Chariot

910 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
910
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
4
Actions
Partages
0
Téléchargements
15
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Chariot

  1. 1. Formation Cariste 17 juillet 2013 Bienvenue à tous!!! NOTRE MISSION Répondre avec passion aux besoins grandissants de la clientèle agricole dans le respect de l’environement, des fourniseurs et de nos employés. NOTRE VISION Demeurer votre référence dans le secteur des produits et services agricoles. NOS VALEURS INTÉGRITÉ CONFIANCE RESPECT COURAGE RIGUEUR
  2. 2. Horaire -Horaire de formation complet -Formation théorique - Pourquoi faire un cours de cariste? - Politique de l’entreprise - Composantes des types de chariots élévateurs - Inspection - Sources d’énergie - Principes de stabilité - Règles de conduite - Gerbage et dégerbage, chargement et déchargement - Évaluation écrite P.S. Période de questions ouvertes et échanges après chaque section
  3. 3. Horaire formation complet -Une formation théorique d’une demi-journée incluant un examen écrit; -Une formation pratique d’une demi-journée avec examen pratique.
  4. 4. Pourquoi: Juridiction: L’article 256.3 du RSST « Formation du cariste » stipule que : Un chariot élévateur doit être utilisé uniquement par un cariste ayant reçu : 1° une formation qui porte notamment sur a) les notions de base relatives aux chariots élévateurs ; b) le milieu de travail et ses incidences sur la conduite d'un chariot élévateur ; c) la conduite d'un chariot élévateur ; d) les règles et mesures de sécurité ; La norme ASME B56.1 apporte aussi des précisions à ce sujet. Elle stipule, à l’article 4.19.1, que « Les personnes qui n’ont pas reçu la formation de conducteur de chariot de manutention motorisé peuvent conduire un chariot aux fins de formation seulement et uniquement sous la surveillance directe de l’instructeur. La formation doit se donner loin des autres chariots, des obstacles et des piétons.»
  5. 5. Politique de l’entreprise • Seules les personnes formées et autorisées peuvent utiliser les chariots élévateurs ; • Tout cariste doit avoir au moins 16 ans pour conduire un chariot élévateur et au moins 18 ans si le chariot est utilisé sur un chantier de construction ; • Le chariot élévateur doit être muni d’un dispositif de retenue afin d’éviter au cariste d’être écrasé par la structure en cas de renversement; le cas échéant, ce dispositif doit être maintenu en bon état et être utilisé ; • L’environnement de travail doit être conservé propre, être bien dégagé et suffisamment éclairé ; • Les voies de circulation pour les piétons et les chariots élévateurs doivent être délimitées • Les chariots élévateurs doivent être inspectés et réparés dès que des défectuosités sont signalées ; • La capacité nominale des chariots élévateurs ne doit jamais être dépassée ; • Le déplacement de la remorque lors des opérations au quai de chargement et de déchargement doit être supervisé ; • Pour circuler dans les emplacements dangereux, seuls les chariots élévateurs approuvés peuvent être utilisés ; • Le levage d’un travailleur à l’aide d’un chariot élévateur est interdit.
  6. 6. Composante des chariots-élévateurs -Vérin d’élévation et vérin d’inclinaison
  7. 7. Composante des chariots-élévateurs
  8. 8. Inspection - Plaque signalétique apposée par le fabricant. L’équipement de préhension (à l’exclusion de la rallonge de fourche) doit également comporter une plaque signalétique. - Le modèle et le numéro de série du chariot; - Le poids approximatif du chariot ; - L’indication de la norme de fabrication ; - Le type de chariot ; - La capacité et le centre de charge ; - L’équipement de préhension ? - La liste de vérification : - Fuite hydraulique ; - Frein ; - Signal sonore ; - Moyen de retenue ; - Niveau d’énergie.
  9. 9. Principe de stabilité
  10. 10. Principe de stabilité
  11. 11. Principe de stabilité
  12. 12. Principe de stabilité
  13. 13. Règles de conduite - Les voies d’accès aux bâtiments et les passages réservés aux piétons doivent être : a) en bon état et dégagés ; b) entretenus de façon que leur surface ne soit jamais glissante ; c) à l’abri des risques de chutes d’objets ou de matériaux ; d) bien éclairés. - L’empilage du matériel doit s’effectuer de façon que les piles ne gênent pas : a) la propagation de la lumière du jour ou de la lumière artificielle ; b) le fonctionnement des machines et autres installations ; c) la circulation dans les voies de circulation, les escaliers, les ascenseurs et près des portes ; d) l’accès aux panneaux électriques ; e) l’accès aux équipements d’urgence ; - La distance entre une pile et une tête d’extincteur automatique ne doit pas être inférieure à 450 mm. - Aucun matériel ne doit être empilé contre les parois ou les cloisons des bâtiments sans qu’on se soit préalablement assuré que celles-ci peuvent résister à la pression latérale. - Le matériel ne doit pas être empilé à une hauteur telle que la stabilité de la pile soit compromise. - Les emplacements dangereux doivent être identifiés. - Les zones de travail doivent être suffisamment ventilées.
  14. 14. Règles de conduite -Il faut circuler avec la fourche incliné vers l’arrière et élevé du sol de plus de 15 cm -Pour prendre un virage serré, il faut ralentir et annoncer sa présence -Pour passer une porte, il faut ralentir et annoncer sa présence -Droit de refus lorsque vous jugé que c’est dangereux -Lorsque le chariot n’est pas en utilisation : placer les fourches à plat, éteindre le moteur, prendre la clé et mettre le frein. -Cause de versement: - la vitesse excessive, - la conduite avec les fourches hautes (avec ou sans charge), - les virages brusques, - la circulation sur une surface irrégulière, sur un sol glissant ou sur un plan incliné.
  15. 15. Évaluation - Vrai ou faux mettre : V= Vrai F= faux Vous avez 1 heure

×