ACCOMPAGNEMENT DES MICRO-PROJETS
Actions en cours Actions réalisées
Signature d'une convention avec la société Mori Invest...
Cette première production d’une tonne de cacao a été récoltée sur 7 des 45 hectares de terre cultivés à
Lambaréné et ses e...
 PDAR/FIDA : Un projet de développement rural pour le Gabon
 PDAR/FIDA : Une démarche par filière
 PDAR/FIDA : Le dével...
ATELIER DE LANCEMENT OFFICIEL DU PRODIAG - COMMUNICATION DU MINISTRE DE
L'AGRICULTURE, DE L'ELEVAGE, DE LA PÊCHE ET DU DEV...
- l'aménagement des terres agricoles,
- les infrastructures agricoles de base,
- l'organisation des agriculteurs,
- l'orga...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Projet fredo

240 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
240
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
4
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Projet fredo

  1. 1. ACCOMPAGNEMENT DES MICRO-PROJETS Actions en cours Actions réalisées Signature d'une convention avec la société Mori Investments pour la mise en place de 10 fermes agropastorales au Gabon - Septembre 2013 Le Ministre de l’Agriculture, Raymond Ndong Sima, a signé le 22 avril 2011 à Libreville, une convention avec la société israélienne LR Group (la filiale Mori Investments) pour la mise en place effective de 10 fermes agropastorales sur le territoire national. Les objectifs : Financé à hauteur de 9,5 milliards de francs CFA par l’Etat gabonais, le projet vise à booster le développement rural par la construction des fermes mères et fermes écoles, selon le Ministre, qui a également expliqué que ces fermes mères vont servir de base pour une agriculture utilisant les techniques modernes compatibles avec la production du Gabon. Les fermes écoles constitueront quant à elles des centres d’apprentissage et de pratiques des techniques modernes d’élevage et d’agriculture par une formation ou un encadrement adapté. Date de lancement : Le 22 avril 2011 Les étapes-clés :  Pour développer le pilier Gabon Vert et doter le pays d'une agriculture diversifiée et performante, l'Etat signe une convention avec la société israélienne LR Group pour mettre en place 10 fermes agropastorales.  D’ici mars 2014, toutes les provinces du pays devraient ainsi pouvoir compter sur une ferme pour soutenir la politique agricole nationale et augmenter la production de poissons, de poulets de chair, d’œufs…  Le 26 août 2013, le Président Ali Bongo Ondimba a inauguré la ferme agropastorale de Ntoum, structure faisant partie de cette convention.  Par ailleurs, ce projet va générer 60 emplois permanents par ferme en période normale et 150 emplois saisonniers en période de récolte. EN SAVOIR PLUS  La société israélienne LR Group partenaire du lancement ... Première campagne d’achat de cacao-café dans le Moyen-Ogooué - Juillet 2011 Une tonne de cacao produite par les planteurs du Moyen-Ogooué a été rachetée par la Caisse de Stabilisation et de Péréquation (CAISTAB), trois ans après la relance de la production de cacao et de café dans la province.
