Le téléchargement de votre SlideShare est en cours. ×
0
4 Les mots savants expliqués4 Des exemples simples4 Une histoire presque vraie racontée par … Jean-François Jagodzinski  ...
Veut attaquer le marché du jeu vidéo
Les gars à Namco®  contactent Bill
Il travaille dans une entreprise dedéveloppement logiciel réputée :RaftingSoftware
Bill, comme chef de projets, s’engage surun contenu, à livrer à une certaine date,et dispose donc d’un certain budget.
Bill analyse le travail qui doit être fait,
Ensuite il va voir l’équipe et lui distribueles tâches.
Chacun travaille sur sa partie etuniquement sur celle-ci.
Après 2 mois, l’équipe dit qu’elle est dansles délais, mais rien n’est fini encore…
Comme l’échéance approche, l’équipecommence à perdre confiance…
Les gars de Namco viennent d’avoir unegrande idée : une grille infinie…
Ce n’était pas prévu au Cahier des charges,Bill commence à négocier…
La fin approche, il est temps de mettre unpetit peu la pression sur l’équipe… Allez lesgars, on peut y arriver !
Quand même pas suffisant… les soiréessont longues…
Au final on fournit quand même ce quiétait demandé… pourtant le client n’estpas content
De son coté Bill est satisfait, il a respectéles délais, le budget, le contenu demandé…le projet est un succès !
Voici comment Bill voit le projetNégociation   Analyse     Développement   Test
Quel est le problème ? La demande a étérespectée au final.
Quelques pistes…Le client n’est pas satisfaitL’équipe n’avait pas la paroleLa demande a été fixée au départ et n’a pas évo...
C’est une situation que vous avez peut-êtreconnue…
Mais pour Namco® l’argent n’est pasvraiment la question, ils ont envied’essayer un autre fournisseur…
Ils contactent Bob de ACTic
Bob suggère de travailler par itération,mais avant cela, quelle est la vision duproduit ?
Ensemble Bob et les gars de Namco®écrivent des « user stories », toutes cesstories forment le « product backlog »         ...
Et il demande aux gars de Namco® de listerles stories par priorité
Ensemble ils revoient les user stories enhaut du backlog et ajoutent quelquesdétails pour être sûrs que l’équipe peutcomme...
Avant de démarrer, ils se mettent tousd’accord sur ce que « fini » veut réellementdire…
L’équipe elle-même estime l’effort pourréaliser ces stories, Bob et les gars deNamco® sont uniquement là pourrépondre à le...
L’équipe essaie d’imaginer combien detravail elle peut faire en une itération
A partir des user stories estimées, onprend les top priorités à hauteur de lacontrainte donnée par l’équipe
L’équipe démarre le travail en prenant lesstories une par une
Pendant ce temps, Bob et les gars deNamco ajoutent davantage de détails surles prochaines user stories
Quand l’équipe pense qu’une story et« finie » le client peut la voir, l’essayer etdonner son feedback
Pas satisfait ? L’équipe change lafonctionnalité immédiatement en prenanten compte le feedback de l’utilisateur
Le client a une autre idée, PacMan peut setéléporter quand il mange un fruit magique
Aucun problème, Bob ajoute la user storydans le backlog, elle sera prise dans laprochaine itération                       ...
A la fin de l’itération, l’équipe fait unedémo de ce qui a été « fini » pendantl’itération
Puis ils se retrouvent dans unerétrospective pour voir ce qui a bien marchéet ce qu’il faudrait améliorer
Et on repart pour une nouvelle itération àpartir des top priorités suivantes
Quand ils arrivent à la date finale de remisedu projet, il reste encore quelques storiesdans le backlog mais le client est...
Voilà, c’est ça « Agile »
Le projet vu par Bob
Mais ça veut dire quoi vraiment« être Agile » ?
