Prez studios clés lors de la conférence HEC Alumni

14 461 vues

Publié le

Présentation de Studio Clés par Perla Servan-Schreiber lors de la conférence "Quand les marques créent du contenu pour les marque"

Publié dans : Marketing
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
14 461
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
10 533
Actions
Partages
0
Téléchargements
10
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Prez studios clés lors de la conférence HEC Alumni

  1. 1. BIENVENUE STUDIOCLES / - Alumni / Le 12/11/14 à
  2. 2. STUDIOCLES - Alumni Le 12-11-14 LE PROGRÈS A-T-IL UN AVENIR? Avec le soutien d’EDF BEL/LUXEMBOURG 6,50 EUROS - SUISSE 12,00 CHF - CAN 10,00 $ CAN - DOM/S 6,5 EUROS - MAROC 80 MAD - DOM/A 7,5 EUROS - ALL 8,00 EUROS - ESP 7,00 EUROS - TOM 900,00 XPF N ° 8 9 / J U I N - J U I L L E T 2 0 1 4 CLES CLES CLTEMPSES SAGESSES I PHILO/ P SYCHO I ÉCOLOG I E I HUMOUR I A RTS I S C IENCES I SLOW L IFE TROUVER RETROUVER DU DU SENS BORIS CYRULNIK “Faut-il renoncer à la mixité à l’école ?” ENQUÊTE Piloter un ordi par la pensée ? Facile ! TÉMOIGNAGE “Autiste, j’apprends à sourire comme vous” A qui faire FOCUS CONFIANCE ? RÉCIT Un an d’aventure dans 1 m2 de forêt M 01905 - 89 - F: 6,00 E - RD 3’:HIKLTA=ZU[UU:?a@a@s@t@a"; 01-01_CLES89_COUV5.indd 1 06/05/14 17:33 DATÉ JUIN- JUILLET 2014 / 12 pages Une communauté influente de lecteurs et de marques
  3. 3. STUDIOCLES PARFUM & POÉSIE Avec le soutien de L’OREAL LUXE CLTEMPSES SAGESSES I PHILO/PSYCHO I ÉCOLOGIE I HUMOUR I ARTS I VIE NUMÉRIQUE I SLOW LIFE C’EST BEAU ! NOTRE CAHIER SLOW LUXE MANIPULEZ VOS GÈNES DATÉ DECEMBRE 2013 - JANVIER 2014 / 11 PAGES - Alumni Le 12-11-14 BEL/LUXEMBOURG 6,50 EUROS - SUISSE 12,00 CHF - CAN 10,00 $ CAN - DOM/S 6,5 EUROS - MAROC 80 MAD - DOM/A 7,5 EUROS - ALL 8,00 EUROS - ESP 7,00 EUROS - TOM 900,00 XPF N ° 8 6 / D É C E M B R E 2 0 1 3 - J A N V I E R 2 0 1 4 CLES TROUVER DU SENS RETROUVER DU TEMPS VIVONS À PLUSIEURS VITESSES SONDAGE PAR QUOI REMPLACER DIEU ? 67% des Français n’ont pas la foi 01-01_CLES86_COUVBAT.indd 1 07/11/13 14:30 Une communauté influente de lecteurs et de marques
  4. 4. L’éditorial ÉMOTION ESTHÉTIQUE Peu importe ce qui fait que c’est beau tant nous importe ce que la beauté nous fait. Elle nous arrête dans nos hâtes inutiles et nous laisse deviner, sous la surface qui étincelle, la profon-deur de ce qui s’agite en nous. La beau-té, oui, toutes les beautés : oeuvres d’art et bijoux, visages et paysages, silence et mélodies – peu importe, encore une fois, tant la beauté nous porte. Elle nous porte vers l’ailleurs tout en QRXVRIIUDQWG·rWUHHQÀQXQSHXOjLFL et maintenant. Vous contemplez ce tableau : sa présence vous rend plus SUpVHQWjYRXVPrPHPDLVHQPrPH temps vous vous absentez, vous