SlideShare une entreprise Scribd logo

Produits solaires avec des nanoparticules de dioxyde de titane. Des risques pour la santé ?

L’utilisation croissante de nanomatériaux dans toute une série de produits de consommation a donné lieu à une réévaluation de la sécurité de certaines substances, notamment le dioxyde de titane (TiO2). Le dioxyde de titane, sous la forme de nanoparticules utilisées pour rendre les crèmes et les lotions transparentes, est actuellement approuvé en tant que filtre UV dans les écrans solaires. Les écrans solaires contenant des nanoparticules de dioxyde de titane sont-ils sûrs ? Ces nanoparticules se comportent-elles différemment des autres particules de dioxyde de titane ? Comment les risques des nanoparticules sontils évalués ? Cette fiche d’information vous dit tout.

1  sur  1
Télécharger pour lire hors ligne
Santé et
Consommateurs
Produits solaires avec des nanoparticules
de dioxyde de titane
Des risques pour la santé ?
L’utilisation croissante
de nanomatériaux
dans toute une sé-
rie de produits de
consommation a
donné lieu à une
réévaluation de
la sécurité de
certaines subs-
tances, notam-
ment le dioxyde
de titane (TiO2
).
Le dioxyde de
titane, sous la forme de nanoparti-
cules utilisées pour rendre les crèmes et les lotions
transparentes, est actuellement approuvé en tant que
filtre UV dans les écrans solaires. Les écrans solaires
contenant des nanoparticules de dioxyde de titane
sont-ils sûrs ? Ces nanoparticules se comportent-elles
différemment des autres particules de dioxyde de ti-
tane ? Comment les risques des nanoparticules sont-
ils évalués ? Cette fiche d’information vous dit tout.
 QU’EST-CE QUE LES « NANOMATÉRIAUX » ?
QU’EST-CE QUE LES NANOPARTICULES DE DIOXYDE
DE TITANE ?
Le dioxyde de titane est utilisé en tant que filtre UV dans les
écrans solaires pour protéger la peau des rayons UV nocifs
lors de l’exposition au soleil. Les particules sous forme nano
(également appelées « nanomatériaux », « nanoparticules »
ou « matériaux micronisés ») font référence à des maté-
riaux et composants de très petite taille, dont la plage de
taillesdesparticulessesitueentre1et100nanomètres(un
nanomètre correspondant à un millionième de millimètre,
un cheveu humain fait, par exemple, environ 80 000 nano-
mètres de large). De très petites particules peuvent néan-
moins être également nocives (voir la suite).
 L’UTILISATION DE NANOPARTICULES DE DIOXYDE
DE TITANE DANS LES ÉCRANS SOLAIRES EST-ELLE
SÛRE ?
Selon les données scientifiques disponibles, le comité scien-
tifique pour la sécurité des consommateurs (CSSC) a confir-
mé que les nanoparticules de dioxyde de titane évaluées,
qui sont utilisées à une concentration de 25 % maximum
en tant que filtre UV dans les écrans solaires, peuvent être
considérées comme sûres pour les humains après applica-
tion sur une peau saine, intacte ou présentant des brûlures
du soleil. L’étiquetage des produits cosmétiques peut ne pas
indiquerlaconcentrationsurl’emballage,maislesfabricants
doivent respecter cette limite conformément à la législation
européenne (annexe III du règlement européen relatif aux
produits cosmétiques ; règlement CE n°1223/2009). Les
inspecteurs des autorités publiques peuvent effectuer un
contrôle à tout moment.
L’évaluation de la sécurité est fondée sur les données scien-
tifiques actuelles, selon lesquelles le dioxyde de titane, qu’il
soit sous forme nano ou sous forme non-nano, ne pénètre
pas la peau. Cette conclusion devra être révisée si de nou-
velles preuves scientifiques sont réunies indiquant que les
nanoparticules se comportent différemment.
 SÛR, MAIS. . .
Respirer des nanoparticules peut donner lieu à une toxicité
et une inflammation des poumons. Selon certains tests, cela
pourrait également être à l’origine de cancers. Compte tenu
de cela, le CSSC recommande de ne pas utiliser de nano-
