Nuit des musées

2 035 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
2 035
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
228
Actions
Partages
0
Téléchargements
5
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Nuit des musées

  1. 1. La 13e Nuit des Musées Samedi 12 octobre 2013 « Il n’y a pas d’heure pour la littérature ; la littératuren’est jamais à l’heure. » Bernard-Henri Lévy Le programme culturel de la treizième édition de « La Nuit desMusées » est principalement axé sur la thématique de la littératureavec des interventions d’écrivains, d’éditeurs ou de professionnelsdu secteur, des visites thématiques, des lectures ou des perfor-mances. Sept auteurs jetteront un regard différent sur un lieud’exposition, une époque, un personnage, un objet, une exposition.Ils joueront les vrais faux guides et embarqueront les visiteursdans une visite participative entre fiction et réalité. Ces visites auront lieu toutes les heures dans un autre musée.À minuit, ce sera au tour des directeurs des différentes institutionsdu monde du livre et des archives de dévoiler leur coup de coeur. www.museumsmile.lu
  2. 2. Les musées participants Villa Vauban – Musée d’Art de la Ville de Luxembourg . . . . . . . . . . . . . . . . . 7 Casino Luxembourg – Forum d’art contemporain . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 11 Musée d’Histoire de la Ville de Luxembourg . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .15 Musée national d’histoire et d’art . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 19 Musée national d’histoire naturelle – ‘natur musée’ . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 23 Musée Dräi Eechelen – Forteresse, Histoire, Identités . . . . . . . . . . . . 29 Mudam Luxembourg (Musée d’Art Moderne Grand-Duc Jean) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 32 Information info@statermuseeen.lu T (+352) 22 50 45 Horaire d’ouverture De 18 h 00 à 01 h 00 / Fermeture des caisses à 00 h 30 Nuit blanche au Casino Luxembourg Prévente jusqu’au 11 octobre Adultes : 12 € / Jeunes et adolescents de 12 à 24 ans et étu- diants : 8 € / La prévente est ouverte à partir du 1er octobre 2013 dans les musées participants et au Luxembourg City Tourist ­Office (Place Guillaume II) Caisse du soir Adultes :15 € / Jeunes et adolescents de 12 à 24 ans et ­étudiants : 10 € / Enfants de moins de 12 ans : entrée gratuite
  3. 3. Les navettes littéraires gratuites Navettes de bus Une navette est assurée par les autobus historiques de la Ville de Luxembourg entre les musées du centre-ville et les musées du Kirchberg, en passant par le parking du Glacis. Pour le ‘natur musée’, descendre à l’arrêt Roosevelt et prendre l’as- censeur pour le Grund. Ligne / Linie : Roosevelt quai 2 > Cathédrale > Fëschmaart > Badanstalt > Villa Vauban > P+R Glacis > 3 Eechelen > P+R Glacis > Villa Vauban > Hamilius quai 4 > Roosevelt quai 2 Premier départ à 17 h 43, toutes les 15 minutes / Dernier dé- part à 1 h 36 250 livres d’auteurs luxembourgeois en langue luxembour- geoise, allemande et française, à lire ou à feuilleter pendant le trajet, seront mis à disposition des voyageurs dans les po- chettes des sièges des navettes de bus. Les livres ont été gracieusement mis à disposition par les Édi- tions Capybara, Éditions Guy Binsfeld, Éditions Phi, Éditions Saint-Paul, Éditions Op der Lay, Éditions ultimomondo, par le Fonds culturel national, par le Ministère de la Culture et par les auteurs. Rollibus Navette adaptée aux personnes à mobilité réduite Départ du Rollibus au petit parking du Glacis (Päerdsmaart) entre allée Scheffer, avenue Pasteur et avenue Victor Hugo, où il y a trois emplacements parking pour conducteurs handi- capés. Le départ du Glacis est prévu à 18 h 00 pour desser- vir uniquement le Mudam, la Villa Vauban et le Musée natio- nal d’histoire et d’art. (P+R Glacis : 18 h 00 – 3 Eechelen : 20 h 00 – Villa Vauban : 21 h 30 – Fëschmaart : 23 h 00). Réservation souhaitée : T (+352) 22 50 45. BMW-Shuttle : service de navette porte-à-porte Le Garage Muzzolini met gracieusement à disposition cinq limousines BMW (max. 3 personnes) qui assurent la navette entre le Mudam, le Musée Dräi Eechelen, le Musée national d’histoire naturelle – ‘natur musée’, le Casino Luxembourg, le Musée national d’histoire et d’art et la Villa Vauban. De 19 h 00 à 23 h 00, des auteurs y feront une lecture. Lectures surprises proposées par Nico Brettner, Alexandra Fixmer, Gast Groeber, Tom Hengen, Francis Kirps, Sonja Lux- Bintner, Jean Portante, Nathalie Ronvaux, Stéphane Ghislain Roussel, Anne Schmitt, Luc Spada et Hélène Tyrtoff. Les navettes sont organisées en collaboration avec Nico Brettner Alexandra Fixmer Gast Groeber Tom Hengen Francis Kirps Sonja Lux-Bintner Jean Portante Nathalie Ronvaux Stéphane Ghislain Roussel Anne Schmitt Luc Spada Hélène Tyrtoff
  4. 4. 4 Biographies d’écrivain Nico Brettner, né en 1971 à Differdange, travaille comme informaticien. Père de deux enfants, il se passionne pour l’univers du livre de jeunesse, s’illustrant comme auteur et dessinateur avec un premier ouvrage en 2008 Wie spillt mat? (traditionell Lidder, Spiller a Gebrachs)», Éditions Schortgen. Il signe plusieurs livres pour enfants chez ce même éditeur avant d’entrer en 2013 aux Éditions Saint-Paul avec un récit à la tonalité singulière Eng Hackergeschicht. Une histoire bouleversante visant à sensibiliser les jeunes et moins jeunes usagers de la toile sur les conséquences désastreuses de la cyberintimidation. Alexandra Fixmer, est née en 1976 à Luxembourg où elle vit et travaille. Ses textes ont paru dans diverses revues et anthologies ainsi que sur plusieurs sites internet dédiés à la poésie. En 2006 et 2007, elle a réalisé deux livres manuscrits peints avec l’artiste peintre Anne Slacik, Mon bleu / L’enfant chauve et Auschwitz n’est pas mort. En 2009, a paru auprès des Éditions phi son recueil de poésie Nid-de-poule. En 2011, elle publie le recueil vers blanc auprès des Éditions maelström à Bruxelles et en 2012 paraît auprès des Éditions ultimomondo son premier récit, la reine du lampertsbierg. Gast Groeber, est né à Luxembourg en 1960 et écrit ses textes en langue luxem- bourgeoise. Début des années 80, il a publié divers articles dans les revues Zous- tänn et De Kregéilert. En 2010, son premier roman pour jeunes De Griss paraît aux Éditions Op de Lay. En 2012, le 3e prix du Concours littéraire national lui est décerné pour son histoire courte Eng Duerfidyll. La même année, il publie le roman Manu aux Éditions op der Lay. Son nouveau livre, un recueil d’histoires courtes, sortira fin 2013, début 2014. Tom Hengen, durant ses études dans le Pays de Galles, Tom Hengen s’engage dans la scène de poésie locale. Ainsi, il organise et contribue aux séances de lec- ture Open Verbals du Arts Center de l’université d’Aberystwyth, qui sont dirigées par Clive Meachen et Douglas Housten. En outre, il fonde, ensemble avec un groupe de professeurs et étudiants, le magazine de poésie Interchange, qui est publié pour le département de lettres anglaises de son université. Il suit le cours d’écriture créative de Patricia Duncker à l’université d’Aberystwyth. Il participe à différents poetry slams, notamment à l’université de Swansea et à la Kulturfabrik Esch. Le cycle de poèmes Explorations in C, qui puise son inspiration des différentes manières d’expression de la poésie et de la musique, et qui traite notamment des différents sujets de l’identifica- tion culturelle et de la construction de sens de gens vivant dans différentes cultures. Explorations in C contient des éléments de poésie expérimentale et visuelle. Le cycle a été récompensé par un premier prix au Concours littéraire national de l’année 2011. En 2012, Tom Hengen collabora à un projet culturel du Centre de Documentation sur les migrations humaines à Dudelange, qui porte le titre La face cachée des mots. Migration und Demokratie – Künstler und Werk im Porträt. Francis Kirps, né à Walferdange, a étudié la psychologie à Strasbourg. Après s’être essayé en littérature dans les colonnes des Cahiers Luxembourgeois, il décroche consécutivement en 2000 et 2001 le deuxième prix au Concours national de littéra- ture. Depuis 2003, il monte régulièrement sur diverses scènes de poetry slam en Alle- magne, où il publie d’abord Gurus, Götter und Gestörte (Satyr Verlag 2009), puis Pla- net Luxemburg (und andere komische Geschichten) (Verlag Anderas Reiffer, 2012). Fin 2012, il rehausse de sa plume le volet littéraire de l’ouvrage collectif Bopebistro Buch, coédité par MASKéNADA et les Éditions Saint-Paul. Sonja Lux-Bintner, née en 1972, kinésithérapeute de formation, a publié un premier roman en allemand en 2003 Bis zur Freiheit (Fischer Verlag). Dans son nouveau livre Äppeltäsch, recueil d’histoires paru aux Éditions Saint-Paul, l’auteur essaie de sonder la magie du monde des enfants et de capter les questionnements liés à leur fragilité dans un monde qui les dépasse. Elle invite le lecteur à la réflexion, à retrouver le monde enchanté enfoui en lui. Suite aux nombreuses sollicitations de la part des enseignants, l’auteur fait régulièrement des séances de lecture en classe.
