Pourquoi faut-il une nouvelle
Gouvernance de l'économie
Le Courant Démocratique – France Nord
9 mai 2015
Gouvernance de l'...
Dr. Achraf AYADI
• Formation:
– Docteur en Sciences de Gestion de Télécom & Management SudParis (2003-2007)
– DEA en Gesti...
Agenda
1. Du désordre institutionnel des outils de pilotage
économique
– Exemple des banques publiques
2. Des Choix errati...
Du désordre institutionnel
des outils de pilotage
économique
Politique budgétaire et politique monétaire
5Dr. Achraf AYADI (C) Mai 2015
De 2013 à 2015: Statu quo
6Dr. Achraf AYADI (C) Mai 2015
Appliquer les normes
• Exemple des banques publiques:
– STB : Dotation de 117 Millions de TND pour un capital de 124 Milli...
Exemple de difficultés pour appliquer les normes
• Exemple: Rapport général des commissaires aux comptes de la
STB au 31.1...
Résumé:
Appréciation qualitative du niveau de respect des normes
• Focus sur les banques publiques STB/BNA
Normes exigées ...
Le prix de l’incohérence
10Dr. Achraf AYADI (C) Mai 2015
Des Choix erratiques de la
politique économique
Emballement des finances publiques
12Dr. Achraf AYADI (C) Mai 2015
Déséquilibres globaux
% % % % du Total E/R
REA 2010 REA 2011 REA 2012 REA 2013
PROV
2014
LDF 2015
2010-
>2013
2014-
>2015
...
Déséquilibres dans l’emploi des deniers publics
x 1000 TND % du Budget total Evolution %
2012 2013 2014 2012 2013 2014
De ...
De l'emploi de la bonne et de
la mauvaise dette
Exemples récents et gestion de la relation avec
les créanciers
16Dr. Achraf AYADI (C) Mai 2015
De la nécessité d'une réforme
de la législation sur les
investissements
Etat des lieux
• Le CII (Loi 120-93 du 27 décembre 1993) était conçu comme un
catalogue de mesures incitatives:
• Multipli...
Une réussite mitigée
• Le CII s’est révélé:
– Bénéfique pour les secteurs exportateurs:
• 45% des entreprises et 75% des e...
Protection de l’investisseur dans le projet de NCI
Projet retiré en 2014
• Non-discrimination entre investisseurs tunisien...
Pertinence économique du projet de NCI (1)
Projet retiré en 2014
• Les priorités de la nouvelle politique d’investissement...
Pertinence économique du projet de NCI (2)
Projet retiré en 2014
• D’abord, projeter l’économie tunisienne dans le temps e...
De la Gouvernance et de la
souveraineté: sommes-nous
condamnés ?
Conclure
• Les erreurs de Gouvernance économique se paient en
souveraineté nationale
• Mal gérer la dette, c’est céder sa ...
Conclure
25Dr. Achraf AYADI (C) Mai 2015
Merci pour l’aimable attention
26
Sur Facebook: https://www.facebook.com/DrAchrafAyadi
Sur Twitter: https://twitter.com/ac...
