tricornerictus2013

307 vues

Publié le

Publié dans : Divertissement et humour
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
307
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

tricornerictus2013

  1. 1. la compagnie THÉÂTR E DU TRIC ORN E présenteLE GRAND ORCHESTRE DUTRICORNE GUEULE RICTUS théâtre musical dans l’argot de Jehan-Rictus Dossier du spectacle 1/11
  2. 2. Textes Jehan-Rictus  AVANT PROPOS M ise e n s cè ne Le G ra nd o rch estre d u Trico rne gueu le Rict us est Scén o gra ph ie un récital théâtralisé aux influences parigotes, expressionnistes Illust ratio ns Adrien Bernard-Brunel et punk. C’est un cri poétique et véhément de la misère qu’il ne Part it io n mu sica le Eléonore Guillaume faut pas oublier et qu’on a tant de mal à regarder en face tant Lu m ière s Pierre-Emile Soulié elle fait mal au cœur et aux yeux, le chant des oubliés du progrès technico-social. So n Une esquisse du tableau peint par Jehan-Rictus(1867-1933) au (ve rsio n a mp lifiée) Yann Cividino début du XXème siècle dans ses deux recueils : Les soliloques du pauvre(1895) et Le cœur populaire(1914). Un tableau qui résonne Voix encore tristement à notre époque. Acco rd éo n Adrien Bernard-Brunel De la marche rythmée de révolte de L’hiver à la triste Voix ritournelle de Berceuse pour un pas-dchance, en passant par la Gr osse -caiss e simili-guinguette des P’tites Baraques : Le Grand orchestre du Scie- m us icale Alexandre Buicanges Tricorne, c’est du classique-punk, de la poésie populaire sans concession et sans guitare ! Voix Vio lon ce lle Eléonore Guillaume Alto Perrine Guillemot Samuel Hooge Tro m bo ne ou Geoffroy Guillaume • Théâ tr e d e l ’Usin e / lieu de fabrique à Eragny (95)Résid en ces d e c réa tions • E.M .B / S.M.A.C à Sannois (95) • Ville de Sannois • C OMB O 95 ,START ER 2011 Soutiens • Conseil G énéral du Val- d ’Ois e [dispositif scénique | version salle de spectacle] (aide à la c r éation du D VD) 2/11
  3. 3.  BIOGRAPHIE DE LA COMPAGNIE Le Théâtre du Tricorne est un collectif originaire deSannois (95) qui, en mêlant théâtre et musique, alambition de partager avec le public la modernité desgrands dramaturges et des poètes au travers de projetsoriginaux. Depuis sa création en 1998, la troupe qui sestformée peu à peu autour de son fondateur et metteur enscène, Adrien Bernard-Brunel, a exploré une dizained’œuvres du répertoire classique et contemporain : Huis En 2008, à l’occasion d’une nouvelle mise en scène de Laclos de J-P.Sartre (2001), La leçon (2001) et La Cantatrice cantatrice chauve, le metteur en scène s’associe avec EléonoreChauve (2002) de E.Ionesco, L’ours et La demande en Guillaume, musicienne et compositrice. Suite à cette rencontre,mariage (2003) de A.Tchekhov, En attendant Godot de l’envie de mêler d’avantage leurs deux arts les oriente vers uneSamuel Beckett (2004), Le misanthrope de Molière (2007). recherche d’esthétique nouvelle. En 2009, la compagnie crée un spectacle hybride entre musique et théâtre, autour des octosyllabes en argot du poète Jehan-Rictus : Le Grand orchestre du Tricorne gueule Rictus. Depuis 2010, le Théâtre du Tricorne est accueilli par la compagnie Hubert Jappelle au Théâtre de l’Usine, lieu de fabrique à Eragny. En mars 2012, Eléonore Guillaume et Adrien Bernard-Brunel y ont présenté un projet de récital pour pianiste et comédien autour des 24 préludes pour piano de Frédéric Chopin et de poèmes extraits des Fleurs du Mal de Charles Baudelaire. La compagnie travaille actuellement sur un nouveau projet de théâtre musical d’après la tragédie de Sénèque : Thyeste. Le projet est prévu pour la saison 2013/2014. 3/11