  5. 5. 5 Jean Portante, est né en 1950 à Differdange, de parents italiens. Son oeuvre, riche d’une quarantaine de livres – poésie, romans, essais, pièces de théâtre – est large- ment traduite. En France, il est membre de l’Académie Mallarmé. En 2003, il a reçu le Grand Prix d’automne de la Société des gens de lettres, pour l’ensemble de son oeuvre, ainsi que le Prix Mallarmé pour son livre L’étrange langue. Dix ans plus tôt, son roman Mrs Haroy ou la mémoire de la baleine lui avait valu le Prix Servais au Luxem- bourg. En 2011, il a été couronné du Prix national au Luxembourg, pour l’ensemble de son oeuvre. Ses livres sont publiés essentiellement chez PHI (Luxembourg) et au Castor Astral (France). Depuis plus de vingt ans, il exerce une activité de traducteur littéraire. Jean Portante anime avec Jacques Darras la revue Inuits dans la jungle. Au Luxembourg il est le directeur littéraire de la revue Transkrit dédiée essentiellement à la traduction, anime des cours d’écriture créative à l’Institut national des langues et colla- bore à l’hebdomadaire Le Jeudi. Ses derniers livres parus sont Conceptions (Éditions PHI) et Après le tremblement (Éditions Le Castor Astral). Nathalie Ronvaux, née au Luxembourg en 1977, obtient en 2010 une première pub­ lication dans la revue littéraire belge Traversées. Son premier manuscrit Vignes et louves reçoit le prix d’encouragement de la Fondation Servais, et est publié en 2011 aux Éditions Phi. Sa première pièce courte Echographie est présentée en décembre 2010 au Théâtre du Centaure. La même année, elle est également invitée à participer à la résidence d’auteurs du Château du Pont d’Oye. En juin 2012, une exposition temporaire au Musée de la Résistance met en espace des poèmes de son deuxième recueil La liberté meurt chaque jour au bout d’une corde (Éditions Phi). Elle participe aux projets ViniPhication Série II (Domaine Laurent et Rita Kox & Éditions Phi) et Fabula Rasa lecture scénique en janvier 2013 au Théâtre des Casemates (Fabula Rasa, Hydre Éditions). Stéphane Ghislain Roussel, de nationalité belgo-luxembourgeoise, est musico- logue et violoniste de formation. Rattaché à différents musées parisiens (Musée de la musique, Centre Georges Pompidou, Musée du Louvre), commissaire d’expositions et auteur de différents ouvrages et de nombreux articles, il se consacre maintenant à l’écri- ture et à la mise en scène de théâtre et d’opéra. Sa première pièce Monocle, ­portrait de S. von Harden, a depuis sa création au TNL – Théâtre National du ­Luxembourg en novembre 2010, été reprise notamment à la Volksbühne de ­Berlin, à Prague, au Centre Pompidou-Metz, au Musée d’Orsay, au Ruhrfestpiele … Il a depuis créé AVc, le petit théâtre sonore et privé de Rebecca von Stahl pour le Mudam ­Luxembourg (février 2012), repris à Berlin, Strasbourg, Naples et Saint-Étienne, Golden Shower au TNL (février 2013) et Visual Music au Mudam Luxembourg en juin 2013. Actuelle- ment, il prépare, entre autres, pour le Théâtre du Centaure à Luxembourg une création autour du texte La parure de Maupassant (novembre 2013), ainsi que le livret et la mise en scène d’un opéra Parsifal Incerto (création mondiale au Grand Théâtre de Luxembourg en septembre 2014). Il est directeur artistique de la Compagnie Ghislain Roussel, établie à Luxembourg. Anne Schmitt, auteure de marqueteries, rassembler des éléments pour en faire un tout, Anne Schmitt se livrera-t-elle à des facéties avec ses passagers pris en otages pour en faire ses partenaires occasionnels ? Biographie d’homme d’Etat (Jacques Santer, portrait intranquille ) De courtes proses pour ces recueils : Shampooings et chagrins, Le destin d’un philatéliste, Qui a cueilli les fleurs ? Rêves vus et corps éri- gés, Je reviens de la plage – souvent avec le peintre Moritz Ney. Luc Spada, né en 1985, a reçu en octobre 2010 à Berlin la bourse décernée à des artistes de la représentation du Land de Rhénanie du Nord-Westphalie. Il est auteur et comédien luxembourgeois. La première de sa pièce de théâtre Stirb für mich (Meurs pour moi) a eu lieu au Théâtre National du Luxembourg en 2009. Peu après a été pu- blié aux Éditions Op der Lay son premier recueil de poèmes So sehr du mich auch willst, du wirst mich immer mehr wollen (Combien même tu me désires, tu me désireras toujours plus). Depuis 2010, Luc Spada est curateur adjoint du projet littéraire Many Spoken Words au Mudam. En mars 2011, il a écrit sa deuxième pièce de théâtre intitu- lée Kreisverkehr (Rond-point) sous le pseudonyme de Sophie Beck, dont la première a eu lieu au Théâtre du Centaure au Luxembourg. Il a participé à de nombreux films
  6. 6. 6 et pièces de théâtre et il est très souvent en tournée dans les pays germanophones pour des performances de spoken word. En 2012, il a mis en scène sa troisième pièce Wenn nicht ich, wer denn sonst (Qui d’autre à part moi). 2013, Luc Spada a publié son deuxième livre Abführung der lebenswichtigen Mittelmässigkeit aux Éditions Guy Binsfeld. Il vit à Berlin. Hélène Tyrtoff, est née en région parisienne d’un père issu de l’émigration russe des années 1920. En 2005, elle s’installe au Luxembourg, où elle enseigne le français dans une école de langues. En 2009, Hélène Tyrtoff reçoit le prix d’encouragement à la pre- mière publication de la Fondation Servais pour Corps expéditionnaire. Hélène Tyrtoff collabore par des critiques littéraires, des poèmes et des textes en prose au Tageblatt et à son supplément Livres-Bücher. D’autres textes paraissent dans Le Jeudi et dans les Cahiers Henri Pichette. L’auteure est secrétaire générale de l’association Les Amis d’Edmond Dune. En 2012, elle est auteure en résidence au Château du Pont d’Oye. Avec le graveur Ivan Bafoil, elle crée un livre d’artiste, Faustine. Un de ses dessins orne la couverture de La pivoine de Cervantès de Lambert Schlechter.
  7. 7. 7 18, avenue Émile Reuter L-2420 Luxembourg T (+352) 47 96-49 00 F (+352) 47 17 07 villavauban@2musees.vdl.lu www.villavauban.lu Ouvert de 18 h 00 à 01 h 00 Commission de Promotion des Vins & Crémants de Luxembourg, petite restauration assurée par Altrimenti Villa Vauban ARCHITECTURE Bâtiment Architecture d’une villa bourgeoise, revisitée au 21e siècle. La substance architecturale de la villa bourgeoise a été conçue en 1873 par l’architecte luxembourgeois Jean- François Eydt pour le compte de l’industriel Gabriel Meyer. L’extension contemporaine de l’ancienne villa a été aménagée de manière de refléter le caractère historique des collections, un ensemble d’œuvres d’art réunies par des particuliers fortunés aux 18e et 19e siècles. Aujourd’hui, une partie de l’impressionnante enveloppe du Fort Vauban (18e siècle) peut être admirée dans les sous-sols du musée. Publication : Villa Vauban – Musée d’Art de la Ville de Luxembourg. Collection – Histoire – Architecture, Luxembourg 2010, 124 pages, ISBN 978-2-919878-38-3, Prix : 29 € Architecte La Villa Vauban tient son nom d’un fort de l’ancienne forteresse de Luxembourg construit par Sébastien Le Prestre Vauban (1633-1707), architecte militaire de Louis XIV. La réno- vation et l’agrandissement du bâtiment existant ont été confiés au bureau luxembour- geois Diane Heirend & Philippe Schmit architectes. Missions La Villa Vauban est un musée d’art qui comprend une importante collection de peintures, sculptures, dessins et gravures des écoles flamande, hollandaise, française et italienne datant du 17e au 19e siècle. Cette collection, d’origine privée, est mise en valeur dans une villa du 19e siècle au décor bourgeois soigneusement restauré. Un bâtiment annexe à l’architecture contemporaine généreuse et flexible y est rattaché. Afin de mettre en va- leur ce patrimoine d’une dimension européenne et de le rendre accessible à des publics d’origines, d’âges et d’intérêts différents, les aspects stylistiques et thématiques les plus importants des collections anciennes sont repris et développés dans des expositions temporaires de contenu artistique ou culturel. La situation exceptionnelle de ce musée d’art, dans un parc aménagé par le paysagiste français Édouard André et sur l’enveloppe du Fort Vauban, dont le mur est intégré dans le parcours de visite, font du site un endroit de qualité unique. Villa Vauban – Musée d’Art de la Ville de Luxembourg
  8. 8. 8 EXPOSITIONS TEMPORAIRES Les collections en mouvement Plus de 40 tableaux rarement ou encore jamais exposés offrent un aperçu des diffé- rentes collections de la Ville de Luxembourg Merci de ne pas nourrir ! Les animaux dans l’art La grande exposition Merci de ne pas nourrir ! est entièrement dédiée à la représentation des animaux dans l’art. L’extension contemporaine du musée est ornée de tableaux, gra- vures et sculptures qui retracent 900 ans d’histoire de l’art. Parmi les œuvres provenant des fonds propres du musée et les nombreux prêts de collections internationales figurent des travaux d’Adriaen van de Velde, James Ward, Eugène Delacroix et Marc Chagall. Alt.Macht.Neu – Art ancien, architecture et artistes contemporains en dialogue Dans le cadre de l’évènement Atelier Luxembourg auquel sont associés six musées luxem- bourgeois, la Villa Vauban présente des projets artistiques : Julie Goergen, Les objets d’art perdus de la collection Jean-Pierre Pescatore (ancienne Villa, à l’étage) et Vera Kox, Ballon (extension contemporaine de la Villa Vauban, sous-sol) et Still life (jardin de la Villa Vauban).
  9. 9. 9 PROGRAMME CULTUREL Atelier pour enfants De 15 h 00 à 20h 00 (en continu) Happyfaces ! À l’occasion de l’exposition sur les animaux dans l’art, transforme-toi en lion, chat ou souris grâce aux maquillages de Jenny Cools. Visite guidée « Les collections en mouvement » 18 h 00 (L) / 20 h 00 (F) Nicolò Bertolino Jazz Band De 18 h 15 à 23 h 00 (en continu) Marcel Deneve : contrebasse, banjo et guitare / Gast Gnad : trompette, trombone à coulisse / Michel Radermecker : banjo / Nicolò Bertolino : clarinette, sax, guitare, scat Visite guidée « Les animaux dans l’art » 19 h 00 (L) / 21 h 00 (F) / 22 h 45 (L) De Rénert de Michel Rodange (extraits) (L) 20 h 30 / 22 h 15 par Jean-Paul Maes, acteur & André Mergenthaler, violoncelle Jean-Paul Maes et André Mergenthaler proposent une interprétation originale et sin- gulièrement contemporaine de l’œuvre majeure de la littérature luxembourgeoise, De Renert (Le Renard), publiée pour la première fois en 1872. Œuvre en 14 chants, elle est à la fois une ode au pays et une satire de la société luxembourgeoise. Jean-Paul Maes est né à Esch-sur-Alzette. Il a fondé la troupe de théâtre indépendante Bühne 77. J.-P. M. obtient son diplôme d’acteur à la Hochschule für Musik und dar­ stellende Kunst de Graz. Après de nombreuses scènes en Allemagne, il rentre en 1988 au Luxembourg où il s’établit comme acteur, metteur en scène et auteur indépen- dant. Depuis 2001, il est chargé de cours d’art dramatique et de diction au Conserva- toire de musique d’Esch/Alzette . André Mergenthaler est né à Pétange. Violoncelliste virtuose et compositeur, il a ré- cemment créé la musique du film Hannah Arendt de Margarethe Von Trotta, réalisa- trice avec laquelle il a travaillé pour la première fois (2012). Jean-Paul Maes, André Mergenthaler
  10. 10. 10 Perspectives d’auteur (L) 23 h 30 de Roland Harsch, écrivain Né en 1951 au Luxembourg, Roland Harsch a étudié les lettres allemandes et anglaises. En 1990, il reçut le Gëllene Schniewel lors du Saar- brücker Mundartwettbewerb, où il fut également récompensé en 1991, 1996 et 1997. En 2001, il fut lauréat du prix Servais pour Laub und Nadel (éditions de l’APESS), alors qu’un de ses poèmes fut récompensé lors du Concours littéraire natio- nal et publié dans l’anthologie À sept voix (2002). Il a également publié Musikalische Federspiele avec Carlo Schmitz en 1996 (éditions de l’APESS) ; Kalendarium für geplagte Stadt- und Landleut en 1997 (éditions de l’APESS); PARODIES … und DAS en 2004 (éditions de l’APESS); DUDA – Kurioses aus dem Rotstiftmilieu avec Carlo Schmitz en 2011 aux éditions Binsfeld ; une pièce de théâtre : Der Spielverderber, présentée à Luxembourg et à Zurich en 2004, avec André Jung dans le rôle principal ; texte publié dans Récré 21, aux éditions de l’APESS, en 2005. Coup de cœur (L) 24 h 00 de Maggy Schlungs-Schmit, préposée de la Cité Bibliothèque Maggy Schlungs a fait des études de bibliothécaire à Cologne. Depuis 1978, elle est préposée de la bibliothèque municipale de la Ville de Luxembourg. En 2008, la bibliothèque a déménagé dans les nouveaux locaux de la rue Genistre près de la place d’Armes et porte le nom de Cité Bibliothèque.
