SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  12
Télécharger pour lire hors ligne
Jc WeckerleUFRSTAPS LYON 1 
Notions tactiques 
Jc Weckerle UFRSTAPS LYON 1
Le système de traitement de l’information 
LeSystèmeduTraitementdel'Information(STI)estunmodèlequiexpliquecommentl'informationperçueparnossenssetransformeendécisionpuisenmouvement.Lequeldonnelieu(ounon)àuneréponsemotrice. 
Cemodèlecomportedifférentesphases: 
●Perception→onvoitl'adversaireplacétropprocheduTentantquereceveur, onsentquel’amortiesttropfortaumomentoùl’onfrappe 
●Décision→Ondécideducoupàjouer 
●Programmation→Onprogrammelafrappedanslecerveauentermeevitesse,amplitude,direction,force. 
●L’éxécution 
Jc Weckerle UFRSTAPS LYON 1
Le système de traitement de l’information 
●Perception→onvoitl'adversaireestenretardcarilfrappeenreculant 
●Décision→donconchoisitdejouerdanslecoinopposé 
●Dimensiontactique 
●Perception→Onsentquel’amortiesttropfortpendantqu’onlejoue 
●Programmation→Aucoupsuivantonajustel’amortidifféremment. 
●Dimensiontechnique 
En Badminton, on doit faire décider et agir dans un temps très court 
Jc Weckerle UFRSTAPS LYON 1
La notion de pression temporelle : un outil pour analyser les échanges 
Pression temporelle : 
C’est le rapport entre Temps Disponible Effectif / Temps Requis 
TDE : temps entre deux frappes d’un même joueur 
TR : Replacement, analyse, déplacement du joueur 
Jc Weckerle UFRSTAPS LYON 1
La notion de pression temporelle partielle 
Pression temporelle partielle : 
C’est le rapport entre Temps de Trajectoire Aller/Temps Replacement. 
C’est le rapport entre Temps de Trajectoire retour/Temps Déplacement. 
L’utilisation de cette notion de pression temporelle permet d’analyser les échanges sur le plan tactique 
Jc Weckerle UFRSTAPS LYON 1
La notion de pression temporelle 
Exemple d'échange: 
●Service long du joueur A 
●puis le joueur B fait un smash croisée 
●enfin le joueur A fait une défense courte droite. 
●PT(B)= Temps Smash + Défense croisée / parcours de la diagonale 
●PTP1(B)= Temps de Smash/ temps de replacement 
●PTB2(B)= Temps de la défense croisée/ temps de déplacement 
Jc Weckerle UFRSTAPS LYON 1
La notion de rapport de force 
Le rapport de forcec'est la relation interactive et compétitive entre deux joueurs antagonistes. 
Il peut s’exprimer à l’échelle du point, du set ou du match. Pour la dimension tactique, on parlera d’état du rapport de force. 
Identifier le rapport c'est savoir : 
-si le joueur adverse dirige le jeu et a plus de chances de l'emporter. 
-Ou si au contraire l'adversaire est acculé et a plus de chances de perdre l'échange. C'est un jugement subjectif qui se fait tout au long du jeu! 
Jc Weckerle UFRSTAPS LYON 1
La notion de rapport de force 
Par exemple le joueur peut déterminer le rapport de force en fonction du jeu de la manière suivante: 
●Jeu offensif: rapport favorable. L’adversaire renvoie un dégagé trop court, l’adversaire joue un revers de fond de court, l’adversaire frappe en reculant 
●Jeu défensif: rapport défavorable. Je renvoie un dégagé trop court, je suis obligé de jouer un revers de fond de court…. 
●Jeu continu: rapport neutre. Pas davantage pour l’un ou l’autre des joueurs 
Jc Weckerle UFRSTAPS LYON 1
La notion de rapport de force 
Dans l’échange pour évaluer l’état du rapport de force le joueur doit mettre en relation plusieurs types d’information : 
-Des informations relatives à l’adversaire. Son placement, sa posture 
-Des informations relatives aux trajectoires. La trajectoire jouée par l’adversaire, la trajectoire émise par le joueur lui-même. 
-Des informations relatives au joueur lui-même. Son propre positionnement et sa propre posture. 
La mise en relation de ces différentes informations permet aux joueurs de décider de ce qu’il va faire. 
Si l’adversaire est au fond du court, qu’il frappe en reculant et qu’il amortit il y a de fortes chances que le rapport de force soit favorable pour moi. 
Si l’adversaire est au fond du court, qu’il frappe en reculant mais qu’il parvient malgré tout à faire un dégagé défensif, je ne suis pas forcément dans une rapport de force favorable Jc Weckerle UFRSTAPS LYON 1
L’attention partagée 
Dans les sports de raquettes, on parle d’attention partagée car le joueur doit, au cours du jeu, s’informer sur l’état du rapport de force en prenant des informations sur l’adversaire, la trajectoire, son propre placement et en même temps préparer sa prochaine frappe. Plus le joueur, trouve rapidement la réponse adaptée, plus il a de temps pour se préparer. Les joueurs développe donc des automatismes perceptifs. 
On peut également parler de conflit comprendre-agir. 
Un moyen pour résoudre ce conflit est d'anticiper! 
Jc Weckerle UFRSTAPS LYON 1
L’anticipation 
L'anticipationc'est le fait de déterminer une réponse de l'adversaire avant qu'il (ou elle) frappe le volant, en adoptant un état de préparation. 
Il y a trois états possibles: 
●Préparation totale: le joueur se place avant que l'adversaire ne frappe! Par exemple le joueur A fais un lobe offensif sur le revers du joueur B et viens anticiper l'amorti droit... 
●Préparation partielle: Le joueur privilégie une certaine réponse, sans exclure les autres possibilités. Par exemple dans la même situation le joueur A se place au filet (au niveau du T) pour anticiper un amorti droit ou croisé. Jc Weckerle UFRSTAPS LYON 1
L’anticipation 
●Préparation neutre: Le joueur ne privilégie aucune réponse en particulier, tout est possible. Par exemple, à haut niveau, dans la même situation le joueur B peut dégager droit ou croisé, il peut même slicer s'il n'est pas trop en retard. Le joueur A se place donc à une raquette du T légèrement du coté du revers adverse (où se trouve le volant) 
Jc Weckerle UFRSTAPS LYON 1

