SlideShare une entreprise Scribd logo
Plan de gestion des risque pour les médicaments  exemples en endocrinologiePr Claire LE JEUNNEHôtel Dieu Faculté Paris DescartesAncienne Vice présidente de la commission de la transparence
Au moment de L’AMM persistent  des incertitudes :Etudes souvent courtes, population sélectionnée, critère de substitutionBénéfice RisqueUne AMM est donnée quand le rapport bénéfice/ risque est favorable
Pharmacovigilance « classique »Tous les médicaments font l’objet d’une surveillance de leurs effets indésirables dès leur mise sur le marché .Au terme de l’évaluation approfondie des données de pharmacovigilance, des actions peuvent être entreprises : diffusion d’un message d’alerte,  d’un communiqué de presse, d’une lettre aux professionnels de santé,modification des RCP  (ajout de précautions ou restrictions d’emploi, de contre-indications), voire retrait du produit.
Depuis le retrait brutal du marché de 	la Cérivastatine® en août 2001 puis celui 	du Vioxx® en octobre 2004,	du ximelagatran en 2005la surveillance des médicaments a évolué. La PHV ne suffit plus Elle est intégrée dans des  plans de gestion des risques 	anticipent, prolongent et élargissent la démarche de PHVObjectif : évaluation constante du rapport bénéfice/risque  dans les conditions réelles d'utilisation.
De la pharmacovigilance à la  gestion des risquesDésormais la PHV ne se limite pas à la seule détection des signaux et des alertesL’approche s’est modifiée progressivement sur le concept de risque global permettant • la prise en compte du risque avant l’AMM• Garantir la sécurité d’emploi et le bon usage par la surveillanceactive et orientée des risques dès la mise sur le marché• chercheràen savoir plus sur les populations à risque, sur  l’utilisation prolongée• connaître les conditions réelles d’utilisation et identifierrapidement les pratiques dangereuses• Prendre en compte le risque d’erreurs médicamenteuses liéesaux produits eux-mêmes
Plan de gestion des risques ou Risk management plan : un outil réglementaireRèglement (CE) n°726/2004 - Art. 6  directive 2004/27/CE - Art. 8 (3)Lors de chaque nouvelle demande d’autorisation demise sur le marché, le titulaire doit soumettre unedescription détailléede son système depharmacovigilance et le cas échéant, un plan degestion de risqueEn application depuis Novembre 2005 Transposition en Droit français pour les procédures Nationales…
Le cadre réglementaire• Guideline on risk management systems formedicinal products for human use :Mise en place depuis le 20 novembre 2005• Annex C = Template for EU Risk Management Plan(EU-RMP)Publié le 10 Octobre 2006Volume 9 A of the Rules Governing MedicinalProducts in the European Union– Guidelines on Pharmacovigilance forMedicinal Products for Human Use (Part I,Chapter 3)http://www.emea.europa.eu
The Risk Management SystemDefined asA set of pharmacovigilance activities and interventions designed to proactively	identify, 	characterize, 	prevent	and minimize risks (relating to medicinal products)Including risk communication and the assessment of the effectiveness of risk minimization interventionsasGuideline on risk management systems for medicinalproducts for human use (EMEA/CHMP/96268/2005)
Overview of EU Risk Management Plan TemplateSectionProduct information	1 Safety Specification	2 Pharmacovigilance Plan	3 Evaluation of the need for risk minimisation activities	4 Risk Minimisation Plan	5 Summary of the EU-RMP	6 Contact person detailsAnnex 1 Interface between EU-RMP and EudravigilanceTo be provided in electronic form onlyAnnex 2 Current (or proposed if initial EU-RMP) SPC, PackageLeafletAnnex 3 Synopsis of ongoing and completed clinical trial programmeAnnex 4 Synopsis of ongoing and completed pharmacoepidemiological study programmeAnnex 5 Protocols for proposed and ongoing studies in pharmacovigilance planAnnex 6 Newly available study reportsAnnex 7 Other supporting dataAnnex 8 Details of proposed educational programme (if applicable)
PGR Qui le demande ?Le plan de gestion de risque est :- développé par le demandeur de l’AMM- envisagé très précocement et discuté très en amont- soumis avec le dossier de demande d’AMM- structuré selon le format du guideline européen et ICHE2E- intégré dans l’expertise- revu, modifié si nécessaire- reflété dans l’opinion et le rapport public d’évaluation- mis en œuvre avec un plan de recueil de données /études post AMM à réaliser selon un calendrier définiDéveloppement très important de la pharmaco épidémiologie
Le Plan de Gestion des Risques :    Quand ?S’applique à tout médicament, quel que soit le statut2 situations :	-au moment de la demande d’AMM par le titulaire d’AMM ou à la demande d’une autorité compétente	-après la mise sur le marché, au cas par cas, en fonction de nouvelles données de sécurité d’emploi, à la demande de l’EMA, des Etats Membres, et en France de l’Afssaps (Comités Techniques/Commissions Nationales de Pharmacovigilance /Stupéfiants et psychotropes/AMM) ou de l’industriel
EU Risk Management Plan : Description • Partie I- Description du profil de sécurité d’emploi du médicament,prenant en compte les données précliniques/cliniques(Safety Specification)-Plan de pharmacovigilance (adapté pour chaque risque,avec actions spécifiques, selon un calendrier défini)• Partie II• Evaluation du besoin ou non d’activités de minimisation􀂙 et si nécessaire et justifié• Plan de minimisation du risque (en sus du RCP/Noticepatient)􀃆 		programme d’éducation, d’information, modifications des condition d’accès…(reservé à une catégorie de prescripteurs)
Plan de Gestion des Risques(PGR) « Safety Specifications » Résumé de ce qui est connu et non connu sur la sécurité du produit   au moment de l’autorisation de mise sur le marché.
Présentation structurée des données  non    cliniques  et cliniquesLes risques identifiés « les plus importants »Problème de sécurité pouvant avoir un impact sur la balance bénéfice/risque pour lequel il existe une association causale avec le  médicament (relation temporelle et plausibilité biologique par ex.)Les risques potentiels « importants »L’association avec le médicament est évoquée, mais doit être  confirméeInformations manquantes « importantes »Informations non disponibles avant la demande d’autorisation (en termes de population à risque par ex.) et nécessaires pour appréhender le profil de sécurité d’emploi du produit, une fois commercialisé.
PGR    ‘Le plan de pharmacovigilance’Il n’y a pas de règles a priori pour définir le plan depharmacovigilance : chaque situation est spécifique enfonction 	du produit, 		de la population traitée et 		du problèmeà résoudreIl comporte :•Le suivi habituel au minimum:déclaration des évènements  indésirables, PSURs,• Plan d’investigations/études lorsque nécessaire, pour- Quantifier un risque identifié- Mieux caractériser un risque potentiel- Voire rechercher un risque non identifié dans une population• Surveillance du bon usage et l’utilisation
Plan de Pharmacovigilance  : MéthodesPV intensive2. Essais Cliniques Le plus souvent extension des essais de phase III…3. Etudes pharmaco épidémiologiques- Cohorte surtout– Moins souvent cas-témoin, mais possible- Etudes d’utilisation- Registres (grossesse)
• Outils à exploiter pour les études post-AMM	base de données rassemblant les élémentspertinents pour le suivi post-AMM• Suivi longitudinal des patients? Poursuite des études de phase 3• Suivi des délivrances : logiciels pharmaciens• Données de la CNAM-TS (SNIIR-AM)• Communication sur le site internet de l’Agence à développer faut-il publier les PGR nationaux ?• Resserrer les liens entre les sociétés savantes, les équipes de recherche et universitaires,…Apport des dossiers informatisés personnalisés
PGR  2° partie :  Plan de minimisation ?• Evaluation du besoin ou non des mesures  complémentaires  au RCP et notice patient de   minimisation • Pour chacune des problématiques de risques-RCP + notice + EPAR sont-ils suffisants ou non ?-Si non, Plan de minimisation nécessaire?Ne pas oublier le risque d’erreurs médicamenteuses• Outils de minimisation (information, éducation, formation, contrôle des prescriptions, accès restreint,…)• les laboratoires doivent proposer des mesures pour  évaluer l’impact du plan de minimisation dans la réduction des risques
L’évaluation du PGR Européen• Les difficultés :- Etudes post-AMM prévues dans le PGR sont au stade desynopsis.-Evaluation « évolutive » = PGR finalisé souvent aprèsl’AMM, mais actualisé au fur et à mesure- Protocoles d’étude proprement dits sont soumis aprèsl’AMM dans le cadre d’engagements du laboratoire,-Pas de calendrier• Quelles sont les mesures de suivi qui s’appliquenten France ?- Pharmacovigilance de routine-Etude Y a-t-il un bras français proposé ?• Plan de minimisation : adaptation nationale
Situations pouvant justifier un PGR national1. Organisation du système de soins & Pratique médicale (prescription/délivrance/administration/surveillance du patient)- Conditions d’accès au produit (ex. stupéfiants)- Pratiques de prescription spécifiques (ex. psychotropes, antibiotiques,THM, cancérologie)- Recommandations de prescriptions spécifiques (ex campagne HBVvaccin)- Risque d’utilisation non conforme à l’AMM (mésusage au sens large)Risques potentiels liés aux conditions d’utilisation du produit2. Produit- Offre thérapeutique différente / profil d’interactions médicamenteuses- Risque de pharmacodépendance (usage abusif ou mésusage)- Perception locale du risque; classe de produit pour laquelle il y a déjàeu des problèmes en France3. PathologieÉpidémiologie particulière (ex pneumocoque)
