SlideShare une entreprise Scribd logo
*
*INTRODUCTION
*
3
▶ Qu’est-ce que la GPEC ?
▶ Pourquoi faire de la GPEC ?
▶ Les démarches d’une GPEC
▶ Objectifs de la GPEC
▶ Anticiper, à quel horizon ?
▶ Les conditions de réussite
▶ Les outils de la GPEC
▶ Apports de la GPEC
▶ Limites de la GPEC
*
4
« Une politique et des actions visant à optimiser, de façon anticipée,
l’adéquation entre les besoins et les ressources humaines de l’entreprise,
dans le cadre de sa stratégie, à la fois au niveau de l’effectif et des
compétences disponibles »
(ANDCP 2006)
Qu’est-ce que prévoir ?
Prévoir, c’est « penser, d’après certaines données, qu’un fait futur est très
probable » (Larousse)
 connaissance des besoins à venir
 connaissance des moyens pour y arriver
 identification de scenarii possibles
*
Années 50 : Modèle de planification stratégique
Etude des caractéristiques de l’environnement, analyse des caractéristiques et objectifs de l’entreprise,
analyse de l’univers sociétal
 Diag externe, diag interne (inventaire ressources, moyens, capacités), inventaire des possibilités d’action
(avantages, inconvénients, risques), …
Années 60/70 : Gestion prévisionnelle des effectifs et des carrières
Etude de nombre de personnes nécessaires à chaque niveau de qualification et du lien entre le développement de
l’homme et celui de l’entreprise
 Modèle quantitatif d’optimisation / Modèle de prévision d’affectations en fonction des aspirations individuelles et des
besoins de l’entreprise
1973 : Crise des modèles de prévision, d’extrapolation et des critères d’optimisation
Années 80/90 : Gestion prévisionnelle des emplois et des compétences
 Etude du contenu des emplois, des compétences requises, l’entreprise
 Modèle qualitatif et quantitatif d’adaptabilité des personnes aux emplois, d’adéquation besoins/ressources et de
prévention des risques
5
*
Déterminer les
politiques globales
de l’emploi
Entrée Plan
Moyen Terme
Déterminer la
politique de
l’emploi au
niveau local
Entrée
Unité
Développer la
mobilité
professionnelle
Entrée Familles
professionnelles
Adapter les
compétences au
contenu
d’activités
Entrée Emplois
sensibles
Adapter les
l’organisation /
investissements
projetés
Entrée
Investissements
Gestion prévisionnelle
des flux de personnel
en fonction de structure
d’emplois actuelle et
prévisionnelle
6
Gestion prévisionnelle
des flux de personnel
de l’unité en fonction
de problèmes
spécifiques
Gestion transversale
des grands corps de
métiers et des
proximités de
compétences
(orientation)
Gestion d’actions
d’adaptation et de
formation spécifiques
à des emplois
prioritaires
Gestion des
compétences impactées
par des évolutions
organisationnelles ou
technologiques
*
7
►La gestion prévisionnelle des effectifs, qui vise à anticiper le besoin
quantitatif (de façon plus ou moins précise) de l’entreprise en effectifs
►La gestion prévisionnelle collective des compétences, qui vise à
anticiper l’évolution des compétences nécessaires sur les différents
métiers de l’entreprise, eux-mêmes susceptibles d’évoluer
►La gestion individuelle des projets professionnels, qui fait le lien
entre la nécessaire évolution globale des compétences et les projets
professionnels des salariés
*
Phase 1
(instant t)
Phase 2
(horizon x)
Phase 3 Phase 4
Ressources actuelles Ressources futures
Emploi futur
Emploi actuel
Analyse des
écarts
Politique
d’ajustement
8
27
*
1. Observation et analyse des
tendances lourdes de
l’environnement
2. Identification des projets de
développement
et choix des axes
stratégiques (cf Ansoff)
3a. Inventaires des RH
disponibles
3b. Définition des besoins,
structures, volumes et types
d’emploi nécessaires
Simulation de l’évolution
attendue des ressources
4. Analyse des écarts emplois, ressources
5. Définition et mise en œuvre de plans d’action
28
*
Plusieurs niveaux de « l’échelle des temps » dans le management de l’entreprise :
• L’urgent (immédiat) et les affaires courantes (de l’ordre du mois)
