CALIFORNIAN     ROAD TRIP 2012Hello everybody !Tout au long de mon voyage, j’ai rédigé un carnet de route après chaque jou...
Day 1 : Arrivée à Los Angeles !Après de longues heures de vol, nous (ma femme et moi) voici enfin arriver enCalifornie! C’...
Pas loin de Walk Of Fame, il suffit de lever les yeux pour apercevoir l’emblème de LA.   C’est la photo souvenir typique d...
Après cette visite tranquille, nous avons été devant le « Mann’s Chinese Theater ». C’estun théâtre de style chinois où de...
Day 2 : Los Angeles – Santa Barbara – San SimeonAprès cette bonne nuit de sommeil, ma femme et moi avons pu récupérer un p...
Mais cette randonnée était très éprouvante, nous avions besoin de nous relaxer un petitpeu. Où ? Sur les plages de sable c...
Day 3 : San Simeon – Monterey – San FranciscoAujourd’hui, direction San Francisco ! Et pas non plus avec n’importe quel it...
Je la convaincs de s’arrêter au 17 Mile Drive, car c’est un endroit superbe. Avec de lachance, on peut y apercevoir des ba...
Nous sommes allés { l’hôtel et nous nous sommes renseignés sur les chosesintéressantes à voir dans cette ville. La récepti...
Day 4 : San FranciscoQuatrième jour de réveil et en pleine forme ! Il faut dire que je dors très bien dans leshôtels améri...
Ce quartier est considéré comme le plus vieux quartier chinois et le plus peuplé du continent américainAprès cette escapad...
Après être sorti de la prison, nous sommes retournés en plein centre de la ville et nousavons remarqué une route assez biz...
Nous avons fini la journée en flânant dans San Francisco. On a fait quelques boutiques,acheter des vêtements .On a fait un...
Day 5 : San Francisco – Yosemite National Park – FresnoPour ce cinquième jour, direction un autre grand parc naturel de Ca...
Ce qui m’a frappé après les cascades, c’est la taille des séquoias. Des arbres de lahauteur d’un immeuble presque et tout ...
Day 6 : Fresno- Bakersfield - Las VegasAu réveil du sixième jour, je pense que c’est la première fois que je me réveille s...
Après cette virée dans les airs, on a profité une dernière fois d’observer le GrandCanyon sur la passerelle. C’était assez...
Nous avons fini la promenade le long du Strip. On a pu voir une réplique de la tour Eiffelilluminée, ou encore la Statue d...
Day 7 : Las Vegas – Los AngelesLe réveil de la septième journée fut moins rapide que celui des jours précédents. Nousavons...
Day 8 : Los AngelesC’était notre dernière véritable journée sur le sol américain, vu que notre avion décollaitassez tôt le...
Ma femme voulait faire un tour dans un parc d’attractions, mais nous avions déj{ profitéhier sur la Santa Monica Pier. J’a...
Day 9 : Come back homeDernier réveil aux Etats-Unis. Je déteste partir d’un endroit magique comme celui-ci,mais il le faut...
