SlideShare une entreprise Scribd logo

La pratique théâtrale

E
EPSILIM
1  sur  28
EXPRESSION PLURIELLE

      DÉCOUVERTE et INITIATION
          au JEU THÉÂTRAL


Projets d’ouverture à soi et aux autres par la médiation de
       l’expression théâtrale dans le cadre d’un atelier.
                                        Conception et animation :
                                                                    Smaïl Grim
Thématique : Dire, Lire, Ecrire, et Créer

Par la médiation théâtrale :
     –   Retrouver ou maîtriser sa voix.
     –   L’expression corporelle.
     –   Travailler sa mémoire, valoriser sa prestance.
     –   Créer du lien social et culturel.

    Objectifs :

Découverte, approche et initiation au jeu théâtral.

    Enjeux :

Revalorisation de soi, découvrir son potentiel et ses savoirs informels d’être, de créativité,
d’ouverture à soi et aux autres.

           Lieu et services concernés : Etab. Sanitaires et médico-sociaux…
           Public ciblé : patients, résidents EHPAD……………………………………….
           Calendrier de réalisation : …15 séances…………………………
           Intervenant : …Smaïl Grim, référent Culture & Santé Epsilim + référent étab.
L' ATELIER D' EXPRESSION :
                UN MODE DE VALORISATION DU PATIENT


        Amener l’usager à reprendre confiance en soi, à se reconstruire une
image positive, à confronter ses connaissances informelles à celles de ses
camarades, est une étape nécessaire et déterminante pour renouer les liens
sociaux. Elle peut aussi servir d’antichambre pour une reprise de la vie active.

Afin de lui permettre, à la fin de son séjour médicalisé, de maîtriser le
développement " de l'imagination, du goût, de la sensibilité, du jugement " qui
permettent l'appropriation d'une culture, il lui est proposé une participation
volontaire à des activités "artistiques".

 Cet atelier d'expression, moyen d'éveil de la sensibilité , de l'écoute, de
l'émotion, de la réflexion fonctionnera une à deux heures par regroupement.
`
LES DIFFÉRENTS PALIERS POUR L'ÉVEIL
        DE CETTE EXPRESSION.
Il parait évident que tout changement, toute situation nouvelle
entraînent, de la part de celui qui les vit, des formes de
résistance plus ou moins conscientisées. Aussi est-il
fondamental de procéder par "petites touches" et de faire
baisser progressivement les boucliers de la réticence de certains
patients et résidents.

Pour répondre à des attentes et à des motivations aussi diverses
que variées pour exprimer des savoirs informels longtemps
jugulés, nous les invitons à se faire plaisir, à se détendre pour
mieux s'accepter.
L'objectif étant de développer la créativité personnelle ou
collective en les préparant à se produire en public, le travail
initial et primordial concernera l'intégration au groupe.
LA PRATIQUE THÉÂTRALE :
         Une fonction pédagogique originale.




        "L'activité artistique est naturelle à tous les
     hommes et à toutes les femmes. Ce sont les
répressions dont nous pâtissons par notre "éducation"
   qui nous limitent et qui réduisent notre capacité
                     d'expression."

                                                  Augusto Boal
                                   (Pratique du théâtre de l'opprimé)
L'EXPRESSION THÉÂTRALE
L'expression théâtrale recueille des attitudes enthousiastes auprès de la très
large majorité des personnes depuis que nous la proposons comme alternative
aux techniques d'animation plus classiques. Elles se montrent sensibles en
particulier à l'aspect créatif (individuel ou collectif) et "vivant’ des
interventions, à la dynamique de groupe qui s'en dégage et au mode interactif
d'animation.
 L'adhésion volontaire des usagers à ces pratiques entraine, en terme de
changements, une amélioration de comportements, d’identification et de
sociabilité.
Il est utile de rappeler que notre hypothèse de travail initiale est d'envisager
ou de considérer ces changements comme un processus continu plutôt que
comme un changement instantané.
Il semblait donc nécessaire, à partir d'observations sur le terrain, d'instituer un
mode de fonctionnement à même de "réveiller" les savoirs informels qui
sommeillent en chacun de nous.

 Dans le chapitre qui suit nous allons aborder les techniques appliquées pour
l'éveil de cette adhésion.

Recommandé

Présentation des ateliers
Présentation des ateliersPrésentation des ateliers
Présentation des ateliersEPSILIM
 
Biographies
BiographiesBiographies
BiographiesEPSILIM
 
Victor hugo
Victor hugoVictor hugo
Victor hugoEPSILIM
 
Florileges
Florileges Florileges
Florileges EPSILIM
 
Georges Emmanuel Clancier
Georges Emmanuel ClancierGeorges Emmanuel Clancier
Georges Emmanuel ClancierEPSILIM
 
Jeu de rimes diapo
Jeu de rimes diapoJeu de rimes diapo
Jeu de rimes diapoEPSILIM
 
