• Partagez
  • E-mail
  • Intégrer
  • J'aime
  • Télécharger
  • Contenu privé
Notice concours Secrétaire Administratif Défense Nationale
 

Notice concours Secrétaire Administratif Défense Nationale

on

  • 3,204 vues

 

Statistiques

Vues

Total des vues
3,204
Vues sur SlideShare
3,204
Vues externes
0

Actions

J'aime
0
Téléchargements
0
Commentaires
0

0 Ajouts 0

No embeds

Accessibilité

Catégories

Détails de l'import

Uploaded via as Adobe PDF

Droits d'utilisation

© Tous droits réservés

Report content

Signalé comme inapproprié Signaler comme inapproprié
Signaler comme inapproprié

Indiquez la raison pour laquelle vous avez signalé cette présentation comme n'étant pas appropriée.

Annuler
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Votre message apparaîtra ici
    Processing...
Poster un commentaire
Modifier votre commentaire

    Notice concours Secrétaire Administratif Défense Nationale Notice concours Secrétaire Administratif Défense Nationale Document Transcript

    • MINISTÈRE DE LA DÉFENSECONCOURS EXTERNEET INTERNE POURLE RECRUTEMENT DESECRÉTAIRES ADMINISTRATIFSDU MINISTÈRE DE LA DÉFENSE› CONDITIONS DE PARTICIPATION› ÉPREUVES› CARRIÈRE› RÉMUNÉRATION(ÉDITION JUILLET 2010) SERVICE DES RESSOURCES HUMAINES CIVILESD I R E C T I O N D E S R E S S O U R C E S › SOUS-DI RECTI ON DE LA GESTI ON M I N I S TÉ R I E L L EHUMAINES DU MINISTÈRE DE LA DÉFENSE DES RESSOURCES HUM AI N E S CI VI L E S › BUREAU DES CONCOURS ET DES EXAMENS PROFESSIONNELS
    • 1 LES SECRETAIRES ADMINISTRATIFS DU MINISTERE DE LA DEFENSELe corps des secrétaires administratifs du ministère de la défense est régi par le décretn° 94-1017 du 18 novembre 1994 modifié fixant les dispositions statutaires communesapplicables aux corps des secrétaires administratifs des administrations de lEtat et à certainscorps analogues.Ce corps est classé dans la catégorie B prévue à larticle 29 de la loi du 11 janvier 1984modifiée portant dispositions statutaires relatives à la fonction publique de lEtat.Le recrutement de ces agents seffectue par la voie de deux concours distincts : le concoursexterne et le concours interne.I- CONDITIONS GENERALES DACCES A UN CORPS DE FONCTIONNAIRESLes candidats doivent remplir les conditions générales daccès aux emplois publics fixées àlarticle 5 et 5 bis de la loi du 13 juillet 1983 modifiée portant droits et obligations desfonctionnaires :– être de nationalité française ou ressortissant de lUnion Européenne (1) ;– jouir de ses droits civiques ;– se trouver en position régulière au regard du code du service national (2) ;– les mentions éventuellement portées au bulletin n° 2 du casier judiciaire doivent être compatibles avec lexercice des fonctions ;– remplir les conditions daptitude physique exigées pour lexercice de la fonction.Enfin, depuis le 1er novembre 2005, les concours sont en principe ouverts sans limite dâge (3).(1) Les candidats en instance dacquisition de la nationalité française sont informés que celle-ci devra être obtenue au plus tard le 1er jour des épreuves. Les concours de recrutement sont ouverts en principe aux ressortissants des Etats membres de lUnion Européenne et des Etats partie de laccord sur lespace économique européen, à lexception des emplois participant à lexercice de la souveraineté ou comportant des prérogatives de puissance publique.(2) En vertu des articles L113-4 et L114-6 du code du service national, les français âgés de moins 25 ans doivent justifier de leur situation au regard de leurs obligations de recensement et de participation à la journée dappel de la préparation à la défense (JAPD) pour être autorisés à sinscrire aux concours soumis au contrôle de lautorité publique. En conséquence, les jeunes entre 18 et 25 ans doivent fournir un certificat de participation à la JAPD ou une attestation individuelle dexemption lors dune inscription à un concours de la fonction publique. Aucune justification nest exigible pour les jeunes filles nées avant le 1er janvier 1983.(3) En application de larticle 1er de lordonnance n° 2005-901 du 2 août 2005 relative aux conditions dâge dans la fonction publique et instituant un nouveau parcours daccès aux carrières de la fonction publique territoriale, de la fonction publique hospitalière et de la fonction publique de lEtat.