Gauthier Vincent
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Gauthier Vincent

1 237 vues

Publié le

0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 237
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
3
Actions
Partages
0
Téléchargements
4
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Gauthier Vincent

  1. 1. CALIFORNIAN ROAD TRIP 2012Hello everybody !Tout au long de mon voyage, j’ai rédigé un carnet de route après chaque journée passée.Je tenais donc à le partager avec vous. Vous pourrez y découvrir des photos, desanecdotes, des visites et des lieux insolites. Ce voyage était tout simplementextraordinaire, et je vous recommande vivement la Californie. C’est un état magnifique !See you soon,Gauthier
  2. 2. Day 1 : Arrivée à Los Angeles !Après de longues heures de vol, nous (ma femme et moi) voici enfin arriver enCalifornie! C’est la première fois que je pars si loin en avion. Je ne connais rien des Etats-Unis, mais mon rêve a toujours été de poser le pied sur ce continent.Nous avons un programme chargé, composé de choses mondialement connues comme :se promener sur le Walk of Fame, visiter les studio d’Universal, Yosemite National Park,Las Vegas… Il y a temps de choses { voir et { faire ici qu’il paraît impossible de tout faireen neuf jours. Nous voulions donc profiter au maximum en faisant beaucoup de visitesdifférentes.Dès l’atterrissage, je me rends compte que tout est plus grand qu’en Europe. Rien quedans l’aéroport, on se croirait dans une petite ville… Je vais chercher la voiture que nousavons louée pendant que ma femme attend et surveille les bagages. Première étape :l’hôtel. Je m’attendais { un hôtel dans le même style que l’aéroport, mais ça allait. Il étaitsimple, les chambres étaient normales, on aurait pu se croire en Europe. A peine nosvalisés posées, il était temps de partir se promener dans la ville.J’ai très vite remarqué qu’il est facile de se retrouver dans les grandes villes américaines,avec leurs plans quadrillés, on peut oublier les ruelles, les ronds-points etc.… Je ne savaispas par quoi ni par où exactement commencé. Nous avons donc fait le plus simple, unepetite promenade à pied sur le Walk Of Fame, là où sont gravées toutes les étoiles destars. Il y a plus de 2000 étoiles d’artistes en tous genres, et des nouvelles sont placées chaque année. Mais lorsque qu’on se promène sur cette avenue, on remarque que c’est quand même fait pour les touristes. Car ça reste une simple avenue. Mais cela est une façon de rendre hommage et d’immortaliser toutes ces stars.
  3. 3. Pas loin de Walk Of Fame, il suffit de lever les yeux pour apercevoir l’emblème de LA. C’est la photo souvenir typique du touriste, je ne me gêne donc pas pour vous la montrer.Ensuite, il était presque midi et nous avions faim. Tant qu’{ être aux Etats-Unis, autantmanger comme les vrais américains. Devinez ? Direction le fast-food. Il étaitgigantesque ! Au moins la taille d’un centre commercial de chez nous. J’ai aussi constatéque les gens là-bas étaient, sans méchanceté, un peu { la proportion de leurs bâtiments…Le menu du midi : Frites et cheeseburger ! « Pfiou », après mon hamburger je n’avaisdéjà plus faim. Moi qui en Belgique finit toujours mon assiette ! Après ce repas très bourratif, ma femme voulait une activité reposante où il n’y a pas lieu de devoir marcher des kilomètres. Nous avons donc pris la direction des studios Universal où nous pouvons nous promener en voiturette accompagné d’un guide. Pourquoi pas, après tout c’est un des plus gros studios du monde et nous pourrons prendre de belles photos. Malheureusement, beaucoup de hangars de tournage étaient fermés, car ils étaient en train de tourner de nouveaux films.
  4. 4. Après cette visite tranquille, nous avons été devant le « Mann’s Chinese Theater ». C’estun théâtre de style chinois où des grandes stars du cinéma ont posé leurs mains dans duciment pour immortaliser ce moment (Marylin Monroe, Clint Eastwood,…). Assister {une représentation dans ce théâtre doit être fabuleux ! Malheureusement, il fautréserver ses places des mois { l’avance, car c’est un lieu très prisé. Nous avons juste pucontempler le bâtiment de l’extérieur.Comme la nuit commençait { tomber, j’avais prévu une chose toute particulière pourcette soirée: assister à un véritable match NBA. Depuis tout petit je joue au basket, etcomme tout bon basketteur qui se respecte, il faut aller voir un match NBA si on en al’occasion. Aller au Staples Center et se mêler parmi les supportes des Lakers, le pied ! Ilrestait des places disponibles et donc, ma femme et moi, sommes partis avec la voiturevers le Staples Center. Dès l’arrivée, il y avait déj{ une ambiance de dingue. Lessupporters chantaient, ils étaient déguisés et hyper motivés. A l’intérieur du staderégnait une ambiance de dingue. Lorsque le match a commencé, les supporters ontrédoublé de volume, car les Lakers étaient menés en début de match. Voir Kobe Bryantet son équipe de All-Star sur le terrain était tout simplement énorme ! FinalementBryant et sa troupe ont gagné, un vrai régal.Après le match, nous sommes rentrés { l’hôtel après s’en être sorti vivants de la foule desupporters déchainés.Nous nous sommes vite couchés car demain, une autre grosse journée nous attend :Direction Santa-Barbara & San-Simeon !
