Rapport d’activités
E n s e m b l e p o u r l e s s a n s - a b r i  !
©GrégoryVandendaelen
2014
3
éditorial
L’an 2014 a vu à nouveau s’amplifier, de
manière inexorable et insupportable, la pré-
carité d’une partie de p...
4 5
Sortir
de la rue
et ne pas y retomber :
« S.Ac.A.Do »
et la nouvelle cellule
« Capteur de
Logements »Nombre des person...
6 7
Notre mission
L’ILOT a pour mission de répondre aux besoins
que peuvent rencontrer les personnes sans abri
par l’accue...
8 9
« Je me suis retrouvé à la rue à
la suite d’un séjour en prison
à l’étranger. De retour en Bel-
gique, j’avais perdu m...
10 11
« Depuis que nous la connais-
sions, Madame S. n’avait
jamais eu de logement.
Elle vagabondait d’amis en
familles. S...
12 13
Compte de résultats et bilan 2014
  Dons et legs
 Subsides
 Mesures pour l’emploi
 Participation aux frais
 Récupéra...
14 15
Votre soutien
fait toute la différence !
Agir, c’est refuser la fatalité et offrir d’autres pers-
pectivesauxhommes,...
Éd.responsable :ArianeDierickx,Ruedel’Église,73à1060Bruxelles
L’ILOT, membre
de l’AERF, Association
pour une éthique
en Ré...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Rapport d'activités 2014

1 169 vues

Publié le

Rapport annuel 2014 des activités de L'ILOT

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 169
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
881
Actions
Partages
0
Téléchargements
5
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Rapport d'activités 2014

  1. 1. Rapport d’activités E n s e m b l e p o u r l e s s a n s - a b r i  ! ©GrégoryVandendaelen 2014
  2. 2. 3 éditorial L’an 2014 a vu à nouveau s’amplifier, de manière inexorable et insupportable, la pré- carité d’une partie de plus en plus grande de la population. En cause, le renforcement, encore et toujours, des mesures d’exclusion qui touchent de plein fouet des populations très fragilisées et démunies, basculant d’une situationdesurvieàuneprécaritétotale,voire peut-être à la rue… Signes de cette précarité grandissante ; les personnes et les familles sans abri, de plus en plus nombreuses en Bel- gique, traversent des situations diversifiées et complexes. L’absence d’accompagnement jette du jour au lendemain les sortants de prison, la plupart du temps démunis sur tous les plans, dans une liberté qui se referme sur eux comme un piège. Fuyant les guerres ou la misère,deplusenplusdefemmes,d’hommes et d’enfants tentent leurs chances pour rejoindre une Europe qui se fait forteresse, protégéepardesmersmeurtrières...Celleset ceuxquiparviennentàtraverserlesfrontières se retrouvent coincés dans un no (wo)man’s land qui ignore jusqu’à leur existence, en attented’unedécisionquantàun(im)possible statut dans un pays qui ne leur accorde que peu de ressources. Les femmes qui décident dequitterledomicilepourcausedeviolences conjugales, n’emportent souvent que leurs enfants sous le bras, mais ne trouvent tou- jourspasassezdestructurespourlesaccueil- lir dans cette situation de crise. Les jeunes en rupture familiale ou dont l’enfance est faite d’une succession de séjours en institutions, sont de plus en plus nombreux à se retrouver au lendemain de leur majorité sans aucune solutiond’hébergement.Excluesduchômage, traquées par une chasse à la ‘fraude sociale’ quin’estsouventqu’unmoyend’échapperàla misère ou épuisées par une vie faite de désil- • 915  personnes sans abri accueillies. • 22 091 nuitées d’hébergement dans nos 3 centres d’hébergement. • 77 personnesoufamillesayantre­­trouvé un toit, accompagnées pour rendre leur retour en logement le plus durable pos- sible(34àJumetet43 chezS.Ac.A.DO). • 13 561  repas