X FastfoodRencontres & Nouvelles Technologies
• I.a) GRINDR & TINDER
• I.b) Le Concept de “Produsers”.
• I.c) GSNP: L’aventure au bout de la rue.
I. Les Interfaces
II.Du blé à moudre pour les
sociologues
• II.a) Le Double-discours
• II.b) Jean-Claude Kaufmann: PCRA (Plans
culs régulier...
• III.a) Des Applications de rencontres, Une
performance.
• III.b) La Rencontre de trop ?
• III.c) Les Déviances
III. Part...
Certains diraient que c'est parfois quand on
cherche le moins que l'amour nous tombe dessus.
• C'est pourquoi depuis déjà ...
I. Les Interfaces
Descriptif:
TINDER
• Créée en 2012 par : Sean Rad, Justin
Mateen, Whitney Wolfe
• Gratuite
• Existe en “Tinder plus” (prem...
• Utilisation :
Vos dernières photos de profil
facebook sont automatiquement
importées sur votre
profil TINDER
Tous les curs...
Le principe est simple, grâce à l'outil de géolocalisation,
l'application vous propose des profils près de chez vous,
ou du...
"Tinder is the fun way to connect with new and interesting people around you [...] is a new way to express
yourself and sh...
GRINDR
• Créée en 2009 par Joel Simkhai.
• Gratuite.
• Existe en GRINDR XTRA (0,99€/mois).
• Inclue la géolocalisation.
• ...
• Utilisation
Pour utiliser Grindr il suffit de créer gratuitement un compte,
et d’accepter les conditions d’utilisations.
...
Le profil détaillé est accessible par le cartouche gris où est inscrit le nom du profil
en bas de la page.
Les informations ...
Bruns, Axel. “Some Explanatory Notes on Produsers and Produsage”:
“It is the collaborative and continuous building and ext...
“Produser”Content Content
as producer
as user
Schéma de “Produsage”
I.c) GSNP: L’aventure au bout de la rue.
• Ce système fonctionne avec deux technologies,le
GPS qui fonctionne par satellit...
GSNP: L’aventure au bout de la rue
• Exemple de l’efficacité d’une GSNP
Parfois glauque, le système de GSNP permet une loca...
II.Du blé à moudre pour
les sociologues
II.a) Le Double Discours
• L’utilisation de ces applications ne sont pas sans
conséquences. Le double-discours semblent, e...
Le Double-discours
• Profil A: Homme 21 ans,
hétérosexuel, étudiant et utilisateur de
TINDER depuis Avril 2014.
• But : ren...
Le Double-discours
• Profil B: Homme de 22ans, étudiant,
homosexuel, célibataire, se désigne
comme romantique, sur GRINDR d...
“C’est quoi les Bayes ? - Chopez-vous sur Tinder?”
15/04, Canal +
Le Double-discours
http://www.canalplus.fr/c-
divertisse...
II.b) Jean-Claude Kaufmann: PCRA
• Les PCRA ou Plans Culs Réguliers Affectifs, forment un
concept énoncé par le sociologue...
• Pour Marie Bergström, la rencontre s'inscrit dans
un marché économique en plein boom, le marché
de la publicité.
• La re...
Sociabilité Sexuelle: M. Bergström “Nouveaux scénarios et pratiques sexuelles chez les jeunes utilisateurs de sites de ren...
III. Partouze de contenus
III.a) Des Applications de
rencontres, Une performance.
Dries Verhoeven, "Wanna Play?”, Berlin
Une Performance: Dries Verhoeven, “Wanna Play?”
• D. Verhoeven est un artiste hollandais, qui a
installé une pièce fermée ...
III.b) La Rencontre de trop?
• En Février 2014 est lancée l’application de
rencontre “3nder” dont la baseline explicite es...
III.c) Les Déviances.
• Quand ça dérape en Egypte:
Les autorités égyptiennes aurait profité d’une “faille” de
sécurité sur ...
Conclusion:
• Avec une interface simple et un contenu à créer soi-même les
applications de rencontres sont des systèmes fa...
Merci.
