SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  10
Télécharger pour lire hors ligne
Une éducation de qualité pour
tous les enfants
Rien n’est plus efficace qu’une éducation de
qualité pour transformer la vie et les opportunités
de générations entières. Si nous voulons
assurer à l’humanité un avenir prospère dans un
environnement sûr et sain, nous devons satisfaire
les besoins d’éducation de tous les enfants –
notamment les centaines de millions qui se
heurtent aux obstacles de la pauvreté et de
l’exclusion sociale, subissent des discriminations
du fait d’un handicap ou de leur genre ou vivent
dans des zones d’instabilité et de conflit.
Le programme d’éducation pour les 15 ans à
venir pose les jalons pour concrétiser cette
vision ambitieuse. Nous devons œuvrer pour
susciter la volonté politique et réunir les
moyens qui permettront de respecter ce droit.
—Julia Gillard, présidente du Conseil du Partenariat
mondial pour l’éducation et ancien Premier ministre
de l’Australie
Le Partenariat mondial pour l’éducation soutient les
pays en développement pour faire en sorte que chaque
enfant bénéficie d’une éducation de qualité, en donnant la
priorité aux plus démunis et aux plus vulnérables, y
compris dans les États fragiles et touchés par un conflit.
Depuis sa création en 2002, le Partenariat mondial
(ancienne Initiative de mise en œuvre accélérée de
l’Éducation pour tous) rassemble au sein d’une
structure autonome 60 pays en développement, plus
d’une vingtaine de pays bailleurs de fonds ainsi que des
organisations multilatérales, la société civile, des
enseignants, des entreprises privées et des fondations.
En privilégiant le renforcement des systèmes éducatifs
et en réduisant la fragmentation de l’aide, le Partenariat
mondial contribue à rentabiliser au maximum les
investissements dans l’éducation.
Facteur de croissance économique, l’éducation est
l’un des principaux vecteurs du développement, de
l’amélioration de la santé, de l’autonomisation des
femmes et de la construction de l’État.
Pour que chaque enfant ait accès à une éducation
préscolaire, primaire et secondaire de qualité à l’horizon
2030, l’UNESCO estime qu’il faudra mobiliser 39 milliards
de dollars supplémentaires de financements extérieurs
par an.
En mobilisant et alignant l’aide des bailleurs sur
les plans d’éducation nationaux établis à partir
d’une évaluation des besoins et des données
probantes, le Partenariat mondial favorise
l’efficacité de l’aide et la responsabilité mutuelle
entre partenaires du développement — afin de
s’assurer que tous les besoins d’apprentissage
des enfants soient satisfaits à travers un accès
équitable à l’éducation.
Le modèle du Partenariat mondial s’attache à
renforcer les capacités des pays à œuvrer en faveur
de quatre objectifs clés pour l’éducation de base :
accès, qualité, équité et efficacité accrue des
systèmes éducatifs nationaux.
La puissance d’un partenariat
promeut et soutient l’élaboration et l’adoption
de politiques et plans techniquement
rigoureux et proposés par les pays eux-mêmes
favorise un dialogue stratégique ouvert,
réunissant autour de la même table les princi-
pales parties prenantes dans le but d’appuyer
les plans sectoriels de l’éducation par le biais
d’un mécanisme national de coordination (le
Groupe local des partenaires de l’éducation)
défend un meilleur alignement de l’aide
à l’échelle nationale en incitant tous les
partenaires à harmoniser leur appui au plan
sectoriel de l’éducation convenu et au ren-
forcement des systèmes éducatifs nationaux
vise à fournir des financements prévisibles
en fonction des besoins
encourage l’amélioration de la collecte
de données et d’éléments probants sur
l’éducation de base
soutient la responsabilité mutuelle et la
transparence entre les bailleurs de fonds
et les principales parties prenantes à
l’échelon national
offre une plateforme d’échange de
connaissances et d’apprentissage entre
pairs pour tous les partenaires.
DANS SON ACTION DE RENFORCEMENT DES CAPACITÉS DES MINISTÈRES DE L’ÉDUCATION DES
PAYS EN DÉVELOPPEMENT, LE PARTENARIAT MONDIAL POUR L’ÉDUCATION :
Planification
sectorielle de
l’éducation
Évaluation et
endossement du
plan sectoriel de
l’éducation (PSE)
Depuis 2002, le Partenariat mondial a alloué plus
de 4,3 milliards de dollars à l’éducation de base
dans les pays en développement, devenant le
principal bailleur de fonds pour l’éducation de
base dans les pays à faible revenu où il intervient.
La moitié des décaissements réalisés en 2014 par
le Partenariat mondial ont bénéficié à des États
fragiles et touchés par un conflit.
Le modèle de financement du Partenariat mondial
soutient les pays à travers un processus de
planification qui vise à renforcer les systèmes
éducatifs et leurs capacités à dispenser l’éducation.
Il incite à améliorer l’équité, l’efficacité et la
qualité de l’éducation en conditionnant une
partie des financements aux résultats.
La pauvreté, la vulnérabilité de l’éducation et la
fragilité sont les principaux critères d’éligibilité au
modèle de financement du Partenariat mondial.
Un fonds mondial pour l’éducation
des financements
alloués à un pays
partenaire le sont sur la
base de plans sectoriels
d’éducation fondés sur
des données probantes
et financièrement viables,
établis en concertation
avec les bailleurs de
fonds et d’autres parties
prenantes de l’éducation.
des financements sont
alloués en fonction de
l’obtention de résultats
précis, spécifiés par
les autorités nationa-
les et les partenaires
du développement et
ayant trait à la qualité
de l’apprentissage,
l’efficacité des systèmes
éducatifs et l’équité.
70% 30%
ALLOCATION
DES FONDS
PROCESSUS DU GPE AU NIVEAU DES PAYS
Rapport sur les
financements,
évaluation et
enseignements
Dialogue initial au sein
du GPE à propos des
critères du modèle
de financement
Établissement
et revue de la qualité
du programme à
financer
Mise en oeuvre et
suivi du financement
Analyse sectorielle de
l’éducation
Mise en œuvre
du PSE
Évaluation
Suivi du PSE et
revues sectorielles
CYCLE DE
PLANIFICATION
DU PAYS
CYCLE
DU GPE
LE PARTENARIAT MONDIAL POUR
L’ÉDUCATION :
soutient pleinement l’ambitieux programme
de développement pour l’après-2015 fondé
sur une vision globale de l’éducation afin
d’assurer la mise en œuvre réussie de tous