  11. 11. 11 41, rue Notre-Dame L-2240 Luxembourg T (+352) 22 50 45 F (+352) 22 95 95 info@casino-luxembourg.lu www.casino-luxembourg.lu Ouvert de 18 h 00 à 03 h 00 (nuit blanche) Wäikeller, Béierkeller et Soupbar Hamilius quai 4 Travaux rue Notre-Dame ! La Ville de Luxembourg procède à une série de travaux, dont le raccordement de chauffage urbain au futur Centre Aldringen. Malgré ce chantier, l’accessibilité au Casino Luxembourg est garanti à tout moment. ARCHITECTURE Bâtiment Le bâtiment de l’actuel Casino Luxembourg fut construit en 1882 par Pierre Kemp et Pierre Funck. Autrefois appelé « Casino Bourgeois », il était un lieu privilégié de la vie culturelle et mondaine de la ville pendant des années. Au milieu du 20e siècle, l’État racheta l’édifice et le loua au Cercle Culturel des Communautés Européennes. Le Casino Luxembourg, désormais appelé « Foyer Européen », restera jusqu’à la fin de l’année 1990 le centre des manifestations culturelles et mondaines de la Communauté Européenne à Luxembourg. Lors des préparatifs de Luxembourg, Ville Européenne de la Culture 1995, la transformation de l’ancien « Casino Bourgeois » en lieu d’exposi- tion fut confiée à Urs Raussmüller. Dans son projet architectonique il alliait de manière convaincante simplicité, esthétique et fonction pratique. La première étape consista à ramener le Casino à ses structures élémentaires. La seconde vit l’installation, dans chacune des pièces du rez-de-chaussée surélevé (à l’exception du hall central) et du premier étage, de cubes aux parois uniformément blanches, ouverts dans leur partie supérieure, laissant intacte la substance historique et offrant un maximum de surface murale. C’est en mars 1996, trois mois après la fin de l’année culturelle à Luxembourg en 1995, que le Casino Luxembourg est devenu ce qu’il est aujourd’hui : le premier et unique Forum d’art contemporain au Grand-Duché de Luxembourg. Architecte(s) Le Casino fut construit en 1882 par les architectes luxembourgeois Pierre Kemp et Pierre Funck. Pierre Funck, ayant accompli ses études d’architecture à l’école des Beaux-Arts à Paris, avait contribué à quelques édifices remarquables, le Convict épis- copal et la Fondation Pescatore, et à d’autres habitations privées. Pierre Kemp, pour sa part, a acquis ses connaissances en architecture lors de ses études à Düsseldorf et à Munich, son expérience se concentrait principalement sur la construction d’églises et de maisons privées. L’architecte Urs Raussmüller avait la tâche de transformer le « Casino Bourgeois » en espace d’exposition et y intégra les white cubes sans toucher à la substance historique du bâtiment. Bibliographie : Ceci n’est pas un Casino, cat. d’exposition (1.5.–5.9.2010), 180 pages, textes de Bettina Steinbrügge, Didier Damiani, Marc Jeck, Kevin Muhlen, Jo Kox, Paul Reiles, éd. Casino Luxembourg – Forum d’art contemporain, p. 14–71. ISBN 978-2-919893-83-1, Prix : 22 € Missions Le Casino Luxembourg – Forum d’art contemporain organise des expositions sur l’art d’aujourd’hui, en soulignant la diversité et la complexité des démarches actuelles. La programmation se veut résolument internationale et propose un vaste aperçu de la créa- Casino Luxembourg – Forum d’art contemporain
  12. 12. 12 tion contemporaine en prenant appui principalement sur une jeune génération d’artistes. Loin des préoccupations muséales, il opère tel un laboratoire d’expérimentations ar- tistiques pour les tendances en devenir, tant par les expositions proposées que par les résidences d’artistes. Les expositions sont complétées par un programme varié de visites guidées et thématiques, de conférences, de discussions et de rencontres avec la musique contemporaine. Avec l’InfoLab, le Casino Luxembourg dispose à l’heure ac- tuelle de la seule bibliothèque spécialisée en art contemporain au Luxembourg ouverte au public. EXPOSITIONs TEMPORAIRES Christodoulos Panayiotou – and Depuis une dizaine d’années, l’artiste chypriote Christodoulos Panayiotou bénéficie de nombreuses expositions personnelles à travers l’Europe et aux États-Unis. Histoire, sociologie et société contemporaine sont autant de sources où se nourrit la pensée de l’artiste et à partir desquelles il construit une œuvre subtile et intelligente, voire énigma- tique. Pour cette première exposition monographique au Casino Luxembourg, il s’est d’abord intéressé à l’aura du lieu. Il a souhaité mettre à nu le décor original du « Casino bourgeois » en enlevant une partie des white cubes afin d’établir un rapport sensible entre ses œuvres et l’espace physique et historique. Cette démarche, qui consiste à creuser l’histoire, est essentielle dans le travail de Panayiotou. Brent Birnbaum – Ride (W/) The Wind Pour sa première exposition monographique en Europe, l’artiste américain Brent Birn- baum présente Ride (W/) The Wind, un espace d’exposition et de performance, dans l’« Aquarium » du Casino Luxembourg. D’emblée, l’œuvre de Brent Birnbaum happe le regard et surprend : l’on est séduit, aussi bien par les espaces à l’allure de cabinet de curiosités que par le personnage prodigieux qu’est l’artiste lui-même. Dans ses installations, ce dernier accumule et réunit, non sans humour, objets kitsch, vêtements rétro, romans à l’eau de rose, affiches de films, meubles… Depuis quelques années, Birnbaum a intégré la performance dans son travail artistique, qui, dans son ensemble, interroge la culture populaire, les codes de la consommation de masse, la société (américaine) et ses travers. Afin de briser les frontières entre l’œuvre d’art et le public, Birn- baum conçoit des installations interactives où il encourage le visiteur à s’engager person- nellement, il attend ses réactions, qu’elles soient virulentes ou tout simplement curieuses. Christodoulos Panayiotou Brent Birnbaum
  13. 13. 13 PROGRAMME CULTUREL Atelier pour enfants et parents (L/F) Le livre d’artiste de 18 h 00 à 23 h 00 (en continu) Dans le cadre de cet atelier, enfants et parents découvrent en pratique tout ce qui est lié au livre d’artiste et au carnet de dessin : collage, assemblage, typographie, dessin, esquisse, écriture automatique. À partir de 5 ans Visites guidées de l’exposition Christodoulos Panayiotou – and 18 h 00 / 19 h 00 / 20 h 00 / 21 h 00 / 22 h 00 / 23 h 00 (F + D) 18 h 15 / 19 h 15 / 20 h 15 / 21 h 15 / 22 h 15 / 23 h 15 (L) Brent Birnbaum – Ride (W/) The Wind (E) 18 h 00 – 21 h 00 (en continu) 22 h 00 – 24 h 00 (en continu) Performance Artist’s talk (E) 18 h 30 entre Christodoulos Panayiotou, artiste, Dr. Yannis Papadakis, socio-antropologue et Kevin Muhlen, commissaire. d’Gëlle Fraen 20 h 30 / 22 h 30 / 23 h 30 Nadine Kauffmann : saxophone / Lynn Orazi : piano / Nancy Schlammes : percussion / Martine Conzemius : pantomime a slapstick Les 4 demoiselles que forment le quartet luxembourgeois D’Gëlle Fraen, divertissent le public avec la musique des années folles, le Vaudeville, la pantomime et le slapstick. Un voyage dans le temps, où la joie de vivre est un élément constitutif de la musique et des danses (valse, ragtime, …) des années 20. La pantomime évoque les films muets. Magickal Hysterickal D-Tour 23 h 00 – 03 h 00 (en continu)  DJ dans les caves du Casino Luxembourg Depuis que les DJs de Magickal Hysterickal D-Tour se sont formés en 2005 dans le bar berlinois Möbel Olfe, ils enchaînent les tournées à travers la scène arty et gay berlinoise, les bars et autres project spaces. À partir de 2008, ils assurent la première partie du groupe post-punk berlinois Lala-Bays, en Allemagne et à l’étranger. Parmi les moments forts de leur carrière, on compte le concert en 2011 avec le mythique groupe de krautrock Cluster à Berghain, le temple de la techno à Berlin.
  14. 14. 14 Coup de cœur (L) 24 h 00 de Claude D. Conter, directeur du Centre national de Littérature, Mersch Depuis 2012, Claude D. Conter est directeur du Centre national de littérature / Lëtze- buerger Literaturarchiv. Il a fait des études de lettres allemandes à Bamberg et à Berlin et a travaillé comme chercheur aux universités de Bamberg, Munich et Sewanee (TN, États-Unis). Claude D. Conter est auteur de plusieurs études scientifiques sur la littéra- ture luxembourgeoise et allemande. Perspectives d’auteur (F) 00 h 30 de Jean Portante, écrivain Jean Portante est né en 1950 à Differdange, de parents italiens. Son œuvre, riche d’une quaran- taine de livres – poésie, romans, essais, pièces de théâtre – est largement traduite. En France, il est membre de l’Académie Mallarmé. En 2003, il a reçu le Grand Prix d’automne de la Société des gens de lettres, pour l’ensemble de son œuvre, ainsi que le Prix Mallarmé pour son livre L’étrange langue. Dix ans plus tôt, son roman Mrs Haroy ou la mémoire de la baleine lui avait valu le Prix Ser- vais au Luxembourg. En 2011, il a été couronné du Prix national au Luxembourg, pour l’ensemble de son œuvre. Ses livres sont publiés essentiellement chez PHI (Luxembourg) et au Castor Astral (France). Depuis plus de vingt ans, il exerce une activité de traducteur littéraire. Jean Portante anime avec Jacques Darras la revue Inuits dans la jungle. Au Luxembourg il est le directeur littéraire de la revue Transkrit dédiée essentiellement à la traduction, anime des cours d’écriture créative à l’Institut national des langues et collabore à l’hebdoma- daire Le Jeudi. Derniers livres parus : Conceptions, Éditions PHI, juin 2012. Après le tremblement, Éditions Le Castor Astral, mai 2013. Nuit blanche dans les caves du Casino Luxembourg jusqu’à 03 h 00
  15. 15. 15 14, rue St-Esprit L-1475 Luxembourg T (+352) 47 96-45 00 F (+352) 47 17 07 mhvl@2musees.vdl.lu www.mhvl.lu Ouvert de 18 h 00 à 01 h 00 Cafetéria Am 14 Cuisine bio-végétarienne ou végétalienne Roosevelt quai 2 ARCHITECTURE Bâtiment Le Musée d’Histoire, situé au cœur de la vieille ville, fut inauguré en 1996. Le site retenu pour abriter le Musée est un ensemble restauré de quatre anciennes maisons bourgeoises, datant des 17e , 18e et 19e siècles et comprenant des vestiges remontant jusqu’au Moyen Âge. Deux exemples de l’adaptation réussie de l’architecture ancienne aux exigences de la modernité sont la verrière « flottante » et l’ascenseur panoramique qui traverse le musée sur toute sa hauteur, ouvrant au visiteur des perspectives specta- culaires. La verticalité, reflet de la configuration de la ville caractérisée par le contraste entre ville-haute et ville-basse, est transposée dans la structure même du musée qui comporte 8 niveaux, dont 6 sont ouverts au public. Publications : GODDARD, Evamarie, Die Gebäude des Stadtmuseums. Eine historisch-archäologische Analyse, Luxemburg 1998, 75 Seiten, ISBN 2-919878-05-0, Prix : 5 € ; GODDARD, Evamarie, Les bâtiments du Musée d’Histoire de la Ville de Luxembourg. Une analyse historique et archéologique, Luxembourg 1998, 75 pages, ISBN 2-919878-07-7, Prix : 5 € Architecte L’architecte Conny Lentz a transformé un ensemble restauré de quatre anciennes mai- sons bourgeoises et nobiliaires datant des 17e , 18e et 19e siècles en bâtiment à la pointe de la modernité, donnant un visage actuel à l’ancien quartier du Marché-aux- Herbes ; la muséographie est signée Adeline Rispal du cabinet Repérages de Paris. Missions Le Musée d’Histoire de la Ville de Luxembourg est un musée de société qui réunit des collections variées. Il s’engage à collectionner, à préserver et à documenter le patrimoine culturel (matériel et immatériel) de la ville de Luxembourg, du 10e siècle à nos jours qu’il expose de façon permanente en le situant dans un contexte national, régional et européen, tant historique que contemporain. Dans ses expositions tempo- raires, il traite des sujets socio-culturels qui répondent aux préoccupations actuelles de son public multiculturel, local et étranger. En se proposant comme forum d’un débat engagé portant tant sur le patrimoine urbain que sur des sujets sociétaux, il contribue à développer l’identité culturelle de la capitale et à fortifier son rôle en tant que pôle d’attraction dans la région. Il se comprend comme un des acteurs du développement durable de la ville. Musée d’Histoire de la Ville de Luxembourg
  16. 16. 16 COLLECTION PERMANENTE & EXPOSITIONS TEMPORAIRES Collection permanente Luxembourg, une ville s’expose Au premier niveau, une chronologie rassemblant les dates-clés de l’histoire de la ville de Luxembourg permet au visiteur de mieux comprendre l’évolution de la ville, depuis la première occupation du site jusqu’à l’indépendance du pays en 1839. Publication : Luxembourg, une ville s’expose / Luxembourg, a city on show / Luxemburg, eine Stadt im Museum, Luxembourg 2008, 112 pages, ISBN 978-2-919878-73-4, Prix : 12 € Exposition temporaire Shop, Shop, Shop Jamais la fascination qu’exerce le monde des biens et du commerce n’a été aussi grande qu’aujourd’hui, et pouvoir ou vouloir s’y soustraire est devenu quasiment im- possible. Dans la société de consommation moderne, la possession de certains biens est devenue un symbole de notre statut social et, du moins temporairement, est source de plaisir. La consommation privée représente en même temps une énorme part de la performance économique d’un pays. C’est d’abord dans les villes que cette trans- formation sociale fut perceptible. Partant de l’exemple de Luxembourg, l’exposition s’interroge sur les raisons de l’évolution de la ville vers un lieu privilégié du « shop- ping », des achats. Atelier Weyer. L’art de l’affiche au Luxembourg après 1945 L’exposition présente une sélection d’une cinquantaine d’affiches créées par Lex Weyer, par Pit et Anne Weyer et par Lex Weyer junior. Le terme « atelier » convient particulièrement bien pour décrire la remarquable production d’une famille engagée de génération en génération dans la création graphique à Luxembourg.
