La Construction de lIntelligence dans lInteraction Sociale.                                    Anne-Nelly PERRET-CLERMONT(...
•    test lui-même, mettant en présence deux                nest constaté dans cette expérience) et     enfants à propos d...
jeune, où la co-opération (au sens de                       c.-à-d. si la diversité des centrations et la        coordinat...
restructuration cognitive attendus sil se                          du développement, un rôle spécifiquesitue entre deux li...
•   on a souligné la supériorité des situations             •   autre piste encore: leffet tuteur, rendant    dinteraction...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Construc soc-intelligence-an-pc-present-ligne

840 vues

Publié le

Publié dans : Voyages, Business
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
840
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
384
Actions
Partages
0
Téléchargements
3
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Construc soc-intelligence-an-pc-present-ligne

  1. 1. La Construction de lIntelligence dans lInteraction Sociale. Anne-Nelly PERRET-CLERMONT(1979) La Construction de lIntelligence dans lInteraction Sociale. Ed. Peter Lang, Genève Notes de Lecture. Gérard PIROTTON Merci de citer la signature et les références : < www.users.skynet.be/gerard.pirotton >On notera d’entré que ce livre constitue l’ouvrage « princeps » en matière de « Conflit socio-cognitif » et qu’il ainsi inauguré une série de recherche dans le fil de ce qui est dessiné ici. A cetitre, il mérite bien un examen approfondi. Le premier chapitre de cet ouvragediscute de la conception de lintelligence. Des Cest cette question qui guide les expériencescitations de Piaget sont convoquées à cette menées dans cet ouvrage: quel est leffet desfin, pour montrer lévolution de lenfant à interactions sociales sur le développementpartir de son égocentrisme primitif. Dune cognitif, au stade des opérations concrètes?pensée originellement individuelle, lenfantévoluerait vers une pensée de plus en plus Par ailleurs, la thèse explicitementsocialisée. Une citation un peu longue pour formulée mérite dêtre citée:exposer cette position: « à certaines phases du développement« Durant la période sensori-motrice, le bébé de lenfant, laction commune deest naturellement déjà lobjet dinfluences plusieurs individus, nécessitant lasociales multiples... Mais il ny a là encore résolution dun conflit entre leurs diverses centrations, aboutit à la construction deaucun échange de pensée, puisque lenfant nouvelles coordinations chez lindividu. »de ce niveau ignore la pensée, ni par (p.36)conséquent aucune modification profondedes structures intellectuelles profondes par la On notera quil sagit là de sopposervie sociale ambiante. Avec lacquisition du aux thèses de lapprentissage social, delangage par contre, cest-à-dire avec les lapprentissage par imitation dun modèle.périodes symbolique et intuitive, de nouvellesrelations sociales apparaissent quienrichissent et transforment la pensée de * *lindividu » PIAGET, 1947:169-170. Cité par *PERRET-CLERMONT, 1979:23) Lépreuve classique de conservation On voit bien ici que pour Piaget, seule des liquides est ici utilisée, selon le schémala pensée véritable « la pensée opératoire » classique de lapproche expérimentale:peut être socialisée. La question se pose • pré-test, passé par chaque enfant seuldonc : face à lexpérimentateur (façon Piaget...). Cela permet de « classer » les enfants « ...les interactions antérieures à celles de selon leurs performances individuelles; la co-opération participent-elles au développement? « (p.25)Construction de lIntelligence dans lInteraction Sociale – Anne-Nelly PERRET-CLERMONT - -1– Notes de lecture. Gérard PIROTTON
  2. 2. • test lui-même, mettant en présence deux nest constaté dans cette expérience) et enfants à propos de lépreuve de partage exprimant ainsi un point de vue différent du équitable de sirop; sujet.• post-test (en deux phases: une semaine Une citation résume cet élément puis un mois après lépreuve collective). important. Un progrès significatif sur léchelle « Notre interprétation des résultats estNC-I-C est enregistré (24/37) contre 2/12, que les interactions qui obligent le sujet àdans le groupe de contrôle. Ces progrès coordonner ses actions avec celles dautrui, lentraînent ainsi dans unapparaissent bien, non comme dus à processus de décentration qui lengagelimitation, mais comme de réels progrès des dans un conflit entre son point de vue etstructures cognitives, consécutifs à celui de ces partenaires. Ce conflit lincite,linteraction expérimentale. Des progrès à partir des coordinations réaliséesapparaissent de plus entre le premier et le collectivement, à une restructurationsecond post-test, montrant que leffet de cognitive qui se révèle lors des post-tests.restructuration se poursuit, de façon Nous faisons lhypothèse - quil nousautonome, comme le noteront Mugny et faudra chercher à confirmer par la suite -Doise (au-delà donc de la simple imitation). que les différences dampleur des effetsUne analyse fine fait en effet apparaître la subséquents aux interactions socialesproduction darguments originaux. (dans notre expérience: les différences entre