les objectifs de développement durable ;
participe aux efforts pour susciter un
engagement politique sans faille et des
financements solides en appui à la
réalisation du nouvel objectif de l’éducation,
qui vise à atteindre les enfants les plus
marginalisés et les plus vulnérables.
L’approche inclusive adoptée par le Partenariat
mondial pose les jalons d’une action concertée,
indispensable pour garantir que tous les enfants
puissent faire valoir leur droit à une éducation
de qualité d’ici 2030.
Les ambitions du programme pour
l’éducation dans le monde d’ici 2030
« Assurer 12 ans d’enseignement primaire et
secondaire de qualité, gratuit et équitable,
financé sur fonds publics, dont au moins
9 années obligatoires, débouchant sur des
acquis pertinents. Nous encourageons
également la mise en place d’au moins une
année d’enseignement préprimaire de qualité,
gratuit et obligatoire. »—Déclaration d’Incheon
Le nouveau plan stratégique 2016-2020 du
Partenariat mondial pour l’éducation alignera
ses objectifs sur ceux du nouveau Programme de
développement durable en matière d’éducation.
Résultats
Les résultats obtenus à travers un partenariat
surpassent toujours ceux découlant d’une
action individuelle. Grâce à la mobilisation
accrue de ressources domestiques et une aide
supplémentaire d’autres partenaires – en
plus du financement, de la coordination et
du soutien technique du Partenariat mondial
– les pays partenaires du GPE ont fait des
avancées significatives :
En moyenne, le FINANCEMENT DE
L’ÉDUCATION sur ressources intérieures
dans les pays en développement progresse
de 10 % à partir du moment où ces pays
deviennent partenaires du GPE
31 pays partenaires en développement sont
parvenus à la PARITÉ FILLES-GARÇONS
dans l’éducation primaire ou sont en passe
d’y parvenir
La progression annuelle des taux
D’ACHÈVEMENT DU PRIMAIRE est 12 %
plus rapide à partir du moment où les pays
en développement deviennent partenaires
du GPE
des FILLES ONT ACHEVÉ LEURS ÉTUDES
PRIMAIRES en 2012, contre 56 % en 2002 dans
les pays soutenus par le GPE
Dans les pays soutenus par le GPE, le NOMBRE D’ENFANTS NON SCOLARISÉS
en âge de fréquenter le primaire a chuté de 56 à 41 millions entre 2002 et 2012.
69%
10%
15M
« Le GPE œuvre dans un seul
secteur mais représente
un exemple de collaboration
pouvant apporter de
meilleurs résultats. »
—Rapport du groupe de personnalités de haut
niveau sur le programme de développement de
l’après 2015
L’objectif ultime du Partenariat
mondial pour l’éducation est de s’assurer
que chaque enfant puisse apprendre
et s’épanouir pleinement. En 10 ans, le
Partenariat mondial est devenu un
partenariat efficace capable de réunir
des moyens financiers, techniques et
de plaidoyer qui, ensemble, aideront
les pays à renforcer progressivement
leurs systèmes éducatifs et à améliorer
leurs résultats d’apprentissage.
—Alice Albright, directrice générale du
Partenariat mondial pour l’éducation
Gouvernance
Le Partenariat mondial opère à l’échelon
national et à l’échelon mondial. La base de la
gouvernance du Partenariat mondial se situe à
l’échelon national.
GOUVERNEMENTS ET PARTENAIRES
DU DÉVELOPPEMENT
Une fois que le Conseil d’administration du GPE a
approuvé les financements, la mise en œuvre, la
supervision financière et la gouvernance en sont
officiellement déléguées aux gouvernements
et à des partenaires du développement désignés
intervenant à l’échelon national.
Les ministères de l’Éducation et les partenaires
du développement se réunissent périodiquement
au sein d’un espace de dialogue stratégique
(appelé parfois le groupe local des partenaires de
l’éducation), pour appuyer la conception, le suivi
et l’évaluation des politiques et plans sectoriels
de l’éducation au service des objectifs nationaux
de développement de l’éducation.
LE CONSEIL D’ADMINISTRATION
Présidente : Julia Gillard
Le Conseil d’administration du Partenariat mondial
pour l’éducation est composé d’un nombre égal
de pays en développement et de pays bailleurs de
fonds, ainsi que de représentants de la société civile,
d’organisations multilatérales et d’enseignants,
de fondations et d’entreprises privées. Ce modèle
garantit que tous les partenaires ont le même
poids dans les décisions et sont mutuellement
responsables. Le Conseil a pour mission de définir
la stratégie du Partenariat mondial, approuver
les requêtes de financement, assurer la gestion du
risque financier et la supervision de la gouver-
nance, mobiliser des ressources et surveiller les
travaux du Secrétariat.
LE SECRÉTARIAT DU GPE
Directrice générale : Alice Albright
Le Partenariat mondial bénéficie de l’appui de
son Secrétariat, qui fournit un soutien aux pays,
une expertise technique et stratégique, veille à
l’assurance de la qualité et assure la gestion des
financements et les relations extérieures. Le
Secrétariat milite pour le droit à l’éducation et la
réalisation des objectifs mondiaux d’éducation
et œuvre à cet effet aux côtés de bailleurs publics
et privés pour lever les ressources nécessaires à la
concrétisation de ces objectifs.
Partenariat mondial pour l’éducation
1818 H Street NW – Suite P6-600
Washington, DC 20433 États-Unis
information@globalpartnership.org
www.globalpartnership.org
/globalpartnership
@GPforEducation
/gpforeducation
@GPforEducation
Afghanistan,
Albanie, Bangladesh,
Bénin, Bhoutan, Burkina
Faso, Burundi, Cambodge,
Cameroun, Comores,
Côte d’Ivoire, Djibouti, Érythrée,
Éthiopie, Gambie, Géorgie, Ghana,
Guinée, Guinée-Bissau, Guyana,
Haïti, Honduras, Kenya, Lesotho,
Libéria, Madagascar, Malawi, Mali,
Mauritanie, Moldova, Mongolie,
Mozambique, Népal, Nicaragua,
Niger, Nigéria,Ouganda,
Ouzbékistan, Pakistan,
Papouasie-Nouvelle-Guinée,
RDP lao, République centrafricaine,
République démocratique du Congo,
République kirghize, Rwanda,
Sao Tomé-et-Principe, Sénégal,
Sierra Leone, Somalie, Soudan,
Soudan du Sud, Tadjikistan,
Tanzanie, Tchad, Timor-Leste,
Togo, Viet Nam, Yémen,
Zambie, Zimbabwe
Allemagne,
Australie,
Belgique, Canada,
Commission
européenne,
Corée,
Danemark,
Espagne,
États-Unis,
Finlande, France,
Irlande, Italie,
Japon,
Luxembourg,
Norvège,
Pays-Bas,
Roumanie,
Royaume-Uni,
Russie, Suède,
Suisse
Banque asiatique de développement,
Banque mondiale, UNESCO,
UNICEF
OSC et
enseignants
Entreprises
et fondations
privées

