SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  36
Télécharger pour lire hors ligne
Publicité :
Démarquez-vous en toute sécurité !
Céline SEGGAÏ
Elodie LECROART
www.earlegal.beGroupe Larcier / Lexing
Programme
1. Usage de la marque d’autrui dans la vie des affaires: quelles
sont les limites?
2. Les entreprises pour lesquelles l’usage de la marque d’autrui est
nécessaire: quelle marge de manœuvre?
3. Comment appréhender la délicate frontière entre publicité
comparative et concurrence déloyale?
4. Quels sont les réflexes à avoir face à l’usage de la marque
renommée d’autrui?
www.earlegal.beGroupe Larcier / Lexing
Notre fil conducteur
Campagne de publicité pour cartouches d’encre
Indique la compatibilité des cartouches avec les grandes
marques d’imprimantes concurrentes
www.earlegal.beGroupe Larcier / Lexing
Introduction
Caractéristique commune à de nombreuses pratiques
répandues en matière de publicité
 le chevauchement des régimes juridiques:
Droit de la publicité;
Droit des marques;
Droit des médias audiovisuels;
Droit des pratiques commerciales
Comment les concilier?
4
Groupe Larcier / Lexing www.earlegal.be
Usage de la marque d’autrui
dans la vie des affaires :
quelles sont les limites ?
5
www.earlegal.beGroupe Larcier / Lexing
Le principe – Article 10 de la Directive
2015/2436
1.L'enregistrement d'une marque confère à son titulaire un droit exclusif sur celle-ci.
2. …le titulaire de ladite marque enregistrée est habilité à interdire à tout tiers, en
l'absence de son consentement, de faire usage dans la vie des affaires, pour des produits
ou des services, d'un signe lorsque:
a) le signe est identique à la marque et est utilisé pour des produits ou des services
identiques à ceux pour lesquels celle- ci est enregistrée;
b) le signe est identique ou similaire à la marque et est utilisé pour des produits ou des
services identiques ou similaires aux produits ou services pour lesquels la marque est
enregistrée, s'il existe, dans l'esprit du public, un risque de confusion; le risque de
confusion comprend le risque d'association entre le signe et la marque;
c) le signe est identique ou similaire à la marque, indépendamment du fait qu'il soit
utilisé pour des produits ou des services qui sont identiques, similaires ou non
similaires à ceux pour lesquels la marque est enregistrée, lorsque celle- ci jouit d'une
renommée dans l'État membre et que l'usage du signe sans juste motif tire indûment
profit du caractère distinctif ou de la renommée de la marque, ou leur porte préjudice.
www.earlegal.beGroupe Larcier / Lexing
Concept – La vie des affaires
Il y a usage dans la vie des affaires quand l’usage « a lieu –dans un
but autre qu’exclusivement scientifique – dans le cadre d’une
entreprise, d’une profession ou de toute autre activité qui n’est pas
exercée dans le domaine privé et dont l’objet est de réaliser un
avantage économique ».
7
www.earlegal.beGroupe Larcier / Lexing
Interdiction n°1 - Article 10.2.a de la
Directive 2015/2436
Il s’agit du cas de la contrefaçon au sens strict, soit lorsqu’un signe
identique à la marque enregistrée distingue des produits ou des
services identiques.
Ce qui est essentiellement visé ici est le phénomène de la piraterie
des marques.
Attention: dès qu’il y a des différences même minimes, on ne parle
plus de contrefaçon au sens strict!
8
www.earlegal.beGroupe Larcier / Lexing
Interdiction n°2 - Article 10.2.b de la
Directive 2015/2436
Il s’agit du cas du risque de confusion qui s’apprécie selon un degré
de similitude à trois niveaux:
1) Similitudes auditive (ressemblances dans la prononciation des
marques).
2) Similitudes visuelles (ressemblances entre les marques quand on les
voit).
3) Similitudes intellectuelles (les deux marques évoquent la même
idée). Ex: Bâton de berger et Bâton des Fagnes.
9
www.earlegal.beGroupe Larcier / Lexing
Interdiction n°3 - Article 10.2.c de la
Directive 2015/2436
Il s’agit du cas de l’atteinte à une marque renommée c’est-à-dire
quand une marque tire indument profit de la renommée d’une
marque antérieure ou lui porte préjudice.
Ex: L’usage de la marque « Merci » pour de la nourriture pour chats
en raison de l’existence d’une marque identique pour du chocolat.
10
Groupe Larcier / Lexing www.earlegal.be
Les entreprises pour lesquelles l’usage de la
marque d’autrui est nécessaire:
quelle marge de manœuvre ?
11
www.earlegal.beGroupe Larcier / Lexing
Les exceptions – Article 14 de la
Directive 2015/2436
1. Une marque ne permet pas à son titulaire d'interdire à un tiers l'usage, dans la vie des
affaires:
a) de son nom ou de son adresse, lorsque ce tiers est une personne physique;
b) de signes ou d'indications qui sont dépourvus de caractère distinctif ou qui se rapportent à
l'espèce, à la qualité, à la quantité, à la destination, à la valeur, à la provenance
géographique, à l'époque de la production du produit ou de la prestation du service ou à
d'autres caractéristiques de ceux-ci;
c) de la marque pour désigner ou mentionner des produits ou des services comme étant ceux
du titulaire de cette marque, en particulier lorsque cet usage de la marque est nécessaire
pour indiquer la destination d'un produit ou d'un service, notamment en tant
qu'accessoire ou pièce détachée.
2. Le paragraphe 1 ne s'applique que lorsque l'usage par le tiers est fait conformément aux
usages honnêtes en matière industrielle ou commerciale.
3. Une marque ne permet pas à son titulaire d'interdire à un tiers l'usage, dans la vie des
affaires, d'un droit antérieur de portée locale si ce droit est reconnu par le droit de l'État
membre concerné et si l'usage de ce droit a lieu dans les limites du territoire où il est reconnu.
12
www.earlegal.beGroupe Larcier / Lexing
Les exceptions – Article 14 de la
Directive 2015/2436
► Le titulaire de la marque ne peut pas s’opposer à l’usage par un tiers dans la
vie des affaires:
a) de son nom ou de son adresse ;
a) d'indications relatives à l'espèce, à la qualité, à la quantité, à la destination, à la valeur, à
la provenance géographique, à l'époque de la production du produit ou de la prestation
du service ou à d'autres caractéristiques de ceux-ci;
a) de la marque lorsqu’elle est nécessaire pour indiquer la destination d'un produit ou d'un
service, notamment en tant qu'accessoire ou pièce détachée.
13
www.earlegal.beGroupe Larcier / Lexing
Les exceptions – Article 14 de la
Directive 2015/2436
► Condition (art. 14.2): pour autant que cet usage soit fait conformément
aux usages honnêtes en matière industrielle ou commerciale
► Selon CJUE, pas conforme aux usages honnêtes en matière industrielle
ou commerciale lorsque:
• Peut donner l’impression qu’il existe un lien commercial entre le tiers et le titulaire;
• Il affecte la valeur de la marque en tirant indument profit de son caractère
distinctif ou de sa renommée
• Il entraine le discrédit ou le dénigrement de la marque;
• Le produit est présenté comme une imitation/reproduction du produit marqué
14
www.earlegal.beGroupe Larcier / Lexing
Exemple:
Usage qui se rapporte à l'espèce, à la qualité, à la quantité, à la
destination, à la valeur, à la provenance géographique
 Com. Liège, 24 novembre 2006, REAL MADRID, PSV, JUVENTUS c. UNIBET
« L’utilisation du nom des clubs de football est nécessaire pour indiquer l’une des
caractéristiques du service, à savoir quel est l’objet du pari »
Pas contraire aux usages honnêtes car « Tout consommateur sait parfaitement que,
en indiquant l’objet du pari, cet objet n’est pas associé à la société de paris dont il
serait une nouvelle diversification des services proposés par les clubs »
Tire indument profit du caractère renommé de la marque ?
15
www.earlegal.beGroupe Larcier / Lexing
Exemple:
Usage de la marque est nécessaire pour indiquer la destination d'un produit ou
d'un service, notamment en tant qu'accessoire ou pièce détachée
 CJCE, 17 mars 2005, The Gillette Company, Gillette Group Finland Oy c. LA-Laboratories Ltd
Oy, C-228/03:
Usage de la marque nécessaire pour indiquer la destination du produit/service?
Oui lorsque “seul moyen pour fournir au public une information compréhensible et complète sur cette
destination afin de préserver le système de concurrence non faussé sur le marché de ce produit/service”
Ok si le tiers commercialise non seulement des pièces détachées mais aussi le produit en lui même si nécessaire
pour indiquer la destination et si conforme aux usages honnêtes
 C.A. Paris, 23 mars 2012, Ryanair Limited c. S.A.S. Opodo:
“ toute personne qui commercialise des titres de transport aérien informe le consommateur, pour chaque tronçon de vol,
de l’identité du transporteur contractuel et, le cas échéant, du transporteur de fait (…)”, art. R 322-4 du code de l’aviation
civile (dispo d’OP)
La société OPODO avait l’obligation de communiquer au consommateur l’identité de la compagnie aérienne et pouvait,
pour ce faire et sans qu’il y ait eu de confusion, reproduire le signe Ryanair à titre d’information sur le nom de la
compagnie et non pas à titre de marque.
16
www.earlegal.beGroupe Larcier / Lexing
L’exception d’usage local antérieur
d’une marque – Article 14.3 de la
Directive 2015/2436
Le titulaire de la marque ne pourra pas s’opposer à l'usage d'un signe
qui, avant l'enregistrement de la marque, était déjà utilisé (par