  17. 17. 17 PROGRAMME CULTUREL « La Cantatrice chauve » de Eugène Ionesco 18 h 00 / 20 h 00 par les élèves du Lycée Robert Schuman (Luxembourg) Mise en scène : Natalia Sanchez Pièce absurde jouée presque sans discontinuité en France et dans le monde depuis sa création en 1950, cette œuvre est la première pièce de théâtre de l’auteur. Scènes et dialogues ahurissants et drôles ont pour objectif de « grossir les ficelles de l’illusion théâtrale », pour reprendre les mots de Ionesco. Visite guidée de l’exposition « Shop, Shop, Shop » 18 h 15 (L/D) / 19 h 15 (F) Visites guidées « Mélusine et Sigefroi » 18 h 30 (F) par Guy Thewes, historien, conservateur au Musée d’Histoire (départ musée) 19 h 30 (L), 20 h 30 (F), 21 h 30 (L) par Philippe Keiser (départ musée) Visite spéciale à l’occasion des 1050 ans de la charte d’échange, marquant la « nais- sance » de Lucilinburhuc (Luxembourg). Nous partirons au Musée d’Histoire de la Ville de Luxembourg en découvrant d’abord les collections médiévales et la maquette du site de Luxembourg vers l’an Mil. La fameuse charte d’échangé de 963 serait-elle un faux ? Les historiens ont constaté dans ce document de nombreuses incohérences que nous tenterons d’élucider. Ensuite nous sortirons du musée pour nous diriger vers le Bock où se trouvait le premier château comtal. Le Luxembourg City Tourist Office ouvrira exceptionnellement les casemates du Bock la nuit pour les participants à la visite. Nous explorerons les vestiges archéologiques du château médiéval. En pénétrant au fond du rocher, une rencontre insolite nous attend ! Mélusine, incarnée par l’actrice comédienne Sonja Neumann, vous entraînera aux origines mythiques de la ville. Avec le soutien du LCTO Visite guidée urbotanique (F) 18 h 45 / 20 h 45 / 23 h 00 Visite guidée dans l’espace public et spectacle de rue déambulatoire par la Cie Figure libre et Lullie. Départ du Musée d’Histoire de la Ville de Luxembourg vers le ‘natur musée’. Avec une rigueur scientifique, la jeune diplômée invite les citadins à la découverte de nouvelles espèces dans le biotope urbain local, et y apporte l’enthousiasme et la fraîcheur de sa nouvelle fonction, donnant ainsi corps à une vision décalée, humoris- tique et poétique de la ville... La visite complète et enrichit les travaux de recherche présentés dans l’exposition au ‘natur musée’. Tout public à partir de 10 ans, limité à 30 personnes, durée 60 min. Réservation obligatoire au T. 46 22 33-1.
  18. 18. 18 Chansons luxembourgeoises au fil des siècles 19 h 00 / 21 h 00 / 22 h 00 par Guy Schons, chanteur et Lisa Berg, violoncelle Chanteur, musicien, né en 1950, Guy Schons est auteur et spécialiste de Putty Stein. Guy Schons vous fera découvrir ou redécouvrir le répertoire populaire et folklorique luxembourgeois. Fondateur avec René Wiroth de la formation folkloristique Dullemajik en 1975, il présente son répertoire sans jamais oublier de replacer les chansons dans le contexte politico-social de leur époque. Née en 1978 à Luxembourg, Lisa Berg eut pour professeurs Claude Giampellegrini, Raju Vidali et Mirel Iancovici et a suivi des cours de perfectionnement avec des musi- ciens tels que : Jaap Schröder, Guy van Waas, Hervé et Benoit Douchy, Christophe Richter. Membre de l´orchestre baroque du Luxembourg et de l´Estro Armonico à l´âge de 16 ans et de L´ensemble de la chapelle St Marc à 18 ans, elle s´engage dans des groupes non-classiques allant du jazz au rock/pop. Actuellement, elle est chargée de cours de violoncelle à l´école de musique de Redange, et joue des concerts à Luxem- bourg et à l´étranger. Visite guidée « Atelier Weyer » 20 h 15 (F) / 21 h 15 (L) Perspectives d’auteur (F) 22 h 30 de Nathalie Ronvaux, écrivain Née au Luxembourg en 1977, Nathalie Ronvaux obtient en 2010 une première publication dans la revue littéraire belge Traversées. Son premier manuscrit Vignes et louves reçoit le prix d’encou- ragement de la Fondation Servais, et est publié en 2011 aux Éditions Phi. Sa première pièce courte Echographie est présentée en décembre 2010 au Théâtre du Centaure. La même année, elle est également invitée à participer à la résidence d’au- teurs du Château du Pont d’Oye. En juin 2012, une exposition temporaire au Musée de la Résistance met en espace des poèmes de son deuxième recueil La liberté meurt chaque jour au bout d’une corde (Éditions Phi). Elle participe aux projets ViniPhication Série II (Domaine Laurent et Rita Kox & Éditions Phi) et Fabula Rasa lecture scénique en janvier 2013 au Théâtre des Casemates (Fabula Rasa, Hydre Éditions). Coup de cœur (L) 24 h 00 de Josée Kirps Historienne de formation, Josée Kirps est directrice des Archives nationales depuis octobre 2003. Elle a été responsable de la section des Arts plastiques au Ministère de la Culture à partir de 1991 et a collaboré à de nombreuses expositions nationales et internationales.
  19. 19. 19 Marché-aux-Poissons L-2345 Luxembourg T (+352) 47 93 30-1 F (+352) 47 93 30-271 musee@mnha.etat.lu www.mnha.lu Ouvert de 18 h 00 à 01 h 00 Green Art Café by Going Green Museum Shop Fëschmaart ARCHITECTURE Bâtiment En 1845, la volonté d’historiens et d’archéologues désireux de préserver les témoi- gnages historiques et artistiques de leur pays aboutit à la fondation de la « Société pour la recherche et la conservation des monuments historiques dans le Grand-Duché de Luxembourg », devenue en 1868 la « Section historique » de l’Institut Grand-Ducal. Ce n’est qu’en 1919 qu’un concours pour la construction d’un musée national fut lancé. Le musée a finalement été aménagé dans la maison Collart-de-Scherff au Marché-aux-Pois- sons, que l’État avait acquise à cette fin en 1922. Les Musées de l’État ont ouvert leurs premières salles consacrées à l’archéologie et aux sciences naturelles en 1939. Après la Deuxième Guerre mondiale, les collections se sont agrandies par des acquisitions, des dons, des legs et des prêts. Une collection d’art contemporain a été constituée à partir de 1958. Le musée a connu une importante extension au cours des années 1960 grâce à l’acquisition des maisons patriciennes avoisinantes qui logent les collections d’arts décoratifs et de traditions populaires. Le point culminant de cette extension est atteint en 2002 par l’ouverture du nouveau bâtiment. Actuellement l’aile « Wiltheim », maisons datant des 16e , 17e , 18e et 19e siècles, est en cours de réhabilitation dont les travaux seront achevés 2014/15. Bibliographie : MOUSSET, Jean-Luc : Un musée pour le Département des forêts et l’horloge astronomique de l’abbaye de Saint-Hubert, in Unter der tricolore 1794-1814, Museum Simeonstift Trier, ISBN 3-930866-20-X YEGLES-BECKER, Isabelle : De Fëschmaart. Description. Édition Fonds de rénovation de la Vieille Ville. Édition le Phare, Esch-sur-Alzette, 2002, 284 pages, ISBN 2-9599961-1-9 Fonds de Rénovation de la Vieille Ville : Rapports d’activités et comptes annuels , 1995-2011 Architecte(s) Le musée national d’histoire et d’art, initialement pensé par Paul Wigreux dans les années 1930, offre une alliance subtile d’histoire et de modernité. Dans sa nouvelle configuration élaborée par le bureau d’architecture luxembourgeois Christian Bauer et associés, il propose aux visiteurs un parcours chronologique, qui, en gravissant les étages du bâtiment comme s’ils parcouraient les « couloirs du temps », découvrent une merveilleuse collection allant des vestiges préhistoriques à l’art contemporain. Musée national d’histoire et d’art
  20. 20. 20 MISSIONS Outre plusieurs expositions temporaires organisées chaque année, le Musée national d’histoire et d’art abrite les collections archéologiques, historiques et artistiques natio- nales. Sa mission principale est la conservation, la restauration, l’étude scientifique et la présentation au public du patrimoine archéologique, historique et artistique du grand-duché. Au delà de ses activités orientées vers le public, il est aussi un institut de recherche dans les différents domaines qui sont de ses compétences. Par l’intermé- diaire de son Centre national de recherche archéologique, le Musée national d’histoire et d’art organise et supervise les fouilles archéologiques réalisées chaque année dans notre pays. COLLECTIONS PERMANENTES & EXPOSITIONS TEMPORAIRES Collections permanentes Outre plusieurs expositions temporaires organisées chaque année, le Musée national d’histoire et d’art abrite les collections archéologiques, historiques et artistiques natio- nales. Le parcours se déploie sur dix niveaux et se veut chronologique. De la préhistoire aux expériences artistiques les plus récentes, le visiteur gravit les étages comme s’il par- courait les couloirs du temps. Les salles consacrées à l’archéologie montrent l’évolution de la présence humaine sur le territoire national, des vestiges préhistoriques à la fin du moyen âge. Parmi les fleurons on peut citer une série impressionnante de tombes aristo- cratiques de la fin de l’âge du fer ou la célèbre mosaïque romaine aux Muses de Vichten. L’exposition numismatique propose un échantillon représentatif du monnayage celtique, romain, médiéval et moderne. Les collections artistiques regroupent des tableaux an- ciens ainsi que des œuvres d’art moderne et d’art contemporain tant luxembourgeoises qu’étrangères. Les sections consacrées aux Arts décoratifs et populaires (actuellement fermées pour transformations) sont logées dans d’anciennes maisons urbaines du 17e et 18e siècle à côté du nouveau bâtiment principal inauguré en 2002. Exposition temporaire Jean Schaack (1895-1959) Le Musée national d’histoire et d’art (MNHA) possède dans ses collections quelques trésors méconnus du grand public. Suite aux généreux dons d’Anne Liliane Schaack, la défunte fille de l’artiste, le MNHA met à l’honneur un des peintres luxembourgeois les plus intéressants de la première moitié du 20e siècle, à travers une exposition monogra- phique réunissant l’intégralité des œuvres de Jean Schaack conservées au musée. Jean Schaack appartient avec Joseph Kutter (1894-1941), Jean Noerdinger (1895- 1963) et Harry Rabinger (1895-1966) à cette génération de peintres qui, ayant fait leurs études à Luxembourg, Strasbourg et Munich, se stimulent mutuellement jusqu’à créer en 1927 le Salon de la Sécession, point de rupture avec les tenants traditionalistes du Cercle Artistique de Luxembourg (C.A.L.). Avec plus de 350 œuvres inspirées notamment par les néo-impressionnistes français et les artistes modernes de Munich, l’exposition permet au visiteur de découvrir ou de redécouvrir cet important artiste aux styles variés.
