurité à appliquer. A A B C - S E R V I C E S É C U R I T É C I V I L E - P L A N I F I C A T I O N D ' U R G E N C E ÉVÈNEMENTS RÉCRÉATIFS - LES OUTILS BRUXELLOIS 8. Conclusion
  38. 38. Merci ! Encore des questions ? Service d’Incendie et d’Aide Médicale Urgente de Bruxelles-Capitale Cdt Ing. L. Sauvage, 02 208 84 42 – lsauvage@firebru.irisnet.be Cdt Ing. T. du Bus de Warnaffe, 02 208 85 43 – tdubus@firebru.irisnet.be Commission en Aide Médicale Urgente de Bruxelles-Capitale Dr M. Luyckx, Présidente, 02 524 97 23 – martine.luyckx@sante.belgique.be M. R. Schmidt, Groupe de Travail PRIMA, 02 371 31 53 – raphael.schmidt@croix-rouge.be Zone de Police Bruxelles CAPITALE Ixelles (ZP 5339) CP D. Franz, 02 279 77 81 – polbru_dgo5_franz@skynet.be Ville de Bruxelles, Planification d’urgence M. A. Houpe, Planificateur d’Urgence, 02 279 26 41 – alain.houpe@brucity.be Arrondissement Administratif de Bruxelles-Capitale, Service Sécurité Civile Mme J. Clément, 02 507 99 46 – josephine.clement@brugouverneur.irisnet.be A A B C - S E R V I C E S É C U R I T É C I V I L E - P L A N I F I C A T I O N D ' U R G E N C E ÉVÈNEMENTS RÉCRÉATIFS - LES OUTILS BRUXELLOIS
  39. 39. G E S T I O N D E L A S É C U R I T É L O R S D ' É V È N E M E N T S 4. Expérience 3 – Verviers Richard Dries – Gestionnaire de Crise chargé de la Planification d’Urgence
  40. 40. 2 Si pour beaucoup la curiosité est un vilain défaut… pour un fonctionnaire PlanU, c’est une qualité !
  41. 41. 3 La bonne gestion préparatoire d’une manifestation implique de recueillir auprès des organisateurs une grande quantité d’informations.
  42. 42. 4 Trouver ces informations demande souvent de consacrer à cette tâche de collecte un temps considérable, spécialement lorsqu’on se trouve en face d’un nouvel organisateur peu familier des problèmes à prendre en compte.
  43. 43. 5 Distraire de leurs tâches habituelles des acteurs qualifiés des différentes disciplines pour leur demander de partir à la recherche des informations qui leur sont indispensables est de plus en plus difficile et toujours coûteux.
  44. 44. 6 C’est en partant de ces constats qu’à Verviers, nous avons résolument opté pour une approche multidisciplinaire de chaque manifestation importante. Grande Braderie Cortège du Géant Bihin Festival Fiesta-City
  45. 45. 7 GUIDE PRATIQUE A L’USAGE DES ORGANISATEURS DE MANIFESTATIONS A VERVIERS Réalisation : Cellule « ANIMATIONS » Rue du Collège, 62 – 4800 VERVIERS Edition 2013 Edition 2014 Réalisation : Service de la Planification d’Urgence
  46. 46. 8 Le formulaire du guide est complété par l’organisateur. Celui-ci est aidé dans sa tâche par le fonctionnaire PLANU qui le conseille à chaque instant. Chaque aspect de sa manifestation ou de son évènement est analysé point par point. Les disciplines reçoivent un document COMPLET dans lequel chacune peut trouver les informations dont elle a besoin. Par ailleurs, le guide recueille aussi les informations nécessaires aux différents Services Techniques Communaux dont l’aide est souhaitée ou requise. Le guide fournit aussi des ASTUCES et CONSEILS permettant à l’organisateur de trouver des solutions adaptées. LE FONCTIONNAIRE PLANU ACCOMPAGNE PAS À PAS L’ORGANISATEUR DANS SON PROJET.
  47. 47. 9 Quelles sont les questions à se poser ? Même si chaque événement possède des caractéristiques propres qui le rendent unique et en font un problème particulier à gérer, les questions à se poser peuvent toujours se résumer à tenter d’apporter des réponses précises à ces interrogations : Qui ? Quoi ? Où ? Comment ?
  48. 48. 10 Qui ? Savoir que l’association X, gérée par Y et dont le siège social est établi à Z est un début mais il faut évidemment aller plus loin. Ce qui importe, c’est : - l’information UTILE pour LE TERRAIN - l’identité des responsables de l’organisation SUR PLACE le JOUR DE LA MANIFESTATION - Où seront-ils placés ? Quel est le rôle précis de chacun ? Comment les joindre ? - Imposer une « fiche contact » reprenant les coordonnées utiles.
  49. 49. 11 Quoi ? Quel type de manifestation ? Pour quel public ? Avec quels partenaires ? Organisateur expérimenté ou non ? Attention à apporter à des réglementations spéciales ? Vérification des opérations de contrôle ?