exemple, la marque ressemble à un nom commercial utilisé
localement antérieurement à l’enregistrement de la marque).
L’utilisateur antérieur ne pourra pas non plus étendre cet usage
territorialement puisque le droit de marque exclusif sur un signe
revient à la personne qui l’enregistre le premier.
17
Groupe Larcier / Lexing www.earlegal.be
Comment appréhender la délicate frontière
entre publicité comparative
et concurrence déloyale ?
18
www.earlegal.beGroupe Larcier / Lexing
Conditions légales
► La publicité comparative est en principe interdite.
► Elle n’est autorisée que par exception, si les conditions suivantes sont toutes
remplies :
1. la comparaison n'est pas trompeuse ;
2. la comparaison porte sur des biens/services répondant aux mêmes besoins ou ayant le
même objectif ;
3. elle compare objectivement une ou plusieurs caractéristiques essentielles, pertinentes,
vérifiables et représentatives de ces biens et services (ex.: le prix) ;
4. elle n'engendre pas de confusion entre l'annonceur et un concurrent ou leur marque ;
5. elle n'entraîne pas le discrédit ou le dénigrement du concurrent ou de leur marque ;
6. pour les biens ayant une appellation d'origine, elle se rapporte à des biens ayant la
même appellation ;
7. elle ne tire pas indûment profit de la notoriété attachée à une marque/un nom ;
8. elle ne présente pas un bien ou un service comme une imitation/reproduction d'un bien
marqué.
www.earlegal.beGroupe Larcier / Lexing
Comparaison trompeuse
1. La comparaison ne peut pas être trompeuse.
 la publicité ne peut pas provoquer une perception erronée
;
 critère du consommateur moyen au sein du groupe visé ;
 cas des paniers de produits qui tendent à indiquer qu’un
magasin est globalement moins cher qu’un autre.
 Conclusion: « Cartouches X moins chères que HP »
www.earlegal.beGroupe Larcier / Lexing
Comparaison de biens équivalents
2. La comparaison doit porter sur des biens/services répondant aux
mêmes besoins ou ayant le même objectif.
 la publicité est comparative lorsque les produits sont équivalents:
Ex: Cartouches jet d’encre c. Toner laser
www.earlegal.beGroupe Larcier / Lexing
Comparaison objective
3. Comparaison objective entre une ou plusieurs caractéristiques (précises)
essentielles, pertinentes, vérifiables et représentatives de ces biens et
services (ex: le prix, volume d’impression,…) ;
 la comparaison ne peut pas être subjective ;
 la comparaison ne doit pas être complète et porter sur tous les éléments
objectifs ;
 … mais elle ne peut pas donner lieu à une manipulation des résultats
en isolant un aspect de la comparaison
 la comparaison de prix dont l’un est en promotion, doit préciser le
caractère temporaire de l’offre promotionnelle.
www.earlegal.beGroupe Larcier / Lexing
Confusion et discrédit
3. Pas de confusion entre l'annonceur et la marque du concurrent
Ex: pas HP mais compatibles avec imprimantes HP ;
4. Pas le discrédit ou le dénigrement du concurrent ou de sa marque ;
 importance de la forme de la publicité (purement informative ou mise en
scène) ;
 la publicité comparative doit vanter les qualités des produits/services de son
auteur et non pas mettre en valeur des défauts du produits concurrent, même
si ceux-ci sont avérés.
Ex: « Cartouches HP chères et peu performantes »
www.earlegal.beGroupe Larcier / Lexing
Exemple: le référencement payant
www.earlegal.beGroupe Larcier / Lexing
Le référencement payant
• Achat de la marque d’un concurrent comme mot clé de
référencement ;
• Pratique publicitaire très répandue pour améliorer le
positionnement dans les liens sponsoriés du moteur de
recherches Google Adwords ;
• Nombreux litiges ;
• usage illicite de la marque ?
• publicité comparative illicite ?
www.earlegal.beGroupe Larcier / Lexing
Le référencement payant
Droit des marques
► Nombreuses décisions nationales sanctionnant la pratique
pour atteinte à la fonction publicitaire de la marque ;
► Cour de Justice de l’Union européenne (arrêts Google,
Portakabin, Interflora):
 le fait d’utiliser la marque du concurrent comme mot clé
afin de proposer à l’internaute des alternatives aux
produits du concurrent est – en principe – un usage licite
de la marque dudit concurrent ;
 pas d’atteinte à la marque sauf si l’annonce publiée est
de nature à créer la confusion chez l’internaute moyen
entre l’annonceur et le titulaire de marque (contenu de
l’annonce = décisif).
www.earlegal.beGroupe Larcier / Lexing
Articulation entre droit de la publicité
et droit des marques
► CJUE: pas d’atteinte à la marque (sauf si risque de confusion
dans l’annonce)
► Quid des conditions de la publicité comparative?
 (CJUE) interprétation la plus favorable à la publicité comparative
(jurisprudence constante)
 (CJUE) les éléments de comparaison ne doivent pas nécessairement
être dans la publicité (renvoi site web = ok)
 (CJUE) conditions de licéité de la pub comparative énumérées de
manière exhaustive: si OK droit de la pub, doit être jugé licite (sorte
d’effet réflexe parce que réglementation pub comparative = équilibre
entre droit des titulaires de marques et droits des annonceurs
concurrents)
 MAIS liens dans les conditions de la pub comparative  dialogue entre
les 2 réglementations
27
www.earlegal.beGroupe Larcier / Lexing
Exemple:
C.J.U.E., 25 octobre 2001, TOSHIBA Europe c. KATUN Germany, C-
112/99
 « pour qu’il y ait publicité comparative, il suffit qu’il existe une communication
sous une forme quelconque faisant, même implicitement, référence à un
concurrent ou aux bien sou aux services qu’il offre. Il importe peu à cet égard
qu’il existe une comparaison entre les biens et les services offerts par
l’annonceur et ceux du concurrent »
 « Peut être considérée comme de la publicité comparative comparant
objectivement une ou plusieurs caractéristiques essentielles, pertinentes,
vérifiables et représentatives de biens l’indication dans le catalogue d’un
fournisseur de pièces de rechange et de consommables destinés aux produits
d’un fabricant d’appareils, des numéros d’articles attribués par ce dernier aux
pièces de rechange et aux consommables qu’il commercialise lui-même »
28
Groupe Larcier / Lexing www.earlegal.be
Quels sont les réflexes à avoir
face à l’usage de la marque renommée d’autrui ?
29
www.earlegal.beGroupe Larcier / Lexing
Définition de la marque renommée
L’arrêt Chevy de la CJCE du 14 septembre 1999 définit la
marque renommée comme: « une marque devant être
connue d'une partie significative du public concerné par
les produits ou services couverts par elle ».
Le titulaire d'une marque antérieure renommée peut
invoquer la nullité d'une marque postérieure
ressemblante lorsque l'usage, sans juste motif, de la
marque postérieure tirerait indûment profit du
caractère distinctif ou de la renommée de la marque
antérieure ou leur porterait préjudice.
www.earlegal.beGroupe Larcier / Lexing
Réflexe n°1 – Non au parasitisme
Ne pas tirer indument profit du caractère distinctif ou de la
renommée de la marque: (Arrêt BELLURE de la CJUE)
En effet, car il s’agira pour le titulaire de cette marque de pouvoir
prouver qu’en utilisant sa marque sans juste motif, vous tentez de vous
placer dans le sillage de sa marque renommée afin de profiter de
son pouvoir d’attraction, sa réputation et son prestige et afin
d’exploiter, sa compensation financière, l’effort commercial déployé
par le lui pour créer et entretenir l’image de sa marque.
31
www.earlegal.beGroupe Larcier / Lexing
Réflexe n°2 – Non à la dilution
Ne pas porter atteinte au caractère distinctif de la marque
renommée: (Arrêt INTEL de la CJUE)
En effet, car il s’agira pour le titulaire de cette marque de pouvoir
prouver que par vos agissements sa marque est devenue moins
apte à identifier les produits ou les services, pour lesquels elle a été
enregistrée et utilisée, comme provenant du titulaire de la marque
parce qu’elle ne fait plus naître d’association avec ces produits ou
services.
32
www.earlegal.beGroupe Larcier / Lexing
Réflexe n°3 – Non au ternissement
Ne pas porter atteinte au caractère renommé de la marque: (Arrêt
BELLURE de la CJUE)
En effet, il s’agira pour le titulaire de cette marque de pouvoir
prouver que les produits ou les services pour lesquels le signe
identique ou similaire a été utilisé par le tiers, peuvent être ressentis par
le public d'une manière telle que la force d'attraction de la marque
renommée s'en trouve diminuée.
33
www.earlegal.beGroupe Larcier / Lexing
Quid du « juste motif »? Illustration
Le titulaire d'une marque renommée peut se voir contraint, en vertu
d'un juste motif, de tolérer l'usage par un tiers d'un signe
similaire à cette marque pour un produit identique à celui pour
lequel ladite marque a été enregistrée, dès lors qu'il est avéré que ce
signe a été utilisé antérieurement pour des services et des produits
susceptibles d’être rattachés au produit pour lequel cette marque a
été enregistrée. (Arrêt Leidseplein de la CJUE)
34
www.earlegal.beGroupe Larcier / Lexing
En conclusion:
L’usage de la marque renommée d’autrui n’est pas impossible si
vous justifiez d’un juste motif mais à condition de:
 Ne pas commettre de parasitisme;
 Ne pas commettre de dilution;
 Ne pas commettre de ternissement.
35
Groupe Larcier / Lexing www.earlegal.be
Merci de votre attention !
N’hésitez pas à nous adresser vos questions !
36