voya-gez. Peut-être est-ce l’Absolu qui vous attend, ou le sourire du merveilleux. La beauté nous sauve du réalisme et du relativisme, de l’ironie et du blase-ment. Quand « c’est beau », vous savez que « c’est vrai » – on ne pourra plus vous le faire, le coup du « ça dépend ». /D EHDXWp Q·HVW MDPDLVVXSHUÀFLHOOH parce que nous sommes d’étranges animaux : nous recevons tout symbo-liquement. Les formes de ce sac, de cette statue : ce ne sont pas simple-ment des formes mais bien plutôt les messagers d’une autre vie possible, les symboles de valeurs qui sont les nôtres ou qui pourraient le devenir. Voici le sens du monde, mis en beauté, qui sait se faire charmeur. Voici votre ami(e) dans la rue qui se détache soudain et sa silhouette est belle : elle dit la vérité de son rapport au monde, aux autres HWjOXLPrPH0DLVHOOHOHGLWVDQVUDL- son et sans mots ; elle le dit en langage esthétique, en clair-obscur. Elle ne le GLWTX·jFHX[TXLRQWIDFHjFHWWHVLO- houette, une émotion esthétique. ,O IDXW SHQVHU DYHF VHV HX[ UpÁp- chir avec ses oreilles pour accéder au sens du beau. En nous, c’est la sensi-bilité qui est la plus spirituelle, et c’est ce que la beauté nous rappelle. Elle nous dit aussi que la quête du sens ne V·RSSRVHHQULHQjO·DFFXHLOGXPVWqUH La beauté a du sens, évidemment. Une nature morte raconte un quotidien, parfois même une époque. La forme G·XQELMRXVPEROLVHGHVYDOHXUV0DLV TXH OD EHDXWp DLW GX VHQV QH VLJQLÀH pas qu’elle s’y réduise. La beauté est plus grande que son sens, plus grande que la pluralité de ses sens possibles. 1·DH] SDV SHXU OH PVWqUH HVW SOXV IRUW·HVWSUpFLVpPHQWFHODTX·LODj contempler : du sens éclôt dans la belle IRUPHPDLVOHPVWqUHHVWSOXVIRUWQ CHARLES PÉPIN C L E S I D É C E M B R E 2 0 1 3 – J A N V I E R 2 0 1 4 125 SOMMAIRE 126 Conversation avec Inès de la Fressange 130 Chronique de Florence Servan-Schreiber 131 Luxe sens Parfum et poésie 142 Beauté Chanel : de l’art plein les yeux 146 Mode intemporelle Mon truc en plumes 152 Enquête Les marques gagnent leur place au musée 156 Portfolio Noir Blanc 164 Histoire d’un bijou Des makaras venus d’Inde 166 Bien-être spiritualité Un spa accroché à l’Himalaya 168 Témoignages Nos moments de luxe 172 La BD de Fabienne Legrand 173 Mon Slow life avec Thierry Wasser 174 My Little Paris La ville vue du ciel 175 Envies Dans l’air 176 Chronique de Marc de Smedt 179 Le journal du Slow food 124 D É C E M B R E 2 0 1 3 – J A N V I E R 2 0 1 4 I C L E S Le philosophe Charles Pépin est le rédacteur en chef invité de notre cahier Slow luxe. Vous retrouverez VHVFRPPHQWDLUHVDXÀOGHV pages, dans un carré noir. Il est notamment l’auteur de « Quand la beauté nous sauve » (Robert Laffont, 2013). SLOW LUXE Illustration : Julia Pelzer pour CLES. Photo : Gilles Wirtz.