Contenu connexe

Tendances

Les techniques de déplacement
Les techniques de déplacementLes techniques de déplacement
Les techniques de déplacementjc WECKERLE
 
Analyse vidéo débutant
Analyse vidéo débutantAnalyse vidéo débutant
Analyse vidéo débutantjc WECKERLE
 
Analyser le jeu en badminton : exemple 1
Analyser le jeu en badminton : exemple 1Analyser le jeu en badminton : exemple 1
Analyser le jeu en badminton : exemple 1jc WECKERLE
 
Situations à dominante tactique simple
Situations à dominante tactique simpleSituations à dominante tactique simple
Situations à dominante tactique simplejc WECKERLE
 
Situations à dominante technique
Situations à dominante techniqueSituations à dominante technique
Situations à dominante techniquejc WECKERLE
 
Situations à dominante tactique double
Situations à dominante tactique doubleSituations à dominante tactique double
Situations à dominante tactique doublejc WECKERLE
 
Analyser, interpréter le jeu en badminton pour trouver des situations d'entra...
Analyser, interpréter le jeu en badminton pour trouver des situations d'entra...Analyser, interpréter le jeu en badminton pour trouver des situations d'entra...
Analyser, interpréter le jeu en badminton pour trouver des situations d'entra...Caroline Weckerle
 
Exemple de cycle N3, seconde.
Exemple de cycle N3, seconde. Exemple de cycle N3, seconde.
Exemple de cycle N3, seconde. jc WECKERLE
 
Coordination et vitesse du smash
Coordination et vitesse du smashCoordination et vitesse du smash
Coordination et vitesse du smashjc WECKERLE
 
Chris Aults Nevada Pistol Offense
Chris Aults Nevada Pistol OffenseChris Aults Nevada Pistol Offense
Chris Aults Nevada Pistol OffenseBill Carroll
 
Utilité du coaching - efficacité raquette connectée
Utilité du coaching - efficacité raquette connectéeUtilité du coaching - efficacité raquette connectée
Utilité du coaching - efficacité raquette connectéejc WECKERLE
 
