SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  5
Télécharger pour lire hors ligne
186 PARFUMERIE Tendances / Trends 
À la cour des parfums The court of new women fragrances... 
Leaders en parfumerie sélective, les parfums alcooliques féminins se livrent une 
rude concurrence. Matières premières, déclinaisons, fl ankers, quelle nouveauté 
balayera ses rivales d’un revers d’effl uve‹? Cinquième Sens, sous la direction 
d’Isabelle‹Ferrand, dévoile son analyse* olfactive sur le palmarès des lancements 
du premier semestre 2014. 
Majestic fl owers 
Whilst 2013 was crowned by the popu-larity 
of complex and abstract fl oral bou-quets, 
2014 has been all about compo-sitions 
that focus more on the key fl owers 
traditionally used in the perfumery sector 
in what has been a return to a certain 
traditionalism. 
N°29- Septembre / Octobre 2014 Expression Cosmétique 
Les fl eurs souveraines 
L’année 2013 fût sacrée par des bouquets 
» oraux complexes et abstraits, 2014 an-nonce 
des compositions recentrées sur 
les » eurs incontournables de la parfume-rie, 
retour à un certain classicisme. 
•‡ Sa majesté la rose, le jasmin son 
prince 
La rose a fait un retour remarqué 
dans la cour olfactive, d’abord dans 
le nom, puis dans les compositions 
• Her Majesty the Rose, Crown Prince 
Jasmine 
The rose has made a noteworthy re-turn 
to the olfactory court, not just in 
terms of name but also in a number 
compositions in which it reigns su-preme, 
including Rosabotanica (Ba-lanciaga), 
Roses (Chloé), Roses et 
Reine (L’Occitane), Very Irresistible 
L’eau en Rose (Givenchy), Velvet Rose 
(D&G) or Paris Premières Roses (YSL). 
This generous fl ower of fl owers is often 
accompanied by jasmine, as is the case 
with Dior Addict EDT, Dolce (D&G) and 
Cerrutti 1881 Bella Notte for Her, in 
which it shares the limelight. 
• Crown Princess Orange Blossom 
Whether as an essential oil (neroli) or an 
absolute, orange blossom really did ex-perience 
its moment of glory in 2013. It 
continued to maintain a presence in this 
year’s spring olfactory sphere and is deli-cately 
showcased in Burberry Brit Rhythm 
for Her, demonstrating a more solar di-mension 
supported by ylang ylang in 
Terracotta le Parfum (Guerlain) and even 
in Alien Eau Extraordinaire (Thierry 
Mugler). 
• Precious fl owers bow out gracefully 
Lady Tuberose, Sweet Pea and Gardenia, 
all favourites in 2013, are withdrawing 
from the court with a sense of pride, 
As leaders in the selective perfumery sector, alcohol-based 
female fragrances are fi nding themselves 
faced with some stiff competition. Raw materials, 
variations, fl anker products.... what will be next in 
the quest to topple rivals with one fragrant backhand 
swing? Cinquième Sens, under the expert guidance of 
Isabelle‰Ferrand, has revealed its olfactory analysis* 
of the hit products launched in the fi rst half of 2014. 
où elle trône en coeur  : Rosabotanica 
(Balanciaga) ; Roses (Chloé), Roses 
et Reine (L’Occitane) ; Very Irresistible 
L’eau en Rose (Givenchy)  ; Velvet 
Rose (D&G) ou encore Paris Premières 
Roses (YSL). Magnanime, la » eur des 
» eurs se laisse côtoyée par le jasmin 
comme dans Dior Addict EDT ; Dolce 
(D&G), Cerrutti 1881 Bella Notte for her 
où elle partage la couronne. 
•‡ Fleur d’oranger, la dauphine 
En huile essentielle (néroli) ou en
Trends / Tendances PERFUMERY 187 
Nouveauté 
New product 
12% 
The global information on cosmetics & fragrances September / October 2014 - No.29 
féminins… 
absolue, la » eur d’oranger avait eu son heure 
de gloire en 2013. Cette année, elle reste 
présente dans la sphère olfactive printanière, 
délicatement mise à l’honneur dans Burberry 
Brit Rhythm for Her, ou plus solaire avec 
le renfort de l’ylang ylang dans Terracotta 
le Parfum (Guerlain) ou encore dans Alien 
Eau Extraordinaire (Thierry Mugler). 