Des valeurs et des principesLes individus et les interactions plutôt que des procédures et outilsUn logiciel qui fonctionn...
D’accord, mais comment ont ils faitça chez ACTic ?
Au début …
Ensemble avec Bob ils ont défini une Visiondu produit
Avec Bob, le client a écrit quelques userstories             En tant que joueur, je             souhaite pourvoir déplacer...
OK, stop c’est quoi une user story ?
C’est une histoire… pour un utilisateur
En tant que <rôle>Je souhaite <faire une action>De façon à <obtenir un gain>
A partir de ces user stories, ils ontconstitués un product backlog                       En tant que joueur, je           ...
Ensuite ils l’ont ordonné selon l’importancedes gains obtenus avec chaque story
Ils ont précisé ensemble avec l’équipede développement ce que « fini »voulait dire
Qu’est ce que l’on a adressé avec ça ?Le client n’est pas satisfaitL’équipe n’avait pas la paroleLa demande a été fixée au...
Et ensuite ?
Bob a demandé à l’équipe d’estimer l’effort pourréaliser chaque story
Bob a demandé à l’équipe d’estimer l’effort enutilisant des « story points »                             En tant que joueu...
L’équipe a affecté les story points en utilisant le     En utilisant» planning poker« planning poker                   le ...
On a ensuite demandé à l’équiped’estimer sa « vélocité »          http://www.planningpoker.com/
Combien pouvez vous en manger en 1minute ?          http://www.planningpoker.com/
A partir de la vélocité, Bob demande auclient de proposer le contenu d’itération
L’équipe accepte de s’engager à toutlivrer en fin d’itération
Qu’est ce que l’on a adressé avec ça ?Le client n’est pas satisfaitL’équipe n’avait pas la paroleLa demande a été fixée au...
Et maintenant ?
Ils ont créé un tableau des tâches         A faire   En cours   Fini
En regardant le travail à faire pour chaque story                                              Gérez 4                    ...
Chaque matin l’équipe se réunissait devantle tableau des taches pour un « stand-up »                  A faire   En cours  ...
Les équipiers organisaient le travailcomme ils le voulaient,
Certains travaillaient en binôme
Ils organisaient aussi des revues de code
Ils écrivaient les tests
Ils écrivaient les tests avant de coder
Une fois le test écrit…
…écrire le minimum de code pour lepasser
Un autre test…        …et un peu plus de code
Pendant ce temps le client avec l’aide deBob avait détaillé de nouvelles stories
C’est comme…
Chaque fois que l’équipe pensait qu’elleavait « fini », le client pouvait tester
Et enfin…
A la fin de l’itération, l’équipe faisait unedémo de tout ce qui avait été « fini »pendant l’itération
Le client « acceptait » toutes les stories« finies »
Et toutes les stories « finies » pouvaientpartir en production
Après la démo Bob animait unerétrospective pour améliorer la façon detravailler
Qu’est ce que l’on a adressé avec ça ?Le client n’est pas satisfaitL’équipe n’avait pas la paroleLa demande a été fixée au...
Fêter …  Avecmodération    !
…et itérer
…jusqu’à ce qu’il n’y ait plus de budget
…ou avant si le client est satisfait
A la toute dernière itération, la dernièredémo …
On fait une rétrospective du projetcomplet
Et fêter !  Avecmodération    !
Bob ne pilotait pas le projet, il facilitait        le travail en commun           Il était Scrum Master
Qu’est ce que l’on a adressé avec ça ?Le client n’est pas satisfaitL’équipe n’avait pas la paroleLa demande a été fixée au...
Cette présentation est largement reprise (avec leur accord)             de celle de http://agilecampustour.org   Questions...
Agilité pour les nuls
Agilité pour les nuls
Agilité pour les nuls
Prochain SlideShare
Chargement dans... 5
×

