RESPONSABILISER LA PREMIÈRE LIGNE POUR AMÉLIORER LA SÉCURITÉ DANS LES SOINS DE LONGUE DURÉE ET À DOMICILE 
Michael Gardam ...
Accueil
On a beaucoup fait pour améliorer l’hygiène des mains dans les soins de courte durée, mais qu’en est-il des soins de longu...
Outils disponibles 
 
Hygiène des mains du personnel 
 
Hygiène des mains des patients/clients 
 
Nettoyage de l’enviro...
Soins de courte durée ≠ soins de longue durée/à domicile 
Soins de courte durée 
 
Lignes IV multiples 
 
Stress physiqu...
Hygiène des mains 
Indication 
SCD, SCC, SLD 
Soins à domicile 
Avant tout contact avec le patient ou son environnement 
L...
Quelques exemples du document d’orientation de l’OMS
Mêmes principes qu’en soins de courte durée
La culture ne fait qu’une bouchée de la stratégie
La façon dont nous voyons le monde de la santé : 
A B 
La façon dont ce milieu fonctionne habituellement : 
W B 
BOÎTE NOI...
Simple 
Compliqué 
Complexe 
Types de problèmes 
Adapted from Brenda Zimmerman
Problèmes simples 
 
Remède universel 
 
Recherche d’uniformisation 
 
Résolution de problèmes 
 
Listes de vérificati...
Problèmes complexes 
 
Réaction immunitaire sociale 
 
Pas de remède universel 
 
Actions multiples nécessaires (pas de...
Ceci ne fonctionnera pas
Consignes minimalistes (règles simples)
Mordiller
Une approche aux problèmes complexes: la déviance positive 
Augmentation du rendement
La déviance positive à l’oeuvre 22
ESPONABILISATION 
REMIÈRE 
IGNE 
Zimmerman et. coll., Healthcare Papers, 2013
Améliorer la sécurité dans un monde complexe 
Prévention 
Résilience
Comment aller là? 
À partir d’ici?
Principes de travail 
 
La participation est volontaire 
 
De haut en bas, de bas en haut et sur les côtés 
 
Rendre vi...
On travaille sur le COMMENT plutôt que sur le POURQUOI
Outils disponibles de contrôle des infections 
 
Hygiène des mains du personnel 
 
Hygiène des mains des patients/client...
29 
Les obstacles à l’hygiène des mains 
Outils 
Éducation 
Audits 
Rappels 
Culture
Idées pour prévenir les chutes… 
changer de chaussettes 
écrans pour surveiller les chutes 
quelqu’un au chevet 
parler au...
0.00 
1.00 
2.00 
3.00 
4.00 
5.00 
6.00 
7.00 
Q1 2011 
Q1 2012 
Q2 2012 
Q3 2012 
Q4 2012 
Q1 2013 
Q2 2013 
Q3 2013 
Q4...
CHANGEMENT de culture 
 
Du temps est alloué à la réflexion 
 
L’exercice professionnel est basé sur l’expérience (preuv...
« La folie est de faire et refaire la même chose en espérant des résultats différents.» 
36
igniteconsulting.net leah.gitterman@uhn.ca michael.gardam@uhn.ca @DrMichaelGardam
Prévention des infections et stratégies de contrôle en soins à domicile et soins de longue durée
Prévention des infections et stratégies de contrôle en soins à domicile et soins de longue durée
Prévention des infections et stratégies de contrôle en soins à domicile et soins de longue durée
Prévention des infections et stratégies de contrôle en soins à domicile et soins de longue durée
Prévention des infections et stratégies de contrôle en soins à domicile et soins de longue durée
Prévention des infections et stratégies de contrôle en soins à domicile et soins de longue durée
Prévention des infections et stratégies de contrôle en soins à domicile et soins de longue durée
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Prévention des infections et stratégies de contrôle en soins à domicile et soins de longue durée

590 vues

Publié le

Objet de l’appel :

1.des stratégies de prévention et le contrôle des infections dans les secteurs des soins à domicile et des soins de longue durée, avec une insistance particulière sur l’hygiène des mains
2.des raisons pour lesquelles les stratégies d’amélioration conventionnelles peuvent ne pas fonctionner en hygiène des mains
3.la manière dont l’appropriation de la première ligne peut être utilisée pour provoquer des améliorations des pratiques.

