Obs-I-Co BAROMETRE DE L INSPIRATIONCOMPTE RENDU N 1 ‒ MAI 2012             Observatoire                    de             ...
Obs-I-Co                              Identite                        Une activité jugée très inspirante 	•  60% des sondé...
Obs-I-Co                Capital relationnel                                POUR RAPPEL : 		•  Selon Wayne E. BAKER,  le ca...
Obs-I-Co                Capital relationnel•  Aucune orientation majeure ne se dégage de la relation avec chacun des   pub...
Obs-I-Co               Capital relationnelè Les sondés constatent à l’unanimité des manifestations de frustrations où det...
Obs-I-Co                Capital relationnelè 75% des sondés évaluent des évolutions d’attitude positive mais lesexplicati...
Obs-I-Co           Creativite partagee                         POUR RAPPEL : 	                                  	•  Un des...
Obs-I-Co             Creativite partagee   Une production d’innovation qui a du mal à être « ouverte » à l’extérieur	•  75...
Obs-I-Co             Creativite partageeè La confiance dans l’organisation et la connexion à des aspirations de sociétéson...
Obs-I-Co                Valeur globale                        POUR RAPPEL : 	•  Les composantes économiques sont de moins ...
Obs-I-Co                   Valeur globale                        Un élargissement voulu… mais non acté	•  Concernant la pr...
Obs-I-Co                   Valeur globale      Un changement jugé incontournable…dont l’absence peut pénaliser	•  75% des ...
Prochain Compte-rendu 	                 Juillet 2012	                 Contact     Site :	                     Mail : 	www....
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Compte rendu n°1 observatoire de l'inspiration

1 102 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 102
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
172
Actions
Partages
0
Téléchargements
13
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Compte rendu n°1 observatoire de l'inspiration

