Modulo control-doc-technique-atlantic-guillot

5 046 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
5 046
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
11
Actions
Partages
0
Téléchargements
15
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Modulo control-doc-technique-atlantic-guillot

  1. 1. DOCUMENTATION TECHNIQUE MODULO CONTROL CHAUDIÈRE INOX GAZ À CONDENSATION MODULANTE Bas NOx 8 modèles de 116 à 450 kW
  2. 2. MODULO CONTROL SOMMAIRE GÉNÉRALITÉS SUR LA MODULO CONTROL 2 Présentation Rendements 2 4 CARACTÉRISTIQUES 6 Caractéristiques techniques et Encombrement Implantation 6 - 11 12 RÉGULATION 13 Équipement standard Équipements optionnels Installation avec une seule chaudière Installation avec cascade chaudières Régulations secondaires 14 16 19 21 24 RACCORDEMENTS 26 Hydraulique Schémathèque Électrique Gaz Fumées 26 30 41 44 47 L’INSTALLATION 50 Entretien Vues éclatées Prestations de service Garantie 50 51 56 58 1
  3. 3. PRÉSENTATION Principales caractéristiques La gamme des Modulo Control se compose de huit modèles de 116 kW à 450 kW. Ces chaudières sont toutes classées CONDENSATION au sens de la Directive Rendement. Tous ces générateurs sont conformes aux Directives de la Communauté Européenne, Basse Tension 73/23/CEE, Compatibilité Électromagnétique 89/336/CEE, Rendement 92/42/CEE et Appareils à Gaz 90/396/CEE. Description Les Modulo Control sont équipées d’un brûleur gaz, à pré-mélange total (catégorie B 23), modulant. Le taux de modulation en puissance est de 25 % à 100 % pour les modèles 116 à 180, 330, 390 et 450. Elles sont conçues pour fonctionner au gaz naturel, en basse pression (en moyenne pression, prévoir un détendeur proposé optionnellement). Construction • La chaudière se compose d’un échangeur cylindrique constitué de deux nappes de tubes lisses en inox. Un ensemble de chicanes vient le compléter pour augmenter l’échange. L’ensemble des parois en contact avec les gaz brûlés est entièrement en inox pour accepter la condensation en toute sécurité. • La conception tout inox de la chaudière supprime toute contrainte de température de retour d’eau minimale. Deux portes latérales, facilement dégondables, permettent l’accès à l’échangeur ainsi qu’à l’ensemble des accessoires électriques et gaz en partie supérieure. Brûleur • Les Modulo Control sont fournies avec un brûleur à pré-mélange total, vertical, modulant et Bas NOx (classe 5 selon EN 656). • La géométrie du brûleur est spécialement étudiée pour obtenir un ensemble de flammes courtes et uniformes tout le long de la grille de répartition. Un échangeur à tubes d’eau, placé autour du brûleur, refroidit la flamme 2 pour l’obtention de faibles taux de NOx. La gestion de la combustion est entièrement gérée et contrôlée par le micro-processeur intégré dans la chaudière. • Le système à ratio air-gaz et l’ensemble ventilateur Venturi assurent une qualité de combustion constante et un bon fonctionnement même avec une faible pression de gaz.
  4. 4. • Corps de chaudière isolé thermiquement, avec 60 mm de laine de verre • Potence facilitant l’extraction du brûleur pour son entretien (Modulo Control M 220 à M 450) • Échangeur constitué de deux nappes de tubes lisses inox • Un clapet anti-retour à monter • Brûleur modulant, à pré-mélange total pour gaz naturel basse pression, 20 mbar ou 25 mbar ou moyenne pression 300 mbar MODULO CONTROL Détail de la fourniture • Un siphon pour l’évacuation des condensats • Ligne gaz avec vanne à ratio air/gaz et filtre gaz • Filtre à air • Tableau de commande comprenant : - un interrupteur général - un porte fusible à tiroir - deux prédécoupes pour la mise en place de deux régulateurs 96 x 96 ou d’un régulateur 144 x 96 - une interface client avec écran LCD rétro éclairé et dix touches pour la programmation, le paramétrage et la lecture des informations sur l’état de la chaudière • Un collier de purge sur la sortie fumées avec joints pour les modèles 220 et 270 • Un jeu de 3 pieds de mise à niveau • Deux anneaux de levage • La chaudière est livrée en standard pour une pression de service de 4 bar pour les puissances < 200 kW et de 6 bar pour les puissances > 200 kW. • La mise en service de la chaudière est incluse dans le prix. LIVRAISON • La chaudière est livrée montée après avoir été essayée et testée en usine, sous film thermo-rétracté avec caisse claire-voie et deux rails de bois sur l’arrière pour le transport éventuel dans un escalier. • Transformateur d’isolement • Contre-brides avec joint et boulons pour le modèle 220 Gestionnaire de combustion Brûleur modulant Emplacement régulateur cascade et secondaire Filtre à air Interface client Chambre de pré-mélange total Corps de chauffe bi-nappes constitué de tubes lisses en inox Foyer Brûleur à très grande surface de combustion et refroidi par irrigation 3
  5. 5. RENDEMMENTS Rendement utile Modulo Control Les rendements utiles varient en fonction du taux de charge en puissance et de la température de retour d’eau à la chaudière. Vous trouverez ci-après les rendements détaillés pour quelques modèles de Modulo Control. Chaque courbe correspond à un taux de charge en % de puissance chaudière 112 Charge 25 % Charge 50 % Charge 75 % Rendement utile en % PCI 110 MODULO CONTROL M 116 Charge 100 % 108 106 104 102 100 98 96 94 20 30 40 50 60 Température eau de retour oC MODULO CONTROL M 270 Charge 40 % Charge 65 % Charge 85 % Rendement utile en % PCI 110 108 106 104 102 100 98 96 94 Charge 100 % 92 20 30 40 50 60 Température eau de retour oC 112 Charge 25 % Charge 50 % Charge 75 % Charge 100 % Rendement utile en % PCI 110 MODULO CONTROL M 390 108 106 104 102 100 98 96 94 20 30 40 50 o Température eau de retour C Le rendement d’exploitation annuel peut atteindre, selon les modèles, jusqu’à 109,6 % sur PCI, pour un régime d’eau 40 °C - 30 °C, selon la norme DIN 4702/8. 4 60
  6. 6. Modèles Modulo Control M 116 à M 180 M 220 à M 270 M 330 à M 450 Pertes à l’arrêt en W 184 173 MODULO CONTROL Pertes à l’arrêt pour un ∆T = 30K 251 Gestionnaire brûleur LMU • L’intégration d’un gestionnaire électronique du brûleur dans le tableau de commande permet de piloter la modulation et la régulation de puissance du brûleur du générateur. Le mode de régulation est déterminé par les éléments raccordés à la chaudière. La consigne de température départ peut être : - affichée directement au tableau de bord, - obtenue à partir de la mesure de la température extérieure et de la programmation d’une pente caractéristique du circuit de chauffe (sonde extérieure optionnelle raccordée au LMU), - obtenue à partir d’une consigne externe, provenant des régulations de l’installation, et reçue par l’intermédiaire du bus LPB (protocole SIEMENS) ou d’un signal 0 à 10 V ou 4 à 20 mA (interface optionnelle raccordée au LMU). Le gestionnaire de brûleur assure, par ailleurs, les tâches de surveillance suivantes : - coffret de sécurité brûleur, - contrôle séquence fonctionnement brûleur, - asservissement du ventilateur, - protection de la chaudière, - thermostat de sécurité à 2 niveaux, mécanique et électronique, - contrôle du débit d’irrigation, - mise hors gel de la chaudière. Le système LMU intègre d’origine la possibilité de piloter des circuits secondaires simples, un circuit chauffage direct et un circuit de production d’eau chaude sanitaire. De plus, deux pré-découpes sur le tableau de bord sont prévues pour recevoir des régulations optionnelles pour la gestion de cascade chaudières. 5
  7. 7. CARACTÉRISTIQUES CARACTÉRISTIQUES TECHNIQUES MODULO CONTROL M 116, M 145 ET M 180 Pieds réglables de 38 à 50 mm Vue de face Désignation Unités Classement selon Directive Rendement 92/42/CEE Puissance utile maxi à 80 °C/60 °C Puissance utile mini à 80 °C/60 °C Puissance utile maxi à 40 °C/30 °C Puissance utile mini à 40 °C/30 °C Rendement à 100 % de charge pour eau à 80 °C/60 °C Rendement à 30 % de charge à température eau retour 30 °C Poids à vide Contenance en eau Pertes de charge sur l’eau pour un ∆T de 20K Débit pour un ∆T de 20K kW kW kW kW % PCI % PCI kg L daPa m3/h Température maxi d’utilisation eau °C Débit de gaz pour du G 20* Pression nominale gaz G 20 Débit de gaz pour du G 25* Pression nominale gaz G 25 Évacuation produits de combustion Type Débit massique des fumées NOx réf moyen pondéré Classe NOx selon NF EN 656 Puissance électrique absorbée Tension électrique Pression de service m3/h mbar m3/h mbar * à 15°C et 1013 mbar 6 g/s mg/kWh W V bar Vue de côté M 116 M 145 M 180 Condensation 116 29,9 126,8 34,7 95,7 109,3 220 66 850 5 85 (réglage usine 80 °C) 12,9 20 15 25 Condensation 145 38,3 157,6 42,1 94,5 107,9 230 70 1050 6,2 85 (réglage usine 80 °C) 16,4 20 19,1 25 cheminée B 23 66,3 36 5 440 230 V 50 Hz 4 Condensation 180 45,6 194,8 52,4 94,8 109,2 235 74 1350 7,7 85 (réglage usine 80 °C) 20,3 20 23,6 25 M26/34 B 23 81,4 51 5 460 B 23 52,1 35 5 420 4 4
  8. 8. ENCOMBREMENT 1 2 3 4 5 7 8 9 B U 1 7 - Ø Ø Ø Ø Ø Ø Ø Ø alimentation gaz intérieur sortie fumées évacuation condensats piquage vidange piquage purge piquage départ piquage retour piquage soupape CARACTÉRISTIQUES A MODULO CONTROL M 116, M 145 ET M 180 8 D E Q F H 2 3 5 S C 9 4 R Vue de dessus Vue arrière DIMENSIONS (en mm) Diamètre chaudière Entraxe piquages Hauteur vidange Hauteur siphon (condensats) Hauteur sortie fumées Hauteur piquage retour Hauteur piquage départ Position sortie fumées Position sortie condensats Position vidange Hauteur totale Position piquages départ/retour Alimentation gaz Sortie condensats Alimentation gaz Position avant chaudière Alimentation gaz Ø alimentation gaz Ø intérieur sortie fumées Ø d’évacuation condensats Ø piquage vidange Ø piquage purge Ø piquage départ Ø piquage retour Ø piquage soupape Repères M 116 M 145 M 180 ØA 692 416 42 206 540 960 1310 511 558 388 1561 511 380 115 18 364 249 1” 153 PVC 32 1” 1/2” 2” 2” 1” 692 416 42 206 632 1050 1400 511 558 388 1651 511 380 115 18 364 249 1” 153 PVC 32 1” 1/2” 2” 2” 1” 692 416 42 206 705 1125 1475 511 558 388 1726 511 380 115 18 364 249 1” 180 PVC 32 1” 1/2” 2” 2” 1” B C D E F H l J K N P Q R S T U ➀ ➁ ➂ ➃ ➄ ➆ ➇ ➈ 7
  9. 9. CARACTÉRISTIQUES CARACTÉRISTIQUES TECHNIQUES MODULO CONTROL M 220 ET M 270 Pieds réglables de 38 à 50 mm Vue de face Désignation Unités Classement selon Directive Rendement 92/42/CEE Puissance utile maxi à 80 °C/60 °C Puissance utile mini à 80 °C/60 °C Puissance utile maxi à 40 °C/30 °C Puissance utile mini à 40 °C/30 °C Rendement à 100 % de charge pour eau à 80 °C/60 °C Rendement à 30 % de charge à température eau moyenne 40 °C Rendement à 30 % de charge à température eau retour 30 °C Poids à vide Contenance en eau Pertes de charge sur l’eau pour un ∆T de 20K Débit pour un ∆T de 20K kW kW kW kW % PCI % PCI % PCI kg L daPa m3/h Température maxi d’utilisation eau °C Débit de gaz pour du G 20* Pression nominale pour gaz G 20 Débit de gaz pour du G 25* Pression nominale pour gaz G 25 Évacuation produits de combustion Type Débit massique des fumées NOx réf moyen pondéré Classe NOx selon NF EN 656 Puissance électrique absorbée Tension électrique Pression de service m3/h mbar m3/h mbar * à 15°C et 1013 mbar 8 g/s mg/kWh W V bar Vue de côté M 220 M 240 Condensation 220 85,9 239,5 94,8 93,4 106,7 340 90 970 9,5 85°C (réglage usine 80 °C) 25,4 20 29,5 25 cheminée B 23 103,9 37 5 580 230 V 50 Hz 6 Condensation 270 105,7 293,4 116,9 94,1 105,7 370 115 1400 11,6 85°C (réglage usine 80 °C) 31,1 20 36,1 25 cheminée B 23 126,8 33 5 635 230 V 50 Hz 6