  21. 21. 21 PROGRAMME CULTUREL Atelier pour enfants de 18 h 00 à 22 h 00 en continu Ecriture cunéiforme (inscription souhaitée au T. 47 93 30-214) Lecture (D) 18 h 45 / 19 h 45 / 20 h 45 / 21 h 45 „Klara Klecks und ihre Reise mit der Königin der Farben“ par Heike Münchgesang Heike Münchgesang est une conteuse d’histoires de la Rhénanie-Palatinat. Dans ses histoires, ce ne sont pas les êtres humains qui occupent le devant de la scène, mais plutôt le monde environnant qui fait l’objet d’une description minutieuse comme s’il était observé à la loupe. Pendant la Nuit des Musées, Heike Münchgesang lira sa toute nouvelle histoire Klara Klecks et son voyage avec la reine des couleurs. Visite guidée de l’exposition « Schaack » 18 h 00 (L/F) / 19 h 00 (D) / 20 h 00 (E) / 21 h 00 (L/F) / 22 h 00 (D) / 23 h 00 (E)
  22. 22. 22 Homère inspiré et inspirant (F) 19 h 30 / 20 h 30 / 22 h 30 de Ian de Toffoli, éditeur & écrivain Homère, l’aède, le poète aveugle, a décoré les murs et les sols de plus d’une villa romaine, grecque, gauloise, byzantine, etc. Il était le plus grand artiste (aujourd’hui on dirait : la plus grande star, genre Picasso, dont tout le monde a la copie d’au moins un tableau à la maison) de l’Antiquité. Il était partout enseigné et, pendant au moins huit siècles, des millions de gens connaissaient ses textes par cœur. L’intervention propose de faire un bref tour d’horizon du personnage d’Homère tel que le présente la mosaïque de Vichten : son existence mystérieuse et secrète, ses deux œuvres, l’Odyssée et l’Illiade, les innombrables suites, pièces de théâtre, voire genre littéraires qu’elles ont inspirés, son don de la parole et du récit épique, qui lui venait directement des Muses, filles du dieu Zeus, mais qui lui coûta – ainsi le veut la légende – la vue. Ian De Toffoli (*1981) a fait des études de lettres à la Sorbonne, où il a soutenu une thèse sur la réception du latin et de la culture antique dans la littérature contempo- raine. Auteur de deux romans et de plusieurs pièces de théâtre, il est actuellement chercheur en littérature à l’Université du Luxembourg. Son intervention Homère inspiré et inspirant a pour cadre la mosaïque aux Muses romaine de Vichten. Ian de Toffoli Perspectives d’auteur (L) 21 h 30 de Christiane Kremer, écrivain Christiane Kremer, née en 1961, présentatrice sur RTL de l’émission culturelle L’invité du ven- dredi et de la rubrique Apropos, écrit des pièces de théâtre, des textes de cabaret et des nouvelles. Elle s’intéresse aussi à des problèmes sociaux et plaide pour une société plus tolérante dans son premier livre pour enfants La fête des mères – Sarah à la recherche d’un cadeau approprié, qui vient de paraître dans la toute nouvelle maison d’édition « Kremart Édition », qu’elle a fondée avec Luc Marteling et Viviane Leytem en juillet 2013. Coup de cœur (L) 24 h 00 de Germaine Goetzinger, présidente de la Fondation Servais Depuis 2012, Germaine Goetzinger est présidente de la Fondation Servais. Elle a fait des études d’histoire et de lettres allemandes à l’université de Tübingen. Enseignante dans divers lycées et au Centre universitaire, elle a pris en 1995 la direction du Centre national de littérature nouvellement créé. Germaine Goetzinger est auteure de maintes études scientifiques sur la littérature luxembourgeoise et allemande.
  23. 23. 23 25, rue Münster L-2160 Luxembourg T (+352) 46 22 33-1 F (+352) 47 51 52 musee-info@mnhn.lu www.mnhn.lu Ouvert de 18 h 00 à 01 h 00 Restauration « Promenade gustative à travers les jardins du musée et les sousbois de la région » Buffet chaud, froid et dessert : 20 €, Réservation souhaitée T. 462240-303 Buffet chaud et froid : 15 € Soupe ou dessert : 5 € T. (+352) 46 22 40-303 Architecture Bâtiment Au pied de l’ancienne citadelle de Luxembourg, dans la vallée de l’Alzette, le faubourg du Grund est un foyer socio-culturel en plein essor. Les premières urbanisations re- montent au début de notre ère. Habitat, artisanat, fortifications, abbaye et hospice se sont succédés et ont perduré jusqu’à nos jours. Le Musée national d’histoire naturelle est installé dans l’ancien Hospice Saint-Jean qui, fondé en 1308 par Marguerite de Brabant, fut l’un des premiers hôpitaux de la Ville. Après le départ de l’hospice vers le Pfaffenthal en 1843 l’édifice fut affecté à des fins pénitenciaires jusqu’en 1984. Bai- gné par les eaux de l’Alzette, l’Hospice Saint-Jean, témoin remarquable de la tradition architecturale et culturelle du Luxembourg, s’inscrit harmonieusement dans le site au caractère duquel il contribue. Publications : BANGE, Evamaria – Das Bürgerhospiz St. Jean im Stadtgrund in Ons Stad 81/2006 BECK, Henri – L’Hospice Saint-Jean au Grund in Ons Stad 50/1995 KUGENER, Henri – Am Beispiel des Hospice Saint-Jean : Krankenpflege und Spitalwesen in Mittelalter und Neuzeit in Ons Stad 50/1995 THEWES, Guy – L’hôpital Saint-Jean sous l’Ancien Régime et la Révolution in Ons Stad 100/2012 Architecte(s) Une restauration judicieuse, conçue et dirigée par Architecture & Environnement, a permis d’unir le passé et le présent, la tradition et la modernité. Missions Hormis son engagement à travers des expositions et ses programmes éducatifs dans la promotion de la culture scientifique, le Musée national d’histoire naturelle a égale- ment comme missions l’étude scientifique et la conservation du patrimoine naturel. Le Musée national d’histoire naturelle est aussi un institut de recherche scientifique. Car derrière les vitrines d’exposition se cache évidemment tout un monde, souvent mal connu, parfois ignoré, de scientifiques et de naturalistes qui étudient les spéci- mens des collections et qui s’attachent aux aspects scientifiques de notre patrimoine Musée national d’histoire naturelle – ‘natur musée’
  24. 24. 24 naturel. Le musée dispose en effet des plus importantes collections zoologiques, bota- niques, paléontologiques et minéralogiques du pays, et seulement les spécimens les plus remarquables trouvent leur chemin, après un inventaire et catalogage précis, pré- cédés de nombreuses heures passées sur le terrain et une détermination méticuleuse, dans les vitrines du ‘natur musée’. Le Centre de Recherche se veut en effet centre de référence national quant à l’étude du patrimoine naturel. Les projets de recherche initiés par les départements scientifiques du musée (biologie des populations, botanique, collections végétales vivantes, écologie, géologie/minéralogie, géophysique/astrophysique, paléontologie, zoologie des inverté- brés, zoologie des vertébrés) contribuent ainsi à une meilleure connaissance de la bio- et géodiversité du Luxembourg. Collection permanente & Expositions temporaires Collection permanente Le découpage des sujets ne suit plus les disciplines scientifiques, mais les questions qui préoccupent le visiteur et qui l’ont incité à visiter le musée : Qui suis-je? – L’homme biologique, un produit de l’évolution, est constamment remis en question. L’élément se développe sous forme d’un cylindre sur les trois niveaux de l’espace d’entrée. Où est-ce que je me situe? – Les images de nos paysages, la découverte des facteurs y intervenants et les documents de nos régions constituent les éléments de réponse proposés au visiteur. D’où est-ce que je viens? – La réponse se trouve dans le passé: les fossiles sont les témoins de l’histoire du vivant, les roches permettent de suivre la formation de la Terre et les spectres des astres aident à reconstituer les débuts de l’univers. Publication : PHILIPPO, Simon (dir.), 2004. – 150 Joer Musée national d’histoire naturelle – ISBN 2-919877-07-0, Prix : 15 €
  25. 25. 25 Exposition temporaire La Ville Botanique par Lullie, urbotaniste Vous connaissez certainement les jardins botaniques, où sont préservées des cen- taines d’espèces de plantes, locales ou exotiques, et que l’on voit exposées dans leur environnement naturel ou reconstitué... La Ville Botanique propose une étude botanique et zoologique du milieu urbain, c’est à dire de la ville. Celle-ci révèle au jardinier amateur un peu sagace les dizaines d’espèces d’abribus, fleurs d’asphalte et autres végétaux inattendus qui fleurissent l’espace urbain. On y découvre également la faune (oiseaux mécaniques, grues à l’ouette, caddies...) et les insectes (gendarmes, fourmiliers...) qui se déploient dans ce biotope inventé par l’Homme. Ce musée naturaliste se veut exhaustif et présente l’ensemble des éléments consti- tuant cet univers qui nous est si familier : de la météo des villes à un mobilier urbain adapté à la contemplation de cette nature citadine, domestiquée et hygiénique.