Large population concernéePlan de gestion des risques du médicament au travers des ≠ commissionsEMA		     AFSSAPS                      HAS-CT	                CEPS-DGS RMP		  PGR                 Etude observationnelle             Etude 								   Coût/utilitéB/R absolu	      spécificités françaises           B/R relatif	     Coût/utilitéPlan de Gestion du bénéfice
Le PGR  constitue une garantie supplémentaireLe fait, pour un médicament, d’être accompagné dans sa mise sur le marché d’un  PGRne veut absolument pas dire qu’il présente plus de risques qu’un médicament plus ancien, qui n’aurait pas eu à se conformer à cette réglementation à l’époque de sa commercialisation.
Liste des médicaments faisant l’objet d’une surveillance en FranceQuatre rubriques ont été identifiées :les médicaments faisant l’objet d’une surveillance renforcée dès le début de leur commercialisationles médicaments faisant l’objet d’une surveillance renforcée au cours de leur commercialisationles médicaments faisant actuellement l’objet d’une réévaluation du rapport bénéfice-risque, en raison de l’émergence de nouvelles données au cours de leur commercialisationles médicaments dont l’AMM a été récemment suspendue ou dont la commercialisation a été arrêtée ou est en cours d’arrêt
Médicaments et classes de médicaments faisant l'objet d'une surveillance renforcée depuis le début de la commercialisation
12 ème journée-Le plan de gestion des risques pour les médicaments
Plan de gestion de risque de la spécialité pharmaceutique VICTOZA® - Laboratoire Novo NordiskDénominationVictoza® 6 mg/ml, solution injectable en stylo pré-rempliSubstance activeLiraglutideStatut d’enregistrementProcédure centralisée (Rapporteur/Co-rapporteur : Pays-Bas/Danemark)AMM : 30/06/2009Date de Commercialisation en France : 22 mars 2010Indications, posologie, modalités d’administrationVictoza® est un incrétinomimétique présentant plusieurs actions hypoglycémiantes du Glucagon-like-peptide 1 et indiqué dans le traitement du diabète de type 2 de l’adulte pour obtenir un contrôle glycémique :  en association avec la metformine ou un sulfamide hypoglycémiant, chez les patients n’ayant pas obtenu uncontrôle glycémique adéquat sous metformine ou sulfamide hypoglycémiant en monothérapie à la dose maximale tolérée.􀂃 en association avec la metformine et un sulfamide hypoglycémiant ou la metformine et une thiazolidinedione chez les patients n’ayant pas obtenu un contrôle glycémique adéquat sous ces bithérapies.
Posolgie et administrationVictoza doit être administré une fois par jour, quel que soit le moment de la journée, indépendamment des repas. Il peut être injecté par voie sous-cutanée dans l’abdomen, la cuisse ou le haut du bras.Afin d’améliorer la tolérance gastro-intestinale, la dose initiale de liraglutide sera de 0,6 mg par jour. Après au moins une semaine de traitement, la dose devra être augmentée à 1,2 mg. En fonction de la réponse clinique, après au moins une semaine de traitement, certains patients pourront être amenés à bénéficier d’une augmentation de ladose de 1,2 mg à 1,8 mg afin d’obtenir un meilleur contrôle glycémique.Une dose quotidienne supérieure à 1,8 mg n’est pas recommandée.Lorsque Victoza® est associé à un traitement par sulfamide hypoglycémiant, une diminution de la dose du sulfamide hypoglycémiant devra être envisagée afin de réduire le risque d’hypoglycémie.Une autosurveillance glycémique n’est pas nécessaire pour ajuster la dose de Victoza®. Toutefois, lorsque Victoza® est associé initialement à un sulfamide hypoglycémiant, une autosurveillance glycémique pourra s’avérer nécessaire afin d’ajuster la dose du sulfamide hypoglycémiant.
Profil de sécurité d’emploiLe profil de sécurité d’emploi de Victoza® a été déterminé sur la base des résultats de cinq études cliniques, sur 26 semaines, contrôlées, randomisées, en double aveugle incluant 2 501 patients diabétiques de type 2 traités parVictoza®, dont 53,7 % étaient des hommes et 46,3 % des femmes. 508 patients (20,3%) traités par Victoza étaient âgés ≥ 65 ans et 66 patients (2,6%) étaient âgés ≥ 75 ans.Les patients ont été traités par Victoza® en association à la metformine seule, au glimépiride seul, en association à la metformine et rosiglitazone, ou en association à la metformine et glimépiride.
Les principaux risques identifiés associés à l’utilisation de Victoza® sont :􀂃Le risque d’hypoglycémie :	 La plupart des épisodes d’hypoglycémie confirmée observés au cours des études cliniques étaient mineurs. Les hypoglycémies majeures peuvent survenir peu fréquemment avec Victoza® et ont principalement été observées lorsque Victoza® était associé à un sulfamide hypoglycémiant.Le risque d’affections gastro-intestinales:	 les nausées et les diarrhées étaient très fréquentes, alors que les vomissements, la constipation, les douleurs abdominales et la dyspepsie étaient fréquents. Ces effets indésirables peuvent survenir plus fréquemment en début de traitement et s’atténuent généralement en quelques jours ou quelques semaines avec la poursuite du traitement.
A ce jour, certains risques potentiels ne peuvent pas totalement être exclus:  Le risque d’altération de la fonction rénale due à une déshydratation liée aux effets indésirables gastrointestinaux: Les patients traités par Victoza doivent être avertis du risque potentiel de déshydratation liée aux effetsindésirables gastro-intestinaux et doivent prendre des précautions pour éviter une perte hydrique.  Le risque de néoplasmes notamment les néoplasmes thyroïdiens. D’autres événements thyroïdiens tels que l’augmentation de la calcitoninemie et la formation d’un goitre ont été rapportés dans les études cliniques, en particulier chez les patients présentant une maladie thyroïdienne préexistante.Le risque de pancréatite: Lors des études cliniques à long terme réalisées avec Victoza, peu de cas de pancréatites aiguës (< 0,2%) ont été rapportés. Les patients doivent être informés des symptômes caractéristiques de la pancréatite aiguë, à savoir une douleur abdominale intense et persistante. En cas de suspicion de pancréatite,Victoza® et tout autre médicament potentiellement mis en cause doivent être arrêtés.􀂃Le risque d’immunogénicité : la formation d’anticorps anti-liraglutide chez 8,6 % des patients perte d’activité?
A ce jour, certains aspects du profil de sécurité d’emploi de Victoza® nécessitent d’être complétés :l’utilisation dans certaines populations :
sujets de moins de 18 ans, femmes enceintes et allaitantes, patientsprésentant une insuffisance rénale ou hépatique, chez les patients présentant une maladie inflammatoire de l’intestin et une gastroparésie diabétique et chez les patients ayant une insuffisance cardiaque congestive de classeIII ou IV NYHA.- les effets d’un surdosage et d’une interaction potentielle avec la warfarine
Mesures mises en place dans le cadre du plan de gestion de risque (PGR)Le PGR européen, en complément de la pharmacovigilance classique, comprend :− La réalisation de 2 études observationnelles à long terme focalisées sur les risques de néoplasme, de cancer thyroïdien notamment les cancers médullaires de la thyroïde, de pancréatite et de complication cardiovasculaire.− La réalisation d’une étude clinique de morbi-mortalité cardiovasculaire à long terme (étude clinique internationale  LEADERTM avec la participation de centres français). Cette étude permettra d’évaluer la survenue des risquesidentifiés et potentiels associés à Victoza® et de documenter la sécurité d’emploi chez les patients à haut risque  cardiovasculaire.− 3 études précliniques chez des rongeurs évaluant le risque de survenue d’hyperplasie des cellules C, de cancer  de la thyroïde et de pancréatites.− La mise en place d’un registre de cancers médullaires de la thyroïde aux Etats-Unis.− 2 études cliniques chez l’enfant et l’adolescent de 10 à 17 ans.Au niveau national, l’Afssaps a mis en place une surveillance de pharmacovigilance renforcée avec un suivi national de pharmacovigilance.L’Afssaps rappelle que tout effet indésirable grave ou inattendu susceptible d’être lié à la prise de Victoza® doit être déclaré par les professionnels de santé au Centre Régional de Pharmacovigilance (CRPV) de rattachement géographique
Médicaments et classes de médicaments faisant l'objet d'une surveillance renforcée au cours de leur commercialisation
Médicaments faisant actuellement l'objet d'une réévaluation du rapport bénéfice/risque
Médicaments dont l'AMM a été récemment suspendue, ou dont la commercialisation a été arrêtée ou est en cours d'arrêt
12 ème journée-Le plan de gestion des risques pour les médicaments
Coordination des agencesOutil de la politique au médicament dans une perspective de sécurité  sanitaire• Nécessité de faciliter la circulation d’information entre les différentes autorités publiques et de renforcer la cohérence de leurs actions• Création d’un comité de liaison des études post- AMM animé par la DGS et auquel participe l’AFSSAPS, la HAS, la DSS et la CNAMTS• Permettre le partage de l’information• Éviter les redondances• Clarifier les objectifs assignés aux études post-AMM   permettre de tenir compte du paramètre Bénéfice égalementSimplifier la tache des industriels pour être sur à termes d’avoir les résultats de l’étude
«However, a system of this kind is only acceptable for prescribers if the new product offers substantial benefits in terms of efficacy, cost or convenience  and where the true occurrence rate of significant AE’s may not yet be known.»** Eleanor S. Segal and All, Risk management strategies in the post-marketingperiod. Drug Safety 2005;28 (11): 971-980