  4. 4.  LE GRAND ORCHESTRE DU TRICORNE Ce groupe est né de l’imagination du Théâtre duTricorne. C’est la fusion de la mise en scène et du texteavec la musique. Cet orchestre fictionnel est composé depersonnages – interprètes, semblants sortis d’une pièce deBeckett, d’un roman d’Edgar Poe ou d’un film de Murnau.Influencé particulièrement par le mouvementexpressionniste, le style de jeu rappelle la Chanson réalistedu début du XXème siècle, le théâtre de Brecht ainsi quel’agit-prop de la fin des années 60. On y retrouve une comédienne violoncelliste(Eléonore Guillaume), un comédien accordéoniste (AdrienBernard-Brunel), un comédien scieur-musical (AlexandreBuicanges), une Altiste (Perrine Guillemot) et untromboniste (Geoffroy Guillaume ou Samuel Hooge). Le Grand Orchestre du Tricorne est né et vit autourdes textes et des musiques qu’il joue. Le projet artistiquedu Grand orchestre du Tricorne s’inscrit dans la volonté dese faire le catalyseur des écritures poétiques, des musiquesclassiques, populaires et amplifiées. Tenter de réinventer ungenre hybride de Théâtre Musical. Photos : Dominique Chauvin Illustration : Adrien Bernard- Brunel 4/11
  5. 5.  JEHAN-RICTUS (1867-1933) , UN POÈTE O UBLIÉ «Jehan-Rictus» : glaçant oxymore qui signifie douleur et sourire, est le blaze du poète Gabriel Randon. La vie ne lui fut guère clémente, il se retrouva souvent sans toit, côtoyant les clochards et vagabonds de Paris. Il se mit très vite à fréquenter le Montmartre des artistes et des anarchistes, écrivant des premiers poèmes qui furent publiés dans des revues. Puis lui vint lidée de composer des poèmes où un clochard sexprimerait dans le français populaire de lépoque. En novembre 1895, il débuta au cabaret des QuatzArts, sous le pseudonyme de Jehan Rictus, quil gardera. Il remporta un franc succès dans ce métier de chansonnier à partir de février 1896 grâce à son poème le plus connu, Le revenant, où un sans- abri croit rencontrer le Christ. Dès lors il fut amené à réciter ses poèmes, non seulement dans les cabarets mais dans des fêtes syndicales et politiques, et dans des dîners mondains. Photos : Dominique ChauvinIllustration : Adrien Bernard- Brunel 5/11
  6. 6.  LE SPECTACLE EN QUELQUES DATES Afin de répandre les vers de Rictus dans les petites ruelles, les ET SE S DIF FÉ RE NT E S F OR ME S couloirs de bibliothèques, les écoles et les petits théâtres de poche nous proposons une for me lég ère et no ma de : LaSelon le lieu investi et le public vers lequel le Tricorne se version Trio Acoustique.tourne, le spectacle se décline sous plusieurs formes, Elle se compose des trois voix principales avec violoncelle,sonorisées ou acoustiques. Le quintet (violoncelle, violon, accordéon et sci-musicale :grosse-caisse, accordéon, trombone et scie musicale) joue,gueule, s’égosille, dans les salles de spectacle, les festivals  22 – 24/08/2009 : Dans les rues de Lille et B rux elles  3/04/2010 : ROUL OTT ES RUSSES (café associatif - Pontoise 95)et les bars…  28/05/2010 : FORU M (Vauréal 95) en co-plateau avec Face à la mer  21/06/2010 : G ALERI E KU NST- MO M ENT (Berlin)Dans les rues, dans des bars, dans des salles de  12-14/07/2010 : Dan s l es ru es de LA RO CH ELLE (FRANCOFOLIES