Par Samson Dazogbo
 Introduction
 Problématique
 Analyse

des impacts de la déforestation sur
les sols, l’eau et la biodiversité
 Considé...
 l’Éthiopie

est un pays de l’Afrique orientale avec
une superficie de 1 104 000 km².
compte 65 millions d’habitants avec...


Ce pays a un climat et
une topographie
extrêmement variée.



On y distingue des zones
montagneuses, humides
et parfoi...


Seul 3 % des forêts
éthiopiennes sur les 40
% existantes au 19e
siècle ont pu résister à la
déforestation.



Ce décli...
Enjeux socioéconomiques et politiques :
1. la croissance démographique;
2. la forte expansion urbaine souvent incontrôlée;...
Causes de la déforestation et de
la dégradation des terres :
1. causes anthropiques

(surpâturage, défrichements, etc.);
2...
Impacts sur les sols:
 la forêt est le manteau
de la terre;


elle protège les sols
contre l’érosion;



la déforestati...
Impacts sur les sols : Les
groupes de sols dominants ici sont
les cambisols et les leptosols.


Ces sols sont minces avec...
Impacts sur les sols :
 Les pentes géomorphologiques
montagneuses de cette région facilitent
l’érosion hydrique.
 Ces

s...
Impacts sur la biodiversité :
 L'Éthiopie abrite la 5e plus vaste diversité
florale de l'Afrique tropicale.


6 500 à 7 ...
Impacts sur la biodiversité :
 La déforestation et la dégradation ont causé
la destruction d’habitat faunique et floraux....
Impacts sur l’eau :


Les forêts sont important
pour le cycle de l'eau par
l'évapotranspiration.



Elles retiennent l'e...
Impacts sur l’eau :
 Perte

de nutriments et contamination des eaux
en aval.

 Menace

la disponibilité, la qualité et l...
Impacts socioéconomiques :
 L’agriculture est la principale activité
économique de l’Éthiopie
 Revirement

de pratiques ...
Impacts socioéconomiques :
 flambée des prix des denrées alimentaires de
première nécessité.
 fragilisation

du pouvoir ...
Considérations sociopolitiques :
 corrélation et dynamique entre le déclin des
forêts et changements socioéconomiques et
...
Considérations sociopolitiques (suite) :
 L’absence ou le non-respect des lois
foncières ont conduit à de mauvaise
gestio...
Considérations sociopolitiques :
 Absence de législation appropriée fragilise
l’autorité du gouvernement en matière
d’env...
Considérations
culturelle, réligieuse, spitituelle et
récréationnelle :
 En Afrique noire, la forêt est un lieu sacré.
 ...
Écologie profonde :


Les penseurs de ce groupe accordent des valeurs
égales à l’environnement et aux organismes.



Sel...
Écologie globale ou scientifique :
Selon les écologistes globaux c’est par ignorance que les
éthiopiens détruisent leur fo...
Écologie de la conservation :
 Prenant acte de la déforestation et de ses
conséquences;
 Les penseurs de ce groupe noten...
Économie écologique :
 Les disciples de ce groupe pensent qu’à la
recherche de leur bien-être les éthiopiens ont
détruit ...
Pour les forêts il faut une :
 régénération

naturelle des forêts;

 création

de systèmes agricoles productifs
basés su...
 Concevoir

et executer un projet de reforestation
et de regeneration forestière;
 Sensibiliser les populations à la cau...
Restauration des sols :
 Developer

des moyens de lutte contre

l’érosion;
 Fertilisation du sol par irrigation via la
r...
 prévoir

une gestion adéquate des eaux de
surface (cordons de pierres, haies vives,
cuvettes, etc.) ;
 rouvrir la macro...
 La

déforestation est un fait indéniable
aujourd’hui;
 La reforestation par une restauration des
sols, rémédiation des ...


























Abebe, Tesfaye. 1994. «Growth performance of some multipurpose tress and ...

























Holl, Karen D. 2010. «Writing for an International Audience», Restoration Ec...






