Bras de fer
Bras  de  ferBras  de  fer
Bras de ferEPSILIM
 
Revisiter Auguste Renoir
Revisiter Auguste Renoir Revisiter Auguste Renoir
Revisiter Auguste Renoir EPSILIM
 

Contenu connexe

En vedette

Jean de la fontaine
Jean de la fontaineJean de la fontaine
Jean de la fontaineEPSILIM
 
Lire la photo de presse
Lire la photo de presseLire la photo de presse
Lire la photo de pressemaggica
 
Paralangage
ParalangageParalangage
Paralangagemaggica
 
Décrire 4 situations
Décrire 4 situationsDécrire 4 situations
Décrire 4 situationsmaggica
 
1 l’image
1 l’image1 l’image
1 l’imagemaggica
 
Image etudiants
Image etudiantsImage etudiants
Image etudiantsmaggica
 
Introduction à la communication interpersonnelle
Introduction à la communication interpersonnelleIntroduction à la communication interpersonnelle
Introduction à la communication interpersonnellemaggica
 
Jean De La Fontaine
Jean De La FontaineJean De La Fontaine
Jean De La Fontaineluiscontente
 
Le Persuasive Design : Théories de la communication et de la psychologie huma...
Le Persuasive Design : Théories de la communication et de la psychologie huma...Le Persuasive Design : Théories de la communication et de la psychologie huma...
Le Persuasive Design : Théories de la communication et de la psychologie huma...Arnaud Robin
 
Activité après la lecture
Activité après la lectureActivité après la lecture
Activité après la lecturePanora Mix
 
Dossier de production groupe 34
Dossier de production groupe 34Dossier de production groupe 34
Dossier de production groupe 34GP34Skema
 
Toi moi nous dossier de presse
Toi moi nous dossier de presseToi moi nous dossier de presse
Toi moi nous dossier de presseLaetitia Macé
 
Dossier de prod perf durable
Dossier de prod perf durableDossier de prod perf durable
Dossier de prod perf durableGroupe110
 
Dossier de production Powerpoint Groupe 3
Dossier de production Powerpoint Groupe 3Dossier de production Powerpoint Groupe 3
Dossier de production Powerpoint Groupe 3Stefen Razafindralambo
 

En vedette (20)

Jean de la fontaine
Jean de la fontaineJean de la fontaine
Jean de la fontaine
 
Lire la photo de presse
Lire la photo de presseLire la photo de presse
Lire la photo de presse
 
Paralangage
ParalangageParalangage
Paralangage
 
Décrire 4 situations
Décrire 4 situationsDécrire 4 situations
Décrire 4 situations
 
1 l’image
1 l’image1 l’image
1 l’image
 
Image etudiants
Image etudiantsImage etudiants
Image etudiants
 
Introduction à la communication interpersonnelle
Introduction à la communication interpersonnelleIntroduction à la communication interpersonnelle
Introduction à la communication interpersonnelle
 
Jean De La Fontaine
Jean De La FontaineJean De La Fontaine
Jean De La Fontaine
 
Parties corps
Parties corpsParties corps
Parties corps
 
Le Persuasive Design : Théories de la communication et de la psychologie huma...
Le Persuasive Design : Théories de la communication et de la psychologie huma...Le Persuasive Design : Théories de la communication et de la psychologie huma...
Le Persuasive Design : Théories de la communication et de la psychologie huma...
 
Activité après la lecture
Activité après la lectureActivité après la lecture
Activité après la lecture
 
Les femmes
Les femmes Les femmes
Les femmes
 
Jeu des mois
Jeu des moisJeu des mois
Jeu des mois
 
Dossier de production groupe 34
Dossier de production groupe 34Dossier de production groupe 34
Dossier de production groupe 34
 
Toi moi nous dossier de presse
Toi moi nous dossier de presseToi moi nous dossier de presse
Toi moi nous dossier de presse
 
Self Esteem
Self EsteemSelf Esteem
Self Esteem
 
EPI arts plastiques, EMC sur le thèmde de l'identité
EPI arts plastiques, EMC sur le thèmde de l'identitéEPI arts plastiques, EMC sur le thèmde de l'identité
EPI arts plastiques, EMC sur le thèmde de l'identité
 
Dossier de prod perf durable
Dossier de prod perf durableDossier de prod perf durable
Dossier de prod perf durable
 
Dossier de production Powerpoint Groupe 3
Dossier de production Powerpoint Groupe 3Dossier de production Powerpoint Groupe 3
Dossier de production Powerpoint Groupe 3
 
Formes scénarios
Formes scénariosFormes scénarios
Formes scénarios
 

Similaire à La pratique théâtrale

Art thérapie en soins palliatifs
Art thérapie en soins palliatifsArt thérapie en soins palliatifs
Art thérapie en soins palliatifsChristelle Moreau
 
Biologistes anthropocene v3
Biologistes anthropocene v3Biologistes anthropocene v3
Biologistes anthropocene v3mfaury
 
Intervention colloque Savanturiers Mélodie Faury
Intervention colloque Savanturiers Mélodie FauryIntervention colloque Savanturiers Mélodie Faury
Intervention colloque Savanturiers Mélodie Faurymfaury
 