• La gestion budgétaire (entre le trimestre, le semestre et l’année)
•L’anticipation stratégique (supérieure à l’année, jusqu’à 2 à 10 ans selon le secteur)
La GPEC se situe dans l’horizon stratégique de l’entreprise soit entre 2 et 3
ans
29
La GPEC repose sur
Des instruments de gestion de l’emploi
(référentiels d’emplois, nomenclature des
métiers, filière d’évolution
professionnelle…)
Outils d’analyse et de
communication
Outils d’aide à la
décision
Des indicateurs (pyramides des âges,
effectifs par catégorie, taux de promotion,
taux de
turn-over…)
*Outils de
simulation
Des calculateurs itératifs (scénarios,
logiciels RH paramétrés en fonction du
passé et des hypothèses de futur)
Outils de
suivi des ressources
Des instruments d’appréciation de potentiels
(Entretien annuel d’appréciation, entretien
professionnel, bilans de compétences,…)
*
12
▶ Analyse de l’existant
▶ Centralisation des données sociales
▶ Aide à la prise de décision
▶ Objectivation du discours du DRH
▶ Gestion des compétences comme avantage concurrentiel
(resource based view)
*
13
▶ Usine à gaz
▶ Stratégie clairement élaborée au préalable
▶ Fondée sur une rationalité organisationnelle
▶ Une taille minimale
La notion de compétence
La compétence fait l’objet de nombreuses définitions. Plusieurs caractéristiques communes
peuvent toutefois être identifiées :
*la compétence est finalisée, c’est-à-dire qu’un individu est compétent par rapport à un
objectif à atteindre ;
* la compétence implique une reconnaissance collective, c’est-à-dire qu’elle existe grâce au
regard des autres ;
*la compétence est une combinaison de savoirs, savoir-faire et savoir-être ;
*la compétence est de nature contingente, c’est-à-dire qu’elle est relative à une situation
rencontrée ;
*la compétence est observable en situation ;
*la compétence est en construction permanente, c’est-à-dire qu’elle évolue dans le temps et
tout au long de la carrière de l’individu.
Les stades d’acquisition de la compétence:
*Débutant : il a des connaissances théoriques dans un domaine mais ne les a pas encore
réellement mises en pratique. Il repère dans l’environnement les données objectives qui vont
lui permettre d’appliquer une procédure à la lettre sans l’adapter.
*Débutant avancé : c’est lorsque le doute s’installe que l’on peut considérer que l’individu a
pris conscience qu’il existe un décalage entre la théorie et la pratique. Ce sont bien souvent
des erreurs ou des échecs qui ont permis cette prise de conscience et qui peuvent rendre
hésitant à agir.
*Intervenant compétent : prend de la hauteur et est capable de trier les informations pour
exploiter celles qui lui semblent importantes.
*Intervenant capable : il a tellement intégré ses connaissances et expériences passées qu’il
peut agir de manière intuitive. Il est également capable d’évaluer les individus à des stades
d’acquisition non seulement inférieurs mais aussi supérieurs.
*Expert : il a parfaitement intégré les connaissances théoriques pour les mettre en pratique en
les adaptant. Il est en outre capable d’expliquer ce processus d’application et d’adaptation.
L’évaluation des compétences:
L’évaluation des compétences des collaborateurs est au centre de la démarche de GPEC. En
effet, elle contribue à la fois à l’analyse de l’existant mais également à la définition des
objectifs individuels et collectifs.
De façon plus précise, l’évaluation des compétences contribue à la construction d’une
politique de rémunération cohérente, la vérification des cohérences et adéquations
organisationnelles, le pilotage et le suivi des personnes, la rationalisation des décisions
(promotions, mutations, formation, révision de la rémunération), la construire des projets
professionnels et l’identification des talents.
Pourquoi évaluer les compétences dans une entreprise ?
Nécessite de faire le point
*Ce point doit être tourné vers l ’avenir (et non vers le passé)
*Centré sur la fonction et non sur la personne