Contenu connexe

Tendances

Paris bd access statement july_2008_fr
Paris bd access statement july_2008_frParis bd access statement july_2008_fr
Paris bd access statement july_2008_fr
IAU_Past_Conferences
 
The Stellenbosch Declaration
The Stellenbosch DeclarationThe Stellenbosch Declaration
The Stellenbosch Declaration
Christian Hym
 
Inspirer l'action dans l'Education - Alberta
Inspirer l'action dans l'Education - AlbertaInspirer l'action dans l'Education - Alberta
Inspirer l'action dans l'Education - Alberta
Zoely Mamizaka
 
Tome 2 l'état de la jeunesse
Tome 2   l'état de la jeunesseTome 2   l'état de la jeunesse
Tome 2 l'état de la jeunesse
Adrian Koss
 
Tome 1 plan jeunesse 2014
Tome 1   plan jeunesse 2014Tome 1   plan jeunesse 2014
Tome 1 plan jeunesse 2014
Adrian Koss
 

Tendances (10)

Paris bd access statement july_2008_fr
Paris bd access statement july_2008_frParis bd access statement july_2008_fr
Paris bd access statement july_2008_fr
 
Info Programme Haiti - Newsletter # 1
Info Programme Haiti - Newsletter # 1Info Programme Haiti - Newsletter # 1
Info Programme Haiti - Newsletter # 1
 
The Stellenbosch Declaration
The Stellenbosch DeclarationThe Stellenbosch Declaration
The Stellenbosch Declaration
 
Inspirer l'action dans l'Education - Alberta
Inspirer l'action dans l'Education - AlbertaInspirer l'action dans l'Education - Alberta
Inspirer l'action dans l'Education - Alberta
 
Plaidoyer prodere
Plaidoyer proderePlaidoyer prodere
Plaidoyer prodere
 
Pour une société apprenante - propositions pour une stratégie nationale de l...
 Pour une société apprenante - propositions pour une stratégie nationale de l... Pour une société apprenante - propositions pour une stratégie nationale de l...
Pour une société apprenante - propositions pour une stratégie nationale de l...
 
Tome 2 l'état de la jeunesse
Tome 2   l'état de la jeunesseTome 2   l'état de la jeunesse
Tome 2 l'état de la jeunesse
 
Tome 1 plan jeunesse 2014
Tome 1   plan jeunesse 2014Tome 1   plan jeunesse 2014
Tome 1 plan jeunesse 2014
 
2014 competences officielles france (1)
2014 competences officielles france (1)2014 competences officielles france (1)
2014 competences officielles france (1)
 
Alex. bd introduction french w
Alex. bd introduction french wAlex. bd introduction french w
Alex. bd introduction french w
 

En vedette

G E NÉ T I C A M O L E C U L A R(97 2003)
G E NÉ T I C A  M O L E C U L A R(97   2003)G E NÉ T I C A  M O L E C U L A R(97   2003)
G E NÉ T I C A M O L E C U L A R(97 2003)
jaival
 
Regard sur le québec pluraliste
Regard sur le québec pluralisteRegard sur le québec pluraliste
Regard sur le québec pluraliste
Eldoux
 
Postes ouverts 27 septembre 2013
Postes ouverts   27 septembre 2013Postes ouverts   27 septembre 2013
Postes ouverts 27 septembre 2013
Marie-Ève Cloutier
 
BoletíN Informativo 20 Abril 2009 Concursal ReestructuracióN E Insolvenci...
BoletíN Informativo   20 Abril 2009   Concursal ReestructuracióN E Insolvenci...BoletíN Informativo   20 Abril 2009   Concursal ReestructuracióN E Insolvenci...
BoletíN Informativo 20 Abril 2009 Concursal ReestructuracióN E Insolvenci...
YATACO ARIAS ABOGADOS
 