  5. 5. Day 2 : Los Angeles – Santa Barbara – San SimeonAprès cette bonne nuit de sommeil, ma femme et moi avons pu récupérer un peu du jet-lag et nous remettre dans notre fameux « American Trip ». Nous avons repris la voiture,direction Santa Barbara !Je ne connaissais pas grand chose de cette ville, mis { part le fait qu’elle se trouvait sur lacôte. Une fois arrivé dans cette ville ensoleillée, ma femme tenait à aller voir les jardinsbotaniques. Ma foi, elle m’avait bien accompagné au match de basket de la veille, doncpourquoi pas.Cette visite ne m’emballait pas vraiment. Mais il faut être honnête, ces jardins étaientd’une merveilleuse beauté, remplis de couleurs différentes. Il y avait un mélanged’odeurs de fleurs fantastique.Pour rester dans le thème de la nature, nous avons été visité le Los Padres NationalForest. Une merveille de la nature, avec ses énormes étendues vertes à vous couper lesouffle. La visite était organisée sous forme de randonnée, avec un guide. Cet hommeétait passionnant et passionné. Lorsqu’il nous expliquait quelque chose, on sentait qu’ilétait { sa place dans cette réserve. A un moment donné, le guide s’arrête net et nous faitsigne de nous taire et de ne plus bouger. Il avait repéré des traces d’ours fraiches au loin.En effet, nous entendions des grognements et des bruits de feuilles froissées au loin. Pasvraiment rassurant ! Le guide nous a directement ordonné de faire demi-tour, car sil’ours flairait notre odeur, il pouvait attaquer. Après s’être écarté du danger potentiel,nous avons pu reprendre la marche et arpenter les différents chemins de cette réserve.Vraiment d’une beauté incroyable, la nature { l’état pur !
  6. 6. Mais cette randonnée était très éprouvante, nous avions besoin de nous relaxer un petitpeu. Où ? Sur les plages de sable chaud évidemment ! East Beach est une plage trèspeople, avec beaucoup de monde. Nous y sommes d’abord allés, seulement il étaitimpossible de trouver un mètre carré de sable libre. Autre que chose que notre Mer duNord ! Ma femme a donc décidé d’aller sur Arroyo Burro, une plage plus calme. Commel’heure du gouter approchait, j’ai été acheter une glace et nous l’avons manger sur laplage comme des jeunes amoureux. Après cette journée de détente, j’ai repris la voiture pour se diriger vers notre hôtel deroute, le ‘Best Western Plus Colony Inn’.
  7. 7. Day 3 : San Simeon – Monterey – San FranciscoAujourd’hui, direction San Francisco ! Et pas non plus avec n’importe quel itinéraire,nous allons traverser la Highway 1. Une des plus belles routes des USA selon certains.D’après notre guide de poche, elle longe toute la côte Pacifique et fait plus de 880km delong. Heureusement qu’on a loué une bonne voiture qui { l’air de tenir la route et pas unvieux taco.On a commencé la journée par un petit-déjeuner bien consistant, un peu comme tous lesrepas ici, et hop c’est parti. Notre voiture est rapide, mais je prends tout mon temps, carla côte est vraiment magnifique. Plus les miles (kilomètres là-bas) défilent, et plus on aenvie de s’arrêter et de simplement contempler.Comme ma femme n’aime pas beaucoup les voyages en voiture, elle me pousse { roulerplus vite mais je ne veux pas. Déjà que la vue de la mer est plutôt rare par chez nous,alors autant en profiter.
