credit suisse Letter to shareholders Q4/2005

625 vues

Publié le

Publié dans : Business, Économie & finance
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
625
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
4
Actions
Partages
0
Téléchargements
1
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

credit suisse Letter to shareholders Q4/2005

  1. 1. CREDIT SUISSE GROUP Credit Suisse Group Lettre aux actionnaires 2005/4T
  2. 2. Chers actionnaires, L’année 2005 a été décisive pour le Credit Suisse Group. Nous avons fusionné nos deux entités bancaires, le Credit Suisse et Credit Suisse First Boston, pour créer une banque intégrée à l’échelle mondiale réunissant sous une seule marque les activités de base que sont l’investment banking, le private banking et l’asset management. Notre nouvelle structure, plus efficiente, constituera une base solide pour notre croissance future. Tout en mettant en œuvre notre stratégie, nous avons réussi à accroître nos affaires en 2005. Le secteur bancaire du Groupe a bénéficié d’une activité clientèle intense au cours de l’année. L’accroissement des revenus nets du Credit Suisse Group s’est traduit par une rentabilité plus élevée en 2005. Le bénéfice net pour l’année 2005 a atteint 5850 millions de francs, soit une hausse de 4% par rapport à 2004. Il prend en compte, au qua- Oswald J. Grübel Walter B. Kielholz trième trimestre, une charge non-cash de 421 millions de francs Chief Executive Officer Président du Conseil après impôts au Corporate Center pour certaines bonifications d’administration basées sur des actions, ainsi qu'une charge de 624 millions de francs après impôts pour Institutional Securities au deuxième tri- mestre, destinée à accroître les réserves pour certains litiges pri- vés. Le rendement des fonds propres du Groupe s'est établi à 15,4%, celui du secteur bancaire s’élevant à 16,2% et celui des affaires d’assurance à 11,7%. Au quatrième trimestre 2005, le bénéfice net du Groupe s’est inscrit à 1103 millions de francs, par comparaison avec celui de 959 millions de francs au qua- trième trimestre 2004. Nos résultats de 2005, présentés ici sur la base de la structure organisationnelle du Groupe telle qu’elle était en 2005, mettent en évidence les progrès que nous accomplissons dans le renfor- cement de la rentabilité de base de nos affaires. Nous sommes convaincus que l’efficience opérationnelle de notre nouvelle structure intégrée nous aidera à accroître encore notre rentabilité et les rendements pour nos actionnaires en 2006. Résultats par segment pour le quatrième trimestre et pour l’exercice 2005 Vous trouverez ci-après les résultats du quatrième trimestre et de l’exercice 2005 dans nos différents segments bancaires et d’assurance. Private Banking offre des produits et des services de gestion de fortune à des clients privés fortunés en Suisse et dans de nombreux autres marchés dans le monde. Private Banking a enregistré un bénéfice net record de 2647 millions de francs en 2005, ce qui correspond à une hausse de 7% par rapport à 2004. Celle-ci provient principale- ment de revenus importants dus à l’augmentation des actifs gérés, des produits de négoce et des volumes de courtage. Alors que les produits nets se sont maintenus à un niveau sou- tenu tout au long de 2005, les charges d’exploitation accrues se sont répercutées sur la rentabilité, notamment au cours du der- nier trimestre. Private Banking a néanmoins atteint un bénéfice