les conditions expérimentales) sont dues à ce conflit socio-cognitif qui est Dans une approche plus clinique, plus fort quand les sujets sexpriment oudautres expériences sont menées agissent en fonction de points de vue(conservation des quantités de liquide, de différents. » (p.136)matière, du nombre, de la longueur) De ladiscussion autour des recouvrements ou despréalables que représentent les habilités * *cognitives spécifiques à chacune de ces *expériences, il apparait qu Autre question discutée: les « …un certain degré délaboration compétences minimales nécessaires pour opératoire dautres notions rend plus « profiter » de linteraction sociale. Elles probable une progression dans le présentent au moins deux dimensions: domaine qui est lobjet de la procédure • la compétence dinteraction sociale, expérimentale. (p.124) Mais corréla- nécessaire à un processus inter- tivement »... individuel de coordination; « la structuration opératoire consécutive aux interactions sociales, de la séance • la compétence cognitive minimale collective, au-delà de la construction de nécessaire, pour que linteraction la notion de conservation des quantités puisse susciter en lui un progrès de liquide, à celle des quantités de développemental. matière ». (pp.122-123) Lépreuve de conservation du Autre élément discuté dans ce cadre: nombre, parce que bien connue, sert de basele rôle du niveau des partenaires du sujet à cette expérience. Elle permet de plus dedans linteraction. Lélément central repéré travailler la question:est le fait dêtre confronté à quelquunprésentant des conduites opératoires (c.-à-d. « Leffet (de restructuration cognitive)pas une relation NC-NC où aucun progrès pourra-t-il être retrouvé à un âge aussiConstruction de lIntelligence dans lInteraction Sociale – Anne-Nelly PERRET-CLERMONT - -2– Notes de lecture. Gérard PIROTTON
  3. 3. jeune, où la co-opération (au sens de c.-à-d. si la diversité des centrations et la coordination dopérations) nest sans nature de la tâche de la situation exigent doute encore que peu développée? » de sa part un réorganisation des (p.140) coordinations en jeu ». (p.200) Le lien est explicitement fait avec les Un dispositif expérimental (pré-test; apports piagétiens: limitation ne suffit pastest; post-test) est utilisé, au cours duquel (comme assimilation dune nourrituredes sujets NC sont mis en présence de intellectuelle) ne suffit pas à expliquer lespartenaires de niveaux différents. faits. Le contexte social suscite aussi une Conclusions de cette expérience: un activité daccommodation qui elle, estenfant NC doit cependant avoir atteint un créatrice de nouveautés. Cest particuliè-certain niveau opératoire pour pouvoir rement vrai à propos des conduites dun « entrer en matière » avec son partenaire dun niveau supérieur puisque, partenaire, pour pouvoir « saisir laltérité par définition, le sujet inférieur na pas les du point de son partenaire (...) » (p.161). outils intellectuels lui permettant dassimiler les conduites de son partenaire. Une La perception par lenfant quil y a réorganisation par accommodation est doncbien conflit en la situation est donc la nécessaire.condition centrale à réunir. Lexpériencemontre que ce nest pas le niveau du « Ce mécanisme, Piaget la étudié: toutepartenaire qui joue (quil soit C ou I, des régulation est une réaction à uneprogrès sont enregistrés) mais bien la perturbation. (PIAGET, 1975:25) »confrontation avec un partenaire mettant en (p.203)œuvre des centrations différentes. Pourtant ici, la perturbation nest pas Cette notion de conflit de centrations due à unefait lobjet dun examen particulier, au « Résistance du réel aux actions du sujetmoyen dune expérience de dessin et ou dun feed-back relatif à ces actions ni -découpage de figures géométriques, au cours au départ en tout cas - dun conflit interne au sujet entre schèmes ou sous-de laquelle, dans sa phase collective, le sujet systèmes de schèmes. Lenfant, dans une« Inférieur » dessine, tandis que le sujet telle expérience, vit un conflit entre les(Supérieur ») découpe la figure. Les résultats conduites quil aurait déployées lui-mêmede cette expérience montrent les bénéfices sur la tâche ou dans la situation donnéeretirés par le sujet « S ». et celles quon lui demande dobserver » (p.203) « ... le sujet est placé dans une situation * * de confrontation entre ses propres réactions, et celles dautrui (...). Lorigine * du conflit cognitif étudié est donc sociale: elle se situe dans la confrontation Contre largument de limitation, interindividuelle que propose la situation« promotionné » par les partisans des expérimentale. » (p.203) En ce sens,théories de lapprentissage social, lauteur va « leffet de modèle » ne serait qu « unà nouveau avancer lexplication que cas particulier du conflit socio-cognitif. » (p.204)constitue le conflit: « ...le sujet ne pourra bénéficier de Le conflit socio-cognitif a toutes linteraction que si elle est conflictuelle, chances de produire les effets deConstruction de lIntelligence dans lInteraction Sociale – Anne-Nelly PERRET-CLERMONT - -3– Notes de lecture. Gérard PIROTTON
