SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  96
Cours n°4 :Cours n°4 :
L’aviation contemporaine.L’aviation contemporaine.
I. L’aviation militaire.
L’affrontement indirect des Etats-Unis et
de l’URSS durant la guerre froide a
poussé les grandes puissances à
rechercher la suprématie technologique.
Des conflits, comme celui du Viet-Nam
ou la guerre du Golfe, ont permis de
tester ces matériels en situation réelle.
Beaucoup des appareils nés durant
cette période sont toujours en service.
1) La guerre du Viet-Nam.
Au Viet-Nam, les Etats-Unis utilisent massivement le chasseur bombardier
F-4 Phantom (US Air Force, US Navy, US Marine Corps). Cet avion devient,
avec le F-104 Starfighter, le chasseur standard de l’OTAN.
Il est le chasseur américain le plus construit depuis la guerre de Corée
(+ de 5000 ex.). Il est encore utilisé par 6 pays dans le monde (Japon, Grèce,
Turquie, Corée du Sud, Iran, Egypte).
Il est biplace en raison de son système d’armes très développé.
L’USAF utilise aussi le chasseur-bombardier F-105 Thunderchief, dont plus de la
moitié des exemplaires construits (382 !) seront détruits au Viet-Nam.
Il reste aujourd’hui le plus gros chasseur monoréacteur de l’histoire.
L’US Navy utilise principalement des F-4 Phantom, des F-8 Crusader et des
A-4 Skyhawk
Les Soviétiques livrent aux Nord-Vietnamiens des MiG-17 et MiG-21
Beaucoup de chasseurs américains F-4 et F-105, moins agiles et armés
uniquement de missiles, sont abattus.
2) L’aile à géométrie variable.
A la fin de la guerre du Viet-Nam, l’USAF met en service le 1er
avion à géométrie
variable : le General Dynamics F-111. Ce système permet de faire varier la flèche
de la voilure en vol, ce qui permet d’associer les qualités de vol d’une aile à forte
flèche (à haute vitesse) à celle d’une aile à faible flèche (à basse vitesse).
Néanmoins les avions de ce type furent peu nombreux en raison de la complexité du
système, même si la plupart sont encore en service.
L’US Navy refuse de se doter du F-111 mais adopte un autre chasseur à géométrie
variable : le fameux Grumman F-14 Tomcat, vedette du film « Top Gun ».
Il est retiré du service dans l’US Navy en 2006 mais reste utilisé par l’Iran.
Pour remplacer le B-52 et palier à l’abandon du B-70 Valkyrie, l’US Air Force se dote
du bombardier Rockwell B-1 Lancer.
Il est toujours en service aujourd’hui. Il est doté d’une aile à géométrie variable.
En URSS, dans les années 70, la géométrie variable est adoptée pour le MiG-
23, le Sukhoi 17/20/22 (toujours en service en Pologne) et le Sukhoi 24
(toujours en service en Russie).
MiG-23
Su-22
Su-24
Parmi les bombardiers russes, les Tupolev Tu-22 et Tu-160 (une copie du B-1
américain) sont à géométrie variable.
Tu-22
Tu-160
Dans les années 70, le Royaume-Uni, l’Allemagne et l’Italie mettent au point en
commun le Panavia Tornado, toujours en service dans ces 3 pays.
L’avion est doté d’une aile à géométrie variable très complexe avec des charges qui
pivotent sous les ailes en fonction de la flèche. Il est construit à près de 1000 ex.
En France, les recherches sur la géométrie variable débutent très tôt, dès les années
60. Dassault met au point le Mirage G (monoréacteur) puis le Mirage G8 (biréacteur)
qui intéressent les Américains mais qui, bien que très réussis, n’auront pas de suite.
Le Mirage G8 détient toujours aujourd’hui le record de vitesse pour un avion
européen avec Mach 2,34.
Mirage G Mirage G8
3) Le décollage vertical (ADAV ou VTOL)
ADAV = Aéronef à décollage et atterrissage verticaux.
VTOL = Vertical Take Off and Landing aircraft.
L’idée du décollage vertical est ancienne. Elle répond à la nécessité de se
passer des pistes de décollage (très vulnérables en cas d’attaque) pour lancer
les avions et éviter l’immobilisation de ceux-ci.
Le Convair XFY-1 Pogo fut (en 1954) le premier
avion à réussir une double transition ce qui fait de lui
tout simplement le premier avion à décollage et
atterrissage vertical techniquement réussi !
Beaucoup de projets un peu fous sont lancés :
Lockheed XFV-1
(1954)
Dassault Balzac (1962)
Mirage III V
(1965)
F-104 Starfighter lancé d’une rampe
à l’aide d’une fusée
8 réacteurs de sustentation + 1 réacteur
de propulsion ! Ce sont les seuls ADAV
ayant atteint Mach 2.
Seuls 2 appareils sont entrés en service : le Yakovlev Yak-38 Forger (raté) et
surtout le Hawker Siddeley AV-8 Harrier (très réussi). Seul le Harrier est aujourd’hui
encore en service, notamment dans l’US Marine Corps.
Yak-38
AV-8B
La version navale, le Sea Harrier, s’est
illustrée contre les Mirage III argentins
durant la guerre des Malouines (1982)
Aujourd’hui, les seuls ADAV sont le Boeing V-22 Osprey (un convertible à mi-
chemin entre l’avion et l’hélicoptère) et Lockheed F-35B Lightning (chasseur-
bombardier destiné notamment à remplacer les Harrier). Les grosses difficultés de
mise au point de ces 2 appareils témoignent de la difficulté de la formule.
V-22
(2005)
F-35B
4) La manœuvrabilité
La guerre du Viet-Nam a montré la nécessité que les chasseurs soient dotés
d’une grande manœuvrabilité pour survivre en combat aérien.
C’est ainsi que sont développés aux Etats-Unis les McDonnell Douglas
(aujourd’hui Boeing) F-15 Eagle et General Dynamics (aujourd’hui Lockheed)
F-16 Fighting Falcon pour l’US Air Force ainsi que le
McDonnell Douglas F/A-18 Hornet pour l’US Navy.
F-16
F-15
F/A-18
Le F-15 (1976) est toujours aujourd’hui l’un des principaux chasseurs de l’US Air Force
et équipe également les armées de l’air d’Israël, du Japon, de l’Arabie Saoudite, de la
Corée du Sud et de Singapour. Il est considéré comme l’un des meilleurs
chasseurs de supériorité aérienne au monde. Il est l’un des 1er
chasseurs dont le
rapport poussée/poids est supérieur à 1.
Le F-16 entre en service dans l’US Air Force en 1978. C’est un chasseur-bombardier
léger, hyper-manoeuvrant, complémentaire du F-15. C’est actuellement le chasseur
le plus produit au monde (plus de 4500 ex. et il est toujours construit). C’est le
chasseur de base de l’USAF qui en possède environ 1000 ex. (elle en a reçu 2200
ex.). Il a connu un très grand succès à l’exportation puisque 25 pays l’utilisent !
La version de base
F-16A
La version la plus
évoluée F-16I
L’US Navy, quant à elle, a opté pour le chasseur-bombardier
McDonnell Douglas F/A-18 Hornet (1983). Aujourd’hui, pour remplacer les F-14
Tomcat, elle s’équipe d’une version améliorée Boeing F/A-18 Super Hornet (1999)
à raison de 700 exemplaires.
F/A-18 Hornet
F/A-18E Super Hornet
En URSS, une nouvelle génération d’avions de combat est développée pour contrer
les F-15 et F-16 américains.
Le MiG-29 Fulcrum est un chasseur mis en service en 1983, équivalent aux F-16 et
F/A-18 américains.
Il a connu un très grand succès à l’exportation (surtout dans les pays du Pacte de
Varsovie et les pays du « Sud ». Il est toujours en service en Russie et dans de
nombreux pays. En Europe, la Pologne l’utilise toujours.
Le Sukhoi Su-27 Flanker est, quant à lui, l’équivalent du F-15 Eagle. Il entre en
service en 1985 et connait, toujours aujourd’hui, un grand succès à l’exportation,
notamment dans sa version Su-30 (Inde, Chine, Malaysie…)
Le Su-27 est l’un des seuls avions de combat à pouvoir effectuer (avec le MiG-29) la
célèbre manœuvre du « Cobra de Pougatchev ».
Aujourd’hui, l’armée de
l’air russe s’équipe de
la dernière version du
Flanker, le Su-35, doté
de tuyères à poussée
vectorielle qui le
rendent, malgré sa
taille imposante,
hypermanoeuvrant.
En France, à la fin des années 70, pour remplacer les Mirage III et les premiers Mirage
F-1, Dassault développe le Mirage 4000 (équivalent du F-15) et le Mirage 2000, plus
petit (équivalent du F-16)
Seul le Mirage 2000 sera construit en série.
Mirage 4000
Mirage 2000
Mirage 4000
Le Mirage 2000 fait son 1er
vol en 1978. Il entre en service en 1984. C’est un
monoréacteur à aile delta. Il est doté de commandes de vol électriques, comme
le F-16 et propulsé par un réacteur SNECMA M-53.
L’armée de l’air utilise le Mirage 2000 C d’interception, le Mirage 2000 B d’entrainement,
le Mirage 2000 N pour la mission nucléaire, le chasseur-bombardier Mirage 2000 D et le
Mirage 2000-5 (version modernisée du 2000 C). Il est toujours en service aujourd’hui en
France et dans 7 autres pays.
2000 C
2000 B
2000 N
2000 D
5) La furtivité.
Dans les années 80, les Etats-Unis prennent une avance considérable dans le
domaine de la furtivité. Améliorer la furtivité d’un avion consiste à réduire la
Surface Equivalente Radar (SER) pour le rendre le moins détectable possible par
un radar. La SER est la valeur de la surface plane qui renverrait la même énergie
que l'aéronef. En l'absence de traitement la SER d'un avion est de l'ordre de
plusieurs dizaines de m2
.
Comment obtenir la furtivité ?
- Travail sur la géométrie. Suppression des formes en dièdre qui concentrent
l'énergie et remplacement par des formes arrondies (diffusion de l'énergie) ou par
des formes planes (émission dans une direction privilégiée) ; leur but est de
