Lb santé 4 p_version print

591 vues

Publié le

  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Lb santé 4 p_version print

  1. 1. Pa t i e n t Né o - c o n s o m m a t e u r o u p a t i e n t é l i s m e P R I S M E Pa s s i f Ac t i f, C o - a c t e u r re s p o n s a b i l i s éPAT I E N T C o n s t r u i t e C o - C o n s t r u i t eC ON N A I S S A N C E B a i l l e u r Pa r t i e p re n a n t eE N T R E P R I S E Tableau récapitulatif des changements opérés par une évolution d'un modèle curatif à un modèle préventif, reposant sur les opportunités du numérique CURATIF SANTÉPARADIGME PRÉVENTIF SANTÉ & BIEN-ÊTRE Ve r t i c a l e , C o l l e c t i v e Fa c e - à- f a c e S a c h a n t Un i d i re c t i o n n e l l e Hô p i t a l , C a b i n e t Ho r i z o n t a l e , C o l l a b o ra t i v e Fa c e - à- f a c e & v i r t u e l l e C o a c h , R é f é re n t D i s t r i b u é e Ré s e a u x & c o m m u n a u t é s Ré s e a u x d e s o i n s u b i q u i t a i re s A RC H I T E C T U R E R E L AT ION PAT I E N T/ M É DE C I N M É DE C I N DI F F U S ION DE L A C ON N A I S S A N C E L I E U X D’UN MODÈLE DE SANTÉ CURATIF À UN MODÈLE PRÉVENTIF GRÂCE AUX OUTILS NUMÉRIQUES Re s t re i n t e O u v e r t eO U V E RT U R E DE S D ON N É E S P u b l i c a t i o n R e n a i s s a n c e N u m é r i q u e S e p t e mb r e 2 0 1 4
  2. 2. P l a t e f o r m e s w e b & ré s e a u x s o c i a u x d é d i é s à l a s a n t é É c h a n g e s & p a r t a g e s d' i n f o r m a t i o n s a u s e i n d'u n e c o m m u n a u t é e n l i g n e d e s a s a n t é & p e r f o r m a n c e s p h y s i q u e s e t p h y s i o l o g i q u e s Su p p o r t & c o a c h i n g e n l i g n e v i a l e s n o u v e a u x s u p p o r t s c o n n e c t é s Ap p l i c a t i o n s m o b i l e s s a n t é O b j e t s c o n n e c t é s s a n t é Au t o n o m i s a t i o n d e l' i n d i v i d u c a p a b l e d e m i e u x c o m p re n d re s a s a n t é & d'a d o p t e r d e s c o m p o r t e m e n t s p l u s s a i n s In t e ra c t i o n c r o i s s a n t e d e s p a t i e n t s e t d e s c i t o y e n s e n t re e u x p o u r s' i n f o r m e r s u r l e u r s a n t é & b i e n- ê t re e t é c h a n g e r s u r l e u r s p ra t i q u e s e t l e u r p a t h o l o g i e Re s p o n s a b i l i s a t i o n a c c r u e d e l' i n d i v i d u d a n s l a p r i s e e n c h a r g e d e s a s a n t é : s u i v i p e r m a n e n t e t a c c o m p a g n e m e n t e n t e m p s ré e l LA E-SANTÉ PERMET LA TRANSITION DE NOTRE SYSTÈME DE SANTÉ VERS UN PARADIGME PLUS PRÉVENTIF Les pratiques des citoyens évoluent vers une logique plus préventive La donnée ouvre une nouvelle ère vers une médecine et un système de santé préventifs NOUVEAUX OUTILS NOUVELLES PRATIQUES CONSÉQUENCES SUR LE SYSTÈME DE SANTÉ ACTUEL
  3. 3. Le suivi à distance : atout majeur du système de santé fondé sur le préventif Le coaching santé individualisé grâce au numérique Médecine personnalisée : la prévention par la prédiction ? LES CONTOURS D’UN SYSTÈME DE SANTÉ PRÉVENTIF GRÂCE AU NUMÉRIQUE
  4. 4. Les technologies Big Data : plus d’efficacité pour les politiques publiques de santé Des gains économiques importants en basant la lutte contre la fraude à la Sécurité sociale sur les technologies Big Data L’entreprise, nouvel acteur clé du système de prévention