  3. 3. net de 653 millions de francs au quatrième trimestre 2005, 2005, Institutional Securities a réalisé un bénéfice net de dépassant de 6% le chiffre de la même période en 2004. La 336 millions de francs, soit 25% de plus qu’à la même période hausse des charges d’exploitation est due principalement à la en 2004. Le net accroissement des revenus dans l’investment poursuite d'investissements stratégiques dans des opportunités banking au cours du trimestre a été neutralisé par celui des de croissance ainsi qu’à des initiatives importantes sur les mar- charges d’exploitation totales. En outre, le bénéfice net a profité chés de croissance en Asie et au Moyen-Orient en 2005. L’ou- de certains éléments liés aux impôts qui se sont traduits par un verture à Mumbai, durant le quatrième trimestre 2005, d’une avantage fiscal de 132 millions de francs au quatrième trimestre nouvelle représentation pour fournir une expertise financière et 2005. des services de conseil, a été une étape majeure dans la mise en œuvre de ces initiatives. L’année 2005 fait apparaître une nette amélioration du dévelop- pement des revenus. Les produits provenant des émissions En 2005, Private Banking a affiché un excellent afflux net de d’actions ont augmenté de 25% par rapport à 2004. Ce très nouveaux fonds dans toutes les régions, avec un record de bon résultat se reflète au niveau des classements, le Credit 42,7 milliards de francs, soit une hausse de 7,9%. Cet afflux Suisse se plaçant premier au niveau des parts de marché des s’élève à 8,6 milliards de francs pour le quatrième trimestre. IPO aussi bien à l’échelle mondiale que dans les régions Ameri- cas ou Europe, Middle East and Africa (EMEA). Corporate & Retail Banking, qui offre des produits et des ser- vices bancaires à des sociétés et à des particuliers en Suisse, Les produits des émissions d’emprunt ont gagné 8% en 2005, affiche un bénéfice net record de 1069 millions de francs pour par rapport à 2004. Le domaine Leveraged Finance est resté 2005. Cette progression de 19% en un an et la forte améliora- fort, les émetteurs d’emprunts continuant à passer du marché tion du rendement de la moyenne des fonds propres alloués de des valeurs à hauts rendements à celui des crédits consortiaux. 20,7% sont en premier lieu la conséquence de la dissolution nette de provisions sur crédits de 96 millions de francs en 2005, Dans les affaires de conseil, le Credit Suisse a vu ses revenus par opposition aux provisions de 122 millions de francs en 2004. augmenter de 23% en un an. Il occupe désormais, à l'échelle Ce résultat reflète aussi un accroissement des revenus nets, mondiale, la dixième place au niveau des fusions et acquisitions partiellement neutralisé par une augmentation des charges d'ex- annoncées (contre la onzième place en 2004) et la huitième au ploitation. Durant le quatrième trimestre 2005, Corporate & niveau des fusions et acquisitions réalisées (neuvième en 2004). Retail Banking a atteint un bénéfice net de 254 millions de francs, soit un résultat légèrement inférieur à celui du dernier tri- Les produits de négoce ont affiché au total une hausse de 14% mestre 2004. par rapport à l’année précédente et reflètent l’amélioration des résultats obtenus sur le marché tant des actions que des titres à Le segment Corporate & Retail Banking représente une part revenu fixe. Ces résultats soulignent les progrès dans des sec- importante de nos activités en Suisse. Il a connu une forte crois- teurs de croissance clés, y compris les titres garantis par des sance en 2005 notamment dans les prêts hypothécaires rési- créances hypothécaires commerciales et résidentielles, ainsi que dentiels, leur volume ayant augmenté d'environ 9%. Au moment les marchés émergents. même où nous devenons une banque entièrement intégrée à l’échelle mondiale, notre marché domestique suisse continue de Wealth & Asset Management offre des services internationaux fournir une contribution majeure à nos résultats. de gestion d’actifs, y compris une vaste gamme de fonds de placement, à des investisseurs institutionnels et privés. Il fournit Institutional Securities offre des services dans les valeurs également des services de conseil financier à des clients privés mobilières et l’investment banking à des clients institutionnels, fortunés et à des entreprises. des