Nécessité d’échanger et de négocier
*Se mettre d’accord sur ce qui sera fait demain
*Renouveler un contrat
*Analyser les situations rencontrées
*Exprimer un avis
*Ajuster les critères d’évolution
Nécessité de faire des choix en commun
*Clarifier les objectifs
*Négocier les moyens matériels et humains
*Négocier les actions de développement
*Négocier les délégations souhaitables et possibles
Afin qu’un entretien individuel d’évaluation soit efficient, il faut veiller au respect
d’un certain nombre de principes :
*apprécier les performances, instituer un rapport d’échanges d’adulte à adulte,
*concevoir l’appréciation comme une analyse de situations et une résolution de
problèmes,
*exprimer des critiques et des compliments précis fondés sur des faits,
* considérer l’entretien comme un processus qui se développe à travers les
relations quotidiennes de travail,
*évoquer points forts et points faibles (stratégie de réussite),
*aider le collaborateur à évoluer dans ses comportements,
*déterminer les actions de progrès faisant l’objet d'un contrat négocié,
*faire une synthèse et tirer les conclusions.
*La gestion des carrières
Lagestion des carrières vise à favoriser la réduction des écarts entre la situation existante
en matière RH et la situation désirée. En d’autres termes, la gestion des carrières peut
contribuer à la construction du plan d’actions RH. Il est donc important d’apporter un
certain nombre d’éclaircissements sur ce point.
La carrière
Une succession de postes et statuts précis dans une organisation (ou pendant l’ensemble de
sa vie professionnelle). Il s’agit également de la façon dont une personne perçoit
l’évolution de sa vie professionnelle et interprète ce qui lui arrive. Au niveau de
l’entreprise, la gestion des carrières correspond à une volonté de piloter la mobilité des
collaborateurs.
*Les facteurs influençant la carrière
Schein a mis en évidence dans ses travaux les aspirations qui peuvent guider les
décisions majeures de carrière. Il s’agit du concept d’ancre de carrière :
*Ancre technique : la décision de mobilité dépend des opportunités de se perfectionner et de
développer son expertise.
*Ancre managériale : la carrière est orientée sur la progression dans l’organisation. La quête du
pouvoir est centrale.
*Ancre autonomie : les choix de carrière reposent sur un besoin primordial d’indépendance et
d’autonomie.
*Ancre sécurité-stabilité : c’est la recherche de la sécurité qui induit les décisions de carrière.
*Ancre créativité : les décisions de carrière se fondent sur un besoin de créer et d’innover.
*Ancre dévouement : une forte volonté de servir oriente les choix de carrière vers des causes et
des projets justifiant un fort engagement.
*Ancre défi : la volonté de surmonter les obstacles conduit à relever tous les défis.
*Ancre qualité de vie : la qualité de vie est au centre des choix de carrière.
*La mobilité
La notion de carrière est étroitement à celle de mobilité. Un salarié peut évoluer à
l’intérieur (mobilité interne) ou à l’extérieur de son entreprise (mobilité externe). La
mobilité verticale correspond à la progression hiérarchique dans l’entreprise. La
mobilité horizontale renvoie à un changement de poste de même niveau hiérarchique.
La mobilité géographique correspond à un changement de site ou d’établissement, au
sein de l’entreprise.
Exercice
L’analyse de la structure des âges d’une entreprise
*Consigne
Après avoir pris connaissance des éléments ci-dessous.
*Quelle analyse faites-vous de la pyramide des âges de l’entreprise ?
*Que recommandez-vous au service ressources humaines de l’entreprise ?
Sous-traitant de l’aéronautique, l’entreprise FluCiel, PME régionale de la Région
Centre-Val de Loire, était spécialisée en mécanique de précision à sa création en
1996. Peu à peu elle s’est diversifiée dans d’autres activités rattachées à
l’automobile. Elle emploie 185 salariés, répartis de la façon suivante :
3.pptx
3.pptx
3.pptx