particules de dioxyde de titane dans des applications qui
donneraient lieu à une exposition importante par inhalation,
telles que les poudres ou les produits pulvérisables.
Il existe également un risque très faible d’irritation de la
peau ou des yeux (réaction douloureuse telle que l’eczéma,
avec une peau sèche qui démange) et de sensibilisation
cutanée (réaction du système immunitaire donnant lieu à
une réaction allergique) à la suite de l’exposition à ces nano-
matériaux. Aucune information pertinente n’est encore dis-
ponible sur la toxicité pour la reproduction, mais selon cer-
taines données scientifiques, les nanomatériaux de dioxyde
de titane, s’ils pénètrent le corps, peuvent nuire au matériel
génétique (par exemple des dommages aux cellules de
certains organes peuvent causer des cancers et des dom-
mages aux spermatozoïdes peuvent entraîner une stérilité).
Cependant, ces effets sont peu susceptibles de se produire
après une application cutanée.
Les nanoparticules de dioxyde de titane peuvent également
agir, dans certains cas, en tant que photocatalyseur. Cela
signifie qu’ils peuvent réagir avec les rayons UV (le soleil par
exemple) pour accélérer une photoréaction entraînant l’oxy-
dation de certaines molécules biologiques et générant des
radicaux libres. Ces derniers peuvent renforcer les effets no-
cifs mentionnés ci-dessus. Toutes les particules de dioxyde
de titane utilisées dans les produits cosmétiques
n’ont pas cette propriété. Si elles sont correctement
enrobées, les nanoparticules ne restent pas photo-
catalyseurs, mais conservent leur fonction de filtre
UV. Il est toutefois recommandé aux fabricants
d’écrans solaires d’éviter l’utilisation de nanoparti-
cules de dioxyde de titane qui ont une importante
activité photocatalytique ou de traiter correctement
la surface de ces nanoparticules avec un produit
d’enrobage stable et sûr.
 NOUVEAUX DÉFIS CONCERNANT L’ANALYSE
DES RISQUES DES NANOMATÉRIAUX
Cet avis concerne les matériaux de dioxyde de
titane examinés par le CSSC et les matériaux pré-
sentant des caractéristiques semblables en termes
de taille, de pureté, d’enrobage et de solubilité. Les
méthodologies pour évaluer les propriétés des
nanomatériaux étant, en général, encore en cours
de développement, des données supplémentaires
pourraient être nécessaires pour réaliser une ana-
lyse complète de l’impact sur la santé du dioxyde
de titane sous forme nano. Le développement de
nouvelles méthodes d’analyse est un processus en
cours.
Le CSSC a publié des documents d’orienta-
tion détaillés sur l’évaluation des risques des
nanomatériaux dans les produits cosmétiques
(CSSC/1481/12 et CSSC/1524/13). Par souci d’ex-
haustivité, il convient de noter que l’impact des
nanoparticules de dioxyde de titane libérées dans
l’environnement n’a pas été pris en compte dans
cet avis scientifique.
Cette fiche d’information est fondée
sur l’avis du comité scientifique pour
la sécurité des consommateurs (CSSC)
indépendant : «Opinion on titanium
dioxide (nano form) COLIPA n° S75».
Cet avis est disponible à l’adresse
suivante :
http://ec.europa.eu/health/scientific_
committees/consumer_safety/
opinions/index_en.htm

Recommandé

L’utilisation de cosmétiques contenant de la silice sous forme nano est-elle ...
L’utilisation de cosmétiques contenant de la silice sous forme nano est-elle ...L’utilisation de cosmétiques contenant de la silice sous forme nano est-elle ...
L’utilisation de cosmétiques contenant de la silice sous forme nano est-elle ...GreenFacts
 
Marie-Hélène Parizeau – Axe 1 : Nanosciences et nanotechnologies : de quoi pa...
Marie-Hélène Parizeau – Axe 1 : Nanosciences et nanotechnologies : de quoi pa...Marie-Hélène Parizeau – Axe 1 : Nanosciences et nanotechnologies : de quoi pa...
Marie-Hélène Parizeau – Axe 1 : Nanosciences et nanotechnologies : de quoi pa...Ne3LS_Network
 