Supports et types de voies
Supports et types de voiesSupports et types de voies
Supports et types de voiesjc WECKERLE
 
Etude de cas : débutants 4 / 6ans
Etude de cas : débutants 4 / 6ansEtude de cas : débutants 4 / 6ans
Etude de cas : débutants 4 / 6ansjc WECKERLE
 
Pistol Intallation Revised
Pistol Intallation RevisedPistol Intallation Revised
Pistol Intallation RevisedTom Neuman
 
Les prises de raquette
Les prises de raquetteLes prises de raquette
Les prises de raquettejc WECKERLE
 
Exemple de cycle badminton niveau 2
Exemple de cycle badminton niveau 2Exemple de cycle badminton niveau 2
Exemple de cycle badminton niveau 2jc WECKERLE
 
Multiple West Coast Offense
Multiple West Coast OffenseMultiple West Coast Offense
Multiple West Coast OffenseTom Neuman
 
The Spread Offense
The Spread OffenseThe Spread Offense
The Spread OffenseTom Neuman
 
Cycle de badminton N4, exemple 1
Cycle de badminton N4, exemple 1Cycle de badminton N4, exemple 1
Cycle de badminton N4, exemple 1jc WECKERLE
 

Tendances (20)

Les techniques de déplacement
Les techniques de déplacementLes techniques de déplacement
Les techniques de déplacement
 
Analyse vidéo débutant
Analyse vidéo débutantAnalyse vidéo débutant
Analyse vidéo débutant
 
Analyser le jeu en badminton : exemple 1
Analyser le jeu en badminton : exemple 1Analyser le jeu en badminton : exemple 1
Analyser le jeu en badminton : exemple 1
 
Situations à dominante tactique simple
Situations à dominante tactique simpleSituations à dominante tactique simple
Situations à dominante tactique simple
 
Situations à dominante technique
Situations à dominante techniqueSituations à dominante technique
Situations à dominante technique
 
Situations à dominante tactique double
Situations à dominante tactique doubleSituations à dominante tactique double
Situations à dominante tactique double
 
Analyser, interpréter le jeu en badminton pour trouver des situations d'entra...
Analyser, interpréter le jeu en badminton pour trouver des situations d'entra...Analyser, interpréter le jeu en badminton pour trouver des situations d'entra...
Analyser, interpréter le jeu en badminton pour trouver des situations d'entra...
 
Exemple de cycle N3, seconde.
Exemple de cycle N3, seconde. Exemple de cycle N3, seconde.
Exemple de cycle N3, seconde.
 
Coordination et vitesse du smash
Coordination et vitesse du smashCoordination et vitesse du smash
Coordination et vitesse du smash
 
Chris Aults Nevada Pistol Offense
Chris Aults Nevada Pistol OffenseChris Aults Nevada Pistol Offense
Chris Aults Nevada Pistol Offense
 
Utilité du coaching - efficacité raquette connectée
Utilité du coaching - efficacité raquette connectéeUtilité du coaching - efficacité raquette connectée
Utilité du coaching - efficacité raquette connectée
 
Supports et types de voies
Supports et types de voiesSupports et types de voies
Supports et types de voies
 
Etude de cas : débutants 4 / 6ans
Etude de cas : débutants 4 / 6ansEtude de cas : débutants 4 / 6ans
Etude de cas : débutants 4 / 6ans
 
Pistol Intallation Revised
Pistol Intallation RevisedPistol Intallation Revised
Pistol Intallation Revised
 
Les prises de raquette
Les prises de raquetteLes prises de raquette
Les prises de raquette
 
Exemple de cycle badminton niveau 2
Exemple de cycle badminton niveau 2Exemple de cycle badminton niveau 2
Exemple de cycle badminton niveau 2
 
Multiple West Coast Offense
Multiple West Coast OffenseMultiple West Coast Offense
Multiple West Coast Offense
 
The Spread Offense
The Spread OffenseThe Spread Offense
The Spread Offense
 
Cycle de badminton N4, exemple 1
Cycle de badminton N4, exemple 1Cycle de badminton N4, exemple 1
Cycle de badminton N4, exemple 1
 