Les médiations autour des IFP
Les médiations autour des IFP Les médiations autour des IFP
Les médiations autour des IFP Réseau Pro Santé
 
Carnet de terrain de l'atelier théatre - Sarah Pernet (2019-2020)
Carnet de terrain de l'atelier théatre - Sarah Pernet (2019-2020)Carnet de terrain de l'atelier théatre - Sarah Pernet (2019-2020)
Carnet de terrain de l'atelier théatre - Sarah Pernet (2019-2020)BlogGES
 
Formation à la fresque des émotions #noussommesvivants
Formation à la fresque des émotions #noussommesvivantsFormation à la fresque des émotions #noussommesvivants
Formation à la fresque des émotions #noussommesvivantsnous sommes vivants
 
Clindoeil processwork
Clindoeil processworkClindoeil processwork
Clindoeil processworkAlain Ducass
 
Al4ED Outils pedagogiques
Al4ED Outils pedagogiquesAl4ED Outils pedagogiques
Al4ED Outils pedagogiquesSimone Petrucci
 
Flyer vincent m. definitif
Flyer vincent m. definitifFlyer vincent m. definitif
Flyer vincent m. definitifCharlesRaoul
 
Communication politique : ''quand on fabrique des gestes, on fabrique du mens...
Communication politique : ''quand on fabrique des gestes, on fabrique du mens...Communication politique : ''quand on fabrique des gestes, on fabrique du mens...
Communication politique : ''quand on fabrique des gestes, on fabrique du mens...Damien ARNAUD
 
Palabre 32 engagement
Palabre 32 engagementPalabre 32 engagement
Palabre 32 engagementboprat
 

Similaire à La pratique théâtrale (20)

Art thérapie en soins palliatifs
Art thérapie en soins palliatifsArt thérapie en soins palliatifs
Art thérapie en soins palliatifs
 
Biologistes anthropocene v3
Biologistes anthropocene v3Biologistes anthropocene v3
Biologistes anthropocene v3
 
Presfnap
PresfnapPresfnap
Presfnap
 
Presfnap
PresfnapPresfnap
Presfnap
 
Presfnap
PresfnapPresfnap
Presfnap
 
Intervention colloque Savanturiers Mélodie Faury
Intervention colloque Savanturiers Mélodie FauryIntervention colloque Savanturiers Mélodie Faury
Intervention colloque Savanturiers Mélodie Faury
 
Unadev projet tango-aveugles
Unadev  projet tango-aveuglesUnadev  projet tango-aveugles
Unadev projet tango-aveugles
 
Les médiations autour des IFP
Les médiations autour des IFP Les médiations autour des IFP
Les médiations autour des IFP
 
Une expérience d'observateurs
Une expérience d'observateursUne expérience d'observateurs
Une expérience d'observateurs
 
Carnet de terrain de l'atelier théatre - Sarah Pernet (2019-2020)
Carnet de terrain de l'atelier théatre - Sarah Pernet (2019-2020)Carnet de terrain de l'atelier théatre - Sarah Pernet (2019-2020)
Carnet de terrain de l'atelier théatre - Sarah Pernet (2019-2020)
 
Formation à la fresque des émotions #noussommesvivants
Formation à la fresque des émotions #noussommesvivantsFormation à la fresque des émotions #noussommesvivants
Formation à la fresque des émotions #noussommesvivants
 
Clindoeil processwork
Clindoeil processworkClindoeil processwork
Clindoeil processwork
 
La vie de l'esprit
La vie de l'esprit La vie de l'esprit
La vie de l'esprit
 
Al4ED Outils pedagogiques
Al4ED Outils pedagogiquesAl4ED Outils pedagogiques
Al4ED Outils pedagogiques
 
Atelier JFK 2009 Lainé
Atelier JFK 2009 LainéAtelier JFK 2009 Lainé
Atelier JFK 2009 Lainé
 
Flyer vincent m. definitif
Flyer vincent m. definitifFlyer vincent m. definitif
Flyer vincent m. definitif
 
Atelier Vesuviani - Présentation - Intervention Luca Belfiore
Atelier Vesuviani - Présentation - Intervention Luca BelfioreAtelier Vesuviani - Présentation - Intervention Luca Belfiore
Atelier Vesuviani - Présentation - Intervention Luca Belfiore
 
Intervento vesuviani-intervento-luca-belfiore
Intervento vesuviani-intervento-luca-belfioreIntervento vesuviani-intervento-luca-belfiore
Intervento vesuviani-intervento-luca-belfiore
 
Communication politique : ''quand on fabrique des gestes, on fabrique du mens...
Communication politique : ''quand on fabrique des gestes, on fabrique du mens...Communication politique : ''quand on fabrique des gestes, on fabrique du mens...
Communication politique : ''quand on fabrique des gestes, on fabrique du mens...
 