Agilité pour les nuls

10,760

Published on

Présentation faite à Agile Grenoble 2012

1 Comment
23 mentions J'aime
Statistiques
Remarques
Aucun téléchargement
Vues
Total des vues
10,760
Sur Slideshare
0
À partir des ajouts
0
Nombre d'ajouts
11
Actions
Partages
0
Téléchargements
444
Commentaires
1
J'aime
23
Ajouts 0
No embeds

No notes for slide

Transcript of "Agilité pour les nuls"

  1. 1. 4 Les mots savants expliqués4 Des exemples simples4 Une histoire presque vraie racontée par … Jean-François Jagodzinski Twitter: @jfjago
  2. 2. Veut attaquer le marché du jeu vidéo
  3. 3. Les gars à Namco® contactent Bill
  4. 4. Il travaille dans une entreprise dedéveloppement logiciel réputée :RaftingSoftware
  5. 5. Bill, comme chef de projets, s’engage surun contenu, à livrer à une certaine date,et dispose donc d’un certain budget.
  6. 6. Bill analyse le travail qui doit être fait,
  7. 7. Ensuite il va voir l’équipe et lui distribueles tâches.
  8. 8. Chacun travaille sur sa partie etuniquement sur celle-ci.
  9. 9. Après 2 mois, l’équipe dit qu’elle est dansles délais, mais rien n’est fini encore…
  10. 10. Comme l’échéance approche, l’équipecommence à perdre confiance…
  11. 11. Les gars de Namco viennent d’avoir unegrande idée : une grille infinie…
  12. 12. Ce n’était pas prévu au Cahier des charges,Bill commence à négocier…
  13. 13. La fin approche, il est temps de mettre unpetit peu la pression sur l’équipe… Allez lesgars, on peut y arriver !
  14. 14. Quand même pas suffisant… les soiréessont longues…
  15. 15. Au final on fournit quand même ce quiétait demandé… pourtant le client n’estpas content
  16. 16. De son coté Bill est satisfait, il a respectéles délais, le budget, le contenu demandé…le projet est un succès !
  17. 17. Voici comment Bill voit le projetNégociation Analyse Développement Test
  18. 18. Quel est le problème ? La demande a étérespectée au final.
  19. 19. Quelques pistes…Le client n’est pas satisfaitL’équipe n’avait pas la paroleLa demande a été fixée au départ et n’a pas évoluéLes changements ont été durement négociésBill a décidé seul du travail des équipiersL’équipe a travaillé à partir d’informations filtrées par BillLe risque de retard n’a pu être identifié que très tardL’équipe à fait des heures supL’équipe à pris des raccourcis pour finir à temps
  20. 20. C’est une situation que vous avez peut-êtreconnue…
  21. 21. Mais pour Namco® l’argent n’est pasvraiment la question, ils ont envied’essayer un autre fournisseur…
  22. 22. Ils contactent Bob de ACTic
  23. 23. Bob suggère de travailler par itération,mais avant cela, quelle est la vision duproduit ?
  24. 24. Ensemble Bob et les gars de Namco®écrivent des « user stories », toutes cesstories forment le « product backlog » En tant que joueur, je souhaite pourvoir déplacer PacMan dans les 4 directions de façon à pouvoir appliquer ma stratégie
  25. 25. Et il demande aux gars de Namco® de listerles stories par priorité
  26. 26. Ensemble ils revoient les user stories enhaut du backlog et ajoutent quelquesdétails pour être sûrs que l’équipe peutcommencer à travailler dessus
  27. 27. Avant de démarrer, ils se mettent tousd’accord sur ce que « fini » veut réellementdire…
  28. 28. L’équipe elle-même estime l’effort pourréaliser ces stories, Bob et les gars deNamco® sont uniquement là pourrépondre à leurs questions…
  29. 29. L’équipe essaie d’imaginer combien detravail elle peut faire en une itération
  30. 30. A partir des user stories estimées, onprend les top priorités à hauteur de lacontrainte donnée par l’équipe
  31. 31. L’équipe démarre le travail en prenant lesstories une par une
