Conduits procedes generaux construction

45 vues

Publié le

Conduit de fume

Publié dans : Formation
0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
45
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
4
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Conduits procedes generaux construction

  1. 1. République Algérienne Démocratique Et Populaire Ministère de L’Enseignement Supérieur et de le Recherche Scientifique UNIVERSITE CHIKH LAARBI TEBESSI. Faculté des sciences et Technologie. Département d’architecture. Réalisé par : Gouasmia Nadji
  2. 2. Les conduits de fumée
  3. 3. Origine des fumées Rôle Principe Risques Qualités section Parcours Isolation thermique Étanchéité Type Matériaux Sécurité Conception Produits Mise en œuvre Plan De Travaille
  4. 4. Introduction est un conduit vertical aménagé dans un bâtiment, pour évacuer les gaz et fumées toxiques d'un feu brûlant dans son intérieur. Ce terme ne désigne couramment que la souche, la partie du conduit à fumée dépassant du toit du bâtiment. Ce terme désigne aussi quelquefois un édifice séparé du reste des constructions, un corps de construction complètement autonome. On appelle aussi cheminée, l'âtre, la cheminée ornementale d'appartement, c'est-à-dire l'espace aménagé autour du foyer ouvert comportant sur son dessus une hotte et dont le fond porte une plaque de cheminée
  5. 5. Ce que l’on attend d’un conduit de fumée Assurer le tirage nécessaire au bon fonctionnement du générateur de chaleur Être suffisamment étanche aux gaz pour éviter tout risque d’intoxication Posséder une stabilité mécanique satisfaisante quelle que soit sa hauteur Être résistant à la corrosion (condensats acides) ainsi qu’aux températures des fumées de combustion, En théorie, compte tenu de sa résistance mécanique, la hauteur structurelle d’un conduit béton 20 x 20 cm pourrait atteindre 125 m, soit une maison de 50 étages
  6. 6. origines Cheminée  Foyer ouvert  Foyer fermé (insert) Poêles Chaudières  Fuel  Bois  Gaz
  7. 7. rôle Transport des gaz de combustion du générateur jusqu’au milieu extérieur (à une certaine hauteur)
  8. 8. principe Les gaz brûlés s’élèvent du fait de leur température supérieure celle de l’air ambiant (principe de convection) Ce mouvement ascensionnel s’appelle tirage il provient de la différence de densité entre l’air ambiant et les gaz brulés
  9. 9. risques refoulement Fuites  Intoxication Condensations  Corrosion (conduit métallique)  Bistre  Coulures disgracieuses  Feu de cheminée
  10. 10. Qualité d’un conduit Évacuation rapide Refroidissement limité Étanchéité Libre dilatation Résistance aux hautes températures Résistances aux chocs thermiques Posséder une stabilité mécanique satisfaisante quelle que soit la hauteur
  11. 11. section Constante (pas étranglement) Lisse ( pas de balèvres) Carré Circulaire Rectangulaire Minimale  400 cm² foyer ouvert  250 cm² foyer fermé Parois lisses
  12. 12. parcours Une seule partie inclinée  Angle 20° si hauteur > à 5 m  Angle 45° si hauteur < à 5 m 40 cm au dessus du faîtage 120 cm toit plat ou toiture inclinaison < inférieure à 15° Aspirateur, couronnement, dalle de recouvrement en partie haute
  13. 13. isolation Zones non chauffées (combles) Souches Conduits extérieures
  14. 14. Étanchéité Matériaux non poreux Joints soignés Sens de pose
  15. 15. type Paroi simple Paroi alvéolée Double parois  Séparée par lame d’air  Rempli par matériaux isolants thermiquement (laine de roche)
  16. 16. matériaux Terre cuite (boisseaux, briques) Béton de pouzzolane Acier inox Acier galvanisé Aluminium
  17. 17. sécurité 16 cm bois de charpente 7 bois de menuiserie Indépendance par rapport aux planchers