de midi équilibrés et 6 901 petits-déjeuners distribués en journée au Clos. • 5 914 doucheschaudesprisesauClos. • 1 091 lessives des vêtements des usa- gers et usagères du Clos. • Plus de 50 % des usagers et usagères du Centre de jour suivis par le Service social du Clos. • 26 famillesavecuntotalde53 enfants hébergées dans notre Maison d’accueil d’urgence. ©MédiaAnimation en quelques chiffres :2014 Ariane Dierickx Directrice générale lusions,d’autrespersonnesserontaujourd’hui ou demain expulsées brutalement de leur logement pour cause de factures impayées. Face à ces situations de détresse humaine, L’ILOT, renforcée plus que jamais dans sa motivation face à l’inacceptable, a continué d’innover et d’amplifier ses actions. Pendant l’hiver, en doublant ses interventions auprès des personnes sans abri. Mais aussi le reste de l’année, en créant une nouvelle cellule « Capteur de Logements » dont la mission est de trouver des logements à prix abordables pour les publics que nous accompagnons. Malgré le manque de soutien financier public, nous avons réussi à maintenir notre équipe d’accompagnement à domicile pour celles et ceux qui viennent de quitter la rue et qui ont besoin d’un soutien pour éviter la « rechute ». Nous avons également obtenu un agrément et des moyens pour mener au sein de notre centre de jour un projet d’économie sociale qui permettra, à terme, de créer des emplois pour ces mêmes publics. De nombreuses autres actions ont aussi jalonné 2014. Celles-ci n’auraient pu voir le joursansvotreengagementànoscôtés.Votre soutien fait toute la différence. Merci et excellente lecture !
  3. 3. 4 5 Sortir de la rue et ne pas y retomber : « S.Ac.A.Do » et la nouvelle cellule « Capteur de Logements »Nombre des personnes qui s’adressent à L’ILOT ont vécu des violences intrafamiliales, comme les femmesvictimesdeviolenceetleursenfantsoucer- tainsjeunesenrupturefamiliale.D’autressouffrent de problèmes de santé mentale et ne trouvent pas leur place dans les structures appropriées trop peu nombreuses ou inadaptées à leurs problèmes et besoins. D’autres encore viennent juste de se re- En 2014, les 49 travailleurs salariés de L’ILOT (qui prestent l’équivalent de 42,41 temps pleins) soute- nuspar32volontairesontaccueillietaccompagné 915 personnes sans abri. Ce travail, le personnel Derrière chaque personne une histoire singulière… des hommes, des femmes et des enfants sans abri trouver à la rue, à la suite d’une perte de logement quiapuelle-mêmeêtrelaconséquenced’uneperte d’emploi, un divorce ou encore une maladie. Tous et toutes trouvent, via le dispositif d’accueil de L’ILOT, les moyens de préserver leur dignité et de réamorcer les démarches indispensables à leur réinsertion au sein de la société. L’Ilot : une approche globale rémunéré et bénévole de L’ILOT le réalise en colla- boration avec un large réseau de partenaires pu- blics et privés d’horizons variés (emploi, formation, santé, culture, etc.). ©LoïcDelvaulx Un accueil pour les sans-abri en journée : « Le Clos » Héberger et accompagner des hommes sans abri à Bruxelles « L’Ilot 38 » Héberger et accompagner des hommes sans abri en Wallonie « L’Ilot Jumet » Une maison d’hébergement pour les femmes et les familles sans abri : « L’Ilot 160 » L’ILOT est composé de 6 projets ambitieux : le Centre dejour« LeClos »,lestroisMaisonsd’accueil,leservice S.Ac.A.DoetlaCellule« CapteurdeLogements »repré- sententledispositifglobald’accueildel’ASBLL’ILOT. Le siège administratif situé rue de l’Église à Saint- Gilles, coordonne l’action sociale et soutient la gestion et les missions de l’ensemble des services proposés par l’ASBL.