Nanotechnologies : enjeux et opportunités - Publication Kamitis janvier 2014
Nanotechnologies : enjeux et opportunités - Publication Kamitis janvier 2014Nanotechnologies : enjeux et opportunités - Publication Kamitis janvier 2014
Nanotechnologies : enjeux et opportunités - Publication Kamitis janvier 2014KAMITIS
 
Nanomateriaux : Livre Blanc Caractérisation et Classification des Nanoparticu...
Nanomateriaux : Livre Blanc Caractérisation et Classification des Nanoparticu...Nanomateriaux : Livre Blanc Caractérisation et Classification des Nanoparticu...
Nanomateriaux : Livre Blanc Caractérisation et Classification des Nanoparticu...Manuella Pigers
 

Contenu connexe

En vedette

Environmental Effects Of Titanium Dioxide Nanoparticles Inside A Model Colon
Environmental Effects Of Titanium Dioxide Nanoparticles Inside A Model ColonEnvironmental Effects Of Titanium Dioxide Nanoparticles Inside A Model Colon
Environmental Effects Of Titanium Dioxide Nanoparticles Inside A Model ColonStephanie Lara
 
Nanomateriaux
NanomateriauxNanomateriaux
Nanomateriauxecooline
 
Richard Martel – 20 ans d’histoire « nano » à travers celle du nanotube de ca...
Richard Martel – 20 ans d’histoire « nano » à travers celle du nanotube de ca...Richard Martel – 20 ans d’histoire « nano » à travers celle du nanotube de ca...
Richard Martel – 20 ans d’histoire « nano » à travers celle du nanotube de ca...Ne3LS_Network
 
Les nanotechnologies : un nouvel enjeu de RSE ?
Les nanotechnologies : un nouvel enjeu de RSE ?Les nanotechnologies : un nouvel enjeu de RSE ?
Les nanotechnologies : un nouvel enjeu de RSE ?OFI Asset Management
 
Nanotechnology Alumina Nano particles
Nanotechnology Alumina Nano particles Nanotechnology Alumina Nano particles
Nanotechnology Alumina Nano particles Samar Makarona
 
Evaluation perturbateurs endocriniens (2) et nanomateriaux en Agroalimentaire...
Evaluation perturbateurs endocriniens (2) et nanomateriaux en Agroalimentaire...Evaluation perturbateurs endocriniens (2) et nanomateriaux en Agroalimentaire...
Evaluation perturbateurs endocriniens (2) et nanomateriaux en Agroalimentaire...Yvon Gervaise
 

En vedette (8)

Environmental Effects Of Titanium Dioxide Nanoparticles Inside A Model Colon
Environmental Effects Of Titanium Dioxide Nanoparticles Inside A Model ColonEnvironmental Effects Of Titanium Dioxide Nanoparticles Inside A Model Colon
Environmental Effects Of Titanium Dioxide Nanoparticles Inside A Model Colon
 
Nanomateriaux
NanomateriauxNanomateriaux
Nanomateriaux
 
Nano
NanoNano
Nano
 
Richard Martel – 20 ans d’histoire « nano » à travers celle du nanotube de ca...
Richard Martel – 20 ans d’histoire « nano » à travers celle du nanotube de ca...Richard Martel – 20 ans d’histoire « nano » à travers celle du nanotube de ca...
Richard Martel – 20 ans d’histoire « nano » à travers celle du nanotube de ca...
 
Les nanotechnologies : un nouvel enjeu de RSE ?
Les nanotechnologies : un nouvel enjeu de RSE ?Les nanotechnologies : un nouvel enjeu de RSE ?
Les nanotechnologies : un nouvel enjeu de RSE ?
 
Nanotechnology Alumina Nano particles
Nanotechnology Alumina Nano particles Nanotechnology Alumina Nano particles
Nanotechnology Alumina Nano particles
 
Evaluation perturbateurs endocriniens (2) et nanomateriaux en Agroalimentaire...
Evaluation perturbateurs endocriniens (2) et nanomateriaux en Agroalimentaire...Evaluation perturbateurs endocriniens (2) et nanomateriaux en Agroalimentaire...
Evaluation perturbateurs endocriniens (2) et nanomateriaux en Agroalimentaire...
 