Palabre 32 engagement
Palabre 32 engagementPalabre 32 engagement
Palabre 32 engagement
 

Plus de EPSILIM

Le livre d'or
Le livre d'orLe livre d'or
Le livre d'orEPSILIM
 
Le livre d'or
Le livre d'orLe livre d'or
Le livre d'orEPSILIM
 
Culture et santé prestations
Culture et santé prestationsCulture et santé prestations
Culture et santé prestationsEPSILIM
 
Le livre d'or
Le livre d'orLe livre d'or
Le livre d'orEPSILIM
 
Le livre d'or
Le livre d'orLe livre d'or
Le livre d'orEPSILIM
 
Biographies
BiographiesBiographies
BiographiesEPSILIM
 
Catalogue de formation 2013 a4
Catalogue de formation 2013 a4Catalogue de formation 2013 a4
Catalogue de formation 2013 a4EPSILIM
 
Biographies
BiographiesBiographies
BiographiesEPSILIM
 
Ppt template
Ppt templatePpt template
Ppt templateEPSILIM
 
Poètes dici et dailleurs
Poètes dici et dailleursPoètes dici et dailleurs
Poètes dici et dailleursEPSILIM
 
Ce que dit l'hiver
Ce que dit l'hiverCe que dit l'hiver
Ce que dit l'hiverEPSILIM
 
Alphonse de Lamartine
Alphonse de LamartineAlphonse de Lamartine
Alphonse de LamartineEPSILIM
 
Atelier lecture hugo
Atelier lecture hugoAtelier lecture hugo
Atelier lecture hugoEPSILIM
 
Voltaire zadig
Voltaire zadigVoltaire zadig
Voltaire zadigEPSILIM
 
Guy de maupassant
Guy de maupassantGuy de maupassant
Guy de maupassantEPSILIM
 
Les lettres de mon moulin
Les  lettres de mon moulinLes  lettres de mon moulin
Les lettres de mon moulinEPSILIM
 
Aragon, le fou d'elsa
Aragon, le fou d'elsaAragon, le fou d'elsa
Aragon, le fou d'elsaEPSILIM
 

Plus de EPSILIM (17)

Le livre d'or
Le livre d'orLe livre d'or
Le livre d'or
 
Le livre d'or
Le livre d'orLe livre d'or
Le livre d'or
 
Culture et santé prestations
Culture et santé prestationsCulture et santé prestations
Culture et santé prestations
 
Le livre d'or
Le livre d'orLe livre d'or
Le livre d'or
 
Le livre d'or
Le livre d'orLe livre d'or
Le livre d'or
 
Biographies
BiographiesBiographies
Biographies
 
Catalogue de formation 2013 a4
Catalogue de formation 2013 a4Catalogue de formation 2013 a4
Catalogue de formation 2013 a4
 
Biographies
BiographiesBiographies
Biographies
 
Ppt template
Ppt templatePpt template
Ppt template
 
Poètes dici et dailleurs
Poètes dici et dailleursPoètes dici et dailleurs
Poètes dici et dailleurs
 
Ce que dit l'hiver
Ce que dit l'hiverCe que dit l'hiver
Ce que dit l'hiver
 
Alphonse de Lamartine
Alphonse de LamartineAlphonse de Lamartine
Alphonse de Lamartine
 
Atelier lecture hugo
Atelier lecture hugoAtelier lecture hugo
Atelier lecture hugo
 
Voltaire zadig
Voltaire zadigVoltaire zadig
Voltaire zadig
 
Guy de maupassant
Guy de maupassantGuy de maupassant
Guy de maupassant
 
Les lettres de mon moulin
Les  lettres de mon moulinLes  lettres de mon moulin
Les lettres de mon moulin
 
Aragon, le fou d'elsa
Aragon, le fou d'elsaAragon, le fou d'elsa
Aragon, le fou d'elsa
 