  4. 4. 6 7 Notre mission L’ILOT a pour mission de répondre aux besoins que peuvent rencontrer les personnes sans abri par l’accueil, l’hébergement et l’offre de services de première nécessité, et de mener une action de fondparunaccompagnementindividuel,untravail collectif et un engagement sociétal. Notre objectif est atteint lorsque les personnes accompagnées retrouvent une certaine autonomie et des conditions de vie dignes. Notre vision • Une place pour chacun et chacune ! Ceci nécessite que chaque personne soit reconnue et accueillie telle qu’elle est, qu’elle ait une place auniveaudenotreassociationetdanslasociété. • La dignité pour tous et toutes ! • Engagement et solidarité ! Par notre action, nous visons le développement d’une société solidaire mue par l’engagement de ses citoyens organisés ou non. Notre action • accueil • hébergementenurgenceoudansladurée(d’1jour à 9 mois) • repas • lessives, douches, consignes à bagages • accompagnement psychosocial • guidance budgétaire • accompagnement en logement des personnes sorties de la rue • aide pour la recherche d’une formation ou d’un emploi • soutien scolaire aux enfants • aide à la recherche d’un logement « Au Clos, il y évidemment des avantages pratiques : ne pas être dehors dans le froid, pou- voir manger et se laver. Puis il y a des valeurs familiales. Être ici me permet de faire partie d’un groupe social, d’avoir des liens amicaux. En travaillant à la cuisine, je suis actif dans le monde du travail. C’est important qu’on me donne des responsabi- lités, ça me valorise, on me reconnaît en tant que tel. » Miguel, sans abri et usager-bénévole Ouvert 7 jours sur 7, tout au long de l’année, le Centre de jour « Le Clos » est un havre pour les per- sonnes qui vivent à la rue. Acces- sible aux plus démunis, ce lieu permet de tisser du lien en pas- sant la journée dans un environ- nement chaleureux, au chaud, au secetaucalme.Aufildutempset delaconfianceretrouvée,LeClos permet aux personnes les plus précarisées de s’orienter vers un lieu d’hébergement adapté et de quitter la rue. Outre les repas, les bénéficiaires ontaccèsàdesconsignesetàdes douches. En 2014, Le Clos a accueilli 513 personnes, dont 116 femmes (21%) et 393 hommes (79%). En 2014, nous y avons fourni 20 462 repas (petits-déjeuners etrepasdemidi)et5 91 douches. Près de 1 700  consignes ont été mises à la disposition des per- sonnes qui vivent en rue pour leur permettre d’y laisser en sécurité leurs effets personnels. La quasi-totalité du budget du Clos est couverte par les dons privés et les aides à l’emploi. Mission Proposer en journée des services de première nécessité au plus grand nombre de personnes sans abri : repas, consignes, douches, lavoir, sécurité et chaleur. Les travailleurs sociaux proposent aussi un accompagnement indi- viduel à chaque personne sans abri fréquentant Le Clos et les soutiennent : • pourseremettreenordreadmi- nistrativement ; • pour rechercher un logement ; • pour renouer les contacts sociaux et familiaux ; • pour trouver une aide médicale ou psychologique ; • pour prendre une place active dans le projet du Clos. En collaboration avec Médecins du Monde, des consultations de dentisterie sont proposées plu- sieurs fois par semaine. En 2014, 248 consultations de dentiste y ont été offertes. Population Des femmes, des hommes et des enfants sans abri fréquentent Le Clos. En 2014, la tranche d’âge la plus représentée était celle des 40 à 49 ans. Infrastructure 1 restaurant de 41 places, 1 es- pace cuisine, 2 blocs sanitaires, 1 lavoir, 6 douches, 2 bureaux pour l’accueiletlessuivisindividuelset 1 cabinet de dentisterie. ©MediaAnimation ©MédiaAnimation Offrir un accueil pour tous et toutes en journée : Le Clos