  5. 5. L U X E S E N S PARFUM POÉSIE I L EST DES LANGAGES QUI CONTIENNENT ET DÉLIVRENT D’AUTRES MONDES. AINSI , LE LAN-GAGE IMMATÉRIEL D’UN PARFUM. AINSI , IMMÉ- MORIAL, CELUI DE LA POÉSIE. DANS LE SECRET DES ARÔMES ET DES RIMES SOUVERAINES, L’OPÉ- RATION MAGIQUE SURVIENT QUI OUVRE CORPS ET ÂME. À L’ INSTAR DU POÈME, LES FRAGRANCES SUBTI LES DESSINENT UN SILLAGE DE DÉSIRS. IVRESSE FAUVE OU SUAVE GOURMANDISE, LE PARFUM EST UNE OMBRE À RESPIRER, UN POÈME INDICIBLE, UNE PAROLE INARTICULÉE, SANS CONTOUR ET HORS DE L’OUBLI . I L EST L A CARESSE. CELLE QUI NE SAISIT RIEN, N’EMPRISONNE PAS, S’ÉPRENANT SEULE-MENT DE CE QUI S’ÉCHAPPE ET SE DÉROBE. IL N’EST DE GRAND PARFUM QUI NE HANTE LES MÉMOIRES ET NE SACHE RESSUSCITER L’ÉLAN D’AMOUR QUI A PRÉSIDÉ À SA CRÉATION. DANS SA QUÊTE DU SENS ET DES SENS, CLES A INVITÉ DE GRANDS POÈTES À S’ INSPIRER DES NOMS DE CINQ PARFUMS DE LÉGENDE. DONNER FORME À L’ INVISIBLE, N’EST-CE PAS L’ENJEU VÉRITABLE DE L’ART ? PAGES RÉALISÉES PAR CLES POUR GIORGIO ARMANI, YVES SAINT LAURENT, LANCÔME, VIKTOR ROLF ILLUSTRATIONS AURORE DE LA MORINERIE
  6. 6. POÈME DE DOMINIQUE SAMPIERO s i t u m o n t e s u n e s c a l i e r, é c l o s a v e c l u i s i t u o u v r e s u n e p o r t e , c ’ e s t l ’ h o r i z o n s i t u a v a n c e s , l a s e m e n c e d e t e s p a s r e s p i r e s i t u s o r s , l e p a y s a g e e n t r e e n t o i s i t u p a r l e s , l o n g e l a r i v i è r e “ S i ” r é s o n n e c o m m e u n b a i s e r u n e c a r e s s e q u i g e r m e u n e f f l e u r e m e n t d u r e g a r d f e n ê t r e s u r d e m a i n e t s e s s e c r e t s p r e s q u e r i e n , d u v e t s o i e s u r u n e é p a u l e n u e m o t b r e f, p a r o l e e n d o r m i e s o u f f l e d e f e u i l l a g e à l a p o i n t e d u c i e l s u r t a b o u c h e , l e s m o t s s ’ o u v r e n t c o m m e d e s y e u x p u r s c h a c u n d e t e s g e s t e s e s t u n e l a m p e c l a i r e s i t u c h o i s i s d ’ ê t r e l à m o d e l é e p a r l ’ a i r e t l a r e n c o n t r e “ S i ” d e u x l e t t r e s p o u r a i g u i s e r l e d é s i r t ’ a i m e r d a n s l e v e r t i g e l e g o û t d e t o n â m e s u r m e s m a i n s SI P A R F U MP O É S I E GIORGIO ARMANI
  7. 7. LA NUIT DE L’HOMME POÈME DE EMMANUELLE FAVIER ( L e s p r e m i è r e s m i s e s s o n t f a i t e s ) L a n u i t s e b a l a n c e a u t o u r d e l ’ h o m m e L ’ h o m m e l u t t e c o n t r e l e b a l a n c e m e n t S a b o x e s e p e r d d ’ a b o r d d a n s l e s f u r i e s L ’ e a u d e s o n c o r p s t r e m b l e s u r l a l i g n e e x a c t e d u m u s c l e A t t r a p e q u e l q u e s r a y o n s d e n u i t , é b l o u i t l ’ h o m m e L ’ h o m m e b o x e l e s p l e u r s d e l a n u i t C ’ e s t s a n u i t , l a n u i t d e l ’ h o m m e C ’ e s t s a n u i t ( o u a u c u n e a u t r e ) L a n u i t o ù l ’ h o m m e f l a n c h e C ’ e s t l a n u i t a u m a t i n d e l a q u e l l e l ’ h o m m e f l a n c h e r a A b a n d o n n e r a s e s s o u r c e s d e g l o i r e e t p é n é t r e r a d a n s l e l a i t d u j o u r P o u r l ’ h e u r e l ’ h omme b o x e l a n u i t L e l a i t c o u l e s u r l e s l i g n e s d e p l u s e n p l u s e x a c t e s d e s o n m u s c l e L ’ h o m m e c h a s s e l a n u i t à c o u p s d e p o i n g l a i t e u x P h a l a n g e s o ù p o u s s e n t l e s i n s o m n i e s L i e r r e s b l a n c h â t r e s s u i n t a n t d e s c o u r s e s d é s oe u v r é e s p a r m i l e s p r o m e s s e s C e l l e s q u e l e m a t i n t i e n d r a , t i e n d r a p a s C ’ e s t l a d e r n i è r e n u i t q u i f l a n c h e E t l a d e r n i è r e q u i g u é r i t L ’ h o m m e j o u e a v e c e l l e S o n p a r i i n t e r m i n a b l e ( S a n s s u r p r i s e , l e j o u r g a g n e ) P A R F U MP O É S I E YVES SAINT LAURENT