renvoyer les ondes radar dans d'autres directions que celles de l'émetteur.
- Utilisation de matériaux absorbants (Radar Absorbent Materials). L'énergie
reçue est transformée sous une autre forme (chaleur), ce qui limite la puissance
des ondes radar réfléchies.
Les 1ers avions sur lesquels les principes de la furtivité ont été pris en
compte sont les Lockheed SR-71 Blackbird et Rockwell B-1B Lancer.
Cependant, ces avions ne sont pas considérés comme furtifs, même si leur
SER a été fortement réduite.
Le 1er
avion véritablement furtif est le Lockheed F-117 Nighthawk (mis en service
en 1983, resté secret jusqu’en 1988). Ils sont engagés durant la Guerre du Golfe
(1991) et sont les seuls avions à pouvoir bombarder Bagdad sans être détectés.
Le F-117 aurait une SER équivalente à celle d’un oiseau !
Peu après la révélation du F-117, le bombardier Northrop B-2 Spirit fait son 1er
vol
(1989). Il entre en service en 1997. Sa furtivité est équivalente à celle du F-117,
même si la technique n’est pas la même (C’est une aile volante aux surfaces
arrondies).
A plus de 2 milliards de dollars l’unité, c’est l’avion le plus cher de l’histoire, si bien
que les Etats-Unis ne peuvent en acquérir que 21. Il est capable de frapper partout
dans le monde à partir de sa base aux Etats-Unis.
Aujourd’hui, les chasseurs de nouvelle génération Lockheed Martin F-22 Raptor (qui
a remplacé le F-117) et Lockheed Martin F-35 Lightning II, qui sont de forme
équivalente, sont également furtifs notamment par l’utilisation de matériaux
absorbants.
F-22
F-35
6) Les chasseurs de nouvelle génération.
En France, le Rafale fait son 1er
vol en 1986. C’est un avion multirôle qui doit
remplacer 7 types d’appareils en service dans les armées françaises. Il est propulsé
par 2 réacteurs SNECMA M-88. Après beaucoup de retard, il entre en service dans
la Marine en 2001 et dans l’armée de l’air en 2006. Il est décliné en plusieurs
versions :
Le prototype Rafale A
Rafale C monoplace
Rafale B biplace Rafale M
embarqué
Le Rafale a ou doit remplacer 7 types d’appareils :
Sepecat Jaguar Mirage IV
Mirage F-1
Mirage 2000
Etendard IV
Super
Etendard
F-8 Crusader
Le concurrent direct du Rafale est l’Eurofighter Typhoon, développé par le
Royaume-Uni, l’Allemagne, l’Italie et l’Espagne. 1e
vol : 1994. Mise en service : 2004.
Autre chasseur européen (Suède) de nouvelle génération : le Saab Gripen.
Aux Etats-Unis, les F-15, F-16 et F/A-18 sont régulièrement modernisés et se vendent
encore très bien dans le monde entier.
F-16E vendu aux Emirats Arabes
Unis
F-15E Strike Eagle
vendu à la Corée du Sud
F/A-18F Super Hornet vendu à l’Australie
A la fin de la guerre froide, le Lockheed Martin F-22 Raptor est développé pour
remplacer les F-15 de l’USAF. C’est un chasseur de supériorité aérienne que l’USAF
prévoyait d’acquérir à 750 ex. Mais la fin de la guerre froide et les guerres contre le
terrorisme rendent l’avion inutile. Il n’est finalement construit qu’à 187 ex.
C’est aujourd’hui un chasseur sans équivalent, le plus performant au monde,
hypermanoeuvrant, et capable de voler en supersonique sans post-combustion
(supercroisière).
A la fin des années 90, le programme JSF donne naissance au Lockheed Martin
F-35 Lightning II destiné à remplacer les F-16, F/A-18 et A-10. Il doit être construit à
plus de 2000 ex. pour équiper l’USAF, l’US Navy, l’USMC ainsi que de nombreuses
forces aériennes de l’OTAN et des alliés des USA.
Le F-35 n’est toujours pas en service en raison de retards importants liés à des
difficultés de mise au point qui ont entrainé d’importants dépassements de coûts.
F-35A
pour l’USAF
F-35B (ADAV)
pour l’USMC
F-35C pour l’US Navy
En Russie, les avions de nouvelle génération sont des MiG-29 et Su-27 modernisés
MiG-29 et Su-30
vendus à l’Inde
2 avions plus innovants se distinguent :
Le Sukhoi Su-34,
équivalent du F-15E
Strike Eagle
Le T-50, qui doit entrer
en service en 2016, est
le 1er
avion russe
réellement nouveau
depuis la fin de la guerre
froide.
Il est censé être
l’équivalent du F-22.
La production chinoise se contente toujours de copier les chasseurs russes,
notamment les Su-27/30.
Néanmoins 2 nouveaux chasseurs, dont on ne sait pas grand-chose, ont été dévoilés
récemment.
Le J-20
(équivalent du F-22 ?)
Le J-31
(équivalent du F-35 ?)
7) Les avions de transport.
L’avion de transport militaire le plus répandu dans le monde est le Lockheed C-130
Hercules. Il est construit depuis 1954 ! Il a été construit à plus de 2200 ex. et utilisé
par près de 70 pays !
L’avion de transport lourd le plus moderne utilisé par l’USAF est le Boeing C-17
Globemaster qui a des capacités ADAC (avion à décollage et atterrissage court).
La France s’équipe de quelques C-130 mais utilise surtout des C-160 Transall franco-
allemands (mis en service en 1965).
Comme le C-130, c’est un ADAC. (avion à décollage et atterrissage court)
Aujourd’hui, les Transall sont en voie de remplacement par des Airbus A400M
(1er
vol en 2009, mis en service en 2013)
Seuls les USA et la Russie ont construit des avions de transport militaires très gros
porteurs.
Lockheed C-5 Galaxy
Antonov An-124
Ces deux avions sont à
l’origine de nombreux
records
Aujourd’hui, le plus gros avion au monde (toutes catégories) est une version
agrandie de l’An-124 : l’Antonov An-225 (construit à seulement 2 ex.)
8) La détection aéroportée.
A partir des années 60, en raison de l’efficacité des missiles sol-air, les tactiques
changent et il n’est plus question d’attaquer l’ennemi à haute altitude mais à baisse
altitude. Se pose alors le problème de la détection radar car les reliefs masquent les
avions volant près du sol. La solution consiste à installer des radars sur des avions.
C’est le système
AWACS, monté sur
un Boeing 707.
L’US Navy, puis la Marine française,
s’équipent du Grumman E-2 Hawkeye
II. L’aviation commerciale.
1) Les constructeurs américains.
Jusque dans les années 80, 2 constructeurs se partagent le
marché mondial des avions de ligne (en dehors du marché
des pays communistes) : Boeing et McDonnell Douglas.
Tous les constructeurs américains ont fait le choix du transport
de masse plutôt que celui du supersonique (le projet de
Boeing est annulé en 1971).
En 1997, Boeing absorbe McDonnell Douglas et devient le
seul constructeur américain d’avions de ligne.
2 constructeurs font le choix d’une formule originale : le gros porteur long courrier
triréacteur :
McDonnell Douglas DC-10
(1970)
Lockheed TriStar (1970)
Version modernisée et agrandie du
DC-10 : le MD-11 (1990)
A cette époque (et jusqu’à aujourd’hui), Boeing propose des version améliorées de son
747. Il est le seul très gros porteur et se vend mieux que ses concurrents plus petits.
747-100 (1969) 747-200 (1972)
747-300 à pont supérieur rallongé (1980)
747-400 (1989), la version la plus vendue, conçue
pour un pilotage à deux et doté de winglets.
747-SP (1976), version courte très long-courrier
747-8 (2011), conçu pour concurrencer l’A380
Pour remplacer les 707 et 727 et proposer un long-courrier de taille plus modeste que le
747, Boeing développe simultanément les 757 (1982) et 767 (1981). Ce sont les
premiers avions de Boeing conçus avec un cockpit pour 2 pilotes (donc sans mécanicien
navigant). Les caractéristiques étant similaires, les pilotes sont certifiés sur les 2 avions.
Les avions sont biréacteurs car désormais, pour les compagnies aériennes, le coût
d’exploitation est plus important que la capacité.
Pour compléter sa gamme entre le 767 et le 747, et pour concurrencer Airbus, Boeing
lance le 777 (1er
vol en 1994) qui est à l’heure actuelle le long-courrier le plus vendu
de l’histoire de l’aviation.
C’est le plus gros biréacteur au monde. Il est doté des réacteurs les plus puissants au
monde (GE-90). Il peut transporter jusqu’à 550 passagers. Beaucoup de compagnies
remplacent leurs 747 par des 777, beaucoup plus économiques.
Version d’origine
777-200
Version allongée très long-courrier 777-300ER
Avec la crise économique et le prix élevé du carburant, les compagnies aériennes
recherchent des avions économiques. Le Boeing 787 Dreamliner (2009) est un long-
courrier très innovant (utilisation de matériaux composites et de moteurs économes)
capable de transporter 300 passagers avec une consommation inférieure de 20 % à
celle d’un 777. Pour cette raison, et malgré de graves problèmes de mise au point,
l’avion connait un énorme succès commercial (840 commandes avant le 1er
vol !)
Dans la gamme des court et moyen-courrier, Boeing propose depuis 1967 son 737 dans
des versions modernisées. C’est l’avion de ligne le plus vendu au monde.
Boeing 737-200 (1968) 737-300 (1984)
737-800 (1998)
737 MAX (2017)
2) Airbus.
Alors que Concorde est encore en essai, un consortium
européen est créé en 1970 : Airbus Industrie.
A la même époque, pour concurrencer le 737 et succéder à
la Caravelle, Dassault Aviation lance son 1er
avion de ligne,
un court-courrier de 130 à 150 passagers : le Mercure.
Comme Concorde, c’est une réussite technique mais un
échec commercial puisque l’avion n’est construit qu’à 11
