NOM : −−−−−−−−−−−−−−−−−−−−−−−−−−−−−−−−−−−−−	PRÉNOM : −−−−−−−−−−−−−−−−−−−−−−−−−−−−−−−−−N° D’ORDRE : −−−−−−−−−−−−−−−−−−−−−−−...
TABLE DES MATIÈRESFormation mathématique. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 3Éveil...
44UNE EXPÉRIENCEun verre d’eaudu robinetun plat pour recueillir l’eau de la plasticine une cruche d’eau bouillantedeux pai...
5L’expérience— On verse de l’eau bouillante sur labouteille vide.— On voit apparaitre des bulles dansl’eau.
66FRÉQUENCES RESPIRATOIRESSofia Louise Manon Assia412202832364044081624Fréquence respiratoire au reposFréquence respiratoi...
7LA RESPIRATIONLe diaphragme est le muscle principal de la respiration.Il sépare la cavité abdominale de la cavité thoraci...
88L’APPAREIL LOCOMOTEURET SA FONCTION DE MOBILITÉÉpauleCoude HanchesGenouxVoici quatre radiographies qui montrent l’articu...
9os du bassintibia et péronéfémurHumainLapinChienos du bassintibia et péronéfémurfémuros du bassintibia et péroné
1010DES ANIMAUX AUX SENS TRÈS DÉVELOPPÉSLes organes des sens permettent aux animaux de savoir ce qui se passe autour d’eux...
11Alors que les yeux des humains peuventvoir deux points séparés de 1/10 de mm,les yeux de certains papillons peuventvoir ...
1212ÉTAPES D’UN CYCLE DE VIEgrainegerméegrainefleurfruit planteadulteMarronnier Haricot1 62 74 93 85 10
13LA MÉTÉOBaromètre GirouetteHygromètre PluviomètreThermomètre AnémomètreDes instruments de mesures
1414DES ENGRENAGESDes élèves ont réalisé des expériences sur le mouvement des engrenages.Ils ont fait tourner une des roue...
15Des objets du quotidien avec et sans engrenageBatteur BoulonOuvre-boite CiseauxCasse-noix
22LES INVASIONS NORDIQUESLES VIKINGSQui sont-ils ?Les Vikings sont des peuples d’Europe du Nord qui ontnavigué en Europe, ...
23Les Vikings norvégiens s’aventurent vers l’ouest dans les brumes du nord de l’Atlantiqueet ils abordent des pays inconnu...
Fédération Wallonie-Bruxelles / MinistèreAdministration générale de l’Enseignement et de la Recherche scientifiqueService ...
éValuation certificative   ceb - 2013 - portfolio jour 2 (ressource 9963)
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

éValuation certificative ceb - 2013 - portfolio jour 2 (ressource 9963)

21 108 vues

Publié le

0 commentaire
5 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
21 108
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
7 154
Actions
Partages
0
Téléchargements
395
Commentaires
0
J’aime
5
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

éValuation certificative ceb - 2013 - portfolio jour 2 (ressource 9963)

