Les frappes à mi-court

2 065 vues

Publié le

Descriptif technique des frappes à mi court

Publié dans : Sports
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
2 065
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
1 202
Actions
Partages
0
Téléchargements
11
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Les frappes à mi-court

  1. 1. Université Lyon 1 UFR-STAPS Spécialité badminton Jacquemard Théo Marie Lucas Courtois Baptiste Les techniques de frappe mi-court Sommaire : Les technique de frappe mi-court : Les smashs d'interception Les drives Les blocks placés Les lobs offensifs Les attaques piquées Les Hair pin drop Les défenses courtes Les défenses longues hautes Les défenses tendus Les blocks défensifs Les lobs défensifs
  2. 2. Université Lyon 1 UFR-STAPS Spécialité badminton Jacquemard Théo Marie Lucas Courtois Baptiste Les techniques de frappe mi-court: I. Les smashs d'interception En phase de placement : Le joueur se déplace latéralement et effectue un petit saut, appelé saut d'interception. L'axe des hanches doit rester parallèle aux épaules et au filet. Le bras porteur doit avoir le coude au dessus des épaules et libre. Il est placé à l’oblique haute, avec l'avant-bras semi-fléchi sur le bras. La raquette est aussi haute et au dessus de la tête. En phase intermédiaire : Le joueur, qui est toujours en suspension, prépare sa frappe. Le coude part en arrière du corps et le plus haut possible (pour créer une tension musculaire à l'épaule). L'avant-bras est en supination. La tige de la raquette est à l'oblique basse et la tête de raquette dans le dos du joueur. En revers, le coude doit être très haute au dessus de l'épaule droite avec le tamis au dessus de l'épaule gauche. En phase de frappe : Pour frapper le joueur doit n'utiliser que son bras porteur avec un geste court et vif. Il doit réaliser une avancée du coude puit une extension de l'avant-bras sur le bras et une pronation de l'avant-bras. Il rentre alors en contacte avec le volant devant l'axe de son corps. Pendant l'impact, le joueur doit faire une flexion du poignet et orienter le tamis vers le bas.
  3. 3. Université Lyon 1 UFR-STAPS Spécialité badminton Jacquemard Théo Marie Lucas Courtois Baptiste II.Les drives En phase de placement : Le joueur prend appui sur sa jambe gauche et sa jambe droite se dirige latéralement sur le volant, tout en préservant son équilibre en restant de face, avec un tronc droit et parfois incliné vers l'avant. L'avant-bras est semi-fléchi sur le bras, le coude doit être le point le plus bas du groupe bras-raquette, et écarté du corps. La tige de raquette est en oblique haute et le tamis à hauteur d'épaule. En revers, le déplacement se fait en fonction de l'espace qui sépare le joueur du volant, soit une fente latérale droite avec un pivot sur jambe gauche, soit une fente latérale gauche. En phase intermédiaire : Le joueur pose son pied droit à plat au sol avec toujours le tronc droit. L'épaule droite s'abaisse. Le coude reste bas. La frappe est préparé par une supination de l'avant-bras et d'une extension du poignet. La raquette est donc en arrière de l'axe du corps, le tamis et la tige sont à l'oblique haute. En revers, le coude s'élève au niveau de l'épaule, l'avant-bras reste en semi-fléchi et en pronation. Le bras est à l'horizontal avec la raquette en arrière avec la tige et le tamis oblique et horizontal. En phase de frappe : Elle s'effectue en avant du joueur et elle est produite avec une extension de l'avant-bras sur le bras, d'une pronation violente de l'avant-bras, et aussi avec une flexion incomplète du poignet. La raquette doit entrer en contact avec le volant tamis parallèle au filet, tige à l'oblique haute. En revers, le coude s'avance, l'avant-bras effectue une supination rapide.
  4. 4. Université Lyon 1 UFR-STAPS Spécialité badminton Jacquemard Théo Marie Lucas Courtois Baptiste III. Les blocks placés En phase de placement : Le joueur se déplace latéralement, la jambe droite s'étend vers la zone de chute du volant. Il est face au filet. Il tient sa raquette haute devant lui. Le bras en oblique basse et l'avant-bras en oblique haute. Le coude est un peu plus bas que l'épaule et écarté du corps. En revers, le joueur doit rapidement passer son appui droit devant son appui gauche. Le tronc droit, raquette haute et devant l'axe du corps. Il adopte une prise revers. En phase intermédiaire : Le joueur élève le coude à hauteur d'épaule et étend son bras vers l'avant sur le volant. L'avant-bras est en intermédiaire entre supination et pronation et le poignet en extension. Alors la raquette à la tige en oblique haute et le tamis en arrière. En revers le joueur est en profil avec l'épaule gauche en arrière de l'épaule droite. Le coude se lève à hauteur d'épaule et le poignet effectue une abduction et l'avant-bras une pronation. Le tamis de