Contenu connexe

Similaire à earlegal #4 - Publicité : 
Démarquez-vous en toute sécurité !

Atelier Nouvelles extensions de noms de domaines : protection et valorisation...
Atelier Nouvelles extensions de noms de domaines : protection et valorisation...Atelier Nouvelles extensions de noms de domaines : protection et valorisation...
Atelier Nouvelles extensions de noms de domaines : protection et valorisation...polenumerique33
 
Dessins et modèles
Dessins et modèlesDessins et modèles
Dessins et modèlesMarouaChetmi
 
earlegal #8 - Distribution commerciale au XXIe siècle : Comment se (ré)organi...
earlegal #8 - Distribution commerciale au XXIe siècle : Comment se (ré)organi...earlegal #8 - Distribution commerciale au XXIe siècle : Comment se (ré)organi...
earlegal #8 - Distribution commerciale au XXIe siècle : Comment se (ré)organi...Lexing - Belgium
 
earlegal #3 - Publicité en ligne : faites-vous remarquer !
earlegal #3 - Publicité en ligne :  faites-vous remarquer ! earlegal #3 - Publicité en ligne :  faites-vous remarquer !
earlegal #3 - Publicité en ligne : faites-vous remarquer ! Lexing - Belgium
 
omment protéger vos marques sur internet face aux nouvelles extensions intern...
omment protéger vos marques sur internet face aux nouvelles extensions intern...omment protéger vos marques sur internet face aux nouvelles extensions intern...
omment protéger vos marques sur internet face aux nouvelles extensions intern...polenumerique33
 
Afdit Colloque 29 Juin 2012 RéFerencements Internet A Meillassoux
Afdit   Colloque 29 Juin 2012   RéFerencements Internet A MeillassouxAfdit   Colloque 29 Juin 2012   RéFerencements Internet A Meillassoux
Afdit Colloque 29 Juin 2012 RéFerencements Internet A MeillassouxAndre Meillassoux
 
Entrepreneur et nom de domaine : choisir, utiliser et se protéger
Entrepreneur et nom de domaine : choisir, utiliser et se protégerEntrepreneur et nom de domaine : choisir, utiliser et se protéger
Entrepreneur et nom de domaine : choisir, utiliser et se protégerGandi.net
 
PI & Normalisation : deux leviers clientèle & financement - INPI & AFNOR
PI & Normalisation : deux leviers clientèle & financement - INPI & AFNORPI & Normalisation : deux leviers clientèle & financement - INPI & AFNOR
PI & Normalisation : deux leviers clientèle & financement - INPI & AFNORFrenchTechCentral
 
TPE/PME : Les clés de succès pour répondre aux appels d'offres - France Marchés
TPE/PME : Les clés de succès pour répondre aux appels d'offres - France MarchésTPE/PME : Les clés de succès pour répondre aux appels d'offres - France Marchés
TPE/PME : Les clés de succès pour répondre aux appels d'offres - France MarchésFranceMarches
 
SEO Camp'us Paris 2020 - Noms Domaine Expirés et Droit des Marques
SEO Camp'us Paris 2020 - Noms Domaine Expirés et Droit des MarquesSEO Camp'us Paris 2020 - Noms Domaine Expirés et Droit des Marques
SEO Camp'us Paris 2020 - Noms Domaine Expirés et Droit des MarquesSolidnames
 
earlegal #4 - Plateformes en ligne : Créez la vôtre ! Développez vos activi...
earlegal #4 - Plateformes en ligne :  Créez la vôtre !  Développez vos activi...earlegal #4 - Plateformes en ligne :  Créez la vôtre !  Développez vos activi...
earlegal #4 - Plateformes en ligne : Créez la vôtre ! Développez vos activi...Lexing - Belgium
 
Nouvelles extensions opportunités et moyens de défense pour les marques
Nouvelles extensions opportunités et moyens de défense pour les marquesNouvelles extensions opportunités et moyens de défense pour les marques
Nouvelles extensions opportunités et moyens de défense pour les marquesGandi.net
 
Marque et idées reçues
Marque et idées reçuesMarque et idées reçues
Marque et idées reçuesKaren Berteloot
 
Le referencement (marques, internet, reseaux sociaux)
Le referencement (marques, internet, reseaux sociaux)Le referencement (marques, internet, reseaux sociaux)
Le referencement (marques, internet, reseaux sociaux)Cedric Manara
 
earlegal#7 - influenceurs et marques, quels sont les contours juridiques ?
earlegal#7 -  influenceurs et marques, quels sont les contours juridiques ?earlegal#7 -  influenceurs et marques, quels sont les contours juridiques ?
earlegal#7 - influenceurs et marques, quels sont les contours juridiques ?Lexing - Belgium
 
Droit des marques et referencement sur les moteurs de recherche
Droit des marques et referencement sur les moteurs de recherche Droit des marques et referencement sur les moteurs de recherche
Droit des marques et referencement sur les moteurs de recherche Cedric Manara
 
Impression 3D et droit des marques _ Le Point du LiEGE science park _ 27 janv...
Impression 3D et droit des marques _ Le Point du LiEGE science park _ 27 janv...Impression 3D et droit des marques _ Le Point du LiEGE science park _ 27 janv...
Impression 3D et droit des marques _ Le Point du LiEGE science park _ 27 janv...Interface ULg, LIEGE science park
 
Droit du Web / Internet - Cours que j'ai donné à HEC - Master Entrepreneurs -...
Droit du Web / Internet - Cours que j'ai donné à HEC - Master Entrepreneurs -...Droit du Web / Internet - Cours que j'ai donné à HEC - Master Entrepreneurs -...
Droit du Web / Internet - Cours que j'ai donné à HEC - Master Entrepreneurs -...Céline Bondard
 
Contrats startup collect
Contrats startup collectContrats startup collect
Contrats startup collectFabMob
 

Similaire à earlegal #4 - Publicité : 
Démarquez-vous en toute sécurité ! (20)

Atelier Nouvelles extensions de noms de domaines : protection et valorisation...
Atelier Nouvelles extensions de noms de domaines : protection et valorisation...Atelier Nouvelles extensions de noms de domaines : protection et valorisation...
Atelier Nouvelles extensions de noms de domaines : protection et valorisation...
 