Contenu connexe

Tendances

PV Audit
PV AuditPV Audit
PV Audit
Steve Jolley
 
GVP-Module IV Pharmacovigilance Audit
GVP-Module IV Pharmacovigilance AuditGVP-Module IV Pharmacovigilance Audit
GVP-Module IV Pharmacovigilance Audit
Mohamed Raouf
 
Periodic safety update reports – gvp guidelines and changes
Periodic safety update reports – gvp guidelines and changesPeriodic safety update reports – gvp guidelines and changes
Periodic safety update reports – gvp guidelines and changes
Turacoz Healthcare Solutions
 
Safety Reports: PBRER / PSUR
Safety Reports: PBRER / PSURSafety Reports: PBRER / PSUR
Safety Reports: PBRER / PSUR
Azierta
 
The Pharmacovigilance Audit Checklist - April 2013
The Pharmacovigilance Audit Checklist - April 2013The Pharmacovigilance Audit Checklist - April 2013
The Pharmacovigilance Audit Checklist - April 2013
Manish Kainth B.Sc. (Eng), MCIM
 
Pharmacovigilance Audit
Pharmacovigilance AuditPharmacovigilance Audit
Pharmacovigilance Audit
j8kinyua
 
Periodic Safety Update Reports: Some commonly asked questions
Periodic Safety Update Reports: Some commonly asked questionsPeriodic Safety Update Reports: Some commonly asked questions
Periodic Safety Update Reports: Some commonly asked questions
TGA Australia
 
GVP Module IX rev 1
GVP Module IX rev 1 GVP Module IX rev 1
GVP Module IX rev 1
Himanshu Bhatnagar, MD
 
Post Marketing Drug Safety & Pharmacovigilance
Post Marketing Drug Safety & PharmacovigilancePost Marketing Drug Safety & Pharmacovigilance
Post Marketing Drug Safety & Pharmacovigilance
Md. Zakaria Faruki
 
Food Safety Modernization Act (FSMA) regulatory requirements by FDA
Food Safety Modernization Act (FSMA) regulatory requirements by FDAFood Safety Modernization Act (FSMA) regulatory requirements by FDA
Food Safety Modernization Act (FSMA) regulatory requirements by FDA
Brian Thomas
 
Presentation: TGA manufacturing principles update - Adoption of PIC/S Guide t...
Presentation: TGA manufacturing principles update - Adoption of PIC/S Guide t...Presentation: TGA manufacturing principles update - Adoption of PIC/S Guide t...
Presentation: TGA manufacturing principles update - Adoption of PIC/S Guide t...
TGA Australia
 
Pharmacovigilance Audits: Is the USA behind the curve?
Pharmacovigilance Audits: Is the USA behind the curve?Pharmacovigilance Audits: Is the USA behind the curve?
Pharmacovigilance Audits: Is the USA behind the curve?
Medpace
 
Quality Risk Management Dr.A. Amsavel
Quality Risk Management   Dr.A. AmsavelQuality Risk Management   Dr.A. Amsavel
Quality Risk Management Dr.A. Amsavel
Dr. Amsavel A
 
Plasma drug file and TSE/ BSE evaluation
Plasma drug file and TSE/ BSE evaluationPlasma drug file and TSE/ BSE evaluation
Plasma drug file and TSE/ BSE evaluation
Shoba Elangovan
 
Regulatory Strategy In Emerging Markets
Regulatory Strategy In Emerging MarketsRegulatory Strategy In Emerging Markets
Regulatory Strategy In Emerging Markets
PAREXEL International
 
Medical Devices and Embase webinar - 18 Sept
Medical Devices and Embase webinar - 18 Sept Medical Devices and Embase webinar - 18 Sept
Medical Devices and Embase webinar - 18 Sept
Ann-Marie Roche
 
RMP_14th Annual Conference of Society of Pharmacovigilance and International ...
RMP_14th Annual Conference of Society of Pharmacovigilance and International ...RMP_14th Annual Conference of Society of Pharmacovigilance and International ...
RMP_14th Annual Conference of Society of Pharmacovigilance and International ...
Dr Vineet Shastri
 
Quality Risk Management-ICH Q9-2014
Quality Risk Management-ICH Q9-2014Quality Risk Management-ICH Q9-2014
Quality Risk Management-ICH Q9-2014
Cepal & Co.
 
Risk management plan
Risk management planRisk management plan
Risk management plan
Trivedi Ravindra
 
REGULATORY CONSIDERATIONS IN JAPAN.pptx
REGULATORY CONSIDERATIONS IN JAPAN.pptxREGULATORY CONSIDERATIONS IN JAPAN.pptx
REGULATORY CONSIDERATIONS IN JAPAN.pptx
AartiVats5
 

Tendances (20)

PV Audit
PV AuditPV Audit
PV Audit
 
GVP-Module IV Pharmacovigilance Audit
GVP-Module IV Pharmacovigilance AuditGVP-Module IV Pharmacovigilance Audit
GVP-Module IV Pharmacovigilance Audit
 
Periodic safety update reports – gvp guidelines and changes
Periodic safety update reports – gvp guidelines and changesPeriodic safety update reports – gvp guidelines and changes
Periodic safety update reports – gvp guidelines and changes
 
Safety Reports: PBRER / PSUR
Safety Reports: PBRER / PSURSafety Reports: PBRER / PSUR
Safety Reports: PBRER / PSUR
 
The Pharmacovigilance Audit Checklist - April 2013
The Pharmacovigilance Audit Checklist - April 2013The Pharmacovigilance Audit Checklist - April 2013
The Pharmacovigilance Audit Checklist - April 2013
 
Pharmacovigilance Audit
Pharmacovigilance AuditPharmacovigilance Audit
Pharmacovigilance Audit
 
Periodic Safety Update Reports: Some commonly asked questions
Periodic Safety Update Reports: Some commonly asked questionsPeriodic Safety Update Reports: Some commonly asked questions
Periodic Safety Update Reports: Some commonly asked questions
 
GVP Module IX rev 1
GVP Module IX rev 1 GVP Module IX rev 1
GVP Module IX rev 1
 
Post Marketing Drug Safety & Pharmacovigilance
Post Marketing Drug Safety & PharmacovigilancePost Marketing Drug Safety & Pharmacovigilance
Post Marketing Drug Safety & Pharmacovigilance
 
Food Safety Modernization Act (FSMA) regulatory requirements by FDA
Food Safety Modernization Act (FSMA) regulatory requirements by FDAFood Safety Modernization Act (FSMA) regulatory requirements by FDA
Food Safety Modernization Act (FSMA) regulatory requirements by FDA
 
Presentation: TGA manufacturing principles update - Adoption of PIC/S Guide t...
Presentation: TGA manufacturing principles update - Adoption of PIC/S Guide t...Presentation: TGA manufacturing principles update - Adoption of PIC/S Guide t...
Presentation: TGA manufacturing principles update - Adoption of PIC/S Guide t...
 