La pratique théâtrale

  • 1. EXPRESSION PLURIELLE DÉCOUVERTE et INITIATION au JEU THÉÂTRAL Projets d’ouverture à soi et aux autres par la médiation de l’expression théâtrale dans le cadre d’un atelier. Conception et animation : Smaïl Grim
  • 2. Thématique : Dire, Lire, Ecrire, et Créer Par la médiation théâtrale : – Retrouver ou maîtriser sa voix. – L’expression corporelle. – Travailler sa mémoire, valoriser sa prestance. – Créer du lien social et culturel. Objectifs : Découverte, approche et initiation au jeu théâtral. Enjeux : Revalorisation de soi, découvrir son potentiel et ses savoirs informels d’être, de créativité, d’ouverture à soi et aux autres. Lieu et services concernés : Etab. Sanitaires et médico-sociaux… Public ciblé : patients, résidents EHPAD………………………………………. Calendrier de réalisation : …15 séances………………………… Intervenant : …Smaïl Grim, référent Culture & Santé Epsilim + référent étab.
  • 3. L' ATELIER D' EXPRESSION : UN MODE DE VALORISATION DU PATIENT Amener l’usager à reprendre confiance en soi, à se reconstruire une image positive, à confronter ses connaissances informelles à celles de ses camarades, est une étape nécessaire et déterminante pour renouer les liens sociaux. Elle peut aussi servir d’antichambre pour une reprise de la vie active. Afin de lui permettre, à la fin de son séjour médicalisé, de maîtriser le développement " de l'imagination, du goût, de la sensibilité, du jugement " qui permettent l'appropriation d'une culture, il lui est proposé une participation volontaire à des activités "artistiques". Cet atelier d'expression, moyen d'éveil de la sensibilité , de l'écoute, de l'émotion, de la réflexion fonctionnera une à deux heures par regroupement. `
  • 4. LES DIFFÉRENTS PALIERS POUR L'ÉVEIL DE CETTE EXPRESSION. Il parait évident que tout changement, toute situation nouvelle entraînent, de la part de celui qui les vit, des formes de résistance plus ou moins conscientisées. Aussi est-il fondamental de procéder par "petites touches" et de faire baisser progressivement les boucliers de la réticence de certains patients et résidents. Pour répondre à des attentes et à des motivations aussi diverses que variées pour exprimer des savoirs informels longtemps jugulés, nous les invitons à se faire plaisir, à se détendre pour mieux s'accepter. L'objectif étant de développer la créativité personnelle ou collective en les préparant à se produire en public, le travail initial et primordial concernera l'intégration au groupe.
  • 5. LA PRATIQUE THÉÂTRALE : Une fonction pédagogique originale. "L'activité artistique est naturelle à tous les hommes et à toutes les femmes. Ce sont les répressions dont nous pâtissons par notre "éducation" qui nous limitent et qui réduisent notre capacité d'expression." Augusto Boal (Pratique du théâtre de l'opprimé)
  • 6. L'EXPRESSION THÉÂTRALE L'expression théâtrale recueille des attitudes enthousiastes auprès de la très large majorité des personnes depuis que nous la proposons comme alternative aux techniques d'animation plus classiques. Elles se montrent sensibles en particulier à l'aspect créatif (individuel ou collectif) et "vivant’ des interventions, à la dynamique de groupe qui s'en dégage et au mode interactif d'animation. L'adhésion volontaire des usagers à ces pratiques entraine, en terme de changements, une amélioration de comportements, d’identification et de sociabilité. Il est utile de rappeler que notre hypothèse de travail initiale est d'envisager ou de considérer ces changements comme un processus continu plutôt que comme un changement instantané. Il semblait donc nécessaire, à partir d'observations sur le terrain, d'instituer un mode de fonctionnement à même de "réveiller" les savoirs informels qui sommeillent en chacun de nous. Dans le chapitre qui suit nous allons aborder les techniques appliquées pour l'éveil de cette adhésion.
  • 7. I) POUR UNE COMPRÉHENSION LITTÉRALE ACTIVE: Dans le domaine de la lecture, tant au point de vue vitesse que compréhension, il nous est apparu que reprendre des techniques classiques de déchiffrage n'était sans doute pas la meilleure manière d'aborder avec les patients ce domaine mais qu'il s'agissait plutôt d'accentuer le travail sur la mémorisation. L'expression "LIRE UTILE", souvent utilisée par les pédagogues, prend dans ce cadre toute son ampleur, permettant ainsi à l'apprenant de mieux comprendre son environnement et de restituer, sous forme de saynètes, des textes "revisités" ou créés. Une méthode qui présuppose comme préalables un choix concerté de textes littéraires, de poèmes, de dialogues de théâtre, d'articles de presse et de documents concrets tirés de la vie de tous les jours.