  5. 5. Exploiter pleinement le potentiel préventif de la e-santé LES RECOMMANDATIONS DU LIVRE BLANC DÉFINIR UNE MÉTHODOLOGIE SPÉCIFIQUE POUR L'ÉVALUATION MÉDICO-ÉCONOMIQUE DES OBJETS CONNECTÉS ET DES APPLICATIONS MOBILES PERMETTANT LEUR REMBOURSEMENT (APPLICATION SANTÉ, DISPOSITIFS MACHINE TO MACHINE ET OBJETS GRANDS PUBLICS) RENFORCER LES ACTIONS PRÉVENTIVES AU SEIN DU SYSTÈME SANTÉ PUBLIC, EN INVESTISSANT SUR LES PLATEFORMES EN LIGNE ET APPLICATIONS DE COACHING VISANT AU BIEN-ÊTRE DES INDIVIDUS. INTÉGRER LES ACTEURS DE LA E-SANTÉ AUX DISCUSSIONS ACTUELLES SUR L'OPEN DATA SANTÉ AFIN D'HARMONISER DÈS À PRÉSENT LES PROTOCOLES DE COLLECTE ET DE STOCKAGE POUR GARANTIR UNE INTEROPÉRABILITÉ DES DONNÉES SANTÉ. PERMETTRE À LA DNLF D'INTÉGRER LES DERNIÈRES INNOVATIONS EN TERMES DE MACHINE LEARNING ET BIG DATA AFIN DE RENDRE PLUS PERFORMANT LE SYSTÈME DE LUTTE CONTRE LA FRAUDE. Construire un cadre équitable et de confiance pour la e-santé ETABLIR UN SYSTÈME DE LABELLISATION DES APPLICATIONS MOBILES, DES OBJETS CONNECTÉS SANTÉ ET DES DISPOSITIFS MACHINE TO MACHINE POUR GARANTIR LEUR FIABILITÉ.
  6. 6. AFIN DE RENDRE EFFECTIF ET ÉQUITABLE L’INSTAURATION DES DISPOSITIFS DE SUIVI À DISTANCE, NOUS RECOMMANDONS À L’ÉTAT DE METTRE EN PLACE UN SYSTÈME DE TIERS DE CONFIANCE : ACTEUR CHARGÉ DE TRANSMETTRE DE FAÇON NEUTRE ET SÉCURISÉE LES INFORMATIONS DE SANTÉ ENTRE LE PATIENT ET LE PERSONNEL MÉDICAL. AINSI, UNE DÉLÉGATION DE SERVICE PUBLIC À UNE ENTREPRISE PRIVÉE PEUT ÊTRE MISE EN PLACE POUR ASSURER CE SERVICE. ENGAGER UNE CONCERTATION AVEC LES ACTEURS PUBLICS, LA CNIL, LES ACTEURS PRIVÉS DU MONDE DE L'ASSURANCE ET LES ASSOCIATIONS DE PATIENT POUR DÉTERMINER JUSQU'OÙ LES ASSURANCES PEUVENT ALLER DANS L'ÉTABLISSEMENT D'UN BONUS-MALUS SANTÉ QUI RISQUERAIT SINON D'AC- CROÎTRE LES DISCRIMINATIONS SANS PRÉCÉDENT ENTRE LES CITOYENS. IL EST IMPORTANT QU'UN GRAND DÉBAT SUR LE FUTUR DE LA MÉDECINE PERSONNALISÉE MENÉE PAR LA CNIL, INSTANCE INDÉPENDANTE QUI STATUE SUR LES QUESTIONS LIÉES AUX DONNÉES PERSONNELLES, EN Y ASSOCIANT LE COMITÉ NATIONAL D'ÉTHIQUE ET LES ACTEURS PUBLICS, AFIN QUE SOIT PRIS EN COMPTE LA PROBLÉMATIQUE DE L'ÉGALITÉ FACE AU SOIN DANS UN TEL PARADIGME. FORMER LES MÉDECINS AU COURS DE LEUR PARCOURS UNIVERSITAIRE À LA MANIPULATION ET PRISES EN MAINS DES OUTILS INFORMATIQUES. Assurer la transition numérique des professionnels de santé L'ACTEUR PUBLIC PROPOSE AUX PUBLICS DÉFAVORISÉS DES FORMATIONS AUX USAGES BASIQUES DU NUMÉRIQUES ET AUX OUTILS DE QUANTIFIED SELF.
  7. 7. REPENSER LA FORMATION DES MÉDECINS DU TRAVAIL AUJOURD’HUI DÉVALORISÉE, PEU EFFICACE ET COÛTEUSE. DONNER AUX COMMUNAUTÉS DE PATIENTS EN LIGNE, SELON DES CRITÈRES PRÉDÉFINIS, LA POSSIBILITÉ DE S’INSTITUER OFFICIELLEMENT COMME ASSOCIATION DE PATIENTS, ACTEUR DE LA DÉMOCRATIE SANITAIRE DONNER LA POSSIBILITÉ AUX REPRÉSENTANTS DES COMMUNAUTÉS DE PATIENTS DE PARTICIPER EN LIGNE AUX CONCERTATIONS PUBLIQUES POUR L’ÉLABORATION DES POLITIQUES DE SANTÉ. LESPATIENTS LESPATIENTSRÉAFFIRMER L’IMPORTANCE DU BIEN ÊTRE DANS LA DIRECTION RSE DES ENTREPRISES : LES ACTIONS DE PRÉVENTION ET DE BIEN-ÊTRE DOIVENT ÊTRE PARTIE INTÉGRANTE DU BILAN RSE DE L’ENTREPRISE RENDU PUBLIC. REVALORISER LE RÔLE DE LA MÉDECINE DU TRAVAIL POUR EN FAIRE UN PILIER DES POLITIQUES DE PRÉVENTION SANTÉ MISES EN PLACE AU SEIN DES ENVIRONNEMENTS PROFESSIONNELS. LESENTREPRISES LESENTREPRISES Placer de nouveaux acteurs au coeur du nouveau système de santé préventif
  8. 8. Le think tank Renaissance Numérique www.renaissancenumerique.org CONTACT PRESSE cvaziaga@renaissancenumerique.org DIRECTEUR DE LA RÉDACTION Henri Isaac, Chargé de « transformation numérique » à l’Université Paris Dauphine NOUS REJOINDRE Entreprises, universitaires, particuliers : participez aux travaux de Renaissance Numérique et contribuez à construire la société numérique de demain. Conférences, dîners, réunions des conseils : des rencontres régulières pour discuter de l’avenir des enjeux numériques Tribunes, rapports, études, livres blancs : pour faire entendre votre voix auprès des élus, des médias et de vos pairs Un réseau centré sur les valeurs citoyennes : le moyen de partager et faire progresser vos valeurs Merci pour leur soutien à la production de ce livre blanc :

×