Qui est québécois 3
Qui est québécois 3Qui est québécois 3
Qui est québécois 3
Eldoux
 
C I T O G E NÉ T I C A C LÁ S I C A Y C I T O G E NÉ T I C A M O L E C U ...
C I T O G E NÉ T I C A  C LÁ S I C A  Y  C I T O G E NÉ T I C A  M O L E C U ...C I T O G E NÉ T I C A  C LÁ S I C A  Y  C I T O G E NÉ T I C A  M O L E C U ...
C I T O G E NÉ T I C A C LÁ S I C A Y C I T O G E NÉ T I C A M O L E C U ...
jaival
 
Les jeunes haitiens et hindous nous parlent
Les jeunes haitiens et hindous nous parlentLes jeunes haitiens et hindous nous parlent
Les jeunes haitiens et hindous nous parlent
Eldoux
 
Médécine interculrelle
Médécine interculrelleMédécine interculrelle
Médécine interculrelle
Eldoux
 
115 comment communiquer la sagesse? s. eastham. (document à télécharger en...
115 comment communiquer la sagesse? s. eastham. (document à télécharger en...115 comment communiquer la sagesse? s. eastham. (document à télécharger en...
115 comment communiquer la sagesse? s. eastham. (document à télécharger en...
Eldoux
 

En vedette (20)

G E NÉ T I C A M O L E C U L A R(97 2003)
G E NÉ T I C A  M O L E C U L A R(97   2003)G E NÉ T I C A  M O L E C U L A R(97   2003)
G E NÉ T I C A M O L E C U L A R(97 2003)
 
Regard sur le québec pluraliste
Regard sur le québec pluralisteRegard sur le québec pluraliste
Regard sur le québec pluraliste
 
Tourisme au Pays de Fouesnant - php u6xphz
Tourisme au Pays de Fouesnant - php u6xphzTourisme au Pays de Fouesnant - php u6xphz
Tourisme au Pays de Fouesnant - php u6xphz
 
Mairies communes du Pays de Fouesnant -php vfy0yw
Mairies communes du Pays de Fouesnant -php vfy0ywMairies communes du Pays de Fouesnant -php vfy0yw
Mairies communes du Pays de Fouesnant -php vfy0yw
 
Toponymie du Pays de Fouesnant - php4 mk8yn
Toponymie du Pays de Fouesnant -   php4 mk8ynToponymie du Pays de Fouesnant -   php4 mk8yn
Toponymie du Pays de Fouesnant - php4 mk8yn
 
Archéologie à fouesnant
Archéologie à fouesnantArchéologie à fouesnant
Archéologie à fouesnant
 
La Guerre au Pays de Fouesnant - t-xt6s
La Guerre au Pays de Fouesnant -  t-xt6sLa Guerre au Pays de Fouesnant -  t-xt6s
La Guerre au Pays de Fouesnant - t-xt6s
 
100 ans à Fouesnant
100 ans à Fouesnant100 ans à Fouesnant
100 ans à Fouesnant
 
Postes ouverts 27 septembre 2013
Postes ouverts   27 septembre 2013Postes ouverts   27 septembre 2013
Postes ouverts 27 septembre 2013
 
BoletíN Informativo 20 Abril 2009 Concursal ReestructuracióN E Insolvenci...
BoletíN Informativo   20 Abril 2009   Concursal ReestructuracióN E Insolvenci...BoletíN Informativo   20 Abril 2009   Concursal ReestructuracióN E Insolvenci...
BoletíN Informativo 20 Abril 2009 Concursal ReestructuracióN E Insolvenci...
 
Les personnages du Pays de Fouesnant - phpt b-jmwa
Les personnages du Pays de Fouesnant - phpt b-jmwaLes personnages du Pays de Fouesnant - phpt b-jmwa
Les personnages du Pays de Fouesnant - phpt b-jmwa
 
Qui est québécois 3
Qui est québécois 3Qui est québécois 3
Qui est québécois 3
 
C I T O G E NÉ T I C A C LÁ S I C A Y C I T O G E NÉ T I C A M O L E C U ...
C I T O G E NÉ T I C A  C LÁ S I C A  Y  C I T O G E NÉ T I C A  M O L E C U ...C I T O G E NÉ T I C A  C LÁ S I C A  Y  C I T O G E NÉ T I C A  M O L E C U ...
C I T O G E NÉ T I C A C LÁ S I C A Y C I T O G E NÉ T I C A M O L E C U ...
 
Les jeunes haitiens et hindous nous parlent
Les jeunes haitiens et hindous nous parlentLes jeunes haitiens et hindous nous parlent
Les jeunes haitiens et hindous nous parlent
 
Médécine interculrelle
Médécine interculrelleMédécine interculrelle
Médécine interculrelle
 
Twitter au service de l'évènementiel
Twitter au service de l'évènementielTwitter au service de l'évènementiel
Twitter au service de l'évènementiel
 
Chateau & seignerie de Fouesnant dybpzk
Chateau &  seignerie de Fouesnant dybpzkChateau &  seignerie de Fouesnant dybpzk
Chateau & seignerie de Fouesnant dybpzk
 
Templete
TempleteTemplete
Templete
 
115 comment communiquer la sagesse? s. eastham. (document à télécharger en...
115 comment communiquer la sagesse? s. eastham. (document à télécharger en...115 comment communiquer la sagesse? s. eastham. (document à télécharger en...
115 comment communiquer la sagesse? s. eastham. (document à télécharger en...
 