  8. 8. Je la convaincs de s’arrêter au 17 Mile Drive, car c’est un endroit superbe. Avec de lachance, on peut y apercevoir des baleines ! Après des minutes d’attentes, ça n’était pasapparemment le jour de sorties des baleines. Par contre, la mer était mouvementée. Lesvagues se jetaient sur les rochers, c’était comme une peinture… J’en ai profité pourprendre une photo de ce cyprès, symbole de la région, isolé sur le rocher.Après cette dose de paysages encore et toujours époustouflant, nous avons continué laroute. Ma femme s’est endormie après dix minutes de trajet… Voyant que je n’avais pasle choix, j’ai continué { rouler à mon aise. Toujours en regardant le paysage et en medisant que j’avais de la chance d’être l{. Quand tout { coup, BANG. Le pneu a éclaté et lavoiture a quitté la route. Je suis arrivé à redresser la direction et je me suis directementimmobilisé sur le coté de la route. Quelle veine ! Je m’apprêtais { demander { ma femmesi elle n’avait rien de cassée. Et je m’aperçois qu’elle ne s’était même pas réveillée. Elledevait vraiment être très fatiguée vu qu’elle n’a même pas sourcillée.Je reprends mes esprits le temps d’un instant et puis je me décide { changer la roue moi-même. Je n’ai jamais fais ça de ma vie et il a fallu que j’aille en Amérique pour apprendreà changer une roue, pas de chances. J’avoue qu’au début, j’ai un peu galéré mais j’aifinalement réussi. J ‘étais fatigué et tout transpirant quand ma femme s’estsoudainement réveillée et a dit : « Qu’est-ce que tu fais dans cet état là ? Que s’est-ilpassé ? ». Je n’avais même pas envie de répondre…Ma femme a repris le volant jusque San Francisco pour que je me repose à mon tour.Après quelques heures, nous sommes enfin arrivé dans cette ville si célèbre surtout pourson énorme pont couleur rouge (Golden Gate Bridge) et ses anciens tramways quifonctionnent toujours aussi bien.
  9. 9. Nous sommes allés { l’hôtel et nous nous sommes renseignés sur les chosesintéressantes à voir dans cette ville. La réceptionniste nous a directement expliqué quela vue du Golden Gate Bridge à la tombée de la nuit était très jolie. Nous sommes doncparti en direction du célèbre pont et on s’est arrêté sur « Marin Headlands », une collinequi domine le pont. C’est vrai que le pont est magnifique, éclairé et impressionnant. Jevous laisse juger :Après, nous sommes rentrés { l‘hôtel pour nous dormir et rêver de la grosse journée quinous attendait le lendemain.
  10. 10. Day 4 : San FranciscoQuatrième jour de réveil et en pleine forme ! Il faut dire que je dors très bien dans leshôtels américains. Hop, un petit-déjeuner et nous sommes partis pour visiter une autreville incontournable de la Californie !Je me suis un peu renseigné sur cette ville auprès de la réceptionniste la veille et j’avaislisté les choses les plus chouettes { faire. Tout d’abord, la ballade en tramwayévidemment ! Nous n’avons pas pris la voiture pour nous déplacer, juste le tramway (oucable cars comme disent les américains). C’était tellement bien, on avait l’impression derevenir en arrière, dans le passé. Evidemment, il y a beaucoup de touristes quiempruntent ce moyen de déplacement, les habitants de San Francisco sont habitués àvoir les tramways parcourir la ville et préfèrent utiliser leurs voitures pour gagner dutemps.Ma femme avait de temps en temps des hauts le cœur, car San Francisco est une villetrès vallonnée. Et donc dans le tramway, nous étions assez bousculé.Nous voulions nous diriger vers le Golden Gate Bridge, pour le voir en plein jour et pourle traverser. Au début, on ne savait pas trop quel tramway prendre, ce n’est pasvraiment comme le métro. J’avoue qu’on s’est trompé de sens la première fois… Nousavons atterri dans le quartier chinois. Un quartier surpeuplé avec du monde dans tousles coins. Les gens étaient très souriants et il y avait pleins de petits vendeurs denourriture. Ca sentait très bon !Comme ma femme adore la cuisine asiatique, elle n’a pas pu s’empêcher d’aller gouterpleins de choses. Tout était bon marché en plus.
