Intervention Hélène Hyon - Innovation et marques de Pays - INTERPATT 2012

942 vues

Publié le

Rencontres INTERPATT mai 2012 - Atelier n°3 : Innovation et marques de pays - Schéma local d'accompagnement des marques de pays

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
942
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
322
Actions
Partages
0
Téléchargements
4
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive
  • Ou comment accompagner les territoires au développement des Marques de Pays
  • Après avoir re-structuré les marques de pays vers la qualité et encouragé l’accompagnement des prestataires dans leur projet de labellisation, la Mopa a souhaité revenir à sa mission première qui est l’accompagnement des territoires. Par la mise en place du Schéma Local d’Accompagnement, la Mopa apporte aux offices de tourisme et pays touristiques, une méthodologie, des outils, un savoir faire et une expertise extérieure. La Mopa, à l’initiative du SLAM en Aquitaine, accompagne les territoires dans leur réflexion et la mise en place des Marques de Pays. Avec une vision globale de développement,  les Marques de Pays sont intégrées dans une stratégie qui englobe l’Agritourisme et les circuits-courts, favorisant ainsi les relations entre producteurs, restaurateurs et consommateurs. L’accompagnement des territoires par la Mopa passe par une réflexion commune, une méthodologie partagée, des étapes clés et la mise à disposition de ressources et outils.
  • Définition du SLAM Il se donne pour objectif de répondre à la problématique suivante : Comment faire des Marques de Pays un outil de développement local, inséré dans une stratégie de d’Agritourisme et de valorisation des circuits-courts ? C’est un outil qui permettra aux territoires d’animer et de faire vivre la démarche Marques de Pays de façon pérenne et dans la logique du développement de l’Agritourisme. Les Pays ou Offices de Tourisme pourront ainsi structurer et qualifier leur offre de restauration en s’appropriant les Marques de Pays. La mise en place des Marques de Pays passe par la prise en compte des spécificités des territoires : leurs produits identitaires, l’offre de restauration actuelle et les synergies d’acteurs existantes et à développer.
  • La phase test du SLAM a été initiée au printemps 2012 avec trois territoires désireux de se lancer dans ce schéma accompagné par la Mopa. Ainsi les Offices de Tourisme du  Val de Garonne (47), Val d’Albret (47) et Cœur de Béarn (64) seront les premiers à mettre en place le SLAM sur leur territoire. Les motivations d’investissement dans le SLAM diffèrent d’un territoire à l’autre. Val de Garonne a été l’un des premiers territoires à développer les Marques de Pays mais après quelques années la démarche s’est essoufflée, en cause : les restaurateurs qui ne jouaient plus le jeu, une animation locale qui manquait de ressources et le renforcement des critères qualité qui ont imposer de “faire le tri”. L’animatrice des Marques de Pays a décidé de repartir à zéro dans la démarche avec des bases solides, une motivation plus saine, des acteurs plus impliqués et en poursuivant une stratégie plus globale de développement des circuits-courts et d’Agritourisme. Pour les deux autres territoires, Val d’Albret et Cœur de Béarn, ce sont de nouveaux territoires qui souhaitent développer les Marques de Pays. De façon à assurer le développement optimal de la démarche sur le territoire et en assurer la pérennité, il a été vivement conseillé à ces deux territoires d’utiliser le SLAM comme outil de réflexion, méthodologie et l’accompagnement par la Mopa. Dans un futur proche, l’idée est que l’ensemble des régions et territoires composants l’INTERPATT puissent s’approprier le SLAM. Ainsi la Mopa présentera le projet lors du prochain séminaire INTERPATT réunissant directeurs et techniciens du réseau Interrégional. Le schéma fera l’objet d’un document mis à disposition des territoires par le biais du site Internet de la Mopa.
