1
Open innovation : une
ouverture contrôlée
GFII – 08 décembre 2014
Marie-Pierre Van Hoecke, conseillère scientifique
Délé...
L’open-innovation, l’intelligence collective au service de la
compétitivité hors-coût
• « [] Open innovation is a paradigm...
Open innovation en France : la tentation du « tout gratuit »
« C'est un mode d’innovation basé sur le partage, la coopérat...
4
Innovations
dormantes
Industrie française
et communautaire
Industrie
pays tiers
$
Droits de PI
Publications
€
Financemen...
5
MERCI !
marie-pierre.van-hoecke@pm.gouv.fr
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Open Innovation : une ouverture contrôlée - D2IE - Forum du GFII le 08/12/14

593 vues

Publié le

Intervention de Marie-Pierre Van Hoecke, Conseillère scientifique senior, Délégation interministérielle à l’intelligence économique (D2IE) au Forum du GFII 2014
Conférence Plénière : "Géopolitique de l'Open : les gagnants et les perdants" le 8/12/14, Paris.

Cette session interrogera les opportunités et les déséquilibres introduits par les mouvements d'ouverture des contenus dans une économie globalisée : open data sur les informations publiques, open data scientifique, open access des publications de la recherche...

Abstract : Il est encore difficile d’apprécier la créativité et l'innovation que permet l'ouverture de certains contenus. Au-delà des bénéfices espérés, plusieurs déséquilibres sont pourtant perceptibles et sont peu débattus dans la sphère médiatique dominante. Au niveau des éditeurs de contenus scientifiques, comment l'open access a-t-il été intégré dans les modèles économiques des éditeurs opérant sur des marchés très différents ? Quelles sont les opportunités et les difficultés rencontrées ? Les mouvements d’ouverture ne conduisent-ils pas à des transferts de valeur, des producteurs de contenus vers d'autres sources de valeurs, comme les éditeurs de technologies (web sémantique, datamining, big data) ou des fournisseurs de mesures d'évaluation ? Quel en est le risque ? Comment concilier dans une économie très concurrentielle, l'enjeu de la protection du capital immatériel national avec l'ouverture internationale des résultats de la recherche, des données publiques et économiques ? Quel risque peut-on anticiper concernant la concentration des données sociales et de la puissance calculatoire sur les "GAFA" et comment y remédier ?

Source : http://forum.gfii.fr/forum/geopolitique-de-l-open-les-gagnants-et-les-perdants

Publié dans : Internet
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
593
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
3
Actions
Partages
0
Téléchargements
1
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Open Innovation : une ouverture contrôlée - D2IE - Forum du GFII le 08/12/14

  1. 1. 1 Open innovation : une ouverture contrôlée GFII – 08 décembre 2014 Marie-Pierre Van Hoecke, conseillère scientifique Délégation Interministérielle à l’IE
  2. 2. L’open-innovation, l’intelligence collective au service de la compétitivité hors-coût • « [] Open innovation is a paradigm that assumes that firms can and should use external ideas as well as internal ideas, and internal and external paths to market, as the firms look to advance their technology”. Alternatively, it is "innovating with partners by sharing risk and sharing reward”. The central idea behind open innovation is that, in a world of widely distributed knowledge, companies cannot afford to rely entirely on their own research, but should instead buy or license processes or inventions (i.e. patents) from other companies. In addition, internal inventions not being used in a firm's business should be taken outside the company (e.g. through licensing, joint ventures or spin-offs) » Partenariat entre industriels et industrie-recherche 2
  3. 3. Open innovation en France : la tentation du « tout gratuit » « C'est un mode d’innovation basé sur le partage, la coopération entre entreprises, à la fois compatible avec une économie de marché (via les brevets et licences), ou d‘intelligence économique, mais cette approche permet aussi des démarches basées sur des alternatives éthiques ou solidaires (économie solidaire) de partage libre des savoirs et savoir-faire modernes ou traditionnels, avec notamment l'utilisation de licences libres dans un esprit dit ODOSOS (qui signifie : Open Data, Open Source, Open Standards). [ ] Selon les cas, cette approche peut être considérée comme innovante et altruiste, ou au contraire comme un moyen d'améliorer ou d'externaliser gratuitement des fonctions qu'une entité assumait plus ou moins bien. » « Nonostante la somiglianza del nome, Open Innovation ha poco in comune con l‘Open source, che enfatizza invece lo scambio e non la vendita o la concessione in licenza delle innovazioni. » « Open source en open innovatie verschillen in hun benadering van octrooi kwesties, maar zij sluiten elkaar niet uit. Deelnemende bedrijven kunnen namelijk hun octrooien doneren aan een onafhankelijke organisatie, ze in een gemeenschappelijke pool onderbrengen of aan iedereen onbegrensd gebruik toestaan. Vandaar dat sommige open source initiatieven onder beide concepten te vatten zijn. » Open source et open innovation diffèrent dans leur approche aux questions relatives aux brevets, mais ils ne sont pas mutuellement exclusifs. Les entreprises participantes peuvent faire don de leurs brevets à un organisme indépendant, les organiser en un pool commun ou permettre à tout le monde une utilisation illimitée 3
  4. 4. 4 Innovations dormantes Industrie française et communautaire Industrie pays tiers $ Droits de PI Publications € Financement de la recherche Création d’emplois Coopération internationale PIPELINE DE L’INNOVATION PIPELINE INNOVATION 1
  5. 5. 5 MERCI ! marie-pierre.van-hoecke@pm.gouv.fr

×