Contenu connexe

Similaire à 3.pptx

La planification stratégique
La planification stratégiqueLa planification stratégique
La planification stratégiquejessyfleur
 
26064588-Formation-Du-Personnel-GRH.ppt
26064588-Formation-Du-Personnel-GRH.ppt26064588-Formation-Du-Personnel-GRH.ppt
26064588-Formation-Du-Personnel-GRH.pptTarekDHAHRI3
 
Formation MOPA : Manager son équipe - L'outil GPEC (Gestion Prévisionnelle de...
Formation MOPA : Manager son équipe - L'outil GPEC (Gestion Prévisionnelle de...Formation MOPA : Manager son équipe - L'outil GPEC (Gestion Prévisionnelle de...
Formation MOPA : Manager son équipe - L'outil GPEC (Gestion Prévisionnelle de...MONA
 
DIAPO-MBA Chaka et Sekou.pptx
DIAPO-MBA Chaka et Sekou.pptxDIAPO-MBA Chaka et Sekou.pptx
DIAPO-MBA Chaka et Sekou.pptxchellisamir
 
Module i planification des rh
Module i  planification des rhModule i  planification des rh
Module i planification des rhMel Philippe
 
Defis de la grh en entreprise
Defis de la grh en entrepriseDefis de la grh en entreprise
Defis de la grh en entrepriseOMGBA Serge, Ms
 
PMI Montréal, Symposium 2010 10 Novembre 2010
PMI Montréal, Symposium 2010 10 Novembre 2010PMI Montréal, Symposium 2010 10 Novembre 2010
PMI Montréal, Symposium 2010 10 Novembre 2010Sylvain Demers
 
De la #Stratégie pour les Managers Opérationnels #ManagementStratégique #Mana...
De la #Stratégie pour les Managers Opérationnels #ManagementStratégique #Mana...De la #Stratégie pour les Managers Opérationnels #ManagementStratégique #Mana...
De la #Stratégie pour les Managers Opérationnels #ManagementStratégique #Mana...Sébastien Bourguignon
 
26064588 formation-du-personnel-grh
26064588 formation-du-personnel-grh26064588 formation-du-personnel-grh
26064588 formation-du-personnel-grhMamadou Gueye
 
10741503 318753341644568 474224122_n
10741503 318753341644568 474224122_n10741503 318753341644568 474224122_n
10741503 318753341644568 474224122_nHafsa ENndj
 
Plaquette CEGID Your Talents gpec formation
Plaquette CEGID Your Talents gpec formationPlaquette CEGID Your Talents gpec formation
Plaquette CEGID Your Talents gpec formationExlance
 
Le processus d'élaboration d'une stratégie
Le processus d'élaboration d'une stratégieLe processus d'élaboration d'une stratégie
Le processus d'élaboration d'une stratégieUniversité de Dschang
 
Gestion rh en pme quelle solution
Gestion rh en pme  quelle solutionGestion rh en pme  quelle solution
Gestion rh en pme quelle solutionAllaeddine Makhlouk
 

Similaire à 3.pptx (20)

GPEC
GPECGPEC
GPEC
 
La planification stratégique
La planification stratégiqueLa planification stratégique
La planification stratégique
 
Gpec sofitel
Gpec sofitelGpec sofitel
Gpec sofitel
 
26064588-Formation-Du-Personnel-GRH.ppt
26064588-Formation-Du-Personnel-GRH.ppt26064588-Formation-Du-Personnel-GRH.ppt
26064588-Formation-Du-Personnel-GRH.ppt
 
(Gpec)
(Gpec)(Gpec)
(Gpec)
 
ppt-uc-17-02-18.pdf
ppt-uc-17-02-18.pdfppt-uc-17-02-18.pdf
ppt-uc-17-02-18.pdf
 
Formation MOPA : Manager son équipe - L'outil GPEC (Gestion Prévisionnelle de...
Formation MOPA : Manager son équipe - L'outil GPEC (Gestion Prévisionnelle de...Formation MOPA : Manager son équipe - L'outil GPEC (Gestion Prévisionnelle de...
Formation MOPA : Manager son équipe - L'outil GPEC (Gestion Prévisionnelle de...
 
DIAPO-MBA Chaka et Sekou.pptx
DIAPO-MBA Chaka et Sekou.pptxDIAPO-MBA Chaka et Sekou.pptx
DIAPO-MBA Chaka et Sekou.pptx
 
Module i planification des rh
Module i  planification des rhModule i  planification des rh
Module i planification des rh
 
Defis de la grh en entreprise
Defis de la grh en entrepriseDefis de la grh en entreprise
Defis de la grh en entreprise
 
PMI Montréal, Symposium 2010 10 Novembre 2010
PMI Montréal, Symposium 2010 10 Novembre 2010PMI Montréal, Symposium 2010 10 Novembre 2010
PMI Montréal, Symposium 2010 10 Novembre 2010
 
De la #Stratégie pour les Managers Opérationnels #ManagementStratégique #Mana...
De la #Stratégie pour les Managers Opérationnels #ManagementStratégique #Mana...De la #Stratégie pour les Managers Opérationnels #ManagementStratégique #Mana...
De la #Stratégie pour les Managers Opérationnels #ManagementStratégique #Mana...
 