ex. pour Air Inter.
Dassault Mercure
Le 1er
Airbus, l’A300, vole en 1972.
C’est un avion gros-porteur (300 passagers), long-courrier qui, après des débuts
difficiles, connaît rapidement un grand succès commercial. Il est même acheté par
des compagnies aériennes américaines.
En 1982, pour concurrencer le 767 de
Boeing, Airbus commercialise une
version raccourcie et modernisée de
l’A300 : l’A310.
Pour concurrencer le Boeing 737, Airbus lance l’A320 (1er
vol en 1987). C’est un avion
très innovant car il est le 1er
avion de ligne à commandes de vol entièrement
électriques, il est doté d’une planche de bord tout écran et de mini-manches à la
place du manche à balai traditionnel.
L’A320 a donné naissance à une famille d’avions conçus pour le pilotage à deux et
dont les pilotes n’ont pas besoin d’être formés pour passer d’une version à l’autre.
A318
A319
A320
A321
Alors qu’Airbus prévoyait en 1987 de vendre 600 A320, les ventes s’élèvent aujourd’hui
à plus de 10 000 ex., dont 6000 ont déjà été livrés. C’est grâce à cet avion qu’Airbus
est devenu l’un des deux principaux constructeurs aéronautiques, en concurrence
directe avec Boeing.
Pour concurrencer les 737 MAX, Airbus lance la famille A320neo (1er
vol en septembre
2014). C’est une version plus performante et économique. A ce jour, Airbus a déjà
vendu plus de 3600 A319/A320/A321neo avant même que le 1er
ne soit livré ! C’est une
performance commerciale unique dans l’histoire de l’aviation.
Dans le domaine des long-courriers, Airbus lance simultanément dans les années 90
les A330 (1992) et A340 (1991). Ce sont des avions quasi-identiques (cockpit, voilure,
fuselage). Les différences tiennent au rayon d’action (plus important pour l’A340) et la
motorisation (biréacteur pour l’A330, quadriréacteur pour l’A340).
L’A330 fut, à sa mise en service, le plus gros biréacteur au monde. Il connaît toujours
un grand succès commercial malgré la concurrence du Boeing 777.
A340-300
A340-600
L’A340 fut un échec
commercial (moins
de 400 commandes)
en raison de ses 4
réacteurs, les
compagnies
préférant s’équiper
d’A330 et de 777
plus économes.
Pour concurrencer le 747 et compléter sa gamme, Airbus lance l’A380
dont le 1er
vol intervient le 27 avril 2005.
C’est le plus gros avion de ligne et le 3ème
plus gros avion de l’histoire de
l’aviation (après le Hugues H-4 et l’Antonov An-225).
Il peut emporter jusqu’à 850 passagers.
Il est mis en ligne en 2007 par Singapore Airlines qui est la
1ère
compagnie à l’utiliser.
Pour concurrencer le Boeing 787 Dreamliner, Airbus lance l’A350 qui a fait son 1er
vol
en juin 2013.
Il est conçu comme le 787 et consomme 20 % de moins qu’un A330 ou un 777.
Il vient d’être livré à sa compagnie de lancement, Qatar Airways, et comptabilise déjà
près de 800 commandes.
Aujourd’hui, Airbus et Boeing
sont au coude à coude en terme
de commandes d’avions de
ligne.
Cependant, Airbus dépasse
Boeing pour les moyen-courriers
(famille A320) alors que Boeing
garde l’avantage dans le
domaine des long-courriers (777
et 787)
Par ailleurs, Airbus Group commercialise également l’ATR-42,
un avion de transport régional bi-turbopropulseur, qui
connaît depuis 1985 un grand succès (+ de 1200 ex.).
ATR-42
Version
allongée
ATR-72
3) Les constructeurs russes.
Depuis la fin de l’URSS, le développement d’avions de
ligne en Russie est au point mort et les compagnies
aériennes russes s’équipent en Airbus et en Boeing
pour remplacer leurs vieux Tupolev et Illiouchine.
Quelques réalisations, sans succès commercial pour l’instant :
Tupolev Tu-204
(1989)
Sukhoi Superjet 100 (2008)
4) L’aviation d’affaires.
L’aviation d’affaires se développe dans les années 60 avec les Jets d’affaires
comme le Lockheed Jetstar (1961)…
…ou le North American Sabreliner
(1962)
En 1963 vole le Dassault Mystère 20. Charles Lindbergh (celui
qui a traversé l’Atlantique en 1927) sélectionne l’avion pour le
compte de la Pan Am qui le rebaptise Falcon.
Vont suivre…
Falcon 10 (1970)
Falcon 50 (1976)
Falcon 900 (1984)
Falcon 2000 (1993)
Falcon 7X (2005)
Dassault connait un grand succès
commercial avec ses Falcon,
vendus à plus de 2200 ex.
Dassault détient près de 20 % du
marché mondial des avions
d’affaires (3ème
constructeur
mondial).
En Amérique du Nord, 3 constructeurs se partagent le marché :
Bombardier (Canada) :
Challenger
Global Express
Learjet
Gulfstream Aerospace (USA) :
Gulfstream II
(1966)
Gulfstream G650
(2009)
Cessna (USA) :
Cessna Citation I (1969) Cessna Citation X (1996)
Cessna est surtout connu pour être le constructeur de l’avion de tourisme le plus
répandu dans le monde : le Cessna 172
III. Les hélicoptères.
L'hélicoptère est un aéronef dans lequel
la sustentation et les déplacements sont
assurés par une ou plusieurs voilures
tournantes dites "rotors".
La majorité des hélicoptères utilise un
seul rotor de sustentation et un rotor
anticouple.
1) Les origines.
Léonard de Vinci au début du XVIème siècle, fut le
premier à concevoir un engin susceptible de soulever
un être humain. Il fit des desseins représentant un
appareil à rotor hélicoïdal et il procéda à des
expériences avec des maquettes de sa conception.
Mais il comptait sur l'énergie
musculaire pour faire tourner le rotor,
ce qui n'aurait jamais suffi.
De la fin du XVIII` siècle au début du XXeme siècle, de
nombreux expérimentateurs et des théoriciens se penchèrent
sur l'hélicoptère.
Il y eut les études et les réalisations de George Cayley en
Angleterre (1796) et de Enrico Forlanini en Italie (1877).
Dessins de George Cayley
Le premier vol d’un hélicoptère est réalisé par le
français Paul Cornu en 1907.
C'est l'invention en 1922 du rotor à pales articulées, due à
l'Espagnol Juan de la Cierva, qui allait permettre la
réalisation d'autogyres d'abord puis des hélicoptères
fiables, mettant également à profit l'allégement des
structures et des moteurs.
Le premier hélicoptère digne de ce nom fut en 1935 l'appareil
expérimental de Louis Breguet et René Dorant, le
"Gyroplane-Laboratoire", à rotors coaxiaux, qui tint l'air 1 h 20,
parcourut 44 km en circuit fermé et atteignit 100 km/h.
Mais le véritable père de l'hélicoptère parait être
Igor Sikorsky.
Né en Russie, il y mit au point plusieurs modèles d'avion et il y construisit le
premier quadrimoteur. Il quitta la Russie au moment de la Révolution d'Octobre et,
après un bref séjour en France, il partit aux États-Unis où il poursuivit les
recherches aéronautiques, surtout pour les hydravions. Devenu citoyen américain,
il s'intéressa tout particulièrement aux hélicoptères et en 1939 il fit voler le premier
appareil monorotor fiable, le VS-300.
Le VS-300 est le premier appareil de
configuration classique (1939), avec
son hélice verticale anti-couple de
queue.
C’est après la Seconde Guerre mondiale que l’hélicoptère va prouver son efficacité et
être produit en grandes séries.
2) Aux Etats-Unis,
ce sont les sociétés Bell et Sikorsky qui dominent le marché
Bell s’est spécialisé dans les hélicoptères légers…
Bell 47 (1946)
Construit à 5600 ex.
Bell est le constructeur des UH-1 Iroquois (construit à plus de 16 000 ex !) et
AH-1 Cobra, utilisés massivement durant la guerre du Viet-Nam.
UH-1 Iroquois
(1956)
AH-1 Cobra
(1967)
Sikorsky construit des hélicoptères plus lourds :
S-61 Sea King (1961)
CH-53 Stallion
(1964)
UH-60 Black Hawk (1974)
En plus de leurs AH-1 Cobra, CH-53 Stallion et UH-60 Black Hawk, les forces
américaines utilisent actuellement des Boeing CH-47 Chinook à double rotors et
des hélicoptères de combat Boeing AH-64 Apache.
CH-47 Chinook
(1961)
AH-64 Apache
(1984)
V-22 Osprey
la SNCASE fait voler en 1955 l’Alouette II. C’est le 1er
hélicoptère à turbine
(Turboméca Astazou) grâce à laquelle le pilote d’essai Jean Boulet bat de
très nombreux records d’altitude.
Plus de 1300 Alouette II furent construites.
3) En France,
La SNCASE va devenir Sud-Aviation, puis Aerospatiale qui sera intégrée dans
Eurocopter (aujourd’hui Airbus Helicopter).
Les successeurs de l’Alouette II sont :
Alouette III (1961)
1500 ex. construits
SA-330 Puma (1965)
1700 ex. construits
Super Frelon (1962)
99 ex. construits
SA-342 Gazelle (1967)
1800 ex.construits
C’est grâce à l’AS-350 Ecureuil qu’Eurocopter (1974) est devenu
le 1er
constructeur mondial d’hélicoptères (aujourd’hui Airbus Helicopter)
+ de 5000 ex.
construits
Aujourd’hui, Airbus Helicopter produit essentiellement :
EC-120
EC-145
Super Puma
Dauphin
Hélicoptère de combat Tigre
4) En Russie.
Le principal constructeur russe d’hélicoptères est Mil. Le Mil Mi-8 Hip (1968) est
l’un des hélicoptères les plus construits de l’histoire de l’aviation (12 000 ex.),
avec le UH-1 américain. Il est toujours très utilisé aujourd’hui.
Le Mil Mi-24 Hind (1978) est un hélicoptère lourd d’attaque encore très utilisé
aujourd’hui.(+ de 2500 ex. construits)
Mil a construit les plus gros hélicoptères de l’histoire :
Mil Mi-6 (1957)
Mil Mi-26
(1977),
Plus gros
hélicoptère
construit en
série
Mil Mi-12, plus gros hélicoptère de
l’histoire, de la taille d’un C-130 !

