S2-informatique

2 455 vues

Publié le

Publié dans : Formation
0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
2 455
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
45
Actions
Partages
0
Téléchargements
99
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

S2-informatique

  1. 1. Méthode MERISE Pr. Z.Rejouani La méthode MERISE est une méthode de conception et de développement de système d’information. L’utilité de la méthode Merise consiste sur la séparation des données. La méthode MERISE est basée sur le MCD (modèle conceptuel de données) nommé aussi schéma entité-association 1 MCD (Modèle Conceptuel de données) 1.1 Entité et associations Une entité est une population d’individus homogènes. Par exemple les produits ou les articles vendus par une entreprise peuvent être regroupé dans une même entité Articles, car un article à un autre les informations ne changent pas de nature (à chaque fois il s’agit de la désignation, du prix unitaire, etc.). Par contre, les articles et les clients ne peuvent pas être regroupés : leurs informations ne sont pas homogènes (un article ne possède pas d’adresse et un client ne possède pas de prix unitaire). Il faut donc leur réservé un deux entités distinctes : l’entité Articles et l’entité Clients 1.2 Associations Une association est une liaison qui a une signification précise entre plusieurs entités. Dans l’exemple précédent, l’association Commander est une liaison évidente entre les entités Articles et Clients, ainsi l’association Livrer établit le lien entre les entités Articles et Fournisseurs 1.3 Les attributs (caractéristiques ou propriétés) et identifiants Un attribut est une propriété d’une entité ou d’une association (pas d’une relation). Chaque individu d’une entité doit êtreidentifiable de manière unique. REMARQUE : -Une entité possède au moins un attribut (propriété) c’est son identifiant. -Une association peut être dépourvu d’attribut (donc pas d’identifiant) -Une relation ne possède aucun attribut - Identifiant = Numéro = Code 1.4 Les cardinalités La cardinalité d’un lien entre une entité et une association précise le minimum et le maximum de fois qu’un individu de l’entité peut être concerné par l’association Par exemple : un client a au moins commandé un article et peut commander n articles (n : plusieurs), tant dis qu’un article peut être commandé entre 0 et n fois Explication : une cardinalité de 1 doit se justifier par le fait que les individus de l’entité en question ont besoin de l’association pour exister (un client n’existe pas avant d’avoir commandé quoique ce soit, donc la cardinalité minimale de l’entité clients dans l’association commander est 1). Ceci dit, la disscussion autour d’une cardinalité minimale 0 et 1 n’est vraiment intéressante que lorsque la cardinalité maximale est 1. Nous verrons en effet lors de la traduction vers un MPD, que lorsque la cardinalité maximale est n, nous ne pouvonspas faire la différence entre une cardinalité minimale de 0 et une cardinalité minimale de 1.
  2. 2. Méthode MERISE Pr. Z.Rejouani La seule difficulté pour établir correctement les cardinalités est de poser les question dans le bon sens. Autour de l’association commander, par exemple : - coté clients, la question est « un client peut commander combien d’articles ? » et la réponse est entre 1 et n (plusieurs). -coté articles, la question est « un article peut être commandé par combien de clients ? et la réponde est entre 0 et n. Exemple 222 2 MPD (Modèle Physique de données) il existe trois règles essentielles pour transformer le MCD vers le MPD : Règle 1 est de type 1 : 1 c.à.d. le maximum des cardinalités de l’entité1 à gauche est 1 et celle à droite est 1. Client -Id_Client -Nom -Prénom -Adresse Commander -Quantité commandée -date commande Articles -N°articles -Désignation -Pris unitaire -….. Fournisseurs -Code Fournisseur -Nom -Prénom -Adresse Livrer -Quantité livrée -date livraison 1,n 0,n 1,n 1,n Entité 1 -ID_Entité1 Entité 2 ID_Entité1Association ou Relation 0,1 1,1 0,1 1,1 MCD
  3. 3. Méthode MERISE Pr. Z.Rejouani • Règle N°2 est de type 1 : n Entité 1 -ID_Entité1 -ID_Entité2 Entité 2 -ID_Entité2 MPD Entité 1 -ID_Entité1 Entité 2 -ID_Entité2 MCD Association ou Relation 0,n 1,n n,n 0,1 1,1 Entité 1 -ID_Entité1 -ID_Entité2 Entité 2 -ID_Entité2 -ID_Entité1 MPD
  4. 4. Méthode MERISE Pr. Z.Rejouani Règle N°3 est de type n : n Entité 1 -ID_Entité1 Entité 2 -ID_Entité2 Association -ID_Entité1 -ID_Entité2 MPD Entité 1 -ID_Entité1 Entité 2 -ID_Entité2 MCD Association ou Relation 0,n 1,n n,n 0,n 1,n n,n

×