Pharmacovigilance Audits: Is the USA behind the curve?
Pharmacovigilance Audits: Is the USA behind the curve?Pharmacovigilance Audits: Is the USA behind the curve?
Pharmacovigilance Audits: Is the USA behind the curve?
 
Quality Risk Management Dr.A. Amsavel
Quality Risk Management   Dr.A. AmsavelQuality Risk Management   Dr.A. Amsavel
Quality Risk Management Dr.A. Amsavel
 
Plasma drug file and TSE/ BSE evaluation
Plasma drug file and TSE/ BSE evaluationPlasma drug file and TSE/ BSE evaluation
Plasma drug file and TSE/ BSE evaluation
 
Regulatory Strategy In Emerging Markets
Regulatory Strategy In Emerging MarketsRegulatory Strategy In Emerging Markets
Regulatory Strategy In Emerging Markets
 
Medical Devices and Embase webinar - 18 Sept
Medical Devices and Embase webinar - 18 Sept Medical Devices and Embase webinar - 18 Sept
Medical Devices and Embase webinar - 18 Sept
 
RMP_14th Annual Conference of Society of Pharmacovigilance and International ...
RMP_14th Annual Conference of Society of Pharmacovigilance and International ...RMP_14th Annual Conference of Society of Pharmacovigilance and International ...
RMP_14th Annual Conference of Society of Pharmacovigilance and International ...
 
Quality Risk Management-ICH Q9-2014
Quality Risk Management-ICH Q9-2014Quality Risk Management-ICH Q9-2014
Quality Risk Management-ICH Q9-2014
 
Risk management plan
Risk management planRisk management plan
Risk management plan
 
REGULATORY CONSIDERATIONS IN JAPAN.pptx
REGULATORY CONSIDERATIONS IN JAPAN.pptxREGULATORY CONSIDERATIONS IN JAPAN.pptx
REGULATORY CONSIDERATIONS IN JAPAN.pptx
 

Similaire à 12 ème journée-Le plan de gestion des risques pour les médicaments

Comment ameliorer securite_medicament-v2
Comment ameliorer securite_medicament-v2Comment ameliorer securite_medicament-v2
Comment ameliorer securite_medicament-v2
Market iT
 
ANSM Signalement par les entreprises d une prescription non conforme de medic...
ANSM Signalement par les entreprises d une prescription non conforme de medic...ANSM Signalement par les entreprises d une prescription non conforme de medic...
ANSM Signalement par les entreprises d une prescription non conforme de medic...
Market iT
 
Plan de Gestion des Risques Pr Soulaymani septembre 2017
Plan de Gestion des Risques Pr Soulaymani septembre 2017Plan de Gestion des Risques Pr Soulaymani septembre 2017
Plan de Gestion des Risques Pr Soulaymani septembre 2017
SMMI2015
 
Les notions essentielles sur l'accès à l'innovation | 3ème Journée Innov'Asso
Les notions essentielles sur l'accès à l'innovation | 3ème Journée Innov'AssoLes notions essentielles sur l'accès à l'innovation | 3ème Journée Innov'Asso
Les notions essentielles sur l'accès à l'innovation | 3ème Journée Innov'Asso
Innov'Asso
 
Informer sur les produits de santé | Webcampus Masters Innov'Asso
Informer sur les produits de santé | Webcampus Masters Innov'AssoInformer sur les produits de santé | Webcampus Masters Innov'Asso
Informer sur les produits de santé | Webcampus Masters Innov'Asso
Innov'Asso
 
Arcane vaccination antigrippale2020_4170
Arcane vaccination antigrippale2020_4170Arcane vaccination antigrippale2020_4170
Arcane vaccination antigrippale2020_4170
Insign75
 
SECURITE DU CIRCUIT DU MEDICAMENT A L HOPITAL
SECURITE DU CIRCUIT DU MEDICAMENT A L HOPITALSECURITE DU CIRCUIT DU MEDICAMENT A L HOPITAL
SECURITE DU CIRCUIT DU MEDICAMENT A L HOPITAL
YOUAN BI BENIET MARIUS
 
Post amm
Post ammPost amm
Post amm
Brice Inglessis
 
RRC 2011 : Evolution de la règlementaire clinique
RRC 2011 : Evolution de la règlementaire cliniqueRRC 2011 : Evolution de la règlementaire clinique
RRC 2011 : Evolution de la règlementaire clinique
EuroHealthNet
 
Informer sur les nouveaux produits de santé | Webcampus Masters Innov'Asso
Informer sur les nouveaux produits de santé | Webcampus Masters Innov'AssoInformer sur les nouveaux produits de santé | Webcampus Masters Innov'Asso
Informer sur les nouveaux produits de santé | Webcampus Masters Innov'Asso
Innov'Asso
 
Il etait une fois la recherche clinique_IT208
Il etait une fois la recherche clinique_IT208Il etait une fois la recherche clinique_IT208
Il etait une fois la recherche clinique_IT208
S Fantapie, PhD
 
HAS - Journée des fabricants : Relation des opérateurs avec l’Agence National...
HAS - Journée des fabricants : Relation des opérateurs avec l’Agence National...HAS - Journée des fabricants : Relation des opérateurs avec l’Agence National...
HAS - Journée des fabricants : Relation des opérateurs avec l’Agence National...
Haute Autorité de Santé
 
Le cycle de vie d'une biotech
Le cycle de vie d'une biotechLe cycle de vie d'une biotech
Le cycle de vie d'une biotech
Olivier Moccafico
 
Les vigilances sanitaires dans un établissement de santé
Les vigilances sanitaires dans un établissement de santéLes vigilances sanitaires dans un établissement de santé
Les vigilances sanitaires dans un établissement de santé
ADIPh
 
GESTION DES URGENCES VITALES LORS DE LA MÉDICALISATION DES ÉVENEMENTS SPORTIF...
GESTION DES URGENCES VITALES LORS DE LA MÉDICALISATION DES ÉVENEMENTS SPORTIF...GESTION DES URGENCES VITALES LORS DE LA MÉDICALISATION DES ÉVENEMENTS SPORTIF...
GESTION DES URGENCES VITALES LORS DE LA MÉDICALISATION DES ÉVENEMENTS SPORTIF...
Gaspard Lebel
 
3 guide administration sept 2013
3 guide administration sept 20133 guide administration sept 2013
3 guide administration sept 2013
pquentin
 
Rapport du Sénat sur les MÉDICAMENTS INNOVANTS : CONSOLIDER LE MODÈLE FRANÇAI...
Rapport du Sénat sur les MÉDICAMENTS INNOVANTS : CONSOLIDER LE MODÈLE FRANÇAI...Rapport du Sénat sur les MÉDICAMENTS INNOVANTS : CONSOLIDER LE MODÈLE FRANÇAI...
Rapport du Sénat sur les MÉDICAMENTS INNOVANTS : CONSOLIDER LE MODÈLE FRANÇAI...
Market iT
 
Présenter son projet comme étant un dispositif medical.
Présenter son projet comme étant un dispositif medical.Présenter son projet comme étant un dispositif medical.
Présenter son projet comme étant un dispositif medical.
Anis Ben Brahim
 
Epidemiologie et partage_des_bases_de_donnees
Epidemiologie et partage_des_bases_de_donneesEpidemiologie et partage_des_bases_de_donnees
Epidemiologie et partage_des_bases_de_donnees
Association LIR
 

Similaire à 12 ème journée-Le plan de gestion des risques pour les médicaments (20)

Comment ameliorer securite_medicament-v2
Comment ameliorer securite_medicament-v2Comment ameliorer securite_medicament-v2
Comment ameliorer securite_medicament-v2
 
ANSM Signalement par les entreprises d une prescription non conforme de medic...
ANSM Signalement par les entreprises d une prescription non conforme de medic...ANSM Signalement par les entreprises d une prescription non conforme de medic...
ANSM Signalement par les entreprises d une prescription non conforme de medic...
 