  26. 26. 26 À travers herbiers, planches d’illlustrations, coffrets de collections de graines et d’in- sectes, panneaux explicatifs mais aussi de nombreuses photographies et illustrations, bandes-sons, ainsi que des éléments urbains rapportés de contrées lointaines, l’expo- sition La Ville Botanique présente le fruit des recherches menées depuis plusieurs années par l’exploratrice de rues Lullie, experte en botanique et zoologie des villes et des champs. On notera au passage que cette naturaliste mal connue du grand public est pourtant l’un des piliers fondateurs de l’OuJaPo – Ouvroir de Jardinage Potentiel – que les amateurs de surréalisme et de pataphysique relieront sans peine au célèbre Oulipo, Ouvroir de littérature potentielle, fondé en son temps par Raymond Queneau et François Le Lyon- nais ... une filiation revendiquée comme fil conducteur de ces travaux d’exploration. La Ville Botanique pose un autre regard sur la cité, celui d’une jardinière des pavés, dans une poésie urbaine à l’esprit humoristique et décalé. Programme culturel Ensemble vocal Luxembourg Œuvres de Lajos Bardos, Johannes Brahms et Felix Mendelssohn Bartholdy 19 h 15 / 21 h 15 / 22 h 15 L’Ensemble Vocal du Luxembourg est un chœur de chambre mixte fondé en 1991 par Pierre Cao. Il compte 32 membres. Le chœur est devenu un des ensembles les plus réputés de la Grande Région et a effectué plus de 200 prestations depuis sa création. Depuis septembre 2012, Jean-Philippe Billmann est le chef de chœur permanent et directeur artistique de l’EVL. Le répertoire du chœur comprend toutes les époques de la littérature de chœur, allant de la musique ancienne à la première représentation de musique contemporaine en passant par des œuvres de l’époque romantique. Les programmes de l’EVL se distinguent par leur unité du contenu ; la relation entre les œuvres est ainsi donnée par les aspects textuels. Visite guidée Urbotanique – Spectacle de rue déambulatoire (F) 18 h 45, 20 h 45 et 23 h 00 (Départ au Musée d’Histoire de la Ville de Luxembourg ; places limitées ; réservation obligatoire au T. 46 22 33-433) La vulgarisation scientifique de l’urbotanique auprès du grand public passe aussi par l’expérimentation sur le terrain : les visites guidées in situ, par une personne compé- tente dans le domaine, complètent et enrichissent les travaux de recherche présentés dans l’exposition. Rosemonde Santo, première Guide Officielle agréée en urbotanique, a été formée sur les bancs de l’Université des Sciences des Solutions Imaginaires par le professeur
  27. 27. 27 Lullie, éminente spécialiste de cette discipline. Cette science naturelle naissante étu- die les êtres et les choses du milieu urbain. Avec un ton et une rigueur résolument scientifiques, la jeune diplômée invite les cita- dins à la découverte de ces nouvelles espèces dans le biotope urbain local, en y apportant l’enthousiasme et la fraîcheur de sa nouvelle fonction, donnant ainsi corps à une vision décalée, humoristique et poétique de la ville... D’après Carnet d’une urbotaniste de Lullie (éditions Plume de Carotte). L’interprète Hélène Dedryvère, metteure en scène de la cie Figure Libre, comédienne de théâtre et de rue (cie La Passante), a une approche décalée et originale de son domaine artistique. De Dorothy Parker à Valère Novarina, de la Fondation du Professeur Swedenborg à Joyce Mansour, elle explore les facettes les plus novatrices et incongrues du théâtre, aussi bien sur le plateau que dans la mise en scène. « Le travail de Lullie m’a tout de suite profondément touchée, par son humour, sa poé- sie, son sens du décalage et du détournement. Devenir la première guide urbotaniste au monde est un rare privilège, une mission hautement absurde à prendre avec le plus grand sérieux. » Artist’s talk (F) 20 h 00 / 22 h 00 / 00 h 15 À l’arrivée au Musée national d’histoire naturelle – ‘natur musée’, la visite guidée urbotanique sera suivie par une rencontre avec l’urbotaniste Lullie dans l’exposition La Ville Botanique.
  28. 28. 28 Perspectives d’auteur (L) 20 h 30 Jhemp Hoscheit, écrivain Jhemp Hoscheit est né en 1951 à Esch-sur-Alzette (L) où il vit également aujourd’hui. Il écrit principa- lement des pièces satiriques pour le cabaret, du théâtre ainsi que des romans et des histoires en luxembourgeois. Il a publié jusqu’à présent neuf livres pour enfants. Son premier roman Perl oder Pica (Éditions Schortgen, 1998) a reçu le Prix Ser- vais 1999 pour la meilleure parution d’un livre au Luxembourg. Le roman fut adapté au cinéma par Pol Cruchten en 2005 et reçut le prix du public du 3e Prix du film luxembourgeois en 2007. Dans son 2e roman Aacht Deeg an der Woch (Éditions Guy Binsfeld), le narrateur, un fan invétéré des Beatles, décrit comment des adolescents ont vécu les événements de mai 1968. Son 3e roman Mondelia (Éditions Guy Binsfeld), parut en 2010. Dans ce roman policier, qui tient du fantastique, une plante d’intérieur, qui possède des facultés extraordinaires, devient le témoin d’un enlèvement d’un enfant. Avec ses nombreuses histoires pour enfants, Jhemp Hoscheit est régulièrement en visite dans des écoles pour y faire des lectures. Son 4e roman Klangfaarwen (3e prix du Concours littéraire national 2010) parut en 2012 aux Éditions Guy Binsfeld. En automne/hiver 2013 paraîtra aux Éditions Guy Binsfeld un nouveau livre pour enfants Den Eppes (avec des illustrations de Dorota Wünsch) et un CD avec ses meilleurs textes pour enfants lus par lui-même.
  29. 29. 29 5, Park Dräi Eechelen L-1499 Luxembourg T (+352) 26 43 35 F (+352) 26 43 35 - 99 info@m3e.public.lu www.m3e.public.lu Ouvert de 18 h 00 à 01 h 00 Thüngen-Bar Boutique-Librairie Dräi Eechelen ARCHITECTURE Bâtiment La véritable construction du Fort Thüngen date de 1732 lorsque les autorités autri- chiennes décident de renforcer la forteresse de Luxembourg. En 1836, puis de 1859 à 1860 le fort est modernisé, agrandi et renforcé cette fois sous l’autorité des Prussiens. Le Fort Thüngen constitue avec le Fort Olizy et le Fort Parkhöhe la ceinture extérieure du front du Grünewald. Publications : BRUNS, André, Bundesfestung Luxemburg 1815-1866, Luxembourg, 2012, 71 pages, ISBN 978-2-87985-185-3, Prix : 10 € KOLTZ, Jean-Pierre, Baugeschichte der Stadt und Festung Luxemburg in drei Bänden, Luxembourg, 1944-1951 Architecte(s) Après une décennie de travaux et de restaurations importants sous la direction du Ser- vice des sites et monuments nationaux, l’aménagement intérieur du musée a été confié à l’architecte parisien Jean-Michel Wilmotte. Le mobilier muséographique a été élaboré en collaboration avec la société allemande König+Ebersbach. La structure générale est signée par Becker Architecture & Urbanisme. MISSIONS Le site historique du Fort Thüngen est unique au Luxembourg, c’est un témoin vivant de l’histoire du pays. Abritant le Musée Dräi Eechelen, cette nouvelle vocation est complètement adaptée à la valeur patrimoniale de ce monument. Le but du Musée Dräi Eechelen n’est pas de montrer, mais de raconter et d’expliquer les particularités de la forteresse de Luxembourg et comment elles ont influencé l’histoire de la ville, la forma- tion territoriale du pays et l’identité culturelle de la nation. Il est la plus belle illustration de l’histoire de la forteresse de Luxembourg. EXPOSITION PERMANENTE & EXPOSITION TEMPORAIRE Exposition permanente Dans l’exposition permanente, chaque casemate illustre une période du passé de la forteresse, notamment à travers ses liens avec l’histoire du Luxembourg. Le parcours débute au Moyen-âge avec la prise de la ville par les Bourguignons en 1443 et s’achève par la construction du Pont Adolphe, en 1903. Tout au long de la visite, les quelque 600 objets et documents originaux, souvent inédits, témoignent de la richesse des collections du nouveau musée. Une salle spécialement aménagée abrite des photo­ graphies historiques illustrant la forteresse avant et pendant son démantèlement. L’es- pace multimédia invite le visiteur à consulter une base de données interactive ainsi que des documentations audiovisuelles reprenant des sujets abordés dans le musée. Musée Dräi Eechelen - Forteresse, Histoire, Identités
  30. 30. 30 Exposition temporaire Génie et Forteresse – Les plans de la forteresse de Luxembourg à la Staatsbibliothek de Berlin La nouvelle exposition temporaire Génie et Forteresse – Les plans de la forteresse de Luxembourg à la Staatsbibliothek de Berlin (SBB) est réalisée en coopération avec la Staatsbibliothek zu Berlin – Preußischer Kulturbesitz. Une sélection de plans origi- naux de la forteresse de Luxembourg est présentée au public. Ces plans proviennent des prestigieux fonds de la SBB, une des plus importantes collections de ce genre conservées à l’étranger. Numérisés et restaurés dernièrement dans le cadre d’un ac- cord de coopération, l’exposition met en évidence leur confection, leur digitalisation et leur importance pour l’histoire du Luxembourg. PROGRAMME CULTUREL Ateliers pour enfants de 18 h 00 à 22 h 00 en continu « Second Life » avec Pit Vinandy « Signets de livre / Lesezeichen » (inscription souhaitée au T. 479 33 02 14) Visite guidée de l’exposition permanente 18 h 15 (L) / 19 h 15 (F) / 20 h 15 (D) / 21 h 15 (F) / 22 h 15 (L) / 23 h 15 (F) (limitée à 25 personnes / groupe)
  31. 31. 31 Visite guidée de l’exposition temporaire « Génie et Forteresse » 18 h 45 (L) / 19 h 45 (E) / 20 h 45 (L) / 21 h 45 (D) / 22 h 45 (F) La ville et forteresse vue par les écrivains (L/F/D) 19 h 00 / 20 h 00 / 21 h 00 / 22 h 00 Lecture de textes de Madame de Sévig­né, Jean Racine, Lazare Carnot, Michel-Louis Talot, Victor Hugo, Johann Wolfgang von Goethe, Roger Man- derscheid, Batty Weber et Michel Rodange. par Christiane Rausch Christiane Rausch (*1958) a reçu une formation en art dramatique et mise en scène aux Conser- vatoires d’Esch-sur-Alzette et de Luxembourg. Elle a travaillé avec des metteurs en scène luxembourgeois (Frank Hoffmann, Paul Kieffer, Charles Muller, Anne Simon, Frank Feitler), allemands (Vlad Massaci, Ingo Waszerka, Peter Palitzsch, Hans-Günter Heyme) et français (Nadège Coste, Michel  Dydim, Mar- ja-Leena Junker) et a participé à plusieurs festivals internationaux (Recklinghausen, Si- biu, Plovdiv, Almagro, Wiesbaden). Elle a également réalisé plusieurs mises en scène. Perspectives d’auteur (L) 19 h 30 de Tullio Forgiarini, écrivain Tullio Forgiarini est né à Luxembourg en 1966. Son père est italien, sa mère luxembourgeoise. Il écrit des romans noirs, la plupart en français. Jusqu’ici, ça a donné : Miss Mona (éd. Baleine/ Seuil. 2000), La ballade de Lucienne Jourdain (éd. Memor/Les Cahiers Luxembourgeois 2001), Carcasses (éd. Op der Lay, 2004), Karnaval (éd. Mudam, 2006), La énième mort de Ernesto Gue- vara de la Serna dit le Che (éd. Op Der Lay 2007) et Amok (éd. Guy Binsfeld, 2011). Amok est son premier roman en luxembourgeois avec lequel il vient d’être primé avec le Prix de littérature de l’Union européenne 2013. Il en a tiré le scénario de “Ouni d’Hänn!” (en cours de réalisation). Coup de cœur (L/D) 24 h 00 de Evamarie Bange, conservatrice des Archives de la Ville de Luxembourg Evamarie Bange (*1961), historienne d’origine germano-luxembourgeoise est à la tête des archives municipales de la ville de Luxembourg depuis février 2005. Elle a fait des études d’histoire et d’archéologie à Freibourg et Oxford qu’elle a clôturé avec un Ph. D. à Munich. En 1997 elle a occupé les fonctions de collaboratrice scientifique au Musée d’Histoire de la ville de Luxembourg. Depuis 2001 elle a travaillé sur les col- lections du Musée et a exercé les fonctions de commissaire à l’occasion de plusieurs expositions. Dans ses fonctions de conservatrice des archives de la ville elle collabore régulièrement par des articles au périodique communal Ons Stad et publie par ailleurs des articles scientifiques sur l’histoire de la ville de Luxembourg au Grand-Duché et à l’étranger.