Dessins et modèles
Dessins et modèlesDessins et modèles
Dessins et modèles
 
earlegal #8 - Distribution commerciale au XXIe siècle : Comment se (ré)organi...
earlegal #8 - Distribution commerciale au XXIe siècle : Comment se (ré)organi...earlegal #8 - Distribution commerciale au XXIe siècle : Comment se (ré)organi...
earlegal #8 - Distribution commerciale au XXIe siècle : Comment se (ré)organi...
 
earlegal #3 - Publicité en ligne : faites-vous remarquer !
earlegal #3 - Publicité en ligne :  faites-vous remarquer ! earlegal #3 - Publicité en ligne :  faites-vous remarquer !
earlegal #3 - Publicité en ligne : faites-vous remarquer !
 
omment protéger vos marques sur internet face aux nouvelles extensions intern...
omment protéger vos marques sur internet face aux nouvelles extensions intern...omment protéger vos marques sur internet face aux nouvelles extensions intern...
omment protéger vos marques sur internet face aux nouvelles extensions intern...
 
Afdit Colloque 29 Juin 2012 RéFerencements Internet A Meillassoux
Afdit   Colloque 29 Juin 2012   RéFerencements Internet A MeillassouxAfdit   Colloque 29 Juin 2012   RéFerencements Internet A Meillassoux
Afdit Colloque 29 Juin 2012 RéFerencements Internet A Meillassoux
 
Entrepreneur et nom de domaine : choisir, utiliser et se protéger
Entrepreneur et nom de domaine : choisir, utiliser et se protégerEntrepreneur et nom de domaine : choisir, utiliser et se protéger
Entrepreneur et nom de domaine : choisir, utiliser et se protéger
 
PI & Normalisation : deux leviers clientèle & financement - INPI & AFNOR
PI & Normalisation : deux leviers clientèle & financement - INPI & AFNORPI & Normalisation : deux leviers clientèle & financement - INPI & AFNOR
PI & Normalisation : deux leviers clientèle & financement - INPI & AFNOR
 
TPE/PME : Les clés de succès pour répondre aux appels d'offres - France Marchés
TPE/PME : Les clés de succès pour répondre aux appels d'offres - France MarchésTPE/PME : Les clés de succès pour répondre aux appels d'offres - France Marchés
TPE/PME : Les clés de succès pour répondre aux appels d'offres - France Marchés
 
SEO Camp'us Paris 2020 - Noms Domaine Expirés et Droit des Marques
SEO Camp'us Paris 2020 - Noms Domaine Expirés et Droit des MarquesSEO Camp'us Paris 2020 - Noms Domaine Expirés et Droit des Marques
SEO Camp'us Paris 2020 - Noms Domaine Expirés et Droit des Marques
 
Atelier BotB - Caroline Marzin, Inlex
Atelier BotB - Caroline Marzin, InlexAtelier BotB - Caroline Marzin, Inlex
Atelier BotB - Caroline Marzin, Inlex
 
earlegal #4 - Plateformes en ligne : Créez la vôtre ! Développez vos activi...
earlegal #4 - Plateformes en ligne :  Créez la vôtre !  Développez vos activi...earlegal #4 - Plateformes en ligne :  Créez la vôtre !  Développez vos activi...
earlegal #4 - Plateformes en ligne : Créez la vôtre ! Développez vos activi...
 
Nouvelles extensions opportunités et moyens de défense pour les marques
Nouvelles extensions opportunités et moyens de défense pour les marquesNouvelles extensions opportunités et moyens de défense pour les marques
Nouvelles extensions opportunités et moyens de défense pour les marques
 
Marque et idées reçues
Marque et idées reçuesMarque et idées reçues
Marque et idées reçues
 
Le referencement (marques, internet, reseaux sociaux)
Le referencement (marques, internet, reseaux sociaux)Le referencement (marques, internet, reseaux sociaux)
Le referencement (marques, internet, reseaux sociaux)
 
earlegal#7 - influenceurs et marques, quels sont les contours juridiques ?
earlegal#7 -  influenceurs et marques, quels sont les contours juridiques ?earlegal#7 -  influenceurs et marques, quels sont les contours juridiques ?
earlegal#7 - influenceurs et marques, quels sont les contours juridiques ?
 
Droit des marques et referencement sur les moteurs de recherche
Droit des marques et referencement sur les moteurs de recherche Droit des marques et referencement sur les moteurs de recherche
Droit des marques et referencement sur les moteurs de recherche
 
Impression 3D et droit des marques _ Le Point du LiEGE science park _ 27 janv...
Impression 3D et droit des marques _ Le Point du LiEGE science park _ 27 janv...Impression 3D et droit des marques _ Le Point du LiEGE science park _ 27 janv...
Impression 3D et droit des marques _ Le Point du LiEGE science park _ 27 janv...
 
Droit du Web / Internet - Cours que j'ai donné à HEC - Master Entrepreneurs -...
Droit du Web / Internet - Cours que j'ai donné à HEC - Master Entrepreneurs -...Droit du Web / Internet - Cours que j'ai donné à HEC - Master Entrepreneurs -...
Droit du Web / Internet - Cours que j'ai donné à HEC - Master Entrepreneurs -...
 
Contrats startup collect
Contrats startup collectContrats startup collect
Contrats startup collect
 

Plus de Lexing - Belgium

earlegal #11 - IA en plein essor : réinventer le droit pour un cadre adapté ?
earlegal #11 - IA en plein essor : réinventer le droit pour un cadre adapté ?earlegal #11 - IA en plein essor : réinventer le droit pour un cadre adapté ?
earlegal #11 - IA en plein essor : réinventer le droit pour un cadre adapté ?Lexing - Belgium
 
Earlegal #11 - BIM et Smartbuilding : comment concilier les briques et les cl...
Earlegal #11 - BIM et Smartbuilding : comment concilier les briques et les cl...Earlegal #11 - BIM et Smartbuilding : comment concilier les briques et les cl...
Earlegal #11 - BIM et Smartbuilding : comment concilier les briques et les cl...Lexing - Belgium
 
earlegal #11 - Le droit de la distribution et les coopérations entre entrepri...
earlegal #11 - Le droit de la distribution et les coopérations entre entrepri...earlegal #11 - Le droit de la distribution et les coopérations entre entrepri...
earlegal #11 - Le droit de la distribution et les coopérations entre entrepri...Lexing - Belgium
 
earlegal #11 - Imprévus sur chantier en MP - comment s'adapter ?
earlegal #11 - Imprévus sur chantier en MP - comment s'adapter ?earlegal #11 - Imprévus sur chantier en MP - comment s'adapter ?
earlegal #11 - Imprévus sur chantier en MP - comment s'adapter ?Lexing - Belgium
 
Earlegal #11 - Cybersécurité : quels défis pour votre entreprise ?
Earlegal #11 -  Cybersécurité : quels défis pour votre entreprise ?Earlegal #11 -  Cybersécurité : quels défis pour votre entreprise ?
Earlegal #11 - Cybersécurité : quels défis pour votre entreprise ?Lexing - Belgium
 
earlegal #11 - Innover dans l'immobilier : comment transformer un immeuble en...
earlegal #11 - Innover dans l'immobilier : comment transformer un immeuble en...earlegal #11 - Innover dans l'immobilier : comment transformer un immeuble en...
earlegal #11 - Innover dans l'immobilier : comment transformer un immeuble en...Lexing - Belgium
 