•‡ Les précieuses tirent leur révérence 
Dame Tubéreuse, Pois de senteur et Gar-dénia, 
les favorites de 2013, quittent la cour 
avec 	 erté, laissant néanmoins un sillage 
capiteux sur leur passage  : avec Jour 
d’Hermès Absolu, ou Karl Lagerfeld For Her. 
Les fruits : fi dèles cavaliers des 
fl eurs 
Plus que jamais, les fruits accompagnent 
les » eurs dans ce bal parfumé, puisque 
40  % des » euris ont une facette fruitée 
poussée. 
•‡ Changement d’apparat 
Les fruits ont opté cette saison pour un habit 
plus frais et naturel qu’il n’était jadis, délais-sant 
leur robe sucrée et gourmande pour un 
voile d’agrumes en tête : Ange ou Démon Le 
secret (Givenchy)  ; Cerisier en Fleurs (Yves 
Rocher) ; Flower in the air (Kenzo). Leur inter-prétation 
est plus fraîche et juteuse, et le pam-plemousse 
est souvent mis en avant. 
•‡ Profusion de couleur 
Dif	 cile de pointer clairement un fruit dans ce dé- 
	 lé d’exotisme : entre pêche, pomme et poire, 
le coeur balance, il est de plus en plus rare de 
trouver des solinotes comme dans Moment de 
Bonheur L’Eau (Yves Rocher) avec une pomme 
douce au rendu olfactif plus proche de la pêche. 
Les fruits se volent la vedette au sein même 
d’un parfum, à en faire pâlir les » eurs les plus 
	 ères : accord coco, passion, mangue, ananas 
fraise dans Lady Million Eau my Gold (Paco Ra-banne), 
et viennent presque recouvrir les plus 
frêles » eurs comme le muguet dans Amor Amor 
L’eau (Cacharel) par le puissant cocktail abricot, 
cassis, passion pêche, poire…, de quoi se de-mander 
si une famille fruitée ne serait pas bientôt 
admise à la cour… 
•‡ La note verte, gardienne de l’ombre 
Bien qu’en retrait dans cette parade, la note 
although not without leaving a heady sillage in 
their wake, as demonstrated by Jour d’Hermès 
Absolu and Karl Lagerfeld For Her. 
Fruits: loyal knights of the fl owers 
Never before have we seen so much fruit ac-companying 
fl owers in this fragrant dance, 
with 40% of fl oral compositions now incorpo-rating 
a strong fruity dimension. 
• A change of ceremonial dress 
The fruits have chosen to don a fresher, more 
natural style than was previously the case this 
season, shedding their sweet, indulgent gar-ments 
in favour of a veil of citrusy top notes, 
from Ange ou Démon Le Secret (Givenchy) 
and Cerisier en Fleurs (Yves Rocher) to Flower 
in the Air (Kenzo). The result is a fresher, jui-cier 
interpretation with grapefruit often taking 
centre stage. 
• A profusion of colour 
It is diffi cult to single out one fruit in particu-lar 
from this wonderful display of exoticism 
- how do you choose between peach, apple 
and pear? Solinotes such as those found in 
Moment de Bonheur L’Eau (Yves Rocher), 
which incorporates an element of mild apple 
producing an olfactory effect that more clo-sely 
resembles the peach, are indeed beco-ming 
increasingly rare. Various fruits can be 
found fi ghting to steal the show within the 
same fragrance in a way that puts even the 
proudest of fl owers in the shade, such as the 
coconut, passion fruit, mango, pineapple and 
strawberry accord of Lady Million Eau My 
Gold (Paco Rabanne), almost enveloping the 
most fragile of fl owers, such as the lily of the 
valley in Amor Amor L’Eau (Cacharel), with 
a powerful cocktail of apricot, blackcurrant, 
passion fruit, peach and pear, which makes 
one wonder whether we might soon see a 
fruity family admitted to the court... 