Reynolds, Travis, Joshua Farley et Candice Huber. 2010. «Investing in human and ...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Conference_web-28-janvier2014-repartie-3-3-finale-2

580 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
580
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
8
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Conference_web-28-janvier2014-repartie-3-3-finale-2

  1. 1. Par Samson Dazogbo
  2. 2.  Introduction  Problématique  Analyse des impacts de la déforestation sur les sols, l’eau et la biodiversité  Considérations socio-politiques  Considérations socioéconomiques  Considerations culturelle, réligieuse et récréationnelle  Compromis de solutions des intervenants  Conclusion  Bibliographie
  3. 3.  l’Éthiopie est un pays de l’Afrique orientale avec une superficie de 1 104 000 km². compte 65 millions d’habitants avec un taux de croissance estimé à 2,3 % par année.  Elle  Diminution des forêts ces dernières décennies suivie dégradation de ses terres;  Plusieurs efforts se font pour réhabiliter le couvert végétal et les terres qui y dépendent.
  4. 4.  Ce pays a un climat et une topographie extrêmement variée.  On y distingue des zones montagneuses, humides et parfois arides.  L’agriculture y compte pour 50 % du produit intérieur brut (PIB), assurant 85 % des recettes d’exportation.
  5. 5.  Seul 3 % des forêts éthiopiennes sur les 40 % existantes au 19e siècle ont pu résister à la déforestation.  Ce déclin du couvert forestier est dû à des acteurs et enjeux socioéconomiques environnementaux, légaux et politicoinstitutionnels.
  6. 6. Enjeux socioéconomiques et politiques : 1. la croissance démographique; 2. la forte expansion urbaine souvent incontrôlée; 3. le développement de l’agriculture et de l’élevage; 4. l’absence de législation appropriée sur le régime de propriété des terres (foncier); 5. la faiblesse de l’autorité gouvernementale; 6. la gestion hasardeuse du capital naturel.
  7. 7. Causes de la déforestation et de la dégradation des terres : 1. causes anthropiques (surpâturage, défrichements, etc.); 2. causes éco climatiques (érosion, fortes pluies, etc.); 3. causes socioéconomiques (démographie, pauvreté, bois de chauffe, feu de brousse, charbon etc.); 4. causes politiques et institutionnelles (ignorance, inadéquation de la loi foncière, etc.).
  8. 8. Impacts sur les sols:  la forêt est le manteau de la terre;  elle protège les sols contre l’érosion;  la déforestation a entrainé une réduction, voire la disparition du couvert végétal;  exposant les sols à l’érosion.
  9. 9. Impacts sur les sols : Les groupes de sols dominants ici sont les cambisols et les leptosols.  Ces sols sont minces avec (15 à 20 cm de profondeur).  En absence de la forêt ces sols sont livrés aux rigueurs du climat : 1. lessivage par les pluies; 2. perte de l'humus, matières organiques; 3. et exposent la roche-mère.
  10. 10. Impacts sur les sols :  Les pentes géomorphologiques montagneuses de cette région facilitent l’érosion hydrique.  Ces sols ainsi dénudés perdent leurs qualités physicochimiques : structure, capacité de rétention d’eau, porosité, acidification, salinisation ou alcalinisation.
  11. 11. Impacts sur la biodiversité :  L'Éthiopie abrite la 5e plus vaste diversité florale de l'Afrique tropicale.  6 500 à 7 000 espèces de plantes supérieures dont 12 espèces endémiques seraient dans ce pays.  Sa biodiversité faunique est non négligeable.
  12. 12. Impacts sur la biodiversité :  La déforestation et la dégradation ont causé la destruction d’habitat faunique et floraux.  Fragmentation éco paysagère qui diminue la résilience écologique des forêts.  Fragilisation des équilibres et assemblages des espèces.
  13. 13. Impacts sur l’eau :  Les forêts sont important pour le cycle de l'eau par l'évapotranspiration.  Elles retiennent l'eau de pluie et permettent son infiltration et la recharge de la nappe.  L’érosion est accompagnée de coulées de boues contenant des nutriments jetés dans les eaux du lac Awassa – pollution.
  14. 14. Impacts sur l’eau :  Perte de nutriments et contamination des eaux en aval.  Menace la disponibilité, la qualité et la quantité d’eau potable pour la population, l’agriculture et l’industrie éthiopienne.  Réduit la teneur en matières organiques des sols, les rendant instables.  Affecte le monde aquatique .