Earlegal #11 - Techno-sécurité : données biométriques et reconnaissance faciale
Earlegal #11 - Techno-sécurité : données biométriques et reconnaissance facialeEarlegal #11 - Techno-sécurité : données biométriques et reconnaissance faciale
Earlegal #11 - Techno-sécurité : données biométriques et reconnaissance facialeLexing - Belgium
 
earlegal – Comment tirer parti des règlements DSA/DMA ?
earlegal – Comment tirer parti des règlements DSA/DMA ?earlegal – Comment tirer parti des règlements DSA/DMA ?
earlegal – Comment tirer parti des règlements DSA/DMA ?Lexing - Belgium
 
RGPD : 5 ans après, quel bilan ? L’APD de plus en plus sévère : zoom sur les ...
RGPD : 5 ans après, quel bilan ? L’APD de plus en plus sévère : zoom sur les ...RGPD : 5 ans après, quel bilan ? L’APD de plus en plus sévère : zoom sur les ...
RGPD : 5 ans après, quel bilan ? L’APD de plus en plus sévère : zoom sur les ...Lexing - Belgium
 
earlegal#10 - Difficultés financières d’un sous-traitant, quelles précautions ?
earlegal#10 - Difficultés financières d’un sous-traitant, quelles précautions ?earlegal#10 - Difficultés financières d’un sous-traitant, quelles précautions ?
earlegal#10 - Difficultés financières d’un sous-traitant, quelles précautions ?Lexing - Belgium
 
earlegal#10 - Recours à l'IA : comment anticiper le futur cadre juridique ?
earlegal#10 - Recours à l'IA  : comment anticiper le futur cadre juridique ?earlegal#10 - Recours à l'IA  : comment anticiper le futur cadre juridique ?
earlegal#10 - Recours à l'IA : comment anticiper le futur cadre juridique ?Lexing - Belgium
 
earlegal#10 - Infractions urbanistiques en RW - Comment en sortir ?
earlegal#10 - Infractions urbanistiques en RW - Comment en sortir ?earlegal#10 - Infractions urbanistiques en RW - Comment en sortir ?
earlegal#10 - Infractions urbanistiques en RW - Comment en sortir ?Lexing - Belgium
 
earlegal#10 - Comment se préparer à un contrôle de l'Autorité de protection d...
earlegal#10 - Comment se préparer à un contrôle de l'Autorité de protection d...earlegal#10 - Comment se préparer à un contrôle de l'Autorité de protection d...
earlegal#10 - Comment se préparer à un contrôle de l'Autorité de protection d...Lexing - Belgium
 
Earlegal #10 - nouveau Code civil - impact en droit de la construction - 16 d...
Earlegal #10 - nouveau Code civil - impact en droit de la construction - 16 d...Earlegal #10 - nouveau Code civil - impact en droit de la construction - 16 d...
Earlegal #10 - nouveau Code civil - impact en droit de la construction - 16 d...Lexing - Belgium
 
earlegal#10 - Open Source : Quelles sont les bonnes pratiques ? - 18 novembre...
earlegal#10 - Open Source : Quelles sont les bonnes pratiques ? - 18 novembre...earlegal#10 - Open Source : Quelles sont les bonnes pratiques ? - 18 novembre...
earlegal#10 - Open Source : Quelles sont les bonnes pratiques ? - 18 novembre...Lexing - Belgium
 
earlegal#10 - Cookies - Comment ne pas commettre de faux pas - 14 octobre 202...
earlegal#10 - Cookies - Comment ne pas commettre de faux pas - 14 octobre 202...earlegal#10 - Cookies - Comment ne pas commettre de faux pas - 14 octobre 202...
earlegal#10 - Cookies - Comment ne pas commettre de faux pas - 14 octobre 202...Lexing - Belgium
 
earlegal#10 - Cookies - Comment ne pas commettre de faux pas - 14 octobre 202...
earlegal#10 - Cookies - Comment ne pas commettre de faux pas - 14 octobre 202...earlegal#10 - Cookies - Comment ne pas commettre de faux pas - 14 octobre 202...
earlegal#10 - Cookies - Comment ne pas commettre de faux pas - 14 octobre 202...Lexing - Belgium
 
Earlegal #10 - attribution de marchés publics - 4 questions - 16 septembre 2...
Earlegal #10 - attribution de marchés publics - 4 questions  - 16 septembre 2...Earlegal #10 - attribution de marchés publics - 4 questions  - 16 septembre 2...
Earlegal #10 - attribution de marchés publics - 4 questions - 16 septembre 2...Lexing - Belgium
 
earlegal#9 - RGPD : Comment réaliser une analyse d impact.pptx
earlegal#9 - RGPD : Comment réaliser une analyse d impact.pptxearlegal#9 - RGPD : Comment réaliser une analyse d impact.pptx
earlegal#9 - RGPD : Comment réaliser une analyse d impact.pptxLexing - Belgium
 
earlegal #9 - « Tout augmente ma bonne dame ! » - Comment adapter les prix da...
earlegal #9 - « Tout augmente ma bonne dame ! » - Comment adapter les prix da...earlegal #9 - « Tout augmente ma bonne dame ! » - Comment adapter les prix da...
earlegal #9 - « Tout augmente ma bonne dame ! » - Comment adapter les prix da...Lexing - Belgium
 

Plus de Lexing - Belgium (20)

earlegal #11 - IA en plein essor : réinventer le droit pour un cadre adapté ?
earlegal #11 - IA en plein essor : réinventer le droit pour un cadre adapté ?earlegal #11 - IA en plein essor : réinventer le droit pour un cadre adapté ?
earlegal #11 - IA en plein essor : réinventer le droit pour un cadre adapté ?
 
Earlegal #11 - BIM et Smartbuilding : comment concilier les briques et les cl...
Earlegal #11 - BIM et Smartbuilding : comment concilier les briques et les cl...Earlegal #11 - BIM et Smartbuilding : comment concilier les briques et les cl...
Earlegal #11 - BIM et Smartbuilding : comment concilier les briques et les cl...
 
earlegal #11 - Le droit de la distribution et les coopérations entre entrepri...
earlegal #11 - Le droit de la distribution et les coopérations entre entrepri...earlegal #11 - Le droit de la distribution et les coopérations entre entrepri...
earlegal #11 - Le droit de la distribution et les coopérations entre entrepri...
 
earlegal #11 - Imprévus sur chantier en MP - comment s'adapter ?
earlegal #11 - Imprévus sur chantier en MP - comment s'adapter ?earlegal #11 - Imprévus sur chantier en MP - comment s'adapter ?
earlegal #11 - Imprévus sur chantier en MP - comment s'adapter ?
 
Earlegal #11 - Cybersécurité : quels défis pour votre entreprise ?
Earlegal #11 -  Cybersécurité : quels défis pour votre entreprise ?Earlegal #11 -  Cybersécurité : quels défis pour votre entreprise ?
Earlegal #11 - Cybersécurité : quels défis pour votre entreprise ?
 
earlegal #11 - Innover dans l'immobilier : comment transformer un immeuble en...
earlegal #11 - Innover dans l'immobilier : comment transformer un immeuble en...earlegal #11 - Innover dans l'immobilier : comment transformer un immeuble en...
earlegal #11 - Innover dans l'immobilier : comment transformer un immeuble en...
 
Earlegal #11 - Techno-sécurité : données biométriques et reconnaissance faciale
Earlegal #11 - Techno-sécurité : données biométriques et reconnaissance facialeEarlegal #11 - Techno-sécurité : données biométriques et reconnaissance faciale
Earlegal #11 - Techno-sécurité : données biométriques et reconnaissance faciale
 
earlegal – Comment tirer parti des règlements DSA/DMA ?
earlegal – Comment tirer parti des règlements DSA/DMA ?earlegal – Comment tirer parti des règlements DSA/DMA ?
earlegal – Comment tirer parti des règlements DSA/DMA ?
 