  10. 10. A MODULO CONTROL M 220 ET M 270 1 2 3 4 7 8 9 B U 1 7 - Ø Ø Ø Ø Ø Ø Ø alimentation gaz intérieur sortie fumées évacuation condensats piquage vidange piquage départ piquage retour piquage soupape H 8 Q F 2 1 CARACTÉRISTIQUES ENCOMBREMENT E 9 4 clapet anti-retour sur modèle 220-270 C R S Vue arrière DIMENSIONS (en mm) Diamètre chaudière Entraxe piquages Hauteur vidange Hauteur siphon (condensats) Hauteur sortie fumées Hauteur piquage retour Hauteur piquage départ Position sortie fumées Position sortie condensats Position vidange Hauteur totale Position piquages départ/retour Alimentation gaz Sortie condensats Alimentation gaz Position avant chaudière Alimentation gaz Ø alimentation gaz Ø intérieur sortie fumées Ø d’évacuation condensats Ø piquage vidange Ø piquage départ Ø piquage retour Ø piquage soupape 20 mm D 3 Vue de dessus Repères M 220 M 240 ØA 753 466 36 172 580 1241 1441 502 583 502 1718 505 380 100 45 410 285 1 1/4” 200 PVC 32 1” 2 1/2” 2 1/2” 1” 753 466 36 172 654 1390 1590 502 583 502 1867 505 380 100 45 410 285 1 1/4” 200 PVC 32 1” 2 1/2” 2 1/2” 1” B C D E F H I J K N P Q R S T U ➀ ➁ ➂ ➃ ➆ ➇ ➈ 9
  11. 11. CARACTÉRISTIQUES CARACTÉRISTIQUES TECHNIQUES MODULO CONTROL M 330, M 390 ET M 450 Structure d’aide à l’entretien du brûleur* N Z P I Pieds réglables de 38 à 50 mm T K J * Accessoire fourni non monté et hors plan Vue de face Vue de côté Modulo Control Désignation Classement selon Directive Rendement 92/42/CEE Puissance utile maxi à 80 °C/60 °C Puissance utile mini à 80 °C/60 °C Puissance utile maxi à 40 °C/30 °C Puissance utile mini à 40 °C/30 °C Rendement à 100 % de charge pour eau à 80 °C/60 °C Rendement à 30 % de charge à température eau retour 30 °C Poids à vide Contenance en eau Pertes de charge sur l’eau pour un ∆T de 20K Unités kW kW kW kW % PCI % PCI kg L daPa Température maxi d’utilisation eau °C Débit de gaz pour du G 20* Pression nominale pour gaz G 20 Débit de gaz pour du G 25* Pression nominale pour gaz G 25 Évacuation produits de combustion Type Débit massique des fumées NOx réf moyen pondéré Classe NOx selon NF EN 656 Puissance électrique absorbée Tension électrique Pression de service m3/h mbar m3/h mbar * à 15°C et 1013 mbar 10 g/s mg/kWh W V bar M 330 M 390 M 450 Condensation 330 84 349,7 92,4 95,1 108,4 440 162 920 85 (réglage usine 80 °C) 36,9 20 42,9 25 cheminée B 23 150,6 32 5 620 230 V 50 Hz 6 Condensation 390 102 420,2 112,2 95,5 108,4 475 176 1150 85 (réglage usine 80 °C) 43,9 20 51,1 25 cheminée B 23 179 29 5 640 230 V 50 Hz 6 Condensation 450 118 95,3 106 525 190 1480 85 (réglage usine 80 °C) 50 20 58,1 25 cheminée B 23 204 23 5 820 230 V 50 Hz 6
  12. 12. A MODULO CONTROL M 330, M 390 1 2 3 4 5 6 7 8 B 2 U 1 - Ø Ø Ø Ø Ø Ø Ø Ø piquage gaz piquage départ piquage retour manchon soupape évacuation condensats piquage vidange sortie fumées piquage purge 3 E Q F H 7 CARACTÉRISTIQUES ENCOMBREMENT D 4 S 8 C 5 R 6 Vue de dessus Vue arrière Modulo Control DIMENSIONS (en mm) Diamètre chaudière Entraxe piquages Hauteur vidange Hauteur siphon (condensats) Hauteur sortie fumées Hauteur piquage retour Hauteur piquage départ Position sortie fumées Position sortie condensats Position vidange Hauteur totale Position piquages départ/retour Alimentation gaz Sortie condensats Alimentation gaz Position avant chaudière Alimentation gaz Hauteur sous plafond (hors pieds de mise à niveau) Ø alimentation gaz Ø piquage départ Ø piquage retour Ø piquage soupape Ø évacuation condensats Ø vidange Ø intérieur sortie fumées Ø piquage purge Repères M 330 M 390 M 450 ØA 877,5 597 38,5 183 550 1242 1542 610 666 430 1700 610 428 100 33 474 206 2250 1”1/4 3” 3” 1”1/4 PVC 32 1” 250 1/2” 877,5 597 38,5 183 837 1387 1687 610 666 430 1845 610 428 100 33 474 206 2550 1”1/4 3” 3” 1”1/4 PVC 32 1” 250 1/2” 877,5 597 38,5 183 837 1532 1832 610 666 430 1990 610 431 100 100 474 206 2850 1”1/4 3” 3” 1”1/4 PVC 32 1” 250 1/2” B C D E F H I J K N P Q R S T U Z ➀ ➁ ➂ ➃ ➄ ➅ ➆ ➇ 11
  13. 13. IMPLANTATION Manutention et implantation en chaufferie Les chaudières Modulo Control sont livrées par camion sur le chantier. Le déchargement et la manutention sont à la charge du client. Deux anneaux de levage, sur la partie supérieure de la chaudière, permettent de la soulever et de la transporter sans problème. Accès difficile en chaufferie Si les cotes sont trop importantes pour le passage de porte, on peut démonter certains éléments, jaquettes, caisson d’air et ligne gaz en partie supérieure, afin de réduire les dimensions aux valeurs suivantes : DIMENSIONS en mm Modèles M 116 M 180 M 220 M 270 M 330 M 390 M 450 1561 600 Hauteur mini Largeur mini M 145 1651 600 1726 600 1638 660 1787 660 1700 785 1845 785 1990 785 Mise en place Les chaudières sont équipées de trois pieds de mise à niveau dont le réglage varie de 38 mm au minimum à 50 mm au maximum. B Des dégagements suffisants doivent être respectés pour faciliter les interventions sur la chaudière. A C NOTA De plus, les dimensions de la chaufferie seront conformes aux spécifications du DTU 65-4. Chaudière vue de dessus (portes ouvertes) DIMENSIONS en mm Modèles A B C M 116 M 145 M 180 M 220 M 270 M 330 M 390 M 450 436 1525 397 436 1525 397 436 1525 397 460 1640 425 460 1640 425 532,5 1908 496,6 532,5 1908 496,6 532,5 1908 496,6 Au-dessus de la chaudière, un espace libre de tout obstacle doit être conservé pour la visite et le nettoyage du brûleur. Les chaudières ne doivent pas être installées sur une surface inflammable (plancher bois, revêtement de sol plastique, etc.). HAUTEUR SOUS PLAFOND NÉCESSAIRE en mm SANS TENIR COMPTE D’UN SOCLE Modèles M 145 M 180 M 220 M 270 M 330 M 390 M 450 Hauteur H 12 M 116 1850 1950 2000 2350 2500 2300 2600 2900
  14. 14. RÉGULATION CHAUDIÈRE Équipement standard La Modulo Control intègre son propre gestionnaire électronique de brûleur, le LMU, pour la régulation de puissance. Outre la gestion de la modulation de puissance, le LMU possède d’autres fonctions : • Coffret de sécurité du brûleur • Sécurité chaudière • Régulation de réseaux secondaires simples. L’accès aux paramétrages éventuels, aux réglages et aux informations disponibles de fonctionnement de la chaudière s’effectue au travers d’une interface client sur le tableau de commande. Fonction coffret sécurité brûleur Le LMU gère la séquence de fonctionnement du brûleur et la variation de vitesse de rotation du ventilateur. Le contrôle de la flamme est assuré par la mesure du courant d’ionisation. Fonction régulation puissance la plupart des régulateurs du marché) ou d’un bus LPB (protocole SIEMENS) en liaison avec les régulateurs SIEMENS. En aucun cas, la modulation de puissance ne peut être gérée par une commande extérieure en tout ou rien. Fonction sécurité chaudière Le LMU est équipé de deux sondes de température chaudière (départ et retour) et assure ainsi la fonction de thermostat de sécurité électronique. Un contrôle du ∆T entre départ et retour limite, la puissance du brûleur si le débit est trop faible. Un thermostat de sécurité mécanique complète la protection contre la surchauffe. Le LMU assure également la mise hors gel de la chaudière. RÉGULATION La gestion de la modulation peut être commandée, soit à partir d’une consigne de température fixe ou variable en fonction de la température extérieure programmée directement sur la chaudière, soit à partir d’une consigne de température provenant d’une régulation extérieure au travers d’un signal 0 – 10 V (possibilité offerte par Fonction régulation réseaux secondaires simples Le gestionnaire LMU est capable de gérer deux circuits secondaires : un circuit chauffage avec pompe de circulation et un circuit de production d’eau chaude sanitaire avec pompe également. La gestion de l’eau chaude sanitaire et de la fonction priorité eau chaude sanitaire est traitée à partir d’une sonde ECS fournie en option et raccordée au tableau de commande. La régulation du circuit chauffage est réalisée à partir d’une sonde extérieure et/ou d’une sonde d’ambiance, fournies en option et raccordées directement au tableau de commande de la chaudière. Une programmation hebdomadaire permet d’effectuer des abaissements. Autres fonctions du LMU disponibles À partir de kits fournis en option Sur le bornier chaudière 1 - Communication avec les réseaux de l’installation par l’intermédiaire de quatre types d’interfaces optionnels à ajouter au LMU : 2 contacts, 0 -10 V, 4 - 20 mA et bus LPB (protocole SIEMENS). 1 - Report d’alarmes mise en sécurité brûleur (K2). 2 - Gestion d’une vanne d’isolement dans le cadre d’une cascade. 2 - Formation de cascade de chaudières à partir de régulateurs de cascade fournis en option et intégrables dans le tableau de commande. 13
  15. 15. RÉGULATION CHAUDIÈRE Tableau de bord Le tableau de bord comprend : • L’interrupteur général • 2 emplacements prédécoupés pour la mise en place de deux régulateurs 96 x 96 ou un régulateur 144 x 96 • Une interface client Emplacements pour régulateurs de cascade (option) ou régulateurs de réseaux secondaires (option) Interface client Porte fusible Interrupteur général chaudière Interface client L’interface client comprend : • 10 touches pour la lecture des informations sur le fonctionnement de la chaudière ou le réglage et paramétrage des consignes ainsi qu’un écran afficheur LCD rétro-éclairé. Touches sélection de régime { Boutons de réglage des consignes Touches de programmation Bouton de réarmement Emplacements prédécoupés pour régulateurs Interrupteur général chaudière Porte-fusible chaudière Touches Repères visuels Fonctions Régime chauffage permet de sélectionner l’un des quatre régimes possibles : Arrêt, Confort, Eco, Auto. Il existe deux autres modes de ”service” disponibles qui permettent d’effectuer des mesures sur la chaudière. Régime ECS active ou désactive la production d’eau chaude sanitaire. Information permet de faire défiler, par impulsions successives, les informations de base de la chaudière, température d’eau chaude sanitaire, code de phase de fonctionnement du brûleur, température extérieure, code défaut, température chaudière. Réglage et des consignes 14 et permettent de régler les consignes de chauffage ou d’ECS des consignes pour le chauffage, action sur consigne départ ou consigne d’ambiance.