sociétés et des gouvernements du monde entier. Wealth & Asset Management fait état d’un solide bénéfice net En 2005, Institutional Securities s’est concentré sur ses princi- de 663 millions de francs pour 2005. Cette hausse de 25% par paux segments de clientèle et ses affaires d'investment banking comparaison avec l’année précédente est due principalement à ont bénéficié d’une intensification des activités sur les marchés. l’augmentation des bénéfices résultant d’investissements dans Il a pu ainsi générer des revenus plus élevés et confirmer sa Alternative Capital. Les nouveaux capitaux nets ont augmenté de position de leader dans des produits cruciaux tels que les IPO, 10,2 milliards de francs par rapport à 2004, passant à 12,5 mil- leveraged finance, emerging markets, prime brokerage et avan- liards de francs. Au quatrième trimestre 2005, les revenus de ced execution services, faisant en outre ressortir l’importance Wealth & Asset Management dans tous les secteurs d’activité grandissante de notre base clients de quot;financial sponsorsquot;. clés ont été plus élevés qu'à la même période de 2004, le bénéfice net étant passé de 63 à 182 millions de francs. Au total, le bénéfice net de 2005 s’élève à 1080 millions de francs. Si l’on fait abstraction de la charge de 624 millions de Intégration des activités bancaires francs après impôts au deuxième trimestre 2005, destinée à La nouvelle structure globale intégrée du Credit Suisse a été lancée officiellement le 1er janvier 2006. Opérant désormais sous augmenter les réserves pour certains litiges privés, il a progressé une marque unique, elle nous assure une base solide, à partir de de 30% pour atteindre 1704 millions. Au quatrième trimestre Credit Suisse Group Lettre aux actionnaires 2005/4T 1
  4. 4. Bénéfice/(perte) net 12 mois mio. CHF 4T 2005 3T 2005 4T 2004 2005 2004 Private Banking 653 728 616 2 647 2 473 Corporate & Retail Banking 254 264 257 1 069 901 Institutional Securities 336 612 269 1 080 1 313 Wealth & Asset Management 182 101 63 663 530 Life & Pensions 152 96 152 490 522 Non-Life 126 190 (177) 578 206 Corporate Center (600) (73) (221) (677) (317) Credit Suisse Group 1 103 1 918 959 5 850 5 628 Produits nets 12 mois mio. CHF 4T 2005 3T 2005 4T 2004 2005 2004 Private Banking 1 986 2 021 1 717 7 729 7 170 Corporate & Retail Banking 861 879 803 3 458 3 348 Institutional Securities 1) 3 622 4 303 2 906 15 102 13 120 Wealth & Asset Management 2) 1 478 1 250 1 028 5 234 4 202 Life & Pensions 3 627 4 246 3 939 18 197 16 618 Non-Life 2 890 2 937 2 835 11 688 11 533 Corporate Center (246) (218) (333) (776) (852) Credit Suisse Group 14 218 15 418 12 895 60 632 55 139 1) Y compris CHF 86 millions, CHF 85 millions, CHF -13 millions, CHF 379 millions et CHF 128 millions respectivement au 4T2005, 3T2005, 4T2004, sur 12 mois 2005 et sur 12 mois 2004 dans les revenus sur intérêts minoritaires en rapport principalement avec la consolidation FIN 46R. 2) Y compris CHF 468 millions, CHF 438 millions, CHF 256 millions, CHF 1,695 millions et CHF 960 millions respectivement au 4T2005, 3T2005 et 4T2004, sur 12 mois 2005 et sur 12 mois 2004 dans les revenus sur intérêts minoritaires en rapport principalement avec la consolidation FIN 46R. laquelle nous pourrons offrir un service encore meilleur à nos Nous continuerons à développer des fondements solides sur les clients et relever les défis à venir dans notre métier. Nous marchés domestiques respectifs de l’investment banking, du pri- tablons, grâce à l’intégration de nos activités bancaires, sur une vate banking et de l’asset management. Aux Etats-Unis – à l’ori- croissance significative de notre revenu et sur d’importantes gine, le marché domestique de nos affaires d’investment ban- synergies de coûts au cours des prochaines années. king – nous offrons nos services aux entreprises et aux clients institutionnels et proposons un conseil