  1. 1. NOM : −−−−−−−−−−−−−−−−−−−−−−−−−−−−−−−−−−−−− PRÉNOM : −−−−−−−−−−−−−−−−−−−−−−−−−−−−−−−−−N° D’ORDRE : −−−−−−−−−−−−−−−−−−−−−−−−−−−−−−−FRANÇAISSAVOIRÉCOUTERSAVOIRÉCRIREMATHÉMATIQUESSOLIDES ET FIGURES ÉVEIL INITIATIONSCIENTIFIQUE GRANDEURSLIRE-ÉCRIRE TRAITEMENTDE DONNÉES FORMATIONHISTORIQUE ETGÉOGRAPHIQUENOMBRES ET OPÉRATIONCEB2012 FRANÇAIS SAVOIRÉCOUTER SAVOIR ÉCRIRE MATHÉMATIQUES SOLIDES ET FIGURES ÉVEIL INITIATIONSCIENTIFIQUE GRANDEURS LIRE-ÉCRIRE TRAITEMENT DE DONNÉES FORMATION HISTORIQUE ET GÉOGRAPHIQUENOMBRES ET OPÉRATION CEB2012 FRANÇAIS SAVOIR ÉCOUTERSAVOIR ÉCRIRE MATHÉMATIQUES SOLIDES ET FIGURESÉVEIL INITIATION SCIENTIFIQUE GRANDEURSLIRE-ÉCRIRE TRAITEMENT DE DONNÉES FORMATIONHISTORIQUE ET GÉOGRAPHIQUE NOMBRES ET OPÉRATIONCEB2012 FRANÇAIS SAVOIR ÉCOUTER SAVOIR ÉCRIREMATHÉMATIQUESSOLIDES ET FIGURES ÉVEIL INITIATION SCIENTIFIQUEGRANDEURS LIRE-ÉCRIRE TRAITEMENT DEDONNÉES FORMATIONHISTORIQUE ET GÉOGRAPHIQUE NOMBRES ET OPÉRATION CEB2012FRANÇAIS SAVOIR ÉCOUTER SAVOIR ÉCRIREMATHÉMATIQUES SOLIDES ET FIGURESÉVEIL INITIATION SCIENTIFIQUEGRANDEURS LIRE-FRANÇAISSAVOIR ÉCOUTER SAVOIRÉCRIREMATHÉMATIQUES SOLIDES ET FIGURESÉVEIL INITIATION SCIENTIFIQUE GRANDEURS LIRE-ÉCRIRETRAITEMENT DE DONNÉES FORMATION HISTORIQUE ETGÉOGRAPHIQUENOMBRES ET OPÉRATION CEB2012FRANÇAIS SAVOIRÉCOUTER SAVOIR ÉCRIREMATHÉMATIQUES SOLIDES ETFIGURES ÉVEIL INITIATIONSCIENTIFIQUEFRANÇAISSAVOIR ÉCOUTER SAVOIRÉCRIREMATHÉMATIQUES SOLIDES ET FIGURESÉVEIL INITIATION SCIENTIFIQUE GRANDEURS LIRE-ÉCRIRETRAITEMENT DE DONNÉES FORMATION HISTORIQUE ETGÉOGRAPHIQUENOMBRES ET OPÉRATION CEB2012FRANÇAIS SAVOIRÉCOUTER SAVOIR ÉCRIREMATHÉMATIQUES SOLIDES ETFIGURES ÉVEIL INITIATIONSCIENTIFIQUECEB2013ÉPREUVE EXTERNE COMMUNEPortfolio12
  2. 2. TABLE DES MATIÈRESFormation mathématique. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 3Éveil scientifiqueUne expérience . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 4Fréquences respiratoires . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 6La respiration . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 7L’appareil locomoteur et sa fonction de mobilité. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 8Des animaux aux sens très développés. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 10Étapes d’un cycle de vie.. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 12La météo.. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 13Des engrenages.. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 14Éveil historique et géographiqueArbre généalogique d’Amélie et de Joseph . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 16Belgique - voies de communication . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 17Un paysage . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 18La communication à travers le temps. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 19FrançaisLes invasions nordiques - Les Vikings . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 22______________________________ . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . ________________________________ . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . ________________________________ . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . __
  3. 3. 44UNE EXPÉRIENCEun verre d’eaudu robinetun plat pour recueillir l’eau de la plasticine une cruche d’eau bouillantedeux pailles attachées avec du papiercollant pour en faire une grande pailleune bouteille en verre, videLe matérielLa préparation du dispositif— On pose la bouteille vide dans le plat.— On introduit une extrémité de lapaille dans la bouteille vide et on lafixe avec la plasticine de façon à ceque l’ouverture de la bouteille soitbouchée hermétiquement.— On introduit l’autre extrémité de lapaille dans le verre.
  4. 4. 5L’expérience— On verse de l’eau bouillante sur labouteille vide.— On voit apparaitre des bulles dansl’eau.
  5. 5. 66FRÉQUENCES RESPIRATOIRESSofia Louise Manon Assia412202832364044081624Fréquence respiratoire au reposFréquence respiratoire juste après un effort physiqueFréquence respiratoire après trois minutes de récupérationPhoto du cœur et d’une partiede l’appareil respiratoire d’un rongeurNombredecyclesrespiratoiresparminute
  6. 6. 7LA RESPIRATIONLe diaphragme est le muscle principal de la respiration.Il sépare la cavité abdominale de la cavité thoracique.Le diaphragme forme une sorte de plancher souple et mobile pour les poumons.InspirationExpirationdiaphragme
  7. 7. 88L’APPAREIL LOCOMOTEURET SA FONCTION DE MOBILITÉÉpauleCoude HanchesGenouxVoici quatre radiographies qui montrent l’articulationde l’épaule, du coude, des hanches et des genoux.
  8. 8. 9os du bassintibia et péronéfémurHumainLapinChienos du bassintibia et péronéfémurfémuros du bassintibia et péroné