    • 2II - CONDITIONS DE PARTICIPATION AUX CONCOURS CONCOURS EXTERNE– être titulaire : - soit dun baccalauréat ou dun diplôme homologué au niveau IV (4) - soit dune équivalence reconnue dans les conditions fixées par le décret n°2007-196 du 13 février 2007. a) Equivalence de diplôme (conditions fixées par le décret n° 2007-196 du 13 février 2007 et par larrêté du 26 juillet 2007)Par titres et diplômes de niveau IV requis, il faut entendre titres ou diplômes à caractèrenational (baccalauréat ou diplôme homologué).Si le candidat ne possède pas le titre ou le diplôme requis tel que définit ci-dessus, maissatisfait à lun des critères cité ci-après, il peut faire acte de candidature aux concours daccèsau corps de secrétaire administratif.Ces critères d’équivalence automatique sont les suivants :1) Posséder un diplôme ou un titre de formation ou une attestation originale indiquant leniveau IV et le n° Siret de lorganisme (pas de copie) établie par une autorité compétente (5)prouvant que le candidat a accompli avec succès un cycle de formation au moins de mêmeniveau et durée que ceux sanctionnés par les diplômes ou titres requis (baccalauréat oudiplôme homologué) ;2) Attester dune inscription dans un cycle de formation dont la condition normale daccès estdêtre titulaire dun diplôme ou dun titre de formation (autre que les titres et diplômes requis,à savoir le baccalauréat ou un diplôme homologué) au moins de même niveau que celui desdiplômes ou titres requis (classés au niveau IV) ;3) Posséder un diplôme ou un titre homologué, en application du décret du 9 janvier 1992, oudun diplôme ou titre à finalité professionnelle enregistré au répertoire national descertifications professionnelles (RNCP) classé au moins au même niveau que le diplôme outitre requis (niveau IV).(4) Les mères et pères de 3 enfants ou plus quils élèvent ou ont effectivement élevés (art. 1er du décret n° 81-317 du 7 avril 1981) et les sportifs de haut niveau (art. 28 de la loi n° 84-610 du 16 juillet 1984) sont dispensés de la condition de diplôme.(5) Par autorité compétente, il faut entendre tout représentant d’un établissement d’enseignement ou de formation (lycée professionnel ou technique, institut de formation…) habilité à délivrer cette attestation.
    • 3 b) Justification dune activité professionnelleToute personne qui justifie de lexercice dune activité professionnelle, salariée ou non salariée(par exemple, conjoint d’un commerçant ou bénévole dans une association), exercée de façoncontinue ou non, équivalente à une durée totale cumulée dau moins trois ans à temps plein etrelevant de la même catégorie socioprofessionnelle que celle de la profession à laquelle laréussite au concours permet laccès, peut également faire acte de candidature.Larrêté du 26 juillet 2007, donne les précisions suivantes :La durée dactivité professionnelle exigée est ramenée à deux ans lorsque le candidat justifiedun titre ou dun diplôme de niveau immédiatement inférieur à celui requis par le statut ducorps ou du cadre demplois.Pour autant, ce même arrêté apporte des précisions complémentaires :Lexercice dune ou plusieurs activités professionnelles doit avoir été accompli dans desfonctions dun niveau au moins équivalent à ceux des emplois du corps auxquels le concoursdonne accès.Pour apprécier la correspondance de lactivité professionnelle exercée avec celle à laquelledonne accès le concours, il convient de se référer au descriptif des professions de lanomenclature des professions et catégories socioprofessionnelles des emplois salariésdentreprise (PCS ESE) 2003.La consultation du PCS ESE 2003 est accessible sur internet à ladresse suivante :www.insee.fr rubrique nomenclatures.Sont également prises en compte les périodes dactivités professionnelles dans lexercice deprofessions appartenant à des catégories socioprofessionnelles comparables dans dautresEtats de lespace économique européen.Le candidat qui demande à bénéficier de la prise en compte de son expérienceprofessionnelle dans les conditions fixées par larrêté du 26 juillet 2007 doit fournir àlappui de sa demande :- un descriptif détaillé de lemploi tenu, du domaine dactivité, du positionnement de lemploiau sein de lorganisme employeur, du niveau de qualification nécessaire pour tenir cet emploiet les principales fonctions exercées dans le cadre de cet emploi ;- une copie du contrat de travail ;- pour les périodes dactivité relevant du droit français, un certificat de lemployeur délivrédans les conditions prévues à larticle L. 122-16 du code du travail(6)A défaut des documents mentionnés aux trois précédents alinéas, il peut produire toutdocument établi par un organisme habilité (par exemple, les ANPE, ASSEDIC, URSAAF oules directions départementales du travail, de l’emploi et de la formation professionnelle) (7)attestant de la réalité de lexercice effectif dune activité salariée ou non salariée dans laprofession pendant la période considérée.