  16. 16. Écran afficheur de l’interface client L’écran de l’afficheur LCD rétro-éclairé résume l’état de la chaudière : régime de fonctionnement, heure, programme horaire, température chaudière, présence de flamme, défaut éventuel. Régime ECS Régime chauffage Pictogrammes : Heure Préparation ECS en cours ou affichage t° ECS Chauffage actif, ou affichage t° de consigne chaudière ou ambiance Température chaudière Régime confort Régime réduit Présence flamme Alarme Synthèse du Programme horaire : Chaque petit carré représente une période de chauffage en régime confort (par tranche de 1 heure). Le carré clignotant indique l’heure actuelle. Paramétrage Le paramétrage de fonctionnement peut être réalisé de deux manières différentes : 1. soit à partir de l’interface client sur le tableau de bord de la chaudière En place sur la chaudière RÉGULATION Affichage t° extérieure 2. soit à partir d’une centrale d’ambiance programmable, proposée en option, QAA 73 Programmation en mode texte Cette centrale, placée dans les locaux, sert par la suite à lire les informations de fonctionnement de la chaudière ou les codes défauts éventuels. Elle peut être utilisée soit en : • Sonde d’ambiance (mode auto-adaptatif en fonctionnement sur la sonde extérieure avec correction pour l’ambiance) + paramétrage • Paramétrage seul (la sonde d’ambiance peut alors être désactivée), et lecture des informations chaudière pour une utilisation déportée. Programmation chauffage • Le LMU permet une programmation hebdomadaire, avec 3 programmes journaliers possibles, en mode Eco ou Confort. • Le raccordement au LMU d’une sonde d’ambiance QAA 73 (fournie en option) permet, entre autres, la programmation d’une période de vacances en mode Eco ou Hors Gel. Le changement d’heure hiver-été est automatique. 15
  17. 17. RÉGULATION CHAUDIÈRE Options de régulation primaire et de communication avec l’installation proposées pour les Modulo Control Options Références Fonctions Sondes pour LMU Sonde extérieure pour LMU QAC 34 Régulation de la température départ par programmation d’une loi d’eau en fonction de l’extérieur directement sur la chaudière. Sonde à câble eau chaude sanitaire pour LMU QAZ 36 Gestion d’un circuit de production d’eau chaude sanitaire avec action sur pompe. QAA 73 Régulation en fonction de la température ambiante et/ou paramétrage et lecture des informations (la mesure d’ambiance peut être désactivée). OCI 420 Pour communication avec les régulateurs SIEMENS de l’installation par bus LPB (protocole SIEMENS). Options pour LMU Centrale d’ambiance programmable pour LMU Interfaces communication pour LMU Interface de communication par bus LPB (protocole SIEMENS) Interface de communication par signal 0 – 10 V AGU 2.511 Entrée 0 – 10 V pour communication avec l’installation. Deux sorties relais programmables. Interface de communication par signal 4 – 20 mA AGU 2.513 Entrée 4 – 20 mA pour communication avec l’installation. Deux sorties relais programmables. AGU 2.515 Entrée tout ou rien pour communication avec l’installation. Entrée contact pour chargement à distance du mode de fonctionnement pour mise hors gel à distance. Deux sorties relais programmables. Interface de communication par entrée tout ou rien LMU Raccordement sondes (extérieure, ambiance, eau chaude sanitaire, cascade) Interface pour communication vis bus LPB, OCI 420 Interfaces pour entrées 0-10V, 4-20 mA, AGU 2.5XX 16
  18. 18. Options de régulations de cascade proposées pour les Modulo Control Options Références Fonctions Régulateurs Régulateur de cascade fourni avec une sonde applique départ cascade QAD 21 RVA 47 Pour la mise en cascade de quinze chaudières au maximum. Chaque chaudière doit être équipée d’une interface OCI 420. Programmation chauffage hebdomadaire sans période de vacances. Régulateur pour brûleur une ou deux allures fourni avec une sonde applique départ chaudière QAD 21 RVA 43 Pour intégrer, au sein d’une cascade de Modulo Control pilotée par un RVA 47, une chaudière équipée d’un brûleur une ou deux allures. OCI 420 À prévoir dans chaque chaudière dans une cascade pilotée par un RVA 47. Sonde extérieure QAC 31 Pour la gestion d’une température départ variable en affichant une loi d’eau directement sur le RVA 47. Sonde applique retour cascade QAD 21 Optionnelle pour la gestion de cascade avec le RVA 47. QAZ 21 Pour la gestion d’un circuit de production d’eau chaude sanitaire avec pompe directement à partir du RVA 47. Interface Interface de communication pour bus LPB (protocole SIEMENS) Sonde eau chaude sanitaire à câble Options de régulations des réseaux secondaires proposées pour les Modulo Control Options Références Fonctions RÉGULATION Sondes Régulateurs AGU 2.500 Pour la gestion d’un circuit avec une vanne trois voies à commande trois points avec servomoteur alimenté en 230 V. Livrée avec sonde extérieure QAC 34 et sonde réseau QAD 36. Programmation chauffage journalière. Incompatible avec une cascade, utilisable avec une chaudière seule. Régulateur pour la gestion d’un circuit régulé par vanne trois voies RVA 46 Programmation chauffage hebdomadaire avec une période de vacances. Régulateur pour la gestion de deux circuits régulés par vanne trois voies RVA 63 Programmation chauffage hebdomadaire avec huit périodes de vacances. Sonde d’ambiance et commande à distance QAA 70 Sonde d’ambiance et commande à distance. Mode auto-adaptatif avec une sonde extérieure QAC 31. Programmation du chauffage avec une période de vacances. Interface de paramétrage et de lecture des informations chaudière pour une utilisation déportée (la sonde d’ambiance peut-être désactivée). Sonde extérieure QAC 31 Pour la gestion d’une température départ variable en affichant une loi d’eau sur le RVA. Sonde applique réseau chauffage QAD 21 Pour la gestion d’un circuit chauffage avec vanne trois voies. Sonde eau chaude sanitaire à câble QAZ 21 Pour la gestion d’un circuit de production d’eau chaude sanitaire avec pompe directement à partir du RVA. Interface vanne trois voies Régulateurs* Sondes * Il faut prévoir une interface OCI 420 avec chaque Modulo Control équipée de l’un de ces régulateurs. 17
  19. 19. RÉGULATION CHAUDIÈRE Compatibilité des interfaces et régulateurs Dans une même chaudière, l’utilisation de certains kits et leurs combinaisons obéissent à des règles précises. 1er kit 2e kit AGU 2.500 AGU 2.511 AGU 2.513 AGU 2.515 OCI 420 RVA 47 AGU 2.500 AGU 2.511 * AGU 2.513 * AGU 2.515 * OCI 420 RVA 47 * compatible * * peu favorable, fonctionnalités limitées incompatible, montage seul interdit * la fonction d’entrée analogique ou tout ou rien des kits AGU 2.5.. n’est pas évaluée dans une cascade ; il reste disponible la fonction deux relais de sortie. Configurations maximales de régulation Les chaudières Modulo Control peuvent intégrer dans leur tableau de bord au maximum : deux interfaces de communication deux régulateurs 96 x 96 AVEC UNE SEULE CHAUDIÈRE + ou un régulateur 144 x 96. Nombre de réseaux maximal gérable par la chaudière Réseau chauffage avec pompe Réseaux chauffage avec vanne 3 voies Réseau production ECS avec pompe 1 interface AGU 2.500 1 1 1 1 RVA 46 avec 1 OCI 420 1 1 1 1 RVA 63 avec 1 OCI 420 1 2 1 1 RVA 63 avec 1 OCI 420 + 1 AGU 2.500 1 3 1 Interfaces ou régulateurs en place AVEC DEUX CHAUDIÈRES Nombre de réseaux maximal gérable par les chaudières Réseau chauffage avec pompe Réseaux chauffage avec vanne 3 voies Réseau production ECS avec pompe 1 RVA 47 avec 2 OCI 420 1 - 1 1 RVA 47 avec 2 OCI 420 + 1 RVA 46 1 1 1 1 RVA 47 avec 2 OCI 420 + 1 RVA 63 1 2 1 1 RVA 47 avec 2 OCI 420 + 1 RVA 46 + 1 RVA 63 1 3 1 Interfaces ou régulateurs en place AVEC TROIS CHAUDIÈRES Interfaces ou régulateurs en place Nombre de réseaux maximal gérable par les chaudières Réseau chauffage avec pompe Réseaux chauffage avec vanne 3 voies Réseau production ECS avec pompe 1 RVA 47 avec 3 OCI 420 1 - 1 1 RVA 47 avec 3 OCI 420 + 1 RVA 46 1 1 1 1 RVA 47 avec 3 OCI 420 + 1 RVA 63 1 2 1 1 RVA 47 avec 3 OCI 420 + 1 RVA 63 + 1 RVA 46 3 1 1 4 1 1 RVA 47 avec 3 OCI 420 + 2 RVA 63 + 1 RVA 46 18 1 1 RVA 47 avec 3 OCI 420 + 2 RVA 63 1 5 1
  20. 20. Installation à une seule chaudière Modulo Control Modes de régulation de la Modulo Control La chaudière, dans sa version de livraison standard, sans option aucune, va moduler en puissance grâce à son gestionnaire de brûleur intégré, le LMU, à partir d’une consigne fixe de température réglable (pré-réglée en usine à 80 °C). Afin d’obtenir les meilleures performances de rendement d’exploitation, il faut moduler en puissance et également en température d’eau. Pour fonctionner en température départ variable sur la chaudière, plusieurs solutions sont envisageables. Six solutions pour fonctionner en température départ variable Option choisie 1 Régulation en fonction de l’ambiance Centrale d’ambiance QAA 73 2 Régulation en fonction de l’extérieur Sonde extérieure QAC 34 3 Régulation auto-adaptative Sonde extérieure QAC 34 + une centrale d’ambiance QAA 73 Fonction La température départ varie en fonction de la température ambiante mesurée. La température départ varie selon une loi d’eau programmée sur l’interface client en fonction de la température extérieure. Même fonctionnement qu’avec la solution 2 avec auto-adaptation de la loi d’eau par contrôle de la température ambiante. 4 Régulation fournie par le bus Une interface OCI 420 Pour communication par l’intermédiaire du bus LPB (protocole SIEMENS) avec les régulateurs SIEMENS de l’installation. Dans ce cas, la consigne de température provient des régulateurs de l’installation au travers du bus. L’interface OCI 420 est compatible avec tous les régulateurs SIEMENS utilisant le bus LPB (ex. RVL 470, RVL 471, RVL 472, RVP 300, etc.) 5 Régulation sur consigne variable fournie par un signal 0 – 10 V Une interface AGU 2.511 Dans ce cas, la consigne de température est calculée à partir d’un signal 0 – 10 V émis par le régulateur de l’installation. Deux sorties relais programmables sont disponibles. Une interface AGU 2.513 RÉGULATION Option nécessaire Pour communication par l’intermédiaire d’une entrée 4 – 20 mA avec l’installation. Dans ce cas, la consigne de température est calculée à partir d’un signal 4 – 20 mA émis par le régulateur de l’installation. Deux sorties relais programmables sont disponibles. 6 Régulation sur consigne variable fournie par un signal 4 – 20 mA 19
  21. 21. RÉGULATION CHAUDIÈRE Options à prévoir avec une Modulo Control pour fournir une température départ variable en fonction de la configuration de l’installation I N S T A L L A T I O N 1 - QAA 73 (consigne d’ambiance) ET/OU 2 - QAC 34 (consigne extérieure) OU 3 - AGU 2.500 (gestion d’une vanne 3 voies, sonde extérieure et sonde réseau incluses) 4 - RVA 46 (gestion d’une vanne trois voies) 5 - RVA 63 (gestion de deux vannes trois voies) Sans régulateur externe La loi d’eau de température départ chaudière est, soit gérée directement par le LMU, soit par un régulateur intégré, à partir de la consigne de température ambiante ou extérieure qui lui est fournie. Régulateurs non communicants Avec régulateur externe Régulateurs communicants 1 - QAC 34 (consigne extérieure) La loi d’eau permet une pré-régulation du primaire en fonction de la température extérieure. 1 - OCI 420 (régulateur communiquant par bus LPB Siemens) OU 2 - AGU 2.511 (régulateur avec sortie 0-10 V) OU 3 - AGU 2.513 (régulateur avec sortie 4-20 mA) Les lois d’eau des réseaux secondaires sont gérées par les régulateurs en place. Ils transmettent la consigne de température à fournir au LMU. Exemples types de configurations avec les options à prévoir Chaufferie avec une seule chaudière Configurations de l’installation • chauffage 1 réseau chauffage avec pompe, sans vanne trois voies • eau chaude sanitaire 1 circuit de production d’eau chaude sanitaire avec action sur pompe Options à prévoir • une sonde extérieure QAC 34 raccordée au LMU pour la détermination de la consigne en fonction de la loi d’eau • une sonde QAZ 36 raccordée au LMU pour la gestion de l’eau chaude sanitaire : distance maxi entre production ECS et générateur = 10 m OU • chauffage plusieurs réseaux chauffage • eau chaude sanitaire 1 circuit de production d’eau chaude sanitaire • régulation régulateurs existants SIEMENS en chaufferie pour la gestion de l’ensemble avec possibilité de communication par bus LPB • une interface OCI 420 pour recevoir la consigne de température départ chaudière nécessaire à l’installation par l’intermédiaire du bus LPB OU • chauffage plusieurs réseaux chauffage • eau chaude sanitaire 1 circuit de production d’eau chaude sanitaire • régulation régulateurs existants en chaufferie pour la gestion de l’ensemble avec une sortie 0 – 10 V possible 20 • une interface AGU 2.511 pour recevoir la consigne de température départ chaudière sous la forme d’un signal 0 – 10 V