Projet média
Projet médiaProjet média
Projet média
 

Similaire à Une éducation de qualité pour tous les enfants

Td rs revue externe programme education 16 dec 2013 final -
Td rs revue externe programme education 16 dec 2013   final -Td rs revue externe programme education 16 dec 2013   final -
Td rs revue externe programme education 16 dec 2013 final -
assotanmia
 

Similaire à Une éducation de qualité pour tous les enfants (20)

Stratégie CE-2023-2027.pdf
Stratégie CE-2023-2027.pdfStratégie CE-2023-2027.pdf
Stratégie CE-2023-2027.pdf
 
Stratégie CE-2023-2027.pdf
Stratégie CE-2023-2027.pdfStratégie CE-2023-2027.pdf
Stratégie CE-2023-2027.pdf
 
Observatoire de l'aide française à l'éducation : une réalité encore décevant...
 Observatoire de l'aide française à l'éducation : une réalité encore décevant... Observatoire de l'aide française à l'éducation : une réalité encore décevant...
Observatoire de l'aide française à l'éducation : une réalité encore décevant...
 
Youssef besbes policy brief
Youssef besbes policy briefYoussef besbes policy brief
Youssef besbes policy brief
 
Enfants descolarises afrique de l’ouest et du centre
Enfants descolarises afrique de l’ouest et du centreEnfants descolarises afrique de l’ouest et du centre
Enfants descolarises afrique de l’ouest et du centre
 
Quelle éducation formelle et houraye
Quelle éducation formelle et hourayeQuelle éducation formelle et houraye
Quelle éducation formelle et houraye
 
QUELLES PRIORITÉS ÉDUCATIVES ?
QUELLES PRIORITÉS ÉDUCATIVES ?QUELLES PRIORITÉS ÉDUCATIVES ?
QUELLES PRIORITÉS ÉDUCATIVES ?
 
Marta Santos Pais (1/2)
Marta Santos Pais (1/2)Marta Santos Pais (1/2)
Marta Santos Pais (1/2)
 
Journée de l'education _ 24 Janvier 2022 _ FINAL .pdf
Journée de l'education _ 24 Janvier 2022 _ FINAL .pdfJournée de l'education _ 24 Janvier 2022 _ FINAL .pdf
Journée de l'education _ 24 Janvier 2022 _ FINAL .pdf
 
Propuesta de programa de acción mundial para el desarrollo sostenible eds
Propuesta de programa de acción mundial para el desarrollo sostenible edsPropuesta de programa de acción mundial para el desarrollo sostenible eds
Propuesta de programa de acción mundial para el desarrollo sostenible eds
 
Présentation
PrésentationPrésentation
Présentation
 
Avaliação de Competências das Crianças à entrada do ensino básico em Cabo Verde
Avaliação de Competências das Crianças à entrada do ensino básico em Cabo VerdeAvaliação de Competências das Crianças à entrada do ensino básico em Cabo Verde
Avaliação de Competências das Crianças à entrada do ensino básico em Cabo Verde
 
Td rs revue externe programme education 16 dec 2013 final -
Td rs revue externe programme education 16 dec 2013   final -Td rs revue externe programme education 16 dec 2013   final -
Td rs revue externe programme education 16 dec 2013 final -
 
Document de présentation: QUELLES CONTRIBUTIONS DU NUMERIQUE DANS LE SECTEUR ...
Document de présentation: QUELLES CONTRIBUTIONS DU NUMERIQUE DANS LE SECTEUR ...Document de présentation: QUELLES CONTRIBUTIONS DU NUMERIQUE DANS LE SECTEUR ...
Document de présentation: QUELLES CONTRIBUTIONS DU NUMERIQUE DANS LE SECTEUR ...
 
Mieux Connaitre Ae A
Mieux Connaitre Ae AMieux Connaitre Ae A
Mieux Connaitre Ae A
 
Bilan Geneviève Fioraso mars2015
Bilan Geneviève Fioraso mars2015Bilan Geneviève Fioraso mars2015
Bilan Geneviève Fioraso mars2015
 
Programme de Coopération Gouvernement Tunisien-UNICEF 2015-2019
Programme de Coopération Gouvernement Tunisien-UNICEF 2015-2019Programme de Coopération Gouvernement Tunisien-UNICEF 2015-2019
Programme de Coopération Gouvernement Tunisien-UNICEF 2015-2019
 
Beekungo :L' Affaire de Tous
Beekungo :L' Affaire de TousBeekungo :L' Affaire de Tous
Beekungo :L' Affaire de Tous
 
Lignes directrices d'une Déclaration de politique gouvernementale et sociétal...
Lignes directrices d'une Déclaration de politique gouvernementale et sociétal...Lignes directrices d'une Déclaration de politique gouvernementale et sociétal...
Lignes directrices d'une Déclaration de politique gouvernementale et sociétal...
 
TEDx Brébeuf
TEDx BrébeufTEDx Brébeuf
TEDx Brébeuf
 

Plus de Global Partnership for Education

Plus de Global Partnership for Education (15)

GPE Results 2016
GPE Results 2016GPE Results 2016
GPE Results 2016
 
Key education data
Key education dataKey education data
Key education data
 
Key Education Data - GPE Website
Key Education Data - GPE WebsiteKey Education Data - GPE Website
Key Education Data - GPE Website
 
Building stronger education systems delivers results
Building stronger education systems delivers resultsBuilding stronger education systems delivers results
Building stronger education systems delivers results
 
Education's impact on the Global Goals
Education's impact on the Global GoalsEducation's impact on the Global Goals
Education's impact on the Global Goals
 
Global Partnership for Education Brochure
Global Partnership for Education BrochureGlobal Partnership for Education Brochure
Global Partnership for Education Brochure
 
Guidelines for preparing a credible education sector plan
Guidelines for preparing a credible education sector planGuidelines for preparing a credible education sector plan
Guidelines for preparing a credible education sector plan
 