Annexe 1: Engrenage de l’économie tunisienne
27Dr. Achraf AYADI (C) Mai 2015
Annexe 2: Les 2 cycles de reprise économique
28Dr. Achraf AYADI (C) Mai 2015
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Conférence Tayyar Paris 9 mai 2015

468 vues

Publié le

Supports de ma conférence du 9 mai 2015 sur invitation du Parti Courant Démocratique

Publié dans : Économie & finance
0 commentaire
2 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
468
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
5
Actions
Partages
0
Téléchargements
7
Commentaires
0
J’aime
2
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Conférence Tayyar Paris 9 mai 2015

  1. 1. Pourquoi faut-il une nouvelle Gouvernance de l'économie Le Courant Démocratique – France Nord 9 mai 2015 Gouvernance de l'économie tunisienne ? DR. ACHRAF AYADI EXPERT BANCAIRE ET FINANCIER, PARIS VICE-PRESIDENT DE L’INSTITUT EURO-MAGHREBIN D’ETUDES ET DE PROSPECTIVES
  2. 2. Dr. Achraf AYADI • Formation: – Docteur en Sciences de Gestion de Télécom & Management SudParis (2003-2007) – DEA en Gestion et Internationalisation des économies de l’Université de Sfax (2001- 2003), Major de promo – Maîtrise en Commerce International IHEC Carthage (1996-2000) – Baccalauréat Economie et Gestion (1996), Major de Sfax, Vice-Major national • Certifications: – Certification de l’Autorité des Marchés Financiers – Fondamentaux de Banques Centrales et politiques monétaires (Nations Unies) – Direction de Projets (IPMA) • Expérience: – Travaille sur le secteur financier comme sujet de recherches et de publications depuis 1999-2000 – Professionnel à temps plein du secteur financier depuis 2005 – Analyste financier et économique auprès plusieurs chaînes de radios et de télévisions en langue arabe 2Dr. Achraf AYADI (C) Mai 2015
  3. 3. Agenda 1. Du désordre institutionnel des outils de pilotage économique – Exemple des banques publiques 2. Des Choix erratiques de la politique économique – Exemple de l'emploi du budget de l'Etat 3. De l'emploi de la bonne et de la mauvaise dette – Exemples récents et gestion de la relation avec les créanciers– Exemples récents et gestion de la relation avec les créanciers 4. De la nécessité d'une réforme de la législation sur les investissements – Exemples de manquements relevées dans le projet (retiré) du code des investissements 5. Conclure: – De la Gouvernance et de la souveraineté: sommes-nous condamnés ? 3Dr. Achraf AYADI (C) Mai 2015
  4. 4. Du désordre institutionnel des outils de pilotage économique
  5. 5. Politique budgétaire et politique monétaire 5Dr. Achraf AYADI (C) Mai 2015
  6. 6. De 2013 à 2015: Statu quo 6Dr. Achraf AYADI (C) Mai 2015
  7. 7. Appliquer les normes • Exemple des banques publiques: – STB : Dotation de 117 Millions de TND pour un capital de 124 Millions de TND soit 29% du total des Capitaux Propres de plus de 404 Millions de TND • Ratio de liquidité au 31.12.2012: 94,04% < 100% (norme) – BNA : Dotation de 133 Millions de TND pour un capital de 160 Millions de TND soit 22% du total des Capitaux Propres de plus de 603 Millions de TNDMillions de TND • Ratio de liquidité au 31.12.2012: 78,13% < 100% (norme) • Ratio de liquidité au 31.12.2011: 83,63% – Les ratios de solvabilité non identifiés 7Dr. Achraf AYADI (C) Mai 2015
  8. 8. Exemple de difficultés pour appliquer les normes • Exemple: Rapport général des commissaires aux comptes de la STB au 31.12.2012 8Dr. Achraf AYADI (C) Mai 2015