  9. 9. 1010DES ANIMAUX AUX SENS TRÈS DÉVELOPPÉSLes organes des sens permettent aux animaux de savoir ce qui se passe autour d’eux.Ces sens servent principalement à repérer la nourriture, un danger, ou à communiquer.Ils sont plus ou moins développés selon le milieu de vie de chacun.La rétine des yeux d’un faucon possèdeenviron 1 million de photorécepteurspar millimètre carré.Cela lui permet de voir un objet ou uneproie de 10 cm à une distance d’1,5 km.Les éléphants peuvent entendre dessons émis à très basse fréquence(infrasons) que les humains sontincapables de percevoir.Le faucon crécerelleL’éléphant d’Afrique
  10. 10. 11Alors que les yeux des humains peuventvoir deux points séparés de 1/10 de mm,les yeux de certains papillons peuventvoir deux points séparés de 3/100 de mm.Les antennes des insectes sont plus oumoins grandes selon les espèces. Grâce àelles, ces animaux peuvent percevoir deloin le parfum de certaines plantes.C’est particulièrement important quand ils’agit de pondre leurs œufs sur l’espècevégétale qui constituera la nourriture desjeunes larves.Les chiens ont une efficacité olfactiveentre 10 000 et 20 000 fois supérieure àcelle de l’homme.C’est grâce à un organe situé derrièreles incisives supérieures et relié à lamuqueuse du nez que les odeurs perçuessont amplifiées. Cet organe est appeléorgane de Jacobson.Le papillon « paon-de-jour »La sauterelleUn chien policier à l’entrainement
  11. 11. 1212ÉTAPES D’UN CYCLE DE VIEgrainegerméegrainefleurfruit planteadulteMarronnier Haricot1 62 74 93 85 10
  12. 12. 13LA MÉTÉOBaromètre GirouetteHygromètre PluviomètreThermomètre AnémomètreDes instruments de mesures
  13. 13. 1414DES ENGRENAGESDes élèves ont réalisé des expériences sur le mouvement des engrenages.Ils ont fait tourner une des roues des engrenageset ont observé le sens dans lequel chaque roue dentée tournait.Ils ont indiqué par des flèches le résultat de leurs observations.
  14. 14. 15Des objets du quotidien avec et sans engrenageBatteur BoulonOuvre-boite CiseauxCasse-noix
  15. 15. 22LES INVASIONS NORDIQUESLES VIKINGSQui sont-ils ?Les Vikings sont des peuples d’Europe du Nord qui ontnavigué en Europe, en Asie et même jusqu’en Amérique,de la fin du 8esiècle au milieu du 11esiècle. Ilshabitaient une région aujourd’hui connue sous lenom de Scandinavie, qui regroupe lespays actuels de Norvège, Suède etDanemark.Comment voyagent-ils ?Les Vikings voyagent en bateaux. Ceux-ci peuvent transporter plusieurs dizainesd’hommes, de chevaux et du matériel. Leur fond plat permet de remonter facilementles fleuves et les rivières. Légers, ils peuvent être éventuellement portés par les marinspour passer d’une rivière à l’autre. Ces bateaux sont connus sous le nom de « Drakkar »en raison de la tête de dragon qui en décore l’avant.Dans quel but naviguent-ils ?Au Moyen Âge, les Vikings se lancent dans des expéditions maritimes qui les emmènenttrès loin. Ces « peuples du Nord » sont bien plus que des guerriers venus en Europe pourpiller et tuer. En effet, dès la fin du 8esiècle, ils sillonnent les mers à la recherche denouvelles terres. Certains vont jusqu’à Constantinople (aujourd’hui Istanbul) et d’autresatteignent les côtes d’Amérique du Nord.Où vont-ils ?Les Vikings suédois partent vers l’est, s’installent en Finlande puis remontent lesgrands fleuves russes pour atteindre la mer Noire et ensuite attaquer − sans succès −Constantinople. Au passage, ils fondent les villes de Novgorod et de Kiev.
  16. 16. 23Les Vikings norvégiens s’aventurent vers l’ouest dans les brumes du nord de l’Atlantiqueet ils abordent des pays inconnus des Européens. Ils peuplent les iles Shetland, lesOrcades et les Hébrides, puis l’Islande. Ils sont 10 000 à s’y établir entre 870 et 930.En 982, Érik le Rouge découvre le Groenland et installe dans ce « pays vert » deuxcolonies à partir desquelles sont lancées de nouvelles expéditions.Vers l’an 1000, Leiv Eriksson, son fils, navigue vers le sud-ouest et il aborde trois régionsdu continent nord-américain. Il les baptise « Helluland » (l’actuelle Terre de Baffin),« Markland » (le Labrador), et « Vinland » (Terre-Neuve).Après 1010, le Vinland cesse d’être habité par les Vikings, contraints de partir à cause,probablement, de l’hostilité*des indigènes. La première découverte de l’Amérique restedonc sans lendemain jusqu’à l’arrivée de Christophe Colomb, au 15esiècle.D’après Dominique JolyExplorations et découvertes, En savoir plus, Hachette Éducation* Hostilité = comportement agressif – opposition.ConstantinopleKievNovgorodGroenlandIslandeLabradorN
  17. 17. Fédération Wallonie-Bruxelles / MinistèreAdministration générale de l’Enseignement et de la Recherche scientifiqueService général du Pilotage du Système éducatifBoulevard du Jardin Botanique, 20-22 – 1000 BRUXELLESwww.fw-b.be – 0800 20 000Impression : Desmet-Laire - contact@desmetlaire.beMai 2013Le Médiateur de la Wallonie et de la Fédération Wallonie-BruxellesRue Lucien Namèche, 54 – 5000 NAMUR0800 19 199courrier@mediateurcf.beÉditeur responsable : Jean-Pierre HUBIN, Administrateur généralBoulevard du Jardin Botanique, 20-22 – 1000 BRUXELLESLa « Fédération Wallonie-Bruxelles » est l’appellation désignant usuellement la « Communauté française » visée à l’article 2 de la ConstitutionD/2013/9208/19

×