la Fabrication Additive
Les organisations doivent-elles l’intégrer à leur ADN ?
guillaume riottot
@griottot
http://www.sco...
-2,7 à 1,3 millions d’années
- 40.000 ans
-2650 ans
« Rasoir Acy-Romance » par Vassil — Travail personnel. Sous licence Domaine public via Wikimedia Commons –
http:...
‘80
l’impression 3D
Pourquoientreprises
les
doivent-elles
l’intégrerà leur
Les dix lois de la
Fabrication Additive
la complexité ne coûte rien
la variété est gratuite
pas d’assemblage
délai fabrication “nul”
design débridé
© Virginia San Fratello
compétences faible
pas de gâche
compacte et portable
mélange de matériaux
réplication précise
économie
conception
rapidité
personnalisation
Révolution de la
fabrication etde la
création
aérospatiale
santé
outillage
easy ….
XXème
consommation
XXIème
Creative Common : Harald Hoyer
modes de vie
“MAKER”
D.I.Y
internet
“hackerspace”
impression 3D
l’age de faire
« s’arranger avec les "moyens du bord", c’est-à-dire un
ensemble à chaque instant fini d’outil et de matériaux,
hétéroclit...
http://mrmeex.deviantart.com/art/Baby-s-Puzzled-Expression-205541767
appolo XIII
“Ils inventent le monde de demain
tout en recyclant celui d’hier.”
Soonsoon Spécial FabLife
par Samuel Bernier
la société « conviviale » est celle où
tous les citoyens, et non les seuls
spécialistes, ont un contrôle sur leurs
outils,...
Exemple ARA
embrasser le
hack
le promouvoir
le gérer
le solliciter
donner les outils
pour faire de ses
clients des
consomhacker
“the contraption wasn’t very
handsome, but it worked.”
jim lovell
Le bidule n’était pas très beau, mais il a fonctionné
formation
3Dlab
veille
service design
3Dmindset
digital marketing
accompagnement
www.transdigital.fr
Soutenance MBA-MCI - Pourquoi les marques se doivent d'intégrer l'impression 3D à leur ADN ?
Soutenance MBA-MCI - Pourquoi les marques se doivent d'intégrer l'impression 3D à leur ADN ?
Soutenance MBA-MCI - Pourquoi les marques se doivent d'intégrer l'impression 3D à leur ADN ?
Soutenance MBA-MCI - Pourquoi les marques se doivent d'intégrer l'impression 3D à leur ADN ?
Soutenance MBA-MCI - Pourquoi les marques se doivent d'intégrer l'impression 3D à leur ADN ?
Soutenance MBA-MCI - Pourquoi les marques se doivent d'intégrer l'impression 3D à leur ADN ?
Soutenance MBA-MCI - Pourquoi les marques se doivent d'intégrer l'impression 3D à leur ADN ?
Soutenance MBA-MCI - Pourquoi les marques se doivent d'intégrer l'impression 3D à leur ADN ?
Soutenance MBA-MCI - Pourquoi les marques se doivent d'intégrer l'impression 3D à leur ADN ?
Soutenance MBA-MCI - Pourquoi les marques se doivent d'intégrer l'impression 3D à leur ADN ?
Soutenance MBA-MCI - Pourquoi les marques se doivent d'intégrer l'impression 3D à leur ADN ?
Soutenance MBA-MCI - Pourquoi les marques se doivent d'intégrer l'impression 3D à leur ADN ?
Soutenance MBA-MCI - Pourquoi les marques se doivent d'intégrer l'impression 3D à leur ADN ?
Soutenance MBA-MCI - Pourquoi les marques se doivent d'intégrer l'impression 3D à leur ADN ?
Soutenance MBA-MCI - Pourquoi les marques se doivent d'intégrer l'impression 3D à leur ADN ?
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Soutenance MBA-MCI - Pourquoi les marques se doivent d'intégrer l'impression 3D à leur ADN ?

1 085 vues

Publié le

Pourquoi les marques se doivent d'intégrer l'impression 3D à leur ADN ?