  5. 5. 8 9 « Je me suis retrouvé à la rue à la suite d’un séjour en prison à l’étranger. De retour en Bel- gique, j’avais perdu mon em- ploi, j’avais tout perdu. J’avais des problèmes de santé. Au- jourd’hui je me soigne grâce à l’EMDR (une thérapie post- traumatique pour mieux gérer les angoisses dues au séjour en prison). Les travailleurs de L’ILOT nous donnent un ‘coup de fouet’ pour sortir de ce trou. On est une vingtaine de résidents. La cohabitation se passe plutôt bien. On est comme une famille. (…) Ce qui me manque le plus, c’est un logement et un travail, mes deux priorités absolues. Ma devise est de d’abord trouver un logement puis un emploi, l’un étant indispensable à l’autre. C’est comme si L’ILOT me donnait un tremplin et que je devais sauter à pieds joints pour passer au-dessus du mur en face duquel je me trouve actuellement. »  Laurent, 47 ans, hébergé à L’ILOT 38  logement(logementautonome, centre d’accueil à long terme, retour en famille, etc.) ; • Accompagnement en vue de retrouver un travail ou une for- mation ; • Mise en place d’un réseau qui soutiendra la personne après son départ. Population Nous accueillons des hommes adultes sans abri, en situation légale. En 2014, 93 personnes ont été hébergées à « L’ILOT 38 ». Il s’agissait surtout de personnes âgées entre 30 et 39 ans et 50 et 59 ans. La population hébergée est souvent déficitaire sur le plan sanitaire, psycho-social, adminis- tratif et économique. Infrastructure La Maison se trouve 38 rue Locquenghien à 1000 Bruxelles. Elle se compose de 13 chambres individuelles (dont une chambre de 2 lits pour les congés péni- tentiaires) et de 2 dortoirs de 4 et 6 places, des espaces de vie com- munautairesetungrandjardin.La capacité totale est de 24 places. Le 7 mars 2014, une mère et son enfant de 7 ans frappaient à laporte de L’ILOT160. Après plus d’un an d’accueil et d’ac- compagnement, l’équipe n’a pu trouver aucune solution concrète permettant à cette famille en situation irrégu- lière de trouver une issue po- sitive face à la complexité de son dossier. Bien qu’à l’heure actuelle, cette famille soit tou- jours hébergée à L’ILOT 160, le risque de devoir mettre fin à son hébergement sans véri- table solution est réel… « L’ILOT160 »estunedesraresmai- sonsàBruxellesquiaccueilleaussi les personnes sans papiers. Bien Les enfants au cœur de nos préoccupations Beaucoup de personnes se retrouvent de manière accidentelle ou récurrente à la rue. Parmi elles, des femmes, des hommes ou des couples accompagnés de leurs enfants. Nous avons, en 2014, accueilli 53 enfants issus de 26 familles à « L’ILOT 160 ». L’équipe tient compte dans son fonctionnement de la présence de ces enfants, jeunes et moins jeunes. Notre maison comprend ainsi un espace réservéaux0-3 ans,unsalonpourlesadosetunmoduledejeuxdanslejardin.Les enfants scolarisés bénéficient d’une assistance pour faire leurs devoirs. Une maison qui accueille dans l’urgence les femmes et les familles : « L’ILOT 160 » Héberger et accompagner des hommes sans abri à Bruxelles : « L’ILOT 38 » quecelles-cinesoientpasnécessai- rementillégalementenBelgique,le moindre événement de vie peut les faire basculer dans la plus grande précarité. L’équipe entame alors un travail de régularisation, ce qui suppose un minimum de stabilité et de sécurité, surtout lorsque les enfantssontprésents,etlapossibi- litéderetrouveruneadresse. Mission • Accueil 24h/24 et 7 jours/7 ; • Hébergement à court terme (3 mois