Pour en savoir plus: http://bit.ly/1yDu6c5

Publié dans : Santé
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
590
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
147
Actions
Partages
0
Téléchargements
4
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Prévention des infections et stratégies de contrôle en soins à domicile et soins de longue durée

  1. 1. RESPONSABILISER LA PREMIÈRE LIGNE POUR AMÉLIORER LA SÉCURITÉ DANS LES SOINS DE LONGUE DURÉE ET À DOMICILE Michael Gardam Leah Gitterman
  2. 2. Accueil
  3. 3. On a beaucoup fait pour améliorer l’hygiène des mains dans les soins de courte durée, mais qu’en est-il des soins de longue durée et les soins à domicile?
  4. 4. Outils disponibles  Hygiène des mains du personnel  Hygiène des mains des patients/clients  Nettoyage de l’environnement  Nettoyage de l’équipement réutilisable  Vaccination  Politiques relatives à la maladie du personnel  Politiques relatives aux maladies des visiteurs  Technique aseptique  Évitement des cathéters  Maintien de l’absence de microbes  Ventilation  Surveillance  Isolement
  5. 5. Soins de courte durée ≠ soins de longue durée/à domicile Soins de courte durée  Lignes IV multiples  Stress physique intense  Plaies et ouvertures récentes dans la peau fréquentes  Souvent sous respirateur  Infections fréquentes, exposition fréquente aux antibiotiques  Entourage composé de personnes très malades  Contacts physiques constants par le personnel soignant Longue durée/à domicile  Lignes IV rares  Maux physiques chroniques  Peut y avoir des ouvertures dans la peau  Presque jamais de respirateur  Infections rares, beaucoup moins d’antibiotiques  Beaucoup moins de contacts physiques et ils sont différents
  6. 6. Hygiène des mains Indication SCD, SCC, SLD Soins à domicile Avant tout contact avec le patient ou son environnement Lits, chaises, patients, clients, etc. Entre les visites à la maison Avant un geste aseptique Comme écrit! Idem Après un contact avec des liquides biologiques Comme écrit! Idem Après tout contact avec le patient ou son environnement Lits, chaises, patients, clients, etc. Entre les visites à la maison
  7. 7. Quelques exemples du document d’orientation de l’OMS
  8. 8. Mêmes principes qu’en soins de courte durée
  9. 9. La culture ne fait qu’une bouchée de la stratégie
  10. 10. La façon dont nous voyons le monde de la santé : A B La façon dont ce milieu fonctionne habituellement : W B BOÎTE NOIRE
  11. 11. Simple Compliqué Complexe Types de problèmes Adapted from Brenda Zimmerman
  12. 12. Problèmes simples  Remède universel  Recherche d’uniformisation  Résolution de problèmes  Listes de vérification  Meilleures pratiques
  13. 13. Problèmes complexes  Réaction immunitaire sociale  Pas de remède universel  Actions multiples nécessaires (pas de «solution miracle»)  Existence de paradoxes  Importance des preuves sociales  Importance des relations
  14. 14. Ceci ne fonctionnera pas
  15. 15. Consignes minimalistes (règles simples)
  16. 16. Mordiller
  17. 17. Une approche aux problèmes complexes: la déviance positive Augmentation du rendement
  18. 18. La déviance positive à l’oeuvre 22
  19. 19. ESPONABILISATION REMIÈRE IGNE Zimmerman et. coll., Healthcare Papers, 2013
  20. 20. Améliorer la sécurité dans un monde complexe Prévention Résilience
  21. 21. Comment aller là? À partir d’ici?
  22. 22. Principes de travail  La participation est volontaire  De haut en bas, de bas en haut et sur les côtés  Rendre visible ce qui était imperceptible  Inclure aussi les «suspects inhabituels»  Apprendre à marcher avant de courir  Rien de ce qui nous concerne ne doit être fait sans nous consulter  C’est en forgeant que l’on devient forgeron  La situation pourrait s’aggraver avant de s’améliorer
  23. 23. On travaille sur le COMMENT plutôt que sur le POURQUOI
  24. 24. Outils disponibles de contrôle des infections  Hygiène des mains du personnel  Hygiène des mains des patients/clients  Nettoyage de l’environnement  Nettoyage de l’équipement réutilisable  Vaccination  Politiques relatives aux maladies du personnel  Politiques relatives aux maladies des visiteurs  Technique aseptique  Évitement des cathéters  Maintien de l’absence de microbes  Ventilation  Surveillance  Isolement
  25. 25. 29 Les obstacles à l’hygiène des mains Outils Éducation Audits Rappels Culture
  26. 26. Idées pour prévenir les chutes… changer de chaussettes écrans pour surveiller les chutes quelqu’un au chevet parler aux patients rester avec les patients à la toilette tabliers «occupés» modifier l’heure de la prise de sang
  27. 27. 0.00 1.00 2.00 3.00 4.00 5.00 6.00 7.00 Q1 2011 Q1 2012 Q2 2012 Q3 2012 Q4 2012 Q1 2013 Q2 2013 Q3 2013 Q4 2013 Q1 2014 Chutes par 1000 jours patients Taux total de chutes, Unités actives PDZ BOZ Total Rate Linear (BOZ Total Rate) Linear (Baseline)
  28. 28. CHANGEMENT de culture  Du temps est alloué à la réflexion  L’exercice professionnel est basé sur l’expérience (preuves sociales)  Les relations et les témoignages sont considérés comme fiables  Le changement de culture est simple  Les dirigeants doivent prendre du recul  Le pouvoir d’influence est de bas en haut par la première ligne
  29. 29. « La folie est de faire et refaire la même chose en espérant des résultats différents.» 36
  30. 30. igniteconsulting.net leah.gitterman@uhn.ca michael.gardam@uhn.ca @DrMichaelGardam

×