2014 12 ranalletti

1 724 vues

Publié le

Séminaire

Publié dans : Formation
0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 724
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
1 218
Actions
Partages
0
Téléchargements
0
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive
  • En el modo Presentación, haga clic en la flecha para acceder al Centro de introducción a PowerPoint.
  • 2014 12 ranalletti

    1. 1. Aux sources du terrorisme d’Etat argentin : pensée militaire, catholicisme intransigeant et extrême-droite, 1954-1976. MARIO RANALLETTI Instituto de estudios históricos de la Universidad Nacional de Tres de Febrero (Buenos Aires, Argentine)
    2. 2. La DGR : naissance et diffusion dehors les écoles militaires. Du Mékong au Río de la Plata1 Née en France vers 1954, comme résultat de la défaite du Corps expéditionnaire français en Indochine. Texte fondateur: Charles LACHEROY, La campagne d’Indochine, ou une leçon de guerre révolutionnaire, Paris, Centre d’études asiatiques et africaines, 1954. Explication de l'échec militaire par le colonel Charles Lacheroy : les troupes françaises ont fait face à un nouveau type de guerre, pour laquelle ils n'avaient pas de préparation et d'armement adéquat. Il s’agit de la « guerre révolutionnaire ». Toute malaise, agitation ou protestation sociale est le résultat de la pénétration communiste dans le pays. Volonté de modéliser ; naissance d’un réseau de disciples, qui assurent le rayonnement des idées de Lacheroy : Némo, Hogard, Sourys, Cogniet, Prestat. 1 Titre de ma thèse de Doctorat Colonel Roger Trinquier
    3. 3. Dès écoles militaires au monde de la défense : exportation de la DGR • Très vite, cette interprétation dépasse les frontières du monde militaire pour devenir une explication adoptée par les décideurs dans le monde de la défense. • Un seul texte “officiel” : Texte Toutes Armes 117, mieux connu comme « TTA 117 », intitulé « Instruction provisoire sur l'emploi de l'arme psychologique », rédigé par une équipe dont participe le commandant Hogard. • Algérie = Indochine “C’est l’Arme Psychologique Elle peut être utilisée seule ou en liaison avec un conflit armé qu’elle précède ou accompagne. La peur de la guerre sanglante en multiplie les effets. La lutte devient ainsi permanente, universelle et totale. Permanente, parce que l’agression psychologique ne distingue pas entre temps de guerre et temps de paix, entre belligérants et non belligérants. Universelle, parce que chaque puissance nationale ou internationale recrute des alliés chez eux qu’elle combat, les frontières n’arrêtent pas les moyens modernes de diffusion. Totale, enfin, parce que la lutte est portée jusque dans les cœurs, les intelligences et les volontés. » Source: TTA 117, p. 3.
    4. 4. Action psychologique, guerre psychologique
    5. 5. 1960 : en France, la DGR est envoyée aux archives…  Semaine des barricades  Putsch d’Alger  OAS  Fin de la guerre d’Algérie mais elle intéresse beaucoup en Amérique du sud… • Décolonisation de l’Algérie • De Gaulle décrète la fin du règne de la DGR. • De la DGR au nucléaire. • Limogeage des tenants de la DGR dans l’Armée française : dérive vers le terrorisme ; naissance de l’OAS.
    6. 6. La DGR arrive en Argentine Plusieurs voies a) Échanges entre officiers. b) Traduction de textes officiels et d’articles de revues. c) L’adoption par des catholiques intransigeants des points de vue de la DGR. d) Impact du roman Les centurions, de Jean Lartéguy. Rôle du colonel Carlos Jorge Rosas. Intérêt de l'Armée française dans la vente d'armes à l’Armée de terre argentine Rénovation de la pensée militaire argentine. Éléments en commun avec le catholicisme intransigeant, très présent à différents niveaux dans l’Armée de terre argentine. Une installation d'œuvres catholiques françaises en Argentine.
    7. 7. L’intérêt de la France
    8. 8. L’intransigeance catholique Refus radical de la modernité et de la modernisation des sociétés. Modernité = attaque contre le catholicisme. Intransigeance catholique : ré-signification des conflits historiques dans le catholicisme (antijudaïsme; schisme protestant; anti islamisme; sécularisation des mœurs; perte d’influence de l’Église catholique) et adéquation à la logique et au langage de la Guerre froide. Protestation sociale = action du communisme. Le communisme : principal ennemi du catholicisme. Très enraciné dans le monde militaire argentin, notamment, dans l’Armée de terre argentine.