Plan de Gestion des Risques Pr Soulaymani septembre 2017
Plan de Gestion des Risques Pr Soulaymani septembre 2017Plan de Gestion des Risques Pr Soulaymani septembre 2017
Plan de Gestion des Risques Pr Soulaymani septembre 2017
 
Les notions essentielles sur l'accès à l'innovation | 3ème Journée Innov'Asso
Les notions essentielles sur l'accès à l'innovation | 3ème Journée Innov'AssoLes notions essentielles sur l'accès à l'innovation | 3ème Journée Innov'Asso
Les notions essentielles sur l'accès à l'innovation | 3ème Journée Innov'Asso
 
Informer sur les produits de santé | Webcampus Masters Innov'Asso
Informer sur les produits de santé | Webcampus Masters Innov'AssoInformer sur les produits de santé | Webcampus Masters Innov'Asso
Informer sur les produits de santé | Webcampus Masters Innov'Asso
 
Arcane vaccination antigrippale2020_4170
Arcane vaccination antigrippale2020_4170Arcane vaccination antigrippale2020_4170
Arcane vaccination antigrippale2020_4170
 
SECURITE DU CIRCUIT DU MEDICAMENT A L HOPITAL
SECURITE DU CIRCUIT DU MEDICAMENT A L HOPITALSECURITE DU CIRCUIT DU MEDICAMENT A L HOPITAL
SECURITE DU CIRCUIT DU MEDICAMENT A L HOPITAL
 
Post amm
Post ammPost amm
Post amm
 
RRC 2011 : Evolution de la règlementaire clinique
RRC 2011 : Evolution de la règlementaire cliniqueRRC 2011 : Evolution de la règlementaire clinique
RRC 2011 : Evolution de la règlementaire clinique
 
Informer sur les nouveaux produits de santé | Webcampus Masters Innov'Asso
Informer sur les nouveaux produits de santé | Webcampus Masters Innov'AssoInformer sur les nouveaux produits de santé | Webcampus Masters Innov'Asso
Informer sur les nouveaux produits de santé | Webcampus Masters Innov'Asso
 
Il etait une fois la recherche clinique_IT208
Il etait une fois la recherche clinique_IT208Il etait une fois la recherche clinique_IT208
Il etait une fois la recherche clinique_IT208
 
HAS - Journée des fabricants : Relation des opérateurs avec l’Agence National...
HAS - Journée des fabricants : Relation des opérateurs avec l’Agence National...HAS - Journée des fabricants : Relation des opérateurs avec l’Agence National...
HAS - Journée des fabricants : Relation des opérateurs avec l’Agence National...
 
Le cycle de vie d'une biotech
Le cycle de vie d'une biotechLe cycle de vie d'une biotech
Le cycle de vie d'une biotech
 
Les vigilances sanitaires dans un établissement de santé
Les vigilances sanitaires dans un établissement de santéLes vigilances sanitaires dans un établissement de santé
Les vigilances sanitaires dans un établissement de santé
 
Amm
AmmAmm
Amm
 
GESTION DES URGENCES VITALES LORS DE LA MÉDICALISATION DES ÉVENEMENTS SPORTIF...
GESTION DES URGENCES VITALES LORS DE LA MÉDICALISATION DES ÉVENEMENTS SPORTIF...GESTION DES URGENCES VITALES LORS DE LA MÉDICALISATION DES ÉVENEMENTS SPORTIF...
GESTION DES URGENCES VITALES LORS DE LA MÉDICALISATION DES ÉVENEMENTS SPORTIF...
 
3 guide administration sept 2013
3 guide administration sept 20133 guide administration sept 2013
3 guide administration sept 2013
 
Rapport du Sénat sur les MÉDICAMENTS INNOVANTS : CONSOLIDER LE MODÈLE FRANÇAI...
Rapport du Sénat sur les MÉDICAMENTS INNOVANTS : CONSOLIDER LE MODÈLE FRANÇAI...Rapport du Sénat sur les MÉDICAMENTS INNOVANTS : CONSOLIDER LE MODÈLE FRANÇAI...
Rapport du Sénat sur les MÉDICAMENTS INNOVANTS : CONSOLIDER LE MODÈLE FRANÇAI...
 
Présenter son projet comme étant un dispositif medical.
Présenter son projet comme étant un dispositif medical.Présenter son projet comme étant un dispositif medical.
Présenter son projet comme étant un dispositif medical.
 
Epidemiologie et partage_des_bases_de_donnees
Epidemiologie et partage_des_bases_de_donneesEpidemiologie et partage_des_bases_de_donnees
Epidemiologie et partage_des_bases_de_donnees
 

Plus de all-in-web

Chirurgie de l'obésité
Chirurgie de l'obésitéChirurgie de l'obésité
Chirurgie de l'obésité
all-in-web
 
Comment améliorer l'observance thérapeutique
Comment améliorer l'observance thérapeutiqueComment améliorer l'observance thérapeutique
Comment améliorer l'observance thérapeutique
all-in-web
 
Actualités dans la prise en charge des dyslipidémies
Actualités dans la prise en charge des dyslipidémiesActualités dans la prise en charge des dyslipidémies
Actualités dans la prise en charge des dyslipidémies
all-in-web
 
Une hypoglycémie atypique
Une hypoglycémie atypiqueUne hypoglycémie atypique
Une hypoglycémie atypique
all-in-web
 
Un piège ophtalmologique
Un piège ophtalmologiqueUn piège ophtalmologique
Un piège ophtalmologique
all-in-web
 
Un adénome hypophysaire atypique
Un adénome hypophysaire atypiqueUn adénome hypophysaire atypique
Un adénome hypophysaire atypique
all-in-web
 
Fonction cognitive, démence et diabète
Fonction cognitive, démence et diabèteFonction cognitive, démence et diabète
Fonction cognitive, démence et diabète
all-in-web
 
Chirurgie mini-invasive de l’hypophyse par abord transoral assistée par robot
Chirurgie mini-invasive de l’hypophyse par abord transoral assistée par robotChirurgie mini-invasive de l’hypophyse par abord transoral assistée par robot
Chirurgie mini-invasive de l’hypophyse par abord transoral assistée par robot
all-in-web
 
Une neuropathie atypique...
Une neuropathie atypique...Une neuropathie atypique...
Une neuropathie atypique...
all-in-web
 
Un piège en biologie par Fatma Chebbi
Un piège en biologie par Fatma ChebbiUn piège en biologie par Fatma Chebbi
Un piège en biologie par Fatma Chebbi
all-in-web
 
Test génétique en endocrinologie : comment faire en pratique ? par Anne-Paule...
Test génétique en endocrinologie : comment faire en pratique ? par Anne-Paule...Test génétique en endocrinologie : comment faire en pratique ? par Anne-Paule...
Test génétique en endocrinologie : comment faire en pratique ? par Anne-Paule...
all-in-web
 
L’histoire de l’endocrinologie à la Pitié-Salpêtrière par Frédérique Kutten
L’histoire de l’endocrinologie à la Pitié-Salpêtrière par Frédérique KuttenL’histoire de l’endocrinologie à la Pitié-Salpêtrière par Frédérique Kutten
L’histoire de l’endocrinologie à la Pitié-Salpêtrière par Frédérique Kutten
all-in-web
 
Le HDL-c, où en est-on aujourd’hui ? par John Chapman
Le HDL-c, où en est-on aujourd’hui ? par John ChapmanLe HDL-c, où en est-on aujourd’hui ? par John Chapman
Le HDL-c, où en est-on aujourd’hui ? par John Chapman
all-in-web
 
Hyperandrogénie au cours d’une grossesse par Cécile Ghander
Hyperandrogénie au cours d’une grossesse par Cécile GhanderHyperandrogénie au cours d’une grossesse par Cécile Ghander
Hyperandrogénie au cours d’une grossesse par Cécile Ghander
all-in-web
 
Effets pléiotropes des insulines par Bruno Fève
Effets pléiotropes des insulines par Bruno FèveEffets pléiotropes des insulines par Bruno Fève
Effets pléiotropes des insulines par Bruno Fève
all-in-web
 
Facteurs de risque familiaux, hormonaux et environnementaux des cancers de la...
Facteurs de risque familiaux, hormonaux et environnementaux des cancers de la...Facteurs de risque familiaux, hormonaux et environnementaux des cancers de la...
Facteurs de risque familiaux, hormonaux et environnementaux des cancers de la...
all-in-web
 
Insuffisance corticosurrénale : les problèmes thérapeutiques sont-ils toujour...
Insuffisance corticosurrénale : les problèmes thérapeutiques sont-ils toujour...Insuffisance corticosurrénale : les problèmes thérapeutiques sont-ils toujour...
Insuffisance corticosurrénale : les problèmes thérapeutiques sont-ils toujour...
all-in-web
 