  4. 4. restructuration cognitive attendus sil se du développement, un rôle spécifiquesitue entre deux limites: dans la dynamique de la croissance• posséder une saillance élevée aux yeux mentale ». (p.206) du sujet, ce qui serait facilité par certaines modalités de linteraction Piaget est à nouveau discuté autour sociale; de la perception de la contradiction (la• ne pas être masquée par linterférence négation) entre la prévision faite par le sujet dautres éléments, liés à la nature de la et le retour de la réalité. (On reconnaît ici tâche, dont la difficulté trop grande peut assimilation et accommodation). Ici, dira amener des jugements évaluatifs et des Piaget, la négation na pas à être faite par le échanges affectivement chargés. sujet, puisquelle lui est imposée du dehors. Question dès lors dA-N P-C: le sujet mènerait Dans le chapitre de conclusion est à le dépassement nécessaire si les interactionsnouveau discutée lapproche de Piaget selon sociales quil vit quotidiennement ne lylequel des comportements de co-opérations forçaient? De plus, il est pertinent dene seraient possibles quaprès le dépas- distinguer les résistances du monde physiquesement de légocentrisme enfantin. On note et celles dun contexte social: lun peut-ilquici il sagissait denfants entre 4 et 5 ans vraiment exister sans lautre? Sans(c.-à-d. au seuil de stade des opérations interaction sociale, la perception duconcrètes, déséquilibre existerait-elle et susciterait-elle « donc avant la maîtrise de ces la construction de nouveaux instruments opérations dont la structure est intellectuels? isomorphe à celle des échanges de la co- « Enracinée dans ses structures opération » (p.206) ) biologiques, développée et mise à lœuvreet que de plus la notion de « stade des par lindividu, lintelligence nous apparaît comme étant également, dans sonopérations concrètes » a dû être affinée en essence, le fruit dune communauté ».ses différentes dimensions. (p.208) « La prise en compte spécifique de ces Autre élément de ce chapitre de différentes dimensions devrait permettre de dépasser certaines difficultés (...) en conclusion: le fameux handicap socio- recourant à des concepts moins globaux culturel, comblé, pour les opérations pour définir les niveaux de conduites tant concernées, par une interaction sociales que cognitives. » (p.206) expérimentale de quelques minutes. Cela plaide pour labandon des pédagogies Dans une perspective génétique frontales, qui empêchent toute confron-toujours: tation entre point de vue différents, sans « ...léchange collectif peut certainement compter labsence dactivité du sujet. Les faciliter le travail cognitif et la formation pratiques frontales des opérations, le conflit socio-cognitif « instituent ainsi une sorte de vide social peut lui, dans certaines conditions et à un dans la relation maître-élève (...) et (...) moment donné du développement de privent lélève dinteractions sociales lindividu, les susciter. Certes, le conflit dordre cognitif sur les contenus socio-cognitif nest pas en lui-même abordés » (p.222-223) créateur de formes mais il déclenche les déséquilibres qui rendent nécessaire cette Au chapitre des perspectives de élaboration et, par là-même, le conflit recherche dans les suites de ce travail, divers socio-cognitif confère au facteur social, points peuvent être notés: aux côtés des autres facteurs explicatifsConstruction de lIntelligence dans lInteraction Sociale – Anne-Nelly PERRET-CLERMONT - -4– Notes de lecture. Gérard PIROTTON
  5. 5. • on a souligné la supériorité des situations • autre piste encore: leffet tuteur, rendant dinteractions au moment de lélabo- compte des cas où un enfant apprend ration des notions concernées. Cela quelque chose à un autre. Entre autre permet de dépasser le débat autour la de question: faut-il transposer aux relations la supériorité des performances entre enfants un modèle issu de la individuelles ou collectives. A quoi il faut relation pédagogique adulte -enfant? ajouter le bénéfice personnel retiré par • des liens restent aussi à faire « entre la chaque participant, suite à linteraction; structure des opérations concrètes et la• peuvent aussi jouer les représentations forme que revêtent les relations sociales dans que les sujets ont de leurs partenaires; la co-opération » (p.229);• « lexpérimentation elle-même est toujours • Si avant 6-7 ans, cette co-opération est insérée dans un tissu de relations sociales impossible, le rôle spécifique de ladulte pré-existantes » (p.225); ne pourrait-il pas être, dans cette• on pourrait étudier les effets des perspective, non dimposer son avis, mais interactions sociales, non plus « en de faire percevoir aux enfants quexcite coupe », mais tout au long « du un point de vue différent du leur? développement de la période sensori-motrice à lavènement de la pensée hypothético- déductive - voire même dans lélaboration des connaissances scientifiques: quel rôle tient dans cette construction le conflit socio- PERRET-CLERMONT Anne-Nelly cognitif entre chercheurs qui sont 1979 La Construction de lIntelligence constamment amenés à confronter ou à dans lInteraction Sociale. Ed. Peter justifier aussi bien leurs théories que leurs Lang, Genève résultats? » (p.226);Construction de lIntelligence dans lInteraction Sociale – Anne-Nelly PERRET-CLERMONT - -5– Notes de lecture. Gérard PIROTTON

×