• The green note - keeper of the shadows 
Whilst it might be keeping something of a 
low profi le in this parade, the green note 
is nevertheless more pronounced than 
is usually the case, as demonstrated by 
the blackcurrant bud of Miss Dior Bloo-ming 
Bouquet, the fi g of Rosabotanica 
(Balenciaga) and even the representation of 
lotus in the hyacinth of L’Eau d’Issey Ode to 
Nature. It also guarantees the authenticity 
of the fl ower thanks to its natural, springlike 
feel, as demonstrated by the notes of lily of 
the valley substantiated by the green touch in 
Pleats Please L’Eau d’Issey Miyake, in what is 
a trend that is refl ected both in the note itself 
and in the colour of the packaging. 
ss 
Répartition 
des parfums 
féminins (sur 177 
références) 
Distribution of 
women perfumes 
(over 177 
references) 
Editions limitée 
Limited editions 
23% 
Extensions 
6% 
Déclinaison 
Variations 
12% 
Flanker 
4% 
Relancement 
Relaunch 
2% 
Sources : Cinquième Sens
188 PARFUMERIE Tendances / Trends 
Orientals and chypres - from 
Classical to Baroque 
• A modern interpretation 
Traditional interpretations of these two fami-lies 
are out this semester, with heavy sillages 
comprising whirlwinds of patchouli, moss and 
balms fi nding themselves sidelined in favour of 
more refi ned, modern versions. 
• Softness and consistency 
As far as chypres are concerned, white musks 
are the must-have accessory to achieve an ele-ment 
of fullness and cleanliness, as demons-trated 
by Modern Muse (Estée Lauder), with 
a musky fl oral chypre that is along the same 
lines as For Her (Narciso Rodriguez), making 
it ideal for the American market. Other new 
launches include La Panthère (Cartier), descri-bed 
as a fawny chypre incorporating leathery 
musks as well as a note of pear, refl ecting the 
current trend. 
These two chypre fragrances alone represent 
but a very slim proportion of the launches seen 
in the 1st semester, but there is, nevertheless, a 
coherent relationship between the product 
launched and the positioning in light of the 
only two modern chypres among the top 20 
N°29- Septembre / Octobre 2014 Expression Cosmétique 
French sellers, namely Coco Mademoiselle 
(Chanel) and Miss Dior (Dior). 
Fickle sugar 
Having briefl y been neglected by fruity fl oral 
compositions, the indulgent dimension is ma-king 
a magnifi cent comeback in the oriental 
family. Indeed, vanillin and maltol (caramel) 
are wooing composition bases to the point 
of inebriation, creating high-impact top notes 
and an icing sugar-like cloud effect, from 
Extatic (Balmain) and Manifesto L’Éclat (YSL), 
where tonka bean is crystallised to create a 
sugared-almond effect, to Loverdose Tattoo 
EDT (Diesel) with its creamy rice pudding ele-ment, 
to name but a few. Finally, there is the 
sometimes fi ne line between modern chypres 
and orientals, as demonstrated by Idylle Duet 
Rose Patchouli (Guerlain) or even La Vie est 
Belle EDT (Lancôme), in which the two families 
are thrown together in an intoxicating waltz. 
Sublime communication... 
• Power and wealth 
Black and gold feature heavily in the visuals 
and packaging seen in the 1st semester, not 
to mention the names of the corresponding 
fragrances, including Liquid Gold Euphoria 
(Calvin Klein), The One Gold (D&G) and 
Gold Edition (Roberto Cavalli), in a trend that 
undoubtedly stems from the invincible success 
of the Million duo by Paco Rabanne and the 
golden incarnations thereof. The notion of 
wealth is indeed widely conveyed, though in a 
somewhat more subtle manner with so-called 
“Couture“ products such as the Couture col-lection 
from Versace, La Petite Robe Noire Eau 
de Parfum Couture (Guerlain), Lanvin’s Jeanne 
Couture Birdie and Elie Saab with Elie Saab Le 
Parfum L’Eau Couture bringing the parade to 
a close. 
• Divine designations 
There is a defi nite air of spirituality in the 
market, from Parfum Divin (Caudalie), 
Glowing Godness (Jennifer Lopez), Modern 
Muse and Bronze Godness Eau Fraîche 
Skinsent (Estée Lauder), Nirvana, Eliza-beth 
et James, Heavenly and Angels Only 
(Victoria’s Secret) and Enchanted Midnight 
Spell (Chopard) to Lady Million Eau My 
Gold (Paco Rabanne) and Dahlia Divin, 
(Givenchy) in what might be described as a 
heaven-sent air of sanctity. 
verte est plus remarquée que de coutume. 
Avec le bourgeon de cassis dans Miss Dior 
Blooming Bouquet ; la 	 gue dans Rosabotanica 
(Balenciaga), ou encore l’interprétation du lo-tus 
dans L’eau d’Issey Ode to Nature à travers 
la jacinthe. Elle est garante de l’authenticité 
des » eurs grâce à sa touche naturelle et prin-tanière, 
comme la note muguet justi	 ée par la 
touche verte dans Pleats Please L’eau d’Issey 
Miyake. Une tendance qui se retrouve tant 
dans la note que dans la couleur des packa-gings. 