OFF)spectacles :  17/10/2010 : au REND EZ- VOUS D ES A MIS (bar Paris)  10/11/2010 : à l’ ORA NG E BLEU E (Eaubonne 95) 27/08/2009 : C OY OTT E B AR (Paris) co-plateau avec Les yeux d’la tête 12/09/2009 : Festi val CER GY-SO IT (Cergy 95)  15/03/2011 : L’ ART-SC EN E (Nantes) 31/10/2009 : L ES CH ANS O NN IERS (Paris)  16/03/2011 : T. N .T. T ERRAI N N EUTR E TH ÉÂ TRE (Nantes) 6 – 7/11/2009 : au TRIC OR NE (Sannois 95)  23-24/04/2011 : Dan s l es ru es de B OURG ES (Printemps de Bourges) 9/012010 : LE PRO IBID O bar (Paris)  18 – 28/08/2011 : Dans les rues d’Ann ec y, Cha moni x, Aix-les-Bains , 2 – 3 – 4/02/2010 : E.M .B. (Sannois 95) Cha mbéry et Lyon 2 scolaires + 1 tout publics  7/04/2012: L A M EN UISERI E (Pantin) 5/02/2010 : L’ ESPA C E JEM MAP ES (Paris)  19, 20 et 21/04/2012 : le T. N .T. T ERRAI N N EUTR E THÉÂTR E (Nantes) en 1ère partie de Courir les rues  16/10/2012 : LA P ENI CH E AN TIPO D E (Paris) 19 – 20/02/2010 : TH ÉÂTR E D E L ’USI NE (95) 21/02/2010 : LIV E FRA NC ÔFOL IES à l’EMB sur F ran ce Ô. 9/05/2010 : Festival P ER MIS DE CO NSTRUIR E (Courdimanche 95) 4 – 5/02/2011 : TH ÉÂTR E D E L ’USI NE (Eragny 95) 14/05/2011 : à la GUI NGU ETT E ITI N ERA NTE www.theguinguette.com (Cergy) 24/09/2011 : Salle d e s pec tacl e d e Beau cham p (Beauchamp) 5/11/2011 : L’ Ob er serva toir e Concert de fin d’accompagnement STARTER (Cergy) 24/11/2011 : L es Cuizines (Chelles) 13/07/2012 : La Bobin e (Grenoble) 19/10/2012 : L’ E.M .B. pour ses 20 ans (Sannois) Avec Batlik et Les Ogres de Barback photo : Ale xandre Mayeur 6/11
  7. 7.  L’ÉQUIPE ARTISTIQUE Adr ien Ber na rd- Bru ne l est comédien, né le 4 décembre 1983, Il commence sonVOIX  AC CO R DÉO N  MISE EN SC ÈNE  initiation au théâtre dès 1989. En 1998 il crée le Théâtre du Tricorne, sa compagnie et un théâtre. Depuis 2005, il est diplômé d’une Licence en art du spectacle à l’UFR d’étude Théâtrale de la Sorbonne Nouvelle et d’un DFE d’art dramatique au CNR de Cergy-Pontoise. SCÉ NO G R AP HIE Au sein du Tricorne, il est metteur en scène, comédien, accordéoniste et graphiste dans Le Misanthrope, La Cantatrice Chauve, La Fleur à la Bouche, une création originale autour de la poésie populaire de Jehan-Rictus ; Le Grand orchestre du Tricorne gueule Rictus ainsi qu’un Récital pour pianiste et comédien proposant une mise en écho des Préludes de Chopin Pianiste classique de formation, VOIX  VI OL ON CE LLE  C OM P OSITI ON avec Les Fleurs du Mal de Baudelaire. Elé on ore GUI LL AU ME découvre le Depuis 2004, il est comédien et éclairagiste pour différentes violoncelle à travers diverses esthétiques compagnies. Et il travail comme comédien et marionnettiste sous variées la conduisant à faire de nombreuses la direction d’Hubert Jappelle : Le Malade imaginaire et L’école des rencontres et expériences scéniques : création Femmes (Molière), La Poudre aux yeux (Labiche), L’épreuve et Les d’un groupe de chanson, pianiste et Fausses Confidences (Marivaux), Grand-peur et misère du 3ème violoncelliste pour Jules et Miss T-lo tout en Reich (Brecht), Les nuits Blanches (daprès Dostoïevski). perfectionnant en parallèle son jeux pianistique Pour la saison 2012/2013 il jouera dans Les Justes mis en classique auprès de grands professeurs. scène par Hubert Jappelle au Théâtre de l’Usine et Le Dragon mis Sa rencontre avec le Théâtre du Tricorne l’amène à la en scène par Néry au théâtre de Châtellerault. découverte