  32. 32. 32 3, Park Dräi Eechelen L-1499 Luxembourg T (+352) 45 37 85-1 F (+352) 45 37 85-400 info@mudam.lu www.mudam.lu Ouvert de 18 h 00 à 01 h 00 Carte spéciale Mudam Café Mudam Boutique Dräi Eechelen ARCHITECTURE Bâtiment La forme asymétrique en V, avec des angles à 45 degrés, s’élève sur les ruines du Fort Thüngen. Le Fort Thüngen, nommé d’après le baron Von Thüngen, commandant autri- chien de la forteresse, est construit en 1732 d’après des plans dessinés en 1688 par Vauban. La forme introvertie de la forteresse, repliée autour de ses murs de fortification, se retrouve dans le nouveau bâtiment de Ieoh Ming Pei. La géométrie du musée est ainsi une sorte de continuation de la forteresse. Le contraste avec celle-ci est d’autant plus intéressant que Pei compose son bâtiment avec des volumes très géométriques, adop- tant des formes à la fois modernes et classiques. Son architecture est formaliste, tout en étant sobre et monumentale. Construit en pierre de Bourgogne, le Mudam Luxembourg intègre une structure de métal et de verre dont la flèche s’élance à près de trente mètres de hauteur. En 1997, le projet pour la construction du Musée d’Art Moderne Grand-Duc Jean est officiellement adopté sous les ministères de Robert Goebbels et d’Erna Henni- cot-Schoepges. Le chantier débute officiellement le 22 janvier 1999. Architecte(s) Le Mudam est imaginé par Ieoh Ming Pei et réalisé par le Cabinet Pei Cobb Freed & Partners Architects en association avec Georges Reuter, qui complémente merveil- leusement le site militaire historique du Fort Thüngen, et donne au lieu son caractère prestigieux. Bibliographie : Mudam. Le bâtiment de Ieoh Ming Pei. Textes de Enrico Lunghi, Georges Reuter, Nadine Clemens, Louis Bestgen et Aloyse Achten. 336 pages. 107 photos, plans et documents historiques. Édition Mudam Luxembourg, 2010. ISBN 978-2-919923-05-2. Prix : 30 € Missions Premier musée dédié à l’art contemporain au Luxembourg, Mudam se veut attentif à toutes les disciplines artistiques actuelles. Le projet culturel de Mudam repose sur une conception de l’art vu comme distance poétique par rapport au monde. Ses maîtres mots sont liberté, innovation, esprit critique, le tout non dénué d’humour. Aussi, la pro- grammation favorise tous les vecteurs d’expression tout en interrogeant nos habitudes et nos représentations. Elle tend à saisir non seulement un mode de pensée contemporain mais aussi le langage esthétique d’une époque en devenir. La Collection Mudam est un témoin de la création contemporaine sous toutes ses formes techniques et esthétiques, et reste ouverte à toutes les disciplines artistiques : peinture, dessin, sculpture, photo- graphie, mais aussi design, mode, graphisme et nouveaux médias sont mis en regard les uns des autres. Mudam Luxembourg - Musée d’Art Moderne Grand-Duc Jean
  33. 33. 33 COLLECTION EXPOSITIONS TEMPORAIRES Collection J’ouvre les yeux et tu es là. Collection Mudam Rassemblant une quinzaine de pièces de la Collection Mudam, parmi lesquelles plu- sieurs acquisitions récentes, l’exposition J’ouvre les yeux et tu es là s’intéresse à des œuvres qui s’attachent à visualiser le mouvement fragile de l’apparition et de la dispari- tion des images : la manifestation éphémère d’une ombre, l’émergence d’une image à la surface de la feuille ou de la toile, le reflet, la projection, le déclenchement d’images mentales... Expositions temporaires Lee Bul Lee Bul, une des artistes sud-coréennes les plus actives sur la scène actuelle de l’art contemporain, entame sa carrière artistique dans les années 1980. Elle réalise alors des performances dans la rue durant lesquelles elle porte des vêtements prothétiques, véritables excroissances morphologiques. Plus récemment, son travail s’est orienté vers l’architecture. Après avoir fait subir des distorsions aux corps, elle altère maintenant notre environnement et manipule notre perception de l’espace. Chen Chieh-jen: Factory, The Route, Empire’s Border I & II Figure centrale de la scène artistique taïwanaise, Chen Chieh-jen réalise depuis le début des années 2000 des films traitant de questions politiques et sociales, s’inté- ressant notamment aux conditions de vie des populations marginalisées. Développé à partir de témoignages de jeunes adultes exclus du monde du travail, son dernier film, Happiness Building I, s’intéresse à ceux que l’artiste nomme les « exilés intérieurs » de la politique économique à Taïwan.
  34. 34. 34 Elmar Trenkwalder L’artiste autrichien Elmar Trenkwalder développe une œuvre fantasmagorique qui célèbre la part exaltée et hallucinée de l’esprit humain. Si elle s’inscrit dans une tra- dition de la transgression sexuelle des actionnistes viennois, elle se réfère également à un Moyen-Âge fantastique et au style grotesque. Son travail audacieux, qui semble issu de visions obsédantes de formes magiques, est habité par une énergie érotique et vitale. PROGRAMME CULTUREL Médiateurs en salle de 18 h 00 à 01 h 00 (en continu) Pendant la « Nuit des Musées », un médiateur est présent, dans chaque salle d’expo- sition, pour vous fournir réponses et explications. Workshop de 18 h 00 à 24 h 00 (en continu) « Four Letter SHOW » par Wennig&Daubach Fidèle à leur logique de blow-up et d’esthétisation du mot isolé, le duo d’artistes luxembourgeois Wennig&Daubach propose une installation lumineuse et participative permettant au public de créer et d’exposer éphémèrement ses propres mots sous la contrainte de se limiter à quatre lettres.
  35. 35. 35 Perspectives d’auteur (L) 18 h 30 de Luc Spada, écrivain Luc Spada, né en 1985, a reçu en octobre 2010 à Berlin la bourse décernée à des artistes de la re- présentation du Land de Rhénanie du Nord-West- phalie. Il est auteur et comédien luxembourgeois. La première de sa pièce de théâtre Stirb für mich (Meurs pour moi) a eu lieu au Théâtre National du Luxembourg en 2009. Peu après a été publié aux Éditions Op der Lay son premier recueil de poèmes So sehr du mich auch willst, du wirst mich immer mehr wollen (Combien même tu me désires, tu me désireras toujours plus). Depuis 2010, Luc Spada est curateur adjoint du projet littéraire Many Spoken Words au Mudam. En mars 2011, il a écrit sa deuxième pièce de théâtre intitulée Kreisverkehr (Rond-point) sous le pseudonyme de Sophie Beck, dont la première a eu lieu au Théâtre du Centaure au Luxembourg. Il a participé à de nombreux films et pièces de théâtre et il est très souvent en tournée dans les pays germanophones pour des performances de spoken word. En 2012, il a mis en scène sa troisième pièce Wenn nicht ich, wer denn sonst (Qui d’autre à part moi). 2013, Luc Spada a publié son deuxième livre Abführung der lebenswichtigen Mittelmässigkeit aux Éditions Guy Binsfeld. Il vit à Berlin. Lecture (D) 19 h 00 Die Lüge der Madeleine par Luc Spada Extrait de l’Anthologie des « Walferbicherdeeg 2013 » Lecture (F) 20 h 00 Voir encore par Stéphane Ghislain Roussel Extrait de l’Anthologie des « Walferbicherdeeg 2013 » Stéphane Ghislain Roussel, de nationalité belgo- luxembourgeoise, est musicologue et violoniste de formation. Rattaché à différents musées pari- siens (Musée de la musique, Centre Georges Pompidou, Musée du Louvre), commissaire d’ex- positions et auteur de différents ouvrages et de nombreux articles, il se consacre maintenant à l’écriture et à la mise en scène de théâtre et d’opéra. Sa première pièce Monocle, portrait de S. von Harden, a depuis sa création au TNL – Théâtre National du Luxembourg en novembre 2010, été re- prise notamment à la Volksbühne de Berlin, à Prague, au Centre Pompidou-Metz, au Musée d’Orsay, au Ruhrfestpiele … Il a depuis créé AVc, le petit théâtre sonore et privé de Rebecca von Stahl pour le Mudam Luxembourg (février 2012), repris à Ber- lin, Strasbourg, Naples et Saint-Étienne, Golden Shower au TNL (février 2013) et Visual Music au Mudam en juin 2013. Actuellement, il prépare, entre autres, pour le Théâtre du Centaure à Luxembourg une création autour du texte La parure de Mau- passant (novembre 2013), ainsi que le livret et la mise en scène d’un opéra Parsifal Incerto (création mondiale au Grand Théâtre de Luxembourg en septembre 2014). Il est directeur artistique de la Compagnie Ghislain Roussel, établie à Luxembourg.
  36. 36. 36 Lecture (F) 21 h 00 All we need par Alexandra Fixmer Extrait de l’Anthologie des « Walferbicherdeeg 2013  » Alexandra Fixmer est née en 1976 à Luxembourg où elle vit et travaille. Ses textes ont paru dans di- verses revues et anthologies ainsi que sur plusieurs sites internet dédiés à la poésie. En 2006 et 2007, elle a réalisé deux livres manuscrits peints avec l’artiste peintre Anne Slacik, Mon bleu / L’enfant chauve et Auschwitz n’est pas mort. En 2009, a paru auprès des Éditions phi son recueil de poésie Nid-de-poule. En 2011, elle publie le recueil vers blanc auprès des Éditions maelström à Bruxelles et en 2012 paraît auprès des Éditions ultimomondo son premier récit, la reine du lampertsbierg. KrausFrinkPercussion 21 h 30 / 22 h 30 / 23 h 30 Victor Kraus et Martin Frink sont certainement deux des meilleurs percussionnistes de leur génération. En 2006, ils créent le duo KrausFrinkPercussion. Leur grande musicalité, leur virtuosité, ainsi qu’un niveau de diversité et de souplesse hors norme, leur ont permis de se produire déjà sur les scènes des meilleurs festivals en Europe. Pour la Nuit des Musées, ils ont choisi l’œuvre in situ de l’artiste Lee Bul présentée dans le Grand Hall du Mudam, pour vous proposer une performance musicale hors du commun. Coup de cœur (L) 24 h 00 de Monique Kieffer, directrice de la Bibliothèque nationale Monique Kieffer est directrice de la Bibliothèque nationale depuis 1999. Elle a fait ses études d’histoire et de sciences politiques à Paris et est titulaire d’un doctorat en histoire de l’Université Paris VIII et diplômée de l’Institut d’études politiques de Paris. Avant 1999, elle fut professeur d’histoire contemporaine au Centre universitaire de Luxembourg et collaboratrice scientifique du Centre de recherches et d’études euro- péennes Robert Schuman à Luxembourg et a consacré ses recherches à l’histoire économique et sociale.