Génie chimique - Nanomatériaux, Catalyse, Electrochimie - ULg
Génie chimique - Nanomatériaux, Catalyse, Electrochimie - ULgGénie chimique - Nanomatériaux, Catalyse, Electrochimie - ULg
Génie chimique - Nanomatériaux, Catalyse, Electrochimie - ULg
 

Similaire à Produits solaires avec des nanoparticules de dioxyde de titane. Des risques pour la santé ?

Crème solaire et nanoparticules
Crème solaire et nanoparticulesCrème solaire et nanoparticules
Crème solaire et nanoparticulesYves971
 
L’oxyde de zinc sous forme nano dans les crèmes solaires
L’oxyde de zinc sous forme nano dans les crèmes solairesL’oxyde de zinc sous forme nano dans les crèmes solaires
L’oxyde de zinc sous forme nano dans les crèmes solairesGreenFacts
 
Nanotechnologies
NanotechnologiesNanotechnologies
NanotechnologiesGreenFacts
 
Le nucléaire en question
Le nucléaire en questionLe nucléaire en question
Le nucléaire en questionMaryam R
 

Similaire à Produits solaires avec des nanoparticules de dioxyde de titane. Des risques pour la santé ? (6)

Crème solaire et nanoparticules
Crème solaire et nanoparticulesCrème solaire et nanoparticules
Crème solaire et nanoparticules
 
L’oxyde de zinc sous forme nano dans les crèmes solaires
L’oxyde de zinc sous forme nano dans les crèmes solairesL’oxyde de zinc sous forme nano dans les crèmes solaires
L’oxyde de zinc sous forme nano dans les crèmes solaires
 
20090716 nanos-wwf
20090716 nanos-wwf20090716 nanos-wwf
20090716 nanos-wwf
 
Nanotechnologies
NanotechnologiesNanotechnologies
Nanotechnologies
 
François Tardif : "Le Projet européen NanoSafe"
François Tardif : "Le Projet européen NanoSafe"François Tardif : "Le Projet européen NanoSafe"
François Tardif : "Le Projet européen NanoSafe"
 
Le nucléaire en question
Le nucléaire en questionLe nucléaire en question
Le nucléaire en question
 

Plus de GreenFacts

Biologie de synthèse
Biologie de synthèseBiologie de synthèse
Biologie de synthèseGreenFacts
 
Biología sintética
Biología sintéticaBiología sintética
Biología sintéticaGreenFacts
 
Synthetic biology
Synthetic biologySynthetic biology
Synthetic biologyGreenFacts
 
¿Son seguros los cosméticos que contienen sílice en nanoforma?
¿Son seguros los cosméticos que contienen sílice en nanoforma?¿Son seguros los cosméticos que contienen sílice en nanoforma?
¿Son seguros los cosméticos que contienen sílice en nanoforma?GreenFacts
 
Les produits d’obturation dentaire sont-ils sans danger ?
Les produits d’obturation dentaire sont-ils sans danger ?Les produits d’obturation dentaire sont-ils sans danger ?
Les produits d’obturation dentaire sont-ils sans danger ?GreenFacts
 
¿Son seguras las obturaciones dentales?
¿Son seguras las obturaciones dentales?¿Son seguras las obturaciones dentales?
¿Son seguras las obturaciones dentales?GreenFacts
 
Are dental fillings safe?
Are dental fillings safe?Are dental fillings safe?
Are dental fillings safe?GreenFacts
 
Le bisphénol A dans les appareils médicaux
Le bisphénol A dans les appareils médicauxLe bisphénol A dans les appareils médicaux
Le bisphénol A dans les appareils médicauxGreenFacts
 
Bisphenol A in medical devices
Bisphenol A in medical devicesBisphenol A in medical devices
Bisphenol A in medical devicesGreenFacts
 
Bisphenol A in Medizinprodukten
Bisphenol A in MedizinproduktenBisphenol A in Medizinprodukten
Bisphenol A in MedizinproduktenGreenFacts
 