du monde du théâtre. Elle compose en 2007 sa première musique de scène avec La Cantatrice Chauve mise en scène par Adrien Bernard-Brunel. S’ensuit, en 2009, le projet autour du Grand Orchestre du Tricorne qui va lui permettre de mettre en exergue ses diverses influences musicales et sources d’inspiration : sa sensibilité classique côtoie les influences d’aujourd’hui, comme les Têtes Raides, Mano Solo, la Tordue ... Elle est également appelée à travailler auprès d’autres compagnies où piano classique et violoncelle se rencontrent. Titulaire en 2012 d’un D.E., elle enseigne le Piano dans divers établissements de la région parisienne. 7/11
  8. 8. Née en 1988, P er rine G uillem ot découvre la musique classique par le violon au conservatoire d’Aix-les-Bains, puis à Chambéry où elle obtient un CFEM en 2006. En parallèle, elle débute l’alto en 2005 et intègre deux ans plus tard la classe de M.Michalakakos et I.Lequien au CRR de Boulogne, obtenant ainsi son prix de conservatoire avec mention en 2009. ALTO En 2010, elle entre au CNSMD de Lyon, où elle étudie actuellement dans la classe de C.Desjardins et F.Lamarre. En plus de sa formation classique, elle s’intéresse également au Jazz et aux musiques amplifiées. Son attrait pour les musiques d’ensemble la pousse à participer à de nombreuses Académies et orchestres de jeunes, en France et à Alexa nd re Buica n ges est né en 1980, il l’étranger, et c’est comme cela qu’elle rencontre Eléonore commence à pratiquer le piano en 1987. Il Guillaume. Leurs curiosités, leurs influences musicales communesVOIX  SCI E- MU SIC ALE  G RO SSE exprime assez tôt son goût pour Chopin et Liszt. et leurs goûts pour le mélange des genres vont les amener à À partir de lâge de 11 ans, il commence à travailler ensemble. Perrine intègre ainsi le pupitre de l’alto du donner quelques représentations de piano dans Grand orchestre du Tricorne à la fin de l’année 2009. le cadre privé et scolaire. Le théâtre, c’est en 1995 qu’il le découvre en participant à divers ateliers de théâtre et d’improvisation en milieu scolaire. À lâge de 18 C AIS SE ans, il intègre une troupe de théâtre amateur à Ermont (95). Il rejoint le Théâtre du Tricorne en tant que comédien en 2003. Avant le Grand orchestre du Tricorne, Il joue L’ours et La demande en mariage, En attendant Godot, Le Misanthrope et La Cantatrice chauve. Alexandre continue à pratiquer le piano; il a participé à plusieurs groupes de musiciens (piano, guitare, chant). Mais il est aussi avocat au barreau du Val dOise. Passionné et engagé, dans le cadre de cette deuxième vie, il na de cesse de promouvoir les activités artistiques et culturelles auprès des avocats et des magistrats. 8/11
  9. 9. Ge offr o y G uillau me est né en 1984. À 9 ans, après quelques premiers balbutiements au piano, il commence le cor d’harmonie à l’Ecole de Musique de Sannois. Il devient un passionné de musique et d’instruments. Il s’achète son premier trombone à coulisse et décide de continuer à apprendre enTRO M BONE autodidacte après une année de cours. Il montera par la suite le groupe Lezarbzebou en compagnie de sa jeune sœur Eléonore et de trois autres camarades. L’expérience durera 3 ans et peu à peu Geoffroy se découvre un attrait pour l’ombre du spectacle : la technique. Il se retrouve alors, pour son plus grand plaisir, à devoir bichonner, réparer et accorder le troupeau d’instruments des Ogres de Barback. Sa mue