  22. 22. Installation en cascade A - Mise en cascade de plusieurs chaudières Modulo Control Cette fonction va être réalisée par un régulateur RVA 47.320 qui peut gérer jusqu’à 15 chaudières Modulo Control. Voir exemples des schémas hydrauliques dans la schémathèque à partir de la page 30. B - Mise en cascade de chaudières Modulo Control et de chaudières traditionnelles équipées de brûleurs deux allures Un régulateur RVA 47.320 reste nécessaire pour la cascade avec, en plus, pour chaque chaudière traditionnelle un régulateur RVA 43.223 pour la gestion du fonctionnement d’un brûleur une ou deux allures. Voir exemple de schéma hydraulique page 38. Le régulateur RVA 47.320 De plus, il peut gérer : 1 - un circuit chauffage avec pompe en fonction de la température extérieure 2 - un circuit de production d’eau chaude sanitaire avec pompe de charge en fonction de la température d’eau chaude (sonde QAZ 21, fournie en option). La programmation du chauffage est hebdomadaire avec trois périodes de programmation journalières en mode Eco ou Confort. RÉGULATION La gestion de cascade avec un seul régulateur RVA 47.320 est possible pour 15 chaudières à gaz modulantes communicant via le bus LPB. Le dialogue entre le RVA 47.320 et les chaudières Modulo Control est possible en ajoutant sur chacune d’entre elles une interface OCI 420. La consigne de température de départ de la cascade (sonde applique de départ QAD 21 fournie avec le régulateur) peut provenir de différentes sources : 1 - d’une sonde extérieure (QAC 31, fournie en option) reliée au régulateur avec programmation d’une loi de chauffe directement sur le RVA 47.320 2 - d’un signal 0 – 10 V provenant des régulateurs de l’installation 3 - d’un bus LPB permettant la transmission des demandes de chaleur émises par d’autres régulateurs SIEMENS de l’installation. Une sonde applique de température retour, QAD 21, est proposée en option pour affiner le contrôle de la gestion de la cascade, dans le cadre des installations avec bouteille de découplage hydraulique. Dimensions 96 x 96 2 CHAUDIÈRES MODULO CONTROL Bus LPB ou signal 0 à 10 V ou 4 à 20 mA 21
  23. 23. RÉGULATION CHAUDIÈRE Le régulateur RVA 43.223 Ce régulateur est prévu pour équiper une chaudière avec brûleur une ou deux allures : 1 - la gestion du brûleur 2 - un circuit chauffage avec pompe en fonction des conditions extérieures (inhibées dans le cas de cascade) 3 - un circuit de production d’eau chaude sanitaire avec pompe Il communique avec le RVA 47.320 via le bus LPB. Il est fourni avec une sonde applique de départ QAD 21. Chaque chaudière une ou deux allures de l’installation doit être équipée d’un régulateur RVA 43.223. La programmation du chauffage est hebdomadaire avec trois périodes de programmation journalières en mode Eco ou Confort. 1 MODULO CONTROL + 1 OPTIMAGAZ Bus LPB ou signal 0 à 10 V ou 4 à 20 mA 22 Dimensions 96 x 96
  24. 24. Options à prévoir avec plusieurs Modulo Control pour la régulation de cascade Automate existant communicant pour la gestion de la cascade ou AGU 2.513 (signal 4 - 20 mA) par chaudière • 1 interface OCI 420 (communication bus LPB) par chaudière La consigne de température provient de l’automate sous forme de signal 0 - 10 V ou 4 - 20 mA, ou par bus LPB (protocole SIEMENS). Régulateurs non communicants Régulation de cascade à mettre en place • 1 régulateur RVA 47 + 1 sonde extérieure QAC 31 + 1 interface OCI 420 par chaudière La loi d’eau est affichée sur le RVA 47 en fonction de la température extérieure (pré-régulation de la température départ cascade). Régulateurs communicants • 1 régulateur RVA 47 + 1 interface OCI 420 par chaudière La consigne de température provient des régulateurs soit par bus LPB SIEMENS, soit sous forme de signal 0 - 10 V. Exemples types de configurations avec les options à prévoir Chaufferie avec deux chaudières Configurations de l’installation • chauffage 1 réseau chauffage avec pompe, sans vanne trois voies • eau chaude sanitaire 1 circuit de production d’eau chaude sanitaire avec action sur pompe RÉGULATION GESTION DE LA CASCADE • 1 interface AGU 2.511 etc… Options à prévoir • 1 régulateur de cascade RVA 47 • 2 interfaces OCI 420 une par chaudière, pour la liaison entre chaque générateur et le RVA 47 • 1 sonde extérieure QAC 31 raccordée au RVA 47 pour la programmation du chauffage et de la loi d’eau • 1 sonde QAZ 21 raccordée au RVA 47, pour la gestion de l’eau chaude sanitaire OU • chauffage plusieurs réseaux chauffage • eau chaude sanitaire 1 circuit de production d’eau chaude sanitaire • régulation régulateurs existants SIEMENS en chaufferie pour la gestion de l’ensemble avec possibilité de communication par bus LPB • 1 régulateur de cascade RVA 47 communiquant avec l’installation par l’intermédiaire du bus LPB • 2 interfaces OCI 420 une par chaudière, pour la liaison entre chaque générateur et le RVA 47 OU • chauffage plusieurs réseaux chauffage • eau chaude sanitaire 1 circuit de production d’eau chaude sanitaire • régulation régulateurs existants en chaufferie pour la gestion de l’ensemble avec une sortie 0 – 10 V possible • 1 régulateur de cascade RVA 47 communiquant avec l’installation par l’intermédiaire d’un signal 0 – 10 V • 2 interfaces OCI 420 une par chaudière, pour la liaison entre chaque générateur et le RVA 47 23
  25. 25. RÉGULATION CHAUDIÈRE Le régulateur RVA 46.531 Le régulateur RVA 46.531 est prévu pour la gestion d’un circuit chauffage régulé par vanne trois voies à commande trois points. Il est livré avec une sonde de température départ réseau QAD 21. Il communique avec le LMU d’une chaudière Modulo Control par l’intermédiaire d’une interface OCI 420. La liaison avec un régulateur de cascade RVA 47.320 s’effectue via le bus LPB. La programmation du chauffage est hebdomadaire, avec trois périodes de programmation journalières en mode Eco ou Confort et une période de vacances sur l’année. Dimensions 96 x 96 Illustration du nombre de réseaux maximal gérable avec une Modulo Control équipée d’un RVA 46 : deux réseaux chauffage régulés et une production d’eau chaude sanitaire. 24
  26. 26. Le régulateur RVA 63.280 Le régulateur RVA 63.280 est prévu pour la gestion de deux circuits chauffage régulés par vanne trois voies à commande trois points. Il est livré avec deux sondes de température départ réseau QAD 21. Il communique avec le LMU d’une chaudière Modulo Control par l’intermédiaire d’une interface OCI 420. La liaison avec un régulateur de cascade RVA 47.320 s’effectue via le bus LPB. Dimensions 144 x 96 RÉGULATION La programmation du chauffage est hebdomadaire, avec trois périodes de programmation journalières en mode Eco ou Confort et une période de vacances sur l’année. Illustration du nombre de réseaux maximal gérable avec une Modulo Control équipée d’un RVA 63 : trois réseaux chauffage régulés et une production d’eau chaude sanitaire. 25
  27. 27. RACCORDEMENT HYDRAULIQUE Généralités Les Modulo Control sont destinées à la production d’eau chaude (température maximale d’utilisation 85 °C) pour tous types de réseaux. Dans tous les cas, il faut veiller à respecter les Règles de l’Art, l’Accord Intersyndical et les prescriptions suivantes : • Une évacuation des condensats • Un système de dégazage efficace (séparateur d’air correctement dimensionné ainsi qu’un purgeur automatique efficace) Clapet anti-retour • Un pot de décantation doté d’une vanne de chasse “quart de tour” • Un système d’expansion • Une ou des soupapes de sécurité sur le piquage prévu à cet effet • Une vidange raccordée sur l’orifice prévu à cet effet • Des vannes d’isolement sur le départ et le retour chaudière • En cas de cascade chaudière sans bouteille de découplage hydraulique, prévoir des vannes d’équilibrage et des vannes d’arrêt par chaudière Un clapet anti-retour est livré avec la chaudière, non monté. Il est impératif de le placer sur la tubulure retour comme indiqué dans la notice d’installation fournie avec la chaudière à la livraison. Pour la rénovation de chaufferies anciennes, il est indispensable de prévoir un désembouage complet de l’installation. La pression de service est de 4 bar pour les Modulo Control M 116, M 145 et M 180. Tous les autres modèles ont une pression de service de 6 bar. • Un dispositif de “manque d’eau” pour les chaudières placées au point haut de l’installation Pour obtenir les performances optimales avec ces chaudières à condensation modulantes, il faut moduler à la fois en puissance et en température d’eau. Elles ne sont pas conçues pour fonctionner en température constante et débit variable, ni à puissance constante. Afin d’assurer la pérennité de ces générateurs et d’optimiser leurs performances, certaines préconisations sont à respecter : • Une irrigation permanente afin d’évacuer les calories produites Il ne faut pas prévoir de systèmes de production d’eau chaude sanitaire en instantané, ni de production d’eau chaude en semi-instantané sans bouteille de découplage hydraulique. Par ailleurs, une qualité d’eau contrôlée est nécessaire pour limiter les dépôts de tartre et de boue à l’intérieur du générateur : voir les qualités d’eau requise au chapitre garantie en page 58 de ce document. • Un nombre de cycles marche/arrêt réduit afin de réduire les dilatations différentielles des matériaux • Favoriser les retours basse température. Température de retour d’eau La Modulo Control n’a pas de contrainte de température minimale de retour d’eau. En effet, l’échangeur et toutes les parois internes à la Modulo Control sont en inox et il n’y a aucun risque de corrosion lié à la condensation. Plus la température d’entrée d’eau sera basse, plus la condensation des fumées sera importante et plus le rendement sera élevé. Température départ générateur La température d’eau de consigne maximale est réglée à 80 °C en sortie d’usine. Elle peut être réglée au maximum à 85 °C. Pour obtenir le meilleur rendement, il est préférable de fonctionner en température glissante sur le départ. L’abaissement de la température moyenne est également un facteur de réduction des pertes énergétiques de la chaudière, tant au niveau des pertes aux parois que des pertes à l’arrêt. 26 La température départ du générateur peut être adaptée à celle du réseau de chauffage. On pourra prendre comme point de consigne de température départ une loi d’eau paramétrée directement sur l’interface client de la chaudière.
