Ce diaporama a bien été signalé.
Nous utilisons votre profil LinkedIn et vos données d’activité pour vous proposer des publicités personnalisées et pertinentes. Vous pouvez changer vos préférences de publicités à tout moment.
Page 0 de 9
Observatoire National EPA (ONEPA)
Observatoire National EPA (ONEPA)
Observatoire National EPA (ONEPA)
 Présen...
Page 1 de 9
Table des matières
1- PRESENTATION DU BULLETIN...................................................................
Page 2 de 9
1- PRESENTATION DU BULLETIN
1.1. Introduction
L’accès à l’eau potable représente l’un des besoins indispensabl...
Page 3 de 9
1.3. Méthodologie de la collecte de données
Les données de la surveillance de Chlore Résiduel proviennent de d...
Page 4 de 9
Résultat du Test de Qualité (x) Qualificatif associé à la
chloration effectuée
Code couleur
0.0 mg/l Mauvaise ...
Page 5 de 9
2- RESULTATS D’ANALYSE PAR REGION : SAEP GÉRÉS PAR DES
CAEPA
Les résultats, ci-dessous, des tests de qualité d...
Page 6 de 9
problèmes constatés au niveau des captages et des réservoirs, fuite sur les lignes et diminution du
débit des ...
Page 7 de 9
2.3. Résultats au niveau de l’OREPA-Ouest
Au niveau de l’OREPA Ouest, cinq (5) SAEP ont participé au reporting...
Page 8 de 9
 Les pannes techniques existant au niveau des systèmes ruraux (comme c’est le cas pour
les SAEP de la Grande ...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Bulletin siklor onepa # 11 décembre 2015

599 vues

Publié le

En vue d’assurer un suivi régulier de la qualité de l’eau distribuée par les Systèmes d’Alimentation en Eau Potable (SAEP) du secteur, et d’informer les usagers sur la potabilité de l’eau, l’ONEPA, instruit par la Direction Générale de la DINEPA, a mis en place, depuis 2011, un système de reporting de données collectées et analysées à la suite des tests de qualité de l’eau réalisés sur des échantillons d’eau provenant d’un certains nombre de SAEP inventoriés à travers le pays. La publication de ces résultats est assurée à travers le « Bulletin SISKLOR », édité et publier par tous les mois.