  50. 50. 12 Où ? Localisation du ou des site(s) Plans à l’appui de la demande Se rendre sur place Si le site est inadapté, proposer une alternative à l’organisateur
  51. 51. 13 Comment ? Analyser les besoins Lister ce que l’organisateur apporte Apprécier son potentiel et ses limites Signaler immédiatement à l’organisateur ce qui va poser problème à l’une des disciplines Définir ENSEMBLE les meilleures solutions possibles pour que la manifestation puisse obtenir le feu vert
  52. 52. 14 FORMULAIRE CONTENU DANS LE GUIDE DUMENT COMPLÉTÉ ? = TRANSMISSION D’UNE COPIE À CHACUNE DES DISCIPLINES RAPPORT SUR LES ÉVENTUELLES REMARQUES FORMULÉES AU PLANU LE PLANU REVOIT LE CAS ÉCHÉANT L’ORGANISATEUR POUR INTÉGRER AU PROJET LES DIFFÉRENTES REMARQUES FORMULÉES CONVOCATION D’UNE RÉUNION DE COORDINATION « EN INTERNE » AVEC LES DISCIPLINES ET L’ORGANISATEUR SI ACCORD DE TOUT LE MONDE AUTOUR DE LA TABLE, CONVOCATION D’UNE RÉUNION DE COORDINATION « OFFICIELLE » AVEC LES AUTORITÉS POUR DONNER L’ACCORD
  53. 53. 15 CONCLUSION Plus que jamais, le fonctionnaire en charge de la Gestion de Crise et de la Planification d’Urgence doit prendre conscience qu’à l’avenir, il sera de plus en plus un acteur important dans le processus de sécurisation des manifestations et événements. Loin dès lors de se cantonner dans un rôle de simple exécutant de tâches de secrétariat et de mises à jour périodiques de son Plan d’Intervention et de ses différentes annexes, nous pensons qu’il peut et doit jouer un plus grand rôle dans le conseil aux organisateurs et donc s’investir plus dans la prévention. Ce n’est pas facile car cela implique du temps et des moyens, alors que bien souvent, ni l’un ni les autres ne sont octroyés aux fonctionnaires PLANU, lesquels exercent souvent au sein de leurs villes et communes d’autres tâches. Mais soyons positifs ! Les choses changent et les mentalités évoluent. Lentement certes, mais sûrement. L’adoption et la généralisation future de formulaires multidisciplinaires s’inscrivent dans ce mouvement d’évolution positive. On ne peut évidemment que s’en féliciter. Richard DRIES Gestionnaire de Crise chargé de la Planification d’Urgence de la Ville de Verviers
  54. 54. G E S T I O N D E L A S É C U R I T É L O R S D ' É V È N E M E N T S 5.Retour d’expérience D1 – Service régional d’Incendie Stéphane Bouquette – Commandant chef de corps Huy
  55. 55. SOMMAIRE • Réunion de coordination • Service d’Incendie – actions • Points d’attention particuliers 2 C D T I N G S T É P H A N E B O U Q U E T T E - S R I H U Y - C H E F D E C O R P S
  56. 56. Réunion de coordination 3 C D T I N G S T É P H A N E B O U Q U E T T E - S R I H U Y - C H E F D E C O R P S
  57. 57. Pour les évènements et manifestations prévus qui comportent un risque pour l’ordre public, les autorités administratives sont chargées d’organiser des réunions de coordination en vue de conclure les arrangements nécessaires entre les parties concernées, y compris l’organisateur, au niveau de la sécurité policière et civile. Il est opportun de conclure ces arrangements en conformité avec les principes de l’AR et de la présente circulaire. Si lors de l’évènement se déroule un incident qui prend la forme d’un situation d’urgence, le passage à la gestion de la situation d’urgence se déroulera plus facilement. CM NPU-1 Service d’Incendie : conseiller de l’autorité administrative 1) Prise de connaissance de l’évènement ; 2) Analyse des risques ; 3) Planning d’actions du service d’incendie par département ; C D T I N G S T É P H A N E B O U Q U E T T E - S R I H U Y - C H E F D E C O R P S 4
  58. 58. Service d’Incendie Actions C D T I N G S T É P H A N E B O U Q U E T T E - S R I H U Y - C H E F D E C O R P S 5
  59. 59. C D T I N G S T É P H A N E B O U Q U E T T E - S R I H U Y - C H E F D E C O R P S 6 Actions du Service d’Incendie Service d’Incendie : départements concernés 1) Département « Prévention » 2) Département « Prévision » 3) Département « Opérationnel » Un représentant coordinateur S.I. au sein de la réunion de coordination et une commission de travail en interne au S.I. pour la coordination entre les différents départements concernés.
  60. 60. C D T I N G S T É P H A N E B O U Q U E T T E - S R I H U Y - C H E F D E C O R P S 7 Département Prévention 1) S.I. & S.S.S.P. 2) Règlements communaux (lieux accessibles au publics, manifestations, chapiteaux, tentes, forains,…) 3) Arrêtés royaux (Divertissements actifs, signalisations, chantiers temporaires mobiles,…) 4) Circulaires 5) Normes NBN (extincteurs, gaz intérieur, éclairage de sécurité, tribunes,…) 6) Règlements internes 7) R.G.P.T. & R.G.I.E. 8) Dossier d’attestations (stabilité des chapiteaux & tribunes, installations électriques et éclairage de sécurité, installations gaz, réactions au feu toiles & décorations, entretien matériels LCI,…) « Tout service d ’incendie est tenu de procéder, aussi bien dans sa propre commune que dans une autre commune du groupe régional dont il assume la protection, au contrôle de l’application des mesures prescrites par les lois et règlements relatifs à la prévention des incendies » (AR 8/11/67 art. 22) « … le soin de prévenir, par les précautions convenables, et celui de faire cesser par la distribution des secours nécessaires, les accidents » (Nouvelle loi communale article 135 ) RAPPORT DE PRÉVENTION : RECOMMANDATIONS - AVIS FAVORABLE / DÉFAVORABLE
  61. 61. C D T I N G S T É P H A N E B O U Q U E T T E - S R I H U Y - C H E F D E C O R P S 8 Département Prévision 1) Analyse des risques & Identification des scénarios d’incident 2) Système facilitant la prise de décision - Actions réflexes 3) Planification d’urgence : plan monodisciplinaire, phase 4) S.I.G. & outils cartographiques 5) Localisation structures de commandement (PC-Ops & Centre de Crise) 6) Localisation PMA 7) Zonage réflexes – mesures de protection population 8) Schéma de communication radio en situation d’urgence 9) Dispatching et CS 100 : délocalisation + opérateurs 10) Registre des coordonnées « Prévoir ce qu’il pourrait se passer et prendre des mesures ayant pour but, dans le cas où l'évènement se produit, de réduire sa gravité » PLAN D'INTERVENTION - DISCIPLINE 1