  11. 11. Ce quartier est considéré comme le plus vieux quartier chinois et le plus peuplé du continent américainAprès cette escapade chinoise, nous avons repris un autre tramway pour nous dirigercette fois vers le Golden Gate Bridge. Ce pont est vraiment impressionnant lorsqu’on estdessus. On se sent tout petit. Il y avait possibilité de louer des vélos pour traverser lepont. Je me suis dit qu’un petit peu de sport n’a jamais fait de mal { personne… Nousavons donc parcouru aller-retour à notre aise ce pont mythique, symbole de la ville deSan Francisco.Sur le temps de midi, nous avons fait une petite pause diner. Les restaurants, ce n’est pasça qui manque dans cette ville. On a craqué pour un petit restaurant, avec un menu variéet { la carte autre chose que des hamburgers, des frites ou des pizzas. C’était délicieux !Après ce bon repas, je tenais à visiter la prison d’Alcatraz. Elle est tellement connue, etreconnue. J’ai vu beaucoup de films sur cette prison, et je voulais la voir en vrai.Ma femme était un peu réticente au départ, elle pensait que c’était un lieu sinistre etfroid. Mais tant qu’on était à San Francisco, on ne pouvait pas passer à coté de ça.Un bateau nous attendait sur le port, car c’est une prison située sur un rocher en pleinmilieu d’une baie. Avant d’y aller, je n’y connaissais pas grand chose, { part ce que j’avaispu voir à la télévision. Mais ce lieu est fascinant. Nous avons visité plusieurs cellules, lacour de la prison, etc. Il y régnait une ambiance assez étranger à vrai dire, je ressentaisun mélange d’effroi et de stupeur. Dire que des gens ont tenté de s’évader de ce rocher.Ca paraît impossible ! J’étais admiratif et en même temps je me disais : Il faut déjàcommettre des crimes atroces pour être puni et envoyé ici, cette prison doit êtreinvivable. Je préférais ma chambre d’hôtel !
  12. 12. Après être sorti de la prison, nous sommes retournés en plein centre de la ville et nousavons remarqué une route assez bizarre : Lombard Street. Une route comme je n’enavais jamais vue ! Très particulière, car elle était sinueuse. C’était assez drôle de voir lesvoitures se suivre à la queue leu leu à du 5km/h.
  13. 13. Nous avons fini la journée en flânant dans San Francisco. On a fait quelques boutiques,acheter des vêtements .On a fait un détour par le Washington Square où se trouvel’impressionnante église St Peter et Paul.
  14. 14. Day 5 : San Francisco – Yosemite National Park – FresnoPour ce cinquième jour, direction un autre grand parc naturel de Californie : YosemiteNational Park.Ce qui est bien aux Etats-Unis, c’est qu’un jour on peut se retrouver dans une villeimmense (San Francisco ou Los Angeles) et le lendemain dans un parc protégé d’unebeauté extraordinaire.En route (et oui, encore !) donc vers le Yosemite National Park. Une fois de plus, commeau Los Padres National Forest, nous sommes confrontés à une extrême beauté despaysages. C’est un territoire très montagneux. Les montagnes s’élèvent très haut ettouchent presque le ciel avec leurs sommets. Au début, je pensais qu’une montagnepouvait ressembler { toutes les autres montagnes. J’ai déj{ été dans les Alpes françaises,je me suis dit qu’ici, ça allait être pareil. Mais que du contraire. Ces montagnes sont horsdu commun, il n’y a même pas de mots pour les décrire. Ce qui m’a surtout impressionnédans ces montagnes, ce sont les cascades. Elles étaient merveilleuses !Nous avons choisi de faire le parcours à pied afin de plus en profiter. La voiture, nous enfaisions déjà assez par jour. Nous ne sommes pas tombés sur un ours cette fois, justequelques écureuils et nous avons aperçu un troupeau de chevreuils au loin. Pas de quoieffrayer des petits belges.Si nous pouvions, nous serions bien restés des jours de plus. Une journée de marche etnous n’avons même pas pu tout voir malheureusement. Planter sa tente et dormir enpleine nature, cela aura été le pied !
  15. 15. Ce qui m’a frappé après les cascades, c’est la taille des séquoias. Des arbres de lahauteur d’un immeuble presque et tout fins.Le guide nous a montré tous les endroits magnifiques qu’il était possible de voir en unejournée. Le parc est tellement grand, qu’il faudrait plusieurs jours pour pouvoircontempler toute la beauté de celui-ci.