Contenu connexe

Tendances

Evolution d’un moyen de transport
Evolution d’un moyen de transportEvolution d’un moyen de transport
Evolution d’un moyen de transportHenri Willox
 
Histoire aéronautique 1945-1987
Histoire aéronautique 1945-1987Histoire aéronautique 1945-1987
Histoire aéronautique 1945-1987WaltAirFormations
 
deuxième guerre mondiale causes et conséquences
deuxième guerre mondiale causes et conséquencesdeuxième guerre mondiale causes et conséquences
deuxième guerre mondiale causes et conséquencesthomasnicolas13
 
Aviation. histoire1
Aviation. histoire1Aviation. histoire1
Aviation. histoire1Renée Bukay
 
Photos historique
Photos historiquePhotos historique
Photos historiqueAndromede56
 
Le drone et son histoire
Le drone et son histoireLe drone et son histoire
Le drone et son histoireJeff Laroumagne
 
Bem 46 - aéronautique navale
Bem 46 - aéronautique navaleBem 46 - aéronautique navale
Bem 46 - aéronautique navaletiborichard
 
Panzerkampfwagen vi königstiger
Panzerkampfwagen vi königstigerPanzerkampfwagen vi königstiger
Panzerkampfwagen vi königstigerDieuZizou
 
Panzerkampfwagen vi königstiger
Panzerkampfwagen vi königstigerPanzerkampfwagen vi königstiger
Panzerkampfwagen vi königstigerDieuZizou
 
Grande
GrandeGrande
Grandelyago
 

Tendances (15)

COURS
COURSCOURS
COURS
 
Evolution d’un moyen de transport
Evolution d’un moyen de transportEvolution d’un moyen de transport
Evolution d’un moyen de transport
 
Histoire aéronautique 1945-1987
Histoire aéronautique 1945-1987Histoire aéronautique 1945-1987
Histoire aéronautique 1945-1987
 
cours
courscours
cours
 
deuxième guerre mondiale causes et conséquences
deuxième guerre mondiale causes et conséquencesdeuxième guerre mondiale causes et conséquences
deuxième guerre mondiale causes et conséquences
 
Avions
AvionsAvions
Avions
 
Aviation. histoire1
Aviation. histoire1Aviation. histoire1
Aviation. histoire1
 
2th world war planes 3
2th world war planes 32th world war planes 3
2th world war planes 3
 
Photos historique
Photos historiquePhotos historique
Photos historique
 
Le drone et son histoire
Le drone et son histoireLe drone et son histoire
Le drone et son histoire
 
Bem 46 - aéronautique navale
Bem 46 - aéronautique navaleBem 46 - aéronautique navale
Bem 46 - aéronautique navale
 
Panzerkampfwagen vi königstiger
Panzerkampfwagen vi königstigerPanzerkampfwagen vi königstiger
Panzerkampfwagen vi königstiger
 
Panzerkampfwagen vi königstiger
Panzerkampfwagen vi königstigerPanzerkampfwagen vi königstiger
Panzerkampfwagen vi königstiger
 
L’avion
L’avion L’avion
L’avion
 
Grande
GrandeGrande
Grande
 

Plus de houizot (20)

cours
courscours
cours
 
cours
courscours
cours
 
cours
courscours
cours
 
cours
courscours
cours
 
cours
courscours
cours
 
cours
courscours
cours
 
cours
courscours
cours
 
cours
courscours
cours
 
cours
courscours
cours
 
cours
courscours
cours
 
cours
courscours
cours
 
cours
courscours
cours
 
cours
courscours
cours
 
cours
courscours
cours
 
cours
courscours
cours
 
cours
courscours
cours
 
cours
courscours
cours
 
cours
courscours
cours
 
COURS
COURSCOURS
COURS
 
cours
courscours
cours
 

Dernier

DIGNITAS INFINITA - DIGNITÉ HUMAINE; déclaration du dicastère .pptx
DIGNITAS INFINITA - DIGNITÉ HUMAINE; déclaration du dicastère .pptxDIGNITAS INFINITA - DIGNITÉ HUMAINE; déclaration du dicastère .pptx
DIGNITAS INFINITA - DIGNITÉ HUMAINE; déclaration du dicastère .pptxMartin M Flynn
 
PIE-A2-P 5- Supports stagiaires.pptx.pdf
PIE-A2-P 5- Supports stagiaires.pptx.pdfPIE-A2-P 5- Supports stagiaires.pptx.pdf
PIE-A2-P 5- Supports stagiaires.pptx.pdfRiDaHAziz
 
Cours de Management des Systèmes d'information
Cours de Management des Systèmes d'informationCours de Management des Systèmes d'information
Cours de Management des Systèmes d'informationpapediallo3
 
SciencesPo_Aix_InnovationPédagogique_Atelier_IA.pdf
SciencesPo_Aix_InnovationPédagogique_Atelier_IA.pdfSciencesPo_Aix_InnovationPédagogique_Atelier_IA.pdf
SciencesPo_Aix_InnovationPédagogique_Atelier_IA.pdfSKennel
 
Faut-il avoir peur de la technique ? (G. Gay-Para)
Faut-il avoir peur de la technique ? (G. Gay-Para)Faut-il avoir peur de la technique ? (G. Gay-Para)
Faut-il avoir peur de la technique ? (G. Gay-Para)Gabriel Gay-Para
 
Présentation - Initiatives - CECOSDA - OIF - Fact Checking.pptx
Présentation - Initiatives - CECOSDA - OIF - Fact Checking.pptxPrésentation - Initiatives - CECOSDA - OIF - Fact Checking.pptx
Présentation - Initiatives - CECOSDA - OIF - Fact Checking.pptxJCAC
 
Pharmacologie des cardiotoniques pour Pharmacie
Pharmacologie des cardiotoniques pour PharmaciePharmacologie des cardiotoniques pour Pharmacie
Pharmacologie des cardiotoniques pour PharmacieLoloshka
 
SciencesPo_Aix_InnovationPédagogique_Atelier_EtudiantActeur.pdf
SciencesPo_Aix_InnovationPédagogique_Atelier_EtudiantActeur.pdfSciencesPo_Aix_InnovationPédagogique_Atelier_EtudiantActeur.pdf
SciencesPo_Aix_InnovationPédagogique_Atelier_EtudiantActeur.pdfSKennel
 
PIE-A2-P4-support stagiaires sept 22-validé.pdf
PIE-A2-P4-support stagiaires sept 22-validé.pdfPIE-A2-P4-support stagiaires sept 22-validé.pdf
PIE-A2-P4-support stagiaires sept 22-validé.pdfRiDaHAziz
 
SciencesPo_Aix_InnovationPédagogique_Bilan.pdf
SciencesPo_Aix_InnovationPédagogique_Bilan.pdfSciencesPo_Aix_InnovationPédagogique_Bilan.pdf
SciencesPo_Aix_InnovationPédagogique_Bilan.pdfSKennel
 
Potentiel du Maroc en Produits du Terroir et Stratégie Adoptée pour le dévelo...
Potentiel du Maroc en Produits du Terroir et Stratégie Adoptée pour le dévelo...Potentiel du Maroc en Produits du Terroir et Stratégie Adoptée pour le dévelo...
Potentiel du Maroc en Produits du Terroir et Stratégie Adoptée pour le dévelo...NaimDoumissi
 
Zotero avancé - support de formation doctorants SHS 2024
Zotero avancé - support de formation doctorants SHS 2024Zotero avancé - support de formation doctorants SHS 2024
Zotero avancé - support de formation doctorants SHS 2024Alain Marois
 