global et des produits aux Lors de notre Investor Day en décembre 2005, nous avons clients particuliers fortunés. En Suisse, Private Banking et nos déclaré que le Credit Suisse Group comptait retirer 1,3 milliard activités pour la clientèle privée et la clientèle commerciale jouent de francs avant impôts – soit un montant net d’environ 1,0 mil- un rôle crucial au sein du Credit Suisse intégré. liard de francs – de la croissance de ses revenus et des syner- gies de coûts en 2008. Notre expansion sur de nouveaux marchés est cependant un aspect important de notre stratégie de croissance pour le Credit En tant que banque intégrée, nous mettons tout en œuvre pour Suisse. Pour Investment Banking, nos marchés de croissance rassembler et offrir notre expérience et notre savoir-faire à nos se situent dans certains pays d’Amérique latine, d’Europe et clients en restant fidèles à notre tradition d’innovation dans tous d’Asie. Nous poursuivons le développement de nos affaires, en nos domaines d’activité et dans toutes nos régions. Grâce à nos particulier dans les pays où nous avons acquis un savoir-faire divisions, présentes dans le monde entier et opérant dans l’in- pour un large éventail de produits. En ce qui concerne Private vestment banking, le private banking et l’asset management, Banking, nous visons aussi l’Asie, le Moyen-Orient, l’Europe et nous sommes désormais en mesure d'apporter des solutions l’Amérique latine, où nous tablons sur une importante création plus globales à nos clients, de générer une croissance de notre de richesse dans les années qui viennent. Pour renforcer notre revenu du fait des synergies et d’accroître notre efficience ainsi présence sur les marchés locaux, nous créons des hubs dans que la valeur actionnariale. Notre structure régionale aura un des centres régionaux et nous poursuivons notre enracinement effet de levier sur nos ressources et nous permettra de dévelop- sur les sites stratégiques. S’agissant d’Asset Management, nous per des stratégies interdivisions couvrant toutes nos régions: sommes bien implantés au niveau mondial et comptons renfor- Americas, Asia-Pacific, Europe, Middle East and Africa (EMEA) cer notre positionnement en nous fixant sur des marchés cru- et Switzerland. ciaux d’Asie qui présentent à nos yeux des opportunités de taille. 2 Credit Suisse Group Lettre aux actionnaires 2005/4T
  5. 5. Proposition de dividende Winterthur Notre priorité est claire: nous entendons générer une plus-value La Winterthur, qui représente nos affaires d’assurance, a bien à long terme pour nos actionnaires en fournissant à nos clients progressé en 2005, renforçant ses résultats financiers dans leur des services de tout premier plan et en nous assurant une posi- ensemble ainsi que sa performance d’exploitation. Life & Pen- tion de leader dans notre domaine. En outre, nous nous enga- sions a atteint, pour l’ensemble de l’année 2005, un bénéfice geons à concilier nos objectifs à long terme avec les attentes à net de 490 millions de francs. Durant l’année sous revue, il a court terme de nos actionnaires. Dans le cadre de notre pro- continué à se concentrer sur sa performance technique – ce qui gramme de rachat d’actions, nous avons racheté s’est traduit par une amélioration de sa marge de risque – tout 26 152 200 actions pour une valeur de 1,4 milliard de francs au en s’assurant une saine dynamique de croissance. Le recul de 10 février 2006. Nous avons maintenu un fort pourcentage des 6% de son bénéfice net par rapport à 2004 est principalement fonds propres en 2005 et affiché un ratio des fonds propres de attribuable à l’effet négatif lié à un changement dans les hypo- base (BRI cat. 1) de 11,3% à la fin de l’année 2005. Le Credit thèses et les modèles actuariels. Au quatrième trimestre 2005, Suisse Group s’engage aussi à assurer une politique de divi- le bénéfice net est resté stable à 152 millions