17 ways education influences the 17 global goals
17 ways education influences the 17 global goals17 ways education influences the 17 global goals
17 ways education influences the 17 global goals
 
Résultats Clés dans les pays partenaires du Partenariat mondial pour l'éducation
Résultats Clés dans les pays partenaires du Partenariat mondial pour l'éducationRésultats Clés dans les pays partenaires du Partenariat mondial pour l'éducation
Résultats Clés dans les pays partenaires du Partenariat mondial pour l'éducation
 
Key Results in GPE Countries 2014/15
Key Results in GPE Countries 2014/15Key Results in GPE Countries 2014/15
Key Results in GPE Countries 2014/15
 
Résultats et défis dans les pays du GPE
Résultats et défis dans les pays du GPERésultats et défis dans les pays du GPE
Résultats et défis dans les pays du GPE
 
BecauseOfSchool Highlights
BecauseOfSchool HighlightsBecauseOfSchool Highlights
BecauseOfSchool Highlights
 
GPE Board Members Slideshow
GPE Board Members Slideshow GPE Board Members Slideshow
GPE Board Members Slideshow
 
250 Million Reasons to Invest in Education: The Case for Investment
250 Million Reasons to Invest in Education: The Case for Investment250 Million Reasons to Invest in Education: The Case for Investment
250 Million Reasons to Invest in Education: The Case for Investment
 
Results in Global Partnership for Education partner countries
Results in Global Partnership for Education partner countriesResults in Global Partnership for Education partner countries
Results in Global Partnership for Education partner countries
 

Dernier

Dernier (11)

Un petit coin etwinning- Au fil des cultures urbaines
Un petit coin  etwinning- Au fil des cultures urbainesUn petit coin  etwinning- Au fil des cultures urbaines
Un petit coin etwinning- Au fil des cultures urbaines
 
Les débuts de la collection "Le livre de poche"
Les débuts de la collection "Le livre de poche"Les débuts de la collection "Le livre de poche"
Les débuts de la collection "Le livre de poche"
 
Àma Gloria.pptx Un film tourné au Cap Vert et en France
Àma Gloria.pptx   Un film tourné au Cap Vert et en FranceÀma Gloria.pptx   Un film tourné au Cap Vert et en France
Àma Gloria.pptx Un film tourné au Cap Vert et en France
 
GHASSOUB _Seance 4_ measurement and evaluation in education_-.pptx
GHASSOUB _Seance 4_ measurement and evaluation in education_-.pptxGHASSOUB _Seance 4_ measurement and evaluation in education_-.pptx
GHASSOUB _Seance 4_ measurement and evaluation in education_-.pptx
 
CALENDRIER ET COMPTE RENDU REUNION DIRECTION
CALENDRIER ET COMPTE RENDU REUNION DIRECTIONCALENDRIER ET COMPTE RENDU REUNION DIRECTION
CALENDRIER ET COMPTE RENDU REUNION DIRECTION
 
rapport de stage gros oeuvre_compressed.pdf
rapport de stage gros oeuvre_compressed.pdfrapport de stage gros oeuvre_compressed.pdf
rapport de stage gros oeuvre_compressed.pdf
 
Fiche de vocabulaire pour faire une appréciation
Fiche de vocabulaire pour faire une appréciationFiche de vocabulaire pour faire une appréciation
Fiche de vocabulaire pour faire une appréciation
 
Réunion des directeurs de Jonzac - 15 mai 2024
Réunion des directeurs de Jonzac - 15 mai 2024Réunion des directeurs de Jonzac - 15 mai 2024
Réunion des directeurs de Jonzac - 15 mai 2024
 
GHASSOUB _Seance 3_ measurement and evaluation in education.pptx
GHASSOUB _Seance 3_ measurement and evaluation in education.pptxGHASSOUB _Seance 3_ measurement and evaluation in education.pptx
GHASSOUB _Seance 3_ measurement and evaluation in education.pptx
 
Nathanaëlle Herbelin.pptx Peintre française
Nathanaëlle Herbelin.pptx Peintre françaiseNathanaëlle Herbelin.pptx Peintre française
Nathanaëlle Herbelin.pptx Peintre française
 
Texte avec différentes critiques positives, négatives ou mitigées
Texte avec différentes critiques positives, négatives ou mitigéesTexte avec différentes critiques positives, négatives ou mitigées
Texte avec différentes critiques positives, négatives ou mitigées
 