  37. 37. VILLA VAUBAN CASINO LUXEMBOURG en continu à partir de 18.00 Atelier pour enfants / Kinder Workshop « Maquillages animaux / face painting » Atelier famille / Familien Workshop « Livre d’artiste / Künstlerbuch » (en continu jusqu’à 23.00) 18.00 Performance Brent Birnbaum (en continu de 18.00 à 21.00) (E) 18.00 Visite / Führung Collection / Sammlung (L) Visite / Führung Panayiotou (F/D) 18.15 Musique / Musik Nicolò Bertolino Jazz Band (en continu) Visite / Führung Panayiotou (L) 18.30 Artist’s talk Panayiotou / Muhlen / Papadakis (E) 18.45 19.00 Visite / Führung Expo Animaux (L) Visite / Führung Panayiotou (F/D) 19.15 Visite / Führung Panayiotou (L) 19.30 19.45 20.00 Visite / Führung Collection / Sammlung (F) Visite / Führung Panayiotou (F/D) 20.15 Visite / Führung Panayiotou (L) 20.30 Rénert Jean-Paul Maes & André Mergenthaler Musique / Musik d’Gëlle Fraen 20.45 21.00 Visite / Führung Expo Animaux (F) Visite / Führung Panayiotou (F/D) 21.15 Visite / Führung Panayiotou (L) 21.30 21.45 Performance Brent Birnbaum (en continu de 22.00 à 24.00) (E) 22.00 Visite / Führung Panayiotou (F/D) 22.15 Rénert Jean-Paul Maes & André Mergenthaler Visite / Führung Panayiotou (L) 22.30 Musique / Musik d’Gëlle Fraen 22.45 Visite / Führung Expo Animaux (L) DJ Magical Hysterickal D-Tours 23.00 Visite / Führung Panayiotou (F/D) 23.15 Visite / Führung Panayiotou (L) 23.30 Perspectives d’auteur Roland Harsch (L) 1 Musique / Musik d’Gëlle Fraen 23.45 24.00 Coup de cœur Maggy Schlungs (L) 1 Coup de cœur Claude D. Conter (L) 1 00.15 00.30 Perspectives d’auteur Jean Portante (F) 1
  38. 38. MUSÉE D’HISTOIRE VDL MUSÉE NATIONAL D’HISTOIRE ET D’ART en continu à partir de 18.00 Atelier enfants / Kinder Workshop « Ecriture cunéiforme / Keilschrift » (en continu jusqu’à 22.00) 18.00 18.00 Théâtre / Theater La cantatrice chauve Visite / Führung Expo Schaack (L /F) 18.15 Visite / Führung Expo Shop, shop, shop (L) 18.30 Visite / Führung Mélusine et Sigefroi (F) 18.45 Visite urbotanique / Führung départ vers le natur musée (F) 2 Lecture / Lesung Heike Münchgesang (D) 1 19.00 Musique / Musik Guy Schons / Lisa Berg Visite / Führung Expo Schaack (D) 19.15 Visite / Führung Expo Shop, shop, shop (F) 19.30 Visite / Führung Mélusine et Sigefroi (L) Homère inspiré et inspirant Ian de Toffoli (F) 1 19.45 Lecture / Lesung Heike Münchgesang (D) 1 20.00 Théâtre / Theater La cantatrice chauve Visite / Führung Expo Schaack (E) 20.15 Visite / Führung Expo Weyer (F) 20.30 Visite / Führung Mélusine et Sigefroi (F) Homère inspiré et inspirant Ian de Toffoli (F) 1 20.45 Visite urbotanique / Führung départ vers le natur musée (F) 2 Lecture / Lesung Heike Münchgesang (D) 1 21.00 Musique / Musik Guy Schons / Lisa Berg Visite / Führung Expo Schaack (L /F) 21.15 Visite / Führung Expo Weyer (L) 21.30 Visite / Führung Mélusine et Sigefroi (L) Perspectives d’auteur Christiane Kremer (L) 1 21.45 Lecture / Lesung Heike Münchgesang (D) 1 22.00 Musique / Musik Guy Schons / Lisa Berg Visite / Führung Expo Schaack (D) 22.15 22.30 Perspectives d’auteur Nathalie Ronvaux (F)1 Homère inspiré et inspirant Ian de Toffoli (F) 1 22.45 23.00 Visite urbotanique / Führung départ vers le natur musée (F) 2 Visite / Führung Expo Schaack (E) 23.15 23.30 23.45 24.00 Coup de cœur Josée Kirps (L) 1 Coup de cœur Germaine Goetzinger (L) 1 00.15 00.30
  39. 39. NATUR MUSÉE MUSÉE 3 EECHELEN en continu à partir de 18.00 Ateliers pour enfants / Kinder Workshops « Second Live » avec/mit Pit Vinandy & « Signet/Lesezeichen » (en continu jusqu’à 22.00) 18.00 18.00 18.15 Visite / Führung Collection / Sammlung (L) 18.30 18.45 Visite / Führung „Genie und Festung“ (L) 19.00 « La ville et forteresse vue par les écrivains » Christiane Rausch (F/D/L) 1 19.15 Musique / Musik Ensemble vocal Luxembourg Visite / Führung „Genie und Festung“ (F) 19.30 Perspectives d’auteur Tullio Forgiarini (L /F) 1 19.45 Visite / Führung „Genie und Festung“ (F) 20.00 Artist’s talk « La Ville Botanique » (F) « La ville et forteresse vue par les écrivains » Christiane Rausch (L /F/D) 1 20.15 Visite / Führung Collection / Sammlung (D) 20.30 Perspectives d’auteur Jhemp Hoscheit (L) 1 20.45 Visite / Führung „Genie und Festung“ (L) 21.00 « La ville et forteresse vue par les écrivains » Christiane Rausch (L /F/D) 1 21.15 Musique / Musik Ensemble vocal Luxembourg Visite / Führung Collection / Sammlung (F) 21.30 21.45 Visite / Führung „Genie und Festung“ (D) 22.00 Artist’s talk « La Ville Botanique » (F) « La ville et forteresse vue par les écrivains » Christiane Rausch (L /F/D) 1 22.15 Musique / Musik Ensemble vocal Luxembourg Visite / Führung Collection / Sammlung (L) 22.30 22.45 Visite / Führung „Genie und Festung“ (F) 23.00 23.15 Visite / Führung Collection / Sammlung (F) 23.30 23.45 24.00 Coup de cœur Evamarie Bange (D/L) 1 00.15 Artist’s talk « La Ville Botanique » (F) 00.30
  40. 40. MUDAM LUXEMBOURG en continu à partir de 18.00 Workshop « Four letter SHOW » avec/mit Wennig & Daubach (L / F) (en continu jusqu’à 24.00) 18.00 Médiateurs en salle / Kunstvermittlung (L / D / F) (en continu de 18.00 à 01.00) 18.00 18.15 18.30 Perspectives d’auteur Luc Spada (L) 1 18.45 19.00 Lecture / Lesung Luc Spada (D) 19.15 19.30 19.45 20.00 Lecture / Lesung Stéphane Ghislain Roussel (F) 20.15 20.30 20.45 21.00 Lecture / Lesung Alexandra Fixmer (F) 21.15 21.30 Musique / Musik KrausFrinkPercussion 21.45 22.00 22.15 22.30 Musique / Musik KrausFrinkPercussion 22.45 23.00 23.15 23.30 Musique / Musik KrausFrinkPercussion 23.45 24.00 Coup de cœur Monique Kieffer (L) 1 00.15 00.30 1 Création spéciale « Nuits des Musées 2013 » / Erstauffüh- rung Museumsnacht 2013 2 Visite guidée /spectacle de rue dans l’espace public. Départ Musée d’Histoire de la VDL vers le ‘natur musée’. Durée 1 h. Réservation obligatoire T. 46 22 33-1. Führung im öffentlichen Raum / Straßentheater. Treffpunkt Ge- schichtsmuseum. Dauer 1 Stunde. Anmeldung T. 46 22 33-1. (L) lëtzebuergesch (D) deutsch (F) français (E) english
  41. 41. La « muséeskaart » est un laissez-passer annuel valable à partir de la date d’achat. Elle permet de visiter librement les collections permanentes et les expositions tempo- raires dans les muséeset centres d’art faisant partie du groupement « d’stater muséeën ». Villa Vauban – Musée d’Art de la Ville de Luxembourg Casino Luxembourg – Forum d’art contemporain Musée d’Histoire de la Ville de Luxembourg Musée national d’histoire et d’art Musée national d’histoire naturelle – ‘natur musée’ Mudam Luxembourg (Musée d’Art Moderne Grand-Duc Jean) Musée Dräi Eechelen – Forteresse, Histoire, Identités Adulte 60 € Couple 80 € Jeune ( 18-26 ans) 30 € Senior (> 60 ans) 40 € Enseignant 40 € www.museeskaart.lu La « muséeskaart » est un laissez-passer valable un an à partir de la date d’adhésion. Elle permet de visiter librement les collections permanentes et les expositions temporaires dans les musées et centres d’art suivants : • Casino Luxembourg - Forum d’art contemporain • Musée d’Art Moderne Grand-Duc Jean - Mudam Luxembourg • Musée Dräi Eechelen : Forteresse, Histoire, Identités • Musée d’Histoire de la Ville de Luxembourg • Musée national d’histoire et d’art • Musée national d’histoire naturelle - ‘natur musée’ • Villa Vauban - Musée d’Art de la Ville de Luxembourg Adulte 50,00€ *40,00€ Couple 75,00€ *60,00€ Famille 100,00€ *80,00€ Jeune(12-26ans) 25,00€ Senior(60ans) 35,00€ Enseignant 35,00€ Les membres des « Frënn vum ‘natur musée’ » bénéficient d’une réduction de 20% sur les tarifs adulte/couple/famille. * d’staterm uséeën,B.P.345,L-2013Luxembourg muséeskaart Nom . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Date d’expiration . . . . . /. . . . . /. . . . . Signature . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Fondation Indépendance. Partenaire de la Nuit des Musées depuis 2001. En 1999, la Banque Internationale à Luxembourg a créé la Fondation Indépendance afin de mener une politique de promotion et de diffusion de l’art et de la culture au Luxembourg. La Fondation Indépendance a dès lors patronné et subventionné des expositions et des concerts, des présentations théâtrales et de danse, commandité des ouvrages de critique et d’histoire de l’art, soutenu la création d’œuvres et la formation d’artistes. La Fondation Indépendance encourage des artistes luxembourgeois à développer une carrière ­au-delà des limites du Grand-Duché, simultanément elle contribue à ce que les institutions culturelles du pays et leurs publics puissent accueillir des artistes internationaux. En une décennie, la Fondation Indépendance est devenue un partenaire indispen- sable à la scène culturelle de Luxembourg.
  42. 42. PARTENAIRE DE LA NUIT DES MUSéES La nouvelle anthologie des Walfer Bicherdeeg (16 et 17 novembre 2013) sera présentée en avant-première lors de la Nuit des Musées le 12 octobre 2013. pub_185x131.indd 2 9/16/13 11:07 AM B. MuzzoLiNi esch-suR-ALzette WWW.MUZZOLINI.BMW.LU 2, Rue Jos KieffeR • L-4176 esch-suR-ALzette téL. 57 26 26-1 Bernard Muzzolini esch-sur-Alzette Le plaisir de conduire
  43. 43. Colophon Publié par le Groupement « d’stater muséeën », B.P. 345 / L – 2013 Luxembourg Conception coordination : Jo Kox Rédaction : Nadine Clemens, Simone Feis, Boris Fuge, Germain Kerschen, Jo Kox, Anna Loporcara, Mady Mailliet, Patrick Michaely, Gosia Nowara, Anne Reding, Fränk Reinert, Kerstin Thalau, Edmond Thill, Tania Weiss, Gilles Zeimet Graphic design : Vidale-Gloe- sener Graphic Design Save the date ! La 14e Nuit des Musées aura lieu samedi 11 octobre 2014. Le Dictionnaire des auteurs luxembourgeois présente la vie et l’œuvre des auteurs qui, depuis 1815 et indépendamment de leur nationalité et de la langue littéraire choisie, peuvent se prévaloir d’au moins d’une mono- graphie littéraire autonome ou qui participent activement à la vie littéraire du Grand-Duché. Découvrez à tout moment et de partout une version bilingue (allemand et français) de cet ouvrage de référence, travail d’une équipe de recherche à l’œuvre depuis une dizaine d’années. Vous pourrez accéder gratuitement aux informations sur votre ordinateur, mais également sur vos téléphones portables, smartphones, tablettes, iPhone et iPad grâce à de nombreux et performants outils de recherche rapide ou avancée. Dictionnaire des auteurs luxembourgeois en ligne : www.dictionnaire-auteurs.lu Version mobile iPhone/iPad Luxemburger Autorenlexikon online : www.autorenlexikon.lu Mobilversion Centre national de littérature Lëtzebuerger Literaturarchiv

×