  2. 2. Cette première production d’une tonne de cacao a été récoltée sur 7 des 45 hectares de terre cultivés à Lambaréné et ses environs sur une période de trois ans. Conformément à la volonté du Président Ali Bongo Ondimba de garantir la transformation locale des ressources naturelles du Gabon, une partie de la récolte a fait l’objet d’une démonstration industrielle, par la fabrication de beurre de cacao et de chocolat en poudre et en pâte. EN SAVOIR PLUS  Première campagne d’achat de cacao-café dans le Moyen-Ogooué Construction d'un centre de pêche artisanale à Libreville - Avril 2011 Un centre de pêche artisanale a été construit à Libreville dans le cadre d’un programme de promotion et de soutien au développement de cette activité, en partenariat avec le Japon. Le centre est construit dans le quartier Lalala, dans le 5ème arrondissement de Libreville. D’un coût estimé à 6 milliards de FCFA, il doit permettre à la capitale de bénéficier d’un approvisionnement régulier en produits issus de la pêche. EN SAVOIR PLUS  Libreville se dote d’un centre de pêche artisanale Lancement des travaux de réhabilitation des plantations cacaoyères du Woleu Ntem - Fevrier 2011 Le Directeur Général de la Caisse de Stabilisation et de Péréquation (Caistab), Mathias Otounga Ossibadjouo, a procédé au lancement des travaux de réhabilitation des plantations cacaoyères le 26 février près d’Oyem, dans le Woleu Ntem. L’opération vise la réhabilitation totale du verger villageois, conformément au contrat passé entre le Président Ali Bongo Ondimba et les planteurs du Woleu Ntem. Le Woleu Ntem est la première province du Gabon pour la culture du cacao. EN SAVOIR PLUS  Pour une production de plus de 3 000 tonnes de café et d ...  Woleu-Ntem : 21 micro-projets agricoles financés grâce a ... PDAR : 34 microprojets agricoles dans le Woleu-Ntem - Fevrier 2011 Le Projet de Développement Agricole et Rural (PDAR), qui bénéficie de l’appui du Fonds International de Développement Agricole (FIDA), va financer 34 nouveaux projets agricoles retenus parmi les 45 proposés dans la province du Woleu-Ntem, au nord du Gabon. Le système de micros projets permet aux petits producteurs gabonais d’accéder à l’autosuffisance alimentaire ainsi que de développer leurs propres activités. La politique agricole du Président Ali Bongo Ondimba vise à inciter les initiatives entrepreneuriales des Gabonais et, par la même occasion, à améliorer leur bien-être quotidien. EN SAVOIR PLUS
  3. 3.  PDAR/FIDA : Un projet de développement rural pour le Gabon  PDAR/FIDA : Une démarche par filière  PDAR/FIDA : Le développement des infrastructures Lancement du Programme Agricole de Sécurité Alimentaire et de Croissance (PASAC) - Fevrier 2011 Le Ministre de l'Agriculture, Raymond Ndong Sima, s'est rendu en février 2011 dans les neuf provinces du Gabon en prévision du lancement du Programme Agricole de Sécurité Alimentaire et de Croissance. Mené sous l’égide du Ministère de l'Agriculture, ce programme englobe un certain nombre d'initiatives de petite envergure, avec pour objectif de créer un secteur agricole compétitif en développant la production locale, en augmentant les exportations, en améliorant l’accès aux financements et en mettant l’accent sur les zones rurales sous-développées. Le Ministère de l’Agriculture dédie à hauteur de 34 milliards de FCFA au financement des investissements agricoles et agro-industriels, et a aussi mis en place un fonds de garantie agricole de 900 millions de FCFA. EN SAVOIR PLUS  La production alimentaire au cœur des préoccupations du ... Lancement du Projet de Développement et d’Investissement Agricole au Gabon (PRODIAG) - Janvier 2011 L’Institut Gabonais d’Appui au Développement (IGAD) a lancé en 2011 le PRODIAG afin de contribuer au renforcement de la sécurité alimentaire du Gabon, à la réduction de la pauvreté et à l’augmentation de la part de l’agriculture dans le PIB du pays. Le Projet de Développement et d’Investissement Agricole, prévu pour une durée de 5 ans, de 2011 à 2015, couvrira les départements les plus dynamiques dans le secteur agricole dans chacune des 9 provinces du Gabon. Il a pour but de renforcer les capacités des acteurs privés et associatifs des filières prioritaires afin d’optimiser le développement durable de la filière agricole. Le PRODIAG est financé à hauteur de 79% par un prêt contracté auprès de l’Agence Française de Développement et par l’Etat gabonais à hauteur de 21%. EN SAVOIR PLUS  L'IGAD lancera en 2011 le PRODIAG