RGPD : 5 ans après, quel bilan ? L’APD de plus en plus sévère : zoom sur les ...
RGPD : 5 ans après, quel bilan ? L’APD de plus en plus sévère : zoom sur les ...RGPD : 5 ans après, quel bilan ? L’APD de plus en plus sévère : zoom sur les ...
RGPD : 5 ans après, quel bilan ? L’APD de plus en plus sévère : zoom sur les ...
 
earlegal#10 - Difficultés financières d’un sous-traitant, quelles précautions ?
earlegal#10 - Difficultés financières d’un sous-traitant, quelles précautions ?earlegal#10 - Difficultés financières d’un sous-traitant, quelles précautions ?
earlegal#10 - Difficultés financières d’un sous-traitant, quelles précautions ?
 
earlegal#10 - Recours à l'IA : comment anticiper le futur cadre juridique ?
earlegal#10 - Recours à l'IA  : comment anticiper le futur cadre juridique ?earlegal#10 - Recours à l'IA  : comment anticiper le futur cadre juridique ?
earlegal#10 - Recours à l'IA : comment anticiper le futur cadre juridique ?
 
earlegal#10 - Infractions urbanistiques en RW - Comment en sortir ?
earlegal#10 - Infractions urbanistiques en RW - Comment en sortir ?earlegal#10 - Infractions urbanistiques en RW - Comment en sortir ?
earlegal#10 - Infractions urbanistiques en RW - Comment en sortir ?
 
earlegal#10 - Comment se préparer à un contrôle de l'Autorité de protection d...
earlegal#10 - Comment se préparer à un contrôle de l'Autorité de protection d...earlegal#10 - Comment se préparer à un contrôle de l'Autorité de protection d...
earlegal#10 - Comment se préparer à un contrôle de l'Autorité de protection d...
 
Earlegal #10 - nouveau Code civil - impact en droit de la construction - 16 d...
Earlegal #10 - nouveau Code civil - impact en droit de la construction - 16 d...Earlegal #10 - nouveau Code civil - impact en droit de la construction - 16 d...
Earlegal #10 - nouveau Code civil - impact en droit de la construction - 16 d...
 
earlegal#10 - Open Source : Quelles sont les bonnes pratiques ? - 18 novembre...
earlegal#10 - Open Source : Quelles sont les bonnes pratiques ? - 18 novembre...earlegal#10 - Open Source : Quelles sont les bonnes pratiques ? - 18 novembre...
earlegal#10 - Open Source : Quelles sont les bonnes pratiques ? - 18 novembre...
 
earlegal#10 - Cookies - Comment ne pas commettre de faux pas - 14 octobre 202...
earlegal#10 - Cookies - Comment ne pas commettre de faux pas - 14 octobre 202...earlegal#10 - Cookies - Comment ne pas commettre de faux pas - 14 octobre 202...
earlegal#10 - Cookies - Comment ne pas commettre de faux pas - 14 octobre 202...
 
earlegal#10 - Cookies - Comment ne pas commettre de faux pas - 14 octobre 202...
earlegal#10 - Cookies - Comment ne pas commettre de faux pas - 14 octobre 202...earlegal#10 - Cookies - Comment ne pas commettre de faux pas - 14 octobre 202...
earlegal#10 - Cookies - Comment ne pas commettre de faux pas - 14 octobre 202...
 
Earlegal #10 - attribution de marchés publics - 4 questions - 16 septembre 2...
Earlegal #10 - attribution de marchés publics - 4 questions  - 16 septembre 2...Earlegal #10 - attribution de marchés publics - 4 questions  - 16 septembre 2...
Earlegal #10 - attribution de marchés publics - 4 questions - 16 septembre 2...
 
earlegal#9 - RGPD : Comment réaliser une analyse d impact.pptx
earlegal#9 - RGPD : Comment réaliser une analyse d impact.pptxearlegal#9 - RGPD : Comment réaliser une analyse d impact.pptx
earlegal#9 - RGPD : Comment réaliser une analyse d impact.pptx
 
earlegal #9 - « Tout augmente ma bonne dame ! » - Comment adapter les prix da...
earlegal #9 - « Tout augmente ma bonne dame ! » - Comment adapter les prix da...earlegal #9 - « Tout augmente ma bonne dame ! » - Comment adapter les prix da...
earlegal #9 - « Tout augmente ma bonne dame ! » - Comment adapter les prix da...
 

earlegal #4 - Publicité : 
Démarquez-vous en toute sécurité !