Bisfenol A en dispositivos médicos
Bisfenol A en dispositivos médicosBisfenol A en dispositivos médicos
Bisfenol A en dispositivos médicosGreenFacts
 
L’exposition aux champs électromagnétiques est-elle dangereuse pour la santé ?
L’exposition aux champs électromagnétiques est-elle dangereuse pour la santé ?L’exposition aux champs électromagnétiques est-elle dangereuse pour la santé ?
L’exposition aux champs électromagnétiques est-elle dangereuse pour la santé ?GreenFacts
 
Climate Change mitigation: practical measures to limit global warming IPCC re...
Climate Change mitigation: practical measures to limit global warming IPCC re...Climate Change mitigation: practical measures to limit global warming IPCC re...
Climate Change mitigation: practical measures to limit global warming IPCC re...GreenFacts
 
The essentials about vaccines and vaccination
The essentials about vaccines and vaccinationThe essentials about vaccines and vaccination
The essentials about vaccines and vaccinationGreenFacts
 
Antibiotic resistance: causes, consequences and means to limit it
Antibiotic resistance: causes, consequences and means to limit itAntibiotic resistance: causes, consequences and means to limit it
Antibiotic resistance: causes, consequences and means to limit itGreenFacts
 
Protectores solares con dióxido de titanio en forma de nanopartículas. ¿Un ri...
Protectores solares con dióxido de titanio en forma de nanopartículas. ¿Un ri...Protectores solares con dióxido de titanio en forma de nanopartículas. ¿Un ri...
Protectores solares con dióxido de titanio en forma de nanopartículas. ¿Un ri...GreenFacts
 
Sunscreens with titanium dioxide as nanoparticles. Health risks?
Sunscreens with titanium dioxide as nanoparticles. Health risks?Sunscreens with titanium dioxide as nanoparticles. Health risks?
Sunscreens with titanium dioxide as nanoparticles. Health risks?GreenFacts
 
Sonnenschutzmittel mit Titandioxid in Nanopartikelform. Gesundheitsrisiken?
Sonnenschutzmittel mit Titandioxid in Nanopartikelform. Gesundheitsrisiken?Sonnenschutzmittel mit Titandioxid in Nanopartikelform. Gesundheitsrisiken?
Sonnenschutzmittel mit Titandioxid in Nanopartikelform. Gesundheitsrisiken?GreenFacts
 
Les nanoparticules d’argent sont-elles sûres ?
Les nanoparticules d’argent sont-elles sûres ?Les nanoparticules d’argent sont-elles sûres ?
Les nanoparticules d’argent sont-elles sûres ?GreenFacts
 
Are silver nanoparticles safe?
Are silver nanoparticles safe?Are silver nanoparticles safe?
Are silver nanoparticles safe?GreenFacts
 

Plus de GreenFacts (20)

Biologie de synthèse
Biologie de synthèseBiologie de synthèse
Biologie de synthèse
 
Biología sintética
Biología sintéticaBiología sintética
Biología sintética
 
Synthetic biology
Synthetic biologySynthetic biology
Synthetic biology
 
¿Son seguros los cosméticos que contienen sílice en nanoforma?
¿Son seguros los cosméticos que contienen sílice en nanoforma?¿Son seguros los cosméticos que contienen sílice en nanoforma?
¿Son seguros los cosméticos que contienen sílice en nanoforma?
 
Les produits d’obturation dentaire sont-ils sans danger ?
Les produits d’obturation dentaire sont-ils sans danger ?Les produits d’obturation dentaire sont-ils sans danger ?
Les produits d’obturation dentaire sont-ils sans danger ?
 
¿Son seguras las obturaciones dentales?
¿Son seguras las obturaciones dentales?¿Son seguras las obturaciones dentales?
¿Son seguras las obturaciones dentales?
 
Are dental fillings safe?
Are dental fillings safe?Are dental fillings safe?
Are dental fillings safe?
 