maximum) ; • Accompagnement individuel en vue d’une remise en ordre administrative et de trouver une solution de logement ; • Accompagnement en vue de retrouver un travail ou une for- mation ; À L’ILOT et plus particulièrement dans ce projet qui touche une population fortement sous ten- sion, chaque personne sans abri hébergée se voit proposer un Projet d’Accompagnement Indi- viduel. Celui-ci reprend le projet du résident et les différentes mesuresàmettreenplacepourle réaliser(remiseenordreadminis- trative,recherchedeformationou de travail, de logement, etc.). Les résidents choisissent également un éducateur référent qui les ac- compagneradanscesdémarches. En2014,lenombredepersonnes ayant un emploi à leur sortie a doublé, passant de 4 % à 8 %. En plus des tâches ménagères (nettoyage, cuisine), des activités régulières (sportives, culturelles, culinaires, loisirs divers) sont organisées. Celles-ci permettent deresserrerlesliensentrelesrési- dents et le personnel, ainsi que de créer un sentiment d’existence en dehors des murs de l’institution. Mission • Accueil 24h/24 et 7 jours/7 ; • Hébergement de maximum 6 mois ; • Accompagnement en vue d’une remise en ordre administrative et de trouver une solution de • Mise en place d’un réseau qui soutiendralapersonne/famille après son départ. Population L’équipe accueille des familles ou des femmes seules ou avec enfant(s),toutessansabri.En2014, ce ne sont pas moins de 197 per- sonnes qui on été hébergées à la Maison d’accueil d’urgence, soit 26 familles (couples ou familles monoparentales), 2 couples sans enfant et 105 femmes seules. Infrastructure Lebâtimentcomporte6 chambres (dortoirs et chambres familiales), des lieux de vie communautaires, un espacepourlesjeunesenfants et un jardin. ©LoïcDelvaulx ©MediaAnimation
  6. 6. 10 11 « Depuis que nous la connais- sions, Madame S. n’avait jamais eu de logement. Elle vagabondait d’amis en familles. Sa vie de nomade nous empêchait de résoudre certaines de ses difficultés. En 2014, elle est entrée en logement ; ce qui a permis de voir évoluer sa situation. Nous avons fait des démarches pour qu’elle soit soutenue par un avocat en vue de la récupération de la garde de ses enfants. Elle a entamé il y a peu une formation en infor- matique. Retrouver un loge- ment a eu un réel impact sur sa vie. » Le logement n’est pas tout ! Une fois un appartement trouvé, la personne sans abri relogée se trouve face à une série de diffi- cultés (entretenir son logement, payer les factures à temps, contracter une assurance, reconstruire un réseau social, suivre les démarches adminis- tratives, etc.) qui, si elles ne sont pas surmontées, peuvent mener pourfaciliterl’accèsaulogement dequalitéetàunprixmodéré. Population S.Ac.A.Do.proposesesservicesaux personnes qui ont quitté la rue ou un service d’aide aux sans-abri. En 2014, 43 ménages ont été accom- pagnés par S.Ac.A.Do. à Bruxelles ainsique8anciensrésidentsdela Maisond’accueildeJumet. Infrastructure Une permanence est assurée dans les bureaux situés au 7 rue delaRévolutionà1000Bruxelles ; mais l’essentiel du travail se fait audomiciledespersonnessuivies. Reloger les plus démunis des Bruxellois et des Bruxelloises : la cellule « Capteur de Logements » Fin 2014, a vu le jour la cellule « Capteur de Logements ». D’abord subsidiéeparlaCOCOM,elleestaujourd’huientièrementfinancée par fonds propres et sera testée jusque fin 2015. Son but : dévelop- per pour l’ensemble du secteur bruxellois de l’aide aux personnes sans abri un portefeuille de logements privés et/ou publics. Et ce, afin de reloger des personnes vivant dans