la raquette recule En phase de frappe : Le joueur doit rester équilibré, de face et tronc droit. Le poignet doit effectuer une légère flexion. Le pied doit se poser au sol en même temps que la frappe. En revers, c'est comme en coup droit, mais l'action du poignet est une adduction. Quand la raquette touche le volant elle doit être incliné vers l'arrière, en avant de l'axe du corps. Le Pied se pose aussi en même temps que l'impact entre la raquette et le volant. IV.Les lobs offensifs En phase de placement : Le joueur est en déplacement, il effectue un pas croisé avec jambe droite devant jambe gauche. Tronc droit et face au filet. La raquette est haute et devant lui, le bras à l'oblique basse et l'avant-bras bras à l'oblique haute. Le coude est le point le plus bas mais il reste élevé. En revers, le joueur est aussi en déplacement. L'appui droit passe devant l'appui gauche. L'ensemble bras, avant-bras et raquette se place comme en coup droit mais avec une prise revers. En phase intermédiaire : L'appui droit entre en contact avec le sol par le talon. Le joueur élève le coude au niveau de l'épaule. L'avant-bras est dans une positon entre pronation et supination et le poignet en extension, donc la tige est en oblique haute et le tamis en arrière. En revers : Il se passe la même chose que en coup droit. Le joueur est de
  5. 5. Université Lyon 1 UFR-STAPS Spécialité badminton Jacquemard Théo Marie Lucas Courtois Baptiste profil avec épaule droit devant l'épaule gauche. Le coude se lève et le poignet fait une abduction alors que l'avant-bras fait une pronation En phase de frappe : L'action ne provient que du bras porteur. Le pied se pose au moment de la frappe. Il recherche à donne de la vitesse au volant et pour cela il effectue une flexion du poignet avec une pronation de l'avant-bras. L'impact se fait en avant du joueur avec un tamis vertical. En revers, la frappe provient aussi du poignet mais qui est une adduction avec une supination de l'avant-bras. L'impact s'effectue en même temps que la pose du pied. V. Les attaques piquées En phase de placement : Le joueur est en déplacement et effectue un petit pas chassé. Il est de face et le tronc est droit. Raquette haute avec avant-bras en oblique haute. Le coude est à hauteur de l'épaule et le bras est semi-fléchi. En revers, il effectue aussi un pas chassé, ou pas croisé. La jambe droite doit passer devant le jambe gauche et le joueur doit être de profil avec épaule droite devant épaule gauche. Le tamis est très au-dessus du filet, le coude à hauteur d'épaule avec l'avant-bras semi-fléchi sur le bras. En phase intermédiaire : Le déplacement se fini quand l'appui droit touche le sol par le talon. Le coude se lève à hauteur d'épaule, l'avant-bras effectue une importante supination et le poignet une extension, la raquette est en arrière du corps du joueur. En revers, Le joueur entre aussi en contact avec le sol par le talon droit. Il est de profil épaule droite devant épaule gauche. Le coude monte au dessus de l'épaule le bras fléchit et le poignet effectue une abduction et le bras une pronation. Le tamis viens derrière l'axe du joueur pour armer le geste En phase de frappe. Le tronc droit, il frappe le volant depuis une extension de l'avant-bras sur le bras avec une pronation de l'avant-bras, le poignet effectue une flexion. Pendant l'impact, le tamis est orienté vers le bas et la tige est verticale. En revers : La frappe doit être très vif. L'impact a lieu en avant de l'axe du corps avec une extension de l'avant-bras sur le bras, et d'une supination violente de l'avant-bras, le poignet effectue une adduction. À l'impact le tamis est vertical et orienté vers le bas.
  6. 6. Université Lyon 1 UFR-STAPS Spécialité badminton Jacquemard Théo Marie Lucas Courtois Baptiste VI. Les Hair pin drop Le Hair pin drop aussi appeler « bombe » il consiste a envoyer un volant avec une trajectoire montante puis descendante très proche du filet pour cela lors de la frappe le joueur doit être bien équilibrer en fente avant jambe raquette devant. Le buste est droit le coude est en extension a hauteur de l'épaule avec la main a hauteur du coude l'avant bras doit être en supination. Puis il fait une légère extension du poignet ce qui incline la tête de raquette vers le bas il étend son bras le plus possible devant lui. Le joueur rentre en contact avec le volant juste après avoir poser son appuie droit au sol lors de ce contact le joueur fait une très légère flexion du poignet qui a pour but de donner cette trajectoire de cloche au volant. VII. Les défenses courtes La défense courte sert a absorber la vitesse du volant afin de le renvoyer juste derrière le filet. Pour réalise ce coup il faut que le joueur soit en appuie sur la jambe gauche et que la jambe droite s'étende latéralement vers la droite le bras est a l'oblique en direction de la droite et l'avant bras est légèrement fléchie sur le bras. L'avant bras est entre la supination et la pronation. La raquette est donc orienter vers la droite tamis tenue a hauteur d’épaule . Lorsque son talon droit touche le sol le joueur arme rapidement sa frappe en produisant une supination de l'avant-bras associer a une extension de celui-ci vers la droite. Le bras se tend alors et la raquette est amener vers l’arrière. Pour finir une fois la stabilité trouver avec les deux pieds au sol le volant est coiffer par un pronation de l'avant-bras et du poignet, le volant doit être toucher devant l'axe du corps l'orientation de la paume de mais va pendant l'impact définir sa trajectoire.
