pierre corneille

1 059 vues

Publié le

Publié dans : Formation
0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 059
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
18
Actions
Partages
0
Téléchargements
15
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive
  • François Couperin, barricades
  • Lully foa
  • Nicolas Poussin (1594-1665), La Mort de Germanicus , Minneapolis, the Minneapolis Institute of Arts. Marc-Antoine Charpentier, Circee
  • pierre corneille

    1. 1. Pierre Corneille (1606-1684) 1Anonyme, XVIIe siècle, Pierre Corneille, Musée National du Château de Versailles.
    2. 2. VIE Pierre Corneille naît en 1606 à ROUEN, capitale de la Haute Normandie, dans une famille de la petite bourgeoisie. Il meurt à Paris en 1685. 2
    3. 3. ŒUVRES Corneille écrit des pièces en toutgenre, de la comédie à la tragédie. LeCid consacre son triomphe, maissuscite une memorable querelle. Lespuristes l’accuse d’avoir plagié unepièce espagnole et de ne pas avoirrespecté les règles d’Aristote 3
    4. 4. La tragicomédie est le genre hybride oùil excelle. À part Le Cid, il en a écrit d’autres:Andromède, La Toison d’or etPsyché 4
    5. 5. Il écrit des tragédies sur des sujets tirésde l’Antiquité latine: Horace, Cinna,Polyeucte. 5
    6. 6. Le Cid tend à remettre en cause la politiquede Richelieu de renforcement du pouvoirroyal: tout au long de la pièce, les noblesmontrent leur puissance face à un pouvoircentral, qui commence à s’affirmer, maisqui doit encore tenir compte de leurvolonté. 6
    7. 7. L’héroïsme L’héroïsme est au centre du théâtre de Corneille. Le but suprême de ses personnages c’est de veiller à leur “gloire”, c’est de défendre leurNicolas Poussin (1594-1665), La Mort de honneur.Germanicus, Minneapolis, the MinneapolisInstitute of Arts. 7
    8. 8. Le dilemme cornélien L’honneur, qui relève du devoir, de la raison, est considéré à l’époque comme un sentiment fort. L’amour, qui est désir, spontanéité, passe pour un sentimentHendrick Goltzius (1558-1616), Vénus et faible.Adonis, Munich, Alte Pinakothek. 8
    9. 9. Lorsque ces deux forces s’affrontent,elles provoquent chez le héros des casde coscience: c’est ce qu’on appelle ledilemme cornélien. 9
    10. 10. La démarche du héros cornélien suppose donc une grande maîtrise de ses impulsions. Elle exige aussi de dominer les autres. Ce comportement ne va pas sans égoïsme.Anton van Dyck (1599-1641), Portrait équestred’Albert de Ligne, Holkham Hall, collectionEarl of Leicester. 10
    11. 11. Le triomphe des volontés Ce qui compte pour eux, c’est leurvolonté inébranlable une fois la décisionprise. Auguste s’écrie: “Je suis maître demoi comme de l’Univers; Je le suis,je veux l’être.” Cinna (V, 3) 11
    12. 12. Le théâtre de Corneille estl’affirmation de la liberté humaine,d’une volonté optimiste quis’exprime à travers la raison. 12

    ×