l H oo ge est un musicien originaire En 2009, il retrouve le trombone en rejoignant le Grand du Pas-de-Calais. Il commence létude du orchestre du tricorne. Mais, souvent sur les routes, il accepte de trombone à lâge de 7 ans. Formé au trombone partager son pupitre avec Samuel. notamment par Jeremy Dufort. Le bac en poche il prépare une licence à la faculté de musicologie en Sorbonne. Cest à TRO M BONE cette occasion quil rencontre Eléonore Guillaume qui lui proposera, par la suite, d’intégrer le projet du Grand orchestre du Tricorne en partageant le poste avec Geoffroy Guillaume. Depuis 2004 il joue avec divers groupes de musique en tant que tromboniste principalement et encore aujourdhui avec Miss Mama et Mamzelle Lily. Son expérience au Tricorne fut une manière pour lui de goûter au plaisir et à l’exigence orchestrés par les nécessités scéniques de lunivers théâtral. 9/11
  10. 10.  ACTIONS CULTURE LLES  PROJET À DESTINATION DES ÉCOLES DE RICTUS POUR LES ÉLÈVES MUSIQUE SLa compagnie propose, dans le cadre de représentations La compagnie souhaite présenter sa création sur un territoire, enscolaires, une ou deux interventions en milieu éducatif y réunissant acteurs culturels et artistes en herbe locaux :(établissement scolaire, maison de quartier, MJC) pour Travailler avec d’autres instrumentistes pour produire depréparer les jeunes spectateurs à la langue de Jehan Rictus, nouvelles formes inédites et éphémères du spectacle enet à la forme peu ordinaire du spectacle. s’associant auprès d’une équipe pédagogique.Ces séances sont composées d’une présentation Ce projet s’adresse aux élèves des différentes classes debiographique de l’auteur, d’une approche d’un ou deux l’établissement d’enseignement musical local : classes de violon,textes de Rictus et éventuellement d’une ouverture de alto, violoncelle et contrebasse, classe de clarinette, classe dechamps vers d’autres auteurs de la poésie populaire, de la hautbois, classe de percussion. Le travail s’effectuera souschanson réaliste et de l’écriture urbaine. forme d’atelier constitué d’élèves de cycle II et III.Le professeur pourra, au préalable, préparer ses élèves à un L’effectif proposé est le suivant :des textes parmi ceux proposés. Les interventions des 2 violonistesartistes se font ensuite autour du texte choisi. 2 altistes 2 violoncellistesLe Revenant 1 contrebassisteComplainte pour complaire à Bibi-la-purée 1 ou 2 percussionnistesImpressions de promenade 1 clarinettisteCrève cœur 1 HautboïsteL’étrangleurLes p’tites BaraquesBerceuse pour un pas-d’chanceL’Hiver D’autres instrumentistes pourront se joindre à nous selon lesLa Charlotte prie Notre-Dame durant la nuit du réveillon motivations de chacun. 10/11
  11. 11.  CONTACTS DE LA COMPAGNIE Dire ct io n Adrien Bernard-Brunel artistiqu e adrienbb@theatredutricorne.org +33 603 072 437 Cha r gée de Hélène Roques diffus io n helene@theatredutricorne.org +33 672 452 421 Techn iq ue Pierre-Emile Soulié gé néra le Pierre1369@free.fr +33 661 588 653Retrouvez nos actualités sur notre site : ww w.the atre du tr ico rne .or g La compagnie du Théâtre du Tricorne est administrée Par l’associa tion Théâ tr e du T rico rn e : Association à but non lucratif n° SIRET : 502 099 724000 10 licence cat.2 : 102 7664 Code APE : 9001 Z Siège so cial : 25 rue des Aulnaies 95110 SA N N OIS Présidente : Sophie Berger Trésorière : Emilie Bagault Secrétaire : Dominique Maurice 11/11

×