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Xfastfood

1 210 vues

Publié le

Les applications de rencontre ou la relation amoureuse 2.0

Publié dans : Technologie
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 210
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
22
Actions
Partages
0
Téléchargements
3
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Xfastfood

  1. 1. X FastfoodRencontres & Nouvelles Technologies
  2. 2. • I.a) GRINDR & TINDER • I.b) Le Concept de “Produsers”. • I.c) GSNP: L’aventure au bout de la rue. I. Les Interfaces
  3. 3. II.Du blé à moudre pour les sociologues • II.a) Le Double-discours • II.b) Jean-Claude Kaufmann: PCRA (Plans culs réguliers affectifs). • II.c) Marie Bergström: Sociabilité sexuelle. (diversification des parcours et normes sexuelles)
  4. 4. • III.a) Des Applications de rencontres, Une performance. • III.b) La Rencontre de trop ? • III.c) Les Déviances III. Partouze de contenus
  5. 5. Certains diraient que c'est parfois quand on cherche le moins que l'amour nous tombe dessus. • C'est pourquoi depuis déjà 1995, les hommes et les femmes espèrent trouver l'âme sœur grâce à leur nouvel ami « Internet ». Après l'invention du Minitel rose, des sites de rencontres pullulent et parfois pour des personnes tout bascule. Une formule peut alors les aider rencontrer l'amour à condition que monsieur ou madame n'ait pas de pellicule. • Les sites et applications de rencontres ont selon les créateurs été conçus au départ pour trouver des relations amicales ou professionnelles. Mais ces sites ont évolué dans un tout autre sens et permettent aujourd'hui à leurs utilisateurs de trouver des gens qui leur ressemblent soit pour une relation amoureuse ou sexuelle. • Quelles sont les caractéristiques de ces applications qui changent l'occurrence d'une rencontre ? En quoi ces applications sont-elles encrées dans notre monde contemporain ? Et quels nouveaux concepts sociologiques celles-ci font naître ? Introduction:
  6. 6. I. Les Interfaces
  7. 7. Descriptif: TINDER • Créée en 2012 par : Sean Rad, Justin Mateen, Whitney Wolfe • Gratuite • Existe en “Tinder plus” (premium-payant) • Inscription avec Facebook • Inclue la géolocalisation I.a) TINDER & GRINDR
  8. 8. • Utilisation : Vos dernières photos de profil facebook sont automatiquement importées sur votre profil TINDER Tous les curseurs de recherche se règlent automatiquement; par exemple si vous êtes une femme Tinder vous proposera :”Montrez-moi Hommes" (et vis versa).Cependant vous pouvez changer toutes ces suggestions de recherche. TINDER propose à ses utilisateurs de partager des "moments" (photographies) avec nos contacts qui peuvent les "liker" ou les "nope". "Tinder utilise ces préférences pour vous suggérer des profils potentiellement compatibles. Certaines de ces suggestions peuvent ne pas correspondre à vos critères"
  9. 9. Le principe est simple, grâce à l'outil de géolocalisation, l'application vous propose des profils près de chez vous, ou du moins à quelques kilomètres. Une liste d’une trentaine de vos amis Facebook (aléatoire) sera consultable pour les profils avec qui vous en avez en commun. Vos "j'aime" Facebook vous permettrons de reconnaitre vos "points communs” avec d'autre profil. Les Profils : une photo, en dessous : coeur vert (LIKE) i (info- profil) et X rouge (refus: NOPE). En “Likant/Matchant” vous pouvez si vous avez besoi entrer en contact avec la personne. n d'en savoir plus avant de faire votre choix, vous pouvez aller faire un tour sur le profil de la personne. Un intérêt en commun
  10. 10. "Tinder is the fun way to connect with new and interesting people around you [...] is a new way to express yourself and share with friends." GoTinder.com « Aujourd’hui on accorde une importance indéniable au physique, et ce physique détermine si l’on va apprécier le mental. C’est comme une rencontre réelle mais plus cool. » Sean Rad
  11. 11. GRINDR • Créée en 2009 par Joel Simkhai. • Gratuite. • Existe en GRINDR XTRA (0,99€/mois). • Inclue la géolocalisation. • Exclusivement pour les hommes homosexuelles, majeures.
  12. 12. • Utilisation Pour utiliser Grindr il suffit de créer gratuitement un compte, et d’accepter les conditions d’utilisations. La mosaïque apparaît, organisé de haut en bas, et de gauche à droite selon la proximité de la personne. En appuyant sur le profil de quelqu’un, puis sur une bulle “Chat”, une fenêtre de dialogue s’ouvre.
  13. 13. Le profil détaillé est accessible par le cartouche gris où est inscrit le nom du profil en bas de la page. Les informations de bases vous seront demandées, ainsi qu’une photo.