  • 8. DE L'EXPRESSION ORALE À L'EXPRESSION ÉCRITE : L'action théâtrale, grâce en particulier aux mécanismes d'échanges, de projection et d'identification, constitue un mode particulièrement intéressant pour induire des pratiques de parole auprès de personnes n'ayant pas de telles habitudes. Le premier contact des membres du groupe est très important. Venus d'horizons différents, ils cherchent avant tout une sécurité affective et une reconnaissance dès le premier regroupement. On peut rendre cette communication plus rapide et plus intime au moyen de ces procédés:
  • 9. I) Présentation traditionnelle suivie d'une présentation croisée : Un tour de table où le premier intervenant, de préférence volontaire ou bien choisi par rapport à l'ordre alphabétique (la position spatiale peut être aussi déterminante : le premier à ma droite ou à ma gauche, la personne au milieu...) donne un style personnel à la présentation sans aucune influence de l'animateur. Généralement le modèle qu'il aura proposé sera, inconsciemment ou pas, suivi, reproduit par les autres patients. Cette présentation stéréotypée, très souvent limitée à décliner son identité, son/ ses expérience(s) professionnelle(s), permet à chacun de se décrire par ce qu'il a de plus banal et de plus extérieur. Cependant l’animateur peut proposer que chacun ait un carton devant lui mentionnant son identité. Ceci facilitera cette première prise de contact et une écoute plus attentive, préludes à une " attention aux autres" et à une présentation croisée. Cet exercice consiste à demander à quelqu'un du groupe de nous représenter avec son vocabulaire un de ses camarades. On pourrait également constituer des sous-groupes dans lesquels chaque membre est chargé de présenter l'autre. Un temps d'échange et d'approfondissement mutuels est nécessaire pour éventuellement répondre aux questions de certains éléments du groupe.
  • 10. EN CHACUN DE NOUS, SOMMEILLE UN ARTISTE... Partant de ce postulat, nous avons élaboré une "batterie" d'exercices et de jeux qui aident le participant à exprimer sa théâtralité. Nous appelons Exercices tout mouvement physique, musculaire (respiratoire, moteur, vocal...) qui aide celui qui l'accomplit à mieux connaître ou reconnaître son corps, ses muscles, ses relations avec les autres corps, la gravité, les objets, l'espace, les dimensions... Ces exercices visent à une meilleure connaissance de l'expression corporelle, de ses mécanismes. C'est en sorte une INTROVERSION. Les Jeux, en revanche, ont trait à l'expressivité du corps émetteur et récepteur de messages. Ils demandent un ou des interlocuteurs. Pour cela les jeux sont EXTROVERSION. En plus de ceux créés par nos soins, nous en avons choisis et adaptés à nos besoins quelques uns tirés de l'arsenal du Théâtre de l'opprimé d'Augusto Boal ainsi que dans les travaux de Stanislavski pour qui " idées, émotions, sensations sont indissolublement entrelacées", "un mouvement corporel est une pensée " et que cette dernière " s'exprime aussi corporellement." Pour encourager le patient à participer, il faut auparavant l' "échauffer", le préparer avec des exercices simples et plaisants. Il est indispensable de le stimuler afin de le désinhiber.
  • 11. QUELQUES EXEMPLES D' EXERCICES : A- "Qui suis-je?" On commence par l'exercice qui est le plus facile à faire et qui entraîne une adhésion quasi-totale des participants. Il s'agit de mimer des professions, préalablement proposées par l'animateur et les usagers sur des bouts de papier tirés au sort. Chacun, à son tour, essaie de faire deviner par des mimes ce dont il s'agit. Variante de cet exercice : B- Proverbes et expressions Même procédé que pour le premier exercice. Il s'agit cette fois de mimer des expressions connues en en donnant le nombre de mots contenus. C- " La croix et le cercle" Un exercice qui semble facile à faire et pourtant, à cause des mécanisations psychologique et physique, il s'avère difficile à réaliser dans la pratique. On est assis ou debout. On demande à chaque participant de faire un cercle avec la main droite- grand ou petit, comme ils veulent. C'est facile, tout le monde y arrive. STOP. On leur demande de faire une croix avec la main gauche. Tout le monde le fait. STOP. On leur demande de faire les deux choses en même temps...C'est presque impossible.
  • 12. d/ Hypnose : L’animateur ou un participant met sa main à quelques centimètres du visage d’une personne (qui est alors hypnotisée et doit constamment maintenir son visage à la même distance de la main : -Les cheveux devant les doigts. -Le menton face au poignet. L’hypnotiseur commence une série de mouvements avec sa main, de haut en bas, à droite et à gauche, en avant et en arrière, la main verticale par rapport au sol, horizontale, en diagonale. L’hypnotisé doit faire toutes les contorsions possibles pour garder toujours la même distance. La main peut changer pour obliger le participant à passer, par exemple, entre les jambes de l’hypnotiseur. Pas de mouvements rapides qui ne peuvent pas être suivis, la main ne doit jamais non plus s’arrêter. L’hypnotiseur doit obliger son partenaire à prendre toutes les positions ridicules, grotesques, inconfortables. Il l’obligera ainsi à mettre en mouvement une série de structures musculaires qui ne sont jamais ou rarement activées.