Multiple West Coast Offense Manual
Multiple West Coast Offense ManualMultiple West Coast Offense Manual
Multiple West Coast Offense Manual
 

Plus de jc WECKERLE

Influence des feedbacks dans l'apprentissage du service long au badminton
Influence  des feedbacks dans l'apprentissage du service long au badmintonInfluence  des feedbacks dans l'apprentissage du service long au badminton
Influence des feedbacks dans l'apprentissage du service long au badmintonjc WECKERLE
 
Approche par compétence et situations complexes en EPS
Approche par compétence et situations complexes en EPSApproche par compétence et situations complexes en EPS
Approche par compétence et situations complexes en EPSjc WECKERLE
 
Le badminton en unss (union nationale du sport scolaire)
Le badminton en unss (union nationale du sport scolaire)Le badminton en unss (union nationale du sport scolaire)
Le badminton en unss (union nationale du sport scolaire)jc WECKERLE
 
Analyse haut niveau blog peyrachon romane - salamo maxime - de vermont tanguy
Analyse haut niveau blog   peyrachon romane - salamo maxime - de vermont tanguyAnalyse haut niveau blog   peyrachon romane - salamo maxime - de vermont tanguy
Analyse haut niveau blog peyrachon romane - salamo maxime - de vermont tanguyjc WECKERLE
 
Badminton Handibad
Badminton HandibadBadminton Handibad
Badminton Handibadjc WECKERLE
 
Analyse du jeu placé par Victor Fosse
Analyse du jeu placé par Victor Fosse Analyse du jeu placé par Victor Fosse
Analyse du jeu placé par Victor Fosse jc WECKERLE
 
La place-de-la-france-dans-le-badminton-mondial-
La place-de-la-france-dans-le-badminton-mondial-La place-de-la-france-dans-le-badminton-mondial-
La place-de-la-france-dans-le-badminton-mondial-jc WECKERLE
 
Etude de cas : Open de chine 2015, lin dan vs lee chong wei
Etude de cas : Open de chine 2015, lin dan vs lee chong weiEtude de cas : Open de chine 2015, lin dan vs lee chong wei
Etude de cas : Open de chine 2015, lin dan vs lee chong weijc WECKERLE
 
Etude de cas : débutantes 12ans
Etude de cas : débutantes 12ansEtude de cas : débutantes 12ans
Etude de cas : débutantes 12ansjc WECKERLE
 
Exemples de situations complexes en eps
Exemples de situations complexes en epsExemples de situations complexes en eps
Exemples de situations complexes en epsjc WECKERLE
 
Analyse technique peyrachon romane et fabre romain
Analyse technique peyrachon romane et fabre romainAnalyse technique peyrachon romane et fabre romain
Analyse technique peyrachon romane et fabre romainjc WECKERLE
 
Analyser le jeu : exemple 2
Analyser le jeu : exemple 2Analyser le jeu : exemple 2
Analyser le jeu : exemple 2jc WECKERLE
 
Apports biomécaniques en escalade
Apports biomécaniques en escaladeApports biomécaniques en escalade
Apports biomécaniques en escaladejc WECKERLE
 
Apports sociologiques relatifs à la pratique de l'escalade
Apports sociologiques relatifs à la pratique de l'escaladeApports sociologiques relatifs à la pratique de l'escalade
Apports sociologiques relatifs à la pratique de l'escaladejc WECKERLE
 

Plus de jc WECKERLE (14)

Influence des feedbacks dans l'apprentissage du service long au badminton
Influence  des feedbacks dans l'apprentissage du service long au badmintonInfluence  des feedbacks dans l'apprentissage du service long au badminton
Influence des feedbacks dans l'apprentissage du service long au badminton
 
Approche par compétence et situations complexes en EPS
Approche par compétence et situations complexes en EPSApproche par compétence et situations complexes en EPS
Approche par compétence et situations complexes en EPS
 
Le badminton en unss (union nationale du sport scolaire)
Le badminton en unss (union nationale du sport scolaire)Le badminton en unss (union nationale du sport scolaire)
Le badminton en unss (union nationale du sport scolaire)
 