  9. 9. Résumé: Appréciation qualitative du niveau de respect des normes • Focus sur les banques publiques STB/BNA Normes exigées Respect de la norme Exigences de fonds propres KO Normes de concentration et de division des risques KO Exigences en matière de prise de participation n.a. Exigences de classification et de provisionnement des créances KO Norme de liquidité KO 9 Norme de liquidité KO Exigences en matière de bonne gouvernance n.a. Exigences en matière de gestion des risques KO Exigences en matière de contrôle interne KO Exigences en matière de lutte contre le blanchiment d’argent n.a. Exigences en matière de comptabilité et d’information financière KO Dr. Achraf AYADI (C) Mai 2015
  10. 10. Le prix de l’incohérence 10Dr. Achraf AYADI (C) Mai 2015
  11. 11. Des Choix erratiques de la politique économique
  12. 12. Emballement des finances publiques 12Dr. Achraf AYADI (C) Mai 2015
  13. 13. Déséquilibres globaux % % % % du Total E/R REA 2010 REA 2011 REA 2012 REA 2013 PROV 2014 LDF 2015 2010- >2013 2014- >2015 2010- >2015 REA 2010 REA 2011 REA 2012 REA 2013 PROV 2014 LDF 2015 Ressources propres 14823 16753,1 18488,4 19992,5 20354,8 21595 35% 6% 46% 83% 81% 79% 76% 75% 74% Recettes fiscales 12699 13629,9 14864,6 16321,8 18580,6 19820 29% 7% 56% 71% 66% 64% 62% 68% 68% Recettes non fiscales 2124 3123,2 3623,8 3670,7 1774,2 1775 73% 0% -16% 12% 15% 16% 14% 7% 6% Recetes d'emprunts 3062 3996,8 4772,2 6428,1 6936,5 7405 110% 7% 142% 17% 19% 21% 24% 25% 26% Emprunts intérieurs 635 1335,2 1517,7 1843,1 3267,4 3000 190% -8% 372% 4% 6% 7% 7% 12% 10% Emprunts extérieurs 1225 2395,8 3246,4 3436,2 3625,5 4405 181% 22% 260% 7% 12% 14% 13% 13% 15% Besoins de Ft supplémentaires 1202 265,8 8,1 1148,8 43,6 0 -4% -100% -100% 7% 1% 0% 4% 0% 0% TOTAL DES RESSOURCES 17885 20749,9 23260,6 26420,6 27291,3 29000 48% 6% 62% 100% 100% 100% 100% 100% 100% 13Dr. Achraf AYADI (C) Mai 2015 TOTAL DES RESSOURCES 17885 20749,9 23260,6 26420,6 27291,3 29000 48% 6% 62% 100% 100% 100% 100% 100% 100% Dépenses de gestion 10003 12502,6 14636 17446,1 17255,5 17970 74% 4% 80% 56% 60% 63% 66% 63% 62% dont salaires 6785 7679,4 8655,5 9608 10541 11197,4 42% 6% 65% 38% 37% 37% 36% 39% 39% dont moyens de services 841 891,8 983,4 969,8 922,9 1099,4 15% 19% 31% 5% 4% 4% 4% 3% 4% dont compensation 1500 2869,2 3624,1 5514 4154 3742 268% -10% 149% 8% 14% 16% 21% 15% 13% - comp. Mat. 1ères 730 1100 1235,6 1450 1417 1500 99% 6% 105% 4% 5% 5% 5% 5% 5% - comp. hydrocarbures 550 1536 2111 3734 2353 1826 579% -22% 232% 3% 7% 9% 14% 9% 6% - comp. Transports 220 233,2 277,5 330 384 416 50% 8% 89% 1% 1% 1% 1% 1% 1% Dépenses d'investissement 4302 4729,4 4765,9 4394,1 4801,1 5800 2% 21% 35% 24% 23% 20% 17% 18% 20% Service de la dette 3616 3606,6 4118,8 4408,9 4855,5 5130 22% 6% 42% 20% 17% 18% 17% 18% 18% dont intérêts 1152 1189,7 1267,6 1414,1 1512,8 1705 23% 13% 48% 6% 6% 5% 5% 6% 6% dont principal 2464 2416,9 2851,2 2994,8 3342,7 3425 22% 2% 39% 14% 12% 12% 11% 12% 12% Prêts et avances du Trésor -36 -88,7 -260,1 171,5 379,2 100 -576% -74% -378% 0% 0% -1% 1% 1% 0% TOTAL DES EMPLOIS 17885 20749,9 23260,6 26420,6 27291,3 29000 48% 6% 62% 100% 100% 100% 100% 100% 100%
