l’Actionuniversitaire                     ❚ LE JOURNAL DE L’UNION NATIONALE INTER-UNIVERSITAIRE ❚ N°224 ❚ mars 2003 ❚ 2 Eu...
Communiqué de Presse                                                       Le recteur de Paris                            ...
Communiqué de Presse                                                             L’autonomie au                           ...
PublicationJurisJournal                                                                         ment avec                 ...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Action universitaire - mars 2003

367 vues

Publié le

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
367
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
9
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Action universitaire - mars 2003

  1. 1. l’Actionuniversitaire ❚ LE JOURNAL DE L’UNION NATIONALE INTER-UNIVERSITAIRE ❚ N°224 ❚ mars 2003 ❚ 2 Euros ❚❚ Universités / entreprisesEnfin des initiatives crédibles L uc FERRY, Xavier DAR- COS et Renaud DUTREIL également dans la formation des futurs enseignants, devrait consti- du travail, dans la définition des parcours pédagogiques.ont signé le 6 mars un protocole tuer une véritable révolution cul-d’accord entre le Ministère de la turelle au sein de l’Education Ne pas oublier l’ensei-Jeunesse et de l’Education Nationale. gnement supérieurNationale et le Secrétariat d’Etataux PME afin de « L’UNI a souhaité quedévelopper l’esprit cette mobilisation end’entreprise ». faveur du développe- ment de « la créativitéFaciliter l’insertion et de nouvelles aptitu-professionnelle des des des jeunes » trou-jeunes, quel que soit ve également une tra-leur niveau de sortie duction dans l’ensei-d’études, est très gnement supérieur où,longtemps resté un plusieurs annéesvœu pieux. En rap- durant, un esprit «prochant l’Ecole et le anti-entreprise » a insi-monde de dieusement mais cons-l’Entreprise, les tamment été alimentéministres lèvent enfin par une gauche aveu-un véritable tabou. glée par son idéologie.L’UNI s’est réjouit Elle a demandé auxque ces derniers ministres que les uni-aient pris la mesure versités soient inté-du problème que constitue l’inté- Les « organisations professionnel- grées à ce protocole et puissentgration des jeunes au monde du les et les réseaux d’appui à la créa- signer des accords avec les parte-travail et y apportent des répon- tion d’entreprise » soient pour une naires économiques locaux.ses appropriées. fois largement associés à ce dispo- sitif par le biais des conventionsL’intégration de modules de sen- qui seront signées au niveau natio-sibilisation et de valorisation de nal ou local. C’est enfin la prise enla place de l’entreprise à la fois compte des réalités économiques,dans les cursus scolaires mais et notamment de l’état du marché UNI - LA DROITE UNIVERSITAIRE - 8, rue de Musset - 75016 Paris - + 01.45.25.34.65 - fax. : 01.45.25.51.33 Directeur de la publication : J. Rougeot - CPPAP 51358 - dépôt légal premier trimestre 2003L’action universitaire - page 1
  2. 2. Communiqué de Presse Le recteur de Paris s’oppose à la « dérive Les 10 premières mesures communautariste » contre le communautarisme Au lendemain des annonces faîtes par Luc Ferry Ministre de laJeudi 27 février, à l’occasion la création d’une commission Jeunesse, de l’Education Nationaled’une conférence de presse, Luc associant l’administration cen- et de la Recherche et XavierFerry (Ministre de la jeunesse de trale à des personnalités quali- Darcos, Ministre délégué à l’Enseignement Scolaire présentantl’éducation nationale et de la fiées et espère que leurs travaux dix propositions pour lutter cont-recherche) et Xavier Darcos se traduiront rapidement en re le communautarisme à l’école(Ministre délégué à l’enseigne- actes. et dans les universités.mentscolai- Maurice Quénet, recteur der e ) l’Académie de Paris a, dans uneo n t interview, datée du 3 mars, accor-réaf- dée au FIGARO, rappellé sonfirmé inquiétude face à la montée desl e s violences discriminatoires à Parisprin- « qu’il s’agisse d’injures verbalescipes ou de propos que l’on retrouve jusque dans les copies et que l’onde la pensait disparus » et a manifestélaïcité sa volonté de ne pas laisser s’ins-répu- taller « une dérive communauta-blicai- riste ».n e ,contre Après les prises de position desles dérives communautaristes Depuis quelques semaines, l’UNI principaux responsables poli-qui se développent dans les éco- fait signer sur l’ensemble des tiques sur cette question, lales et les universités. campus français un appel pour déclaration du recteur de Paris estL’UNI (droite universitaire) se sauver « l’université laïque et bien le signe d’une volonté com-félicite de la fermeté des minist- républicaine ». Le succès de mune de l’ensemble des respon-res sur cette question et de la cette campagne témoigne de l’in- sables en charge de l’éducation de faire partout respecter le prin-volonté de prendre « une série quiétude mais aussi de la mobi- cipe de laïcité.de mesures concrètes d’applica- lisation des étudiants sur cetion immédiate ». sujet. En espérant que ces propos cons-Les consignes de fermeté adres- Dans le cadre des futures tituent la mise en œuvre de lasées aux recteurs, la mobilisa- consultations annoncées par le volonté affichée par le pouvoirtion de l’ensemble des direc- ministère, l’UNI veillera donc à exécutif car, c’est l’unité et lations du ministère, la mise en ce que les problèmes spécifiques cohésion de notre pays qui sontplace de cellules de veille et la à l’enseignement supérieur ne en jeu. Le développement durédaction d’un bilan des inci- soient pas oubliés (développe- communautarisme sous toutes sesdents signalés sont autant de ment de salles de prières illéga- formes n’ayant pour conséquencemesures susceptibles de respon- les dans l’enceinte même des inéluctable que le morcellementsabiliser l’ensemble des acteurs universités, demandes de droits de la France.de l’enseignement face à ce pro- spécifiques, etc ...)blème.L’UNI se réjouit, par ailleurs, de page 2 - L’action universitaire