de francs, com- dende concurrentielle. Le Conseil d’administration du Credit paré au quatrième trimestre 2004. S’agissant des affaires Non- Suisse Group a décidé de proposer à l’Assemblée générale du Life, leur bénéfice net a augmenté de 206 millions de francs en 28 avril 2006 un dividende de 2 francs par action pour l’exercice 2004 à 578 millions de francs en 2005. Cette amélioration 2005. L’année précédente, le dividende avait été fixé à 1 fr. 50 s’explique en partie par la non-récurrence de la charge après par action. En cas d’approbation par les actionnaires lors de impôts de 242 millions de francs enregistrée au quatrième tri- l’Assemblée générale, le versement du dividende aura lieu le mestre 2004 et destinée à accroître les provisions pour les 4 mai 2006. engagements en relation avec la vente de Winterthur Internatio- nal en 2001. Les autres facteurs importants ayant contribué à Perspectives abaisser le ratio combiné à un niveau inhabituel ont été la pro- Nos perspectives actuelles concernant la croissance économique gression du résultat technique ainsi que la situation favorable globale et les marchés des capitaux sont positives. Nous pen- dans le domaine des sinistres. Au quatrième trimestre 2005, sons que la croissance va rester robuste et que l’inflation sera Non-Life a affiché un bénéfice net de 126 millions de francs, maîtrisée, ce qui devrait se traduire par des hausses modérées alors qu’il avait subi une perte nette de 177 millions de francs des taux d’intérêt. Sauf dégradation majeure de la situation géo- pour la même période de 2004. La rentabilité a enregistré une politique ou événement extérieur, nous estimons que les mar- croissance importante, même abstraction faite de la charge de chés des actions devraient surperformer ceux des obligations, 242 millions de francs susmentionnée. Cette amélioration s’ex- avec un dollar US bien soutenu. Les prix du baril de pétrole plique surtout par la situation favorable en matière de sinistres et pourraient connaître de nouveaux records pendant les premiers par une gestion stricte des coûts et des cas d’assurance. mois de 2006, pour tendre éventuellement à la baisse dans le courant de l’année. Changement dans le traitement comptable des boni- fications basées sur des actions Avec nos meilleures salutations Le 13 février 2006, le Credit Suisse Group a annoncé le chan- gement dans le traitement comptable de certaines bonifications basées sur des actions suite aux indications fournies récemment par le personnel de l’US Securities and Exchange Commission (SEC), ainsi qu’aux discussions menées avec celui-ci jusqu’en date du 10 février 2006 à propos de la période appropriée pour imputer les bonifications basées sur des actions, assorties d’une Walter B. Kielholz Oswald J. Grübel clause de non-concurrence et dont la période de vesting prévue Président du Conseil Chief Executive Officer s'étend au-delà de la date à laquelle l’employé peut prétendre à d'administration une retraite anticipée. En conséquence, le Groupe a comptabi- lisé au Corporate Center une charge non-cash au quatrième tri- Février 2006 mestre 2005 au titre de certaines bonifications basées sur des actions accordées en 2005. Il en est résulté un accroissement de 630 millions de francs des rémunérations et indemnités ban- caires et une baisse du bénéfice net de 421 millions de francs pour le quatrième trimestre et pour l’exercice 2005. Cette charge non-cash représente une accélération des charges sala- riales qui auraient dû, autrement, être prises en compte dans les années futures. Credit Suisse Group Lettre aux actionnaires 2005/4T 3