Analyse haut niveau blog peyrachon romane - salamo maxime - de vermont tanguy
Analyse haut niveau blog   peyrachon romane - salamo maxime - de vermont tanguyAnalyse haut niveau blog   peyrachon romane - salamo maxime - de vermont tanguy
Analyse haut niveau blog peyrachon romane - salamo maxime - de vermont tanguy
 
Badminton Handibad
Badminton HandibadBadminton Handibad
Badminton Handibad
 
Analyse du jeu placé par Victor Fosse
Analyse du jeu placé par Victor Fosse Analyse du jeu placé par Victor Fosse
Analyse du jeu placé par Victor Fosse
 
La place-de-la-france-dans-le-badminton-mondial-
La place-de-la-france-dans-le-badminton-mondial-La place-de-la-france-dans-le-badminton-mondial-
La place-de-la-france-dans-le-badminton-mondial-
 
Etude de cas : Open de chine 2015, lin dan vs lee chong wei
Etude de cas : Open de chine 2015, lin dan vs lee chong weiEtude de cas : Open de chine 2015, lin dan vs lee chong wei
Etude de cas : Open de chine 2015, lin dan vs lee chong wei
 
Etude de cas : débutantes 12ans
Etude de cas : débutantes 12ansEtude de cas : débutantes 12ans
Etude de cas : débutantes 12ans
 
Exemples de situations complexes en eps
Exemples de situations complexes en epsExemples de situations complexes en eps
Exemples de situations complexes en eps
 
Analyse technique peyrachon romane et fabre romain
Analyse technique peyrachon romane et fabre romainAnalyse technique peyrachon romane et fabre romain
Analyse technique peyrachon romane et fabre romain
 
Analyser le jeu : exemple 2
Analyser le jeu : exemple 2Analyser le jeu : exemple 2
Analyser le jeu : exemple 2
 
Apports biomécaniques en escalade
Apports biomécaniques en escaladeApports biomécaniques en escalade
Apports biomécaniques en escalade
 
Apports sociologiques relatifs à la pratique de l'escalade
Apports sociologiques relatifs à la pratique de l'escaladeApports sociologiques relatifs à la pratique de l'escalade
Apports sociologiques relatifs à la pratique de l'escalade
 