Publié dans : Marketing
0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 085
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
143
Actions
Partages
0
Téléchargements
11
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

  • (6,000 BC –Asia)
    • FormaAve
    – Mechanical forces and, or heat are applied to material to
    form it into the desired shape such as bending, casAng
    and molding (3,000 BC – Egypt)
    • AddiAve
    – Material is manipulated so that successive pieces of it
    combine to make the desired object (1984 – California)
  •  
    L’imprimante 3D est une machine commandée par ordinateur, le gros des compétences nécessaires pour la fabrication d’objet ne se situent plus au niveau de la fabrication mais bien au niveau de la conception.
     
    Ce principe est un principe primordial pour la FA et lui apporte une valeur ajoutée indéniable. En effet dans l’industrie aéronautique et aérospatiale, pour fabriquer certaines pièces par usinage ou fabrication soustractive, jusqu'à 90% de la matière utilisée (titanium) était perdue, avec la FA seule la matière utile à la fabrication de la pièce est utilisée. Bien que de tailles très diverses, d’une manière générale, les imprimantes 3D sont d’une taille beaucoup plus compacte que la plupart des machines de fabrication industrielle classique. Il existe même dans le cas de la technologie FDM, des imprimantes portables qui tiennent dans un format attaché-case. Bien qu’au tout début de son histoire la FA permet déjà de créer des objets avec des matériaux jusque là impossible à combiner parce que leur point de fusion est trop différent par exemple.
     
    Chaque impression se faisant à partir du même fichier, qu’il ait été créé directement ou à partir d’un scan, le résultat est identique à l’objet précédent.
  • De l’engrenage aux formes les plus complexes, que vous imprimiez un plan ou un nid d’abeille c’est pareil. Il n’est plus nécessaire de réaliser des assemblages coûteux en utilisant une multitude de moules.
    Il est à noter qu’en libérant les designers des contraintes dues à la complexité de certains éléments de pièces, leur créativité s’en trouve augmentée
  • Avant la Fabrication Additive, il était économiquement déraisonnable (vu le prix d’un moule et/ou les contraintes industrielles) de personnaliser ou d’envisager de courtes séries. Avec la FA chaque production est unique, il est donc simple et économiquement possible de créer de la variété.
  • La FA permet de réaliser, en une fois, des pièces qui intègrent des éléments mobiles, des pièces à l’intérieur d’autres pièces et même de créer des espaces vides à l’intérieur de matière en « un bloc ». Précédemment, il était nécessaire d’usiner ou de mouler plusieurs pièces et de les assembler par la suite. Avec la FA, toutes ces étapes deviennent inutiles. La FA permet de produire en une fois des formes et des objets complexes.
    Elle permet même de projeter des structures et des produits jusque là impossible à réaliser
  • De par sa souplesse et sa mise en route très simple et rapide, il n’est pas nécessaire pour réaliser une preuve de concept ou même une petite série de mettre en branle un processus industriel long et coûteux.
  • Une complexité gratuite, des formes libres, une liberté des parties mobiles et a terme un mélange de matériaux tout cela qui était impossible avec une fabrication traditionnelle est réalisable. Le meilleur exemple serait le bateau dans une bouteille, avant la FA impossible à faire sans faire un bateau « articulé » que l’on déploie à l’intérieur, dans quelques années ce sera fait en une impression unique.
  • L’imprimante 3D est une machine commandée par ordinateur, le gros des compétences nécessaires, pour la fabrication d’objet, ne se situent plus au niveau de la fabrication mais bien au niveau de la conception.