  3. 3. Communiqué de Presse L’autonomie au coeur de la réformeHalte au droit d’asile dans les Dans le cadre des consultationsuniversités pour les dealers ! organisées par le Ministère de l’Education Nationale sur le thèmeL’université Sorbonne Nouvelle est, depuis quelques mois, le théâtre d’untrafic de drogues en tous genres et ce, au vu et au su de tous y compris de l’autonomie des universités, l’UNIdes autorités universitaires. Lundi 3 mars, la police a rendu public ledémantèlement d’un réseau de dealers agissant au sein même de la facul- a été reçue, vendredi 28 février, parté de Censier. les conseillers de Luc FERRY. CetteL’UNI (droite universitaire) regrette que l’université soit devenue un asile rencontre portait sur la présentationpour ces trafiquants qui, en plus de « monter » leur petit commerce, font de l’avant projet de loi annoncé lerégner un véritable climat de terreur, usant au besoin de menaces à lafois à l’encontre des étudiants et du personnel. jour même par le Premier Ministre,Pour l’UNI, cette affaire met en lumière la limite de la tradition d’« uni- qui clôturait les Assises des Libertésversité sanctuaire » qui empêche toute intervention des forces de police.Cette règle, selon laquelle seul le Président peut avoir recours à la force Locales à Rouen, visant à accroîtrepublique dans l’enceinte de l’université, constitue une entrave dans le tra- l’autonomie des universités.vail de la police. Elle a souvent pour effet de faire de certaines universi-tés des zones de non droit où toutes les dérives (trafics en tous genres,violences physiques et verbales) sont permises ou d’en transformer d’au-tres en « coffee shops ». Elle a été l’occasion pour l’UNI d’ex- poser sa vision de l’autonomie deLa médiatisation de cette affaire risque de donner des idées aux dealersqui cherchent un havre de paix pour leurs activités. C’est pourquoi, l’UNI universités qui, selon elle, doit avoiren appelle au ministre de l’Education Nationale afin que des mesures pour seul objectif de donner la pos-immédiates soient prises pour lever la « franchise universitaire » dans lesaffaires de mœurs et de stupéfiants. La législation doit permettre l’exer- sibilité aux universités de mettre encice de l’autorité publique dans les établissements d’enseignement supé- place des formations plus en adé-rieur notamment dans les cas de flagrant délit afin de garantir la sécuri-té et les droits des étudiants. quation avec le marché du travail et d’assurer ainsi une meilleure inser- tion professionnelle des étudiants.Retrouvez toute l’actualitédes universités sur : L’UNI a, en cela, reçu quelques assu- rances de la part du cabinet du ministre. Elle a également été l’occa- sion pour l’UNI de rappeler que http://www.uni.asso.fr cette autonomie donnée aux univer- sités ne doit pas être le prétexte à casser la cadre national des diplô- mes, seul garant de leur qualité. page 3 - L’action universitaire
  4. 4. PublicationJurisJournal ment avec les insipides et l’ensemble de la société et récurrents reportages sur la qui a fait l’objet d’une prochaine soirée étudiante publicité importante avec la ou sur le dernier CD à la préparation des projets de mode. loi « sécurité intérieure » et « justice ». Enfin, par l’objectif qu’il Le Jurisjournal vous propo- poursuit, celui de traiter les se également de retrouver informations qui pourraient de nombreuses rubriques être utiles à la formation et plus proches de vos préoc- à l’information des étu- cupations d’étudiants diants. Plus qu’un magazine comme, par exemple, une « étudiant, le Jurisjournal fiche métier » qui vous souhaite vous apporter un donne des éléments pra- éclairage aussi érudit que tiques sur les métiers possible sur l’actualité mais comme sur les modalitésNouveau venu dans le pay- également sur des sujets, d’accès à cette profession.sage déjà chargé des maga- peut-être moins connus,zines destinés aux étu- touchant à des problèmesdiants, le Jurisjournal se de droit mais également àveut atypique. D’abord par tout sujet de société quison objet. C’est en effet la aura retenu notre attention. Pour commander :première fois qu’un journals’adresse exclusivement aux Ecrivez à JurisJournalétudiants en droit et en Le dossier de ce premiersciences politiques avec une numéro est conforme à cet 8 rue de Mussetvocation pédagogique. esprit. Il portera sur le pro- 75 016 ParisEnsuite par son contenu. blème de la délinquance desLes thèmes traités par le mineurs qui, au-delà desjournal trancheront nette- seuls pénalistes, concerne l’Action Nom : . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Prénom : . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . universitaire LE JOURNAL DE L’UNION NATIONALE INTER-UNIVERSITAIRE Adresse : . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Code Postal : . . . . . . . . . . Ville : . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Tél. : . . . . . . . . . . 8, rue de Musset 75016 Paris Profession : . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Etablissement : . . . . . . . . . . . . . . . . . . ✆ 01.45.25.34.65 ❏ désire s’abonner à l’Action universitaire 38 euros (un an) fax : 01.45.25.51.33 ❏ désire souscrire un abonnement de soutien à partir de 230 euros : . . . . ❏ désire soutenir financièrement l’UNI et verse : ❏ 300 euros ❏ 500 euros ❏ 1.000 euros ❏ . . . . . . . euros Imprimé par nos soins ❏déclare adhérer à l’UNI 35 euros (lycéens 5 euros, étudiants 10 euros, membre bienfaiteur 100 euros, cotisation de soutien à partir de 200 euros) CCP 30 075 33 Y Orléans La Source Date et signature : page 4 - L’action universitaire

×