Bibdoc 2024 - Les maillons de la chaine du livre face aux enjeux écologiques.pdf
Bibdoc 2024 - Les maillons de la chaine du livre face aux enjeux écologiques.pdfBibdoc 2024 - Les maillons de la chaine du livre face aux enjeux écologiques.pdf
Bibdoc 2024 - Les maillons de la chaine du livre face aux enjeux écologiques.pdfBibdoc 37
 
Bernard Réquichot.pptx Peintre français
Bernard Réquichot.pptx   Peintre françaisBernard Réquichot.pptx   Peintre français
Bernard Réquichot.pptx Peintre françaisTxaruka
 
Apprendre avec des top et nano influenceurs
Apprendre avec des top et nano influenceursApprendre avec des top et nano influenceurs
Apprendre avec des top et nano influenceursStagiaireLearningmat
 
Bibdoc 2024 - Ecologie du livre et creation de badge.pdf
Bibdoc 2024 - Ecologie du livre et creation de badge.pdfBibdoc 2024 - Ecologie du livre et creation de badge.pdf
Bibdoc 2024 - Ecologie du livre et creation de badge.pdfBibdoc 37
 
SciencesPo_Aix_InnovationPédagogique_Atelier_FormationRecherche.pdf
SciencesPo_Aix_InnovationPédagogique_Atelier_FormationRecherche.pdfSciencesPo_Aix_InnovationPédagogique_Atelier_FormationRecherche.pdf
SciencesPo_Aix_InnovationPédagogique_Atelier_FormationRecherche.pdfSKennel
 
Pas de vagues. pptx Film français
Pas de vagues.  pptx      Film   françaisPas de vagues.  pptx      Film   français
Pas de vagues. pptx Film françaisTxaruka
 
SciencesPo_Aix_InnovationPédagogique_Conférence_SK.pdf
SciencesPo_Aix_InnovationPédagogique_Conférence_SK.pdfSciencesPo_Aix_InnovationPédagogique_Conférence_SK.pdf
SciencesPo_Aix_InnovationPédagogique_Conférence_SK.pdfSKennel
 

Dernier (20)

DIGNITAS INFINITA - DIGNITÉ HUMAINE; déclaration du dicastère .pptx
DIGNITAS INFINITA - DIGNITÉ HUMAINE; déclaration du dicastère .pptxDIGNITAS INFINITA - DIGNITÉ HUMAINE; déclaration du dicastère .pptx
DIGNITAS INFINITA - DIGNITÉ HUMAINE; déclaration du dicastère .pptx
 
PIE-A2-P 5- Supports stagiaires.pptx.pdf
PIE-A2-P 5- Supports stagiaires.pptx.pdfPIE-A2-P 5- Supports stagiaires.pptx.pdf
PIE-A2-P 5- Supports stagiaires.pptx.pdf
 
Cours de Management des Systèmes d'information
Cours de Management des Systèmes d'informationCours de Management des Systèmes d'information
Cours de Management des Systèmes d'information
 
SciencesPo_Aix_InnovationPédagogique_Atelier_IA.pdf
SciencesPo_Aix_InnovationPédagogique_Atelier_IA.pdfSciencesPo_Aix_InnovationPédagogique_Atelier_IA.pdf
SciencesPo_Aix_InnovationPédagogique_Atelier_IA.pdf
 
Faut-il avoir peur de la technique ? (G. Gay-Para)
Faut-il avoir peur de la technique ? (G. Gay-Para)Faut-il avoir peur de la technique ? (G. Gay-Para)
Faut-il avoir peur de la technique ? (G. Gay-Para)
 
Présentation - Initiatives - CECOSDA - OIF - Fact Checking.pptx
Présentation - Initiatives - CECOSDA - OIF - Fact Checking.pptxPrésentation - Initiatives - CECOSDA - OIF - Fact Checking.pptx
Présentation - Initiatives - CECOSDA - OIF - Fact Checking.pptx
 
Pharmacologie des cardiotoniques pour Pharmacie
Pharmacologie des cardiotoniques pour PharmaciePharmacologie des cardiotoniques pour Pharmacie
Pharmacologie des cardiotoniques pour Pharmacie
 
SciencesPo_Aix_InnovationPédagogique_Atelier_EtudiantActeur.pdf
SciencesPo_Aix_InnovationPédagogique_Atelier_EtudiantActeur.pdfSciencesPo_Aix_InnovationPédagogique_Atelier_EtudiantActeur.pdf
SciencesPo_Aix_InnovationPédagogique_Atelier_EtudiantActeur.pdf
 
PIE-A2-P4-support stagiaires sept 22-validé.pdf
PIE-A2-P4-support stagiaires sept 22-validé.pdfPIE-A2-P4-support stagiaires sept 22-validé.pdf
PIE-A2-P4-support stagiaires sept 22-validé.pdf
 
SciencesPo_Aix_InnovationPédagogique_Bilan.pdf
SciencesPo_Aix_InnovationPédagogique_Bilan.pdfSciencesPo_Aix_InnovationPédagogique_Bilan.pdf
SciencesPo_Aix_InnovationPédagogique_Bilan.pdf
 
Potentiel du Maroc en Produits du Terroir et Stratégie Adoptée pour le dévelo...
Potentiel du Maroc en Produits du Terroir et Stratégie Adoptée pour le dévelo...Potentiel du Maroc en Produits du Terroir et Stratégie Adoptée pour le dévelo...
Potentiel du Maroc en Produits du Terroir et Stratégie Adoptée pour le dévelo...
 
Zotero avancé - support de formation doctorants SHS 2024
Zotero avancé - support de formation doctorants SHS 2024Zotero avancé - support de formation doctorants SHS 2024
Zotero avancé - support de formation doctorants SHS 2024
 
DO PALÁCIO À ASSEMBLEIA .
DO PALÁCIO À ASSEMBLEIA                 .DO PALÁCIO À ASSEMBLEIA                 .
DO PALÁCIO À ASSEMBLEIA .
 
Bibdoc 2024 - Les maillons de la chaine du livre face aux enjeux écologiques.pdf
Bibdoc 2024 - Les maillons de la chaine du livre face aux enjeux écologiques.pdfBibdoc 2024 - Les maillons de la chaine du livre face aux enjeux écologiques.pdf
Bibdoc 2024 - Les maillons de la chaine du livre face aux enjeux écologiques.pdf
 
Bernard Réquichot.pptx Peintre français
Bernard Réquichot.pptx   Peintre françaisBernard Réquichot.pptx   Peintre français
Bernard Réquichot.pptx Peintre français
 
Apprendre avec des top et nano influenceurs
Apprendre avec des top et nano influenceursApprendre avec des top et nano influenceurs
Apprendre avec des top et nano influenceurs
 
Bibdoc 2024 - Ecologie du livre et creation de badge.pdf
Bibdoc 2024 - Ecologie du livre et creation de badge.pdfBibdoc 2024 - Ecologie du livre et creation de badge.pdf
Bibdoc 2024 - Ecologie du livre et creation de badge.pdf
 
SciencesPo_Aix_InnovationPédagogique_Atelier_FormationRecherche.pdf
SciencesPo_Aix_InnovationPédagogique_Atelier_FormationRecherche.pdfSciencesPo_Aix_InnovationPédagogique_Atelier_FormationRecherche.pdf
SciencesPo_Aix_InnovationPédagogique_Atelier_FormationRecherche.pdf
 
Pas de vagues. pptx Film français
Pas de vagues.  pptx      Film   françaisPas de vagues.  pptx      Film   français
Pas de vagues. pptx Film français
 
SciencesPo_Aix_InnovationPédagogique_Conférence_SK.pdf
SciencesPo_Aix_InnovationPédagogique_Conférence_SK.pdfSciencesPo_Aix_InnovationPédagogique_Conférence_SK.pdf
SciencesPo_Aix_InnovationPédagogique_Conférence_SK.pdf
 