  • 1. Publicité : Démarquez-vous en toute sécurité ! Céline SEGGAÏ Elodie LECROART
  • 2. www.earlegal.beGroupe Larcier / Lexing Programme 1. Usage de la marque d’autrui dans la vie des affaires: quelles sont les limites? 2. Les entreprises pour lesquelles l’usage de la marque d’autrui est nécessaire: quelle marge de manœuvre? 3. Comment appréhender la délicate frontière entre publicité comparative et concurrence déloyale? 4. Quels sont les réflexes à avoir face à l’usage de la marque renommée d’autrui?
  • 3. www.earlegal.beGroupe Larcier / Lexing Notre fil conducteur Campagne de publicité pour cartouches d’encre Indique la compatibilité des cartouches avec les grandes marques d’imprimantes concurrentes
  • 4. www.earlegal.beGroupe Larcier / Lexing Introduction Caractéristique commune à de nombreuses pratiques répandues en matière de publicité  le chevauchement des régimes juridiques: Droit de la publicité; Droit des marques; Droit des médias audiovisuels; Droit des pratiques commerciales Comment les concilier? 4
  • 5. Groupe Larcier / Lexing www.earlegal.be Usage de la marque d’autrui dans la vie des affaires : quelles sont les limites ? 5
  • 6. www.earlegal.beGroupe Larcier / Lexing Le principe – Article 10 de la Directive 2015/2436 1.L'enregistrement d'une marque confère à son titulaire un droit exclusif sur celle-ci. 2. …le titulaire de ladite marque enregistrée est habilité à interdire à tout tiers, en l'absence de son consentement, de faire usage dans la vie des affaires, pour des produits ou des services, d'un signe lorsque: a) le signe est identique à la marque et est utilisé pour des produits ou des services identiques à ceux pour lesquels celle- ci est enregistrée; b) le signe est identique ou similaire à la marque et est utilisé pour des produits ou des services identiques ou similaires aux produits ou services pour lesquels la marque est enregistrée, s'il existe, dans l'esprit du public, un risque de confusion; le risque de confusion comprend le risque d'association entre le signe et la marque; c) le signe est identique ou similaire à la marque, indépendamment du fait qu'il soit utilisé pour des produits ou des services qui sont identiques, similaires ou non similaires à ceux pour lesquels la marque est enregistrée, lorsque celle- ci jouit d'une renommée dans l'État membre et que l'usage du signe sans juste motif tire indûment profit du caractère distinctif ou de la renommée de la marque, ou leur porte préjudice.
  • 7. www.earlegal.beGroupe Larcier / Lexing Concept – La vie des affaires Il y a usage dans la vie des affaires quand l’usage « a lieu –dans un but autre qu’exclusivement scientifique – dans le cadre d’une entreprise, d’une profession ou de toute autre activité qui n’est pas exercée dans le domaine privé et dont l’objet est de réaliser un avantage économique ». 7
  • 8. www.earlegal.beGroupe Larcier / Lexing Interdiction n°1 - Article 10.2.a de la Directive 2015/2436 Il s’agit du cas de la contrefaçon au sens strict, soit lorsqu’un signe identique à la marque enregistrée distingue des produits ou des services identiques. Ce qui est essentiellement visé ici est le phénomène de la piraterie des marques. Attention: dès qu’il y a des différences même minimes, on ne parle plus de contrefaçon au sens strict! 8
  • 9. www.earlegal.beGroupe Larcier / Lexing Interdiction n°2 - Article 10.2.b de la Directive 2015/2436 Il s’agit du cas du risque de confusion qui s’apprécie selon un degré de similitude à trois niveaux: 1) Similitudes auditive (ressemblances dans la prononciation des marques). 2) Similitudes visuelles (ressemblances entre les marques quand on les voit). 3) Similitudes intellectuelles (les deux marques évoquent la même idée). Ex: Bâton de berger et Bâton des Fagnes. 9
  • 10. www.earlegal.beGroupe Larcier / Lexing Interdiction n°3 - Article 10.2.c de la Directive 2015/2436 Il s’agit du cas de l’atteinte à une marque renommée c’est-à-dire quand une marque tire indument profit de la renommée d’une marque antérieure ou lui porte préjudice. Ex: L’usage de la marque « Merci » pour de la nourriture pour chats en raison de l’existence d’une marque identique pour du chocolat. 10
  • 11. Groupe Larcier / Lexing www.earlegal.be Les entreprises pour lesquelles l’usage de la marque d’autrui est nécessaire: quelle marge de manœuvre ? 11
  • 12. www.earlegal.beGroupe Larcier / Lexing Les exceptions – Article 14 de la Directive 2015/2436 1. Une marque ne permet pas à son titulaire d'interdire à un tiers l'usage, dans la vie des affaires: a) de son nom ou de son adresse, lorsque ce tiers est une personne physique; b) de signes ou d'indications qui sont dépourvus de caractère distinctif ou qui se rapportent à l'espèce, à la qualité, à la quantité, à la destination, à la valeur, à la provenance géographique, à l'époque de la production du produit ou de la prestation du service ou à d'autres caractéristiques de ceux-ci; c) de la marque pour désigner ou mentionner des produits ou des services comme étant ceux du titulaire de cette marque, en particulier lorsque cet usage de la marque est nécessaire pour indiquer la destination d'un produit ou d'un service, notamment en tant qu'accessoire ou pièce détachée. 2. Le paragraphe 1 ne s'applique que lorsque l'usage par le tiers est fait conformément aux usages honnêtes en matière industrielle ou commerciale. 3. Une marque ne permet pas à son titulaire d'interdire à un tiers l'usage, dans la vie des affaires, d'un droit antérieur de portée locale si ce droit est reconnu par le droit de l'État membre concerné et si l'usage de ce droit a lieu dans les limites du territoire où il est reconnu. 12
  • 13. www.earlegal.beGroupe Larcier / Lexing Les exceptions – Article 14 de la Directive 2015/2436 ► Le titulaire de la marque ne peut pas s’opposer à l’usage par un tiers dans la vie des affaires: a) de son nom ou de son adresse ; a) d'indications relatives à l'espèce, à la qualité, à la quantité, à la destination, à la valeur, à la provenance géographique, à l'époque de la production du produit ou de la prestation du service ou à d'autres caractéristiques de ceux-ci; a) de la marque lorsqu’elle est nécessaire pour indiquer la destination d'un produit ou d'un service, notamment en tant qu'accessoire ou pièce détachée. 13
  • 14. www.earlegal.beGroupe Larcier / Lexing Les exceptions – Article 14 de la Directive 2015/2436 ► Condition (art. 14.2): pour autant que cet usage soit fait conformément aux usages honnêtes en matière industrielle ou commerciale ► Selon CJUE, pas conforme aux usages honnêtes en matière industrielle ou commerciale lorsque: • Peut donner l’impression qu’il existe un lien commercial entre le tiers et le titulaire; • Il affecte la valeur de la marque en tirant indument profit de son caractère distinctif ou de sa renommée • Il entraine le discrédit ou le dénigrement de la marque; • Le produit est présenté comme une imitation/reproduction du produit marqué 14
  • 15. www.earlegal.beGroupe Larcier / Lexing Exemple: Usage qui se rapporte à l'espèce, à la qualité, à la quantité, à la destination, à la valeur, à la provenance géographique  Com. Liège, 24 novembre 2006, REAL MADRID, PSV, JUVENTUS c. UNIBET « L’utilisation du nom des clubs de football est nécessaire pour indiquer l’une des caractéristiques du service, à savoir quel est l’objet du pari » Pas contraire aux usages honnêtes car « Tout consommateur sait parfaitement que, en indiquant l’objet du pari, cet objet n’est pas associé à la société de paris dont il serait une nouvelle diversification des services proposés par les clubs » Tire indument profit du caractère renommé de la marque ? 15
  • 16. www.earlegal.beGroupe Larcier / Lexing Exemple: Usage de la marque est nécessaire pour indiquer la destination d'un produit ou d'un service, notamment en tant qu'accessoire ou pièce détachée  CJCE, 17 mars 2005, The Gillette Company, Gillette Group Finland Oy c. LA-Laboratories Ltd Oy, C-228/03: Usage de la marque nécessaire pour indiquer la destination du produit/service? Oui lorsque “seul moyen pour fournir au public une information compréhensible et complète sur cette destination afin de préserver le système de concurrence non faussé sur le marché de ce produit/service” Ok si le tiers commercialise non seulement des pièces détachées mais aussi le produit en lui même si nécessaire pour indiquer la destination et si conforme aux usages honnêtes  C.A. Paris, 23 mars 2012, Ryanair Limited c. S.A.S. Opodo: “ toute personne qui commercialise des titres de transport aérien informe le consommateur, pour chaque tronçon de vol, de l’identité du transporteur contractuel et, le cas échéant, du transporteur de fait (…)”, art. R 322-4 du code de l’aviation civile (dispo d’OP) La société OPODO avait l’obligation de communiquer au consommateur l’identité de la compagnie aérienne et pouvait, pour ce faire et sans qu’il y ait eu de confusion, reproduire le signe Ryanair à titre d’information sur le nom de la compagnie et non pas à titre de marque. 16
  • 17. www.earlegal.beGroupe Larcier / Lexing L’exception d’usage local antérieur d’une marque – Article 14.3 de la Directive 2015/2436 Le titulaire de la marque ne pourra pas s’opposer à l'usage d'un signe qui, avant l'enregistrement de la marque, était déjà utilisé (par exemple, la marque ressemble à un nom commercial utilisé localement antérieurement à l’enregistrement de la marque). L’utilisateur antérieur ne pourra pas non plus étendre cet usage territorialement puisque le droit de marque exclusif sur un signe revient à la personne qui l’enregistre le premier. 17
  • 18. Groupe Larcier / Lexing www.earlegal.be Comment appréhender la délicate frontière entre publicité comparative et concurrence déloyale ? 18
  • 19. www.earlegal.beGroupe Larcier / Lexing Conditions légales ► La publicité comparative est en principe interdite. ► Elle n’est autorisée que par exception, si les conditions suivantes sont toutes remplies : 1. la comparaison n'est pas trompeuse ; 2. la comparaison porte sur des biens/services répondant aux mêmes besoins ou ayant le même objectif ; 3. elle compare objectivement une ou plusieurs caractéristiques essentielles, pertinentes, vérifiables et représentatives de ces biens et services (ex.: le prix) ; 4. elle n'engendre pas de confusion entre l'annonceur et un concurrent ou leur marque ; 5. elle n'entraîne pas le discrédit ou le dénigrement du concurrent ou de leur marque ; 6. pour les biens ayant une appellation d'origine, elle se rapporte à des biens ayant la même appellation ; 7. elle ne tire pas indûment profit de la notoriété attachée à une marque/un nom ; 8. elle ne présente pas un bien ou un service comme une imitation/reproduction d'un bien marqué.
  • 20. www.earlegal.beGroupe Larcier / Lexing Comparaison trompeuse 1. La comparaison ne peut pas être trompeuse.  la publicité ne peut pas provoquer une perception erronée ;  critère du consommateur moyen au sein du groupe visé ;  cas des paniers de produits qui tendent à indiquer qu’un magasin est globalement moins cher qu’un autre.  Conclusion: « Cartouches X moins chères que HP »
  • 21. www.earlegal.beGroupe Larcier / Lexing Comparaison de biens équivalents 2. La comparaison doit porter sur des biens/services répondant aux mêmes besoins ou ayant le même objectif.  la publicité est comparative lorsque les produits sont équivalents: Ex: Cartouches jet d’encre c. Toner laser
  • 22. www.earlegal.beGroupe Larcier / Lexing Comparaison objective 3. Comparaison objective entre une ou plusieurs caractéristiques (précises) essentielles, pertinentes, vérifiables et représentatives de ces biens et services (ex: le prix, volume d’impression,…) ;  la comparaison ne peut pas être subjective ;  la comparaison ne doit pas être complète et porter sur tous les éléments objectifs ;  … mais elle ne peut pas donner lieu à une manipulation des résultats en isolant un aspect de la comparaison  la comparaison de prix dont l’un est en promotion, doit préciser le caractère temporaire de l’offre promotionnelle.
  • 23. www.earlegal.beGroupe Larcier / Lexing Confusion et discrédit 3. Pas de confusion entre l'annonceur et la marque du concurrent Ex: pas HP mais compatibles avec imprimantes HP ; 4. Pas le discrédit ou le dénigrement du concurrent ou de sa marque ;  importance de la forme de la publicité (purement informative ou mise en scène) ;  la publicité comparative doit vanter les qualités des produits/services de son auteur et non pas mettre en valeur des défauts du produits concurrent, même si ceux-ci sont avérés. Ex: « Cartouches HP chères et peu performantes »
  • 24. www.earlegal.beGroupe Larcier / Lexing Exemple: le référencement payant
  • 25. www.earlegal.beGroupe Larcier / Lexing Le référencement payant • Achat de la marque d’un concurrent comme mot clé de référencement ; • Pratique publicitaire très répandue pour améliorer le positionnement dans les liens sponsoriés du moteur de recherches Google Adwords ; • Nombreux litiges ; • usage illicite de la marque ? • publicité comparative illicite ?
  • 26. www.earlegal.beGroupe Larcier / Lexing Le référencement payant Droit des marques ► Nombreuses décisions nationales sanctionnant la pratique pour atteinte à la fonction publicitaire de la marque ; ► Cour de Justice de l’Union européenne (arrêts Google, Portakabin, Interflora):  le fait d’utiliser la marque du concurrent comme mot clé afin de proposer à l’internaute des alternatives aux produits du concurrent est – en principe – un usage licite de la marque dudit concurrent ;  pas d’atteinte à la marque sauf si l’annonce publiée est de nature à créer la confusion chez l’internaute moyen entre l’annonceur et le titulaire de marque (contenu de l’annonce = décisif).
  • 27. www.earlegal.beGroupe Larcier / Lexing Articulation entre droit de la publicité et droit des marques ► CJUE: pas d’atteinte à la marque (sauf si risque de confusion dans l’annonce) ► Quid des conditions de la publicité comparative?  (CJUE) interprétation la plus favorable à la publicité comparative (jurisprudence constante)  (CJUE) les éléments de comparaison ne doivent pas nécessairement être dans la publicité (renvoi site web = ok)  (CJUE) conditions de licéité de la pub comparative énumérées de manière exhaustive: si OK droit de la pub, doit être jugé licite (sorte d’effet réflexe parce que réglementation pub comparative = équilibre entre droit des titulaires de marques et droits des annonceurs concurrents)  MAIS liens dans les conditions de la pub comparative  dialogue entre les 2 réglementations 27
  • 28. www.earlegal.beGroupe Larcier / Lexing Exemple: C.J.U.E., 25 octobre 2001, TOSHIBA Europe c. KATUN Germany, C- 112/99  « pour qu’il y ait publicité comparative, il suffit qu’il existe une communication sous une forme quelconque faisant, même implicitement, référence à un concurrent ou aux bien sou aux services qu’il offre. Il importe peu à cet égard qu’il existe une comparaison entre les biens et les services offerts par l’annonceur et ceux du concurrent »  « Peut être considérée comme de la publicité comparative comparant objectivement une ou plusieurs caractéristiques essentielles, pertinentes, vérifiables et représentatives de biens l’indication dans le catalogue d’un fournisseur de pièces de rechange et de consommables destinés aux produits d’un fabricant d’appareils, des numéros d’articles attribués par ce dernier aux pièces de rechange et aux consommables qu’il commercialise lui-même » 28
  • 29. Groupe Larcier / Lexing www.earlegal.be Quels sont les réflexes à avoir face à l’usage de la marque renommée d’autrui ? 29
  • 30. www.earlegal.beGroupe Larcier / Lexing Définition de la marque renommée L’arrêt Chevy de la CJCE du 14 septembre 1999 définit la marque renommée comme: « une marque devant être connue d'une partie significative du public concerné par les produits ou services couverts par elle ». Le titulaire d'une marque antérieure renommée peut invoquer la nullité d'une marque postérieure ressemblante lorsque l'usage, sans juste motif, de la marque postérieure tirerait indûment profit du caractère distinctif ou de la renommée de la marque antérieure ou leur porterait préjudice.
  • 31. www.earlegal.beGroupe Larcier / Lexing Réflexe n°1 – Non au parasitisme Ne pas tirer indument profit du caractère distinctif ou de la renommée de la marque: (Arrêt BELLURE de la CJUE) En effet, car il s’agira pour le titulaire de cette marque de pouvoir prouver qu’en utilisant sa marque sans juste motif, vous tentez de vous placer dans le sillage de sa marque renommée afin de profiter de son pouvoir d’attraction, sa réputation et son prestige et afin d’exploiter, sa compensation financière, l’effort commercial déployé par le lui pour créer et entretenir l’image de sa marque. 31
  • 32. www.earlegal.beGroupe Larcier / Lexing Réflexe n°2 – Non à la dilution Ne pas porter atteinte au caractère distinctif de la marque renommée: (Arrêt INTEL de la CJUE) En effet, car il s’agira pour le titulaire de cette marque de pouvoir prouver que par vos agissements sa marque est devenue moins apte à identifier les produits ou les services, pour lesquels elle a été enregistrée et utilisée, comme provenant du titulaire de la marque parce qu’elle ne fait plus naître d’association avec ces produits ou services. 32
  • 33. www.earlegal.beGroupe Larcier / Lexing Réflexe n°3 – Non au ternissement Ne pas porter atteinte au caractère renommé de la marque: (Arrêt BELLURE de la CJUE) En effet, il s’agira pour le titulaire de cette marque de pouvoir prouver que les produits ou les services pour lesquels le signe identique ou similaire a été utilisé par le tiers, peuvent être ressentis par le public d'une manière telle que la force d'attraction de la marque renommée s'en trouve diminuée. 33
  • 34. www.earlegal.beGroupe Larcier / Lexing Quid du « juste motif »? Illustration Le titulaire d'une marque renommée peut se voir contraint, en vertu d'un juste motif, de tolérer l'usage par un tiers d'un signe similaire à cette marque pour un produit identique à celui pour lequel ladite marque a été enregistrée, dès lors qu'il est avéré que ce signe a été utilisé antérieurement pour des services et des produits susceptibles d’être rattachés au produit pour lequel cette marque a été enregistrée. (Arrêt Leidseplein de la CJUE) 34
  • 35. www.earlegal.beGroupe Larcier / Lexing En conclusion: L’usage de la marque renommée d’autrui n’est pas impossible si vous justifiez d’un juste motif mais à condition de:  Ne pas commettre de parasitisme;  Ne pas commettre de dilution;  Ne pas commettre de ternissement. 35
  • 36. Groupe Larcier / Lexing www.earlegal.be Merci de votre attention ! N’hésitez pas à nous adresser vos questions ! 36