la rue, hébergées tem- porairement dans un service d’accueil du secteur ou mal logées. Elle travaille en étroite collaboration avec un très large réseau de servicesd’aideauxpersonnessansabrietd’organisationsetadmi- nistrationspubliquesenchargedulogementenrégionbruxelloise. « J’avais un souci : le loge- ment. Je devais partir en très peu de temps. Maud (l’assis- tante sociale du service post- hébergement de Jumet) m’a conduit dans les différentes démarches. Elle m’aide avec la paperasse. Aujourd’hui, je suis plus épanoui car je peux accueillir mes 5 enfants à la maison. »  Philippe, 46 ans, a retrouvé un logement à la suite de son séjour à Jumet. En 2014, l’équipe de la Maison d’accueil de Jumet a accueilli 112 personnes pour un total de 7 022 nuitées. Son service post- hébergement a permis d’accom- pagner 34 personnes. Mission • Accueil 24h/24 et 7 jours/7 ; • Hébergement de maximum 9  mois ; • Accompagnement individuel en vue d’une remise en ordre administrative et de trouver une solution de logement (logement autonome, centre d’accueil à long terme, retour en famille, etc.) ; sont variés et ont des implica- tions sur leur capacité à mettre en place un projet de vie, un pro- jet d’avenir. Infrastructure La maison se compose de 24 chambres individuelles, de vastes espaces de vie commu- nautaires et est entourée d’un grand jardin. Des infrastructures au service de notre mission Le succès de notre mission repose sur des équipes profession- nelles et qualifiées mais également sur des lieux d’accueil sûrs, conviviaux et respectueux. Nous faisons régulièrement appel à votregénérositéafindenouspermettredebouclerdeschantiers indispensablesàlacontinuationdenosactionsenfaveurdesper- sonnes sans abri. En 2011, un gros chantier touchant à la stabilité des sols et à l’efficacité énergétique de la Maison de Jumet a été réalisé.En2012,nousavonspréparélaphasedetravauxsuivante indispensable à la bonne marche de la maison et à la qualité de l’accueil.En2014,lestravauxsesontconcentréssurl’installation d’unestationd’épurationdeseauxuséeseten2015,nousespérons pouvoir déplacer la cuisine du sous-sol au rez-de-chaussée pour en faire un lieu plus convivial et dynamique. à un retour à la rue ou en institu- tion. Les travailleurs font appel aux ressources propres des per- sonnes mais aussi à leur réseau social. L’objectif est de tisser ou de fortifier des liens significatifs qui permettront aux personnes de vivre dignement et de ma- nière autonome dans la société. Mission • Pérenniser l’installation des personnes dans leur logement dans de bonnes conditions ; • (Re-)créer du lien pour donner les moyens aux personnes de rester en logement ; • Développer des partenariats • Accompagnement individuel en vue de retrouver un travail ou une formation ; • Mise en place d’un réseau qui soutiendra la personne après son départ. Population L’équipe accueille des hommes sans abri âgés de plus de 18 ans. En 2014, nous avons hébergé une majorité de trentenaires et qua- dragénaires,maisaussibeaucoup de jeunes de moins de 25 ans. Lesproblèmesrencontrésparles personnes sans abri hébergées Héberger et accompagner des hommes sans abri en Wallonie : « L’ILOT Jumet »  Sortir de la rue et ne pas y retomber : S.Ac.A.Do et la nouvelle cellule « Capteur de Logements » ©GrégoryVandendaelen ©GrégoryVandendaelen