  62. 62. C D T I N G S T É P H A N E B O U Q U E T T E - S R I H U Y - C H E F D E C O R P S 9 Département Opérationnel 1) Définir les dispositifs opérationnels préventifs sur les lieux 2) Organiser le personnel (de garde, détachés et relève) 3) Organiser les véhicules (opérationnel, détachés-réserves, renforts) 4) Briefing – ordre des opérations - missions 5) Intendance 6) Opérateurs Dispatching / CS100 7) Schéma de communication radio préventif (Event) « L’organisation en interne des moyens en personnel et en matériels pour mise à disposition lors de l’évènement tout en s’assurant du maintien des ressources nécessaires pour les missions quotidiennes sur la zone de secours » ORDRE DES OPÉRATIONS ET CONSIGNES INTERNES
  63. 63. Points d’attention particuliers C D T I N G S T É P H A N E B O U Q U E T T E - S R I H U Y - C H E F D E C O R P S 10
  64. 64. Points d’attention 1) Informations sur l’évènement 2) Inspections préalables et rapport de prévention avec avis et recommandations 3) Inspection le jour « J » et permanence si nécessaire CDT ING STÉPHANE BOUQUETTE - SRI HUY - CHEF DE CORPS PRÉVENTION
  65. 65. 11 mai 1985 : en Angleterre, à Bradford, un incendie provoque une panique durant un match. La foule se heurte à des portes fermées : 56 morts et 200 blessés. C D T I N G S T É P H A N E B O U Q U E T T E - S R I H U Y - C H E F D E C O R P S 12
  66. 66. C D T I N G S T É P H A N E B O U Q U E T T E - S R I H U Y - C H E F D E C O R P S 13 Points d’attention 1) Itinéraires secteur 2) Nouvelle répartition pour la bonne couverture de la zone de secours 3) Sécurité des riverains aux abords de la manifestation (Amu, Incendie, Impétrant,...) VOIES INACCESSIBLES
  67. 67. C D T I N G S T É P H A N E B O U Q U E T T E - S R I H U Y - C H E F D E C O R P S 14 Points d’attention 1) Stationnement des bateaux, office de la navigation,… 2) Dispositifs préventifs pour « personne à l’eau » : bouées, approche pour sauvetage, bateau de secours, points de rendez-vous avec secours médicaux,…) « 1re city parade à Liège : 35 personnes à l’eau … » VOIES NAVIGABLES
  68. 68. C D T I N G S T É P H A N E B O U Q U E T T E - S R I H U Y - C H E F D E C O R P S 15 Points d’attention 1) Calculs des surfaces, du nombre de personnes, du nombre de sorties et la largeur utile de chaque sortie,… 2) Gestion des périmètre : barrières avec possibilité d’ouverture rapide VOIES D'ÉVACUATION
  69. 69. 15 avril 1989 : en Angleterre, à Sheffield, six minutes après le début du match Liverpool-Nottingham Forest, des supporters de Liverpool sans billet forcent l'entrée du stade de Hillsborough : 96 personnes meurent écrasées ou étouffées et plus de 200 sont blessées. C D T I N G S T É P H A N E B O U Q U E T T E - S R I H U Y - C H E F D E C O R P S 16
  70. 70. 7 février 2002 : en France, cinq jeunes ont péri asphyxiés et 32 autres ont été blessés dans une bousculade contre les portes d'une salle du parc des expositions proche de Brest (Finistère), où se déroulait une soirée de musique latino. C D T I N G S T É P H A N E B O U Q U E T T E - S R I H U Y - C H E F D E C O R P S 17
  71. 71. 2 juillet 2000 : le festival de musique de Roskilde au Danemark avait été endeuillé par la mort de huit spectateurs, étouffés devant la scène où se produisait un groupe, en présence de 50.000 fans. C D T I N G S T É P H A N E B O U Q U E T T E - S R I H U Y - C H E F D E C O R P S 18
  72. 72. 24 juillet 2010 : Allemagne – Duisbourg 24/07/2010 – 19 morts et 340 blessés – mouvement de foule – point de passage tunnel) – love parade C D T I N G S T É P H A N E B O U Q U E T T E - S R I H U Y - C H E F D E C O R P S 19
  73. 73. C D T I N G S T É P H A N E B O U Q U E T T E - S R I H U Y - C H E F D E C O R P S 20 Points d’attention 1) Type de feux d’artifices : réglementations 2) Distance de sécurité, dispositifs préventifs,… PYROTECHNIE
  74. 74. C D T I N G S T É P H A N E B O U Q U E T T E - S R I H U Y - C H E F D E C O R P S 21 Points d’attention 1) Chapiteaux, tribunes, gradins, bars, échoppes,… 2) Stabilité, emplacement, voies d’évacuation,… STRUCTURES PROVISOIRES
  75. 75. 5 mai 1992 : en Corse, à Furiani (Bastia), Comme un château de cartes, le tiers supérieur de la tribune provisoire s'est écroulé ! 4 200 personnes sont tombés dans le vide, et ont fait une chute de plus de quinze mètres. Dans l'enchevêtrement des structures métalliques gisent des dizaines de supporters ensanglantés : 18 morts et 2357 blessés. C D T I N G S T É P H A N E B O U Q U E T T E - S R I H U Y - C H E F D E C O R P S 22
  76. 76. 18 août 2011 : Belgique Festival rock Pukkelpop à Kiewit (Hasselt) – tempête – chapiteau / toits / scènes – 5 morts et 35 blessés La tempête du Pukkelpop reconnue comme catastrophe naturelle C D T I N G S T É P H A N E B O U Q U E T T E - S R I H U Y - C H E F D E C O R P S 23
  77. 77. C D T I N G S T É P H A N E B O U Q U E T T E - S R I H U Y - C H E F D E C O R P S 24 Points d’attention 1) Autoroutes, ponts, chantiers en construction,… 2) Dispositifs préventifs : équipe GRIMP, périmètre / zone rouge, … STRUCTURES AVOISINANTES
  78. 78. C D T I N G S T É P H A N E B O U Q U E T T E - S R I H U Y - C H E F D E C O R P S 25 Points d’attention 1) Localisation du Centre de Coordination de l’évènement / PC-Ops 2) Désignation du DIR-PC-OPS 3) Schéma de communication radio COORDINATION MULTIDISCIPLINAIRE
  79. 79. C D T I N G S T É P H A N E B O U Q U E T T E - S R I H U Y - C H E F D E C O R P S 26 Points d’attention 1) Plan d’intervention : système facilitant la prise de décision 2) Synoptique de l’évènement : parcours et localisation des structures multidisciplinaire (PC-Ops, PMA ou PSPH, accès, équipes,..) 3) Schéma de communication radio PRÉVISION
  80. 80. MERCI DE VOTRE ATTENTION SRI HUY Rue de la Mairie, 30 à 4500 HUY Tél. : 085/27.10.00 E-mail : stephane.bouquette.huy@gmail.com C D T I N G S T É P H A N E B O U Q U E T T E - S R I H U Y - C H E F D E C O R P S 27
  81. 81. G E S T I O N D E L A S É C U R I T É L O R S D ' É V È N E M E N T S 6. Retour d’expérience D2 – Secours médicaux Dr. Ives Hubloue – Clinique universitaire de Bruxelles
  82. 82. Ives Hubloue, MD, PhD Diensthoofd Spoedgevallendienst UZ Brussel Onderzoeksgroep Urgentie- en Rampengeneeskunde CROWDMANAGEMENT : IMPLICATIONS POUR LA DISCIPLINE 2 1
  83. 83. UN PEU D’ HISTOIRE (1) 29/05/1985DRAME DU HEYZEL 2
  84. 84. UN PEU D’ HISTOIRE (2) 25/07/2010LOVE PARADE à DUISBURG 3
  85. 85. PAS DE CROWDMANAGEMENT : CONSÉQUENCES (1) “ TRAUMATIC ASPHYXIA “ 4