Une éducation de qualité pour tous les enfants

  • 1. Une éducation de qualité pour tous les enfants
  • 2. Rien n’est plus efficace qu’une éducation de qualité pour transformer la vie et les opportunités de générations entières. Si nous voulons assurer à l’humanité un avenir prospère dans un environnement sûr et sain, nous devons satisfaire les besoins d’éducation de tous les enfants – notamment les centaines de millions qui se heurtent aux obstacles de la pauvreté et de l’exclusion sociale, subissent des discriminations du fait d’un handicap ou de leur genre ou vivent dans des zones d’instabilité et de conflit. Le programme d’éducation pour les 15 ans à venir pose les jalons pour concrétiser cette vision ambitieuse. Nous devons œuvrer pour susciter la volonté politique et réunir les moyens qui permettront de respecter ce droit. —Julia Gillard, présidente du Conseil du Partenariat mondial pour l’éducation et ancien Premier ministre de l’Australie
  • 3. Le Partenariat mondial pour l’éducation soutient les pays en développement pour faire en sorte que chaque enfant bénéficie d’une éducation de qualité, en donnant la priorité aux plus démunis et aux plus vulnérables, y compris dans les États fragiles et touchés par un conflit. Depuis sa création en 2002, le Partenariat mondial (ancienne Initiative de mise en œuvre accélérée de l’Éducation pour tous) rassemble au sein d’une structure autonome 60 pays en développement, plus d’une vingtaine de pays bailleurs de fonds ainsi que des organisations multilatérales, la société civile, des enseignants, des entreprises privées et des fondations. En privilégiant le renforcement des systèmes éducatifs et en réduisant la fragmentation de l’aide, le Partenariat mondial contribue à rentabiliser au maximum les investissements dans l’éducation. Facteur de croissance économique, l’éducation est l’un des principaux vecteurs du développement, de l’amélioration de la santé, de l’autonomisation des femmes et de la construction de l’État. Pour que chaque enfant ait accès à une éducation préscolaire, primaire et secondaire de qualité à l’horizon 2030, l’UNESCO estime qu’il faudra mobiliser 39 milliards de dollars supplémentaires de financements extérieurs par an.
  • 4. En mobilisant et alignant l’aide des bailleurs sur les plans d’éducation nationaux établis à partir d’une évaluation des besoins et des données probantes, le Partenariat mondial favorise l’efficacité de l’aide et la responsabilité mutuelle entre partenaires du développement — afin de s’assurer que tous les besoins d’apprentissage des enfants soient satisfaits à travers un accès équitable à l’éducation. Le modèle du Partenariat mondial s’attache à renforcer les capacités des pays à œuvrer en faveur de quatre objectifs clés pour l’éducation de base : accès, qualité, équité et efficacité accrue des systèmes éducatifs nationaux. La puissance d’un partenariat promeut et soutient l’élaboration et l’adoption de politiques et plans techniquement rigoureux et proposés par les pays eux-mêmes favorise un dialogue stratégique ouvert, réunissant autour de la même table les princi- pales parties prenantes dans le but d’appuyer les plans sectoriels de l’éducation par le biais d’un mécanisme national de coordination (le Groupe local des partenaires de l’éducation) défend un meilleur alignement de l’aide à l’échelle nationale en incitant tous les partenaires à harmoniser leur appui au plan sectoriel de l’éducation convenu et au ren- forcement des systèmes éducatifs nationaux vise à fournir des financements prévisibles en fonction des besoins encourage l’amélioration de la collecte de données et d’éléments probants sur l’éducation de base soutient la responsabilité mutuelle et la transparence entre les bailleurs de fonds et les principales parties prenantes à l’échelon national offre une plateforme d’échange de connaissances et d’apprentissage entre pairs pour tous les partenaires. DANS SON ACTION DE RENFORCEMENT DES CAPACITÉS DES MINISTÈRES DE L’ÉDUCATION DES PAYS EN DÉVELOPPEMENT, LE PARTENARIAT MONDIAL POUR L’ÉDUCATION :
  • 5. Planification sectorielle de l’éducation Évaluation et endossement du plan sectoriel de l’éducation (PSE) Depuis 2002, le Partenariat mondial a alloué plus de 4,3 milliards de dollars à l’éducation de base dans les pays en développement, devenant le principal bailleur de fonds pour l’éducation de base dans les pays à faible revenu où il intervient. La moitié des décaissements réalisés en 2014 par le Partenariat mondial ont bénéficié à des États fragiles et touchés par un conflit. Le modèle de financement du Partenariat mondial soutient les pays à travers un processus de planification qui vise à renforcer les systèmes éducatifs et leurs capacités à dispenser l’éducation. Il incite à améliorer l’équité, l’efficacité et la qualité de l’éducation en conditionnant une partie des financements aux résultats. La pauvreté, la vulnérabilité de l’éducation et la fragilité sont les principaux critères d’éligibilité au modèle de financement du Partenariat mondial. Un fonds mondial pour l’éducation des financements alloués à un pays partenaire le sont sur la base de plans sectoriels d’éducation fondés sur des données probantes et financièrement viables, établis en concertation avec les bailleurs de fonds et d’autres parties prenantes de l’éducation. des financements sont alloués en fonction de l’obtention de résultats précis, spécifiés par les autorités nationa- les et les partenaires du développement et ayant trait à la qualité de l’apprentissage, l’efficacité des systèmes éducatifs et l’équité. 70% 30% ALLOCATION DES FONDS PROCESSUS DU GPE AU NIVEAU DES PAYS Rapport sur les financements, évaluation et enseignements Dialogue initial au sein du GPE à propos des critères du modèle de financement Établissement et revue de la qualité du programme à financer Mise en oeuvre et suivi du financement Analyse sectorielle de l’éducation Mise en œuvre du PSE Évaluation Suivi du PSE et revues sectorielles CYCLE DE PLANIFICATION DU PAYS CYCLE DU GPE