  • Le SLAM est composé de différentes étapes qui permettent au territoire de progresser dans sa réflexion, son état des lieux, son diagnostic et la rédaction de sa stratégie de développement de l’Agritourisme et des circuits-courts. Ainsi, chaque étape permet d’assurer le cheminement jusqu’à l’étape suivante. A travers son accompagnement auprès des territoires, la Mopa apportera son expertise, son expérience, des outils et assurera l’animation globale du projet du début à la fin. Etape 1 : Organisation du territoire Quels axes de développement touristique? Quelle organisation territoriale pour le SLAM? Quelle gouvernance? Quels partenaires solliciter? Etape 2 : Etat des lieux de l’offre Agritouristique sur le territoire - Offre de restauration - Produits du terroir et produits identitaires - Agritourisme Réseaux d’hébergement (Gîtes de France, Bienvenue à la Ferme…) Sites (Accueil à la ferme, musée, boutiques collectives, maisons de promotion de produits agricoles…) Evènements (fêtes, foires, marchés, marchés de producteurs…) Réseaux d’agritourisme (Bienvenue à la Ferme, Idoki, Fermes de Garonne, Fermes du Val d’Albret…) Lors de ces trois premières étapes, le territoire agit en autonomie en compilant des données déjà existantes qu’il peut retrouver notamment dans la COTT (Convention d’Organisation Touristique et Territoriale signée entre le territoire et le Conseil Régional qui fixe les axes de développement touristique). Il veille aussi à identifier les acteurs et les partenaires à solliciter pour la participation au groupe de travail et de créativité, pour assurer une meilleure implication. La représentativité et pluridisciplinarité des acteurs sera clairement visible au travers de ces groupes de travail et de créativité (agriculture, culture, santé...) par le biais des relais décentralisés des partenaires ministériels et établissements publics. Etape 3 : Diagnostic (par la thématique Agritouristique) - Diagnostic interne (forces et faiblesses) - Diagnostic externe (opportunités et menaces) - Bilan des enjeux Lors de cette étape, le territoire dresse un diagnostic de son offre par la thématique agritourisme. Il prend alors connaissance des points forts qui pourraient faciliter le développement de l’Agritourisme sur son territoire mais aussi des points faibles qui entraveront le développement s’ils sont ignorés.
  • Pour mener à bien cette étape, la Mopa fera appel pour cette phase de test à un consultant extérieur en vue d’animer en collaboration un groupe de créativité auprès des acteurs du territoire. Elle sera le relais en amont et en aval du projet et assurera la mise en relation des 2 parties en vue d’informer le consultant des avancées des quatre premières étapes de manière à préparer la rencontre du groupe de créativité ensemble. Il est envisagé que la Mopa puisse assurer elle-même l’animation des groupes de créativité dans le cadre de sollicitations futures après avoir été formé par ce même consultant. Par un brainstorming préparé et encadré, l’objectif est de faire émerger de nouvelles idées, de nouvelles tendances concernant les Marques de Pays et imaginer comment le territoire pourrait adapter les Marques de Pays aux spécificités de son territoire. Quelles déclinaisons et/ou innovations possibles ? En tenant compte de l’état des lieux et du diagnostic réalisé. Le groupe de créativité permettra de définir les axes de développement et d’évolution des Marques de Pays. Il sera mis en place sur deux journées par territoire engagé dans le SLAM. Ce groupe de créativité combinera les synergies de l’expertise, l’expérience et de la connaissance afin de faire émerger de cette réflexion un concept Marques de Pays adapté au territoire et à sa vision de développement de l’Agritourisme. Le consultant se charge de rédiger la synthèse et de proposer les actions qui ressortent du groupe de créativité.
  • - axes de développement (objectifs, missions, acteurs, cibles, moyens) et du plan d’actions (par axe, par objectifs, identifier les actions (parties prenantes, phase, coût, échéancier) défini par le biais du groupe de créativité - Présentation d’un calendrier opérationnel - Présentation des rôles de chacun des partenaires A l’issue de ces étapes, la Mopa réunira les 3 territoires pour un rendu collectif et un bilan du SLAM. Ce dernier pourra être ajusté pour les sollicitations futures.
  • Intervention Hélène Hyon - Innovation et marques de Pays - INTERPATT 2012