Notes de l'éditeur

  1. Directive 2006/114/CE du Parlement européen et du Conseil du 12 décembre 2006 en matière de publicité trompeuse et de publicité comparative. Art. VI.17 CDE
  2. Assurance (assurance directe c. assurance par l’intermédiaire d’un courtier); La publicité compare des produits équivalents doit répondre aux autres conditions cumulatives  des informations sur les dangers nutritionnels du beurre doivent être objectives et vérifiables ; Des informations sectorielles ne doivent pas cibler un concurrent en particulier, faute de quoi elle serait inutilement dénigrante.
  3. Notation avec des qualités du produit avec des étoiles, au terme d’un testing interne, inaccessible aux concurrents pour contrôler les tests; Omission du prix de la connexion : il n’est pas possible de régulariser la comparaison en introduisant un astérisque qui indique que les prix de connexion sont exclus.
  4. Viacrème >< … pendant féminin du Viagra. ; Leonidas >< Ovidias (pralines avec un nom grec) ; NRJ = boule de bowling ; Europe1, RTL et RMC, les quilles. Tourner en dérision une ancienne technologie. Carrefour vs « Chez Jules » avec un long nez (pour le groupe de concurrents que constitue l’épicerie traditionnelle).
  5. Risque en tant qu’investisseur : Ne pas recevoir la commande