Notions tactiques en badminton

  • 1. Jc WeckerleUFRSTAPS LYON 1 Notions tactiques Jc Weckerle UFRSTAPS LYON 1
  • 2. Le système de traitement de l’information LeSystèmeduTraitementdel'Information(STI)estunmodèlequiexpliquecommentl'informationperçueparnossenssetransformeendécisionpuisenmouvement.Lequeldonnelieu(ounon)àuneréponsemotrice. Cemodèlecomportedifférentesphases: ●Perception→onvoitl'adversaireplacétropprocheduTentantquereceveur, onsentquel’amortiesttropfortaumomentoùl’onfrappe ●Décision→Ondécideducoupàjouer ●Programmation→Onprogrammelafrappedanslecerveauentermeevitesse,amplitude,direction,force. ●L’éxécution Jc Weckerle UFRSTAPS LYON 1
  • 3. Le système de traitement de l’information ●Perception→onvoitl'adversaireestenretardcarilfrappeenreculant ●Décision→donconchoisitdejouerdanslecoinopposé ●Dimensiontactique ●Perception→Onsentquel’amortiesttropfortpendantqu’onlejoue ●Programmation→Aucoupsuivantonajustel’amortidifféremment. ●Dimensiontechnique En Badminton, on doit faire décider et agir dans un temps très court Jc Weckerle UFRSTAPS LYON 1
  • 4. La notion de pression temporelle : un outil pour analyser les échanges Pression temporelle : C’est le rapport entre Temps Disponible Effectif / Temps Requis TDE : temps entre deux frappes d’un même joueur TR : Replacement, analyse, déplacement du joueur Jc Weckerle UFRSTAPS LYON 1
  • 5. La notion de pression temporelle partielle Pression temporelle partielle : C’est le rapport entre Temps de Trajectoire Aller/Temps Replacement. C’est le rapport entre Temps de Trajectoire retour/Temps Déplacement. L’utilisation de cette notion de pression temporelle permet d’analyser les échanges sur le plan tactique Jc Weckerle UFRSTAPS LYON 1
  • 6. La notion de pression temporelle Exemple d'échange: ●Service long du joueur A ●puis le joueur B fait un smash croisée ●enfin le joueur A fait une défense courte droite. ●PT(B)= Temps Smash + Défense croisée / parcours de la diagonale ●PTP1(B)= Temps de Smash/ temps de replacement ●PTB2(B)= Temps de la défense croisée/ temps de déplacement Jc Weckerle UFRSTAPS LYON 1
  • 7. La notion de rapport de force Le rapport de forcec'est la relation interactive et compétitive entre deux joueurs antagonistes. Il peut s’exprimer à l’échelle du point, du set ou du match. Pour la dimension tactique, on parlera d’état du rapport de force. Identifier le rapport c'est savoir : -si le joueur adverse dirige le jeu et a plus de chances de l'emporter. -Ou si au contraire l'adversaire est acculé et a plus de chances de perdre l'échange. C'est un jugement subjectif qui se fait tout au long du jeu! Jc Weckerle UFRSTAPS LYON 1
  • 8. La notion de rapport de force Par exemple le joueur peut déterminer le rapport de force en fonction du jeu de la manière suivante: ●Jeu offensif: rapport favorable. L’adversaire renvoie un dégagé trop court, l’adversaire joue un revers de fond de court, l’adversaire frappe en reculant ●Jeu défensif: rapport défavorable. Je renvoie un dégagé trop court, je suis obligé de jouer un revers de fond de court…. ●Jeu continu: rapport neutre. Pas davantage pour l’un ou l’autre des joueurs Jc Weckerle UFRSTAPS LYON 1
  • 9. La notion de rapport de force Dans l’échange pour évaluer l’état du rapport de force le joueur doit mettre en relation plusieurs types d’information : -Des informations relatives à l’adversaire. Son placement, sa posture -Des informations relatives aux trajectoires. La trajectoire jouée par l’adversaire, la trajectoire émise par le joueur lui-même. -Des informations relatives au joueur lui-même. Son propre positionnement et sa propre posture. La mise en relation de ces différentes informations permet aux joueurs de décider de ce qu’il va faire. Si l’adversaire est au fond du court, qu’il frappe en reculant et qu’il amortit il y a de fortes chances que le rapport de force soit favorable pour moi. Si l’adversaire est au fond du court, qu’il frappe en reculant mais qu’il parvient malgré tout à faire un dégagé défensif, je ne suis pas forcément dans une rapport de force favorable Jc Weckerle UFRSTAPS LYON 1
  • 10. L’attention partagée Dans les sports de raquettes, on parle d’attention partagée car le joueur doit, au cours du jeu, s’informer sur l’état du rapport de force en prenant des informations sur l’adversaire, la trajectoire, son propre placement et en même temps préparer sa prochaine frappe. Plus le joueur, trouve rapidement la réponse adaptée, plus il a de temps pour se préparer. Les joueurs développe donc des automatismes perceptifs. On peut également parler de conflit comprendre-agir. Un moyen pour résoudre ce conflit est d'anticiper! Jc Weckerle UFRSTAPS LYON 1
  • 11. L’anticipation L'anticipationc'est le fait de déterminer une réponse de l'adversaire avant qu'il (ou elle) frappe le volant, en adoptant un état de préparation. Il y a trois états possibles: ●Préparation totale: le joueur se place avant que l'adversaire ne frappe! Par exemple le joueur A fais un lobe offensif sur le revers du joueur B et viens anticiper l'amorti droit... ●Préparation partielle: Le joueur privilégie une certaine réponse, sans exclure les autres possibilités. Par exemple dans la même situation le joueur A se place au filet (au niveau du T) pour anticiper un amorti droit ou croisé. Jc Weckerle UFRSTAPS LYON 1
  • 12. L’anticipation ●Préparation neutre: Le joueur ne privilégie aucune réponse en particulier, tout est possible. Par exemple, à haut niveau, dans la même situation le joueur B peut dégager droit ou croisé, il peut même slicer s'il n'est pas trop en retard. Le joueur A se place donc à une raquette du T légèrement du coté du revers adverse (où se trouve le volant) Jc Weckerle UFRSTAPS LYON 1