  6. 6. Faits et chiffres En 2005, le Credit Suisse Group a fusionné ses deux entités bancaires, le Credit Suisse et Credit Suisse First Boston, pour créer une banque intégrée à l'échelle mondiale réunissant les activités de base que sont l’investment banking, le private banking et l’asset management. La structure globale intégrée a été mise en place le 1er janvier 2006, suivie du lance- ment de la nouvelle marque du Credit Suisse. Le segment Private Banking a enregistré un bénéfice net record de 2647 millions de francs en 2005. Les nouveaux capitaux nets ont totalisé 42,7 milliards de francs pour l’ensemble de 2005, signalant d’abon- dants afflux dans toutes les régions. Le Credit Suisse a continué à développer sa présence à l’échelle mondiale dans le private banking tout au long de 2005 et a investi sur les marchés clés au niveau inter- national, en particulier ceux d'Asie et du Moyen-Orient. 4 Credit Suisse Group Lettre aux actionnaires 2005/4T
  7. 7. Les activités de Corporate & Retail Ban- king basées en Suisse ont enregistré un bénéfice net record de 1069 millions de francs en 2005. Cette performance peut être attribuée principalement à un environ- nement de crédit propice et à de bons revenus nets. En 2005, Institutional Securities s’est concentré sur les segments de clientèle stratégiques. Le bénéfice net pour l’ensem- ble de l’année s’est établi à 1080 millions de francs. Ce segment a réalisé en 2005 des revenus plus élevés et des gains de part de marché dans des produits cruciaux tels que les IPO, leveraged finance, emerging markets, prime brokerage et advanced execution services. Wealth & Asset Management fait état d’un solide bénéfice net de 663 millions de francs pour 2005, grâce principalement à l’augmentation des bénéfices résultant d’investissements dans Alternative Capital. La Winterthur, qui représente nos affaires d’assurance, a bien progressé en 2005, améliorant ses résultats financiers dans leur ensemble et renforçant sa performance d’exploitation. Credit Suisse Group Lettre aux actionnaires 2005/4T 5
  8. 8. Compte de résultats consolidé (non vérifié) 12 mois Variation Variation Variation en % sur en % sur en % sur mio. CHF 4T 2005 3T 2005 4T 2004 3T 2005 4T 2004 2005 2004 2004 Produit des intérêts et des dividendes 11 562 10 439 7 710 11 50 40 928 30 953 32 Charges d’intérêts (9 131) (7 624) (4 960) 20 84 (29 335) (19 006) 54 Résultat des opérations d’intérêts 2 431 2 815 2 750 (14) (12) 11 593 11 947 (3) Résultat des opérations de commissions et des prestations de services 4 098 3 797 3 289 8 25 14 617 13 577 8 Résultat des opérations de négoce 1 811 2 953 1 400 (39) 29 7 507 4 559 65 Bénéfice/(perte) réalisé sur immobilisations financières, net 259 370 298 (30) (13) 1 489 1 143 30 Primes d’assurances acquises, net 4 558 4 439 4 519 3 1 20 970 20 580 2 Autres produits 1 061 1 044 639 2 66 4 456 3 333 34 Produits ne provenant pas des intérêts 11 787 12 603 10 145 (6) 16 49 039 43 192 14 Produits net 14 218 15 418 12 895 (8) 10 60 632 55 139 10 Prestations d’assurances et participations aux excédents 4 836 5 619 5 402 (14) (10) 23 569 22 295 6 Provisions pour risques de crédit (27) (48) (127) (44) (79) (140) 78 – Total des charges pour prestations d’assurance et risques de crédit 4 809 5 571 5 275 (14) (9) 23 429 22 373 5 Charges de souscription et d’administration du secteur de l’assurance 986 1 269 962 (22) 2 4 307 4 103 5 Frais de personnel du secteur de la banque 3 982 3 595 2 634 11 51 13 971 11 951 17 Autres charges 2 732 2 109 2 501 30 9 9 672 8 395 15 Charges de restructuration 3 0 8 – (63) 4 85 (95) Charges d’exploitation 7 703 6 973 6 105 10 26 27 954 24 534 14 Résultat des activités poursuivies, avant impôts, intérêts minoritaires et effet cumulé du changement des principes de présentation des comptes 1 706 2 874 1 515 (41) 13 9 249 8 232 12 Impôts sur les bénéfices 86 433 312 (80) (72) 1 356 1 421 (5) Part des intérêts minoritaires, après impôts 511 510 255 0 100 2 030 1 127 80 Résultat des activités poursuivies et effet cumulé du changement des principes de présentation des comptes 1 109 1 931 948 (43) 17 5 863 5 684 3 Bénéfice/(perte) provenant d’activités abandonnées, après impôts (6) (13) 11 (54) – (27) (50) (46) Effet cumulé du changement des principes de présentation des comptes, après impôts 0 0 0 – – 14 (6) – Bénéfice net 1 103 1 918 959 (42) 15 5 850 5 628 4 Rentabilité des fonds propres - Group 11,2% 20,1% 10,6% – – 15,4% 15,9% – Bénéfice par action en CHF Bénéfice net par action 0,98 1,67 0,82 – – 5,17 4,80 – Bénéfice net dilué par action 0,95 1,63 0,80 – – 5,02 4,75 – 6 Credit Suisse Group Lettre aux actionnaires 2005/4T