  28. 28. Irrigation Les Modulo Control peuvent fonctionner avec un débit variable en s’assurant que celui-ci représente P/20 (en m3/h), avec P puissance fournie en th/h par la chaudière à l’instant t. Le débit d’irrigation maximal doit être de P/10. Pertes de charge sur l’eau des chaudières Modèles Modulo Control M 116 M 145 M 180 M 220 M 270 M 330 M 390 M 450 Débit 3 m /h 5 6,2 7,7 9,5 11,6 14,3 16,3 19,4 Pertes de charge daPa 850 1050 1350 970 1400 920 1150 1480 PERTES DE CHARGE SUR L’EAU DES MODULO CONTROL M 116, M 145 ET M 180 Pertes de charge 350 300 250 200 150 100 50 0 4 6 8 10 12 3 Débit en m /h 14 16 RACCORDMENTS Pertes de charges en mbar 400 27
  29. 29. PERTES DE CHARGE SUR L’EAU DES MODULO CONTROL M 220 Pertes de charges en mbar Pertes de charge 300 250 200 150 100 50 9 11 13 15 17 Débit en m3/h 19 21 PERTES DE CHARGE SUR L’EAU DES MODULO CONTROL M 270 Pertes de charges en mbar Pertes de charge 450 400 350 300 250 200 150 100 50 0 5 28 7,5 10 12,5 15 17,5 Débit en m3/h 20 22,5 25
  30. 30. PERTES DE CHARGE SUR L’EAU DES MODULO CONTROL M 330 Pertes de charge Pertes de charges en mbar 350 300 250 200 150 100 50 0 5 10 15 20 25 3 Débit en m /h 30 35 PERTES DE CHARGE SUR L’EAU DES MODULO CONTROL M 390 Pertes de charge Pertes de charges en mbar 400 350 300 250 200 150 100 50 0 15 20 25 30 3 Débit en m /h 35 40 RACCORDMENTS 10 PERTES DE CHARGE SUR L’EAU DES MODULO CONTROL M 450 Pertes de charges en mbar Pertes de charge 450 400 350 300 250 200 150 100 50 0 10 15 20 25 30 Débit en m3/h 35 40 29
  31. 31. SCHÉMATHÈQUE MODULO CONTROL Afin d’obtenir les performances optimales des Modulo Control, il convient, à la fois, de moduler en température et en puissance. Dans ce chapitre sont présentés des schémas hydrauliques types pour optimiser le rendement d’exploitation chaufferie de l’installation quelle que soit l’application. 1- Installation avec circuits chauffage régulés uniquement Les chaudières Modulo Control sont conçues pour fonctionner avec une température variable et une puissance variable également. Un fonctionnement à température constante et débit variable est à proscrire. Ceci permet d’alimenter directement un circuit chauffage en fonction de la température extérieure (radiateurs ou panneaux de sol). S’il y a plusieurs circuits de chauffage régulés, les raccordements hydrauliques sont extrêmement simples ; la température départ chaudière est adaptée à la température du réseau secondaire le plus demandeur. Le coût d’installation est réduit (nombre de régulations plus faible, pas de limite de retour, pas de bouteille de découplage hydraulique ni de pompe de charge…). Les rendements d’exploitation chaufferie sont optimisés par l’association de la modulation de puissance à la modulation de température. De plus, plus les lois d’eau chauffage seront basses, plus la condensation sera importante et plus le rendement de la chaudière sera élevé. Il est donc fortement conseillé de ne pas sur-dimensionner la puissance chaudière par rapport aux besoins des réseaux. Un circuit radiateur sans vanne trois voies : Accessoire obligatoire à prévoir : Une sonde extérieure QAC 34 - Programmation d’une loi d’eau chauffage en fonction de la température extérieure sur le LMU adapté aux besoins utilisateurs sans limite basse de température, - La température départ chaudière correspond à la loi d’eau affichée, - Abaissements de température possibles programmables sur le LMU. - La sonde QAA 73 (optionnelle) permet la programmation d’une période de vacances en Eco ou en Hors Gel Si les radiateurs sont équipés de robinets thermostatiques, prévoir une soupape de décharge ou une pompe à débit variable. Deux circuits radiateurs dont un avec une vanne trois voies : Accessoire obligatoire à prévoir : Une interface AGU 2.500 - L’interface AGU 2.500 permet la gestion de la vanne trois voies. Le second réseau ne nécessite pas la mise en place d’une vanne trois voies. Sa régulation de température est réalisée directement par la chaudière. - La programmation du chauffage pour les deux réseaux, effectuée sur le LMU, est hebdomadaire. L’adjonction d’une sonde QAA 73 permet la programmation d’une période de vacances. - La chaudière fonctionne en température variable en fonction de la température extérieure. En rénovation : vérifier l’adéquation des pompes chauffage et l’autorité des vannes trois voies compte tenu des pertes de charge des nouvelles chaudières. 30
  32. 32. Un circuit radiateurs avec vanne trois voies : Accessoires obligatoires à prévoir : Un régulateur RVA 46 Une interface OCI 420 Une sonde extérieure QAC 31 - Programmation d’une loi d’eau de chauffage avec une période de vacances sur le régulateur RVA 46 en fonction de la température extérieure. - Abaissements de température à programmer sur le RVA 46. - La chaudière fonctionne en température départ variable sans décalage parallèle sur la loi d’eau du circuit chauffage et sans limite basse de température. En rénovation : vérifier l’adéquation des pompes chauffage et l’autorité des vannes trois voies compte tenu des pertes de charge des nouvelles chaudières. RACCORDMENTS Deux circuits radiateurs régulés par vanne trois voies : Accessoires obligatoires à prévoir : Un régulateur RVA 47 et un régulateur RVA 63 Deux interfaces OCI 420 Une sonde extérieure QAC 31 - La cascade est commandée par le RVA 47. - Les chaudières fonctionnent en température départ variable sans décalage parallèle sur la loi d’eau du circuit chauffage le plus demandeur en température. - Le RVA 63 assure la gestion des deux circuits avec vanne trois voies. Programmation chauffage hebdomadaire avec une loi d’eau en fonction de la température extérieure. Programmation possible de huit périodes de vacances - Les vannes deux voies d’isolement sont commandées par le LMU interne à chaque chaudière. - Il faut prévoir une vanne d’équilibrage sur le retour de chacune des chaudières. En rénovation : vérifier l’adéquation des pompes chauffage et l’autorité des vannes trois voies compte tenu des pertes de charge des nouvelles chaudières. 31
  33. 33. SCHÉMATHÈQUE MODULO CONTROL Trois chaudières en cascade, trois circuits régulés avec vanne trois voies + un ballon ECS Accessoires obligatoires à prévoir : Trois interfaces OCI 420 Un régulateur de cascade RVA 47 livré avec une sonde départ QAD 21 - L’installation existante possède des régulateurs par réseau de marque SIEMENS. L’un deux est maître et communique la température de consigne à fournir au régulateur de cascade au travers du bus LPB (protocole SIEMENS). - Le régulateur RVA 47 gère la cascade des trois chaudières à partir de la consigne de température du circuit le plus demandeur fournie par le bus LPB. - Le régulateur RVA 47 peut aussi recevoir sa consigne de température sous la forme d’un signal 0 - 10 V. 32 - Pour gérer le débit dans les chaudières, le by-pass entre l’aller et le retour général comporte une soupape différentielle prévue pour s’ouvrir à une valeur égale à la perte de charge d’une chaudière (à ∆T = 20K) augmentée de 0,5 m CE. Il faut prévoir une vanne d’équilibrage sur le retour de chaque générateur. La gestion des vannes deux voies d’isolement est assurée individuellement par chaque LMU. - La pompe de charge du ballon échangeur doit être dimensionnée pour un débit chaudière égal à P/20, P puissance en th/h fournie à l’instant t par la chaudière. En rénovation, il faut vérifier l’adéquation des pompes chauffage et l’autorité des vannes trois voies compte tenu des pertes de charge des chaudières.
  34. 34. 2 - Installation avec réseaux régulés associés à une production d’eau chaude sanitaire Dans ce chapitre, sont principalement traitées les productions d’eau chaude sanitaire semi-instantanée et semi-accumulée, voire accumulée. La production d’eau chaude sanitaire instantanée directe est incompatible avec ce type de générateur à hautes performances. En effet, les puisages d’eau chaude sanitaire sont très variables et exigent des appels de puissance avec des temps de réponse rapides. Le fonctionnement en modulation de température et de puissance de ces générateurs ne permet pas de répondre de manière satisfaisante à ce type de besoin. Voici, classées par ordre décroissant en terme de performances énergétiques globales de la chaufferie, les différentes solutions techniques pour traiter les installations mixtes, chauffage et production d’eau chaude sanitaire : 1 - Pour bénéficier des meilleures performances de la Modulo Control, c’est-à-dire associer la modulation de puissance à la modulation de température, la solution idéale est de dissocier la production chauffage de la production d’eau chaude sanitaire (accumulateur à gaz Sanigaz ou chaudière à fort volume d’eau ou ballons électriques). Chaque fonction possède son propre générateur d’énergie. 2 - Avec plusieurs chaudières en chaufferie, il est envisageable de dédier un générateur à la production d’eau chaude sanitaire afin de pouvoir fonctionner en température glissante pour le chauffage avec le ou les autres générateurs. Des by-pass servent de passerelle entre chaque partie de l’installation et permettent aux différents générateurs de venir au secours l’un de l’autre. 3 - Pour réduire au maximum les remontées en température du générateur et optimiser les performances, il est préférable de choisir une production d’eau chaude semi-accumulée. De cette manière, la chaudière peut adapter sa température départ au chauffage entre deux puisages sanitaires et élever ainsi le rendement d’exploitation annuel de la chaufferie. 4 - La production d’eau chaude instantanée ne peut être envisagée qu’avec la mise en place d’un réservoir de stockage primaire (voir page 40). 5 - Dans l’impossibilité de choisir l’une des solutions précédentes, le schéma hydraulique choisi doit être la mise en place d’une bouteille de découplage hydraulique (voir pages 38 et 39). Un circuit chauffage régulé et une production d’eau chaude sanitaire Une interface AGU 2.500, livrée avec une sonde extérieure QAC 34 et une sonde réseau QAD 36 Une sonde eau chaude sanitaire QAZ 36 - L’interface AGU 2.500 assure la gestion du circuit avec vanne trois voies - La production d’eau chaude sanitaire est gérée par le gestionnaire LMU de la chaudière - La chaudière fonctionne en température départ variable, en fonction de la température extérieure, calée sur le circuit le plus demandeur en température, sans limite basse de température - La pompe de charge du ballon échangeur doit être dimensionnée pour un débit chaudière égal à P/20, P puissance fournie à l’instant t par la chaudière en th/h. RACCORDMENTS Accessoires obligatoires à prévoir : En rénovation : vérifier l’adéquation des pompes chauffage et l’autorité des vannes trois voies compte tenu des pertes de charge des nouvelles chaudières. 33
  35. 35. SCHÉMATHÈQUE MODULO CONTROL Un circuit chauffage régulé et une production d’eau chaude sanitaire : Accessoires obligatoires à prévoir : Un régulateur RVA 46 Une interface OCI 420 Une sonde extérieure QAC 31 Une sonde eau chaude sanitaire QAZ 36 - Le RVA 46 assure la gestion du circuit avec vanne trois voies. Programmation chauffage hebdomadaire avec une loi d’eau en fonction de la température extérieure et programmation possible d’une période de vacances - La chaudière fonctionne en température départ variable sans décalage parallèle par rapport à la loi d’eau du circuit chauffage - La production d’eau chaude sanitaire est gérée par le gestionnaire LMU de la chaudière à partir de la sonde QAZ 36 - La pompe de charge du ballon échangeur doit être dimensionnée pour un débit chaudière égal à P/20, P puissance fournie à l’instant t par la chaudière en th/h. En rénovation : vérifier l’adéquation des pompes chauffage et l’autorité des vannes trois voies compte tenu des pertes de charge des nouvelles chaudières. Deux circuits chauffage régulés et une production d’eau chaude sanitaire Accessoires obligatoires à prévoir : Un régulateur RVA 63 Une interface OCI 420 Une sonde extérieure QAC 31 Une sonde eau chaude sanitaire QAZ 36 - Le RVA 63 assure la gestion des deux circuits avec vanne trois voies. Programmation chauffage hebdomadaire avec une loi d’eau en fonction de la température extérieure Programmation possible de huit périodes de vacances - La chaudière fonctionne en température départ variable 34 sans décalage parallèle par rapport à la loi d’eau du circuit chauffage le plus demandeur en température - La production d’eau chaude sanitaire est gérée par le gestionnaire BMU de la chaudière à partir de la sonde QAZ 36 - La pompe de charge du ballon échangeur doit être dimensionnée pour un débit chaudière égal à P/20, P puissance fournie à l’instant t par la chaudière en th/h. En rénovation : vérifier l’adéquation des pompes chauffage et l’autorité des vannes trois voies compte tenu des pertes de charge des nouvelles chaudières