  14. 14. Déséquilibres dans l’emploi des deniers publics x 1000 TND % du Budget total Evolution % 2012 2013 2014 2012 2013 2014 De 2012 à 2013 De 2013 à 2014 De 2012 à 2014 Assemblée Nationale Constituante 17 230 25 488 26 014 0% 0% 0% 48% 2% 51% Présidence de la République 71 869 76 973 83 142 0% 0% 0% 7% 8% 16% Présidence du Gouvernement 129 535 138 401 149 989 1% 1% 1% 7% 8% 16% M. de l'Intérieur 1 725 089 2 143 790 2 279 824 8% 8% 8% 24% 6% 32% M. de la Justice 320 646 376 151 396 904 1% 1% 1% 17% 6% 24% M. des Droits de l'Homme J.T. 0 6 663 5 917 0% 0% 0% n.a. -11% n.a. M. des Affaires Etrangéres 162 037 174 527 190 453 1% 1% 1% 8% 9% 18% M. de la Défense 1 014 913 1 233 727 1 538 879 4% 5% 5% 22% 25% 52% M. des Affaires Religieuses 68 046 77 112 88 259 0% 0% 0% 13% 14% 30% M. des Finances 340 419 393 305 934 021 1% 1% 3% 16% 137% 174% M. de l'Investiss. Et de la Coop. Inter.* 64 349 35 448 39 757 0% 0% 0% -45% 12% -38% M. du Développement Régional** 545 272 450 008 434 581 2% 2% 2% -17% -3% -20% M. des Domaines de l'Etat 58 818 55 347 53 639 0% 0% 0% -6% -3% -9% 14Dr. Achraf AYADI (C) Mai 2015 M. des Domaines de l'Etat 58 818 55 347 53 639 0% 0% 0% -6% -3% -9% M. de l'Agriculture 1 067 232 1 143 495 1 041 456 5% 4% 4% 7% -9% -2% M. de l'Environnement*** 263 397 246 251 228 525 1% 1% 1% -7% -7% -13% M. de l'Industrie & Commerce**** 3 064 662 4 400 709 4 502 134 13% 16% 16% 44% 2% 47% M. des Tech. De l'Info. & Comm. 127 435 141 040 123 558 1% 1% 0% 11% -12% -3% M. du Tourisme 136 594 129 618 117 461 1% 0% 0% -5% -9% -14% M. de l'Equipement***** 1 129 158 1 366 041 1 069 516 5% 5% 4% 21% -22% -5% M. des Transports 565 318 420 250 583 466 2% 2% 2% -26% 39% 3% M. de la Femme et de la Famille 71 291 83 110 86 059 0% 0% 0% 17% 4% 21% M. de la Culture 177 465 170 735 177 809 1% 1% 1% -4% 4% 0% M. de la Jeunesse et des Sports 402 839 441 057 457 025 2% 2% 2% 9% 4% 13% M. de la Santé 1 248 419 1 450 411 1 512 170 5% 5% 5% 16% 4% 21% M. des Affaires Sociales 487 077 766 359 782 656 2% 3% 3% 57% 2% 61% M. de l'Education 3 217 329 3 507 335 3 658 713 14% 13% 13% 9% 4% 14% M. de l'Enseign. Sup. Recherche 1 234 307 1 339 074 1 405 280 5% 5% 5% 8% 5% 14% M. de l'Emploi et de la Form. Prof. 709 850 850 577 670 365 3% 3% 2% 20% -21% -6% Dépenses imprévues non réparties 319 404 828 998 712 428 1% 3% 3% 160% -14% 123% Dette publique 4 070 000 4 220 000 4 675 000 18% 16% 17% 4% 11% 15% Budget total LDF 22 810 000 26 692 000 28 025 000 100% 100% 100% 17% 5% 23%
  15. 15. De l'emploi de la bonne et de la mauvaise dette
  16. 16. Exemples récents et gestion de la relation avec les créanciers 16Dr. Achraf AYADI (C) Mai 2015
  17. 17. De la nécessité d'une réforme de la législation sur les investissements
  18. 18. Etat des lieux • Le CII (Loi 120-93 du 27 décembre 1993) était conçu comme un catalogue de mesures incitatives: • Multiplicité des statuts, des combinaisons possibles et des interlocuteurs pour l’investisseur • Superposition de textes réglementaires le CII renvoi à d’autres lois et décrets-lois ultérieurs, sans cesse amendés • Opacité des conditions pour bénéficier des avantages • Absence d’une mise en valeur réelle de l’investissement dans les régions intérieures 18Dr. Achraf AYADI (C) Mai 2015 •Dispositif globalement complexe pour l’investisseur •Pouvoir discrétionnaire de l’administration
  19. 19. Une réussite mitigée • Le CII s’est révélé: – Bénéfique pour les secteurs exportateurs: • 45% des entreprises et 75% des emplois dans l’industrie – Juridiquement instable: • 67 articles, modifiés 29 fois et 33 décrets d’application – Financièrement coûteux: 500 M TND/an (94-07) dont +80% sont répartis sur: • Exonérations en matière d’impôts sur les sociétés (+40%),• Exonérations en matière d’impôts sur les sociétés (+40%), • Exonérations des droits et taxes à l’importation (+30%) • Les primes d’investissements (+10%) – Régionalement inégalitaire: • Maintient des fractures régionales entre le Grand Tunis et les zones côtières avec les zones intérieures (NO/CO: moins industrialisées, moins d’activités d’entraînement, etc.) – Qualitativement décevant: • Echec dans la montée en gamme des activités économiques 19Dr. Achraf AYADI (C) Mai 2015