  32. 32. Pendant ce temps, Bob et les gars deNamco ajoutent davantage de détails surles prochaines user stories
  33. 33. Quand l’équipe pense qu’une story et« finie » le client peut la voir, l’essayer etdonner son feedback
  34. 34. Pas satisfait ? L’équipe change lafonctionnalité immédiatement en prenanten compte le feedback de l’utilisateur
  35. 35. Le client a une autre idée, PacMan peut setéléporter quand il mange un fruit magique
  36. 36. Aucun problème, Bob ajoute la user storydans le backlog, elle sera prise dans laprochaine itération En tant que joueur, je souhaite que PacMan se téléporte de façon à pouvoir échapper aux fantômes
  37. 37. A la fin de l’itération, l’équipe fait unedémo de ce qui a été « fini » pendantl’itération
  38. 38. Puis ils se retrouvent dans unerétrospective pour voir ce qui a bien marchéet ce qu’il faudrait améliorer
  39. 39. Et on repart pour une nouvelle itération àpartir des top priorités suivantes
  40. 40. Quand ils arrivent à la date finale de remisedu projet, il reste encore quelques storiesdans le backlog mais le client est ravi par leproduit
  41. 41. Voilà, c’est ça « Agile »
  42. 42. Le projet vu par Bob
  43. 43. Mais ça veut dire quoi vraiment« être Agile » ?
  44. 44. Des valeurs et des principesLes individus et les interactions plutôt que des procédures et outilsUn logiciel qui fonctionne plutôt qu’une documentation abondanteLa collaboration avec le client plutôt que la négociation du contratL’accueil du changement plutôt que le respect du plan http://agilemanifesto.org
  45. 45. D’accord, mais comment ont ils faitça chez ACTic ?
  46. 46. Au début …
  47. 47. Ensemble avec Bob ils ont défini une Visiondu produit
  48. 48. Avec Bob, le client a écrit quelques userstories En tant que joueur, je souhaite pourvoir déplacer PacMan dans les 4 directions de façon à pouvoir appliquer ma stratégie
  49. 49. OK, stop c’est quoi une user story ?
  50. 50. C’est une histoire… pour un utilisateur
  51. 51. En tant que <rôle>Je souhaite <faire une action>De façon à <obtenir un gain>
  52. 52. A partir de ces user stories, ils ontconstitués un product backlog En tant que joueur, je souhaite pourvoir déplacer PacMan dans les 4 directions de façon à pouvoir appliquer ma stratégie
  53. 53. Ensuite ils l’ont ordonné selon l’importancedes gains obtenus avec chaque story
  54. 54. Ils ont précisé ensemble avec l’équipede développement ce que « fini »voulait dire
  55. 55. Qu’est ce que l’on a adressé avec ça ?Le client n’est pas satisfaitL’équipe n’avait pas la paroleLa demande a été fixée au départ et n’a pas évoluéLes changements ont été durement négociésBill à décidé seul du travail des équipiersL’équipe a travaillé à partir d’informations filtrées par BillLe risque de retard n’a pu être identifié que très tardL’équipe à fait des heures supL’équipe à pris des raccourcis pour finir à temps
  56. 56. Et ensuite ?
  57. 57. Bob a demandé à l’équipe d’estimer l’effort pourréaliser chaque story
  58. 58. Bob a demandé à l’équipe d’estimer l’effort enutilisant des « story points » En tant que joueur 5 , je souhaite pourvoir déplacer PacMan dans les 4 directions de façon à pouvoir appliquer ma stratégie Construire la Manager 4 grille directions (E,S,O,N) Contrôler le déplacement
  59. 59. L’équipe a affecté les story points en utilisant le En utilisant» planning poker« planning poker le http://www.planningpoker.com/
  60. 60. On a ensuite demandé à l’équiped’estimer sa « vélocité » http://www.planningpoker.com/
  61. 61. Combien pouvez vous en manger en 1minute ? http://www.planningpoker.com/