  15. 15. Impacts socioéconomiques :  L’agriculture est la principale activité économique de l’Éthiopie  Revirement de pratiques agricoles de 1990 de subsistance vers l’agriculture industrielle et commerciale  Appauvrissement des sols à cause de fertilisants chimiques
  16. 16. Impacts socioéconomiques :  flambée des prix des denrées alimentaires de première nécessité.  fragilisation du pouvoir d’achat des populations rurales.  danger  en pour la sécurité alimentaire Éthiopie, les pertes directes dues à la dégradation des terres ont été estimées à 3% du PIB agricole.
  17. 17. Considérations sociopolitiques :  corrélation et dynamique entre le déclin des forêts et changements socioéconomiques et politiques  urbanisation sauvage, pratiques agricoles désastreuses, chasse non règlementée.  Les politiques agricoles de croissance économique ont accentué la dégradation et la déforestation des terres agricoles.
  18. 18. Considérations sociopolitiques (suite) :  L’absence ou le non-respect des lois foncières ont conduit à de mauvaise gestion des terres  Il n’y existe aucune loi exigeant par exemple la tenue d’une évaluation environnementale avant l’exécution de projet forestier (World Bank 2006)
  19. 19. Considérations sociopolitiques :  Absence de législation appropriée fragilise l’autorité du gouvernement en matière d’environnement.  Le manque de consultation publique dans les décisions qui touchent l’environnement et particulièrement l’exploitation forestière.
  20. 20. Considérations culturelle, réligieuse, spitituelle et récréationnelle :  En Afrique noire, la forêt est un lieu sacré.  C’est la frontière entre le monde visible et l’invisible.  C’est aussi un lieu de ressourcement et récréationnel important pour l`étique.
  21. 21. Écologie profonde :  Les penseurs de ce groupe accordent des valeurs égales à l’environnement et aux organismes.  Selon eux, forêt, biodiversité, eau et sol ont tous des valeurs intrinsèques inestimables et irremplaçables.  Ils ne comprennent donc pas l’acte anthropique de déforestation et de dégradation des terres. Solutions :  Ils souhaitent un arrêt immédiat de ces destructions et une reforestation ou restauration des sols.
  22. 22. Écologie globale ou scientifique : Selon les écologistes globaux c’est par ignorance que les éthiopiens détruisent leur forêts et leurs terres. Solutions : ces penseurs valorisent et veulent qu’on : 1. sensibilise à la connaissance et la compréhension 2. 3. 4. 5. des services environnementaux qu’offrent les forêts; cesse ces destructions des espèces végétale; exige la reforestation et regénération des forêts; restaure les fonctions environnementales; crée une zone tampon pour éviter les effets tampons.
  23. 23. Écologie de la conservation :  Prenant acte de la déforestation et de ses conséquences;  Les penseurs de ce groupe notent que des mesures de protection écologiques sont indispensables; Solutions : ils veulent qu’on : identifie et délimiter les terres pour les protéger; adopte des méthodes de protection des forêt et sa biodiversité; 3. crée des diguettes ou le zaï pour la lutte contre l’érosion (restauration de structure, capacité de 1. 2. rétention d’eau, porosité, acidification, salinisation ou alcalinisation des sols)
  24. 24. Économie écologique :  Les disciples de ce groupe pensent qu’à la recherche de leur bien-être les éthiopiens ont détruit leur environnement (forêt, sols et eau);  Les éthiopiens se voient ainsi privés des services essentiels pour leur survie; Solutions : selon les économistes écologiques les éthiopiens doivent reconsidérer, redéfinir leurs besoins pour mieux gérer leur environnement.
  25. 25. Pour les forêts il faut une :  régénération naturelle des forêts;  création de systèmes agricoles productifs basés sur des principes écologiques;  construction de murs de protection de tranchées contre l’érosion,  préparation et utilisation de compost et de fumier ; plantation d’arbres, d’espèces de fourrage et d’herbes;
  26. 26.  Concevoir et executer un projet de reforestation et de regeneration forestière;  Sensibiliser les populations à la cause;  Créer de nouveaux emplois outre que l’élevage et l’agriculture;  Exclure le bétail à une certaine distance des forêts;  Construire de différents types de murets le long des rives;  Remodeler la topographie pour lutter contre l’érosion par des barrières mécaniques.