(6) Article L122-16 : Lemployeur doit, à lexpiration du contrat de travail, délivrer au travailleur un certificat contenant exclusivement la date de son entrée et celle de sa sortie, et la nature de lemploi ou, le cas échéant, des emplois successivement occupés ainsi que les périodes pendant lesquelles ces emplois ont été tenus.(7) Par exemple, un non salarié na pas demployeur, il ne peut donc pas fournir de contrat de travail ou dattestation demployeur. Seuls les documents URSSAF ou fiscaux peuvent attester de ces activités.
    • 4Lorsque les documents ne sont pas rédigés en langue française, il en produit une traductioncertifiée par un traducteur agréé.De plus, ladministration a la possibilité de demander la production de tout ou partie desbulletins de paie correspondant aux périodes travaillées.Enfin, elle peut demander la présentation des documents originaux ; ces documents nepeuvent être conservés par ladministration que pour le temps nécessaire à leur vérification etdoivent en tout état de cause être restitués à leur possesseur dans un délai de quinze jours. CONCOURS INTERNE– Etre fonctionnaire ou agent public de lEtat, des collectivités territoriales et des établissements publics en relevant, ou militaire ou agent en fonctions dans une organisation internationale intergouvernementale à la date de la clôture des inscriptions ;– compter au moins 4 ans de services publics au 1er janvier de lannée au titre de laquelle est organisé le concours. TROISIEME CONCOURSUn troisième concours sur épreuves peut être ouvert dans les conditions prévues au III del’article 5 du décret n°94-1017 du 18 novembre 1994 précité, aux candidats justifiant, au 1erjanvier de l’année au titre de laquelle le concours est ouvert, de l’exercice pendant quatre ansau moins d’une ou plusieurs des activités ou d’un ou plusieurs des mandats mentionnés au 3°de l’article 19 de la loi du 11 janvier 1984.Les périodes au cours desquelles l’exercice d’une ou plusieurs activités ou d’un ou plusieursmandats aura été simultané ne seront prises en compte qu’à un seul titre.III - NATURE DES EPREUVES CONCOURS EXTERNEEpreuves écrites d’admissibilité :1° Epreuve de cas pratique avec une mise en situation à partir d’un dossier documentaireremis au candidat pouvant comporter des graphiques ainsi que des données chiffrées. Ledossier doit relever d’une problématique relative aux politiques publiques et comporterplusieurs questions précédées d’une présentation détaillée des attentes du jury destinée àmettre le candidat en situation de travail (durée : 3 heures ; coefficient 3).Pour cette épreuve, le dossier documentaire ne peut excéder vingt pages.2° Epreuve constituée d’une série de six à neuf questions à réponse courte portant, au choixdu candidat exprimé lors de l’inscription au concours, sur l’une des options suivantes :- gestion des ressources humaines dans les organisations ;- comptabilité et finance ;- problèmes économiques et sociaux ;- enjeux de la France contemporaine et l’Union européenne.
    • 5Pour chaque option, le questionnaire à réponse courte comporte des questions communes etdes questions propres à l’option choisie (durée : 3 heures ; coefficient 2, dont coefficient 1pour les questions communes et de capacité de raisonnement et coefficient 1 pour lesquestions relatives à l’option).A partir d’un ou plusieurs documents, les questions communes portent sur des connaissancesgénérales permettant d’évaluer l’ouverture au monde, l’intérêt porté aux politiques publiques,aux valeurs du service public et permettant de tester la capacité de raisonnement. Un mêmetexte peut servir de support à plusieurs questions.Pour la partie optionnelle, chaque question est accompagnée d’un ou plusieurs documents enrapport avec la question posée. Un même texte peut servir de support à plusieurs questions.Le dossier documentaire pour l’ensemble des questions ne peut excéder dix pages au total.Epreuve orale d’admission :Entretien avec le jury, à partir d’un texte court relatif à un sujet de société