  86. 86. PAS DE CROWDMANAGEMENT : CONSÉQUENCES (2) - « CRUSH SYNDROME » - FRACTURES - PLAIES - PROBLÈMES « MÉDICAUX » 5
  87. 87. PRÉSENCE DE CROWDMANAGEMENT (1) - ASPECTS MÉDICAUX - ASPECTS SUR LE PLAN D’ ORGANISATION 6
  88. 88. PRÉSENCE DE CROWDMANAGEMENT (2) ASPECTS MÉDICAUX - TRAUMATIC ASPHYXIA - CRUSH SYNDROME - FRACTURES - PLAIES - PROBLEMES « MÉDICAUX » 7
  89. 89. PRÉSENCE DE CROWDMANAGEMENT (3) ASPECTS SUR LE PLAN D’ ORGANISATION - LE NOMBRE DU PERSONNEL SOIGNANT (MED, INF, SEC, SMUR) - LE NOMBRE DES POSTES DE SOINS - LA POSITION DES POSTES DE SOINS - COMPÉTENCES ( PÉDIATRES, … ) 8
  90. 90. 9
  91. 91. EN RÉSUMÉ - ANALYSE DE RISQUE SUR BASE DE « PRIMA » - RÉPONSE SUR : - ASPECTS MÉDICAUX - ASPECTS SUR LE PLAN D’ORGANISATION - VALORISATION SCIENTIFIQUE 10
  92. 92. G E S T I O N D E L A S É C U R I T É L O R S D ' É V È N E M E N T S 7. Retour d’expérience D3 – Zone de police SECOVA Didier Willemart – Chef de corps
  93. 93. DEUX THÈMES  Carnaval de Tilff  Soirées de 2000 personnes G E S T I O N D E L A S É C U R I T É L O R S D ' É V È N E M E N T S C D P W I L L E M A R T - S E C O V A 1
  94. 94. G E S T I O N D E L A S É C U R I T É L O R S D ' É V È N E M E N T S C D P W I L L E M A R T - S E C O V A 2
  95. 95. CARTE D’IDENTITÉ - CARNAVAL DE TILFF  8.000 à 15.000 personnes selon les années  Un cortège l’après midi  3 endroits de fête à 500 m les uns des autres  Une après-midi et une soirée arrosées  Des problèmes importants de 17h00 à 02h00 G E S T I O N D E L A S É C U R I T É L O R S D ' É V È N E M E N T S C D P W I L L E M A R T - S E C O V A 3
  96. 96. CARNAVAL DE TILFF 20 blessés 2 blessés Les clés du succès G E S T I O N D E L A S É C U R I T É L O R S D ' É V È N E M E N T S C D P W I L L E M A R T - S E C O V A 4
  97. 97. EN FAIT On est passé : de 20 blessés et 2 arrestations à 2 blessés et 20 arrestations G E S T I O N D E L A S É C U R I T É L O R S D ' É V È N E M E N T S C D P W I L L E M A R T - S E C O V A 5
  98. 98. LE SECRET ? Une approche sociologique Basée sur L’appropriation du territoire G E S T I O N D E L A S É C U R I T É L O R S D ' É V È N E M E N T S C D P W I L L E M A R T - S E C O V A 6
  99. 99. ATTITUDE DE LA POLICE - AVANT  Tolérance  Compréhension  À côté des zones d’activité  Organisation policière classique  Discrétion mais 35 policiers  Pas au contact du public  Policiers régulièrement blessés G E S T I O N D E L A S É C U R I T É L O R S D ' É V È N E M E N T S C D P W I L L E M A R T - S E C O V A 7
  100. 100. ANALYSE SOCIOLOGIQUE  Le public se sent chez lui  Escalade non régulée des tensions  La règle du plus fort  Policier en intervention = intrus  Policier dans un environnement peu familier  Pas de réaction sur les petits conflits G E S T I O N D E L A S É C U R I T É L O R S D ' É V È N E M E N T S C D P W I L L E M A R T - S E C O V A 8
  101. 101. DÉCISION  Police régule dès les premier incident  Tolérance zéro  Injonction de se calmer en cas de conflit  Arrestation au moindre incident de 30’ à 2h  Injure à policier = arrestation immédiate  Contact préventif avec groupe à risque G E S T I O N D E L A S É C U R I T É L O R S D ' É V È N E M E N T S C D P W I L L E M A R T - S E C O V A 9
  102. 102. ATTITUDE DE LA POLICE - NEW  Visibilité (en orange fluo = effet de masse)  Dans la foule par 3 ou 4  Relève au sein des sections  2 vélos dans chaque section  Contrôle dans les parkings  Suivi groupe à risque  Communication lors de l’arrestation  Dialogue en fin d’arrestation G E S T I O N D E L A S É C U R I T É L O R S D ' É V È N E M E N T S C D P W I L L E M A R T - S E C O V A 10
  103. 103. RÉSULTATS La première année  De 20 à 2 blessés  De 2 à 20 arrestations 2014  2 blessés  2 arrestations G E S T I O N D E L A S É C U R I T É L O R S D ' É V È N E M E N T S C D P W I L L E M A R T - S E C O V A 11
  104. 104. POURQUOI On n’a pas laissé les trublions s’installer  en marquant leur territoire  en y cherchant les plus faibles (bourrés, chétifs, différents…)  en le défendant des groupes concurrents  en y agressant les intrus (policiers, organisateurs…) G E S T I O N D E L A S É C U R I T É L O R S D ' É V È N E M E N T S C D P W I L L E M A R T - S E C O V A 12
  105. 105. G E S T I O N D E L A S É C U R I T É L O R S D ' É V È N E M E N T S C D P W I L L E M A R T - S E C O V A 13
  106. 106. Organisateur SOIRÉES DE 2000 PERSONNES Gestion de la foule 3 niveaux coordonnés Société de Gardiennage Police G E S T I O N D E L A S É C U R I T É L O R S D ' É V È N E M E N T S C D P W I L L E M A R T - S E C O V A 14
  107. 107. ORGANISATEUR  Éviter compression aux entrées et caisses ticket  Discuter dans les files d’attentes  Suivre les groupes à problèmes à 5 m en zone organisateur  Toilettes en zone sécurisée  Fin de vente des tickets-boissons à temps  Circule et dialogue avec le public en zone police aussi G E S T I O N D E L A S É C U R I T É L O R S D ' É V È N E M E N T S C D P W I L L E M A R T - S E C O V A 15
  108. 108. SOCIÉTÉ DE GARDIENNAGE  Fouille à l’entrée  S’occupe de l’intérieur  Contact permanent « régulateur organisation »  Fermeté en cas de conflit  Éjecter les trublions G E S T I O N D E L A S É C U R I T É L O R S D ' É V È N E M E N T S C D P W I L L E M A R T - S E C O V A 16
  109. 109. POLICE  Extérieur de l’évènement  En soutien de la société de gardiennage  Évacuation des personnes arrêtées  Véhicules ne doivent pas être une cible  Briefing à distance  Patrouilles à pied et en véhicule  Hyper mobilité G E S T I O N D E L A S É C U R I T É L O R S D ' É V È N E M E N T S C D P W I L L E M A R T - S E C O V A 17
  110. 110. G E S T I O N D E L A S É C U R I T É L O R S D ' É V È N E M E N T S C D P W I L L E M A R T - S E C O V A 18
  111. 111. G E S T I O N D E L A S É C U R I T É L O R S D ' É V È N E M E N T S 8. Retour d’expérience D5 – Province de Liège Catherine Delcourt – Porte-parole du Gouverneur Willy Schrouff – Expert en Communication
  112. 112. G E S T I O N D E L A S É C U R I T É L O R S D ' É V È N E M E N T S 2 Catherine Delcourt Willy Schrouff Province de Liège
  113. 113. ILS SONT LÀ !!! G E S T I O N D E L A S É C U R I T É L O R S D ' É V È N E M E N T S 3 https://www.youtube.com/watch?v=y_ibtdI7IZc
  114. 114. G E S T I O N D E L A S É C U R I T É L O R S D ' É V È N E M E N T S 4 FUSILLADE LIÈGE 13/12/11 Rumeurs PANIQUE