Le bisphénol A dans les appareils médicaux
Le bisphénol A dans les appareils médicauxLe bisphénol A dans les appareils médicaux
Le bisphénol A dans les appareils médicaux
 
Bisphenol A in medical devices
Bisphenol A in medical devicesBisphenol A in medical devices
Bisphenol A in medical devices
 
Bisphenol A in Medizinprodukten
Bisphenol A in MedizinproduktenBisphenol A in Medizinprodukten
Bisphenol A in Medizinprodukten
 
Bisfenol A en dispositivos médicos
Bisfenol A en dispositivos médicosBisfenol A en dispositivos médicos
Bisfenol A en dispositivos médicos
 
L’exposition aux champs électromagnétiques est-elle dangereuse pour la santé ?
L’exposition aux champs électromagnétiques est-elle dangereuse pour la santé ?L’exposition aux champs électromagnétiques est-elle dangereuse pour la santé ?
L’exposition aux champs électromagnétiques est-elle dangereuse pour la santé ?
 
Climate Change mitigation: practical measures to limit global warming IPCC re...
Climate Change mitigation: practical measures to limit global warming IPCC re...Climate Change mitigation: practical measures to limit global warming IPCC re...
Climate Change mitigation: practical measures to limit global warming IPCC re...
 
The essentials about vaccines and vaccination
The essentials about vaccines and vaccinationThe essentials about vaccines and vaccination
The essentials about vaccines and vaccination
 
Antibiotic resistance: causes, consequences and means to limit it
Antibiotic resistance: causes, consequences and means to limit itAntibiotic resistance: causes, consequences and means to limit it
Antibiotic resistance: causes, consequences and means to limit it
 
Protectores solares con dióxido de titanio en forma de nanopartículas. ¿Un ri...
Protectores solares con dióxido de titanio en forma de nanopartículas. ¿Un ri...Protectores solares con dióxido de titanio en forma de nanopartículas. ¿Un ri...
Protectores solares con dióxido de titanio en forma de nanopartículas. ¿Un ri...
 
Sunscreens with titanium dioxide as nanoparticles. Health risks?
Sunscreens with titanium dioxide as nanoparticles. Health risks?Sunscreens with titanium dioxide as nanoparticles. Health risks?
Sunscreens with titanium dioxide as nanoparticles. Health risks?
 
Sonnenschutzmittel mit Titandioxid in Nanopartikelform. Gesundheitsrisiken?
Sonnenschutzmittel mit Titandioxid in Nanopartikelform. Gesundheitsrisiken?Sonnenschutzmittel mit Titandioxid in Nanopartikelform. Gesundheitsrisiken?
Sonnenschutzmittel mit Titandioxid in Nanopartikelform. Gesundheitsrisiken?
 
Les nanoparticules d’argent sont-elles sûres ?
Les nanoparticules d’argent sont-elles sûres ?Les nanoparticules d’argent sont-elles sûres ?
Les nanoparticules d’argent sont-elles sûres ?
 
Are silver nanoparticles safe?
Are silver nanoparticles safe?Are silver nanoparticles safe?
Are silver nanoparticles safe?
 

Dernier

Images-Collapso-V3.pptx Images sur les limites planétaires
Images-Collapso-V3.pptx Images sur les limites planétairesImages-Collapso-V3.pptx Images sur les limites planétaires
Images-Collapso-V3.pptx Images sur les limites planétairesProvisoire Karendeux
 
DLAC 2024 - L’état de l’apprentissage électronique de la maternelle à la 12e ...
DLAC 2024 - L’état de l’apprentissage électronique de la maternelle à la 12e ...DLAC 2024 - L’état de l’apprentissage électronique de la maternelle à la 12e ...
DLAC 2024 - L’état de l’apprentissage électronique de la maternelle à la 12e ...Michael Barbour
 
Fabriquer une femme.Livre écrit par Marie Darrieussecq
Fabriquer une femme.Livre écrit par Marie DarrieussecqFabriquer une femme.Livre écrit par Marie Darrieussecq
Fabriquer une femme.Livre écrit par Marie DarrieussecqTxaruka
 
La reproduction chez l’homme cours à ce propos
La reproduction chez l’homme cours à ce proposLa reproduction chez l’homme cours à ce propos
La reproduction chez l’homme cours à ce proposFatima Ezahra Rochdi
 