cours

  • 1. Cours n°4 :Cours n°4 : L’aviation contemporaine.L’aviation contemporaine.
  • 2. I. L’aviation militaire. L’affrontement indirect des Etats-Unis et de l’URSS durant la guerre froide a poussé les grandes puissances à rechercher la suprématie technologique. Des conflits, comme celui du Viet-Nam ou la guerre du Golfe, ont permis de tester ces matériels en situation réelle. Beaucoup des appareils nés durant cette période sont toujours en service.
  • 3. 1) La guerre du Viet-Nam. Au Viet-Nam, les Etats-Unis utilisent massivement le chasseur bombardier F-4 Phantom (US Air Force, US Navy, US Marine Corps). Cet avion devient, avec le F-104 Starfighter, le chasseur standard de l’OTAN. Il est le chasseur américain le plus construit depuis la guerre de Corée (+ de 5000 ex.). Il est encore utilisé par 6 pays dans le monde (Japon, Grèce, Turquie, Corée du Sud, Iran, Egypte). Il est biplace en raison de son système d’armes très développé.
  • 4. L’USAF utilise aussi le chasseur-bombardier F-105 Thunderchief, dont plus de la moitié des exemplaires construits (382 !) seront détruits au Viet-Nam. Il reste aujourd’hui le plus gros chasseur monoréacteur de l’histoire.
  • 5. L’US Navy utilise principalement des F-4 Phantom, des F-8 Crusader et des A-4 Skyhawk
  • 6. Les Soviétiques livrent aux Nord-Vietnamiens des MiG-17 et MiG-21 Beaucoup de chasseurs américains F-4 et F-105, moins agiles et armés uniquement de missiles, sont abattus.
  • 7. 2) L’aile à géométrie variable. A la fin de la guerre du Viet-Nam, l’USAF met en service le 1er avion à géométrie variable : le General Dynamics F-111. Ce système permet de faire varier la flèche de la voilure en vol, ce qui permet d’associer les qualités de vol d’une aile à forte flèche (à haute vitesse) à celle d’une aile à faible flèche (à basse vitesse). Néanmoins les avions de ce type furent peu nombreux en raison de la complexité du système, même si la plupart sont encore en service.
  • 8. L’US Navy refuse de se doter du F-111 mais adopte un autre chasseur à géométrie variable : le fameux Grumman F-14 Tomcat, vedette du film « Top Gun ». Il est retiré du service dans l’US Navy en 2006 mais reste utilisé par l’Iran.
  • 9. Pour remplacer le B-52 et palier à l’abandon du B-70 Valkyrie, l’US Air Force se dote du bombardier Rockwell B-1 Lancer. Il est toujours en service aujourd’hui. Il est doté d’une aile à géométrie variable.
  • 10. En URSS, dans les années 70, la géométrie variable est adoptée pour le MiG- 23, le Sukhoi 17/20/22 (toujours en service en Pologne) et le Sukhoi 24 (toujours en service en Russie). MiG-23 Su-22 Su-24
  • 11. Parmi les bombardiers russes, les Tupolev Tu-22 et Tu-160 (une copie du B-1 américain) sont à géométrie variable. Tu-22 Tu-160
  • 12. Dans les années 70, le Royaume-Uni, l’Allemagne et l’Italie mettent au point en commun le Panavia Tornado, toujours en service dans ces 3 pays. L’avion est doté d’une aile à géométrie variable très complexe avec des charges qui pivotent sous les ailes en fonction de la flèche. Il est construit à près de 1000 ex.
  • 13. En France, les recherches sur la géométrie variable débutent très tôt, dès les années 60. Dassault met au point le Mirage G (monoréacteur) puis le Mirage G8 (biréacteur) qui intéressent les Américains mais qui, bien que très réussis, n’auront pas de suite. Le Mirage G8 détient toujours aujourd’hui le record de vitesse pour un avion européen avec Mach 2,34. Mirage G Mirage G8
  • 14. 3) Le décollage vertical (ADAV ou VTOL) ADAV = Aéronef à décollage et atterrissage verticaux. VTOL = Vertical Take Off and Landing aircraft. L’idée du décollage vertical est ancienne. Elle répond à la nécessité de se passer des pistes de décollage (très vulnérables en cas d’attaque) pour lancer les avions et éviter l’immobilisation de ceux-ci. Le Convair XFY-1 Pogo fut (en 1954) le premier avion à réussir une double transition ce qui fait de lui tout simplement le premier avion à décollage et atterrissage vertical techniquement réussi !
  • 15. Beaucoup de projets un peu fous sont lancés : Lockheed XFV-1 (1954) Dassault Balzac (1962) Mirage III V (1965) F-104 Starfighter lancé d’une rampe à l’aide d’une fusée 8 réacteurs de sustentation + 1 réacteur de propulsion ! Ce sont les seuls ADAV ayant atteint Mach 2.
  • 16. Seuls 2 appareils sont entrés en service : le Yakovlev Yak-38 Forger (raté) et surtout le Hawker Siddeley AV-8 Harrier (très réussi). Seul le Harrier est aujourd’hui encore en service, notamment dans l’US Marine Corps. Yak-38 AV-8B La version navale, le Sea Harrier, s’est illustrée contre les Mirage III argentins durant la guerre des Malouines (1982)
  • 17. Aujourd’hui, les seuls ADAV sont le Boeing V-22 Osprey (un convertible à mi- chemin entre l’avion et l’hélicoptère) et Lockheed F-35B Lightning (chasseur- bombardier destiné notamment à remplacer les Harrier). Les grosses difficultés de mise au point de ces 2 appareils témoignent de la difficulté de la formule. V-22 (2005) F-35B
  • 18. 4) La manœuvrabilité La guerre du Viet-Nam a montré la nécessité que les chasseurs soient dotés d’une grande manœuvrabilité pour survivre en combat aérien. C’est ainsi que sont développés aux Etats-Unis les McDonnell Douglas (aujourd’hui Boeing) F-15 Eagle et General Dynamics (aujourd’hui Lockheed) F-16 Fighting Falcon pour l’US Air Force ainsi que le McDonnell Douglas F/A-18 Hornet pour l’US Navy. F-16 F-15 F/A-18
  • 19. Le F-15 (1976) est toujours aujourd’hui l’un des principaux chasseurs de l’US Air Force et équipe également les armées de l’air d’Israël, du Japon, de l’Arabie Saoudite, de la Corée du Sud et de Singapour. Il est considéré comme l’un des meilleurs chasseurs de supériorité aérienne au monde. Il est l’un des 1er chasseurs dont le rapport poussée/poids est supérieur à 1.
  • 20. Le F-16 entre en service dans l’US Air Force en 1978. C’est un chasseur-bombardier léger, hyper-manoeuvrant, complémentaire du F-15. C’est actuellement le chasseur le plus produit au monde (plus de 4500 ex. et il est toujours construit). C’est le chasseur de base de l’USAF qui en possède environ 1000 ex. (elle en a reçu 2200 ex.). Il a connu un très grand succès à l’exportation puisque 25 pays l’utilisent ! La version de base F-16A La version la plus évoluée F-16I
  • 21. L’US Navy, quant à elle, a opté pour le chasseur-bombardier McDonnell Douglas F/A-18 Hornet (1983). Aujourd’hui, pour remplacer les F-14 Tomcat, elle s’équipe d’une version améliorée Boeing F/A-18 Super Hornet (1999) à raison de 700 exemplaires. F/A-18 Hornet F/A-18E Super Hornet
  • 22. En URSS, une nouvelle génération d’avions de combat est développée pour contrer les F-15 et F-16 américains. Le MiG-29 Fulcrum est un chasseur mis en service en 1983, équivalent aux F-16 et F/A-18 américains. Il a connu un très grand succès à l’exportation (surtout dans les pays du Pacte de Varsovie et les pays du « Sud ». Il est toujours en service en Russie et dans de nombreux pays. En Europe, la Pologne l’utilise toujours.
  • 23. Le Sukhoi Su-27 Flanker est, quant à lui, l’équivalent du F-15 Eagle. Il entre en service en 1985 et connait, toujours aujourd’hui, un grand succès à l’exportation, notamment dans sa version Su-30 (Inde, Chine, Malaysie…)
  • 24. Le Su-27 est l’un des seuls avions de combat à pouvoir effectuer (avec le MiG-29) la célèbre manœuvre du « Cobra de Pougatchev ». Aujourd’hui, l’armée de l’air russe s’équipe de la dernière version du Flanker, le Su-35, doté de tuyères à poussée vectorielle qui le rendent, malgré sa taille imposante, hypermanoeuvrant.
  • 25. En France, à la fin des années 70, pour remplacer les Mirage III et les premiers Mirage F-1, Dassault développe le Mirage 4000 (équivalent du F-15) et le Mirage 2000, plus petit (équivalent du F-16) Seul le Mirage 2000 sera construit en série. Mirage 4000 Mirage 2000 Mirage 4000
  • 26. Le Mirage 2000 fait son 1er vol en 1978. Il entre en service en 1984. C’est un monoréacteur à aile delta. Il est doté de commandes de vol électriques, comme le F-16 et propulsé par un réacteur SNECMA M-53. L’armée de l’air utilise le Mirage 2000 C d’interception, le Mirage 2000 B d’entrainement, le Mirage 2000 N pour la mission nucléaire, le chasseur-bombardier Mirage 2000 D et le Mirage 2000-5 (version modernisée du 2000 C). Il est toujours en service aujourd’hui en France et dans 7 autres pays. 2000 C 2000 B 2000 N 2000 D
  • 27. 5) La furtivité. Dans les années 80, les Etats-Unis prennent une avance considérable dans le domaine de la furtivité. Améliorer la furtivité d’un avion consiste à réduire la Surface Equivalente Radar (SER) pour le rendre le moins détectable possible par un radar. La SER est la valeur de la surface plane qui renverrait la même énergie que l'aéronef. En l'absence de traitement la SER d'un avion est de l'ordre de plusieurs dizaines de m2 . Comment obtenir la furtivité ? - Travail sur la géométrie. Suppression des formes en dièdre qui concentrent l'énergie et remplacement par des formes arrondies (diffusion de l'énergie) ou par des formes planes (émission dans une direction privilégiée) ; leur but est de renvoyer les ondes radar dans d'autres directions que celles de l'émetteur. - Utilisation de matériaux absorbants (Radar Absorbent Materials). L'énergie reçue est transformée sous une autre forme (chaleur), ce qui limite la puissance des ondes radar réfléchies.