  14. 14. Bruns, Axel. “Some Explanatory Notes on Produsers and Produsage”: “It is the collaborative and continuous building and extending of existing content in pursuit of further improvement” • Le concept de “Produsers” a été démocratisé par Axel Bruns, Professeur Australien agrégé des Industries Créatives et “Chef investigator” à l’ “ARC Centre of Excellence for Creative Industries and Innovation”. • Le concept résiderai dans le “User-Led Content”, le fait que l’utilisateur entre sur une plateforme faite pour qu’il produise lui-même le contenu, réutilisable par d’autres utilisateurs ensuite. • L’application de rencontre apporte une base, et tout le reste tient sur le contenu créer par les utilisateurs pour que cette dernière tienne ses promesses. C’est un cycle vertueux, l’utilisation entraine la production et vice-versa. L’utilisateur est donc producteur, il n’est pas passif, simple consommateur. I.b) Le Concept de “Produsers”
  15. 15. “Produser”Content Content as producer as user Schéma de “Produsage”
  16. 16. I.c) GSNP: L’aventure au bout de la rue. • Ce système fonctionne avec deux technologies,le GPS qui fonctionne par satellite et le GSM par ondes radio • Les applications Grindr et Tinder sont toutes les deux des GSNP (Geosocial Networking Platform) • Il est possible de localiser les profils ou de se faire localiser, avec plus ou moins de précision • Ce service peut être activé ou désactivé à la guise de l’utilisateur.
  17. 17. GSNP: L’aventure au bout de la rue • Exemple de l’efficacité d’une GSNP Parfois glauque, le système de GSNP permet une localisation assez précise.
  18. 18. II.Du blé à moudre pour les sociologues
  19. 19. II.a) Le Double Discours • L’utilisation de ces applications ne sont pas sans conséquences. Le double-discours semblent, en effet, être le parfait exemple de la nouvelle “pathologie” déclenché par l’usage des applications de rencontres chez les individus actifs sur ces dernières. • En enquêtant un double-discours apparaît chez les utilisateurs interrogés • Le Double-discours représente un paradoxe entre ce que les utilisateurs pensent de l’ applications utilisées, et ce qu’ils font réellement dessus.
  20. 20. Le Double-discours • Profil A: Homme 21 ans, hétérosexuel, étudiant et utilisateur de TINDER depuis Avril 2014. • But : rencontre sexuelle • Résultats : plutôt raté. Plus de discussion car n'ose pas demander de rendez-vous. Nous dit de TINDER: "Sur Tinder, on fait un peu notre marché, c'est la foire, le zoo. Personne ne montre ses défauts, le but c'est de plaire. On aime choisir, mais pas être choisi. On est un peu comme des animaux en animaleries qui attendent d'être adoptés, ou au moins caressés" "Pour moi, il y a toujours autant de magie parce qu'on peut être impatient de rencontrer en vrai cette personne. Ca fonctionne si on lui donne de l'importance"
  21. 21. Le Double-discours • Profil B: Homme de 22ans, étudiant, homosexuel, célibataire, se désigne comme romantique, sur GRINDR depuis 2010. • But: Networking, Discussions, et plus si affinités (sexe ou relation sérieuse). • Résultats: Déception, beaucoup de “plans culs”, aucune relation sérieuse entamées. Nous dit de GRINDR: "C'est comme ça aujourd’hui, le milieu gay fonctionne comme ça” "La géolocalisation c'est un peu l'essence du pourquoi les applis sont devenus des “ appli cul" , ça facilite une rencontre rapide pour du sexe."
  22. 22. “C’est quoi les Bayes ? - Chopez-vous sur Tinder?” 15/04, Canal + Le Double-discours http://www.canalplus.fr/c- divertissement/c-le-before- du-grand-journal/pid6435- les-bayes.html? vid=1054716
  23. 23. II.b) Jean-Claude Kaufmann: PCRA • Les PCRA ou Plans Culs Réguliers Affectifs, forment un concept énoncé par le sociologue Jan Claude Kaufmann directeur de recherche au CNRS • Cette nouvelle manière de concevoir la relation, qui n’est ni une relation avec un engagement, ni un simple coup d’un soir, témoigne d’une mutation du sentiment amoureux dans notre société qui voit des applications de rencontres fleurirent de toute part. • Ces applications de rencontre entrainent une modification de la rencontre avec de nouveaux codes à adopter, que ce soit avant (sur l’application ou le site), ou pendant la rencontre “physique”. • Pour le sociologue Jean-Claude Kaufmann ces nouveaux paramètres de rencontre change la donne et ne permettent plus de “séparer clairement rencontre sérieuse et plan culs” et c’est ici que le PCRA intervient, dans le but de “stabiliser les frontières entre amour et sexe”.