  16. 16. Day 6 : Fresno- Bakersfield - Las VegasAu réveil du sixième jour, je pense que c’est la première fois que je me réveille siimpatient. J’avais hâte de démarrer la journée, car aujourd’hui nous devions nous rendreà Las Vegas ! Nous nous sommes arrêtés à Bakersfield pour diner, le but étant d’arriverle plus vite à Las Vegas, si possible avant la tombée de la nuit pour voir la différenceentre le jour et la nuit dans cette ville, considérée comme la plus éclairée au monde.Après une longue route, nous y sommes enfin arrivés. Le temps de déposer nos bagages{ l’hôtel, et nous sommes partis { la découverte de cette ville mondialement connuepour toutes ses excentricités et ses casinos.Première impression : AMAZING. Tout est impressionnant, tout est beau, tout est grand.Quand on est dans cette ville, il y a tellement de choses { faire, qu’on ne sait pas par quoicommencer. J’avais laissé aux soins de ma femme l’organisation de l’étape Las Vegas.Comme nous ne sommes pas arrivés trop tard, son organisation n’allait pas êtrecompromise. Pour commencer, elle avait louée un hélicoptère et un pilote afin de faire letour du grand Canyon par les airs. Elle m’a scotchée ! En plus, je n’avais jamais fais untour en hélicoptère. Encore une fois, nous étions confronté à une superbe nature. Voir lecanyon d’en haut nous donnait une impression de domination, mais il était vraimenténorme !
  17. 17. Après cette virée dans les airs, on a profité une dernière fois d’observer le GrandCanyon sur la passerelle. C’était assez effrayant, car on était marchait sur les vitres à1300 mètres dans le vide.Ensuite, direction la ville de Vegas en elle-même. On a tout fait à pied pour mieuxprofiter. On s’est dirigé vers le Strip, cet immense boulevard où des deux cotés sontsitués des hôtels et des casinos. Et comme tout était libre d’entrée, nous sommes rentrésdans différents casinos. Nous avons commencé par un des plus gros : Le Caesar Palace.Le bâtiment en lui-même ressemble { un vrai palais. Déj{ rien qu’{ l’entrée, c’étaitimpressionnant.Mais je me disais ça parce que je n’avais pas encore vu l’intérieur. Un vrai palace ! Le halld’entrée et éclairé de mille feux et tout est en marbre. Il y avait des fontaines partout,mais aussi d’énormes statues. Ensuite, nous sommes descendus vers le casino. J’avaisdéj{ été dans un casino en Belgique, mais le casino du Caesar Palace n’est comparableavec rien d’autre ! On entendait les bruits des machines à sous, des roulettes, etc.Evidemment, nous n’avons pas pu résister { l’envie d’essayer les machines à sous.L’ambiance donnait envie de jouer, après trois minutes de jeu, j’avais déj{ gagné ledouble de ce que j’avais utilisé. J’ai continué { jouer pour encore gagner, jusqu’aumoment où ma femme m’a arrêté, car je commençais un peu { exagérer. J’avais perdu del’argent, mais ce n’était pas grave. Je m’étais bien amusé.J’ai un peu observé les joueurs qui jouaient aux tables, mais le poker, black jack et tousautres jeux du genre, je ne connais pas assez.Ensuite, nous sommes allés devant le Bellagio Hotel, connu pour ses spectacles de jetsd’eau. Et nous avons été servis ! Un vrai spectacle, avec tout ces jets d’eau synchroniséset ces lumières, ça donnait vraiment bien.
  18. 18. Nous avons fini la promenade le long du Strip. On a pu voir une réplique de la tour Eiffelilluminée, ou encore la Statue de la Liberté en plus petit. C’était impressionnantcomment tout était éclairé. Pour finir, nous avons atterri dans un bar branché, on a buquelques cocktails et nous sommes rentrés { l’hôtel pour une nuit bien méritée. Allez endiscothèque aurait été un peu exagéré je pense…
  19. 19. Day 7 : Las Vegas – Los AngelesLe réveil de la septième journée fut moins rapide que celui des jours précédents. Nousavons pris notre temps pour nous lever, déjeuner, afin de profiter un maximum. Nousavons décidé de rester encore un peu à Las Vegas afin de profiter des derniers momentsavant de reprendre la route. Las Vegas était bien moins beau, la journée que pendant lanuit. Mais tout de même, c’était Las Vegas !Nous sommes retournés nous promener dans la ville, et nous sommes passés par le« Las Vegas Premium Outlets ». Un immense centre commercial composé de plus de 150magasins avec beaucoup de marques prestigieuses. On a un peu craqué sur les achats, onen a profité parce que les vêtements sont moins chers aux Etats-Unis qu’en Europe, enparticulier sur les marques. Et c’était l’occasion de faire plaisir { ma famille aussi. Surl’heure de midi, il était temps de quitter Las Vegas pour retourner { Los Angeles. Maisavant, une petite photo souvenir s’imposait :Ensuite, nous avons repris la route en prenant notre temps, jusque Los Angeles où nousavions atterrit le premier jour.Il nous restait encore pleins de choses à visiter là-bas. Nous sommes arrivés en fin dejournée, car la route était longue. Nous avons déposé nos valises dans le même hôtel quelors de notre arrivée et nous sommes parti en direction de « Santa Monica Pier ». C’estun long ponton qui s’avance dans la mer où l’on peut marcher { son aise. Tout près, il y aune sorte de parc d’attractions, avec une grande roue, des montagnes russes et d’autresstands. Evidemment, on n’a pas pu résister et nous avons donc terminé notre soirée l{-bas, à tenter de gagner des grosses peluches. Je suis rentré bredouille, mais ma femme agagné un ours géant. Elle l’a offert { un petit garçon, car ça n’était pas possible de rentrerdans l’avion avec cet ours, il aurait pris trois sièges.