  • 28. Les 1ers avions sur lesquels les principes de la furtivité ont été pris en compte sont les Lockheed SR-71 Blackbird et Rockwell B-1B Lancer. Cependant, ces avions ne sont pas considérés comme furtifs, même si leur SER a été fortement réduite.
  • 29. Le 1er avion véritablement furtif est le Lockheed F-117 Nighthawk (mis en service en 1983, resté secret jusqu’en 1988). Ils sont engagés durant la Guerre du Golfe (1991) et sont les seuls avions à pouvoir bombarder Bagdad sans être détectés. Le F-117 aurait une SER équivalente à celle d’un oiseau !
  • 30. Peu après la révélation du F-117, le bombardier Northrop B-2 Spirit fait son 1er vol (1989). Il entre en service en 1997. Sa furtivité est équivalente à celle du F-117, même si la technique n’est pas la même (C’est une aile volante aux surfaces arrondies). A plus de 2 milliards de dollars l’unité, c’est l’avion le plus cher de l’histoire, si bien que les Etats-Unis ne peuvent en acquérir que 21. Il est capable de frapper partout dans le monde à partir de sa base aux Etats-Unis.
  • 31.
  • 32. Aujourd’hui, les chasseurs de nouvelle génération Lockheed Martin F-22 Raptor (qui a remplacé le F-117) et Lockheed Martin F-35 Lightning II, qui sont de forme équivalente, sont également furtifs notamment par l’utilisation de matériaux absorbants. F-22 F-35
  • 33. 6) Les chasseurs de nouvelle génération. En France, le Rafale fait son 1er vol en 1986. C’est un avion multirôle qui doit remplacer 7 types d’appareils en service dans les armées françaises. Il est propulsé par 2 réacteurs SNECMA M-88. Après beaucoup de retard, il entre en service dans la Marine en 2001 et dans l’armée de l’air en 2006. Il est décliné en plusieurs versions : Le prototype Rafale A Rafale C monoplace Rafale B biplace Rafale M embarqué
  • 34. Le Rafale a ou doit remplacer 7 types d’appareils : Sepecat Jaguar Mirage IV Mirage F-1 Mirage 2000 Etendard IV Super Etendard F-8 Crusader
  • 35. Le concurrent direct du Rafale est l’Eurofighter Typhoon, développé par le Royaume-Uni, l’Allemagne, l’Italie et l’Espagne. 1e vol : 1994. Mise en service : 2004.
  • 36. Autre chasseur européen (Suède) de nouvelle génération : le Saab Gripen.
  • 37. Aux Etats-Unis, les F-15, F-16 et F/A-18 sont régulièrement modernisés et se vendent encore très bien dans le monde entier. F-16E vendu aux Emirats Arabes Unis F-15E Strike Eagle vendu à la Corée du Sud F/A-18F Super Hornet vendu à l’Australie
  • 38. A la fin de la guerre froide, le Lockheed Martin F-22 Raptor est développé pour remplacer les F-15 de l’USAF. C’est un chasseur de supériorité aérienne que l’USAF prévoyait d’acquérir à 750 ex. Mais la fin de la guerre froide et les guerres contre le terrorisme rendent l’avion inutile. Il n’est finalement construit qu’à 187 ex. C’est aujourd’hui un chasseur sans équivalent, le plus performant au monde, hypermanoeuvrant, et capable de voler en supersonique sans post-combustion (supercroisière).
  • 39. A la fin des années 90, le programme JSF donne naissance au Lockheed Martin F-35 Lightning II destiné à remplacer les F-16, F/A-18 et A-10. Il doit être construit à plus de 2000 ex. pour équiper l’USAF, l’US Navy, l’USMC ainsi que de nombreuses forces aériennes de l’OTAN et des alliés des USA. Le F-35 n’est toujours pas en service en raison de retards importants liés à des difficultés de mise au point qui ont entrainé d’importants dépassements de coûts. F-35A pour l’USAF F-35B (ADAV) pour l’USMC F-35C pour l’US Navy
  • 40. En Russie, les avions de nouvelle génération sont des MiG-29 et Su-27 modernisés MiG-29 et Su-30 vendus à l’Inde
  • 41. 2 avions plus innovants se distinguent : Le Sukhoi Su-34, équivalent du F-15E Strike Eagle Le T-50, qui doit entrer en service en 2016, est le 1er avion russe réellement nouveau depuis la fin de la guerre froide. Il est censé être l’équivalent du F-22.
  • 42. La production chinoise se contente toujours de copier les chasseurs russes, notamment les Su-27/30. Néanmoins 2 nouveaux chasseurs, dont on ne sait pas grand-chose, ont été dévoilés récemment. Le J-20 (équivalent du F-22 ?) Le J-31 (équivalent du F-35 ?)
  • 43. 7) Les avions de transport. L’avion de transport militaire le plus répandu dans le monde est le Lockheed C-130 Hercules. Il est construit depuis 1954 ! Il a été construit à plus de 2200 ex. et utilisé par près de 70 pays !
  • 44. L’avion de transport lourd le plus moderne utilisé par l’USAF est le Boeing C-17 Globemaster qui a des capacités ADAC (avion à décollage et atterrissage court).
  • 45. La France s’équipe de quelques C-130 mais utilise surtout des C-160 Transall franco- allemands (mis en service en 1965). Comme le C-130, c’est un ADAC. (avion à décollage et atterrissage court)
  • 46. Aujourd’hui, les Transall sont en voie de remplacement par des Airbus A400M (1er vol en 2009, mis en service en 2013)
  • 47. Seuls les USA et la Russie ont construit des avions de transport militaires très gros porteurs. Lockheed C-5 Galaxy Antonov An-124 Ces deux avions sont à l’origine de nombreux records
  • 48. Aujourd’hui, le plus gros avion au monde (toutes catégories) est une version agrandie de l’An-124 : l’Antonov An-225 (construit à seulement 2 ex.)
  • 49. 8) La détection aéroportée. A partir des années 60, en raison de l’efficacité des missiles sol-air, les tactiques changent et il n’est plus question d’attaquer l’ennemi à haute altitude mais à baisse altitude. Se pose alors le problème de la détection radar car les reliefs masquent les avions volant près du sol. La solution consiste à installer des radars sur des avions. C’est le système AWACS, monté sur un Boeing 707. L’US Navy, puis la Marine française, s’équipent du Grumman E-2 Hawkeye
  • 50. II. L’aviation commerciale. 1) Les constructeurs américains. Jusque dans les années 80, 2 constructeurs se partagent le marché mondial des avions de ligne (en dehors du marché des pays communistes) : Boeing et McDonnell Douglas. Tous les constructeurs américains ont fait le choix du transport de masse plutôt que celui du supersonique (le projet de Boeing est annulé en 1971). En 1997, Boeing absorbe McDonnell Douglas et devient le seul constructeur américain d’avions de ligne.
  • 51. 2 constructeurs font le choix d’une formule originale : le gros porteur long courrier triréacteur : McDonnell Douglas DC-10 (1970) Lockheed TriStar (1970) Version modernisée et agrandie du DC-10 : le MD-11 (1990)
  • 52. A cette époque (et jusqu’à aujourd’hui), Boeing propose des version améliorées de son 747. Il est le seul très gros porteur et se vend mieux que ses concurrents plus petits. 747-100 (1969) 747-200 (1972) 747-300 à pont supérieur rallongé (1980) 747-400 (1989), la version la plus vendue, conçue pour un pilotage à deux et doté de winglets. 747-SP (1976), version courte très long-courrier 747-8 (2011), conçu pour concurrencer l’A380
  • 53. Pour remplacer les 707 et 727 et proposer un long-courrier de taille plus modeste que le 747, Boeing développe simultanément les 757 (1982) et 767 (1981). Ce sont les premiers avions de Boeing conçus avec un cockpit pour 2 pilotes (donc sans mécanicien navigant). Les caractéristiques étant similaires, les pilotes sont certifiés sur les 2 avions. Les avions sont biréacteurs car désormais, pour les compagnies aériennes, le coût d’exploitation est plus important que la capacité.
  • 54. Pour compléter sa gamme entre le 767 et le 747, et pour concurrencer Airbus, Boeing lance le 777 (1er vol en 1994) qui est à l’heure actuelle le long-courrier le plus vendu de l’histoire de l’aviation. C’est le plus gros biréacteur au monde. Il est doté des réacteurs les plus puissants au monde (GE-90). Il peut transporter jusqu’à 550 passagers. Beaucoup de compagnies remplacent leurs 747 par des 777, beaucoup plus économiques. Version d’origine 777-200 Version allongée très long-courrier 777-300ER
  • 55. Avec la crise économique et le prix élevé du carburant, les compagnies aériennes recherchent des avions économiques. Le Boeing 787 Dreamliner (2009) est un long- courrier très innovant (utilisation de matériaux composites et de moteurs économes) capable de transporter 300 passagers avec une consommation inférieure de 20 % à celle d’un 777. Pour cette raison, et malgré de graves problèmes de mise au point, l’avion connait un énorme succès commercial (840 commandes avant le 1er vol !)
  • 56. Dans la gamme des court et moyen-courrier, Boeing propose depuis 1967 son 737 dans des versions modernisées. C’est l’avion de ligne le plus vendu au monde. Boeing 737-200 (1968) 737-300 (1984) 737-800 (1998) 737 MAX (2017)
  • 57. 2) Airbus. Alors que Concorde est encore en essai, un consortium européen est créé en 1970 : Airbus Industrie. A la même époque, pour concurrencer le 737 et succéder à la Caravelle, Dassault Aviation lance son 1er avion de ligne, un court-courrier de 130 à 150 passagers : le Mercure. Comme Concorde, c’est une réussite technique mais un échec commercial puisque l’avion n’est construit qu’à 11 ex. pour Air Inter. Dassault Mercure