  24. 24. • Pour Marie Bergström, la rencontre s'inscrit dans un marché économique en plein boom, le marché de la publicité. • La rencontre amoureuse pourtant promue par les sites, n'est pas souvent le résultat. les sites de rencontre permettraient de favoriser les rencontres sexuelles hétérosexuelles hors relation de couple. • En effet, les sites de rencontre sont extérieurs au cadre de sociabilité de l’individu. • C’est donc une privatisation de la "sociabilité sexuelle”, grâce/à cause des sites de rencontre par la possibilité de multiplier de manière “privée” les partenaires sexuels. • Tous ces outils permettent une sociabilité amoureuse ou sexuelle rapide et facile, comme la quête d'un menu burger frites, au fast food. II.c) Marie Bergström: Sociabilité sexuelle & Co
  25. 25. Sociabilité Sexuelle: M. Bergström “Nouveaux scénarios et pratiques sexuelles chez les jeunes utilisateurs de sites de rencontres” • Les sites de rencontres sont aujourd'hui des espaces très prisés pour la rencontre amoureuse ou sexuelle chez les jeunes. • Ces sites leur proposent d'autres lieux propices à la rencontre, et changent leurs manières de faire dans le domaine de la sexualité : ils peuvent alors s'exposer sexuellement en ligne et donc favoriser la relation sexuelle or rencontre amoureuse. • La femme choisit ses partenaires comme si elle faisait ses courses • Shopping list (photo) On choisit alors son partenaire ou sa partenaire en fonction de ce qu'on a pu inscrire au préalable dans sa shopping list • L'amour et la rencontre sont donc associée au monde marchand mais aussi à l'univers sexuel. Pourtant les termes marchands sont très éloignés de l'imaginaire romantique de l'amour ou de la formation du couple stable M. Bergström « La loi du supermarché : Sites de rencontres et représentations de l'amour »
  26. 26. III. Partouze de contenus
  27. 27. III.a) Des Applications de rencontres, Une performance. Dries Verhoeven, "Wanna Play?”, Berlin
  28. 28. Une Performance: Dries Verhoeven, “Wanna Play?” • D. Verhoeven est un artiste hollandais, qui a installé une pièce fermée principalement par des baies vitrées, dans la ville de Berlin, projetant des profils GRINDR et des discussions qu’il a en direct avec les utilisateurs, leurs proposant un rendez- vous à l’endroit de sa performance. • Sur le site de l’artiste, on peut lire: “Wanna play? is an installation-performance that exposes the opportunities and tragedies of a phenomenon in gay culture: the sex date app. Living in a glass construction somewhere in the city - a figurative chat box which is normally invisible - Dries connects with local gay men via hist smartphone. He tries to seduce them into coming over to satisfy his non-sexual desires and offers them the same. In the middle of the space are a chessboard and a bottle of wine.”
  29. 29. III.b) La Rencontre de trop? • En Février 2014 est lancée l’application de rencontre “3nder” dont la baseline explicite est: “Le trio facilité: rencontrez des gens ouverts d’esprit”. • Seule nouveauté, le coté inclusif de l’appli: u t i l i s a t e u r s h o m o s , h é t é r o s , b i o u polyamoureux, en couple ou célibataires, sont autorisés. • Aujourd’hui 230 000 utilisateurs sont inscrit sur 3nder. Le succès reste donc modéré comparé au 10 millions d’utilisateurs réguliers de TINDER ou au 5 millions de profils GRINDR. • Alors, 3nder, ça vous tente ?
  30. 30. III.c) Les Déviances. • Quand ça dérape en Egypte: Les autorités égyptiennes aurait profité d’une “faille” de sécurité sur l’application GRINDR pour accéder aux géolocalisations des utilisateurs afin de les arrêter. L’homosexualité étant un délit dans le pays. • En Russie: Malgré une loi interdisant “La propagande homosexuelle”, GRINDR a atteint un pic de concentration d’individus au village olympique de Jeux à Sotchi. “Le Danger n’empêche pas le succès.”- Metronews
  31. 31. Conclusion: • Avec une interface simple et un contenu à créer soi-même les applications de rencontres sont des systèmes faciles à intégrer (GSNP) pour les utilisateurs encourageant donc les rencontres. • Les utilisateurs ont du mal à afficher un but précis quand ils expriment leur but sur ces applications de rencontres. • Les applications de rencontres ont inscrit un nouveau mode de relation (PCRA), ou favoriser une certaine privatisation de la sociabilité (sexuelle) plutôt que la relation sérieuse promise à la base par ces dernières. • Les applications de rencontres conceptualisent des formes de rencontres plutôt original. Vrai volonté ou simple stratégie marchande ? (3nder) • Les applications de rencontres peuvent aussi être utilisé à d’autres fin (artistiques, politiques).
  32. 32. Merci.

×