  20. 20. Day 8 : Los AngelesC’était notre dernière véritable journée sur le sol américain, vu que notre avion décollaitassez tôt le lendemain. On a vraiment profité de cette dernière journée qui fut une desplus décontractée, sans stress et sans problèmes. Vue de l’observatoireNous nous sommes levés tranquillement et nous avons commencé notre journée dansun endroit reposant pour terminer sur une touche naturelle : Griffith Park. C’est un parcvallonné où il fait bon de se promener pour avoir un peu de calme loin de l’agitation dela ville.Après ce début de matinée bien tranquille, nous sommes descendus dans le sud de LosAngeles pour se rendre à « The Korean Bell Of Friendship » près de Long Beach. En plusde la cuisine asiatique, ma femme adore tout ce qui touche cette culture. C’était doncl’occasion d’y voir plusieurs temples, pavillons.C’était de très beaux temples, superbement décorés et avec plusieurs couleurs de façon {créer une harmonie parfaite. Et { l’intérieur se trouve une immense cloche qui a étéenvoyé par les coréens aux américains afin de démontrer l ‘amitié qui les lies.
  21. 21. Ma femme voulait faire un tour dans un parc d’attractions, mais nous avions déj{ profitéhier sur la Santa Monica Pier. J’ai cru qu’elle allait se mettre { pleurer telle une enfanttellement elle voulait aller dans le Disneyland de Los Angeles. Du coup, j’ai du luipromettre d’aller un week-end à Disneyland Paris. Elle a accepté et je me suis rattrapéen disant que nous allions nous diriger vers Venice Beach, où je suis certain qu’il y aurades choses qui vous nous étonner.Cette la plage la plus étonnante que j’ai jamais vu. D’un côté, c’est une plage de sableavec la mer { perte de vue, rien d’étonnant. Et de l’autre côté, un mélange de différentsartistes allant des danseurs, jusqu’au musiciens ou encore des tagueurs.Ce qui m’a vraiment impressionné ce sont un groupe de danseurs (Style Pro Crew). Ilsavaient une façon de danser démentielle. En plus, ils invitaient les gens à venir danseravec eux et { partager un bon moment. Ma caméra n’avait plus de batteriemalheureusement, sinon j’aurais directement filmé une de leurs démonstrations !Il commençait { faire tard, alors nous avons profité d’un dernier coucher de soleilallongé sur la plage en repensant à cette semaine incroyable que nous avons passé enCalifornie. Le Crew en action
  22. 22. Day 9 : Come back homeDernier réveil aux Etats-Unis. Je déteste partir d’un endroit magique comme celui-ci,mais il le faut. Ma femme avait encore l’air encore plus déçue que moi, mais je lui aipromis qu’on reviendra un jour. Car il nous restait encore pleins de choses { voir.Dernier endroit où nous devions nous rendre, l’aéroport de Los Angeles toujours aussibondé qu’il y a neuf jours.Le vol s’est parfaitement déroulé. Nous avons retrouvé la froideur de la Belgique et sespaysages auxquels nous étions habitués.Mais jamais nous n’oublierons ce voyage qui nous a envoyé dans un monde magiquependant une semaine.

×