  • Soyez le premier à commenter

Bulletin siklor onepa # 11 décembre 2015

  1. 1. Page 0 de 9 Observatoire National EPA (ONEPA) Observatoire National EPA (ONEPA) Observatoire National EPA (ONEPA)  Présentation du bulletin SISKLOR  Objectif du bulletin  Méthodologie de la collecte des données  Critères de mesure de la qualité de l’eau  Présentation des résultats d’analyse sur les échantillons d’eau prélevés  Conclusion et recommandations Décembre 2015
  2. 2. Page 1 de 9 Table des matières 1- PRESENTATION DU BULLETIN..................................................................................................................... 2 1.1. Introduction.......................................................................................................................................... 2 1.2. Objectif du Bulletin................................................................................................................................... 2 1.3. Méthodologie de la collecte de données .................................................................................................. 3 1.4. Critères de mesure de la qualité microbiologique de l’eau...................................................................... 3 2- RESULTATS D’ANALYSE PAR REGION : SAEP GÉRÉS PAR DES CAEPA ....................................................... 5 2.1. Résultats au niveau de l’OREPA-Centre ................................................................................................ 5 2.2. Résultats au niveau de l’OREPA-Nord ................................................................................................... 5 2.3. Résultats au niveau de l’OREPA-Ouest.................................................................................................. 7 2.4. Résultats au niveau de l’OREPA-Sud ..................................................................................................... 7 III- CONCLUSION ET RECOMMANDATIONS.......................................................................................................... 7
  3. 3. Page 2 de 9 1- PRESENTATION DU BULLETIN 1.1. Introduction L’accès à l’eau potable représente l’un des besoins indispensables à la santé et au bien-être de tout individu. Pour s’acquitter de cette obligation, l’Etat Haïtien a promulgué le 25 mars 2009, la Loi-cadre portant sur l’organisation du secteur de l’Eau Potable et de l’Assainissement (EPA) en Haïti. C’est sous l’égide de cette loi que la Direction Nationale de l’Eau Potable et de l’Assainissement (DINEPA) a pris naissance avec pour mission de développer et réguler le secteur EPA au niveau national et de contrôler les acteurs intervenant dans ce secteur. Pour mener à bien sa mission, la DINEPA a mis en place un « Observatoire National de l’Eau Potable et de l’Assainissement, l’ONEPA », qui agit comme entité principale assurant la consolidation et le contrôle de l’information sectorielle ou, en d’autres termes, assurant le rôle de gestionnaire principal des données EPA en Haïti. En vue d’assurer un suivi régulier de la qualité de l’eau distribuée par les Systèmes d’Alimentation en Eau Potable (SAEP) du secteur, l’ONEPA, instruit par la Direction Générale de la DINEPA, a mis en place, depuis 2011, un système de reporting de données collectées et analysées à la suite des tests de qualité de l’eau réalisés sur des échantillons d’eau provenant d’un certains nombre de SAEP inventoriés à travers le pays. La publication de ces résultats est assurée à travers le « Bulletin SISKLOR », édité par l’ONEPA. La DINEPA est à sa 11ème parution de ce bulletin, à travers lequel sera présentée la tendance observée pour le mois de décembre 2015, en termes d’amélioration pour certains SAEP ou en termes de régression pour d’autres, des deux éléments suivis ; c’est-à-dire, la qualité de l’eau fournie à la population et la régularité dans le reporting effectué. Par cette démarche, l’Observatoire National EPA veut, d’une part, inciter les Responsables de SAEP gérés par des Centres Techniques d’Exploitation (CTE), en milieu urbain, et par des Comités d’Approvisionnement en Eau Potable (CAEPA), en milieu rural et/ou périurbain, à adopter les mesures nécessaires pour améliorer la performance de leur SAEP et, d’autre part, à faire la promotion d’une culture basée sur les résultats. 1.2. Objectif du Bulletin Ce présent bulletin répond à une double démarche à savoir : (1) assurer le suivi continu de la qualité de l’eau distribuée par l’ensemble des SAEP de la DINEPA par lesquels les différentes communautés tant en milieu rural qu’en milieu urbain s’approvisionnent en eau ; (2) informer, le grand public et les acteurs impliqués dans le secteur EPA, de la qualité de l’eau distribuée par ces réseaux. Dès sa mise en place en novembre 2010, le Système de Surveillance du Chlore Résiduel connu sous le nom de SIS-KLÒR (en créole) constitue une stratégie de lutte contre la propagation du choléra et d’autres maladies d’origine hydrique par l’utilisation du chlore, car la relation entre la « qualité microbiologique de l’eau » et le chlore résiduel s’explique par le fait que la présence de chlore résiduel dans l’eau indique l’absence vraisemblable de microorganismes nuisibles à la santé de l’homme. Publié au début de chaque mois, le présent bulletin cible tant les réseaux des CTE que ceux des CAEPA.