  • 13. e/ Variante de cet exercice : Hypnotisme avec deux mains – le référent ou l’animateur dirige cette fois deux des participants, un avec chaque main. Il ne peut arrêter ni une main ni l’autre – l’exercice est pour lui aussi. Il peut croiser ses mains et obliger un participant à passer au dessus de l’autre. Ils ne doivent pas se toucher.
  • 14. MÉMORISATION et DICTION Ce type de travail, tout en se voulant ludique, permet d'abord aux patients de se familiariser avec l’univers des auteurs choisis et d'acquérir des notions nouvelles. Nous choisissons des textes littéraires " à trous" (généralement des poèmes célèbres). Il s'agit de trouver les mots manquants grâce aux définitions et explications proposées. Ce premier travail achevé, chacun lit son texte et imagine les personnages et les décors à planter pour une éventuelle mise en jeu. Il peut s'agir aussi d'un récit à suivre ou à épisodes. Exercice qui permet d'aborder un éventail varié de modes narratifs: fiction, historique, autobiographique...
  • 15. LE RÉCIT… À SUIVRE… • Jeu destiné à la fois à exercer l'imagination et à donner la conscience de la diversité du cheminement intellectuel. • On lance une histoire, l'animateur campe le personnage principal, décrit l'environnement, les personnages secondaires, puis place tout à coup son héros dans une situation inattendue ou ambiguë...il passe alors la parole à l'un des membres du groupe qui doit d'abord résoudre la situation dont il hérite, ensuite remettre le personnage dans une nouvelle situation d'incertitude et passer la parole à un troisième...et ainsi de suite jusqu'à la fin. • (temps d'intervention 2 à 3 minutes) • Pour conclure l'exercice, il est demandé à des sous-groupes de réfléchir à la mise en situation théâtrale du ou des récits et d'imaginer et de rédiger des dialogues et décors en fonction du contexte choisi.
  • 16. EXEMPLES DE JEUX Les jeux de déblocage : A/ LE MIME : Je vais dans une salle voisine et revient, mimant le transport d'une caisse. J'apporte mon carton et le propose à X, qui le porte à un autre etc... Entre-temps, quelqu'un fait remarquer que le carton s'est allégé...Le porteur corrige son attitude; la balade continue. Enfin quelqu'un dépose le carton, dénoue la ficelle, en sort un objet assez volumineux qu'il dépose sur une table. Quelques manipulations...Enfin il invite une personne et mime une danse. Tout le monde a pigé, d'autres viennent danser. On arrête le jeu. Discussion. Pourquoi n'avait-on pas compris qu'il s'agissait d'un électrophone? Certains voudront expliquer comment il aurait fallu s'y prendre. On leur demande d' "essayer de le faire." Tâtonnements, recherches...le fil qu'on déroule, la prise qu'on branche, le disque qu'on saisit, sort de la pochette, nettoie, qu'on pose sur l'électrophone, le bras de ce dernier qu'on actionne. Si un geste n'est pas convaincant, quelqu'un propose sa solution... C'est parti...C'est à qui ira chercher un objet dans la cour ou la salle à côté: seau, bouteille, casse-croûte...etc…
  • 17. B) SIMULATION DE SCÈNES QUOTIDIENNES : • On définit un milieu social constitué de 5 à 10 partenaires (par exemple un semblant de procès en cour d'assises, la cohabitation dans son immeuble, dans le hall d’un hôpital ou d’un EHPAD, l'accueil dans un commerce, l'attente devant un arrêt de bus un jour de grève etc.). On distribue ensuite les rôles, ainsi définis (collectivement ou pas) à des membres du groupe et on leur demande d'improviser un cas, une situation, dans lesquels seront impliqués les personnages qu'ils représentent. • Toute liberté leur est donnée d'inventer les circonstances dans lesquelles ils se mettent et de conduire l'action ou la discussion. • Jeu important en ce qui concerne la cohésion du groupe.
  • 18. EXPRESSION CORPORELLE ( Le Mime ) Qui suis-je ? On commence par l’exercice qui est le plus facile à faire et qui entraîne une adhésion quasi-totale des participants. Il s’agit de mimer des professions, préalablement proposées par l’animateur et les participants sur des bouts de papier tirés au sort. Chacun, à son tour, essaie de faire deviner par des mimes de quel métier il s’agit. LE PROFESSEUR - LE CAMERAMAN - LE JOURNALISTE-REPORTER - LE CHASSEUR - L’ARTISTE-PEINTRE - LE PEINTRE en BATIMENT - L’ANIMATEUR TV - LA FEMME de MENAGE - LE MEDECIN LE JARDINIER LE CORDONNIER