  7. 7. Université Lyon 1 UFR-STAPS Spécialité badminton Jacquemard Théo Marie Lucas Courtois Baptiste VIII. Les défenses longues hautes Le but de la défense longue haute est un coup qui doit être haut et profond , pour le réaliser la phase de placement est similaire a celle de la défence longue le coude doit néanmoins être légèrement décoller du buste sans que l'adversaire sans rende compte. Contrairement a la défense courte la phase intermédiaire du coup voit une flexion du poignet plus importante la raquette est donc en arrière de l'axe du corps. La phase de frappe est quand a elle différente il y a un mouvement de pronation de l'avant bras très violent avec une flexion du poignet. Ces deux actions produisent une accélération importante de la tête de raquette. Le coude doit lui avancer et monté lors de la frappe il y a aussi une flexion de l'avant-bras sur le bras lors de la frappe. En fin de frappe le tamis doit se retrouver a hauteur de tête. IX. Les défenses tendus La défense tendue est une contre-attaque il consiste a envoyer un volant rapidement avec une trajectoire rectiligne. Le positionnement est similaire a celui des deux autres défense la phase intermédiaire est quand a elle similaire a celle de la défense longue/haute. Lors de la frappe le joueur avance le coude tout en effectuant un mouvement accentuer de pronation de l'avant-bras le volant doit être frapper en avant du corps avec un tamis parallèle au filet. La raquette effectue aussi un mouvement d'avant en arrière ce qui imprime la trajectoire tendu au volant. La paume de la main inscrit la trajectoire ci celle-ci va vers la droite alors il effectuera une défense tendu droite et ci elle va vers le poteau gauche il fera une défense tendu gauche.
  8. 8. Université Lyon 1 UFR-STAPS Spécialité badminton Jacquemard Théo Marie Lucas Courtois Baptiste X. Les blocks défensifs Le block défensif intervient lui lors d'un smash adverse il se fait très bas sont but es d'absorber toute la vitesse du volant afin que celui-ci retombe juste derrière le filet adverse. Pour le réaliser le joueur doit pousser sur sa jambe gauche tout en étendant sa jambe droite en direction du point de chute du volant Sa raquette est basse et le tronc est légèrement pencher sur son appuie droit. Le joueur vient alors placer sa raquette en opposition avec la trajectoire du volant par une extension du coude tout en m’étant son tamis en supination.Le tamis doit alors être légèrement ouvert la jambe droite et le bras droit doivent quand a eux être parallèle. Le joueur ne frappe pas vraiment le volant il le laisse plutôt rebondir sur sa raquette ouverte pour obtenir une bonne trajectoire il oriente la paume de sa main face au filet pour une trajectoire droite et vers le poteau gauche pour une trajectoire croisé XI. Les lobs défensifs Lors d'un lob défensif le volant est prit très bas (en réponse a un slices ou a un smash) le but étant de faire monter le volant très haut tout en visant la zone arrière. Pour faire un lobs défensif le joueur effectue une fente droite en direction du point de chute du volant en dirigeant sa raquette vers celui-ci. La jambe droite se fléchit ensuite selon la trajectoire du volant a intercepter. Pour préparer sa frappe le joueur doit effectuer une extension de l'avant-bras sur le bras avec l'avant-bras en supination le bras étant bien sur en direction du volant. Le tamis est donc ouvert et la raquette la tête de raquette est orienté vers le haut et le devant. Lors de la frappe le joueur doit rester équilibrer même si la fente est importante pour frapper le volant celui-ci doit effectuer une forte et rapide pronation de l'avant-bras accompagner d'une légère flexion du poignet. Pour que le volant soit prit par le bas et afin que celui-ci aille loin et très haut.
  9. 9. Université Lyon 1 UFR-STAPS Spécialité badminton Jacquemard Théo Marie Lucas Courtois Baptiste Bibliographie et webographie « Badminton : De l'élève débutant … au joueur de compétition » Doriane Gomet, VIGOT « badminton,vers le succès » Tony Grice http://badmania.fr/ http://badminton-de-casson.fr/wp-content/uploads/2014/01/Les.Coups_.au_.Badminton.pdf

×