  36. 36. Deux chaudières en cascade avec un circuit chauffage régulé et une production d’eau chaude sanitaire Accessoires obligatoires à prévoir : Un régulateur RVA 47 Un régulateur RVA 46 Deux interfaces OCI 420 Une sonde extérieure QAC 31 Une sonde eau chaude sanitaire QAZ 21 - La cascade est assurée par le RVA 47 - Les chaudières fonctionnent en température départ variable sans décalage parallèle par rapport à la loi d’eau du circuit chauffage - Le RVA 46 assure la gestion du circuit avec vanne trois voies. Programmation chauffage hebdomadaire avec une loi d’eau en fonction de la température extérieure. Programmation possible d’une période de vacances - Prévoir une vanne d’équilibrage sur le retour de chacune des chaudières - La production d’eau chaude sanitaire est gérée par le RVA 47 de la chaudière à partir de la sonde QAZ 21 - La pompe de charge du ballon échangeur doit être dimensionnée pour un débit chaudière égal à P/20, P puissance fournie à l’instant t par la chaudière en th/h En rénovation : vérifier l’adéquation des pompes chauffage et l’autorité des vannes trois voies compte tenu des pertes de charge des nouvelles chaudières. RACCORDMENTS Deux chaudières en cascade avec deux circuits chauffage régulés et une production d’eau chaude sanitaire Accessoires obligatoires à prévoir : Un régulateur RVA 47 Un régulateur RVA 63 Deux interfaces OCI 420 Une sonde extérieure QAC 31 Une sonde eau chaude sanitaire QAZ 21 - La cascade est assurée par le RVA 47 - Les chaudières fonctionnent en température départ variable sans décalage parallèle par rapport à la loi d’eau du circuit chauffage le plus demandeur en température - Prévoir une vanne d’équilibrage sur le retour de chacune des chaudières - Le RVA 63 assure la gestion des deux circuits avec vanne trois voies. Programmation chauffage hebdomadaire avec une loi d’eau en fonction de la température extérieure. Programmation possible de huit périodes de vacances - La production d’eau chaude sanitaire est gérée par le RVA 47 de la chaudière à partir de la sonde QAZ 21 - La pompe de charge du ballon échangeur doit être dimensionnée pour un débit chaudière égal à P/20, P puissance fournie à l’instant t par la chaudière en th/h. En rénovation : vérifier l’adéquation des pompes chauffage et l’autorité des vannes trois voies compte tenu des pertes de charge des nouvelles chaudières 35
  37. 37. SCHÉMATHÈQUE MODULO CONTROL Options à prévoir avec une Modulo Control pour fournir une température départ variable en fonction de la configuration de l’installation Avec plusieurs chaudières en chaufferie, il est envisageable de séparer les réseaux. Pour obtenir le meilleur rendement d’exploitation annuel de la chaufferie, les circuits régulés sont alimentés par les chaudières Modulo Control. Les circuits à plus haute température, production d’eau chaude sanitaire, CTA ou autres, sont alimentés par une chaudière traditionnelle trois parcours type LRP ou par une chaudière gaz à haut rendement type Optimagaz. Ces deux installations distinctes sont reliées par des by-pass qui servent de passerelle de secours en cas d’incident sur l’une ou l’autre des deux parties de l’installation. Une Modulo Control et une Optimagaz Accessoires obligatoires à prévoir : Une interfaces OCI 420 1 régulateur RVA 63 livré avec deux sondes réseau QAD 21 Une sonde extérieure QAC 31 - La production de chaleur des deux réseaux de chauffage régulés est fournie par la Modulo Control - Le RVA 63 gère les deux lois d’eau chauffage en fonction de la température extérieure mesurée par la sonde QAC 31 - La programmation chauffage est hebdomadaire avec huit périodes de vacances possibles - La Modulo Control fonctionne en température départ variable en fonction de la température extérieure, calée sur la loi d’eau du circuit le plus demandeur en température, sans décalage parallèle et sans limite basse de température. En rénovation, il faut vérifier l’adéquation des pompes chauffage et l’autorité des vannes trois voies compte tenu des pertes de charge des chaudières. - La production d’eau chaude sanitaire semi-instantanée est assurée par la chaudière Optimagaz. Cette dernière nécessite un débit minimum d’irrigation et une température minimale d’entrée d’eau. Ainsi, l’Optimagaz est raccordée à une bouteille de découplage hydraulique avec une pompe de charge. - Une sonde, placée sur son retour, contrôle la consigne minimale et agit sur la vanne trois voies sur le départ chaudière si la consigne n’est pas atteinte. - Des by-pass permettent d’assurer le secours d’une installation vers l’autre par l’intermédiaire de vannes deux voies manuelles. Pour le raccordement au conduit de fumées, se reporter à la notice technique. 36
  38. 38. Deux Modulo Control et une chaudière triple parcours LRP Deux interfaces OCI 420 1 régulateur RVA 47 livré avec une sonde départ QAD 21 Une sonde extérieure QAC 31 Un régulateur RVA 63 livré avec deux sondes réseaux QAD 21 - La production de chaleur des deux réseaux de chauffage régulés est fournie par les deux chaudières Modulo Control - Le RVA 63 gère les deux lois d’eau chauffage en fonction de la température extérieure mesurée par la sonde QAC 31 - La programmation chauffage est hebdomadaire avec huit périodes de vacances possibles - Les Modulo Control fonctionnent en température départ variable en fonction de la température extérieure, calée sur la loi d’eau du circuit le plus demandeur en température, sans décalage parallèle et sans limite basse de température - Le régulateur RVA 47 gère la cascade des deux chaudières à partir de la sonde départ QAD 21 et chaque LMU gère une vanne deux voies d’isolement - Pour gérer le débit dans les chaudières, le by-pass entre l’aller et le retour général comporte une soupape différentielle prévue pour s’ouvrir à une valeur égale à la perte de charge d’une chaudière (à ∆T = 20K) augmentée de 0,5 mCE. Il faut prévoir une vanne d’équilibrage sur le retour de chaque générateur En rénovation, il faut vérifier l’adéquation des pompes chauffage et l’autorité des vannes trois voies compte tenu des pertes de charge des chaudières. La production d’eau chaude primaire, nécessaire à l’eau chaude sanitaire semi-instantanée et au circuit à haute température, est assurée par la chaudière LRP. Cette dernière nécessite un débit minimum d’irrigation et une température minimale d’entrée d’eau. Ainsi, la LRP est raccordée à une bouteille de découplage hydraulique avec une pompe de charge. Une sonde, placée sur son retour, contrôle la consigne minimale et agit sur la vanne trois voies située sur le départ chaudière si la consigne n’est pas atteinte. Des by-pass permettent d’assurer le secours d’une installation à l’autre par l’intermédiaire de vannes deux voies manuelles. Pour le raccordement au conduit de fumées, se reporter à la notice technique. RACCORDMENTS Accessoires obligatoires à prévoir : 37
  39. 39. SCHÉMATHÈQUE MODULO CONTROL Deux Modulo Control et une Optimagaz Accessoires obligatoires à prévoir : Un régulateur RVA 47, Deux interfaces OCI 420 - Le RVA 47 gère la cascade des deux chaudières Modulo Control. - Les chaudières fonctionnent en température départ variable sans décalage parallèle sur la loi d’eau du circuit chauffage le plus demandeur en température - Prévoir une vanne d’équilibrage sur le retour de chaque générateur - Les régulateurs de l’installation, de marque SIEMENS, communiquent au RVA 47 la consigne de température à fournir au travers du bus LPB - Les circuits à haute température sont alimentés par la chaudière Optimagaz. La vanne trois voies sur le départ et la sonde à l’entrée de la chaudière permettent le contrôle de la température minimale de retour d’eau de 45°C. En rénovation : vérifier l’adéquation des pompes chauffage et l’autorité des vannes trois voies compte tenu des pertes de charge des nouvelles chaudières. 4 - Installation avec bouteille de découplage hydraulique Pour les installations qui ne peuvent être traitées par l’une des solutions précédentes, on adoptera le principe de la bouteille de découplage hydraulique avec une pompe de charge par générateur. La pompe primaire d’une bouteille de découplage hydraulique doit, d’une part, assurer le débit minimum d’irrigation de la chaudière et, d’autre part, avoir un débit supérieur de 5 % au débit des réseaux secondaires. Pour l’amélioration des performances, on peut faire glisser la température départ primaire entre deux charges sanitaires en maintenant un talon bas à 60 °C. Deux réseaux de chauffage régulés et une production d’eau chaude sanitaire en semi-instantané : Accessoires obligatoires à prévoir : Un régulateur RVA 47 2 interfaces OCI 420 - La cascade des deux chaudières est commandée par le RVA 47 à partir de la sonde départ QAD 21 38 - les régulations existantes communiquent par le bus LPB (protocole SIEMENS) avec le RVA 47 Pour optimiser le rendement, on peut faire varier la température chaudière selon le circuit chauffage le plus demandeur, avec un talon bas à 60 °C pour satisfaire la production d’eau chaude sanitaire.
  40. 40. Trois circuits chauffage et une production d’eau chaude sanitaire semi-instantanée : Une interface OCI 420 1 régulateur RVA 47 livré avec une sonde départ QAD 21 Un régulateur RVA 43 livré avec une sonde départ QAD 21 Une sonde retour QAD 21 - Les deux chaudières sont raccordées à la bouteille de découplage hydraulique avec chacune une pompe de charge individuelle. - La cascade des deux générateurs est assurée par le RVA 47. Il est nécessaire de prévoir un régulateur supplémentaire, RVA 43, pour la gestion du brûleur de l’Optimagaz (ou LRP) qui n’est pas modulant. - La cascade est gérée à partir de deux sondes QAD 21, départ plus retour, pour répondre plus rapidement aux variations de température. - Les régulateurs existants de l’installation sont de marque SIEMENS. - La consigne de température départ cascade est transmise au RVA 47 par le régulateur en place au travers du bus LPB (protocole SIEMENS). - Le matériel nécessaire au contrôle de la température minimale d’entrée d’eau dans l’Optimagaz (ou LRP) par l’intermédiaire de la vanne trois voies est à prévoir en plus. Pour le raccordement au conduit de fumées, se reporter à la notice technique. RACCORDMENTS Accessoires obligatoires à prévoir : 39
  41. 41. SCHÉMATHÈQUE MODULO CONTROL Deux réseaux de chauffage régulés et une production d’eau chaude sanitaire instantanée avec un réservoir de stockage primaire Accessoires obligatoires à prévoir : Un régulateur RVA 47 Un régulateur RVA 63 Deux interfaces OCI 420 Une sonde extérieure QAC 31 - Le RVA 47 gère la cascade des deux chaudières Modulo Control et la gestion de la régulation du ballon primaire - Un aquastat dans le ballon primaire RSP informe du niveau de température et gère la pompe primaire - La pompe de charge du ballon RSP doit être dimensionnée pour un débit chaudière égal à P/20, P puissance fournie par la chaudière, à l’instant t, en th/h - Le RVA 63 assure la gestion des deux circuits avec vanne trois voies. Programmation chauffage hebdomadaire avec une loi d’eau en fonction de la température extérieure. Programmation possible de huit périodes de vacances 40 - Les chaudières fonctionnent en température départ variable, entre deux charges du ballon primaire, sur la loi d’eau en fonction de la température extérieure programmée sur le RVA 47 - Prévoir une vanne d’équilibrage sur le retour de chaque générateur En rénovation : vérifier l’adéquation des pompes chauffage et l’autorité des vannes trois voies compte tenu des pertes de charge des nouvelles chaudières.