  8. 8. LA VIE EST BELLE POÈME DE BRUNO DOUCEY L o r s q u e j e m e s u i s é v e i l l é t u n ’ é t a i s p l u s à m e s c ô t é s I l f a i s a i t n u i t , c ’ é t a i t l ’ é t é J ’ a i g r a v i l e p e t i t e s c a l i e r q u i m è n e d a n s u n r o u l i s s u r l e p o n t d e b a t e a u d e n o t r e m a i s o n Tu n ’ é t a i s p a s d a n s l a c u i s i n e , t u n ’ é t a i s p a s d a n s l e s a l o n U n e p o r t e é t a i t r e s t é e e n t r o u v e r t e j e l ’ a i p o u s s é e c o m m e u n s o u p i r L ’ o m b r e d e l ’ o r a n g e r a m a n g é m o n v i s a g e Tu d o r m a i s d a n s l e j a r d i n s u r u n g r a n d d r a p b l e u d e n u i t L e v e n t j o u a i t e n c o r e a v e c l e s é t o i l e s U n i n s t a n t , j ’ a i v u l a b r a n c h e d e j a s m i n v e n i r e f f l e u r e r t o n c o r p s J e n ’ a i p a s d i t L a v i e e s t b e l l e E l l e é t a i t b e l l e , e t j e n ’ a i p u l a r e t e n i r q u ’ e n p o s a n t s u r t a p e a u l e s d o i g t s d e r o s e d ’ u n p o è m e . P A R F U MP O É S I E LANCÔME
  9. 9. OPIUM POÈME DE DOMINIQUE SAMPIERO J e c h e r c h e t a b o u c h e d a n s l a n u i t l ’ e m p r e i n t e o ù m ’ e m b o î t e r l à o ù j e s u i s l a n g u e c a s c a d e, c a r e s s e s e c r è t e j e c h e r c h e l a f o u g u e d e t e s n e r f s q u a n d l e b r u i t d e t a j u p e g l i s s e s u r t e s j a m b e s l i b é r a n t d e s é t o f f e s l ’ a m a n d e d e t a b l a n c h e u r j e c h e r c h e t o n o d e u r l e s m o t s q u e t u d i r a s a u s s i c e u x q u e t u g l i s s e r a s d a n s t e s s o u p i r s j e c h e r c h e t o n j a r d i n t o n f r u i t e t a v e c l u i t o u t e s l e s s e n t e u r s p a v o t d e t e s h a n c h e s q u a n d j e f e r m e l e s y e u x t u e s m a f e r v e u r, m o n p i è g e l ’ o p i u m d e t e s l è v r e s m e l i b è r e d u n é a n t d e m e s p e u r s P A R F U MP O É S I E YVES SAINT LAURENT
  10. 10. STUDIOCLES SILLAGE Avec le soutien de L’OREAL LUXE DATÉ DECEMBRE 2014 - JANVIER 2015 / 11 PAGES - Alumni Le 12-11-14 Une communauté influente de lecteurs et de marques
  11. 11. Réenchanter la vie Sommaire BILLET “Les saveurs d’un quotidien chatoyant” par Michel Ma'esoli STYLE Mode merveilles LA BD de Fabienne Legrand PORTFOLIO Sillage : rêve de parfums CHRONIQUE par Florence Servan-Schreiber PRENDRE SOIN DE SOI 146. Se maquiller, un rien qui réenchante 148. Le massage thaï MY LITTLE PARIS L’hiver magique ENVIES Dans l’air CHRONIQUE par Marc de Smedt RENCONTRE Olivier Roellinger : “Les épices nourrissent mon âme” GOOD FOOD 159. Finger food 161. Foie gras, le casting de CLES 162. Le sirop d’agave, notre faux ami 164. La recette de Perla LIVRES Les choix de CLES !!. !. !#. !##. !$%. !$. !%!. !%. !%#. !%$. !%'. !(. CLES I DÉCEMBRE !#$ % JANVIER !# 119 Illustration : Julia Pelzer.