Recommandations de radiothérapie dans les adénomes hypophysaires jm.simon
Recommandations de radiothérapie dans les adénomes hypophysaires jm.simonRecommandations de radiothérapie dans les adénomes hypophysaires jm.simon
Recommandations de radiothérapie dans les adénomes hypophysaires jm.simon
all-in-web
 
Perspectives thérapeutiques de l'interleukine 2 m.rosenzwajg et a.hartemann
Perspectives thérapeutiques de l'interleukine 2 m.rosenzwajg et a.hartemannPerspectives thérapeutiques de l'interleukine 2 m.rosenzwajg et a.hartemann
Perspectives thérapeutiques de l'interleukine 2 m.rosenzwajg et a.hartemann
all-in-web
 
Obésité massive, chirurgie bariatrique, fertilité a.bachelot
Obésité massive, chirurgie bariatrique, fertilité a.bachelotObésité massive, chirurgie bariatrique, fertilité a.bachelot
Obésité massive, chirurgie bariatrique, fertilité a.bachelot
all-in-web
 

Plus de all-in-web (20)

Chirurgie de l'obésité
Chirurgie de l'obésitéChirurgie de l'obésité
Chirurgie de l'obésité
 
Comment améliorer l'observance thérapeutique
Comment améliorer l'observance thérapeutiqueComment améliorer l'observance thérapeutique
Comment améliorer l'observance thérapeutique
 
Actualités dans la prise en charge des dyslipidémies
Actualités dans la prise en charge des dyslipidémiesActualités dans la prise en charge des dyslipidémies
Actualités dans la prise en charge des dyslipidémies
 
Une hypoglycémie atypique
Une hypoglycémie atypiqueUne hypoglycémie atypique
Une hypoglycémie atypique
 
Un piège ophtalmologique
Un piège ophtalmologiqueUn piège ophtalmologique
Un piège ophtalmologique
 
Un adénome hypophysaire atypique
Un adénome hypophysaire atypiqueUn adénome hypophysaire atypique
Un adénome hypophysaire atypique
 
Fonction cognitive, démence et diabète
Fonction cognitive, démence et diabèteFonction cognitive, démence et diabète
Fonction cognitive, démence et diabète
 
Chirurgie mini-invasive de l’hypophyse par abord transoral assistée par robot
Chirurgie mini-invasive de l’hypophyse par abord transoral assistée par robotChirurgie mini-invasive de l’hypophyse par abord transoral assistée par robot
Chirurgie mini-invasive de l’hypophyse par abord transoral assistée par robot
 
Une neuropathie atypique...
Une neuropathie atypique...Une neuropathie atypique...
Une neuropathie atypique...
 
Un piège en biologie par Fatma Chebbi
Un piège en biologie par Fatma ChebbiUn piège en biologie par Fatma Chebbi
Un piège en biologie par Fatma Chebbi
 
Test génétique en endocrinologie : comment faire en pratique ? par Anne-Paule...
Test génétique en endocrinologie : comment faire en pratique ? par Anne-Paule...Test génétique en endocrinologie : comment faire en pratique ? par Anne-Paule...
Test génétique en endocrinologie : comment faire en pratique ? par Anne-Paule...
 
L’histoire de l’endocrinologie à la Pitié-Salpêtrière par Frédérique Kutten
L’histoire de l’endocrinologie à la Pitié-Salpêtrière par Frédérique KuttenL’histoire de l’endocrinologie à la Pitié-Salpêtrière par Frédérique Kutten
L’histoire de l’endocrinologie à la Pitié-Salpêtrière par Frédérique Kutten
 
Le HDL-c, où en est-on aujourd’hui ? par John Chapman
Le HDL-c, où en est-on aujourd’hui ? par John ChapmanLe HDL-c, où en est-on aujourd’hui ? par John Chapman
Le HDL-c, où en est-on aujourd’hui ? par John Chapman
 
Hyperandrogénie au cours d’une grossesse par Cécile Ghander
Hyperandrogénie au cours d’une grossesse par Cécile GhanderHyperandrogénie au cours d’une grossesse par Cécile Ghander
Hyperandrogénie au cours d’une grossesse par Cécile Ghander
 
Effets pléiotropes des insulines par Bruno Fève
Effets pléiotropes des insulines par Bruno FèveEffets pléiotropes des insulines par Bruno Fève
Effets pléiotropes des insulines par Bruno Fève
 
Facteurs de risque familiaux, hormonaux et environnementaux des cancers de la...
Facteurs de risque familiaux, hormonaux et environnementaux des cancers de la...Facteurs de risque familiaux, hormonaux et environnementaux des cancers de la...
Facteurs de risque familiaux, hormonaux et environnementaux des cancers de la...
 
Insuffisance corticosurrénale : les problèmes thérapeutiques sont-ils toujour...
Insuffisance corticosurrénale : les problèmes thérapeutiques sont-ils toujour...Insuffisance corticosurrénale : les problèmes thérapeutiques sont-ils toujour...
Insuffisance corticosurrénale : les problèmes thérapeutiques sont-ils toujour...
 
Recommandations de radiothérapie dans les adénomes hypophysaires jm.simon
Recommandations de radiothérapie dans les adénomes hypophysaires jm.simonRecommandations de radiothérapie dans les adénomes hypophysaires jm.simon
Recommandations de radiothérapie dans les adénomes hypophysaires jm.simon
 
Perspectives thérapeutiques de l'interleukine 2 m.rosenzwajg et a.hartemann
Perspectives thérapeutiques de l'interleukine 2 m.rosenzwajg et a.hartemannPerspectives thérapeutiques de l'interleukine 2 m.rosenzwajg et a.hartemann
Perspectives thérapeutiques de l'interleukine 2 m.rosenzwajg et a.hartemann
 
Obésité massive, chirurgie bariatrique, fertilité a.bachelot
Obésité massive, chirurgie bariatrique, fertilité a.bachelotObésité massive, chirurgie bariatrique, fertilité a.bachelot
Obésité massive, chirurgie bariatrique, fertilité a.bachelot
 