  4. 4. Page 3 de 9 1.3. Méthodologie de la collecte de données Les données de la surveillance de Chlore Résiduel proviennent de données collectées au niveau des CTE et des CAEPA qui ont graduellement été intégrés dans le programme SISKLOR, ce dans le but d’assurer le respect des exigences minimales de contrôle bactériologique lié à la qualité de l’eau en tant que vecteur de maladies. SISKLOR consiste essentiellement en la transmission d’un message codé par SMS à un numéro central de téléphone cellulaire électroniquement relié à un serveur qui télécharge les messages, les décode, et les rend accessibles au Département de Qualité de l’Eau (DQE) de la DINEPA et d’autres entités de contrôle associées. Les messages transmis sont les résultats des tests effectués par les agents des CTE et des CAEPA. Ces résultats sont codés suivant une norme préétablie et envoyés à un serveur pour traitement et analyse appropriés. Cette approche a permis à l’ONEPA, dans le temps, et maintenant au DQE de la DINEPA de produire un rapport quotidien interne aux fins d’apprécier la teneur en chlore résiduel dans de l’eau distribuée par l’ensemble des SAEP déjà intégrés au programme et répartis sur toute l’étendue du territoire national. Cette publication journalière est un indicateur clé pour la lutte contre les maladies d’origine hydriques et le contrôle de l’état physique des réseaux de distribution. Comme annoncé dans les numéros précédents de ce bulletin, les rapports de contrôle de qualité de l’eau émanant soit des Comités d’Alimentation en Eau Potable et Assainissement (CAEPA) ou d’autres gestionnaires de SAEP publics intégreront graduellement le bulletin de SISKLÒR, au fur et à mesure de l’intégration des SAEP au programme. Ce numéro présente une synthèse des résultats des tests de chlore résiduel réalisés par les CAEPA participant au programme SISKLOR, pour la période du 01 au 31 décembre 2015. 1.4. Critères de mesure de la qualité microbiologique de l’eau Comme décrit dans le tableau ci-après, cinq (5) critères de classification ont été définis par le Département de la Qualité de l’Eau (DQE) de la DINEPA pour évaluer le niveau de chloration de l’eau, permettant ainsi d’apprécier la qualité microbiologique de l’eau testée : 1) 0.0 milligramme par litre (mg/l) d’eau, le niveau de chloration de l’eau est dite « mauvais » ou bien il n’y a pas eu de chloration et la couleur rouge lui est associée ; 2) le niveau de chloration de l’eau est qualifié de « très faible » lorsque le résultat est supérieur à 0.0 mg/l mais inférieur ou égal à 0.3 mg/l (0.0 mg/l < x ≤ 0.3 mg/l) et la couleur orange lui est associée ; 3) Quand le résultat est supérieur à 0.3 mg/l et inférieur à 0.5 mg/l, c’est-à-dire 0.3 mg/l < x < 0.5 mg/l, le niveau de chloration de l’eau est dit « faible » et la couleur jaune citron lui est attribuée ; 4) La chloration de l’eau est qualifiée de « bonne » si le chlore résiduel mesuré est compris entre 0.5 mg/l et 1.0 mg/l (0.5 mg/l ≤ x ≤ 1.0 mg/l) ; la couleur qu’on lui attribue est verte ; 5) On parle de « sur-chloration », c’est-à-dire que l’eau est dite « trop chlorée » quand la valeur du chlore résiduel dépasse 1.0 mg/l. A ce moment, la couleur attribuée est mauve ;
  5. 5. Page 4 de 9 Résultat du Test de Qualité (x) Qualificatif associé à la chloration effectuée Code couleur 0.0 mg/l Mauvaise chloration ou pas de chloration 0.0 mg/l < x ≤ 0.3 mg/l Chloration très faible 0.3 mg/l < x < 0.5 mg/l Chloration faible 0.5 mg/l ≤ x ≤ 1.0 mg/l Chloration bonne x > 1.0 mg/l Sur-chloration ou « eau trop chlorée »
  6. 6. Page 5 de 9 2- RESULTATS D’ANALYSE PAR REGION : SAEP GÉRÉS PAR DES CAEPA Les résultats, ci-dessous, des tests de qualité de l’eau concernent un ensemble de SAEP gérés en milieu rural et/ou périurbain soit par des Comités d’Approvisionnement en Eau Potable (CAEPA), directement, soit par des Opérateurs Professionnels (OP) à qui des CAEPA ont délégué la gestion de certains SAEP. Ceux-ci se trouvent au niveau des quatre (4) Offices Régionaux d’Eau Potable et d’Assainissement (OREPA) du pays : OREPA-Centre, OREPA- Nord, OREPA-Ouest et OREPA-Sud. Tout comme le mois dernier, le nombre de SAEP intégrés au programme SISKLOR (163) n’a pas changé pour le mois de décembre 2015 (voir figure 1). Les contraintes techniques et budgétaires seraient à la base de cette constance observée depuis des mois. De même, le taux de reporting reste encore le même, soit 31%. Par rapport à l’analyse de la chloration de l’eau, le Département de la Qualité de l’Eau (DQE) a établi des principes selon lesquels, un SAEP est retenu pour l’analyse de la chloration de l’eau s’il rapporte au moins 10 jours pendant le mois. Pour le mois de décembre 2015, sur cinquante et un (51) SAEP ayant participé au reporting du programme SISKLOR, seulement deux (2), soit 4%, ont été retenus pour l’analyse de la chloration (voir figure 3). 