Sous titrage et compréhension de films 020912

617 vues

Publié le

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
617
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
4
Actions
Partages
0
Téléchargements
11
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive
  • Expertise : habituation + ou – grande aux sous-titres, niveau de langue qui peut augmenter ou réduire la charge attentionnelle (lié au besoin de comprendre les dialogues et de les relier aux images) trop long
  • Inclure modèles multimédia
  • Inclure modèles multimédia
  • Sous titrage et compréhension de films 020912

    1. 1. Sous-titrage etcompréhension de films Jean-Marc LAVAUR Université Montpellier 3 Symposium SFP, 4 Septembre 2012 Cognition et Médias : La diversification des supports, un atout à l’étude de la cognition
    2. 2. Psychologie et cinémaQuels sont les facteurs psychologiques qui entrenten jeu lorsque nous voyons les évènements qui seproduisent sur un écran (de cinéma) ?(Hugo Munsterberg ; Psychologie du cinématographe, 1916)
    3. 3. Les films Films : format audiovisuel Codes bien précis et cadrés complexe (genre cinématographique)sources d’information Au-delà d’une simpledifférentes, en constant présentation de signauxchangement. audiovisuels.
    4. 4. Les filmsCinéma : coordonner lesrythmes sonores et visuels Nombreuses connexions(Bordwell et Thompson, 2009) référentielles entre ces différentes sources Parenté entre les processus psychologiques et les formes cinématographiques ( Cutting, 2005 ;Environnement dynamique Smith et al., 2012).(informations en flot continu)
    5. 5. Les films et les spectateursInduction du déplacement Analogie Visionnage à l’écran /de lattention du spectateur scène de la vie réelle ( processusvers un élément (Bordwell attentionnels légèrement différents ;et Thompson 2009 ; Smith, Smith, Levin et Cutting, 2012).Levin et Cutting, 2012)Engage l’intérêt del’individu, capte sonattention l’incite à faire desprédictions, des inférences Informations du film mises enquant à la situation (Ben- relation avec les connaissanceshaul, 2003 ; Neuman et préalables du spectateurKoskinen, 1992)
    6. 6. Les films et les spectateursCertaines informations sont en relief et Evènements à part entièreprennent le pas sur les autres vécus par procuration parinformations présentées simultanément le spectateur. (Zacks et(notion de saillance, Schmidt, 2001) Magliano, 2011)Assimiler, classer, hiérarchiser et le traitement simultané desegmenter le flux audiovisuel (extraction ces informations permetles unités dinformation pertinentes d’aboutir à la compréhension(Zacks, Speer, Swallow et Maley, 2010). et à la mémorisation du film
    7. 7. Films images, sons et paroles et textes. Nature des informations Informations présentes verbal Non verbal dans un film Suite Visuel Sous-titres d’images Mode de présentation auditif dialogues Bruits, musique 7
    8. 8. Les sous-titresles textes écrits au centre du Ils occupent une placeprocessus de compréhension de film disponible sur l’écran sansdès le début du cinéma (intertitres) envahir outre-mesure l’image Apparition à lécran : saillance physiqueSource d’information visuelle du message (Bordwell et Thompson,supplémentaire 2009 ; Smith, Levin et Cutting, 2012).
    9. 9. Perception des sous-titresSous-titres (nécessaires ou non) automatiquementlus dès apparition à lécran( Travaux de Capteurs de lattention (Koolstra,D’ydewalle années 90; Van Lommel & al., 2006). Peeters et Spinhof, 2002)Intègrent de nombreux éléments susceptibles de créer une surchargeen interactivité présents dans un cognitive (redondance partielle : mêmefilm (dialogues, sons divers, information (verbale) deux modalitésmusique, images en mouvement) différentes (auditive et visuelle), dans deux langues.
    10. 10. Rôle des sous-titres Adapter le film au spectateur Rôle des sous-titres : aider à (difficultés éventuelles dans la la compréhension d’un film. compréhension des dialogues). temps de présentation dessous-titres adapté au tempsde lecture dun lecteur Connaissance des langues à« moyen » (Cornu, 2008 ; l’écran (degré de nécessitéKoolstra et al., 1999) des sous-titres très variable)