  42. 42. RACCORDEMENT ÉLECTRIQUE La chaudière est entièrement câblée à la livraison. La tension électrique d’alimentation est 230 V mono - AC+10 % -15 % – 50 Hz. Il est impératif de raccorder PHASE + NEUTRE + TERRE (en respectant la polarité) et de respecter les règles de la norme - NF C 15-100 pour les installations électriques à basse tension. Tableau de commande Le tableau de commande latéral se décompose en deux parties : 1 - Une partie non visible par le client, protégée par un capot, derrière lequel se situe le gestionnaire de brûleur LMU avec les kits éventuels de communication vers l’installation. Tous les raccordements d’alimentation et de puissance (à gauche du tableau) sont séparés de tous les raccordements de signaux et de sondes (à droite du tableau) pour se prémunir des perturbations électromagnétiques. Des presse-étoupes sont prévus de part et d’autre pour le passage des câbles d’alimentation et des goulottes de câblage peuvent être fixées sur des points d’ancrage prévus sur les montants supportant le tableau. 2 - Une partie directement accessible au client avec l’interface de gestion et les régulateurs de cascade éventuels. Tableau de commande complet (capot enlevé) avec les interfaces et régulations optionnelles LMU Bornier signaux et sondes Bornier alimentation et puissance RACCORDMENTS Presse étoupe Partie accessible au client en façade chaudière Emplacement prévu pour la mise en place régulateur de cascade (option) Modèles Modulo Control Porte-fusible Interrupteur général chaudière M 116 M 145 M 180 M 220 M 270 M 330 M 390 M 450 Puissance électrique absorbée (chaudière sans accessoire) W 420 440 460 580 635 620 640 820 Intensité maxi A 8 8 8 10 10 10 10 12 Sortie bornier puissance V 230 V AC +10 % -15 % 5 mA à 2A 41
  43. 43. RACCORDEMENT ÉLECTRIQUE Détails des borniers client à raccorder L L Raccordement installateur Alimentation secteur N Report d’alarme/sortie programmable K1 N Commande circulateur/ vanne d’isolement N 2A maxi K1 N 2A maxi K2 K2 N Commande circulateur ECS 2A maxi N K3 K3 N N L Report d’alimentation ventilateur L N L N Report d’alimentation pompe interne N L N Bornier puissance M M B4 B4 M M B9 B9 M M CD CD CD CD RT RT RT RT OT Sonde ECS 1 (QAZ 36). (accessoire référence commerciale : 059 261) À utiliser par défaut B3 OT Sonde ECS 2 (QAZ 36). (accessoire référence commerciale : 059 261) Sonde extérieure (QAC 34) (accessoire référence commerciale : 059 260) Manque d’eau (contact sec 26V), limiteur de température fumée. Ne pas utiliser comme un contact régulation, à n’utiliser que pour un arrêt prolongé. Le shunt doit être retiré si une commande 0-10 V est active. Voir notice d’installation. Sonde d’ambiance programmable (QAA 73) (accessoire référence commerciale : 059 262) OT OT Bornier basse tension Remarque : En aucun cas, il ne doit y avoir une commande extérieure par contact tout ou rien sur l’alimentation générale de la chaudière. La régulation de puissance doit impérativement être gérée par le gestionnaire de combustion LMU intégré dans le générateur. 42 Raccordement installateur B3
  44. 44. Marron Pompe interne N L N L N K3 N K2 N B eu Bleu Marron Marron Violet Noir B eu Bleu Marron N2 N1 00MHA0314-D Les fils de masse ne sont pas représentés Report d'alimentation kits regulation B eu Bleu Marron Bleu Marron Bornier interne Commande circulateur ECS Report d'alarme /sortie programmable Commande circulateur/ vanne d'iso ement N K1 Bleu A imentation secteur T12.5A F1 N1 A2 N2 Bloc gaz 7 4 2 3 1 Bleu 3 6 5 e ectrode onisat on e ectrode d a umage Ble Marron Noir Violet 8 6 5 7 4 2 3 1 2 Noir Noir 7 4 2 3 1 1 RACCORDMENTS Thermostat de sécurité A1 Noir Marron Calibrage fusible F1 Marron Bleu Noir Bleu L Bleu 8 6 5 X50 X3 Rouge Rouge Calibrage fusible F3 F1A F2 Interface afficheur HMI-LCD X3-04 X3-03 X3-02 X3-01 X2-05 X2-04 X2-03 X2-02 X2-01 X1-02 X1-01 Noir Noir Calibrage fusible F2 T2A X30 X40 X10-01 X10 02 X10 03 X10-04 X10-05 X10-06 Transformateur d'isolement 135 VA X15 X14 X13 X12 F3 X11 PG Marron Bleu Pressostat gaz Vert Jaune Bleu Rouge Bleu Marron M145-390 Gris Bleu Controleur de debit B eu B eu Marron Marron Gris Gris No r V olet No r Jaune Jaune Vert B eu Rouge B eu Ma o M450 Ventilateur OT OT RT+ RT CD CD+ M B9 M B3 Sonde d'ambiance programmable voir notice d'installation Manque d'eau / limiteur de temperature fumee Sonde exterieure Sonde ECS 1 Schéma de câblage Nota : Électrode d’allumage par point chaud ou à arc selon les modèles. Schéma de câblage allumage point chaud pour M 145, M 180, M 330, M 390, M 450 T° retour Rouge T° depart Nota : Le schéma électrique de la Modulo Control M 116 est identique à celui de la M 145 sauf pour l’allumage : c’est un allumage à arc et non pas à point chaud. 43 B eu Marron Marron
  45. 45. RACCORDEMENT GAZ Les chaudières Modulo Control sont fournies pour fonctionner au gaz naturel, basse ou moyenne pression, groupe H type G 20 ou groupe L type G25. L’installation doit comporter un filtre gaz (fourni). Débit de gaz en m3/h, à 15 °C et 1013 mbar Pression nominale gaz en mbar M 116 M 145 M 180 M 220 M 270 M 330 M 390 M 450 G 20 20 12,9 16,4 20,3 25,4 31,1 36,9 43,9 50 G 25 25 15 19,1 23,6 29,5 36,1 42,9 51,1 58,1 Type de gaz 44 Modulo Control
  46. 46. Diagramme canalisations gaz 50 mbar • Une perte de charge de 1 mbar, • Une densité de gaz de 0,57 (gaz naturel type Lacq). RACCORDMENTS Débit de gaz en m3/h (m3 mesures à 15°C - 1013 mbar) 5 4 8 7 6 5 20 18 16 14 12 10 28 40 80 70 60 50 200 180 160 140 120 100 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 70 100 200 300 400 600 800 1000 Calcul des diamètres théoriques des tuyauteries de gaz pour : • Une pression gaz de livraison inférieure à 50 mbar, Longueur en mètres de la tuyauterie 45
  47. 47. RACCORDEMENT GAZ Diagramme canalisations gaz 300 mbar • Une perte de charge de 15 mbar, • Une densité de gaz de 0,57 (gaz naturel type Lacq). Longueur en mètres de la tuyauterie 46 5 10 15 20 30 40 50 70 100 150 200 300 400 500 10 20 30 Débit de gaz en mètres cube par heure (m3 mesures à 15°C - 1013 mbar) 40 50 60 7080 100 200 300 400500 700 1000 2000 3000 5000 7000 10000 Calcul des diamètres théoriques des tuyauteries de gaz pour : • Une pression gaz de livraison inférieure à 300 mbar,
  48. 48. RACCORDEMENT CONDUIT DE FUMÉES La chaudière Modulo Control est équipée d’un brûleur à pré-mélange total et est classée dans la catégorie B 23. On ne raccordera à un même conduit de fumées que des générateurs ayant un brûleur du même type comme il est précisé dans le Règlement Sanitaire Départemental (B 22 et B 23 sont considérés de même type). Le point 0 est situé à la buse de fumées du générateur. Pour le raccordement au conduit de fumées, il faut respecter le DTU fumisterie 24-1. Température des fumées Modulo Control, modèles M 116 à M 180 Taux de charge en % de puissance chaudière Température des fumées en oC (en fonction de la température moyenne de l‘eau) Taux de CO2 100 75 °C à 125 °C 9,7 50 40 °C à 70 °C - 25 30 °C à 60 °C 8,8 Modulo Control, modèles M 220 et M 270 Taux de charge en % de puissance chaudière Température des fumées en oC (en fonction de la température moyenne de l‘eau) Taux de CO2 100 135 °C à 165 °C 9,5 65 80 °C à 115 °C - 40 40 °C à 75 °C 9 Modulo Control, modèles M 330, M 390 et M 450 Température des fumées en oC (en fonction de la température moyenne de l‘eau) Taux de CO2 100 90 °C à 130 °C 9,6 50 40 °C à 75 °C - 25 30 °C à 60 °C 8,9 Volume des fumées pour du gaz G20 Débit massique des fumées Température des fumées à la puissance nominale Volume des fumées à température g/s °C m3/h M 116 52,1 110 220 M 145 66,3 115 280 M 180 81,4 120 340 M 220 103,9 160 490 M 270 126,8 160 590 M 330 151 130 650 M 390 179 130 775 M 450 203,6 130 RACCORDMENTS Taux de charge en % de puissance chaudière 880 Modèle chaudière 47
  49. 49. RACCORDEMENT CONDUIT DE FUMÉES Raccordement à la cheminée tirage favorable, les raccordements doivent comporter dès la sortie chaudière une orientation ascendante et sont réalisés en réduisant au minimum les pertes de charge, longueur de raccordement réduite, té à 135 °. Les Modulo Control sont classées B 23 et le point 0 est situé à la buse de chaque générateur et il n’est pas nécessaire de tenir compte de la perte de charge fumées de la chaudière. Le carneau et la cheminée seront étanches à l’eau de ruissellement des condensats et en matériau résistant à la corrosion. Chaufferie en sous-sol Plusieurs chaudières Modulo Control peuvent être raccordées à un même conduit de fumées. Le dimensionnement du diamètre du conduit de fumées sera effectué normalement, en tenant compte de la puissance chaudière, de la hauteur de cheminée et de la perte de charge du raccordement horizontal en considérant la longueur et les accidents de parcours du carneau. Les Modulo Control sont très performantes avec des températures de fumées très basses ; pour conserver un Exemples de configurations conseillées Raccordement de plusieurs Modulo Control Ventilation haute Conduit de fumées Carneau horizontal Sol MODULO CONTROL MODULO CONTROL Sol MODULO CONTROL Ventilation basse Récupération et évacuation des condensats Raccordement d’une Modulo Control et d’une chaudière Optimagaz ou Condensagaz Ventilation haute Conduit de fumées Sol OPTIMAGAZ Sol MODULO CONTROL Ventilation basse Récupération et évacuation des condensats Pour éviter toute perturbation de fonctionnement, on raccorde individuellement chaque chaudière jusqu’au conduit vertical. 48
  50. 50. Évacuation des condensats La température des gaz brûlés de la Modulo Control varie en fonction du taux de charge et de la température moyenne de l’eau dans le générateur. L’abaissement des températures de fumées conduit à provoquer la condensation de la vapeur d’eau contenue dans celles-ci. Aussi, l’évacuation des gaz brûlés doit se faire dans un carneau et un conduit de fumées étanches à l’eau de ruissellement des condensats. Il est indispensable de prévoir un té de purge au pied du conduit de fumées. Les condensats récupérés seront envoyés à l’égout dans un raccordement en PVC. D’autre part, les modèles allant de 220 kW à 280 kW sont livrés avec un collier de purge à monter sur la sortie fumées, purge également raccordée à l’égoût. Prise échantillon fumées Des kits de neutralisation des condensats sont proposés en option. Collier de raccordement + joints (fournis) Vers égout Évacuation des condensats des Modulo Control M 220 et M 270 Ventilation des chaufferies Chaufferie en terrasse ou de plain-pied Chaufferie en sous-sol L’air admis dans la chaufferie assure à la fois la ventilation et la combustion. • Section ventilation basse (dm2) = calcul selon DTU 65.4 • Section ventilation basse (dm2) - Puissance th/h • Section ventilation haute (dm2) = 0,5 section conduit fumées 20 2 • Section minimale des ventilations = 2,5 dm2 2 • Section ventilation haute (dm ) - A (m ) Surface chaufferie 10 NOTA : il est recommandé de diviser la section d’entrée et sortie d’air en deux parties disposées sur des parois opposées pour tenir compte de l’effet du vent. RACCORDMENTS • Section minimale des ventilations : 2,5 dm2 49