Orientaux et chypres, du 
classique au baroque 
•‡ Une lecture moderne 
Exit les interprétations traditionnelles pour ces 
deux familles ce semestre, les lourds sillages 
dans lesquels patchouli, mousses et baumes 
tourbillonnent sont boudés, pour des versions 
plus épurées et dans l’air du temps. 
•‡ Douceur et constance 
Côté chypre, les muscs blancs sont l’acces-soire 
indispensable pour apporter rondeur 
et propreté, Modern Muse (Estée Lauder) en 
fait la démonstration avec un chypré » euri 
musqué dans la veine de For  Her (Narciso 
Rodriguez), idéal pour le marché américain. 
Autre nouveauté, La Panthère (Cartier), décrit 
comme un chypre fauve, où l’on retrouve des 
muscs cuirés mais également une note poire, 
suivant la tendance. 
À eux deux, ces parfums chyprés représen-tent 
une part mince en nombre de lancements 
du 1e semestre ; c’est néanmoins un rapport 
lancement/positionnement cohérent au vu 
des deux seuls chyprés modernes placés 
dans le top 20 des ventes françaises, à sa-voir 
Coco Mademoiselle (Chanel) et Miss Dior 
(Dior). 
Le sucre volage 
Brièvement délaissée par les » oraux fruités, 
on retrouve la facette gourmande dans toute 
sa splendeur auprès de la famille orientale. En 
effet, vanilline et maltol (caramel) courtisent les 
fonds des compositions à les enivrer jusqu’en 
impact de tête, pour donner une impression 
de nuage de sucre glacé : Extatic (Balmain) ; 
Manifesto L’éclat (YSL), où la fève tonka est 
cristallisée pour un effet dragée  ; ou encore 
Loverdose Tattoo EDT (Diesel) avec sa facette 
riz au lait pour n’en citer que quelques uns. 
On notera en	 n la frontière parfois mince entre 
les orientaux et les chyprés modernes à l’ins-tar 
de Idylle Duet Rose Patchouli (Guerlain) ou 
encore La Vie est belle EDT (Lancôme) dans 
lesquelles les deux familles se confondent 
dans une valse grisante. 
Sublime communication… 
•‡ Pouvoir et richesse 
Les visuels et les packagings se sont parés 
d’or et de noir pour le 1e semestre, jusque 
dans les noms des parfums  : Liquid Gold 
Euphoria (Calvin Klein), The One Gold (D&G) ; 
Gold Edition (Roberto Cavalli). Tendance cer-tainement 
induite par le succès indétrônable 
du couple Million de Paco Rabanne et ses 
déclinaisons dorées. La notion de richesse 
irradie, de manière plus 	 ne avec les appel-lations 
« Couture » : collection Couture chez 
Versace, La petite Robe Noire Eau de parfum 
Couture (Guerlain), Lanvin décline son Jeanne 
Couture en Birdie, ou encore Elie Saab avec 
Elie Saab Le Parfum L’Eau Couture pour clô-turer 
ce dé	 lé.
The Version-Concentration 
waltz 
The proportions of new product launches to 
extensions of existing lines remain stable in 
relation to last year (see graph on p.187). 
• Holy water! 
As is customary before the summer, Eaux 
versions have been appearing, from the 
Summer Splash collection (Cacharel), com-prising 
Noa, Catch Me and Amor Amor 
L’Eau, See by Chloé Eau Fraîche, Eaude-moiselle 
Eau Florale (Givenchy), Prada 
Candy Eau Florale and Me L’Eau (Lanvin) 
to Alien Eau Extraordinaire and Angel Eau 
Sucrée (Thierry Mugler). Few of these 
refreshingly-named fragrances contain a 
really pronounced citrus element, favouring 
instead the signifi cant presence of fresh fruits. 