  27. 27. Restauration des sols :  Developer des moyens de lutte contre l’érosion;  Fertilisation du sol par irrigation via la récupération d’eau de pluie;  Choix et application des techniques: • Le zaï, le cordon pierreux, les demi-lunes, les diguettes en terre et digues filtrantes, • la Régénération Naturelle Assistée, la plantation d’arbres, le paillage, la mise en défens, la haie vive et les termites.
  28. 28.  prévoir une gestion adéquate des eaux de surface (cordons de pierres, haies vives, cuvettes, etc.) ;  rouvrir la macroporosité et la stabiliser (travail du sol et enfouissement de matières organiques);  revitaliser l’horizon de surface par l’apport de matières organiques humifiées;  corriger le pH du sol;  nourrir les plantes;  choisir des plantes adaptées localement mais non invasives.
  29. 29.  La déforestation est un fait indéniable aujourd’hui;  La reforestation par une restauration des sols, rémédiation des eaux et régénération des forêts est une bonne option;  Le succès d’un tel projet passe par la collaboration et participation de tous les acteurs;  Le contexte culturel, religieux ou spirituel en Afrique est non négligeable.
  30. 30.                        Abebe, Tesfaye. 1994. «Growth performance of some multipurpose tress and shrubs in the semiarid areas of Southern Ethiopia». Agroforestry Systems 26. p.247-258. Bellande, Alex. 2005. Les filières fruits, légumes, tubercules et fleurs coupées en Haïti : identification des crénaux potentiels dans les filières rurales Haïtiennes. MARNDR. Biryahwaho, Byamukama, Michael Misiko, Hailu Tefera et Assefa Tofu. 2012. «Institutional innovations in African smallholder carbon projects - Case Study: Humbo Ethiopia Assisted Natural Regeneration Project». CGIAR Research Program on Climate Change, Agriculture and Food Security (CCAFS). 17 pages. Brown, Douglas R.. Paul Dettman, Tino Rinaudo, Hailu Tefera et Assefa Tofu. 2011. «Poverty Alleviation and Environmental Restoration Using the Clean Development Mechanism: A Case Study from Humbo, Ethiopia». Environmental Management 48, p.322–333. Catterall, Carla P., Mark B. Kingston, Katherine Park et Sven Sewell. 1998. «Deforestation, urbanisation and seasonality : Interacting effects on a regional bird assemblage». Biological Conservation, vol. 84, no 1 (avril), p.65-81. De Groot, Rudolph, Martin de Wit, Erica J. Brown Gaddis, Carolyn Kousky, William McGhee et Mike D. Young. 2007. «Making Restoration Work : Financial Mechanisms». In Restoring Natural Capital : Science, Business and Practice sous la direction de James Aronson, Suzanne J. Milton et James N. Blignaut, p. 286-293. Island Press. Dessie, Gessesse et C. Christiansson. 2008. «Forest Decline and Its Causes in the South-Central Rift Valley of Ethiopia: Human Impact over a One Hundred Year Perspective». Ambio 37, vol. 4, p.263-271. Dessie,Gessesse et J. Kleman. 2007. «Pattern and Magnitude of Deforestation in the South Central Rift Valley Region of Ethiopia». Mountain Research and Development, vol.27, no 2 p.162–168. Galatowitsch, Susan M. 2005. «Carbon Offsets as Ecological Restorations», Restoration Ecology,vol.17, no5, p.563-570. Gebretsadik, Zenebe Mekonnen. 2013. «Watershed degradation and the growing risk of erosion in Hawassa-Zuria District, Southern Ethiopia». Journal of flood risk management février 2013. Gibbs, Holly, Sandra Brown, John O. Niles et Jonathan A. Foley. 2007. «Monitoring and estimating tropical forest carbon stocks: making REDD a reality». Environmental Research letters, vol.2, no 4, p.1-13.32 Girmay, G.., B.R. Singh, H. Mitiku, T. Borresen et R. Lal. 2008. «Carbon Stocks in Ethiopian Soils in Relation to Land Use and Soil Management». Land Degradation & Development vol. 19, p.351–367. Hasler, Natalia, David Werth et Roni Avissar. 2009. «Effects of Tropical Deforestation on Global Hydroclimate: A Multimodel Ensemble Analysis». Journal of Climate, vol. 22, p.1124–1141.