  • 58. Le 1er Airbus, l’A300, vole en 1972.
  • 59. C’est un avion gros-porteur (300 passagers), long-courrier qui, après des débuts difficiles, connaît rapidement un grand succès commercial. Il est même acheté par des compagnies aériennes américaines. En 1982, pour concurrencer le 767 de Boeing, Airbus commercialise une version raccourcie et modernisée de l’A300 : l’A310.
  • 60. Pour concurrencer le Boeing 737, Airbus lance l’A320 (1er vol en 1987). C’est un avion très innovant car il est le 1er avion de ligne à commandes de vol entièrement électriques, il est doté d’une planche de bord tout écran et de mini-manches à la place du manche à balai traditionnel.
  • 61. L’A320 a donné naissance à une famille d’avions conçus pour le pilotage à deux et dont les pilotes n’ont pas besoin d’être formés pour passer d’une version à l’autre. A318 A319 A320 A321
  • 62. Alors qu’Airbus prévoyait en 1987 de vendre 600 A320, les ventes s’élèvent aujourd’hui à plus de 10 000 ex., dont 6000 ont déjà été livrés. C’est grâce à cet avion qu’Airbus est devenu l’un des deux principaux constructeurs aéronautiques, en concurrence directe avec Boeing. Pour concurrencer les 737 MAX, Airbus lance la famille A320neo (1er vol en septembre 2014). C’est une version plus performante et économique. A ce jour, Airbus a déjà vendu plus de 3600 A319/A320/A321neo avant même que le 1er ne soit livré ! C’est une performance commerciale unique dans l’histoire de l’aviation.
  • 63. Dans le domaine des long-courriers, Airbus lance simultanément dans les années 90 les A330 (1992) et A340 (1991). Ce sont des avions quasi-identiques (cockpit, voilure, fuselage). Les différences tiennent au rayon d’action (plus important pour l’A340) et la motorisation (biréacteur pour l’A330, quadriréacteur pour l’A340). L’A330 fut, à sa mise en service, le plus gros biréacteur au monde. Il connaît toujours un grand succès commercial malgré la concurrence du Boeing 777.
  • 64. A340-300 A340-600 L’A340 fut un échec commercial (moins de 400 commandes) en raison de ses 4 réacteurs, les compagnies préférant s’équiper d’A330 et de 777 plus économes.
  • 65. Pour concurrencer le 747 et compléter sa gamme, Airbus lance l’A380 dont le 1er vol intervient le 27 avril 2005. C’est le plus gros avion de ligne et le 3ème plus gros avion de l’histoire de l’aviation (après le Hugues H-4 et l’Antonov An-225). Il peut emporter jusqu’à 850 passagers.
  • 66. Il est mis en ligne en 2007 par Singapore Airlines qui est la 1ère compagnie à l’utiliser.
  • 67. Pour concurrencer le Boeing 787 Dreamliner, Airbus lance l’A350 qui a fait son 1er vol en juin 2013. Il est conçu comme le 787 et consomme 20 % de moins qu’un A330 ou un 777. Il vient d’être livré à sa compagnie de lancement, Qatar Airways, et comptabilise déjà près de 800 commandes.
  • 68. Aujourd’hui, Airbus et Boeing sont au coude à coude en terme de commandes d’avions de ligne. Cependant, Airbus dépasse Boeing pour les moyen-courriers (famille A320) alors que Boeing garde l’avantage dans le domaine des long-courriers (777 et 787)
  • 69. Par ailleurs, Airbus Group commercialise également l’ATR-42, un avion de transport régional bi-turbopropulseur, qui connaît depuis 1985 un grand succès (+ de 1200 ex.). ATR-42 Version allongée ATR-72
  • 70. 3) Les constructeurs russes. Depuis la fin de l’URSS, le développement d’avions de ligne en Russie est au point mort et les compagnies aériennes russes s’équipent en Airbus et en Boeing pour remplacer leurs vieux Tupolev et Illiouchine.
  • 71. Quelques réalisations, sans succès commercial pour l’instant : Tupolev Tu-204 (1989) Sukhoi Superjet 100 (2008)
  • 72. 4) L’aviation d’affaires. L’aviation d’affaires se développe dans les années 60 avec les Jets d’affaires comme le Lockheed Jetstar (1961)… …ou le North American Sabreliner (1962)
  • 73. En 1963 vole le Dassault Mystère 20. Charles Lindbergh (celui qui a traversé l’Atlantique en 1927) sélectionne l’avion pour le compte de la Pan Am qui le rebaptise Falcon.
  • 74. Vont suivre… Falcon 10 (1970) Falcon 50 (1976) Falcon 900 (1984) Falcon 2000 (1993) Falcon 7X (2005) Dassault connait un grand succès commercial avec ses Falcon, vendus à plus de 2200 ex. Dassault détient près de 20 % du marché mondial des avions d’affaires (3ème constructeur mondial).
  • 75. En Amérique du Nord, 3 constructeurs se partagent le marché : Bombardier (Canada) : Challenger Global Express Learjet
  • 76. Gulfstream Aerospace (USA) : Gulfstream II (1966) Gulfstream G650 (2009)
  • 77. Cessna (USA) : Cessna Citation I (1969) Cessna Citation X (1996) Cessna est surtout connu pour être le constructeur de l’avion de tourisme le plus répandu dans le monde : le Cessna 172
  • 78. III. Les hélicoptères. L'hélicoptère est un aéronef dans lequel la sustentation et les déplacements sont assurés par une ou plusieurs voilures tournantes dites "rotors". La majorité des hélicoptères utilise un seul rotor de sustentation et un rotor anticouple.
  • 79. 1) Les origines. Léonard de Vinci au début du XVIème siècle, fut le premier à concevoir un engin susceptible de soulever un être humain. Il fit des desseins représentant un appareil à rotor hélicoïdal et il procéda à des expériences avec des maquettes de sa conception. Mais il comptait sur l'énergie musculaire pour faire tourner le rotor, ce qui n'aurait jamais suffi.
  • 80. De la fin du XVIII` siècle au début du XXeme siècle, de nombreux expérimentateurs et des théoriciens se penchèrent sur l'hélicoptère. Il y eut les études et les réalisations de George Cayley en Angleterre (1796) et de Enrico Forlanini en Italie (1877). Dessins de George Cayley
  • 81. Le premier vol d’un hélicoptère est réalisé par le français Paul Cornu en 1907.
  • 82. C'est l'invention en 1922 du rotor à pales articulées, due à l'Espagnol Juan de la Cierva, qui allait permettre la réalisation d'autogyres d'abord puis des hélicoptères fiables, mettant également à profit l'allégement des structures et des moteurs.
  • 83. Le premier hélicoptère digne de ce nom fut en 1935 l'appareil expérimental de Louis Breguet et René Dorant, le "Gyroplane-Laboratoire", à rotors coaxiaux, qui tint l'air 1 h 20, parcourut 44 km en circuit fermé et atteignit 100 km/h.
  • 84. Mais le véritable père de l'hélicoptère parait être Igor Sikorsky. Né en Russie, il y mit au point plusieurs modèles d'avion et il y construisit le premier quadrimoteur. Il quitta la Russie au moment de la Révolution d'Octobre et, après un bref séjour en France, il partit aux États-Unis où il poursuivit les recherches aéronautiques, surtout pour les hydravions. Devenu citoyen américain, il s'intéressa tout particulièrement aux hélicoptères et en 1939 il fit voler le premier appareil monorotor fiable, le VS-300. Le VS-300 est le premier appareil de configuration classique (1939), avec son hélice verticale anti-couple de queue.
  • 85. C’est après la Seconde Guerre mondiale que l’hélicoptère va prouver son efficacité et être produit en grandes séries. 2) Aux Etats-Unis, ce sont les sociétés Bell et Sikorsky qui dominent le marché Bell s’est spécialisé dans les hélicoptères légers… Bell 47 (1946) Construit à 5600 ex.
  • 86. Bell est le constructeur des UH-1 Iroquois (construit à plus de 16 000 ex !) et AH-1 Cobra, utilisés massivement durant la guerre du Viet-Nam. UH-1 Iroquois (1956) AH-1 Cobra (1967)
  • 87. Sikorsky construit des hélicoptères plus lourds : S-61 Sea King (1961) CH-53 Stallion (1964) UH-60 Black Hawk (1974)
  • 88. En plus de leurs AH-1 Cobra, CH-53 Stallion et UH-60 Black Hawk, les forces américaines utilisent actuellement des Boeing CH-47 Chinook à double rotors et des hélicoptères de combat Boeing AH-64 Apache. CH-47 Chinook (1961) AH-64 Apache (1984)
  • 90. la SNCASE fait voler en 1955 l’Alouette II. C’est le 1er hélicoptère à turbine (Turboméca Astazou) grâce à laquelle le pilote d’essai Jean Boulet bat de très nombreux records d’altitude. Plus de 1300 Alouette II furent construites. 3) En France,
  • 91. La SNCASE va devenir Sud-Aviation, puis Aerospatiale qui sera intégrée dans Eurocopter (aujourd’hui Airbus Helicopter). Les successeurs de l’Alouette II sont : Alouette III (1961) 1500 ex. construits SA-330 Puma (1965) 1700 ex. construits Super Frelon (1962) 99 ex. construits SA-342 Gazelle (1967) 1800 ex.construits
  • 92. C’est grâce à l’AS-350 Ecureuil qu’Eurocopter (1974) est devenu le 1er constructeur mondial d’hélicoptères (aujourd’hui Airbus Helicopter) + de 5000 ex. construits
  • 93. Aujourd’hui, Airbus Helicopter produit essentiellement : EC-120 EC-145 Super Puma Dauphin Hélicoptère de combat Tigre
  • 94. 4) En Russie. Le principal constructeur russe d’hélicoptères est Mil. Le Mil Mi-8 Hip (1968) est l’un des hélicoptères les plus construits de l’histoire de l’aviation (12 000 ex.), avec le UH-1 américain. Il est toujours très utilisé aujourd’hui.
  • 95. Le Mil Mi-24 Hind (1978) est un hélicoptère lourd d’attaque encore très utilisé aujourd’hui.(+ de 2500 ex. construits)
  • 96. Mil a construit les plus gros hélicoptères de l’histoire : Mil Mi-6 (1957) Mil Mi-26 (1977), Plus gros hélicoptère construit en série Mil Mi-12, plus gros hélicoptère de l’histoire, de la taille d’un C-130 !