12 ème journée-Le plan de gestion des risques pour les médicaments

  • 1. Plan de gestion des risque pour les médicaments exemples en endocrinologiePr Claire LE JEUNNEHôtel Dieu Faculté Paris DescartesAncienne Vice présidente de la commission de la transparence
  • 2. Au moment de L’AMM persistent des incertitudes :Etudes souvent courtes, population sélectionnée, critère de substitutionBénéfice RisqueUne AMM est donnée quand le rapport bénéfice/ risque est favorable
  • 3. Pharmacovigilance « classique »Tous les médicaments font l’objet d’une surveillance de leurs effets indésirables dès leur mise sur le marché .Au terme de l’évaluation approfondie des données de pharmacovigilance, des actions peuvent être entreprises : diffusion d’un message d’alerte,  d’un communiqué de presse, d’une lettre aux professionnels de santé,modification des RCP (ajout de précautions ou restrictions d’emploi, de contre-indications), voire retrait du produit.
  • 4. Depuis le retrait brutal du marché de la Cérivastatine® en août 2001 puis celui du Vioxx® en octobre 2004, du ximelagatran en 2005la surveillance des médicaments a évolué. La PHV ne suffit plus Elle est intégrée dans des plans de gestion des risques anticipent, prolongent et élargissent la démarche de PHVObjectif : évaluation constante du rapport bénéfice/risque dans les conditions réelles d'utilisation.
  • 5. De la pharmacovigilance à la gestion des risquesDésormais la PHV ne se limite pas à la seule détection des signaux et des alertesL’approche s’est modifiée progressivement sur le concept de risque global permettant • la prise en compte du risque avant l’AMM• Garantir la sécurité d’emploi et le bon usage par la surveillanceactive et orientée des risques dès la mise sur le marché• chercheràen savoir plus sur les populations à risque, sur l’utilisation prolongée• connaître les conditions réelles d’utilisation et identifierrapidement les pratiques dangereuses• Prendre en compte le risque d’erreurs médicamenteuses liéesaux produits eux-mêmes
  • 6. Plan de gestion des risques ou Risk management plan : un outil réglementaireRèglement (CE) n°726/2004 - Art. 6 directive 2004/27/CE - Art. 8 (3)Lors de chaque nouvelle demande d’autorisation demise sur le marché, le titulaire doit soumettre unedescription détailléede son système depharmacovigilance et le cas échéant, un plan degestion de risqueEn application depuis Novembre 2005 Transposition en Droit français pour les procédures Nationales…
  • 7. Le cadre réglementaire• Guideline on risk management systems formedicinal products for human use :Mise en place depuis le 20 novembre 2005• Annex C = Template for EU Risk Management Plan(EU-RMP)Publié le 10 Octobre 2006Volume 9 A of the Rules Governing MedicinalProducts in the European Union– Guidelines on Pharmacovigilance forMedicinal Products for Human Use (Part I,Chapter 3)http://www.emea.europa.eu
  • 8. The Risk Management SystemDefined asA set of pharmacovigilance activities and interventions designed to proactively identify, characterize, prevent and minimize risks (relating to medicinal products)Including risk communication and the assessment of the effectiveness of risk minimization interventionsasGuideline on risk management systems for medicinalproducts for human use (EMEA/CHMP/96268/2005)
  • 9. Overview of EU Risk Management Plan TemplateSectionProduct information 1 Safety Specification 2 Pharmacovigilance Plan 3 Evaluation of the need for risk minimisation activities 4 Risk Minimisation Plan 5 Summary of the EU-RMP 6 Contact person detailsAnnex 1 Interface between EU-RMP and EudravigilanceTo be provided in electronic form onlyAnnex 2 Current (or proposed if initial EU-RMP) SPC, PackageLeafletAnnex 3 Synopsis of ongoing and completed clinical trial programmeAnnex 4 Synopsis of ongoing and completed pharmacoepidemiological study programmeAnnex 5 Protocols for proposed and ongoing studies in pharmacovigilance planAnnex 6 Newly available study reportsAnnex 7 Other supporting dataAnnex 8 Details of proposed educational programme (if applicable)
  • 10. PGR Qui le demande ?Le plan de gestion de risque est :- développé par le demandeur de l’AMM- envisagé très précocement et discuté très en amont- soumis avec le dossier de demande d’AMM- structuré selon le format du guideline européen et ICHE2E- intégré dans l’expertise- revu, modifié si nécessaire- reflété dans l’opinion et le rapport public d’évaluation- mis en œuvre avec un plan de recueil de données /études post AMM à réaliser selon un calendrier définiDéveloppement très important de la pharmaco épidémiologie
  • 11. Le Plan de Gestion des Risques : Quand ?S’applique à tout médicament, quel que soit le statut2 situations : -au moment de la demande d’AMM par le titulaire d’AMM ou à la demande d’une autorité compétente -après la mise sur le marché, au cas par cas, en fonction de nouvelles données de sécurité d’emploi, à la demande de l’EMA, des Etats Membres, et en France de l’Afssaps (Comités Techniques/Commissions Nationales de Pharmacovigilance /Stupéfiants et psychotropes/AMM) ou de l’industriel
  • 12. EU Risk Management Plan : Description • Partie I- Description du profil de sécurité d’emploi du médicament,prenant en compte les données précliniques/cliniques(Safety Specification)-Plan de pharmacovigilance (adapté pour chaque risque,avec actions spécifiques, selon un calendrier défini)• Partie II• Evaluation du besoin ou non d’activités de minimisation􀂙 et si nécessaire et justifié• Plan de minimisation du risque (en sus du RCP/Noticepatient)􀃆 programme d’éducation, d’information, modifications des condition d’accès…(reservé à une catégorie de prescripteurs)
  • 13. Plan de Gestion des Risques(PGR) « Safety Specifications » Résumé de ce qui est connu et non connu sur la sécurité du produit au moment de l’autorisation de mise sur le marché.
  • 14. Présentation structurée des données non cliniques et cliniquesLes risques identifiés « les plus importants »Problème de sécurité pouvant avoir un impact sur la balance bénéfice/risque pour lequel il existe une association causale avec le médicament (relation temporelle et plausibilité biologique par ex.)Les risques potentiels « importants »L’association avec le médicament est évoquée, mais doit être confirméeInformations manquantes « importantes »Informations non disponibles avant la demande d’autorisation (en termes de population à risque par ex.) et nécessaires pour appréhender le profil de sécurité d’emploi du produit, une fois commercialisé.
  • 15. PGR ‘Le plan de pharmacovigilance’Il n’y a pas de règles a priori pour définir le plan depharmacovigilance : chaque situation est spécifique enfonction du produit, de la population traitée et du problèmeà résoudreIl comporte :•Le suivi habituel au minimum:déclaration des évènements indésirables, PSURs,• Plan d’investigations/études lorsque nécessaire, pour- Quantifier un risque identifié- Mieux caractériser un risque potentiel- Voire rechercher un risque non identifié dans une population• Surveillance du bon usage et l’utilisation
  • 16. Plan de Pharmacovigilance : MéthodesPV intensive2. Essais Cliniques Le plus souvent extension des essais de phase III…3. Etudes pharmaco épidémiologiques- Cohorte surtout– Moins souvent cas-témoin, mais possible- Etudes d’utilisation- Registres (grossesse)
  • 17. • Outils à exploiter pour les études post-AMM base de données rassemblant les élémentspertinents pour le suivi post-AMM• Suivi longitudinal des patients? Poursuite des études de phase 3• Suivi des délivrances : logiciels pharmaciens• Données de la CNAM-TS (SNIIR-AM)• Communication sur le site internet de l’Agence à développer faut-il publier les PGR nationaux ?• Resserrer les liens entre les sociétés savantes, les équipes de recherche et universitaires,…Apport des dossiers informatisés personnalisés
  • 18. PGR 2° partie : Plan de minimisation ?• Evaluation du besoin ou non des mesures complémentaires au RCP et notice patient de minimisation • Pour chacune des problématiques de risques-RCP + notice + EPAR sont-ils suffisants ou non ?-Si non, Plan de minimisation nécessaire?Ne pas oublier le risque d’erreurs médicamenteuses• Outils de minimisation (information, éducation, formation, contrôle des prescriptions, accès restreint,…)• les laboratoires doivent proposer des mesures pour évaluer l’impact du plan de minimisation dans la réduction des risques
  • 19. L’évaluation du PGR Européen• Les difficultés :- Etudes post-AMM prévues dans le PGR sont au stade desynopsis.-Evaluation « évolutive » = PGR finalisé souvent aprèsl’AMM, mais actualisé au fur et à mesure- Protocoles d’étude proprement dits sont soumis aprèsl’AMM dans le cadre d’engagements du laboratoire,-Pas de calendrier• Quelles sont les mesures de suivi qui s’appliquenten France ?- Pharmacovigilance de routine-Etude Y a-t-il un bras français proposé ?• Plan de minimisation : adaptation nationale
  • 20. Situations pouvant justifier un PGR national1. Organisation du système de soins & Pratique médicale (prescription/délivrance/administration/surveillance du patient)- Conditions d’accès au produit (ex. stupéfiants)- Pratiques de prescription spécifiques (ex. psychotropes, antibiotiques,THM, cancérologie)- Recommandations de prescriptions spécifiques (ex campagne HBVvaccin)- Risque d’utilisation non conforme à l’AMM (mésusage au sens large)Risques potentiels liés aux conditions d’utilisation du produit2. Produit- Offre thérapeutique différente / profil d’interactions médicamenteuses- Risque de pharmacodépendance (usage abusif ou mésusage)- Perception locale du risque; classe de produit pour laquelle il y a déjàeu des problèmes en France3. PathologieÉpidémiologie particulière (ex pneumocoque)