  18. 18. Boisseaux pouzzolanes Tubage tuyau flexibleSouche acier inox
  19. 19. Permettre le fonctionnement de l’appareil à combustion et évacuer à l’extérieur les produits de combustion . Le tirage naturel convient aux appareils dits « non étanches »
  20. 20. Conception A- Dispositions constructives à respecter pour section des conduits
  21. 21. B-Distances de sécurité Éviter les risques d’incendie L’écart dit « distance de sécurité » entre la paroi extérieure et le bois de charpente le plus proche dépend de la classe de température d’usage et de la résistance thermique du conduit.
  22. 22. C- Dévoiement Permet d’éviter des ouvrages porteurs : murs, poutres, pannes de charpente, etc. Le conduit ne doit pas comporter plus de 2 dévoiements dont l’angle avec la verticale ne doit pas excéder 45°
  23. 23. D- Sortie de toit Exigences générales relatives aux souches : Elles doivent dépasser au minimum Le 40 cm le faîtage du toit Dans le cas d’un toit plat ou dont la pente serait inférieure à 15 %, l’extrémité supérieure de la souche doit être éloignée d’au moins 1,20 m au dessus de l’acrotère. .
  24. 24. Produits A- Conduits de fumée à simple paroi
  25. 25. B- Accessoires Extracteurs statiques1
  26. 26. Mise en œuvre A- Partie courante -Les conduits de fumée sont réalisés : *Après la construction des pignons *Avant la mise en place du matériau de couverture -La section du conduit doit être uniforme sur toute la hauteur. -Le conduit ne doit pas comporter plus de 2 dévoiements. L’angle de chaque dévoiement avec la verticale ne doit pas excéder 45°. -Les boisseaux doivent être montés emboîtement mâle en bas. -Respecter le sens des fumées indiqué sur l’étiquette normative.
  27. 27. -Mortier bâtard (dosé à 400 kg /m3 1/2 ciment et 1/2 chaux). -La surface des emboîtements doit être largement humidifiée avant application du mortier. -A l’intérieur, les joints sont lissés et les bavures soigneusement enlevées. -A l’extérieur, les joints sont repoussés au fer sur toutes les faces accessibles. La partie apparente du joint fini doit avoir une épaisseur de 5 à 8 mm. -Aucun joint ne doit se trouver dans l’épaisseur d’un plancher. -Si plusieurs conduits sont accolés, les joints entre boisseaux sont décalés en hauteur. B- Joints entre boisseaux Étanches, résistants à la compression, à l’humidité, à la chaleur
  28. 28. C- Stabilité Les conduits sont adossés, accolés ou indépendants Sont adossés les conduits qui sont autoporteurs et dont les liaisons avec le support permettent la libre dilatation du conduit. Conduit adossé Sont accolés les conduits qui sont solidaires de la paroi qui leur sert de support. Ils ne peuvent véhiculer que les gaz d’un générateur dont la puissance est inférieure à 35 kW.
  29. 29. D-Pied de conduit Un plancher béton peut également lui servir d’assise dans le cas d’un conduit départ plafond. Un espace de 20 mm minimum réservé autour du conduit sera bourré au mortier bâtard lors de l’encastrement du premier boisseau Les conduits de départ sol doivent comporter en partie basse une trappe de ramonage ainsi que l’ouverture nécessaire au raccordement du foyer
  30. 30. E-Traversées de planchers La continuité des conduits doit être assurée au droit de chaque plancher Plancher béton
  31. 31. Plancher bois
  32. 32. F- Sortie de toit Les souches - La souche est la partie d’un conduit de fumée qui dépasse du toit. - La souche doit être protégée par un enduit ou un revêtement étanche à la pluie - Prévoir un treillis pour accrochage du mortier. - Pour faciliter le tirage, la souche est surmontée d’un aspirateur statique. De plus, il protège de la pluie et évite les refoulements dus au vent.

×