  7. 7. 12 13 Compte de résultats et bilan 2014   Dons et legs  Subsides  Mesures pour l’emploi  Participation aux frais  Récupérations diverses  Patrimoine  Produit exceptionnel   Frais d’action sociale  Administration  Bâtiments  Personnel administratif  Personnel de terrain  Amortissements et provisions   Frais financiers Recettes 2014 Dépenses 2014 L’ilot – Compte de résultats Dépenses 2014 2013 Frais d'action sociale 191.705,18 212.790,71 Bâtiments 176.486,12 183.128,15 Administration 85.045,33 176.869,83 Frais communication et récolte de fonds 38.811,06 31.858,81 Frais de personnel 2.508.179,84 2.448.270,63 Amortissements & provisions 110.053,94 162.516,86 Frais financiers 25.338,61 11.416,02 Total dépenses 3.135.620,08 3.226.851,01 Recettes 2014 2013 Dons et legs 645.516,97 971.883,49 Subsides 1.667.745,34 1.767.772,09 Mesures pour l'emploi 288.414,41 300.632,12 Participation aux frais 401.572,21 340.587,32 Récupérations diverses 1.808,00 12.207,97 Patrimoine 1.657,35 2.704,89 Produit exceptionnel 108.190,76 – Total recettes 3.114.905,04 3.395.787,88 Résultat -20.715,04 168.936,87 L’ilot – Bilan Passif 2014 2013 Capitaux propres 1.331.355,05 1.278.589,43 Provisions 202.115,96 198.922,69 Dettes > 1 an 449.435,21 577.238,14 Dettes < 1 an 457.425,12 380.192,10 Comptes de régularisation 1.756,65 2.330,94 Total passif 2.442.087,99 2.437.273,30 Actif 2014 2013 Immobilisations 1.499.822,70 1.544.723,54 Créances < 1 an 380.985,45 681.726,32 Valeurs disponibles 554.267,85 205.378,71 Comptes de régularisation 7.011,99 5.444,73 Total actif 2.442.087,99 2.437.273,30 Fonds de roulement disponible 488.083,52 515.026,72 Besoin en fonds de roulement -66.184,33 309.648,01 Situation de trésorerie 554.267,85 205.378,71 5,63 % 7,35 % 72,89 % 7,10 % 3,51 % 0,81 % 2,71 % 0,05% 0,06% 3,47% 20,72 % 53,54 % 9,26 % 12,89 %
  8. 8. 14 15 Votre soutien fait toute la différence ! Agir, c’est refuser la fatalité et offrir d’autres pers- pectivesauxhommes,femmesetenfantsquiontper- du les protections les plus élémentaires : un toit, un emploi… une place durable au sein de notre société. Nous soutenir Nos projets en 2015 : • Reconstruction de la cuisine dans notre Maison d’accueil pour hommes sans abri de Jumet ; • Lancement du projet d’économie sociale « Les pots de L’Ilot » qui devrait permettre à terme la créationd’emploispourdespersonnessansabri ; • Renforcement de l’équipe de la cellule « Capteur de Logements » par un agent immobilier ; • Mise en route de la rénovation du bâtiment situé au 73 rue de l’Église à 1060 Bruxelles. Devenez parrain ou marraine de l’ilot En soutenant L’ILOT sur une base mensuelle, (voir la fiche jointe à ce courrier), vous nous per- mettez de réduire les coûts de levée de fonds que l’ASBL doit engager chaque année pour garantir le minimum de 25 % de contributions en dons et mécénats privés nécessaires pour exister en tant que dispositif pour les personnes sans abri. Votre soutien régulier à nos côtés nous permet une meil- leure planification de nos actions et de répondre rapidement aux situations d’urgence que nous ren- controns au quotidien. Soutenir l’ilot par un don Une attestation fiscale annuelle est délivrée si la totalité de vos dons atteint 40 € minimum. Votre don peut être effectué sur le compte ban- caire de L’ILOT : IBAN BE33 0017 2892 2946 BIC : GEBABEBB En devenant proprietaire responsable Notre cellule « Capteur de Logements » est à la recherche de propriétaires souhaitant participer à un projet innovant et solidaire. Pour en savoir plus, contactez-nous au 02 537 20 41. Soutenir par un legs La rédaction de votre testament est le moment que vous choisissez pour faire perdurer vos idéaux et vos valeurs. En faisant le choix de léguer une partie de vos biens à l’ASBL L’ILOT, c’est bien plus qu’un acte matériel que vous posez. L’ILOT se tient à votre disposition pour