  4. 4. ATELIER DE LANCEMENT OFFICIEL DU PRODIAG - COMMUNICATION DU MINISTRE DE L'AGRICULTURE, DE L'ELEVAGE, DE LA PÊCHE ET DU DEVELOPPEMENT RURAL (Libreville le 25 avril 2012) Monsieur l'Ambassadeur, Haut Représentant de la République Française au Gabon ; Monsieur le Directeur de l'Agence Française de Développement au Gabon ; Monsieur le Directeur Général de l'IGAD ; Mesdames et Messieurs les Représentants de l'Administration ; Mesdames et Messieurs les Représentants des Organisations de producteurs agricoles; Mesdames et Messieurs, Distingués invités ; C'est avec un réel intérêt que je préside ce matin l'Atelier de lancement officiel du Projet de Développement et d'Investissement Agricole (PRODIAG). Conscient que c'est le monde rural qui souffre le plus du déficit social, la politique agricole passe nécessairement par une stratégie efficace du développement rural à même de permettre la transformation du secteur agricole traditionnel en une agriculture moderne et productive. Comment atteindre cet objectif ? Des pistes nouvelles doivent être explorées. Et le PRODIAG en est une. La cérémonie qui nous réuni ce jour est l'aboutissement et la matérialisation du partenariat stratégique liant la France au Gabon dans le domaine agricole avec la mise en oeuvre effective du PRODIAG. C'est pourquoi, je saisis l'occasion qui m'est offerte ce matin, d'exprimer à Son Excellence, Jean François DESMAZIERES, Ambassadeur Haut Représentant de la République Française auprès de la République Gabonaise, la gratitude du Gouvernement gabonais. Le présent atelier a pour but essentiel d'informer les acteurs du secteur agricole sur les enjeux et les perspectives de ce nouveau projet qui doit, à terme contribuer de manière significative à la création de l'emploi, à la sécurité alimentaire et à la réduction de la pauvreté. Les participants seront renseignés sur les objectifs à atteindre, la stratégie d'intervention, l'organisation du projet et les résultats attendus. Mesdames et Messieurs, Distingués invités ; Le Gabon à l'ambition de bâtir une agriculture moderne reposant sur des unités agro-industrielles et les exploitations familiales compétitives orientées vers la satisfaction des besoins de notre marché domestique d'une part et d'autre part à se positionner sur les marchés internationaux. Pour ce faire, de nombreux défis doivent encore être relevés ou surmontés. Je citerais sans être exhaustif et à titre illustratif, par ordre de priorité : - le financement agricole, - les ressources humaines,
  5. 5. - l'aménagement des terres agricoles, - les infrastructures agricoles de base, - l'organisation des agriculteurs, - l'organisation du marché agricole. Pour ma part, je reste et demeure convaincu que l'aménagement des terres agricoles et le développement des infrastructures associées est un facteur déterminant d'incitation au retour à la terre de nos concitoyens, à côté d'autres mesures d'accompagnement tant fiscales que techniques. Nous avons mis beaucoup d'argent dans des projets agricoles sans résultats probant. Nous devons donc arrêter le gâchis et utiliser les ressources mises au service de l'agriculture pour les agriculteurs. Mesdames et Messieurs, Distingués invités ; Comme vous pouvez vous en rendre compte, la réalisation de ce vaste chantier de modernisation de notre secteur agricole nécessitera d'importantes ressources aussi bien matérielles, financières qu'humaines et l'expertise des pionniers dans les domaines divers. Le Gabon souhaite que l'Agence Française de Développement puisse l'accompagner dans d'autres activités d'appui au secteur agricole, notamment dans l'aménagement des terres agricoles qui est le préalable pour attirer des investisseurs privés et inciter nos compatriotes à s'installer comme exploitants agricoles. C'est sur cette invite et cet espoir que je déclare ouverts, les travaux de l'Atelier de lancement officiel du PRODIAG Je vous remercie.

×