Evaluation universitaire AI TELUQ 2024.pdf
Evaluation universitaire AI TELUQ 2024.pdfEvaluation universitaire AI TELUQ 2024.pdf
Evaluation universitaire AI TELUQ 2024.pdfMathieu Plourde
 

Dernier (6)

Images-Collapso-V3.pptx Images sur les limites planétaires
Images-Collapso-V3.pptx Images sur les limites planétairesImages-Collapso-V3.pptx Images sur les limites planétaires
Images-Collapso-V3.pptx Images sur les limites planétaires
 
DLAC 2024 - L’état de l’apprentissage électronique de la maternelle à la 12e ...
DLAC 2024 - L’état de l’apprentissage électronique de la maternelle à la 12e ...DLAC 2024 - L’état de l’apprentissage électronique de la maternelle à la 12e ...
DLAC 2024 - L’état de l’apprentissage électronique de la maternelle à la 12e ...
 
Cours prothèse dentaire bac professionnel
Cours prothèse dentaire bac professionnelCours prothèse dentaire bac professionnel
Cours prothèse dentaire bac professionnel
 
Fabriquer une femme.Livre écrit par Marie Darrieussecq
Fabriquer une femme.Livre écrit par Marie DarrieussecqFabriquer une femme.Livre écrit par Marie Darrieussecq
Fabriquer une femme.Livre écrit par Marie Darrieussecq
 
La reproduction chez l’homme cours à ce propos
La reproduction chez l’homme cours à ce proposLa reproduction chez l’homme cours à ce propos
La reproduction chez l’homme cours à ce propos
 
Evaluation universitaire AI TELUQ 2024.pdf
Evaluation universitaire AI TELUQ 2024.pdfEvaluation universitaire AI TELUQ 2024.pdf
Evaluation universitaire AI TELUQ 2024.pdf
 

Produits solaires avec des nanoparticules de dioxyde de titane. Des risques pour la santé ?