  12. 12. QUI N’A JAMAIS RESSENTI CETTE PRÉSENCE IRRÉ- SISTIBLE ET MYSTÉRIEUSE QUE LAISSE UNE FEMME PARFUMÉE SUR SON PASSAGE ? DANS LE SI L LAGE D’UN PARFUM, COMME DANS CELUI DE L’AMOUR, S’ÉLÈVE UN RÊVE DÉLICIEUX. LES S I LLAGE LIBATIONS DÉL IVRENT LES CONTOURS SANS L IMITES ET HORS DE L’OUBLI DE L A FEMME AIMÉE, PRÉSENTE OU À VENIR. CHAQUE SENTEUR DESSINE LE PORTRAIT D’UNE FEMME, OU L’ÂME DE SON SOU-VENIR. SOLAIRE OU NOCTURNE, GRACI LE OU CAPITEUX, LE PARFUM GARDE L’EMPREINTE D’UN DÉSIR INALTÉ- RABLE : L’OMBRE RESPIRE, LA COULEUR S’ IRISE, L A CARESSE AFFLEURE. UN RIEN DE TEMPS IMMORTEL , TOUT VA RECOMMENCER. ILLUSTRATIONS AURORE DE LA MORINERIE STUDIOCLES
  13. 13. LANCÔME LA VIE EST BELLE LA VIE EST BELLE. PARCE QUE LIBRE. L’ONDE DÉLICATE, COULEUR MAGNOLIA, EST UNE INCITATION À ÊTRE SOI-MÊME, À SUIVRE SA PROPRE ROUTE SUR LE VERSANT LUMINEUX DE LA VIE. SOLAIRE, FÉBRILE, PRÉCIEUSE, LA LIBERTÉ A SON PARFUM.
  14. 14. YVES SAINT LAURENT BLACK OPIUM OU LA VIE EN FLAGRANT DÉLIT. OU LA NUIT PORTÉE À INCANDESCENCE. BLACK OPIUM EST UN ACCORD SATURÉ, ROCK, GLAM. UN ÉCLAT, UNE MORSURE. ADDICTIF, MALÉFIQUE ET SUBLIME, L’OUTRE-NOIR OUVRE CORPS ET ÂME. UN JEU EXTRÊME, DANGEREUX, ABSOLU.
  15. 15. LANCÔME TRÉSOR EST LA PAROLE DE L’AMOUR. UNE PAROLE AU SOMMET, PLEINE, GRÈGE, COMME L’ÉTERNITÉ. C’EST LA SOMME DE DEUX INDIVIDUALITÉS FORTES, INSÉCABLES, QUI SE DONNENT À ELLES-MÊMES POUR MIEUX SE DONNER À L’AUTRE. SANS SE CONFONDRE. TRÉSOR, C’EST AIMER EN HAUT DE SOI.
  16. 16. GIORGIO ARMANI SÌ ET UN COEUR BAT. INTENSE, SI INTENSE. DANS SON SILLAGE, UNE FEMME ÉPANOUIE, ACCOMPLIE, VOLUPTUEUSE. SA PROFONDEUR ENIVRE, SA GRÂCE CAPTIVE. L’HARMONIE DES BOIS NOIRS ET DES RÉSINES AMBRÉES ENSORCELLENT LA CLARTÉ DU JOUR.
  17. 17. YVES SAINT LAURENT MANIFESTO EST UNE DÉCLARATION D’AMOUR FOU, UN MANIFESTE EN FAVEUR DE LA BEAUTÉ EXPLOSIVE. IL EST LE PLUS BEL ÉTENDARD DE LA FEMME LIBRE, CELLE QUI NE RESSEMBLE À PERSONNE, QUI BOUSCULE LA DONNE, SUSCITE ADMIRATION ET PASSION. « NE PAS L’ENTRAVER NI LA BRIDER… MAIS LA LAISSER EXPLOSER DANS TOUT SON SURNATUREL », DISAIT SON CRÉATEUR, YVES SAINT LAURENT.
  18. 18. Laissez-vous inspirer par STUDIOCLES / - Alumni / Le 12/11/14

×