en rapport avec lerôle des administrations ou portant sur une politique publique comportant une ou deuxquestions auxquelles le candidat doit répondre, visant à apprécier les qualités personnelles ducandidat, son potentiel, son comportement face à une situation concrète, le cas échéant sousforme de mise en situation (durée : vingt-cinq minutes, dont dix minutes au plus d’exposé,précédée d’une préparation de vingt cinq minutes ; coefficient 4).En vue de l’épreuve d’entretien, le candidat admissible adresse une fiche individuelle derenseignement au service gestionnaire du concours à une date fixée par le service et avant ledébut des épreuves d’admission. Le jury dispose de cette fiche de renseignement pour laconduite de l’entretien qui suit l’exposé. La fiche individuelle de renseignement est disponiblesur le site internet du ministère ou de l’établissement chargé de l’organisation du concours. CONCOURS INTERNEEpreuve d’admissibilité :Cas pratique avec une mise en situation à partir d’un dossier documentaire remis au candidatpouvant comporter des graphiques ainsi que des données chiffrées. Le dossier doit releverd’une problématique relative aux politiques publiques et comporter plusieurs questionsprécédées d’une présentation détaillée des attentes du jury destinée à mettre le candidat ensituation de travail (durée : 3 heures ; coefficient 3).Pour cette épreuve, le dossier documentaire ne peut excéder vingt pages.Epreuve orale d’admission :Entretien avec le jury visant à apprécier la personnalité, les aptitudes du candidat ainsi que samotivation et à reconnaître les acquis de son expérience professionnelle. Pour conduire cetentretien qui a pour point de départ un exposé du candidat sur son expérience professionnelle,d’une durée de dix minutes au plus, le jury dispose du dossier constitué par le candidat en vuede la reconnaissance des acquis de l’expérience professionnelle. Au cours de cet entretien lecandidat peut être interrogé sur des questions relatives aux connaissances administratives
    • 6propres à l’administration, la collectivité ou l’établissement dans lequel il exerce (durée :vingt-cinq minutes, dont dix minutes au plus d’exposé ; coefficient 4).En vue de l’épreuve orale d’admission, le candidat établit un dossier de reconnaissance desacquis de son expérience professionnelle comportant les rubriques mentionnées en annexe auprésent arrêté qu’il remet au service organisateur à une date fixée dans l’arrêté d’ouverture duconcours.Le dossier de reconnaissance des acquis de l’expérience professionnelle ainsi que le guided’aide au remplissage sont disponibles sur le site internet du ministère ou de l’établissementchargé de l’organisation du concours. Le dossier est transmis au jury par le servicegestionnaire du concours après l’établissement de la liste d’admissibilité. TROISIEME CONCOURSEpreuve orale d’admission :Entretien avec le jury visant à apprécier la personnalité, les aptitudes du candidat ainsi que samotivation et à reconnaître les acquis de son expérience professionnelle. Pour conduire cetentretien qui a pour point de départ un exposé du candidat sur son expérience professionnelle,d’une durée de dix minutes au plus, le jury dispose du dossier constitué par le candidat en vuede la reconnaissance des acquis de l’expérience professionnelle (durée : vingt-cinq minutes,dont dix minutes au plus d’exposé ; coefficient 4).En vue de l’épreuve orale d’admission, le candidat établit un dossier de reconnaissance desacquis de son expérience professionnelle comportant les rubriques mentionnées en annexequ’il remet au service organisateur à une date fixée dans l’arrêté d’ouverture du concours.Le dossier de reconnaissance des acquis de l’expérience professionnelle ainsi que le guided’aide au remplissage sont disponibles sur le site internet du ministère ou de l’établissementchargé de l’organisation des concours.Le programme des épreuves est mentionné en annexe.IV - NOMINATION – STAGE – FORMATIONLes lauréats des concours externe et interne sont nommés fonctionnaires stagiaires, sousréserve de la constatation de leur aptitude physique pour ceux qui nont pas déjà la qualité defonctionnaire.Ils accomplissent un stage dune durée dun an au cours duquel ils reçoivent une formation.Celle-ci est organisée si possible dans la région d’affectation de l’agent.Cette formation comporte deux stages :− un stage dinformation de sept semaines ;− un stage dapprentissage du métier, selon lemploi type ;Pendant la durée du stage, les lauréats qui nont pas la qualité de fonctionnaire ou dagent nontitulaire perçoivent la rémunération afférente au 1er échelon du grade de début du corps.