2.1. Résultats au niveau de l’OREPA-Centre Au niveau de l’OREPA Centre, treize (13) SAEP, soit sept (7) sur Artibonite et six (6) au Centre, ont participé au reporting SISKLOR pour le mois de décembre 2015. Mais, ayant rapporté moins de dix (10) jours pour le mois, aucun d’entre eux n’a pu être retenu pour l’analyse de chlore résiduel. 2.2. Résultats au niveau de l’OREPA-Nord Pour l’OREPA Nord, vingt cinq (25) SAEP, dont dix huit (18) du Nord et sept (7) du Nord’Est, ont participé au reporting SISKLOR pour le mois. Cependant, seulement deux (2) SAEP ruraux, soit un (1) au niveau du département du Nord, et un (1) dans le Nord’Est, ont été retenus pour l’analyse de chlore résiduel comme le montre le tableau 1. Certains SAEP tels que Chamette, Cado, Centre ville Grande Rivière du Nord, Petit Bourg et Bailly, bien que rapporté plus de dix (10) jours pour le mois, n’ont pas été retenus pour l’analyse parce qu’il n’a pas eu de distribution d’eau au niveau de ces SAEP. Les raisons suivantes ont été évoquées pour expliquer ce fait :
  7. 7. Page 6 de 9 problèmes constatés au niveau des captages et des réservoirs, fuite sur les lignes et diminution du débit des sources. Tableau 1 : Liste des SAEP retenus pour l’OREPA Nord OREPA Departement Commune SAEP Nord Nord Acul du Nord Centre-ville Acul du Nord Nord'Est Pignon Centre-ville Pignon Quatre vingt douze (92) échantillons d’eau ont été analysés, dont soixante quinze pour cent (75%) des mesures effectuées ont indiqué une eau de bonne qualité. Les autres vingt cinq pour cent (25%) des résultats sont repartis en des mesures qui ont indiqué une eau, soit de qualité faible (3%), soit de qualité très faible (7%), soit de qualité mauvaise (10%), ou une sur chloration (5%). Les résultats d’analyse par SAEP montre que l’eau distribuée a été testée de bonne qualité pour 59% des mesures effectuées au niveau du SAEP du centre ville Acul du Nord, par contre, 19% des mesures effectuées ont indiqué une eau de qualité très faible (voir figure 5). Au niveau du SAEP du centre ville Pignon, l’eau a été testée de bonne qualité pour 85% des mesures effectuées. Seulement 4% des échantillons d’eau analysées ont indiqué une eau de mauvaise qualité.
  8. 8. Page 7 de 9 2.3. Résultats au niveau de l’OREPA-Ouest Au niveau de l’OREPA Ouest, cinq (5) SAEP ont participé au reporting SISKLOR pour le mois de décembre 2015. Cependant, ayant rapporté moins de dix (10) jours pour le mois, aucun d’entre eux n’a pu être retenu pour l’analyse de chlore résiduel. 2.4. Résultats au niveau de l’OREPA-Sud Pour le mois de décembre 2015, huit (8) SAEP de l’OREPA Sud, dont deux (2) du Sud-Est et six (6) du Sud, ont participé au reporting SISKLOR. Mais, ayant rapporté moins de dix (10) jours pour le mois, aucun d’entre eux n’a pu être retenu pour l’analyse de chlore résiduel. III- CONCLUSION ET RECOMMANDATIONS En somme, pour le mois de décembre 2015, bien que le taux de reporting n’ait pas changé, comparativement au mois dernier, le nombre de SAEP retenu dans les quatre (4) OREPA pour l’analyse de la chloration, par contre, a diminué considérablement (en passant de 7 à 2 SAEP pour le mois). Aucun SAEP des OREPA Centre, Sud et Ouest, n’a pu être retenu pour l’analyse. Par rapport à la qualité microbiologique de l’eau distribuée par les réseaux, les résultats n’ont pas été trop mauvais pour les deux SAEP retenus. Seulement dix (10%) des échantillons d’eau testée ont indiqué une eau non chlorée, donc de qualité dite « mauvaise ». Pour de meilleurs résultats dans le futur, compte tenu des engagements pris par la DINEPA d’offrir au public une eau de bonne qualité, les recommandations suivantes, formulées dans le bulletin SISKLOR #10, doivent être encore considérées:  Continuer à sensibiliser les membres des CAEPA sur l’importance que revêt la réalisation des tests de chlore résiduel pendant au moins dix (10) jours par mois ;  Trouver une alternative pour porter les CAEPA à une meilleure motivation afin que la chloration de l’eau et la participation au reporting SISKLOR soient systématisées ;  Approvisionner à temps les SAEP en produits de chloration ;
  9. 9. Page 8 de 9  Les pannes techniques existant au niveau des systèmes ruraux (comme c’est le cas pour les SAEP de la Grande Rivière du Nord, de Chamette, Cado, Bailly, Petit Bourg et autres, déjà intégrés au programme SISKLOR) doivent être réparées ;  Les SAEP qui ont toujours donné de très bons résultats par rapport à la qualité de l’eau distribuée, doivent être accompagnés afin qu’ils continuent à exceller;  Accentuer conjointement avec les autres structures de l’Etat qui sont concernés, les efforts en terme de protection et de suivi de la ressource en eau tant sur le volet qualité de l’eau que sur la fluctuation des débits de la ressource exploitée.

×