  • 21. Large population concernéePlan de gestion des risques du médicament au travers des ≠ commissionsEMA AFSSAPS HAS-CT CEPS-DGS RMP PGR Etude observationnelle Etude Coût/utilitéB/R absolu spécificités françaises B/R relatif Coût/utilitéPlan de Gestion du bénéfice
  • 22. Le PGR constitue une garantie supplémentaireLe fait, pour un médicament, d’être accompagné dans sa mise sur le marché d’un PGRne veut absolument pas dire qu’il présente plus de risques qu’un médicament plus ancien, qui n’aurait pas eu à se conformer à cette réglementation à l’époque de sa commercialisation.
  • 23. Liste des médicaments faisant l’objet d’une surveillance en FranceQuatre rubriques ont été identifiées :les médicaments faisant l’objet d’une surveillance renforcée dès le début de leur commercialisationles médicaments faisant l’objet d’une surveillance renforcée au cours de leur commercialisationles médicaments faisant actuellement l’objet d’une réévaluation du rapport bénéfice-risque, en raison de l’émergence de nouvelles données au cours de leur commercialisationles médicaments dont l’AMM a été récemment suspendue ou dont la commercialisation a été arrêtée ou est en cours d’arrêt
  • 24. Médicaments et classes de médicaments faisant l'objet d'une surveillance renforcée depuis le début de la commercialisation
  • 26. Plan de gestion de risque de la spécialité pharmaceutique VICTOZA® - Laboratoire Novo NordiskDénominationVictoza® 6 mg/ml, solution injectable en stylo pré-rempliSubstance activeLiraglutideStatut d’enregistrementProcédure centralisée (Rapporteur/Co-rapporteur : Pays-Bas/Danemark)AMM : 30/06/2009Date de Commercialisation en France : 22 mars 2010Indications, posologie, modalités d’administrationVictoza® est un incrétinomimétique présentant plusieurs actions hypoglycémiantes du Glucagon-like-peptide 1 et indiqué dans le traitement du diabète de type 2 de l’adulte pour obtenir un contrôle glycémique : en association avec la metformine ou un sulfamide hypoglycémiant, chez les patients n’ayant pas obtenu uncontrôle glycémique adéquat sous metformine ou sulfamide hypoglycémiant en monothérapie à la dose maximale tolérée.􀂃 en association avec la metformine et un sulfamide hypoglycémiant ou la metformine et une thiazolidinedione chez les patients n’ayant pas obtenu un contrôle glycémique adéquat sous ces bithérapies.
  • 27. Posolgie et administrationVictoza doit être administré une fois par jour, quel que soit le moment de la journée, indépendamment des repas. Il peut être injecté par voie sous-cutanée dans l’abdomen, la cuisse ou le haut du bras.Afin d’améliorer la tolérance gastro-intestinale, la dose initiale de liraglutide sera de 0,6 mg par jour. Après au moins une semaine de traitement, la dose devra être augmentée à 1,2 mg. En fonction de la réponse clinique, après au moins une semaine de traitement, certains patients pourront être amenés à bénéficier d’une augmentation de ladose de 1,2 mg à 1,8 mg afin d’obtenir un meilleur contrôle glycémique.Une dose quotidienne supérieure à 1,8 mg n’est pas recommandée.Lorsque Victoza® est associé à un traitement par sulfamide hypoglycémiant, une diminution de la dose du sulfamide hypoglycémiant devra être envisagée afin de réduire le risque d’hypoglycémie.Une autosurveillance glycémique n’est pas nécessaire pour ajuster la dose de Victoza®. Toutefois, lorsque Victoza® est associé initialement à un sulfamide hypoglycémiant, une autosurveillance glycémique pourra s’avérer nécessaire afin d’ajuster la dose du sulfamide hypoglycémiant.
  • 28. Profil de sécurité d’emploiLe profil de sécurité d’emploi de Victoza® a été déterminé sur la base des résultats de cinq études cliniques, sur 26 semaines, contrôlées, randomisées, en double aveugle incluant 2 501 patients diabétiques de type 2 traités parVictoza®, dont 53,7 % étaient des hommes et 46,3 % des femmes. 508 patients (20,3%) traités par Victoza étaient âgés ≥ 65 ans et 66 patients (2,6%) étaient âgés ≥ 75 ans.Les patients ont été traités par Victoza® en association à la metformine seule, au glimépiride seul, en association à la metformine et rosiglitazone, ou en association à la metformine et glimépiride.
  • 29. Les principaux risques identifiés associés à l’utilisation de Victoza® sont :􀂃Le risque d’hypoglycémie : La plupart des épisodes d’hypoglycémie confirmée observés au cours des études cliniques étaient mineurs. Les hypoglycémies majeures peuvent survenir peu fréquemment avec Victoza® et ont principalement été observées lorsque Victoza® était associé à un sulfamide hypoglycémiant.Le risque d’affections gastro-intestinales: les nausées et les diarrhées étaient très fréquentes, alors que les vomissements, la constipation, les douleurs abdominales et la dyspepsie étaient fréquents. Ces effets indésirables peuvent survenir plus fréquemment en début de traitement et s’atténuent généralement en quelques jours ou quelques semaines avec la poursuite du traitement.
  • 30. A ce jour, certains risques potentiels ne peuvent pas totalement être exclus: Le risque d’altération de la fonction rénale due à une déshydratation liée aux effets indésirables gastrointestinaux: Les patients traités par Victoza doivent être avertis du risque potentiel de déshydratation liée aux effetsindésirables gastro-intestinaux et doivent prendre des précautions pour éviter une perte hydrique. Le risque de néoplasmes notamment les néoplasmes thyroïdiens. D’autres événements thyroïdiens tels que l’augmentation de la calcitoninemie et la formation d’un goitre ont été rapportés dans les études cliniques, en particulier chez les patients présentant une maladie thyroïdienne préexistante.Le risque de pancréatite: Lors des études cliniques à long terme réalisées avec Victoza, peu de cas de pancréatites aiguës (< 0,2%) ont été rapportés. Les patients doivent être informés des symptômes caractéristiques de la pancréatite aiguë, à savoir une douleur abdominale intense et persistante. En cas de suspicion de pancréatite,Victoza® et tout autre médicament potentiellement mis en cause doivent être arrêtés.􀂃Le risque d’immunogénicité : la formation d’anticorps anti-liraglutide chez 8,6 % des patients perte d’activité?
  • 31. A ce jour, certains aspects du profil de sécurité d’emploi de Victoza® nécessitent d’être complétés :l’utilisation dans certaines populations :
  • 32. sujets de moins de 18 ans, femmes enceintes et allaitantes, patientsprésentant une insuffisance rénale ou hépatique, chez les patients présentant une maladie inflammatoire de l’intestin et une gastroparésie diabétique et chez les patients ayant une insuffisance cardiaque congestive de classeIII ou IV NYHA.- les effets d’un surdosage et d’une interaction potentielle avec la warfarine
  • 33. Mesures mises en place dans le cadre du plan de gestion de risque (PGR)Le PGR européen, en complément de la pharmacovigilance classique, comprend :− La réalisation de 2 études observationnelles à long terme focalisées sur les risques de néoplasme, de cancer thyroïdien notamment les cancers médullaires de la thyroïde, de pancréatite et de complication cardiovasculaire.− La réalisation d’une étude clinique de morbi-mortalité cardiovasculaire à long terme (étude clinique internationale LEADERTM avec la participation de centres français). Cette étude permettra d’évaluer la survenue des risquesidentifiés et potentiels associés à Victoza® et de documenter la sécurité d’emploi chez les patients à haut risque cardiovasculaire.− 3 études précliniques chez des rongeurs évaluant le risque de survenue d’hyperplasie des cellules C, de cancer de la thyroïde et de pancréatites.− La mise en place d’un registre de cancers médullaires de la thyroïde aux Etats-Unis.− 2 études cliniques chez l’enfant et l’adolescent de 10 à 17 ans.Au niveau national, l’Afssaps a mis en place une surveillance de pharmacovigilance renforcée avec un suivi national de pharmacovigilance.L’Afssaps rappelle que tout effet indésirable grave ou inattendu susceptible d’être lié à la prise de Victoza® doit être déclaré par les professionnels de santé au Centre Régional de Pharmacovigilance (CRPV) de rattachement géographique
  • 34. Médicaments et classes de médicaments faisant l'objet d'une surveillance renforcée au cours de leur commercialisation
  • 35. Médicaments faisant actuellement l'objet d'une réévaluation du rapport bénéfice/risque
  • 36. Médicaments dont l'AMM a été récemment suspendue, ou dont la commercialisation a été arrêtée ou est en cours d'arrêt
  • 38. Coordination des agencesOutil de la politique au médicament dans une perspective de sécurité sanitaire• Nécessité de faciliter la circulation d’information entre les différentes autorités publiques et de renforcer la cohérence de leurs actions• Création d’un comité de liaison des études post- AMM animé par la DGS et auquel participe l’AFSSAPS, la HAS, la DSS et la CNAMTS• Permettre le partage de l’information• Éviter les redondances• Clarifier les objectifs assignés aux études post-AMM permettre de tenir compte du paramètre Bénéfice égalementSimplifier la tache des industriels pour être sur à termes d’avoir les résultats de l’étude
  • 39. «However, a system of this kind is only acceptable for prescribers if the new product offers substantial benefits in terms of efficacy, cost or convenience and where the true occurrence rate of significant AE’s may not yet be known.»** Eleanor S. Segal and All, Risk management strategies in the post-marketingperiod. Drug Safety 2005;28 (11): 971-980
  • 40. Les Plans de gestion des risques ont pour objectif degarantir la sécurité et le bon usage en condition réelle d'utilisation, tout au long de la vie des médicaments.permettre une meilleure connaissance des populations à risque et l'identification rapide des pratiques s'éloignant du bon usage.Permettant une réévaluation constante du rapport bénéfice / risqueImportance des bases de données et de leur accès