    Image Leroy Merlin
  • Ce principe est un principe primordial pour la FA et lui apporte une valeur ajoutée indéniable. En effet dans l’industrie aéronautique et aérospatiale, pour fabriquer certaines pièces par usinage ou fabrication soustractive, jusqu'à 90% de la matière utilisée (titanium) était perdue, avec la FA seule la matière utile à la fabrication de la pièce est utilisée.
  • Bien que de tailles très diverses, d’une manière générale, les imprimantes 3D sont d’une taille beaucoup plus compacte que la plupart des machines de fabrication industrielle classique. Il existe même dans le cas de la technologie FDM, des imprimantes portables qui tiennent dans un format attaché-case.
  • Bien qu’au tout début de son histoire la FA permet déjà de créer des objets avec des matériaux jusque là impossible à combiner parce que leur point de fusion est trop différent par exemple.
  • Chaque impression se faisant à partir du même fichier, qu’il ait été créé directement ou à partir d’un scan, le résultat est identique à l’objet précédent.
  • This type of injector manufactured with traditional processes would take more than a year to make but with these new processes it can be produced in less than four months, with a 70 percent reduction in cost.
    Boeing already makes about 300 different smaller aircraft parts using 3-D printing, including ducts that carry cool air to electronic equipment. Some of these ducts have complicated shapes and formerly had to be assembled from numerous pieces, boosting labor costs.
  • http://mrmeex.deviantart.com/art/Baby-s-Puzzled-Expression-205541767

    MMREX
  • Collaboratif
    Online
    Maker
  • Pas loin de 20 à 30 % en accessoire
  • Soutenance MBA-MCI - Pourquoi les marques se doivent d'intégrer l'impression 3D à leur ADN ?

    1. 1. la Fabrication Additive Les organisations doivent-elles l’intégrer à leur ADN ? guillaume riottot @griottot http://www.scoop.it/t/techonologies
    2. 2. -2,7 à 1,3 millions d’années
    3. 3. - 40.000 ans
    4. 4. -2650 ans « Rasoir Acy-Romance » par Vassil — Travail personnel. Sous licence Domaine public via Wikimedia Commons – http://commons.wikimedia.org/wiki/File:Rasoir_Acy-Romance.jpg#mediaviewer/File:Rasoir_Acy-Romance.jpg
    5. 5. ‘80
    6. 6. l’impression 3D
    7. 7. Pourquoientreprises les doivent-elles l’intégrerà leur
    8. 8. Les dix lois de la Fabrication Additive
    9. 9. la complexité ne coûte rien
    10. 10. la variété est gratuite
    11. 11. pas d’assemblage
    12. 12. délai fabrication “nul”
    13. 13. design débridé © Virginia San Fratello
    14. 14. compétences faible
    15. 15. pas de gâche
    16. 16. compacte et portable
    17. 17. mélange de matériaux
    18. 18. réplication précise
    19. 19. économie
    20. 20. conception
    21. 21. rapidité
    22. 22. personnalisation
    23. 23. Révolution de la fabrication etde la création
    24. 24. aérospatiale santé outillage
    25. 25. easy ….
    26. 26. XXème consommation
    27. 27. XXIème Creative Common : Harald Hoyer
    28. 28. modes de vie
    29. 29. “MAKER” D.I.Y internet “hackerspace”
    30. 30. impression 3D
    31. 31. l’age de faire
    32. 32. « s’arranger avec les "moyens du bord", c’est-à-dire un ensemble à chaque instant fini d’outil et de matériaux, hétéroclites au surplus, parce que la composition de l’ensemble n’est pas en rapport avec le projet du moment, ni d’ailleurs avec aucun projet particulier, mais est le résultat contingent de toutes les occasions qui se sont présentées. » • (La Pensée Sauvage - Lévi-Strauss - Plon, 1962).
    33. 33. http://mrmeex.deviantart.com/art/Baby-s-Puzzled-Expression-205541767
    34. 34. appolo XIII
    35. 35. “Ils inventent le monde de demain tout en recyclant celui d’hier.” Soonsoon Spécial FabLife
    36. 36. par Samuel Bernier
    37. 37. la société « conviviale » est celle où tous les citoyens, et non les seuls spécialistes, ont un contrôle sur leurs outils, qui restent donc à leur service, et non l’inverse » (Illich, 1973, p. 22)
    38. 38. Exemple ARA
    39. 39. embrasser le hack
    40. 40. le promouvoir
    41. 41. le gérer
    42. 42. le solliciter
    43. 43. donner les outils pour faire de ses clients des
    44. 44. consomhacker
    45. 45. “the contraption wasn’t very handsome, but it worked.” jim lovell Le bidule n’était pas très beau, mais il a fonctionné
    46. 46. formation 3Dlab veille service design 3Dmindset digital marketing accompagnement www.transdigital.fr

    ×