  115. 115. G E S T I O N D E L A S É C U R I T É L O R S D ' É V È N E M E N T S 5 Fiabilité de l’information Monde réel vs virtuel
  116. 116. G E S T I O N D E L A S É C U R I T É L O R S D ' É V È N E M E N T S 6 12h43: premier tweet tiré d’une dépêche belga « Tireur embusqué abattu au centre ville, De nombreux blessés et au moins un mort, #Liège » de 12h43 à 15h45: 32,000 tweets échangés 12h45 : alerte et monitoring immédiat des MS 15h46: premier tweet officiel D5
  117. 117. EFFET DES MÉDIAS SOCIAUX SUR LA DEMANDE D’INFORMATIONS G E S T I O N D E L A S É C U R I T É L O R S D ' É V È N E M E N T S 7
  118. 118. PUKKELPOP – 18 AOÛT 2011 #pp11 Réseau Gsm saturé Twitter 185000 tweets Solidarité @steven De Smet Absence des autorités KORTOM.be G E S T I O N D E L A S É C U R I T É L O R S D ' É V È N E M E N T S 8
  119. 119. LES MÉDIAS SOCIAUX = DANGER ? Sécurité Confidentialité Validation Responsabilité Commentaires négatifs Gestion de l’information Manque de temps Manque de moyens Manque de personnel qualifié G E S T I O N D E L A S É C U R I T É L O R S D ' É V È N E M E N T S 9
  120. 120. ACTIONS out • Diffuser rapidement des informations • Rétablir un lien direct • S’appuyer sur un réseau in • Rechercher des informations • Réagir à de fausses informations G E S T I O N D E L A S É C U R I T É L O R S D ' É V È N E M E N T S 10
  121. 121. AVANTAGES Canal supplémentaire Mobile Facile Presse « Gratuit » Alternative réseau GSM G E S T I O N D E L A S É C U R I T É L O R S D ' É V È N E M E N T S 11 International Rapide
  122. 122. A RETENIR Présence active Réseau Source reconnue Choix des médias G E S T I O N D E L A S É C U R I T É L O R S D ' É V È N E M E N T S 12 DIR - INFO
  123. 123. G E S T I O N D E L A S É C U R I T É L O R S D ' É V È N E M E N T S 13 LOVE PARADE 2010 DUISBOURG  1,5 millions de personnes  21 morts + de 500 blessés  Vidéos diffusées sur Youtube pendant les mouvements de foule  Crowdsourcing
  124. 124. CROWDSOURCING, MONITORING Observer afin d’entreprendre des actions pertinentes Utiliser lors d’événements imprévus comme planifiés Réactions aux questions Post-monitoring pour le débriefing G E S T I O N D E L A S É C U R I T É L O R S D ' É V È N E M E N T S 14
  125. 125. PISTES D’AVENIR #event Applis mobiles Points wifi Géolocalisation Communication sécurité intégrée Coordination autorités/ organisateurs G E S T I O N D E L A S É C U R I T É L O R S D ' É V È N E M E N T S 15
  126. 126. CONCLUSION G E S T I O N D E L A S É C U R I T É L O R S D ' É V È N E M E N T S 16 Le citoyen est acteur de sa propre sécurité Le citoyen a besoin d’informations pour agir Les autorités doivent agir en coordination avec les organisateurs
  127. 127. G E S T I O N D E L A S É C U R I T É L O R S D ' É V È N E M E N T S 17 catherine.delcourt@provincedeliege.be willy.schrouff@provincedeliege.be Facebook Centre de crise Gouv Liège Twitter @gouverneurLiège
  128. 128. G E S T I O N D E L A S É C U R I T É L O R S D ' É V È N E M E N T S 9. Présentation des directives Jo Vanhecke – Directeur cellule foot de l’intérieur
  129. 129. G E S T I O N D E L A S É C U R I T É L O R S D ' É V È N E M E N T S 1
  130. 130. G E S T I O N D E L A S É C U R I T É L O R S D ' É V È N E M E N T S 2
  131. 131. G E S T I O N D E L A S É C U R I T É L O R S D ' É V È N E M E N T S 3 CM 2014 – UNE FÊTE BRÉSILIENNE EN Belgique • Première qualification depuis la CM 2002 • Grand enthousiasme parmi les supporters et une grande partie de la population • Ecrans géants devenus un phénomène depuis la CM 2006 • Croatie – Belgique + beaucoup d’écrans déjà loués + ‘Dance with the Devils’ • Voyage long et coûteux = on s’attend à ce qu’il y ait beaucoup d’écrans géants ! = évènements de masse = nécessité d’une préparation multidisciplinaire et proactive
  132. 132. G E S T I O N D E L A S É C U R I T É L O R S D ' É V È N E M E N T S 4 CM 2014 – UNE FÊTE BRÉSILIENNE EN Belgique Préparation multidisciplinaire générale pour la CM 2014 • Deux aspects : • Brésil (équipe, médias, supporters, etc.) • Situation à domicile (écrans géants, cortèges de joie, retour des Diables Rouges, etc.) • Groupe de travail multidisciplinaire : • Présidé par : Cellule football du SPF Intérieur • Membres : DG Centre de crise, SPF Affaires étrangères, URBSFA, Commission permanente de la police locale, Police fédérale, OCAM, Parquet fédéral, Sûreté de l’Etat, police de Bruxelles • Sous-groupe de travail : • Circulaire situation à domicile (également consultation avec SPF Santé publique) • Communication • fanguide
  133. 133. G E S T I O N D E L A S É C U R I T É L O R S D ' É V È N E M E N T S 5 Circulaire CM 2014 Circulaire OOP 42 du 8 avril 2014 relative aux événements qui peuvent avoir lieu en Belgique dans le cadre de la CM de football 2014 • Objectif : fournir des recommandations aux partenaires locaux (‘boîte à outils’) • Raison : beaucoup de villes et communes ne connaissent pas ce phénomène et/ou ne sont pas habitués avec la violence liée au football • Base :  Euro 2000  Recommandation du Conseil de l’Europe (CM 2006 et Euro 2008)  Enseignements des expériences vécues : - évaluation du Kouter – Gand (Belgique – Turquie) - expériences positives (comme Croatie – Belgique)
  134. 134. G E S T I O N D E L A S É C U R I T É L O R S D ' É V È N E M E N T S 6 CIRCULAIRE CM 2014 Approche multidiscipllinaire intégrale et intégrée • Prévention – sensibilisation – répression • Organisateur – autorités – police – services d’intervention et de secours • Safety – Security - Service Principe : Lorsque des événements ont lieu, cela doit se dérouler pour CHACUN dans des conditions agréables et en toute sécurité Condition de base : bonne préparation et encadrement efficace
  135. 135. G E S T I O N D E L A S É C U R I T É L O R S D ' É V È N E M E N T S 7 PRÉPARATION Coordination = bourgmestre (avec Cellule de sécurité) • Analyse de risque approfondie (multidisciplinaire) – utilisation possible d’un formulaire multidisciplinaire • Facteurs de risque différents d’une commune à l’autre + d’une rencontre à l’autre • Analyse de risque détermine les (conditions) d’autorisation • Scénarios préparatoires élaborés avec toutes les disciplines • Vision claire et seuils de tolérance déterminés • Déterminer sur papier qui est responsable de quoi et à quel moment • Effort proportionnel organisateur privé + autorités publiques • Riverains !!