    11. 11. Effet des sous-titres Effets positifs ou négatifs de la présence de sous-titres à Attention portée aux sous-titres très l’écran dépendant de leur variable ( indispensables ou superflus) nécessité Les sous-titres : mal nécessaire mais bénéfice pour la compréhensionPrésence de sous-titres à lécran : effet de Expertise : niveau de maitrisepartage de lattention entre les sous-titres et de la ou les langues, degréles images, charge cognitive élevée ( Lavaur d’habituation aux sous-titres,et Nava, 2008 ; d’Ydewalle et al., 2000). compétences de lecture
    12. 12. Objectifs des recherchesCourtes séquences filmées ( Lavaur & Bairstow, 2011 ;Bairstow & Lavaur, 2012; Bairstow, 2012) - Présence (ou l’absence) de sous-titres influence letraitement des dialogues et des éléments visuels d’unfilm ( compréhension, mémorisation, rappel devocabulaire) - Effet du type de sous-titrage (standard, intralangue,inversé) selon les niveaux de compétence desparticipants dans les différentes langues présentées àl’écran - Comparer à situations contrôles (sous-titres absents)
    13. 13. Langues des dialogues et des sous-titres• Version originale ou doublée : pas de sous-titres, pas de redondance Dialogues L1 Dialogues L2 Sous-titres L1 Intralangue standard Sous-titres L2 inversé intralangue• Version sous-titrée standard : Dialogues dans la L2 (non dominante), sous-titres dans la L1(dominante), redondance partielle• Version sous-titrée inversée : Dialogues dans la L1 et sous-titres dans la L2 redondance partielle• Versions sous-titrées intralangues (dialogues et sous-titres dans une même langue) forte redondance
    14. 14. Film présenté en L2 (anglais) avec ou sans sous-titres (L1)Bairstow & Lavaur (2012) Effet négatifs des sous-titres parce que superflus L1 français Effets positifs L1 anglais des sous-titres parce que nécessaires Score de compréhension globale de la séquence : Effet positif ou négatif des sous-titres en fonction du degré de nécessité des participants (connaissances de la langue des dialogues )
    15. 15. Double effet des sous-titres• Effets positifs : meilleure compréhension des dialogues et de la situation en général• Effets négatifs : détérioration du traitement des éléments dus à la lecture inutile des sous- titres (guidage de l’attention)
    16. 16. Evolution de la compréhension globale en fonction du niveau des participants (Lavaur & Bairstow, 2011) Effet du niveau de 35 Disparition de l’effet en présenceGlobal comprehension score langue 30 de sous-titres interlangues 25 Beginners Intermediary 20 Advanced 15 10 Original Version Intralingual Interlingual Version of the film
    17. 17. Evolution de la compréhension des dialogues en fonction du niveau des participants (Lavaur & Bairstow 2011) L’évolution de la compréhension concerne principalement les 20 dialogues 18Mean score for dialogue 16 14 information 12 Beginners 10 Intermediary 8 Advanced 6 4 2 0 Original Version Intralingual Interlingual Version Version Version of the film
    18. 18. Compréhension et acquisition de vocabulaire par films (Bairstow & Lavaur, 2011) Effet du sous-titrage sur la Effet du sous-titrage pour compréhension 12 l’acquisition de mots de la L2 10 8Mean scores Comprehension 6 Vocabulary 4 2 0 Original Dubbed Standard Reversed Versions
    19. 19. Résultats• Le sous-titrage favorise l’acquisition de mots de la L2• Le sous-titrage inversé (mots entendus dans la L1 et écrits dans la L2) permet le meilleur gain d’apprentissage• Le sous-titrage crée des liens entre les équivalents de traduction dans les deux langues
    20. 20. Effet du sous-titrage présent pour tous types de mots Effet différentiel en fonction du type de 3,5 mots pour les 2 modes 3 de sous-titrage 2,5Mean scores 2 Easy Equivocal 1,5 Outdated 1 0,5 0 Original Dubbed Standard Reversed Versions Les connexions entre équivalents de traduction sont faciles à établir à partir de la L1
    21. 21. Liens images / sous-titres• Effets obtenus de plusieurs types de sous- titres en fonction des liens avec les dialogues mais également avec les images qui leur correspondent.• Effet facilitateur du lien fort entre les sous- titres et les images qui leur correspondent
    22. 22. Liens avec les modèles existants• Nos résultats sont interprétés en fonction des différents modèles de traitement des documents multimédia (Mayer, 2005) et de la mémoire bilingue (Kroll & Stewart, 1994)
    23. 23. Modèle hiérarchique révisé (Kroll & Stewart, 1994) Dialogues / sous-titres L1 L2 Concepts 23
    24. 24. Multimedia learning (Mayer, 2005)dialoguesSous-titresImages
    25. 25. Merci de votre attention

    ×