  9. 9. Chiffres clés du Credit Suisse Group Credit Suisse Group Chiffres Clés 12 mois Variation Variation Variation en % sur en % sur sur % en en mio. CHF, sauf indication contraire 4T 2005 3T 2005 4T 2004 3T 2005 4T 2004 2005 2004 2004 Compte de résultats consolidé Produits nets 14 218 15 418 12 895 (8) 10 60 632 55 139 10 Résultat des activités poursuivies, avant effet cumulé du changement des principes de présentaion des comptes 1 109 1 931 948 (43) 17 5 863 5 684 3 Bénéfice net 1 103 1 918 959 (42) 15 5 850 5 628 4 Rentabilité des fonds propres Rentabilité des fonds propres - Groupe 11,2% 20,1% 10,6% – – 15,4% 15,9% – Rentabilité des fonds propres - affaires bancaires 10,8% 22,7% 14,1% – – 16,2% 17,8% – Rentabilité des fonds propres - Winterthur 11,4% 11,9% (1,2%) – – 11,7% 9,2% – Bénéfice par action Bénéfice net par action en CHF 0,98 1,67 0,82 – – 5,17 4,80 – Bénéfice net dilué par action 0,95 1,63 0,80 – – 5,02 4,75 – Nouveaux capitaux nets, mrd CHF 7,8 19,0 3,5 – – 58,4 32,9 – Variation Variation en % sur en % sur mio. CHF, sauf indication contraire 31.12.05 30.09.05 31.12.04 30.09.05 31.12.04 Actifs gérés, mrd CHF 1 484,3 1 404,6 1 220,7 5,7 21,6 Bilan consolidé Total du bilan 1 339 052 1 326 755 1 089 485 1 23 Fonds propres 42 118 38 634 36 273 9 16 Informations sur les fonds propres consolidés (BRI) Actifs pondérés en fonction des risques (BRI) 232 891 239 604 199 249 (3) 17 Ratio des fonds propres de bases (BRI cat. 1) 11,3% 11,1% 12,3% – – Ratio de fonds propres BRI 13,7% 13,9% 16,6% – – Effectif du personnel Suisse - affaires bancaires 20 194 20 030 19 558 1 3 Suisse - affaires d’assurance 5 928 5 983 6 147 (1) (4) Hors Suisse - affaires bancaires 24 370 23 313 21 606 5 13 Hors Suisse - affaires d’assurance 13 031 13 460 13 221 (3) (1) Effectif du personnel (converti en postes à plein temps) 63 523 62 786 60 532 1 5 Données de la Bourse des valeurs Cours de l’action nominative en CHF 67,00 57,30 47,80 17 40 Cours de l’American Depositary Share en USD 50,95 44,48 42,19 15 21 Capitalisation boursière (mio. CHF) 75 399 62 181 53 097 21 42 Capitalisation boursière (mio. USD) 57 337 48 269 46 865 19 22 Valeur comptable par action (CHF) 37,43 35,60 32,65 5 15 Actions en circulation 1 125 360 183 1 085 178 424 1 110 819 481 4 1 Credit Suisse Group Lettre aux actionnaires 2005/4T 7
  10. 10. Informations supplémentaires Informations Pour de plus amples informations sur les résultats du Credit Suisse Group au quatrième trimestre et pour l’exercice 2005, supplémentaires veuillez consulter le Rapport du quatrième trimestre 2005 du Groupe (en anglais) ainsi que la présentation sur transparents destinée aux analystes et aux médias, disponibles sur Internet à l’adresse: www.credit-suisse.com Le rapport trimestriel (en anglais seulement) peut être commandé au: Credit Suisse ULLM 23 Uetlibergstrasse 231 8070 Zurich fax: +41 44 332 7294 Photographe: John Wildgoose Page de couverture: Sean A. Dillon, Equity Sales (New York) Page 4: Baoming Ma, Product Control (New York) Page 5: Max Galka, CMOs (New York) 8 Credit Suisse Group Lettre aux actionnaires 2005/4T