26064588 formation-du-personnel-grh
26064588 formation-du-personnel-grh26064588 formation-du-personnel-grh
26064588 formation-du-personnel-grh
 
Gpec cours
Gpec coursGpec cours
Gpec cours
 
10741503 318753341644568 474224122_n
10741503 318753341644568 474224122_n10741503 318753341644568 474224122_n
10741503 318753341644568 474224122_n
 
Plaquette CEGID Your Talents gpec formation
Plaquette CEGID Your Talents gpec formationPlaquette CEGID Your Talents gpec formation
Plaquette CEGID Your Talents gpec formation
 
Le processus d'élaboration d'une stratégie
Le processus d'élaboration d'une stratégieLe processus d'élaboration d'une stratégie
Le processus d'élaboration d'une stratégie
 
Rapport gepec1
Rapport gepec1Rapport gepec1
Rapport gepec1
 
MRH .pptx
 MRH .pptx MRH .pptx
MRH .pptx
 
Gestion rh en pme quelle solution
Gestion rh en pme  quelle solutionGestion rh en pme  quelle solution
Gestion rh en pme quelle solution
 

3.pptx

  • 1. *
  • 3. * 3 ▶ Qu’est-ce que la GPEC ? ▶ Pourquoi faire de la GPEC ? ▶ Les démarches d’une GPEC ▶ Objectifs de la GPEC ▶ Anticiper, à quel horizon ? ▶ Les conditions de réussite ▶ Les outils de la GPEC ▶ Apports de la GPEC ▶ Limites de la GPEC
  • 4. * 4 « Une politique et des actions visant à optimiser, de façon anticipée, l’adéquation entre les besoins et les ressources humaines de l’entreprise, dans le cadre de sa stratégie, à la fois au niveau de l’effectif et des compétences disponibles » (ANDCP 2006) Qu’est-ce que prévoir ? Prévoir, c’est « penser, d’après certaines données, qu’un fait futur est très probable » (Larousse)  connaissance des besoins à venir  connaissance des moyens pour y arriver  identification de scenarii possibles
  • 5. * Années 50 : Modèle de planification stratégique Etude des caractéristiques de l’environnement, analyse des caractéristiques et objectifs de l’entreprise, analyse de l’univers sociétal  Diag externe, diag interne (inventaire ressources, moyens, capacités), inventaire des possibilités d’action (avantages, inconvénients, risques), … Années 60/70 : Gestion prévisionnelle des effectifs et des carrières Etude de nombre de personnes nécessaires à chaque niveau de qualification et du lien entre le développement de l’homme et celui de l’entreprise  Modèle quantitatif d’optimisation / Modèle de prévision d’affectations en fonction des aspirations individuelles et des besoins de l’entreprise 1973 : Crise des modèles de prévision, d’extrapolation et des critères d’optimisation Années 80/90 : Gestion prévisionnelle des emplois et des compétences  Etude du contenu des emplois, des compétences requises, l’entreprise  Modèle qualitatif et quantitatif d’adaptabilité des personnes aux emplois, d’adéquation besoins/ressources et de prévention des risques 5
  • 6. * Déterminer les politiques globales de l’emploi Entrée Plan Moyen Terme Déterminer la politique de l’emploi au niveau local Entrée Unité Développer la mobilité professionnelle Entrée Familles professionnelles Adapter les compétences au contenu d’activités Entrée Emplois sensibles Adapter les l’organisation / investissements projetés Entrée Investissements Gestion prévisionnelle des flux de personnel en fonction de structure d’emplois actuelle et prévisionnelle 6 Gestion prévisionnelle des flux de personnel de l’unité en fonction de problèmes spécifiques Gestion transversale des grands corps de métiers et des proximités de compétences (orientation) Gestion d’actions d’adaptation et de formation spécifiques à des emplois prioritaires Gestion des compétences impactées par des évolutions organisationnelles ou technologiques
  • 7. * 7 ►La gestion prévisionnelle des effectifs, qui vise à anticiper le besoin quantitatif (de façon plus ou moins précise) de l’entreprise en effectifs ►La gestion prévisionnelle collective des compétences, qui vise à anticiper l’évolution des compétences nécessaires sur les différents métiers de l’entreprise, eux-mêmes susceptibles d’évoluer ►La gestion individuelle des projets professionnels, qui fait le lien entre la nécessaire évolution globale des compétences et les projets professionnels des salariés
  • 8. * Phase 1 (instant t) Phase 2 (horizon x) Phase 3 Phase 4 Ressources actuelles Ressources futures Emploi futur Emploi actuel Analyse des écarts Politique d’ajustement 8