  51. 51. ENTRETIEN Entretien des chaudières Modulo Control Les opérations d’entretien doivent être effectuées par un professionnel qualifié. Avant de procéder aux opérations suivantes : - Couper l’interrupteur général - Fermer la vanne de barrage de l’alimentation gaz - Isoler hydrauliquement la chaudière. Opérations • Siphon d’évacuation des condensats Vérifier le bon écoulement des condensats Remplir d’eau après contrôle • Électrode d’allumage Démontage de l’allumeur Contrôle de l’électrode Norton Si traces blanches, remplacement préventif de l’électrode d’allumage • Pompe irrigation brûleur Contrôler le bon fonctionnement de la pompe • Filtre à air Remplacer ou nettoyer le filtre à air Périodicité Tous les ans ou 3000 h Tous les ans ou 3000 h Tous les ans ou 3000 h Tous les ans ou 3000 h maxi • Portes du corps Contrôler l’étanchéité des joints de portes Remplacer le joint seulement si nécessaire Tous les ans ou 3000 h • Vérification sur brûleur Contrôler le bon raccordement du flexible de report de pression entre le mélangeur à Venturi et la vanne gaz Tous les ans ou 3000 h • Nettoyage de l’échangeur du corps Nappe extérieure Contrôler visuellement l’encrassement des tubes Si nécessaire, démonter les chicanes et nettoyer chimiquement les tubes avec un pulvérisateur puis rincer à l’eau avec un pulvérisateur (ne pas utiliser de laveur haute pression) Siphon d’évacuation des condensats Nettoyer le siphon d’évacuation des condensats Tous les ans ou 3000 h • Nappe intérieure Démonter l’ensemble ventilateur/mélangeur. Démonter la partie hydraulique du brûleur après vidange totale de la chaudière (vidange pot à boues) Contrôler le non embouage du flexible de liaisons Contrôler les rampes aluminium. Ne pas modifier le serrage des rampes En cas d’anomalies, consulter notre Service Après-Vente. Nettoyer chimiquement les tubes de la nappe intérieure et ensuite rincer (protéger la liaison hydraulique) Liaison hydraulique Aspirer les dépôts dans la partie inférieure du corps, veiller à ce que la liaison hydraulique mâle ne soit pas obstruée afin d’assurer l’étanchéité corps/brûleur (protéger et nettoyer la liaison hydraulique, au remontage veiller à changer les joints) Tous les ans ou 9000 h • Si le réseau est susceptible d’être emboué : Rincer en position horizontale la partie hydraulique du brûleur. 50
  52. 52. VUES ÉCLATÉES Avant de la Modulo Control M 116, M 145 et M 180 Isolation piquages départ et retour Contrôleur de débit Isolation piquages départ et retour Isolation boîte à eau supérieure Chicanes fumées Joints de porte échangeur INSTALLATION Porte échangeur 51
  53. 53. VUES ÉCLATÉES Arrière de la Modulo Control M 116, M 145 et M 180 Porte habillage droite Toit Tableau de commande Porte habillage gauche Transformateur d’isolement Bandeau avant Pompe d’irrigation Flexible Membrane Clapet anti-retour Siphon d’évacuation des condensats 52
  54. 54. Avant de la Modulo Control M 220 et M 270 Tableau de commande Contrôleur de débit SCHÉMAS MODULO CONTROL Emplacement sonde départ 53
  55. 55. VUES ÉCLATÉES Avant de la Modulo Control M 330, M 390 et M 450 Contrôleur de débit Isolation piquages départ et retour Isolation piquages départ et retour Porte échangeur Isolation boîte à eau supérieure Joints de porte échangeur 54 Chicanes fumées
  56. 56. Arrière de la Modulo Control M 330, M 390 et M 450 Porte habillage droite Toit Bandeau avant Tableau de commande (sans le coffret de commande) Transformateur d’isolement Porte habillage gauche Pompe d’irrigation Flexible Clapet anti-retour INSTALLATION Siphon d’évacuation des condensats 55
  57. 57. PRESTATIONS DE SERVICE Vérifications à effectuer avant la demande de mise en service des chaudières ACCESSIBILITÉ Des dégagements suffisants seront prévus afin de permettre des interventions aisées sur les chaudières, voir chapitre Implantation, page 12. RACCORDEMENT HYDRAULIQUE Vérifiez que la pression à froid soit au minimum de 1 bar à froid et que la chaudière soit équipée d’une soupape de sécurité. Vérifiez l’équilibrage hydraulique des chaudières. S’il s’agit d’une rénovation, vérifiez que le désembouage a été effectué. RACCORDEMENT GAZ Vérifiez que l’alimentation gaz soit correctement dimensionnée et qu’elle soit dotée d’une vanne de barrage. L’installation doit être alimentée en gaz naturel basse pression, type G 20 ou G 25 ou en moyenne pression 300 mbar. RACCORDEMENT FUMÉES Vérifiez que le conduit de fumées et le carneau soient étanches au ruissellement de l’eau de condensation et assemblés dans le sens d’écoulement des condensats, que des tés de purge soient placés aux points bas de la cheminée et du carneau. ÉVACUATION DES CONDENSATS Vérifiez que l’évacuation soit accessible et effectuée en PVC de diamètre 32 mm minimum. RACCORDEMENT ÉLECTRIQUE Vérifiez que le branchement ait été correctement réalisé et que les polarités sur le bornier de la chaudière aient été impérativement respectées. Vérifiez que l’installation est conforme à la réglementation, aux Règles de l’Art et aux prescriptions du Bureau d’Études. 56
  58. 58. Demande de mise en service La mise en service est comprise dans le prix de la chaudière. Elle doit être effectuée par nos soins pour la garantie future de la chaudière. Cette demande doit être adressée, au minimum, 10 JOURS AVANT LA DATE SOUHAITÉE (le cachet de la poste faisant foi) à l’adresse suivante : SATC 1, route de Fleurville 01190 PONT-DE-VAUX - BP 55 Tél. : 0 825 396 634 Télécopie : 03 85 51 59 30 Le SATC est le Service Assistance Technique Clientèle des chaudières ATLANTIC GUILLOT. Elle doit comporter : Remarques importantes : • Nom et Adresse de l’installation. • Nom du responsable du chantier. • Numéro, type et puissance des chaudières. • Date souhaitée pour la mise en service. • Tout déplacement injustifié, dû à une chaufferie non conforme conduira à une facturation de la part de la société chargée de la mise en service par la société Atlantic Guillot. Cette demande ne peut être effectuée que si les conditions suivantes sont remplies : • Conformité de l’installation La mise en route par nos représentants ne constitue pas un procès-verbal de conformité de l’installation. • L’alimentation gaz présente les caractéristiques de débit et pression permettant un fonctionnement correct des chaudières. • L’alimentation électrique est conforme à la norme NF C 15-100. • L’installation hydraulique est terminée et mise en eau. • L’évacuation des gaz de combustion à la cheminée est conforme aux Règles de l’Art. • L’évacuation des condensats est réalisée. • Contrat d’entretien Dès la mise en route, l’installateur doit obligatoirement faire souscrire à son client un contrat d’entretien auprès d’une société spécialisée. En effet, la non observation de cette règle risque d’être à l’origine de la détérioration de certains éléments et composants qui ne pourront, de ce fait, être couverts par la garantie du constructeur. Cette notice est nécessaire pour LA CONCEPTION, LA RÉALISATION des chaufferies équipées de la MODULO CONTROL. Le Service Assistance Technique Clientèle des Chaudières Atlantic Guillot : le SATC assure une assistance téléphonique après-vente : 1, route de Fleurville - BP 55 - 01190 PONT-DE-VAUX Tél. : 0 825 396 634 - Fax : 03 85 51 59 30 Pour les pièces détachées : SATC : 1, route de Fleurville - BP 55 - 01190 PONT-DE-VAUX (Service Pièces Détachées) Tél. : 0 825 396 634 - Fax : 03 85 51 59 20 INSTALLATION Elle doit être demandée 10 jours avant la date souhaitée au SATC. 57
  59. 59. LA GARANTIE A. MATÉRIELS INSTALLÉS EN FRANCE MÉTROPOLITAINE Les matériels sont garantis selon l’Accord Intersyndical du 2/7/1969 entre l’U.C.H. et les Constructeurs de matériel de chauffage, ainsi que dans le respect des conditions des articles 1641 et suivants du Code Civil. Les interventions au titre de la garantie ne sauraient en aucun cas donner lieu à indemnités ou dommages intérêts et ne peuvent avoir pour effet de prolonger celle-ci. En cas de défaut de fabrication ou vice de matière (il appartient toujours à l’Acheteur d’en faire la preuve) nettement établi et reconnu par SOCIÉTÉ INDUSTRIELLE DE CHAUFFAGE, la responsabilité de SOCIÉTÉ INDUSTRIELLE DE CHAUFFAGE est limitée à : 1 - Accessoires électriques, gaz ou régulation À la fourniture de la pièce reconnue défectueuse par SOCIÉTÉ INDUSTRIELLE DE CHAUFFAGE ainsi qu’au frais de transport, à l’exclusion de tous frais de main-d’œuvre ou déplacement, notamment ceux inhérents au démontage et au remontage pour une durée de : - deux ans à compter de la date de mise en service, à défaut, de la date de fabrication majorée de 6 mois au maximum. Nota : La pièce défectueuse doit être retournée au frais de l’acheteur dans un délai de trois semaines avec une étiquette comportant le numéro du matériel correspondant et la référence du chantier. La pièce demandée en échange et son expédition devront faire l’objet d’une commande. Les pièces remplacées redeviendront la propriété de SOCIÉTE INDUSTRIELLE DE CHAUFFAGE. 2 - Pièces amovibles de chaudronnerie À la fourniture de la pièce remplaçant celle reconnue défectueuse ainsi qu’aux frais de transport, à l’exclusion de tous frais de main-d’œuvre ou déplacement, notamment ceux inhérents au démontage et au remontage, à compter de la date de mise en service ou, à défaut, de la date de fabrication majorée de 6 mois au maximum. 3 - Interventions de chaudronnerie À l’intervention du chef soudeur pour la réparation et si nécessaire aux démontages et remontages pour une durée de trois ans à compter de la date de mise en service ou, à défaut, de la date de fabrication majorée de 6 mois au maximum. Nota : Les engins et appareillages nécessaires à ces interventions, ainsi que les aides, ne sont pas pris en charge par la garantie. 4 - Pièces d’usure Ces pièces (électrodes, joints, filtres à air, filtres à gaz, fusibles, turbulateurs, anodes, ouvreau réfractaire, siphon d’évacuation des condensats) n’entrent pas dans le cadre de la garantie. L’application des conditions de garantie est toujours subordonnée : 1 - A u b o n re s p e c t d e s p r é c o n i s a t i o n s d e S O C I É T É INDUSTRIELLE DE CHAUFFAGE figurant sur la notice technique et notamment : 58 - à la mise en service par une société déléguée par SOCIÉTÉ INDUSTRIELLE DE CHAUFFAGE - au maintien des réglages et contrôles portés sur le rapport de mise en service inclus dans la notice d’installation de la chaudière et/ou le cahier de chaufferie. - la garantie est subordonnée à : - une production d’eau chaude sanitaire autre que le mode instantané sans ballon primaire, - à la conformité des installations aux livrets techniques de prescription pour les chaudières, - Modulo Control M 330, M 390, M 450, au respect de la hauteur libre de tout obstacle sous plafond (Z+50 mm) nécessaire au montage de la potence d’aide au démontage du brûleur. 2 - A la prise en charge du matériel aussitôt après la mise en service, par une société spécialisée dans la maintenance. 3 - Au bon respect des conditions d’installation définies par les Règles de l’Art, l’Accord Intersyndical, les différents Règlements, Normes et D.T.U. en vigueur, entre autres : • Au respect de la Schémathèque hydraulique préconisée par le Constructeur, • Température des eaux de retour : pas de limite basse de température, • Fonctionnement au Biogaz : pas de garantie, • Assurer un débit d’irrigation, en m3/h, (P puissance en th/h du générateur) compris entre P/20 (P puissance fournie à l’instant t) et P/10 (P puissance nominale). • Pour tous matériels, prévoir : - Afin d’éviter les chocs thermiques, la circulation de l’eau ne doit jamais pouvoir être interrompue avant l’arrêt du brûleur, - Un dégazage efficace et permanent en amont des générateurs, - Un séparateur d’air correctement dimensionné ainsi qu’un purgeur automatique, - Un niveau d’eau et une pression statique suffisante (1 bar à froid), - Un pot de décantation sur les retours muni d’une vanne 1/4 de tour pour chasses rapides, - Un filtre monté en amont des chaudières, - Des purges périodiques au point bas des chaudières sont indispensables, - Une régulation secondaire en accord avec la régulation primaire en particulier, on veillera à l’harmonisation des vitesses de modulation pour éviter des coupures en pleine charge, - Une conception des cheminées conforme aux règles de l’art. 4 - Pour le chauffage, aux précautions suivantes : • Les caractéristiques de l’eau utilisée dès la mise en service, et pour la durée de vie des chaudières seront conformes aux valeurs suivantes : Eau de remplissage : Lors du remplissage d’une installation neuve, ou lorsque

×