  • 6. LE PARTENARIAT MONDIAL POUR L’ÉDUCATION : soutient pleinement l’ambitieux programme de développement pour l’après-2015 fondé sur une vision globale de l’éducation afin d’assurer la mise en œuvre réussie de tous les objectifs de développement durable ; participe aux efforts pour susciter un engagement politique sans faille et des financements solides en appui à la réalisation du nouvel objectif de l’éducation, qui vise à atteindre les enfants les plus marginalisés et les plus vulnérables. L’approche inclusive adoptée par le Partenariat mondial pose les jalons d’une action concertée, indispensable pour garantir que tous les enfants puissent faire valoir leur droit à une éducation de qualité d’ici 2030. Les ambitions du programme pour l’éducation dans le monde d’ici 2030 « Assurer 12 ans d’enseignement primaire et secondaire de qualité, gratuit et équitable, financé sur fonds publics, dont au moins 9 années obligatoires, débouchant sur des acquis pertinents. Nous encourageons également la mise en place d’au moins une année d’enseignement préprimaire de qualité, gratuit et obligatoire. »—Déclaration d’Incheon Le nouveau plan stratégique 2016-2020 du Partenariat mondial pour l’éducation alignera ses objectifs sur ceux du nouveau Programme de développement durable en matière d’éducation.
  • 7. Résultats Les résultats obtenus à travers un partenariat surpassent toujours ceux découlant d’une action individuelle. Grâce à la mobilisation accrue de ressources domestiques et une aide supplémentaire d’autres partenaires – en plus du financement, de la coordination et du soutien technique du Partenariat mondial – les pays partenaires du GPE ont fait des avancées significatives : En moyenne, le FINANCEMENT DE L’ÉDUCATION sur ressources intérieures dans les pays en développement progresse de 10 % à partir du moment où ces pays deviennent partenaires du GPE 31 pays partenaires en développement sont parvenus à la PARITÉ FILLES-GARÇONS dans l’éducation primaire ou sont en passe d’y parvenir La progression annuelle des taux D’ACHÈVEMENT DU PRIMAIRE est 12 % plus rapide à partir du moment où les pays en développement deviennent partenaires du GPE des FILLES ONT ACHEVÉ LEURS ÉTUDES PRIMAIRES en 2012, contre 56 % en 2002 dans les pays soutenus par le GPE Dans les pays soutenus par le GPE, le NOMBRE D’ENFANTS NON SCOLARISÉS en âge de fréquenter le primaire a chuté de 56 à 41 millions entre 2002 et 2012. 69% 10% 15M « Le GPE œuvre dans un seul secteur mais représente un exemple de collaboration pouvant apporter de meilleurs résultats. » —Rapport du groupe de personnalités de haut niveau sur le programme de développement de l’après 2015
  • 8. L’objectif ultime du Partenariat mondial pour l’éducation est de s’assurer que chaque enfant puisse apprendre et s’épanouir pleinement. En 10 ans, le Partenariat mondial est devenu un partenariat efficace capable de réunir des moyens financiers, techniques et de plaidoyer qui, ensemble, aideront les pays à renforcer progressivement leurs systèmes éducatifs et à améliorer leurs résultats d’apprentissage. —Alice Albright, directrice générale du Partenariat mondial pour l’éducation
  • 9. Gouvernance Le Partenariat mondial opère à l’échelon national et à l’échelon mondial. La base de la gouvernance du Partenariat mondial se situe à l’échelon national. GOUVERNEMENTS ET PARTENAIRES DU DÉVELOPPEMENT Une fois que le Conseil d’administration du GPE a approuvé les financements, la mise en œuvre, la supervision financière et la gouvernance en sont officiellement déléguées aux gouvernements et à des partenaires du développement désignés intervenant à l’échelon national. Les ministères de l’Éducation et les partenaires du développement se réunissent périodiquement au sein d’un espace de dialogue stratégique (appelé parfois le groupe local des partenaires de l’éducation), pour appuyer la conception, le suivi et l’évaluation des politiques et plans sectoriels de l’éducation au service des objectifs nationaux de développement de l’éducation. LE CONSEIL D’ADMINISTRATION Présidente : Julia Gillard Le Conseil d’administration du Partenariat mondial pour l’éducation est composé d’un nombre égal de pays en développement et de pays bailleurs de fonds, ainsi que de représentants de la société civile, d’organisations multilatérales et d’enseignants, de fondations et d’entreprises privées. Ce modèle garantit que tous les partenaires ont le même poids dans les décisions et sont mutuellement responsables. Le Conseil a pour mission de définir la stratégie du Partenariat mondial, approuver les requêtes de financement, assurer la gestion du risque financier et la supervision de la gouver- nance, mobiliser des ressources et surveiller les travaux du Secrétariat. LE SECRÉTARIAT DU GPE Directrice générale : Alice Albright Le Partenariat mondial bénéficie de l’appui de son Secrétariat, qui fournit un soutien aux pays, une expertise technique et stratégique, veille à l’assurance de la qualité et assure la gestion des financements et les relations extérieures. Le Secrétariat milite pour le droit à l’éducation et la réalisation des objectifs mondiaux d’éducation et œuvre à cet effet aux côtés de bailleurs publics et privés pour lever les ressources nécessaires à la concrétisation de ces objectifs.
  • 10. Partenariat mondial pour l’éducation 1818 H Street NW – Suite P6-600 Washington, DC 20433 États-Unis information@globalpartnership.org www.globalpartnership.org /globalpartnership @GPforEducation /gpforeducation @GPforEducation Afghanistan, Albanie, Bangladesh, Bénin, Bhoutan, Burkina Faso, Burundi, Cambodge, Cameroun, Comores, Côte d’Ivoire, Djibouti, Érythrée, Éthiopie, Gambie, Géorgie, Ghana, Guinée, Guinée-Bissau, Guyana, Haïti, Honduras, Kenya, Lesotho, Libéria, Madagascar, Malawi, Mali, Mauritanie, Moldova, Mongolie, Mozambique, Népal, Nicaragua, Niger, Nigéria,Ouganda, Ouzbékistan, Pakistan, Papouasie-Nouvelle-Guinée, RDP lao, République centrafricaine, République démocratique du Congo, République kirghize, Rwanda, Sao Tomé-et-Principe, Sénégal, Sierra Leone, Somalie, Soudan, Soudan du Sud, Tadjikistan, Tanzanie, Tchad, Timor-Leste, Togo, Viet Nam, Yémen, Zambie, Zimbabwe Allemagne, Australie, Belgique, Canada, Commission européenne, Corée, Danemark, Espagne, États-Unis, Finlande, France, Irlande, Italie, Japon, Luxembourg, Norvège, Pays-Bas, Roumanie, Royaume-Uni, Russie, Suède, Suisse Banque asiatique de développement, Banque mondiale, UNESCO, UNICEF OSC et enseignants Entreprises et fondations privées