  11. 11. Déclaration de mise en garde concernant les infor- mations prospectives Le présent document contient des informations prospectives. En outre, nous- mêmes et des tiers en notre nom, pourrions faire ultérieurement des déclarations prospectives. De telles déclarations pourraient notamment inclure des informations quant à nos projets, à nos objectifs ou buts, à nos performances économiques futures ou à nos perspectives; elles pourraient faire apparaître l’incidence poten- tielle de certains événements sur nos performances futures et contenir des hypo- thèses sous-jacentes à ces informations. Des mots tels que «estimer», «anticiper», «s’attendre à», «avoir l’intention de», «pré- voir» ou d’autres termes analogues indiquent le caractère prospectif de certaines informations; toutefois, il existe d’autres moyens de mettre en évidence ce carac- tère. Nous ne prévoyons pas de mettre à jour lesdites informations prospectives, sauf si elles sont exigées par des prescriptions légales. Les informations prospecti- ves recèlent par nature des incertitudes et des risques généraux ou particuliers; en outre, les prédictions, prévisions, projections ou autres types de formulations contenues, explicitement ou implicitement, dans des informations prospectives peuvent ne pas se réaliser. Nous vous mettons en garde contre le fait qu’un cer- tain nombre de facteurs importants pourraient conduire à des résultats s’écartant en substance des projets, objectifs, attentes, estimations et intentions formulés dans le cadre de telles informations. Ces facteurs incluent (1) les fluctuations du marché et des taux d’intérêt; (2) la conjoncture économique mondiale en général et celle, en particulier, des pays dans lesquels nous effectuons nos opérations; (3) la capacité de nos contreparties à honorer leurs engagements envers nous; (4) les effets de politiques fiscales, monétaires, commerciales et de leur modification, ainsi que ceux des fluctuations de change; (5) les événements politiques et sociaux, y compris les guerres, troubles civils ou activités terroristes; (6) le risque de contrôle des changes, d’expropriation, de nationalisation ou de confiscation d’actifs dans des pays dans lesquels nous effectuons nos opérations; (7) l’aptitude à maintenir une liquidité suffisante et à accéder aux marchés des capitaux; (8) des facteurs opérationnels tels que la défaillance de systèmes, l’erreur humaine ou l’in- capacité de mettre en œuvre correctement des procédures; (9) les actions entre- prises par des organismes de régulation à l’égard de nos activités et pratiques pro- fessionnelles dans un ou plusieurs pays où nous effectuons nos opérations; (10) les effets de changements de législation, de règlements ou de normes ou prati- ques comptables; (11) la concurrence dans des zones géographiques ou des domaines d’activité dans lesquels nous effectuons nos opérations; (12) la possibi- lité de retenir et de recruter du personnel qualifié; (13) la capacité de préserver notre réputation et de promouvoir nos marques; (14) l’aptitude à augmenter notre part de marché et à maîtriser les dépenses; (15) les mutations technologiques; (16) le développement opportun de nos produits et services, et leur acceptation par les utilisateurs, ainsi que la valeur globale que ceux-ci reconnaissent à ces pro- duits et services; (17) les acquisitions, y compris l’aptitude à réussir l’intégration des entités acquises; (18) le règlement de litiges en notre défaveur et l’issue d’au- tres événements analogues; et, finalement (19), notre réussite dans la gestion des risques inhérents aux éléments précités. Nous vous mettons en garde contre le fait que la liste des facteurs importants ci- dessus n’est pas exhaustive; lors de toute évaluation d’informations prospectives, nous vous conseillons d’examiner avec attention, non seulement les facteurs préci- tés et autres incertitudes ou événements, mais également les risques identifiés dans la plus récente édition de notre formulaire 20-F et de nos rapports sur for- mulaires 6-K remis à l’US Securities and Exchange Commission.
  12. 12. 5520202 Français Credit Suisse Group Paradeplatz 8 8070 Zurich Suisse www.credit-suisse.com

×