    • 7A lissue du stage, les stagiaires dont les services ont donné satisfaction sont titularisés. Lesstagiaires qui nont pas été titularisés peuvent être autorisés à accomplir un stagecomplémentaire dune durée maximale dun an. Les stagiaires qui nont pas été autorisés àeffectuer un stage complémentaire ou dont le stage complémentaire na pas donné satisfactionsont soit licenciés sils navaient pas préalablement la qualité de fonctionnaire, soit réintégrésdans leur corps dorigine.La durée du stage est prise en compte pour lavancement dans la limite dune année.V- AFFECTATIONLaffectation des lauréats est prononcée sur les postes ouverts aux concours en fonction deleur rang de classement.Le recrutement étant désormais déconcentré au niveau régional, les lauréats des concours sontaffectés dans la région auprès de laquelle ils se sont inscrits pour concourir.Les lauréats qui nacceptent pas laffectation qui leur est notifiée au moment de leurnomination, en vue de leur prise de fonctions, sont réputés renoncer au bénéfice du concours.VI - FONCTIONSLes secrétaires administratifs exercent, à Paris et en province, des tâches administrativesdapplication. A ce titre, ils sont chargés notamment dappliquer les textes de portée généraleaux cas particuliers qui leur sont soumis. Ils peuvent exercer des tâches de rédaction, decomptabilité, de contrôle et danalyse.Ils occupent des emplois variés dans différentes familles professionnelles telles que :− Marchés / Achats : agent dachat, rédacteur marchés,…− Gestion économique et financière : réglementation, gestion des crédits, …− Juridique : assistant juridique, réglementation comptable et financière, fiscale, générale, rédacteur contentieux,…− Gestion des ressources humaines : formation, chargé de gestion du personnel, gestionnaire des effectifs , réglementation,…− Communication : chargé de communication, documentaliste, développeur multimédia, infographiste, secrétaire de rédaction, …VII - DEROULEMENT DE CARRIERELe corps des secrétaires administratifs comprend trois grades :− secrétaire administratif de classe normale ;− secrétaire administratif de classe supérieure ;− secrétaire administratif de classe exceptionnelle.
    • 8 èmePeuvent être promus à la classe supérieure, au choix, les fonctionnaires ayant atteint le 7échelon de la classe normale depuis au moins deux ans et qui justifient de cinq ans de servicespublics accomplis en qualité de fonctionnaire civil dans un corps de catégorie B ou de mêmeniveau.Peuvent être promus à la classe exceptionnelle :a) après examen professionnel, les secrétaires administratifs de classe normale ayant atteint au moins le 7e échelon ainsi que les secrétaires administratifs de classe supérieure ;b) au choix, les secrétaires administratifs de classe supérieure ayant atteint le 4e échelon de leur grade.Ces promotions s’effectuent pour les deux tiers par la voie de l’examen professionnel et pourun tiers au choix.VIII - REMUNERATIONLes secrétaires administratifs du ministère de la défense perçoivent une rémunérationmensuelle brute, selon l’échelonnement indiciaire ci-après :(traitement brut calculé compte tenu de la valeur du point dindice au 1er juillet 2010)1°) Secrétaire administratif de classe normale 1er échelon (stagiaire) Indice majoré : 297 1 375,20 € 13ème échelon Indice majoré : 463 2 143,83 €2°) Secrétaire administratif de classe supérieure 1er échelon Indice majoré : 362 1 676,17 € 8ème échelon Indice majoré : 489 2 264,21 €3°) Secrétaire administratif de classe exceptionnelle 1er échelon Indice majoré : 377 1 745,62 € 7ème échelon Indice majoré : 514 2 379,97 €A ce traitement brut de base peuvent éventuellement sajouter :− des indemnités mensuelles pour charges de famille, pour travaux supplémentaires ;− des primes de rendement.Il convient de retrancher à ce traitement les cotisations sociales obligatoires.