  136. 136. G E S T I O N D E L A S É C U R I T É L O R S D ' É V È N E M E N T S 8 PRÉPARATION Quelques exemples pratiques : • Assurances et autorisations • Déterminer la capacité de sécurité – accoudoirs • Vols à la tire (pickpockets) • Moyens pyrotechniques • Frustration et irritation liées aux nuisances sonores, uriner n’importe où, détritus, être assis sur les épaules de quelqu’un, jets de gobelets de bière, etc. >< toilettes et poubelles en suffisance • Bon plan de mobilité • Conventions relative à la vente d’alcool + par ex : interdiction de récipients en verre • Scénario en cas d’orage, coupure d’écran, etc. • Réunion de coordination
  137. 137. G E S T I O N D E L A S É C U R I T É L O R S D ' É V È N E M E N T S 9 PENDANT L’ÉVÈNEMENT Suivi multidisciplinaire : • Commandement intégré + canaux de communication • Déploiement des diverses disciplines adapté au risque • Observation de l’évènement • Assurer que le seuil de tolérance ne soit pas dépassé (par dialogue et communication en premier lieu + désescalade) • Possibilité de s’adresser au public • Utilisation des médias sociaux • Débriefing et évaluation
  138. 138. G E S T I O N D E L A S É C U R I T É L O R S D ' É V È N E M E N T S 10 CADRE LÉGAL • Loi football pas d’application (pas de stewards – loi sécurité privée) • Nouvelle loi communale d’application • Réglementation générale : normes de base, RGPT, RGIE, etc. • Conditions locales d’autorisation, règlements de police, etc. • Législation pénale • Loi SAC : écarts de comportements liés au football doivent pouvoir être pris en charge + autres formes de comportements dérangeants habituels Remarque : Accord VRT/RTBF nécessaire pour utiliser leur signal
  139. 139. G E S T I O N D E L A S É C U R I T É L O R S D ' É V È N E M E N T S 11 REMARQUE FINALE • Approche positive de la circulaire : comment bien préparer et encadrer les événements • Sécurité prévaut sur les intérêts commerciaux • Conditions météorologiques joueront une grand rôle • Peut être utilisé par analogie pour les rencontres d’autres pays avec un groupe important de population en Belgique • Circulaire peut être basée sur d’autres grands évènements • Approche multidisciplinaire est ‘un must’ • Anticiper l’inattendu - aussi évènements spontanés (cortèges de joie par exemple)
  140. 140. G E S T I O N D E L A S É C U R I T É L O R S D ' É V È N E M E N T S 10. Retour d’expérience Bruxelles Joséphine Clément – Planification d’urgence M. A. Houpe – Chef de service Sécurité Civile / Planification d’urgence
  141. 141. G E S T I O N D E L A S É C U R I T É L O R S D ' É V È N E M E N T S 2 SESSION D’EXERCICES EXTA2 Arrondissement Administratif de Bruxelles-Capitale, janvier – février 2014 M. A. Houpe, Ville de Bruxelles, Responsable de la planification d’urgence Mme J. Clément, Arrondissement Administratif de Bruxelles-Capitale, Chef de service Sécurité Civile – Planification d’urgence
  142. 142. EXTA 2 AABC Tous les vendredis matins du 17 janvier au 21 février 2014, l’ Arrondissement Administratif de Bruxelles-Capitale a vécu, grâce à l’exercice de table ExTA 2, à l’heure du Mondial! G E S T I O N D E L A S É C U R I T É L O R S D ' É V È N E M E N T S 3
  143. 143. D’UN DISPOSITIF PRÉVENTIF… G E S T I O N D E L A S É C U R I T É L O R S D ' É V È N E M E N T S 4 Mise en situation de l’événement Gestion d’un dispositif préventif multidisciplinaire. 26 juin 2014, 20h, région de Bruxelles-Capitale. Le magazine sportif « Le 12ème homme », en partenariat avec la commune, organise une retransmission en direct sur un écran géant du match Belgique – Russie du tour final de la coupe du monde de football au Brésil. Une fiche de renseignement unique a été transmise à la commune (cf. annexe 1). Sur base des avis remis par le SIAMU (annexe 2), la zone de police (annexe 3), et la Commission d’aide médicale urgente (COAMU) de Bruxelles (annexe 4), une autorisation a été délivrée à l’organisateur de l’événement (annexe 5). Le Bourgmestre a réuni la cellule de sécurité communale afin de déterminer les modalités et mesures préventives à mettre en œuvre pour assurer une sécurité optimale lors de l’événement. Lors de cette réunion, il a été décidé de mettre en place le dispositif préventif tel que détaillé en annexe 6. La direction de la coordination opérationnelle a été confiée à la D3. La zone de police a rédigé un ordre d’opération joint sous annexe 7. Le SIAMU a rédigé un ordre d’opération joint sous annexe 8. Dans le cadre des fonctions qui vous ont été attribuées, vous êtes engagés dans ce dispositif ou vous êtes inscrits dans un rôle de permanence (Autorités administratives, Fonctionnaire de planification d’urgence, Chefs de corps, Directeur coordinateur administratif, Magistrat de garde, Psychosocial Manager, Inspecteur d’Hygiène fédéral, Dir-Info…). CONVENTIONS : Le lieu de l’événement est fictif.