  62. 62. A partir de la vélocité, Bob demande auclient de proposer le contenu d’itération
  63. 63. L’équipe accepte de s’engager à toutlivrer en fin d’itération
  64. 64. Qu’est ce que l’on a adressé avec ça ?Le client n’est pas satisfaitL’équipe n’avait pas la paroleLa demande a été fixée au départ et n’a pas évoluéLes changements ont été durement négociésBill à décidé seul du travail des équipiersL’équipe a travaillé à partir d’informations filtrées par BillLe risque de retard n’a pu être identifié que très tardL’équipe à fait des heures supL’équipe à pris des raccourcis pour finir à temps
  65. 65. Et maintenant ?
  66. 66. Ils ont créé un tableau des tâches A faire En cours Fini
  67. 67. En regardant le travail à faire pour chaque story Gérez 4 Construire la directions : 5 grille nord, est, Dans le but de dérouler sud, ouest ma stratégie, en tant que joueur, je souhaite pourvoir déplacer Tester les PacMan dans les 4 déplacements directions dans la grille
  68. 68. Chaque matin l’équipe se réunissait devantle tableau des taches pour un « stand-up » A faire En cours Fini
  69. 69. Les équipiers organisaient le travailcomme ils le voulaient,
  70. 70. Certains travaillaient en binôme
  71. 71. Ils organisaient aussi des revues de code
  72. 72. Ils écrivaient les tests
  73. 73. Ils écrivaient les tests avant de coder
  74. 74. Une fois le test écrit…
  75. 75. …écrire le minimum de code pour lepasser
  76. 76. Un autre test… …et un peu plus de code
  77. 77. Pendant ce temps le client avec l’aide deBob avait détaillé de nouvelles stories
  78. 78. C’est comme…
  79. 79. Chaque fois que l’équipe pensait qu’elleavait « fini », le client pouvait tester
  80. 80. Et enfin…
  81. 81. A la fin de l’itération, l’équipe faisait unedémo de tout ce qui avait été « fini »pendant l’itération
  82. 82. Le client « acceptait » toutes les stories« finies »
  83. 83. Et toutes les stories « finies » pouvaientpartir en production
  84. 84. Après la démo Bob animait unerétrospective pour améliorer la façon detravailler
  85. 85. Qu’est ce que l’on a adressé avec ça ?Le client n’est pas satisfaitL’équipe n’avait pas la paroleLa demande a été fixée au départ et n’a pas évoluéLes changements ont été durement négociésBill à décidé seul du travail des équipiersL’équipe a travaillé à partir d’informations filtrées par BillLe risque de retard n’a pu être identifié que très tardL’équipe à fait des heures supL’équipe à pris des raccourcis pour finir à temps
  86. 86. Fêter … Avecmodération !
  87. 87. …et itérer
  88. 88. …jusqu’à ce qu’il n’y ait plus de budget
  89. 89. …ou avant si le client est satisfait
  90. 90. A la toute dernière itération, la dernièredémo …
  91. 91. On fait une rétrospective du projetcomplet
  92. 92. Et fêter ! Avecmodération !
  93. 93. Bob ne pilotait pas le projet, il facilitait le travail en commun Il était Scrum Master
  94. 94. Qu’est ce que l’on a adressé avec ça ?Le client n’est pas satisfaitL’équipe n’avait pas la paroleLa demande a été fixée au départ et n’a pas évoluéLes changements ont été durement négociésBill à décidé seul du travail des équipiersL’équipe a travaillé à partir d’informations filtrées par BillLe risque de retard n’a pu être identifié que très tardL’équipe à fait des heures supL’équipe à pris des raccourcis pour finir à temps
  95. 95. Cette présentation est largement reprise (avec leur accord) de celle de http://agilecampustour.org Questions ?Jf@jago.fr
  1. A particular slide catching your eye?

    Clipping is a handy way to collect important slides you want to go back to later.

×