    9. 9. Etude de cas : l’Armée de terre argentine (1954-1976) Endoctrinement : Invention et usage politique du passé, endoctrinement déguisé en éducation morale. Convergence au niveau de l’enseignement militaire supérieur : intransigeance catholique, extrême droite, DGR. Création d’un réseau. Élaboration doctrinale : de la « lutte contre le communisme » vers la « lutte contre la subversion ». Demandes pour plus de liberté, fin des persécutions politiques, atténuations des inégalités sociales : manifestations de l’action « subversive ». But : priver l’Argentine de sa condition de nation « occidentale et chrétienne ». C’est le pire de crimes, qui mérite un châtiment en accord avec la gravité de la faute.
    10. 10. Le réseau pour l’endoctrinement • Plusieurs noyaux : Córdoba, Tucumán, Buenos Aires, Mendoza, La Plata. • Tous interconnectés par différents liens : amitiés, sociaux, professionnels, parentalité, affinités politiques ou idéologiques. • Insérés dans les espaces de la sociabilité militaire : casernes, écoles militaires, paroisses, éducation catholique (primaire, secondaire, universitaire), librairies. Très présents aussi dans la Justice, dans la presse et dans les universités catholiques. • Élaboration et diffusion d’interprétations sur le passé et le présent : lutte du catholicisme contre leurs ennemis. • L’ordre établi est un « ordre naturel » voulu et crée par Dieux. Défier cet ordre est le pire de crimes possibles. • L’Argentine est dans une « guerre révolutionnaire ».
    11. 11. Le référent du réseau : le père Julio R. Meinvielle Le père Meinvielle, l’une des plus importantes figures de l’antisémitisme argentin. Le péronisme : porte ouverte vers le communisme, pour Meinvielle.
    12. 12. La Ciudad católica argentina : la liaison avec le catholicisme intransigeant français Méthodes privilégiées pour l’endoctrinement : création de cellules et groupes d’études; conseillent les retraites éspirituelles selon les exercices de Saint- Ignace-de-Loyola chez les pères Coopérateurs paroissiaux du Christ-roi. Conférences et propagande dans les instituts militaires
    13. 13. Los Cooperadores parroquiales de Cristo Rey Méthode privilégiée pour l’endoctrinement : retraites éspirituelles selon les exercices de Saint-Ignace-de-Loyola. Causeries (dans les casernes; à la radio)
    14. 14. L’apport de l’extrême droite Jordán Bruno Genta •La dictature militaire catholique permanente. •Formé par Meinvielle. •En contact avec La Ciudad católica et l’intransigeance catholique française. •Très présent dans la formation des officiers de l’Armée de l’Air. •Les principaux dangers pour l’Argentine : la franc-maçonnerie, « le pouvoir juif » et le communisme international.
    15. 15. Le réseau pour l’endoctrinement
    16. 16. Vers le massacre : création d’un imaginaire de la destruction De la répression étatique à la violence extrême : préparer le massacre. Configuration d‘un imaginaire de la destruction où le massacre devient possible, souhaitable pour le bien de la Patrie et il peut être légitimé. Trois sources, étroitement imbriquées : catholicisme intransigeant ; extrême droite ; pensée militaire : « Doctrine de la guerre révolutionnaire (DGR) » ; « Doctrine de la sécurité nationale (DSN). Element clé : figure de l’ennemi intèrieur. De gauche à droite : colonel Marcel Bigeard, général Jacques Massu, colonel Roger Trinquier, capitaine Paul-Alain Léger. Alger, 1957.
    17. 17. Conclusions Endoctrinement : création d’un imaginaire de la destruction. Formation des bourreaux; libération des obstacles moraux, psychologiques, culturels. Passage à l’acte de la violence extrême La répression des opposants devient un combat contre les ennemis du catholicisme. Légitimation de l’usage de la torture.
    18. 18. Bibliographie (sommaire)
    19. 19. Bibliographie (suite)
    20. 20. Bibliographie (suite)
    21. 21. Bibliographie (suite et fin) Samuel AMARAL, Guerra revolucionaria : de Argelia a la Argentina, 1957-1962, Buenos Aires, Academia Nacional de la Historia, Investigaciones y Ensayos 48, janvier-décembre 1998. Roberto Diego LLUMÁ, Influence de la Mission d’assesseurs militaires français spécialistes en guerre contre révolutionnaire, dans la formation des officiers argentins pendant la période 1957-1970, Paris, Université de Paris III-Sorbone Nouvelle/Institut des Hautes Etudes de l’Amérique latine, mémoire de DEA, 2003. Daniel MAZZEI, « La misión militar francesa en la Escuela Superior de Guerra y los orígenes de la Guerra Sucia, 1957-1962 », Revista de Ciencias Sociales, Universidad Nacional de Quilmes, n° 13, 1998, pp. 105-137. Gabriel PÉRIÈS, De l’action militaire à l’action politique. Impulsion, codification et application de la doctrine de la « guerre révolutionnaire » au sein de l’Armée française (1944-1960), thèse de Doctorat, Université de Paris I, 3 tomes, 1999. Émile POULAT, Intégrisme et catholicisme intégral. Un réseau secret international antimoderniste, la « Sapinière » (1909-1921), Paris-Tournai, Casterman, 1969.

    ×