  144. 144. OBJECTIFS (1/2) Objectifs généraux: Offrir au plus grand nombre d’intervenants des rappels utiles et une mise en situation didactique au sujet des modes formalisés d’interaction dans le cadre de la coordination multidisciplinaire et de leur mise en œuvre telle que prévue dans les plans d’urgence et d’intervention bruxellois.  Accent sur l’aspect didactique et formateur des exercices, principalement en ce qui concerne les outils de coordination multidisciplinaire et de transmission d’informations  S’adresse en priorité aux personnes moins en contact au quotidien avec les principes et usages de la planification d’urgence, mais qui en situation réelle seraient amenées à jouer un rôle prépondérant dans la gestion de la crise (Dir-Med, représentants du Parquet, officiers susceptibles d’occuper une fonction dirigeante sur le terrain ou dans les organes de concertation multidisciplinaires, …) G E S T I O N D E L A S É C U R I T É L O R S D ' É V È N E M E N T S 5
  145. 145. OBJECTIFS (2/2) Format CPX (PC-Ops /CC); Une séance par zone de police; Implication des communes (Bourgmestres, Planu, D5 et PIPS); Outils de communication: SITREP, Logbook, groupes de communication multi ASTRID Focus: Les outils bruxellois d’optimalisation de la préparation des évènements en matière de sécurité G E S T I O N D E L A S É C U R I T É L O R S D ' É V È N E M E N T S 6
  146. 146. G E S T I O N D E L A S É C U R I T É L O R S D ' É V È N E M E N T S 7
  147. 147. FICHE D’INTERVENTION PRÉVENTIVE RETRANSMISSION MATCH DE FOOT BELGIQUE – RUSSIE, 26 JUIN 2014 G E S T I O N D E L A S É C U R I T É L O R S D ' É V È N E M E N T S 8 PMA Rue AH (point 8) PC-OPS Rue AH (point 9) Comité de coordination Maison communale, centre de crise communal, 2ème étage Centre d’accueil Hall des Sports Rue de l’Est (point 5), garde 24h./24 Centre d’encadrement des proches Ecole primaire communale n°5 (point 7), concierge habite sur place Centre de presse Maison communale, salle de réunion, rez-de- chaussée PPD Pour toutes les disciplines: boulevard Rogier Zone rouge En fonction de la situation Zone orange En fonction de la situation Zone jaune En fonction de la situation
  148. 148. G E S T I O N D E L A S É C U R I T É L O R S D ' É V È N E M E N T S 9
  149. 149. G E S T I O N D E L A S É C U R I T É L O R S D ' É V È N E M E N T S 10
  150. 150. …VERS UN DISPOSITIF DE RÉPONSE G E S T I O N D E L A S É C U R I T É L O R S D ' É V È N E M E N T S 11 Accident 21h 00, début de la seconde mi-temps, la Belgique mène 1-0 (but inscrit à la 44ème minute). Le site est noir de monde ; d’après le comptage de la police, il y aurait 8 000 personnes présentes. La police a fermé les accès à la place. Pour une raison inconnue, le semi-remorque de la régie technique assurant la retransmission prend feu et déstabilise l’écran géant qui s’effondre sur les spectateurs. Cet accident entraine un mouvement de foule vers l’arrière du site. On pense qu’environ 30 personnes sont bloquées sous l’écran, 2 en bordures ne donneraient plus signe de vie. L’incendie n’est toujours pas maîtrisé. De par le mouvement de foule à l’arrière du site, des dizaines de personnes sont blessées au sol. Des enfants errent sur les lieux. Des médias régionaux suivent l’événement en direct.
  151. 151. SCORE FINAL  Sensibilisation des autorités et des services concernés par la tenue des évènements à l’importance de la prise en compte du volet « sécurité civile », tant au moment de la préparation que durant l’évènement (CM NPU-1, courrier de la ministre de l’intérieur);  Prise de conscience du risque particulier lié au Mondial/ retransmission sur écran géant;  Passage du dispositif préventif vers un dispositif de gestion de situation d’urgence: terminologie; utilisation des groupes de communication Astrid bloc 06 à 10; PC Mono vs PC Multi; passage d’un DIR PC-Ops D3 vers un DIR PC-Ops D1. G E S T I O N D E L A S É C U R I T É L O R S D ' É V È N E M E N T S 12
  152. 152. S E R V I C E S É C U R I T É C I V I L E - P L A N I F I C A T I O N D ' U R G E N C E Des questions? Pour aller plus loin: Mme J. Clément (Arrondissement Administratif de Bruxelles-Capitale, Service Sécurité Civile), 02 507 99 46 – josephine.clement@brugouverneur.irisnet.be M. P. Pinnewaert (Arrondissement Administratif de Bruxelles-Capitale, Fonctionnaire de liaison), 02 507 99 37 - patrick.pinnewaert@brugouverneur.irisnet.be M. A. Houpe (Ville de Bruxelles, Planification d’urgence), 02 279 26 41 – alain.houpe@brucity.be
  153. 153. G E S T I O N D E L A S É C U R I T É L O R S D ' É V È N E M E N T S 11. Retour d’expérience Liège Stéphane Pelet – Zone de police de Liège
  154. 154. Ecrans géants : expérience de la police locale de Liège Matches retransmis Macédoine - Belgique : 22.03.13 Belgique - Serbie : 07.06.13 Ecosse - Belgique : 06.09.13 Croatie - Belgique : 11.10.13 Belgique - Pays de Galle : 15.10.13 Site Habituel : Place Saint-Lambert + Espace Tivoli Capacité d'occupation (chiffres des pompiers) Place St-Lambert : 15 000 personnes Espace Tivoli : 5 000 personnes Accès gratuit Fréquentation maximale sur le site : 10 000 supporters Mise en oeuvre Gestion de la sécurité lors d'évènements. Une approche multidisciplinaire par les pouvoirs publics Écrans géants : expérience de la police locale de Liège Stéphane Pelet Zone de police de Liège
  155. 155. Mise en oeuvre Demande d'autorisation introduite auprès de l'autorité administrative Présentation du projet lors de réunions bilatérales à l'autorité administrative, aux services de police, aux services de secours Analyse des risques Réunion de sécurité Déroulement de l'événement Gestion de la sécurité lors d'évènements. Une approche multidisciplinaire par les pouvoirs publics Stéphane Pelet Zone de police de Liège
  156. 156. Risques déterminés par la police Pas de risque de confrontation entre les supporters des deux camps Comportement des spectateurs Incendie, explosion d'infrastructures établies sur le site Canettes Bagarres Utilisation d'engins pyrotechniques Mouvements de foule Météo Problématiques liégeoises Circulation en ville Pompiers Palais de justice Carré Gestion de la sécurité lors d'évènements. Une approche multidisciplinaire par les pouvoirs publics Stéphane Pelet Zone de police de Liège