    • 9 ANNEXE 1 Programme des épreuvesLe programme de la deuxième épreuve écrite du concours externe est fixé comme suit : I. – Option gestion des ressources humaines dans les organisationsLes questions doivent porter sur le programme ci-dessous établi en référence à celui del’enseignement de la gestion des ressources humaines en classe terminale de la série scienceset technologies de la gestion défini par l’arrêté du 14 décembre 2004 publié au Journalofficiel du 26 décembre 2004 et figurant au Bulletin officiel hors série n° 2 du 24 février 2005du ministère chargé de l’éducation nationale. 1. Notions générales- Qualification- Emploi- Compétences- Poste- Cadre juridique- Partenaires sociaux 2. Le parcours professionnelLe recrutement :- Objectifs de recrutement- Procédure de recrutement- Moyens de recrutement et de sélection- Profil- Base de données du personnelGestion de l’évolution professionnelle :- Mobilité professionnelle/géographique- Plan de formation- Entretien de carrière- Bilan de compétencesLe départ du salarié :- Formalités de départ- Reconversion- Plan social 3. Les conditions de travailLes conditions générales, la rémunération, l’aménagement du temps de travail et la sécurité etla santé au travail. 4. Les indicateurs de la gestion socialeTableau de bord socialIndicateurs de gestion : taux d’absentéisme et taux de rotation. II. – Option comptabilité et financeLes questions doivent porter sur le programme ci-dessous établi en référence à celui del’enseignement de la comptabilité et finance des entreprises en classe terminale de la sériesciences et technologies de la gestion définis par l’arrêté du 16 décembre 2004 publié auJournal officiel du 29 décembre 2004 et figurant au Bulletin officiel hors série n° 2 du 24février 2005 du ministère chargé de l’éducation nationale.
    • 10 1. La fonction comptable dans l’entreprise.Notions fondamentales 2. Comptabilisation et contrôle des opérations courantesLes clients et les fournisseursLes différentes catégories d’actifs immobilisés : incorporels, corporels et financiersLes opérations bancaires et leur suivi; l’état de rapprochementLes charges de personnel et les organismes sociauxL’État : la TVA à décaisser 3. Etats financiers : travaux d’inventaire et application des principes comptablesPrincipe de prudence : définition et portée du principeLes amortissementsLes dépréciationsLes provisions pour risques et chargesL’exercice comptableDéfinition et portée du principe d’indépendance des exercicesLa détermination du résultat et l’établissement des comptes annuels : le résultat et l’impôt surles bénéfices, le compte de résultatLe bilan III. – Option problèmes économiques et sociauxLes questions doivent porter sur le programme ci-dessous établi en référence à celui del’enseignement d’économie en classe terminale de la série sciences et technologies de gestiondéfini par l’arrêté du 14 décembre 2004 publié au Journal officiel du 24 décembre 2004 etfigurant au Bulletin officiel hors série n° 2 du 24 février 2005 du ministère chargé del’éducation nationale. I. – La monnaie et le financement de l’économieLes fonctions et formes de la monnaieLe financement de l’économie : la création monétaire et la banque centrale européenne II. - L’inflation et la politique de stabilité des prixL’inflation et sa mesureConséquences économiques et socialesLa politique de stabilité des prix III. – La mondialisation de l’économieLes échanges internationaux : la nature et la mesure des échanges internationauxL’organisation des échanges internationaux : libre échange et protectionnismeL’organisation mondiale du commerce (OMC) et ses missionsL’Union européenne : la construction de l’Union européenne, le marché unique, l’Unionéconomique et monétaireLes politiques communes de l’Union européenne : la PAC, la politique de la concurrence et lapolitique régionale IV. - Le développement et ses inégalitésLa croissance économique, le développement et le progrèsLe développement durableLes inégalités de développement V. – La politique économique de l’EtatL’intervention de l’Etat : les politiques conjoncturelles et structurellesLa régulation de l’activité économique : les fluctuations économiques et les politiques decroissance par la stimulation de la demande et politique de l’offre VI. - Le chômageMesure, forme et caractéristiques du chômage et causesLes politiques de l’emploi : le traitement social du chômage, la durée du travail et lesassouplissements, les emplois aidés