    1. 1. SLAMSchéma Local d’Accompagnement aux Marques de pays MOPA
    2. 2. Contexte 2011: restructuration de l’offre Marques de Pays en cohérence avec la politique du Conseil Régional d’Aquitaine en faveur des circuits courts -> Règlement de labellisation, dossier plus complet, demande de pièces justificatives, outils à disposition du réseau 2012: offre requalifiée – prestataires accompagnés par les territoires Mais pas d’accompagnement pour les territoires d’où création du SLAM
    3. 3. Définition ► Outil de développement qui permet d’insérer les Marques de Pays dans une stratégie d’Agritourisme et de valorisation des circuits-courts → Accompagnement de la Mopa sur la méthodologie de réflexion, les étapes, les ressources et les outils.
    4. 4. Objectifs du SLAM- Accompagner les territoires dans la réflexion d’un projet de développement des circuits courts et de l’agritourisme en lien avec les Marques de Pays- Impliquer et fédérer l’ensemble des partenaires et acteurs de la démarche- Pérenniser la démarche Marques de Pays- Faire évoluer les Marques de Pays pour une réelle appropriation du territoire → INNOVER => réponse aux besoins des producteurs, restaurateurs, consommateurs et partenaires institutionnels.
    5. 5. La mise en œuvre - Décembre 2011: Réflexion et approbation du SLAM par le Comité Régional des Marques de Pays - Mars 2012: Intégration du SLAM au plan d’actions de la Mopa à l’occasion de son AG - Avril 2012: 1ère réunion de présentation aux 3 territoires volontaires - Printemps 2013: mise en application des préconisations du SLAM sur les territoires
    6. 6. Les territoires engagés 3 territoires - Val de Garonne (47) - Val d’Albret (47) - Cœur de Béarn (64)
    7. 7. MéthodologieDifférentes étapes et outils: - Etape 1 : Organisation du territoire Quels axes de développement touristique? Quelle organisation territoriale pour le SLAM? Quelle gouvernance? Quels partenaires solliciter? - Etape 2 : Etat des lieux de mon offre (liée à l’agritourisme) - Etape 3 : Diagnostic
    8. 8. - Etape 4 : Groupe de créativité Présentation par le territoire de la réflexion menée, de l’état des lieux et du diagnostic Animation du groupe de créativité brainstormingpréparé et encadré
    9. 9. Objectifs du groupe de créativité:•Impliquer l’animateur Marques de Pays•Déterminer la place des Marques de Pays dans la stratégie du territoire•Identifier un modèle de développement innovant pour les Marques dePays•Définir le rôle des acteurs et des référents•Construire un plan d’action assurant la pérennité des marques de Payssur le territoire•Créer des indicateurs d’évaluation de la démarche
    10. 10. Etape 5 : mise en œuvre du plan d’actions (rendu « officiel ») - axes de développement - calendrier opérationnel - rôles des partenairesRéunion avec les 3 territoires pour un rendu collectif et bilan des SLAM. -> ajustement de la méthodologie si nécessaire.
    11. 11. Indicateurs d’évaluation du projet Indicateurs Éléments de comparaison Nombre de pays et territoires touristiques En 2012 : 19 engagés dans la démarche Marques de Pays En 2012 : 3 territoires Nombre de territoires engagés dans le SLAM volontaires Nombre de projet innovant par le biais des En 2012 : 0 Marques de Pays Nombre d’établissements engagés dans la En 2012 : 99 AP démarche Marques de Pays 28 CP En 2011 : en moyenne 600 par Nombre d’Assiettes de Pays vendues établissements
    12. 12. Merci de votre attention Hélène HyonChargée de mission « Marques de Pays » 05 57 57 03 86 helene.hyon@aquitaine-mopa.fr

    ×