  20. 20. Protection de l’investisseur dans le projet de NCI Projet retiré en 2014 • Non-discrimination entre investisseurs tunisiens et investisseurs étrangers • Garantie contre les changements législatifs • Garantie de transfert des bénéfices et des produits• Garantie de transfert des bénéfices et des produits • Garantie du recours à l’arbitrage • Garantie du traitement juste et équitable • Les avantages sont cumulatifs et les acquis inaliénables 20Dr. Achraf AYADI (C) Mai 2015
  21. 21. Pertinence économique du projet de NCI (1) Projet retiré en 2014 • Les priorités de la nouvelle politique d’investissement de la Tunisie posent une question de “positionnement”: – Exemple: “Monter en valeur ajoutée”: – Tourisme: “Création de 21.000 lits supplémentaires” • Maintenir le cap d’un tourisme de masse ? Quid du coût écologique ? Quide de la VA par touriste ? Quid de la montée dans la chaîne de valeur de la distribution (création / prise de contrôle de TO) ?...de la distribution (création / prise de contrôle de TO) ?... – Offshoring: “Croissance renforcée sur les métiers à haut contenu de savoir (BPO traitement de données, R&D, etc.)” • Maintenir le cap d’une dépendance à la sphère IT francophone ? Quid du lien “besoin du marché” et “contenu des programmes” ? Quid du lien “investissements universitaires publics en R&D” et “investissements privés” ? Quid de la politique d’incitation et de valorisation économique des brevets ? Quid de l’infrastructure en Data Centers ?... 21Dr. Achraf AYADI (C) Mai 2015
  22. 22. Pertinence économique du projet de NCI (2) Projet retiré en 2014 • D’abord, projeter l’économie tunisienne dans le temps en terme d’objectifs quantitatifs, le décliner en terme de ressources disponibles et de capacités de réalisation: – Quelle taux de croissance moyen “cible” sur 30 ans ? • Tenir compte de la cyclicité de l’activité économique, de chocs exogènes et endogènes et autres facteurs de ralentissement – Quel taux de chômage “cible” à 10 / 20 / 30 ans ? • Tenir compte de l’évolution démographique et de la répartition des• Tenir compte de l’évolution démographique et de la répartition des diplômés sur les régions / par discipline • Ajuster les investissements publics en R&D et la politique de l’enseignement technique et supérieur – Quel est le coût projeté et actualisé des incitations aux investissements à verser par l’Etat sur 10 /20 / 30 ans ? • Mettre en place des indicateurs de performance quantitatifs et qualitatifs des efforts consentis: “(i) TND versés, créent (j) emplois directs, (k) valeur ajoutée, etc.” 22Dr. Achraf AYADI (C) Mai 2015
  23. 23. De la Gouvernance et de la souveraineté: sommes-nous condamnés ?
  24. 24. Conclure • Les erreurs de Gouvernance économique se paient en souveraineté nationale • Mal gérer la dette, c’est céder sa souveraineté 24Dr. Achraf AYADI (C) Mai 2015 Extrait : Histoire de la Tunisie Contemporaine de Ferry à Bourguiba 1881-1956 par J-F. Martin (Ed. L’Harmattan 2003).
  25. 25. Conclure 25Dr. Achraf AYADI (C) Mai 2015
  26. 26. Merci pour l’aimable attention 26 Sur Facebook: https://www.facebook.com/DrAchrafAyadi Sur Twitter: https://twitter.com/achrafayadi Dr. Achraf AYADI (C) Mai 2015
  27. 27. Annexe 1: Engrenage de l’économie tunisienne 27Dr. Achraf AYADI (C) Mai 2015
  28. 28. Annexe 2: Les 2 cycles de reprise économique 28Dr. Achraf AYADI (C) Mai 2015

×