  • 9. 27 * 1. Observation et analyse des tendances lourdes de l’environnement 2. Identification des projets de développement et choix des axes stratégiques (cf Ansoff) 3a. Inventaires des RH disponibles 3b. Définition des besoins, structures, volumes et types d’emploi nécessaires Simulation de l’évolution attendue des ressources 4. Analyse des écarts emplois, ressources 5. Définition et mise en œuvre de plans d’action
  • 10. 28 * Plusieurs niveaux de « l’échelle des temps » dans le management de l’entreprise : • L’urgent (immédiat) et les affaires courantes (de l’ordre du mois) • La gestion budgétaire (entre le trimestre, le semestre et l’année) •L’anticipation stratégique (supérieure à l’année, jusqu’à 2 à 10 ans selon le secteur) La GPEC se situe dans l’horizon stratégique de l’entreprise soit entre 2 et 3 ans
  • 11. 29 La GPEC repose sur Des instruments de gestion de l’emploi (référentiels d’emplois, nomenclature des métiers, filière d’évolution professionnelle…) Outils d’analyse et de communication Outils d’aide à la décision Des indicateurs (pyramides des âges, effectifs par catégorie, taux de promotion, taux de turn-over…) *Outils de simulation Des calculateurs itératifs (scénarios, logiciels RH paramétrés en fonction du passé et des hypothèses de futur) Outils de suivi des ressources Des instruments d’appréciation de potentiels (Entretien annuel d’appréciation, entretien professionnel, bilans de compétences,…)
  • 12. * 12 ▶ Analyse de l’existant ▶ Centralisation des données sociales ▶ Aide à la prise de décision ▶ Objectivation du discours du DRH ▶ Gestion des compétences comme avantage concurrentiel (resource based view)
  • 13. * 13 ▶ Usine à gaz ▶ Stratégie clairement élaborée au préalable ▶ Fondée sur une rationalité organisationnelle ▶ Une taille minimale
  • 14. La notion de compétence La compétence fait l’objet de nombreuses définitions. Plusieurs caractéristiques communes peuvent toutefois être identifiées : *la compétence est finalisée, c’est-à-dire qu’un individu est compétent par rapport à un objectif à atteindre ; * la compétence implique une reconnaissance collective, c’est-à-dire qu’elle existe grâce au regard des autres ; *la compétence est une combinaison de savoirs, savoir-faire et savoir-être ; *la compétence est de nature contingente, c’est-à-dire qu’elle est relative à une situation rencontrée ; *la compétence est observable en situation ; *la compétence est en construction permanente, c’est-à-dire qu’elle évolue dans le temps et tout au long de la carrière de l’individu.
  • 15. Les stades d’acquisition de la compétence:
  • 16. *Débutant : il a des connaissances théoriques dans un domaine mais ne les a pas encore réellement mises en pratique. Il repère dans l’environnement les données objectives qui vont lui permettre d’appliquer une procédure à la lettre sans l’adapter. *Débutant avancé : c’est lorsque le doute s’installe que l’on peut considérer que l’individu a pris conscience qu’il existe un décalage entre la théorie et la pratique. Ce sont bien souvent des erreurs ou des échecs qui ont permis cette prise de conscience et qui peuvent rendre hésitant à agir. *Intervenant compétent : prend de la hauteur et est capable de trier les informations pour exploiter celles qui lui semblent importantes. *Intervenant capable : il a tellement intégré ses connaissances et expériences passées qu’il peut agir de manière intuitive. Il est également capable d’évaluer les individus à des stades d’acquisition non seulement inférieurs mais aussi supérieurs. *Expert : il a parfaitement intégré les connaissances théoriques pour les mettre en pratique en les adaptant. Il est en outre capable d’expliquer ce processus d’application et d’adaptation.
  • 17. L’évaluation des compétences: L’évaluation des compétences des collaborateurs est au centre de la démarche de GPEC. En effet, elle contribue à la fois à l’analyse de l’existant mais également à la définition des objectifs individuels et collectifs. De façon plus précise, l’évaluation des compétences contribue à la construction d’une politique de rémunération cohérente, la vérification des cohérences et adéquations organisationnelles, le pilotage et le suivi des personnes, la rationalisation des décisions (promotions, mutations, formation, révision de la rémunération), la construire des projets professionnels et l’identification des talents.