  157. 157. Réunion de sécurité Participants Autorité communale Organisateur Services d'incendie Services médicaux Services de police (locaux et fédéraux) Service du gouverneur de province Tec Services communaux (propreté, travaux, sécurité et salubrité publiques,...) Procureur du Roi ... Détermination d'un "scénario" Rappel des normes à respecter Disposition du site Ecran géant Buvettes Toilettes Eventuel écran subsidiaire Voies d'accès Voies d'évacuation Barrièrage .... Activités sur le site Heure de début et fin Responsabilités de chacun ... Etat d'esprit Adhésion de tous aux décisions prises (gnep) Loi de Murphy Mesures de police administrative Autorisation de l'événement Interdiction de stationnement Fermeture de voirie Obligation de servir les boissons dans des gobelets Interdiction de vente d'alcool dans les night- shops Gestion de la sécurité lors d'évènements. Une approche multidisciplinaire par les pouvoirs publics Stéphane Pelet Zone de police de Liège
  158. 158. Déroulement de l'événement Inspection du site Electricité Gaz Stabilité Conforme aux décisions prises lors de la réunion de sécurité Respect des arrêtés de police Le plus tôt possible Poste de commandement intégré Représentant du bourgmestre police événement mobilité pompiers aide médicale Représentant de l'organisation Vue sur l'événement Poste Médical Avancé Dispositif policier Une Sec Obn et Arrest (en civil) Un A/Pl + cellulaire (police de surveillance) Canaliser Patrouiller aux abords du site Renforcer les équipes en civil Une équipe photo-vidéo Un dispositif CRPA Une équipe sécurisation PMA Deux équipes info (spotters) Un dispositif Circu Gestion de la sécurité lors d'évènements. Une approche multidisciplinaire par les pouvoirs publics Stéphane Pelet Zone de police de Liège
  159. 159. G E S T I O N D E L A S É C U R I T É L O R S D ' É V È N E M E N T S 12. Retour d’expérience Mons Marc Garin – Chef de corps
  160. 160. G E S T I O N D E L A S É C U R I T É L O R S D ' É V È N E M E N T S 1 EXPÉRIENCE MONTOISE LORS DE LA RETRANSMISSION SUR ÉCRANS GÉANTS DES MATCHES DE QUALIFICATION Marc Garin Chef de corps zone de police Mons-Quévy
  161. 161. SITUATION • Trois matches de qualification • Grand-Place de Mons • 7190 m2– Capacité Max 21570 personnes  Norme 3 personnes au m2 • 8000 supporters annoncés par l’organisateur • Groupes de supporters locaux • Organisé par la Dernière Heure • Sponsoring « Jupiler » • Matches:  Ecosse-Belgique le 06 septembre 2013 à 21h  Croatie-Belgique le 11 octobre 2013 à 18h00  Belgique-Pays de Galles le 15 octobre 2013 à 21h G E S T I O N D E L A S É C U R I T É L O R S D ' É V È N E M E N T S 2
  162. 162. MENACES G E S T I O N D E L A S É C U R I T É L O R S D ' É V È N E M E N T S 3 • Gestion des foules • Problèmes de mobilité  Accès centre-ville – Stationnement /Cortèges voitures - Victoire/Comportements dangereux/Conduite dangereuse • Problématique liée aux groupes de supporters (Ultras Mons)  Usage de feux de Bengale/Provocation/Confrontation entre supporters • Trouble à l’ordre public  Consommation d’alcool/Comportements excessifs/Bagarres - Voies de faits  Trouble à la tranquillité publique/Tapage  Incivilités diverses • Criminalité connexe  Vente à la sauvette de gadgets divers  Pickpocket/Vols avec violences, …
  163. 163. MESURES ADMINISTRATIVES G E S T I O N D E L A S É C U R I T É L O R S D ' É V È N E M E N T S 4 • Adoption d’un Arrêté de Police  Autorisation de beercooler  pour l’organisateur  les établissements horecas (1800/2400)  Pas d’extension de terrasse  Pas de structure  Utilisation Gobelets  Aucune diffusion de musique à l’extérieur à l’exception pour l’organisateur  Max 2h après la fin de match  Fermeture du périmètre à la circulation Interdiction de stationner • Dossier de Sécurité Dispositif médical préventif
  164. 164. MESURES ADMINISTRATIVES G E S T I O N D E L A S É C U R I T É L O R S D ' É V È N E M E N T S 5 • Règlement général de police  Utilisation feux de Bengale  Incivilités • Ordonnance de fermeture des établissements d’application • Autorisation d’utilisation de caméras mobiles pour les services de police  Lieux publics  Voie publique • Autorisation de l’évènement Événement en plein air/Voie publique soumis à l’autorisation du Bourgmestre • Gestion des Terrasses par ASBL « Centre-ville »  Stewards  Contact commerçants
  165. 165. RETOUR D’EXPÉRIENCE G E S T I O N D E L A S É C U R I T É L O R S D ' É V È N E M E N T S 6 • Match de qualification problématique (11 octobre)  Plus value de l’expertise des spotters  Connaissance des groupes de supporters – Interaction  Observation/intervention rapide • Pendant le match  6 PV RGP pour engins pyrotechniques  6 saisies administratives feux d’artifice • Après le match  Mobilité en centre ville fortement perturbée  Voiries fermées afin de garantir une certaine mobilité  Plusieurs comportements dangereux et/ou inciviques (accélérations, occupants sur les toits, les portières, hurlements, urine sur les façades, coups de klaxon, ...)
  166. 166. G E S T I O N D E L A S É C U R I T É L O R S D ' É V È N E M E N T S 7 SAISIES
  167. 167. RETOUR D’EXPÉRIENCE • Incidents en fin de nuit sur zones festines  17 arrestations administratives pour trouble à l'ordre public et/ou ivresse  2 PV Judiciaires pour armes prohibées  1 PV Judiciaire pour outrages  Foyers de bagarres à répétition malgré présence policière dissuasive  Fermeture anticipée des cafés avec évacuation des lieux G E S T I O N D E L A S É C U R I T É L O R S D ' É V È N E M E N T S 8
  168. 168. CROWD MANAGEMENT G E S T I O N D E L A S É C U R I T É L O R S D ' É V È N E M E N T S 9
  169. 169. G E S T I O N D E L A S É C U R I T É L O R S D ' É V È N E M E N T S 10
  170. 170. G E S T I O N D E L A S É C U R I T É L O R S D ' É V È N E M E N T S 11
  171. 171. ENSEIGNEMENTS À TIRER • OOP 42 - Aide-mémoire • Évènements simultanés et/ou en concurrence - Gestion ? • Arrêté vs Ordonnance ? • Planification d’urgence  Dispositif médical au-delà des heures de fin des retransmissions • Application de la loi Foot ? • Difficulté recueil info – Réseaux sociaux ? • Dispositifs policier  Mobilité/Circulation  Spotters  Team preuves/arrestations Police Fédérale  Gestion centre rassemblement personnes arrêtées + Judiciaire G E S T I O N D E L A S É C U R I T É L O R S D ' É V È N E M E N T S 12
  172. 172. ENSEIGNEMENTS À TIRER • Partenariats  Fouilles de sécurité ?  Stewards foot ?  Gardiennage privé ? • Prévention  Communication efficace  Recueil d’infos préalables  Analyse de la menace G E S T I O N D E L A S É C U R I T É L O R S D ' É V È N E M E N T S 13

×