toute information au sujet d’unéventuellegsàl’ASBL.Nousvousaccompagne- rons dans votre démarche généreuse à l’égard des plus démunis et ce dans le respect le plus objectif de vos ayants droits. Devenir bénévole Le bénévolat est un véritable échange. Si vous désirez vous engager dans cette démarche de par- tage d’expérience, n’hésitez pas à nous joindre au 02 537 20 41 ou par email à info@ilot.be. Des entreprises socialement responsables Vous désirez optimiser le positionnement sociétal de votre organisation ? Vous voulez soutenir un pro- gramme particulier ou proposer à vos employés de s’investirdansunprojet ?Vouspensezeffectuerundon en nature à L’ILOT ? Vous aimeriez en savoir plus sur lesavantagesfiscauxrelatifsauxdonsfinanciers ?Par sonengagement,votreentreprisepeutêtreactricede l’aide aux plus démunis d’entre nous. N’hésitez pas à nouscontacteràcesujetau025372041ouparemail àinfo@ilot.be Ils nous ont soutenus en 2014 Fondation Roi Baudouin, Action Vivre-Ensemble, Fonds Monique van Oldeneel tot Oldenzeel, Rota- rac, Fonds Vinci, Fonds Christiane Stroobants, Banque Degroof, Sopra, GIVE EUR-Hope asbl, Serve theCity,FondsdeBienfaisance,FondsBaronVelge, la Ville de Wavre, la Cocof, la Cocom, la Région de Bruxelles-Capitale,laRégionwallonneetaussiune foule de donateurs privés. En 2014, grâce à votre soutien, nous avons pu rénover une cave et des sanitaires, initier la rénovation du nouveau Centre de jour, rempla- cer les châssis d’une maison d’accueil, remplir les frigos et faire fonctionner Le Clos, organi- ser des activités pour les personnes sans abri qui fréquentent nos services, lancer le projet- pilote « Capteur de Logements », renforcer nos équipes et former les travailleurs de L’ILOT. Merci ! ©MédiaAnimation ©MédiaAnimation « Vivre à L’ILOT constitue un nouveau départ pouruneréinsertionefficientedanslasociété. Je tiens à remercier les personnes qui, par la création de telles institutions, ont matérialisé leurbontébienveillantepourlessans-abri.Car nul ne connait son destin. Le ‘sans-abrisme’ peut être à la porte de chacun de nous. » Thierry, résident
  9. 9. Éd.responsable :ArianeDierickx,Ruedel’Église,73à1060Bruxelles L’ILOT, membre de l’AERF, Association pour une éthique en Récolte de Fonds Depuis 2010, L’ILOT est membre de l’AERF, signe de notre enga- gementàvousinformerentoute transparence sur la situation fi- nancièreetlabonnegestiondes fondsrécoltéspourl’accomplis- sement de nos missions auprès des plus démunis. Notre engagement dans l’AERF est aussi garant d’une informa- tion correcte et digne de la si- tuationvécueparlespersonnes à qui nous venons en aide grâce à votre soutien. Par cette adhé- sion éthique, L’ILOT s’engage également à vous fournir, sur demande, ses comptes annuels et à respecter la confidentialité dedonnéesprivéesdesesdona- teurs. Plus d’informations sur : www.vef-aerf.be Pour plus d’informations, nous sommes à votre disposition au 02 537 20 41, via info@ilot.be ou sur www.ilot.be L’ILOTestagrééepoursesactivi- tésenfaveurdespersonnessans abri auprès de la Région Wal- lonne, la Région de Bruxelles- Capitale,laCOCOFetlaCOCOM. L’ILOTestégalementagrééepar le SPF Finances comme asso- ciation habilitée à délivrer des attestations fiscales pour les dons atteignant un minimum de 40 € sur base annuelle. Siège central Rue de l’Église 73 1060 Bruxelles Tél. 02 537 20 41 Fax. 02 537 35 93 Email : info@ilot.be www.ilot.be Nº d’entreprise 0409.835.193 ONSS 2991.69.33 Compte bancaire IBAN : BE33 0017 2892 2946 BIC : GEBABEBB Ensemble, poursuivons notre engagement auprès des personnes sans abri. ©LoïcDelvaux

×