  • 1. Santé et Consommateurs Produits solaires avec des nanoparticules de dioxyde de titane Des risques pour la santé ? L’utilisation croissante de nanomatériaux dans toute une sé- rie de produits de consommation a donné lieu à une réévaluation de la sécurité de certaines subs- tances, notam- ment le dioxyde de titane (TiO2 ). Le dioxyde de titane, sous la forme de nanoparti- cules utilisées pour rendre les crèmes et les lotions transparentes, est actuellement approuvé en tant que filtre UV dans les écrans solaires. Les écrans solaires contenant des nanoparticules de dioxyde de titane sont-ils sûrs ? Ces nanoparticules se comportent-elles différemment des autres particules de dioxyde de ti- tane ? Comment les risques des nanoparticules sont- ils évalués ? Cette fiche d’information vous dit tout.  QU’EST-CE QUE LES « NANOMATÉRIAUX » ? QU’EST-CE QUE LES NANOPARTICULES DE DIOXYDE DE TITANE ? Le dioxyde de titane est utilisé en tant que filtre UV dans les écrans solaires pour protéger la peau des rayons UV nocifs lors de l’exposition au soleil. Les particules sous forme nano (également appelées « nanomatériaux », « nanoparticules » ou « matériaux micronisés ») font référence à des maté- riaux et composants de très petite taille, dont la plage de taillesdesparticulessesitueentre1et100nanomètres(un nanomètre correspondant à un millionième de millimètre, un cheveu humain fait, par exemple, environ 80 000 nano- mètres de large). De très petites particules peuvent néan- moins être également nocives (voir la suite).  L’UTILISATION DE NANOPARTICULES DE DIOXYDE DE TITANE DANS LES ÉCRANS SOLAIRES EST-ELLE SÛRE ? Selon les données scientifiques disponibles, le comité scien- tifique pour la sécurité des consommateurs (CSSC) a confir- mé que les nanoparticules de dioxyde de titane évaluées, qui sont utilisées à une concentration de 25 % maximum en tant que filtre UV dans les écrans solaires, peuvent être considérées comme sûres pour les humains après applica- tion sur une peau saine, intacte ou présentant des brûlures du soleil. L’étiquetage des produits cosmétiques peut ne pas indiquerlaconcentrationsurl’emballage,maislesfabricants doivent respecter cette limite conformément à la législation européenne (annexe III du règlement européen relatif aux produits cosmétiques ; règlement CE n°1223/2009). Les inspecteurs des autorités publiques peuvent effectuer un contrôle à tout moment. L’évaluation de la sécurité est fondée sur les données scien- tifiques actuelles, selon lesquelles le dioxyde de titane, qu’il soit sous forme nano ou sous forme non-nano, ne pénètre pas la peau. Cette conclusion devra être révisée si de nou- velles preuves scientifiques sont réunies indiquant que les nanoparticules se comportent différemment.  SÛR, MAIS. . . Respirer des nanoparticules peut donner lieu à une toxicité et une inflammation des poumons. Selon certains tests, cela pourrait également être à l’origine de cancers. Compte tenu de cela, le CSSC recommande de ne pas utiliser de nano- particules de dioxyde de titane dans des applications qui donneraient lieu à une exposition importante par inhalation, telles que les poudres ou les produits pulvérisables. Il existe également un risque très faible d’irritation de la peau ou des yeux (réaction douloureuse telle que l’eczéma, avec une peau sèche qui démange) et de sensibilisation cutanée (réaction du système immunitaire donnant lieu à une réaction allergique) à la suite de l’exposition à ces nano- matériaux. Aucune information pertinente n’est encore dis- ponible sur la toxicité pour la reproduction, mais selon cer- taines données scientifiques, les nanomatériaux de dioxyde de titane, s’ils pénètrent le corps, peuvent nuire au matériel génétique (par exemple des dommages aux cellules de certains organes peuvent causer des cancers et des dom- mages aux spermatozoïdes peuvent entraîner une stérilité). Cependant, ces effets sont peu susceptibles de se produire après une application cutanée. Les nanoparticules de dioxyde de titane peuvent également agir, dans certains cas, en tant que photocatalyseur. Cela signifie qu’ils peuvent réagir avec les rayons UV (le soleil par exemple) pour accélérer une photoréaction entraînant l’oxy- dation de certaines molécules biologiques et générant des radicaux libres. Ces derniers peuvent renforcer les effets no- cifs mentionnés ci-dessus. Toutes les particules de dioxyde de titane utilisées dans les produits cosmétiques n’ont pas cette propriété. Si elles sont correctement enrobées, les nanoparticules ne restent pas photo- catalyseurs, mais conservent leur fonction de filtre UV. Il est toutefois recommandé aux fabricants d’écrans solaires d’éviter l’utilisation de nanoparti- cules de dioxyde de titane qui ont une importante activité photocatalytique ou de traiter correctement la surface de ces nanoparticules avec un produit d’enrobage stable et sûr.  NOUVEAUX DÉFIS CONCERNANT L’ANALYSE DES RISQUES DES NANOMATÉRIAUX Cet avis concerne les matériaux de dioxyde de titane examinés par le CSSC et les matériaux pré- sentant des caractéristiques semblables en termes de taille, de pureté, d’enrobage et de solubilité. Les méthodologies pour évaluer les propriétés des nanomatériaux étant, en général, encore en cours de développement, des données supplémentaires pourraient être nécessaires pour réaliser une ana- lyse complète de l’impact sur la santé du dioxyde de titane sous forme nano. Le développement de nouvelles méthodes d’analyse est un processus en cours. Le CSSC a publié des documents d’orienta- tion détaillés sur l’évaluation des risques des nanomatériaux dans les produits cosmétiques (CSSC/1481/12 et CSSC/1524/13). Par souci d’ex- haustivité, il convient de noter que l’impact des nanoparticules de dioxyde de titane libérées dans l’environnement n’a pas été pris en compte dans cet avis scientifique. Cette fiche d’information est fondée sur l’avis du comité scientifique pour la sécurité des consommateurs (CSSC) indépendant : «Opinion on titanium dioxide (nano form) COLIPA n° S75». Cet avis est disponible à l’adresse suivante : http://ec.europa.eu/health/scientific_ committees/consumer_safety/ opinions/index_en.htm