  31. 31.                      Holl, Karen D. 2010. «Writing for an International Audience», Restoration Ecology, vol.18, no.2, p.135-137. IAAT. 2005. «Aider à la décision – choisir les bonnes solutions», Guide méthodologique du travail en commun, 18 p. à la page http://www.iaat.org/telechargement/guide_methodo/aider_decision.pdf. Le Guen, Jacques. (2010) «Protection des forêts tropicales et de leur biodiversité contre la dégradation et la déforestation». Rapport remis au Président N. Sarkozy, à la page http://www.ladocumentationfrancaise.fr/var/storage/rapports-publics/104000542/0000.pdf Li, Fengrui, Seth Cook, Gordon T. Geballe et Willaim R. Burch Jr. 2000. «Rainwater Harvesting Agriculture : An intergrated System for Water Management on Rainfed Land in China’s Semiarid Areas», Ambio, vol. 8, (décembre), p.477-483. Marais, Cristo, Paddy Woodworth, Martin de Wit, John Craig, Karen D. Holl, et Jennifer Gouza. 2007. «Overcoming Socioeconomic Obstacles to Restoring Natural Capital» .In Restoring Natural Capital : Science, Business and Practice sous la direction de James Aronson, Suzanne J. Milton et James N. Blignaut, p. 256-264. Island Press. McGhee, William, John Craig, Rudolf de Groot, James S. Miller et Keith Bowers. 2007 «Making Restoration work : Nonmonetary Mechanisms». In Restoring Natural Capital : Science, Business and Practice sous la direction de James Aronson, Suzanne J. Milton et James N. Blignaut, p. 294-302. Island Press. Palmer, Margaret. 2007. «Restoration in the Twenty-First Century : Data and Experiential Knowledge to Inform», Restoration Ecology, vol. 15, no 3 (septembre), p.472-481. Pastorak, Robert A., Anne MacDonald, Jennifer Sampson, Pace Wilber, David J. Yozzo et John P. Titre. 1997. «An ecological décision Framework for environmental restoration projects», Ecological Engineering, vol. 9, p.89-107. Picard, Nicolas, Gourlet-Fleury, Sylvie. (2008). Manuel de référence pour l'installation de dispositifs permanents en forêt de production dans le Bassin du Congo. CIRAD. Pitman, A.J., N. de Noblet-Ducoudré, F. T. Cruz, E. L. Davin, G. B. Bonan, V. Brovkin, M. Claussen, C. Delire, L. Ganzeveld, V. Gayler, P. J. Lawrence et M. K. van der Molen.33 2009. «Uncertainties in climate responses to past land cover change: first results from the LUCID intercomparison study». Geophysical research letters, vol. 36. Requier-Desjardins, M. et M. Bied-Charreton. 2006. Évaluation des coûts économiques et sociaux de la dégradation des terres et de la désertification en Afrique. C3ED. Université de Versailles St Quentin-en-Yvelines.
  32. 32.                     Reynolds, Travis, Joshua Farley et Candice Huber. 2010. «Investing in human and natural capital: An alternative paradigm for sustainable development in Awassa, Ethiopia». Ecological Economics vol. 69. p. 2140–2150. Rudd, A. Murray. 2000. «Live long and prosper : collective action, social capital and social vision», Center for Marine Ressource Studies, p.131-144. Ruiz-Jaen, Maria C. et T. Mitchell Aide. 2009. «Restoration Success : How Is It Being Measured ?». Restoration Ecology, vol.13, no 3 (septembre), p.569-577. Sader, S.A., DJ Haves, J.A. Hepinstall, M. Coan, et C. Soza. 2001. «Forest change monitoring of a remote biosphere reserve». International Journal of remote sensing vol. 22, no 2, p.1937-1950. Society for Ecological Restoration International. 2004. The SER International Primer on Ecological Restoration (L’Abcdaire sur l'écologie de la restauration de la SER Internationale). 15 pages. www.ser.org/docs/default-document-library/french.pdf Society for Ecological Restoration International (SER). 2005. Guidelines for Developing and Managing Ecological Restoration Projects. 2nd Edition. 16 pages. www.ser.org/resources/resources-detail-view/guidelines-for-developing-and-managingecological-restoration-projects Stocking, M et A. Tengberg. 1999. « Erosion-induced loss in soil productivity and its impacts on agricultural production and food security » In Integrated Soil Management for Sustainable Agriculture and Food Security in Southern and Eastern Africa, sous la direction de H. Nabhan, AM Mashali et AR Mermut. UN Food and Agriculture Organization, Rome, p. 91–120. Van Leeuwen, Willem J.D. 2008. «Monitoring the Effects of Forest Restoration Treatments on Post-Fire Vegetation Recovery with MODIS Multitemporal Data». Sensors 8, no. 3 p.2017-2042. Zeleke, G., M. Kassie, J. Pender et M. Yesuf. 2006. «Stakeholder analysis for Sustainable Land Management in Ethiopia: Assessment of opportunities, strategic constraints, information needs, and knowledge gaps». Environmental Economics Policy Forum for Ethiopia (EEPFE). International Food Policy Research Institute (IFPRI). 97 p

×