  • 18. Pourquoi évaluer les compétences dans une entreprise ? Nécessite de faire le point *Ce point doit être tourné vers l ’avenir (et non vers le passé) *Centré sur la fonction et non sur la personne Nécessité d’échanger et de négocier *Se mettre d’accord sur ce qui sera fait demain *Renouveler un contrat *Analyser les situations rencontrées *Exprimer un avis *Ajuster les critères d’évolution Nécessité de faire des choix en commun *Clarifier les objectifs *Négocier les moyens matériels et humains *Négocier les actions de développement *Négocier les délégations souhaitables et possibles
  • 19. Afin qu’un entretien individuel d’évaluation soit efficient, il faut veiller au respect d’un certain nombre de principes : *apprécier les performances, instituer un rapport d’échanges d’adulte à adulte, *concevoir l’appréciation comme une analyse de situations et une résolution de problèmes, *exprimer des critiques et des compliments précis fondés sur des faits, * considérer l’entretien comme un processus qui se développe à travers les relations quotidiennes de travail, *évoquer points forts et points faibles (stratégie de réussite), *aider le collaborateur à évoluer dans ses comportements, *déterminer les actions de progrès faisant l’objet d'un contrat négocié, *faire une synthèse et tirer les conclusions.
  • 20. *La gestion des carrières Lagestion des carrières vise à favoriser la réduction des écarts entre la situation existante en matière RH et la situation désirée. En d’autres termes, la gestion des carrières peut contribuer à la construction du plan d’actions RH. Il est donc important d’apporter un certain nombre d’éclaircissements sur ce point. La carrière Une succession de postes et statuts précis dans une organisation (ou pendant l’ensemble de sa vie professionnelle). Il s’agit également de la façon dont une personne perçoit l’évolution de sa vie professionnelle et interprète ce qui lui arrive. Au niveau de l’entreprise, la gestion des carrières correspond à une volonté de piloter la mobilité des collaborateurs.
  • 22. Schein a mis en évidence dans ses travaux les aspirations qui peuvent guider les décisions majeures de carrière. Il s’agit du concept d’ancre de carrière : *Ancre technique : la décision de mobilité dépend des opportunités de se perfectionner et de développer son expertise. *Ancre managériale : la carrière est orientée sur la progression dans l’organisation. La quête du pouvoir est centrale. *Ancre autonomie : les choix de carrière reposent sur un besoin primordial d’indépendance et d’autonomie. *Ancre sécurité-stabilité : c’est la recherche de la sécurité qui induit les décisions de carrière. *Ancre créativité : les décisions de carrière se fondent sur un besoin de créer et d’innover. *Ancre dévouement : une forte volonté de servir oriente les choix de carrière vers des causes et des projets justifiant un fort engagement. *Ancre défi : la volonté de surmonter les obstacles conduit à relever tous les défis. *Ancre qualité de vie : la qualité de vie est au centre des choix de carrière.
  • 23.
  • 24. *La mobilité La notion de carrière est étroitement à celle de mobilité. Un salarié peut évoluer à l’intérieur (mobilité interne) ou à l’extérieur de son entreprise (mobilité externe). La mobilité verticale correspond à la progression hiérarchique dans l’entreprise. La mobilité horizontale renvoie à un changement de poste de même niveau hiérarchique. La mobilité géographique correspond à un changement de site ou d’établissement, au sein de l’entreprise.
  • 25. Exercice L’analyse de la structure des âges d’une entreprise *Consigne Après avoir pris connaissance des éléments ci-dessous. *Quelle analyse faites-vous de la pyramide des âges de l’entreprise ? *Que recommandez-vous au service ressources humaines de l’entreprise ? Sous-traitant de l’aéronautique, l’entreprise FluCiel, PME régionale de la Région Centre-Val de Loire, était spécialisée en mécanique de précision à sa création en 1996. Peu à peu elle s’est diversifiée dans d’autres activités rattachées à l’automobile. Elle emploie 185 salariés, répartis de la façon suivante :