    • 11 IV.– Option enjeux de la France contemporaine et l’Union européenneLes questions doivent porter sur le programme ci-dessous établi en référence à celui dusecond cycle de l’enseignement secondaire. I. - Notion de démographie et de géographie humaine de la FranceLes évolutions démographiques depuis le début vingtième siècle : natalité, fécondité,mortalité, espérance de vie, excédent naturelPopulation urbaine, ruraleLes mouvements migratoires (perspectives historiques et actualités)Vieillissement de la populationStructure de la population active II. - L’organisation de l’espace françaisVilles et agglomérations urbaines, les métropoles, les conséquences sociales et humaines de lacroissance récente des villesNotions de région, identité, territoire, réseaux et systèmes urbainsProblèmes spatiaux et aménagement du territoire régional III. - Les activités économiques en FranceAgriculture et élevage, échanges extérieurs et activités sectorielles, localisation des branchesénergétiques et des principales ressourcesTransports, tourisme et développement régionalL’internationalisation des échanges IV. - La France depuis 1958Aspects politiques, économiques, sociaux et culturelsLa France dans le monde : le rôle de la France dans les institutions internationales et sa placedans les échanges mondiaux, les formes de la présence française dans le monde. V. - L’Union européenneLa construction européenne de la CECA à la zone euro ; les élargissements, la place del’Europe dans le monde, la politique économique de l’Europe.
    • 12 ANNEXE II RUBRIQUES DU DOSSIER DE RECONNAISSANCE DES ACQUIS DE L’EXPERIENCE PROFESSIONNELLE (RAEP) Concours des secrétaires administratifs des administrations de l’Etat et corps analogues (interne et 3ème concours) Identification du candidatNuméro de dossier d’inscription :Nom d’usage ou de femme mariée :Prénom : Votre situation actuelle CONCOURS INTERNE 3EME CONCOURS - Activité : Fonctionnaire Agent non titulaire de droit public Salarié du secteur privé Précisez : Intitulé de l’emploi…… FPE FPH FPT Secteur d’activité…….. Cadre Non cadre Bénévole d’une associationPour les fonctionnaires (sans activité professionnelle salariée) Titulaire Stagiaire Mandat(s) électif(s) actuels(s) (sans activité professionnelle salariée)- catégorie : A B C- corps/cadre d’emploi/grade :…………… Autre : précisez……………………Pour les agents titulaires de droit public - Autre situation : précisez………………..- Intitulé de l’emploi :…………………….- Niveau de l’emploi : A B C ************Administration :………………………….Direction/service/établissement :………...
    • 13 Votre expérience professionnelleVos activités antérieures :(Vous pourrez joindre au présent dossier deux documents/travaux au maximum que vousauriez réalisés au cours de vos activités, qu’il vous paraîtrait pertinent de porter à laconnaissance du jury au regard de l’expérience professionnelle recherchée). Votre formation professionnelle et continueLes actions de formation professionnelle et continue que vous jugez importantes pour votrecompétence professionnelle. Les acquis de votre expérience professionnelle au regard du profil recherchéCaractérisez, en quelques mots, les éléments qui constituent, selon vous, les acquis de votreexpérience professionnelle et vos atouts au regard des connaissances, compétences etaptitudes recherchées, et précisez, le cas échéant, vos motivations pour exercer l’un desemplois d’affectation du concours de secrétaires administratifs des administrations de l’Etat(1 à 2 pages dactylographiées maximum). AnnexesTableau récapitulatif des documents à fournir.Accusé de réception.Déclaration sur l’honneur.Visa de l’autorité compétente (interne uniquement).
    • 14Tous renseignements peuvent être obtenus auprès du : MINISTERE DE LA DEFENSE SECRETARIAT GENERAL POUR LADMINISTRATION DIRECTION DES RESSOURCES HUMAINES Sous-direction de la gestion ministérielle des ressources humaines civiles Bureau des concours et des examens professionnelspar courrier : 5 bis, avenue de la Porte de Sèvres 75509 PARIS CEDEX 15par téléphone : 01 57 24 77 09 ou 01 57 24 77 15 ou 01 57 24 77 16 ou 01 57 24 77 17par internet : calendrier, téléchargement de dossiers et résultats : http://www.concours-civils.defense.gouv.fr (cliquer sur calendrier des concours) pour sinformer : http://www.defense.gouv.fr (cliquer sur Recrutement et formation, puis Recrutement, puis sur Secrétariat général pour ladministration) pour laisser un message : bureauconcours@concours-civils.defense.gouv.frou se présenter : 8, boulevard Victor Bâtiment A – Parcelle C (au rez-de-chaussée) 75015 Paris (Métro Balard - ligne 8) Horaires : du lundi au jeudi : 8h45 - 17h30 le vendredi : 8h45 - 16h30