Résultats clés
Rapport 2014/2015 sur les résultats de l’éducation
Les pays en développement partenaires du GPE ont fait
des progrès pour atteindre les enfants non scolarisés
et davantage d...
L’accès au cycle pré-primaire et au premier cycle du
secondaire s’est amélioré
Entre 2008 et 2012, l’accès à
l’enseignemen...
3
89 filles pour 100 garçons
achèvent le
cycle primaire
Les disparités de
revenu et
géographiques
sont généralement plus m...
4 Le Partenariat mondial pour l’éducation a renforcé son soutien,
notamment aux pays partenaires fragiles ou touchés par u...
5
le manque de données reste un défi pour le secteur de l’éducationMais
…
Le Partenariat mondial a élaboré une
stratégie s...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Résultats Clés dans les pays partenaires du Partenariat mondial pour l'éducation

1 435 vues

Publié le

Découvrez les résultats clés disponibles dans le Rapport 2014/12015 sur les résultats de l'éducation, dans les pays partenaires du Partenariat mondial pour l'éducation. Cela montre que plus d'enfants terminent l'école primaire, mais que globalement moins de financements sont attribués à l'éducation.

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 435
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
732
Actions
Partages
0
Téléchargements
5
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Résultats Clés dans les pays partenaires du Partenariat mondial pour l'éducation

  1. 1. Résultats clés Rapport 2014/2015 sur les résultats de l’éducation
  2. 2. Les pays en développement partenaires du GPE ont fait des progrès pour atteindre les enfants non scolarisés et davantage d’enfants achèvent le cycle primaire. l’objectif de scolarisation primaire universelle reste lointain En 2012, 185 millions d’enfants étaient scolarisés au primaire, contre 169 millions en 2008. … 41 millions d’enfants en âge d’être scolarisés au primaire dans les pays partenaires du GPE ne l’étaient pas en 2012. Entre 2008 et 2012, le nombre d’enfants non scolarisés a baissé de 4,4 %, contre 2,9 % dans l’ensemble des pays en développement. Encore 1 enfant sur 4 n’avait pas achevé l’enseignement primaire en 2012. La proportion d’enfants qui achèvent le cycle primaire est de 73 % en 2012, une augmentation de ↑ 7,6 % par rapport à 2008. La majorité de ces progrès a été observée dans les pays fragiles ou touchés par un conflit : leur taux d’achèvement du primaire est passé de 61 à 68 %, une augmentation de ↑ 11,4 % entre 2008 et 2012. 73% 68% 82100 10089 73% 68% 82100 10089 1 Cependant Les données viennent du Rapport 2014/2015 sur les résultats de l’éducation : l’éducation de base en danger. Ce rapport présente les résultats des pays en développement partenaires du GPE au cours de la période 2008-2012. Pour une liste des pays partenaires, consultez : globalpartnership.org/fr/countries | Crédit photo couverture : UNICEF Madagascar
  3. 3. L’accès au cycle pré-primaire et au premier cycle du secondaire s’est amélioré Entre 2008 et 2012, l’accès à l’enseignement pré-primaire est passé de 24 % à 27 % globalement, et de 20 % à 22 % dans les pays fragiles ou touchés par un conflit. 8 enfants sur 10 achevant le primaire poursuivent leurs études dans le premier cycle du secondaire. … il reste encore beaucoup de chemin à faire 1 sur 5 seulement dans les pays partenaires fragiles ou touchés par un conflit. En 2012, seuls 42 % des élèves ont achevé le premier cycle de l’enseignement secondaire. 73% 68% $4.12 billion -9.5% in grants -16% 82100 10089 73% 68% 82100 10089 73% 10089 2 Cependant En 2012, 1 enfant sur 4 seulement avait accès à l’enseignement pré-primaire dans les pays en développement partenaires.
  4. 4. 3 89 filles pour 100 garçons achèvent le cycle primaire Les disparités de revenu et géographiques sont généralement plus marquées que les inégalités entre filles et garçons et leur effet conjugué constitue une importante entrave à l’éducation. Dans certains pays, les filles issues de milieux ruraux défavorisés n’ont presque aucune chance d’achever le cycle primaire. L’éducation gagne peu à peu en équité certaines inégalités sont difficiles à surmonterMais 82 filles pour 100 garçons achèvent le premier cycle du secondaire. —Et— $4.12 billion -9.5% in grants -16% 82100 10089 $4.12 billion -9.5% in grants -16% 82100 10089 En 2012
  5. 5. 4 Le Partenariat mondial pour l’éducation a renforcé son soutien, notamment aux pays partenaires fragiles ou touchés par un conflit … L’appui technique direct apporté par le GPE à tous les stades du processus de politique éducative a augmenté de 60 % depuis 2011. La part des financements alloués aux pays fragiles ou touchés par un conflit a plus que doublé depuis 2008 pour atteindre 49 % des montants approuvés. Depuis sa création jusqu’en décembre 2014, le Partenariat mondial a approuvé 116 financements pour la mise en œuvre de programmes dans 55 pays pour un total de 4,12 milliards de dollars*. Alors que l’aide au développement n’a globalement diminué que de 1,3 % depuis 2010, l’aide à l’éducation a chuté de 9,5 % entre 2010 et 2012. Ce déclin a été encore plus rapide pour l’éducation de base dans les pays en développement partenaires. 4,12 milliards de $ -9 financements -9,5% -16% 82100 100 .12 ion -9.5% rants -16% 82100 100 Le degré de priorité accordé à l’éducation de base diminue. La part du budget de l’éducation consacrée à l’enseignement primaire est tombée de 45,7 % en 2008 à 43 % en 2012. Dans les pays fragiles ou touchés par un conflit, elle a chuté de 53,8 % à 46,2 % ou cours de la même période. *Source : équipe opérationnelle du secrétariat GPE Mais l’aide internationale n’accorde plus la même priorité à l’éducation L’aide à l’éducation apportée aux pays parte- naires fragiles ou touchés par un conflit a baissé de plus de 16 % au cours de la même période, menaçant directement les récents progrès observés dans ces pays.
  6. 6. 5 le manque de données reste un défi pour le secteur de l’éducationMais … Le Partenariat mondial a élaboré une stratégie spécifique afin de relever le défi du manque de données et le nouveau modèle de financement du GPE renforce le soutien à la collecte et l’utilisation de données. Le manque de données régulières et de qualité sur les acquis scolaires et d’indicateurs financiers nationaux clés est particulièrement problématique. Sur les principaux indicateurs publiés par l’Institut de statistique de l’UNESCO, la proportion de données manquantes a augmenté entre 2008 et 2011, qu’il s’agisse de résultats, de la prestation de services ou des financements nationaux. Le Partenariat mondial a travaillé en étroite collaboration avec le Comité de réflexion sur la métrique de l’apprentissage et est très impliqué dans l’élaboration d’une proposition de plateforme internationale visant à renforcer les capacités aux niveaux national et régional, à accroitre la disponibilité des données sur l’apprentissage et, ainsi, à améliorer la qualité de l’apprentissage pour tous les élèves. Le Partenariat mondial pour l’éducation accentue ses efforts en matière de données 73% $4.12 billion in grants 10089 $4.12 billion -9.5% in grants -16% 82100 10089 $4.12 billion -9.5% in grants -16 82100 10089

×