  • 19. Proverbes, dictons et expressions : Même procédé que pour le premier exercice. Il s’agit cette fois de mimer des expressions connues en en donnant le nombre de mots contenus. - UN FROID DE CANARD - AVOIR LES YEUX PLUS GROS QUE LE VENTRE - UNE FAIM DE LOUP -L’APPETIT VIENT EN MANGEANT - DOUX COMME UN AGNEAU -NE PAS Y ALLER PAR QUATRE CHEMINS - QUI S’Y FROTTE, S’Y PIQUE -AU ROYAUME DES AVEUGLES, LE BORGNE EST ROI - HEUREUX AU JEU, MALHEUREUX EN AMOUR. -PRENDRE LE TAUREAU PAR LES CORNES - RIEN NE SERT DE COURIR , IL FAUT PARTIR A POINT. - QUI VEUT VOYAGER LOIN, MENAGE SA MONTURE. - QUI DORT, DINE. - A PAROLES LOURDES, OREILLES SOURDES - QUI SEME LE VENT, RECOLTE LA TEMPETE. - QUI AIME BIEN CHATIE BIEN - JEU DE MAINS, JEU DE VILAINS. -L’ARGENT N’A PAS D’ODEUR - SE CREPER LE CHIGNON. -L’ OISIVETE EST MERE DE TOUS LES VICES. - MOURIR D’AMOUR. -QUAND LES BOUGIES SONT ETEINTES, TOUTES LES FEMMES SONT JOLIES. - IL PLEUT DES CORDES. - A TABLE COMME EN AMOUR, CHANGEMENT DONNE SAVEUR
  • 20. Le monologue : « Le Cid » de Corneille
  • 21. Le Cid : Don Diègue
  • 22. Le dialogue: « LA GRAMMAIRE » ...( Eugène LABICHE..) ( scène VI ) Blanche : ( tenant un papier) ( scène VI ) Je te cherchais pour te remettre le discours que tu dois prononcer au comité agricole. Caboussat : Si je suis réélu... Tu l'as revu? Blanche: Recopié seulement Caboussat: Oui... comme les autres... ( l'embrassant.) Ah! chère petite...sans toi! ( dépliant le papier) Comment trouves-tu le commencement? Blanche: Très beau! Caboussat: (lisant) " Messieurs et chers collègues, l'agriculture est la plus belle des professions..." ( s'arrêtant). Tiens! tu as mis 2 S à professions ? Blanche: Sans doute... Caboussat: ( l' embrassant) Ah! chère petite ! ... ( à part) Moi, j'avais mis un T ..Tout simplement. ( lisant) " la plus noble des professions ". ( parlé ) avec 2 S ( Lisant) " J'ose le dire , celui qui n'aime pas la terre , celui dont le coeur ne bondit pas à la vue d'une charrue , celui-là ne comprend pas la richesse des nations..." ( S' arrêtant) Tiens, tu as mis un T à nations ? Blanche: Toujours. Caboussat: ( l'embrassant) Ah! chère petite !... ( à part) Moi, j'avais mis un S tout simplement!... les T, les S... jamais je ne pourrai retenir ça ! ( Lisant ) " La richesse des nations ..." ( parlé ) avec un T ...
  • 23. Le DIALOGUE: « En attendant Godot » de Samuel Becket • ACTE I • Estragon • –Endroit délicieux. (Il se retourne, avance jusqu'à la rampe, regarde vers le public) aspects riants (il se tourne vers Vladimir ) • Allons-nous-en ! • Vladimir • – On ne peut pas • Estragon • Pourquoi ? • Vladimir • On attend godot • Estragon • C’est vrai (un temps) Tu es sûr que c’est ici ? • Vladimir • Quoi ? • Estragon • Qu’il faut attendre. • Vladimir • Il a dit devant l’arbre (Ils regardent l’arbre). Tu en vois d’autres ?
  • 24. En attendant Godot • Estragon • qu’est ce que c’est ? • Vladimir • on dirait un saule. • Estragon • Où sont les feuilles ? • Vladimir : Il doit être mort • Estragon • Finis les pleurs. • Vladimir • A moins que ce ne soit pas la saison. • Estragon • Ce ne serait pas plutôt un arbrisseau ? • Vladimir • Un arbuste • Estragon • Un arbrisseau • Vladimir • Un… (Il se reprend). Qu’est ce que tu veux insinuer ? Qu’on s’est trompé d’endroit ?
  • 25. En attendant Godot • Estragon • Il devrait être là. • Vladimir • Il n'a pas dit ferme qu'il viendrait. • Estragon • Et s'il ne vient pas ? • Vladimir • Nous reviendrons demain. • Estragon • Et puis après demain. • Vladimir • Peut-être. • Estragon • Et ainsi de suite. • Vladimir : • C’est à dire... • Estragon • Jusqu'à ce qu'il vienne ? • Vladimir • Tu es impitoyable.
  • 26. En attendant Godot • Estragon • Nous sommes déjà venus hier. • Vladimir • Ah non, là tu te goures. • Estragon • Qu'est-ce que nous avons fait hier ? • Vladimir • Ce que nous avons fait hier ? • Estragon • Oui. • Vladimir • Ma foi... (se fâchant) Pour jeter le doute, à toi le pompon. • Estragon • Pour moi, nous étions ici. • Vladimir • (regard circulaire) L'endroit te semble familier ? • Estragon • Je ne dis pas ça. • Vladimir • Alors ? • Estragon • Ca n’empêche pas
  • 27. En attendant Godot • Vladimir • Tout de même…. Cet arbre…. (se tournant vers le public) Cette tourbière… • Estragon • Ca n'empêche pas. Tu es sûr que c'était ce soir. • Vladimir • Quoi ? • Estragon • Qu'il fallait attendre ? • Vladimir • Il a dit samedi (un temps). Il me semble. • Estragon • Après le turbin. (Chante : le samedi soir après le turbin, on voit l’ouvrier parisien mais pas de bigote) • Vladimir • J'ai du le noter. (fouille dans ses poches, archibondées de saletés de toutes sortes) • Estragon • Mais quel samedi ? Et sommes-nous samedi ? Ne serait-on pas plutôt dimanche ? ou lundi ? ou Vendredi ? (Chanson « Depuis le lundi jusqu’au samedi »
  • 28. EXPRESSION PLURIELLE "Regarder, c'est être peintre. Souffrir, c'est être poète. De l'union de la plastique et de l'âme on peut faire naître le plus bel art vivant intégral : le théâtre". Henry Bataille