  1. 1. Obs-I-Co BAROMETRE DE L INSPIRATIONCOMPTE RENDU N 1 ‒ MAI 2012 Observatoire de l Inspiration Collaborative des Organisations 1
  2. 2. Obs-I-Co Identite Une activité jugée très inspirante •  60% des sondés considèrent leur activité comme  « fortement inspirante », 30% comme « inspirante », 10% normalement « inspirante » •  Il est à noter que la visibilité des sondés sur les relations au sein de leur entreprise est inversement proportionnelle à la taille de l’organisation. Des organisations en mouvement •  80% des structures déclare connaître des évolutions notables d’activité dues à une adaptation/ouverture aux (nouveaux) marchés, à des réorientations d’activité voulues par le management où encore par une simple augmentation de l’activité entraînant une augmentation de la taille de l’entreprise. Barometre vague N 1 Mars ‒Avril 2012 2
  3. 3. Obs-I-Co Capital relationnel POUR RAPPEL : •  Selon Wayne E. BAKER,  le capital relationnel constitué des réseaux personnels et professionnels est plus important que jamais pour garantir le succès de l’individu et de l’entreprise. •  Le capital relationnel correspond à la séduction, au potentiel d’interactions de l’entreprise avec son milieu, sa capacité en particulier à tisser des partenariats. La propriété industrielle, l’image de marque interne et externe, les réseaux de relations positives ou négatives font partie de ce capital relationnel. Barometre vague N 1 Mars ‒Avril 2012 3
  4. 4. Obs-I-Co Capital relationnel•  Aucune orientation majeure ne se dégage de la relation avec chacun des publics, si ce n’est pour les clients, dont les sondés considèrent la relation comme étant proche, constructive et de confiance pour 60% d’entre eux. La relation en interne est considérée à plus de 50% comme étant positive. Une faiblesse des modifications sociales •  70% des sondés déclarent ne pas constater d’évolution notable en matière d’attitudes et de comportements sociaux. •  Les 30% restant font état d’élans de motivation ou de démotivation au sein des structures et de défense de territoire professionnel en interne. Ils évoquent également une prise en compte et une compréhension réciproque avec les clients. Ces évolutions, lorsqu’elles existent et qu’elles sont perçues, sont présentées comme fragiles, tendues, complexes et impérieuses. Barometre vague N 1 Mars ‒Avril 2012 4
  5. 5. Obs-I-Co Capital relationnelè Les sondés constatent à l’unanimité des manifestations de frustrations où detensions au sein de leurs entreprises et font systématiquement le lien avec desrépercussions sur les relations, tel qu’une perte de motivation où encore unéloignement entre parties prenantes. LE POINT DE VUE / La norme d’activité est à la base des relations entre parties prenantes. Ne faut il pas y voir un point de paradigme à faire évoluer? La qualité des relations, un point de travail à prioriser dans le modèle ? Des éléments tels que la nature et la qualité du lien social, la culture de l’organisation, les capacités de leadership sur des défis sociétaux sont autant de facteurs pouvant développer du cpaital relationnel. Barometre vague N 1 Mars ‒Avril 2012 5
  6. 6. Obs-I-Co Capital relationnelè 75% des sondés évaluent des évolutions d’attitude positive mais lesexplications diffèrent  : de bonnes relations, la nécessité d’avancer, un besoin desens, la capacité à générer de la fierté ainsi que de l’implication et de l’écouteenvers l’ensemble des parties prenantes. LE POINT DE VUE / Il est à priori difficile d’assurer des attitudes positives avec une démarche unique : la diversité des clés d’entrée paraît donc importante, tout comme les motivations inhérentes aux parties prenantes. Une logique de « hub » en quelque sorte… Barometre vague N 1 Mars ‒Avril 2012 6
  7. 7. Obs-I-Co Creativite partagee POUR RAPPEL : •  Un des enjeux de l’innovation est de fonctionner de manière ouverte entre parties prenantes afin de faciliter la rapidité de conception et d’enrichir la densité de propositions. •  Elle repose aussi sur la nécessité d’impliquer les parties prenantes notamment en valorisant leur proposition et en réfléchissant sur leur rétribution. Barometre vague N 1 Mars ‒Avril 2012 7
  8. 8. Obs-I-Co Creativite partagee Une production d’innovation qui a du mal à être « ouverte » à l’extérieur •  75% des répondants considèrent que leur organisation a fait preuve d’un supplément notable d’innovation au cours de la dernière période. Les 25% restants se déclarent neutres sur cette question. •  Il est intéressant de noter que certains attribuent ce supplément d’innovation à la direction uniquement, d’autres à l’ensemble des salariés. Les partenaires sont en général très peu associés. Lorsqu’ils le sont, leurs contributions sont jugées comme étant faibles. Barometre vague N 1 Mars ‒Avril 2012 8
  9. 9. Obs-I-Co Creativite partageeè La confiance dans l’organisation et la connexion à des aspirations de sociétésont principalement mises en avant pour expliquer la participation ou non desdifférentes parties prenantes. LE POINT DE VUE / La recherche des facteurs de confiance dans l’organisation est donc un champ à identifier. Leur interconnexion avec des aspirations de société constitue un des éléments d’analyse stratégique à poursuivre. Raisons d’innover, sources de créativité sont à approfondir pour créer des architectures sociales, seules capables de produire de l’innovation pertinente en temps réel. Barometre vague N 1 Mars ‒Avril 2012 9
  10. 10. Obs-I-Co Valeur globale POUR RAPPEL : •  Les composantes économiques sont de moins en moins considérées comme les seules variables créant de la valeur. De nouveaux champs sont apparus dans la valorisation des entreprises. •  Parmi eux, l’impact social ou encore environnemental : de nombreux chercheurs travaillent notamment sur le SROI (social return on investment). •  Les actifs intangibles comme la culture organisationnelle et le capital de marque font également partie des sources de valorisation possible. Barometre vague N 1 Mars ‒Avril 2012 10
  11. 11. Obs-I-Co Valeur globale Un élargissement voulu… mais non acté •  Concernant la prise en compte des sources de valorisation par l’organisation, les sondés déclarent à 65% qu’il existe une volonté d’aller dans ce sens (notamment de la part de la direction) mais que les effets ne suivent pas pour le moment. •  20% des sondés axent cette prise en compte des sources de valorisation sur l’écoute client uniquement. •  20% déclarent qu’il n’existe aucune prise en compte de ces sources de valorisation. Barometre vague N 1 Mars ‒Avril 2012 11
  12. 12. Obs-I-Co Valeur globale Un changement jugé incontournable…dont l’absence peut pénaliser •  75% des sondés déclarent que ce manque de prise en compte des sources de valorisation pénalise l’activité de leur entreprise. Les sondés mettent en avant le manque d’implication et d’efforts et nécessaires pour arriver à une réelle prise en compte des sources de valorisation. LE POINT DE VUE / Le changement de méthode de valorisation est surement au cœur des problématiques d’implication des parties prenantes. Reste à capitaliser sur des réussites d’acteurs qui permettront de faire évoluer les pratiques incluant de nouveaux paramètres (lien social, culture, gouvernance participative…) Barometre vague N 1 Mars ‒Avril 2012 12
  13. 13. Prochain Compte-rendu Juillet 2012 Contact Site : Mail : www. obs-i-co.org stephane@obs-i-co.org 13

×