• The leaders and their entourage 
N°29- Septembre / Octobre 2014 Expression Cosmétique 
The past two years have also witnessed 
an acceleration in the number of launches 
(fl ankers and variations) pertaining to 
key fragrance lines. La Vie est Belle 
(Lancôme), for example, is already avai-lable 
in four different versions (Eau de 
Parfum, Eau de Parfum Légère, Eau de Toi-lette 
and the imminent Absolu)! The same 
is true of its friend La Petite Robe Noire 
(Guerlain), which is available in Eau de 
Parfum, Eau de Toilette and Eau de Parfum 
Couture versions after just two years on 
the market, with Manifesto also following 
in their footsteps with its Eau de Parfum, 
Elixir and L’Éclat (EDT) versions. This is 
one trend that looks set to stick around, 
with market research undertaken notably 
by the Fragrance Foundation showing 
that consumers welcome variations of 
fragrances and are even particularly 
fond of such olfactory nuances! Whilst 
oriental fragrances (11%) are fl ourishing 
and establishing their place among the 
top sellers in France (La Vie est Belle 
(Lancôme), La Petite Robe Noire (Guerlain) 
and Manifesto (YSL)), fl orals continued to 
dominate the new product launches in the 
selective distribution sector in the fi rst half 
of 2014 (79%). 
What do the end of 2014 and 2015 have 
in store for us? Will variation products 
manage to establish their supremacy? 
Will vanilla and the sweet notes associa-ted 
therewith take the reins and reign su-preme 
over the fl orals? Watch this space 
for the next episode in the new-product 
battle for the throne over 2015... 
*Analysis of 182 listed fragrances out of a total of 
349 launches recorded. 
•‡ Divines appellations 
Un vent de spiritualité souf» e sur le marché : 
Parfum Divin (Caudalie) ; Glowing Godness 
(Jennifer Lopez) ; Modern Muse et Bronze 
Godness Eau fraîche Skinsent (Estée 
Lauder)  ; Nirvana (Elizabeth et James)  ; 
Heavenly et Angels only (Victoria’s secret), 
Enchanted Midnight Spell (Chopard) ; Lady 
Million Eau my Gold (Paco Rabanne) et 
Dahlia Divin (Givenchy). Une aura de sain-teté 
qui semble tombée du ciel ! 
La valse des Versions - 
Concentrations 
Entre nouveautés et déclinaisons de lignes 
déjà existantes, les proportions sont 
stables par rapport à l’année dernière (Cf. 
graphique p.187). 
•‡ Ô mon Eau‡! 
Comme à leur habitude en période pré-esti-vale, 
les versions Eaux ont perlé. La collec-tion 
Summer Splash (Cacharel) avec Noa, 
Catch me et Amor Amor en versions Eau, 
See by Chloé Eau Fraîche, Eaudemoiselle 
Eau Florale (Givenchy) ; Candy Prada Eau 
Florale, Me L’Eau (Lanvin) ou encore Alien 
Eau Extraordinaire et Angel Eau sucrée 
(Thierry Mugler). Dans ce panel aux noms 
rafraîchissants, rares sont les   fragrances 
contenant une facette hespéridée réelle-ment 
prononcée, on note plutôt une pré-sence 
signi	 cative de fruits frais. 
•‡ Les meneurs et leur suite 
On constate également depuis deux ans 
une accélération des lancements (» ankers 
et déclinaisons) sur les lignes de parfums 
piliers : La Vie est Belle (Lancôme) est déjà 
proposée en quatre versions différentes  ! 
(Eau de Parfum, Eau de Parfum légère, Eau 
de Toilette et l’Absolu arrive bientôt). Il en 
va de même pour sa compère La Petite 
Robe Noire (Guerlain) qui existe en version 
Eau de Parfum, Eau de Toilette et Eau de 
Parfum Couture après seulement deux an-nées 
d’existence… idem pour le suiveur 
Manifesto qui a sa version Eau de Parfum, 
Elixir et L’Éclat (EDT). Une tendance qui 
s’installera certainement puisque les études 
de marché, réalisées notamment par la 
Fragrance Fondation, montrent que la 
clientèle accueille favorablement les varia-tions 
des parfums, et est même particuliè-rement 
friande de ce nuancier olfactif ! 
Alors que les parfums orientaux (11%) » eu-rissent 
et s’implantent dans les meilleures 
ventes françaises (La Vie est Belle 
(Lancôme), La Petite Robe Noire (Guerlain), 
Manifesto (YSL)), les » oraux continuent de 
dominer le champ des lancements sélec-tifs 
du premier semestre 2014 (79%). 
Que nous réserve la 	 n de l'année 2014 et 
2015 ? Les déclinaisons vont-elles réussir 
à imposer leur suprématie  ? La vanille et 
ses notes sucrées prendre les rênes de 
la parfumerie et régner en maître sur les 
» eurs ? La suite de la bataille des nouveau-tés 
pour le trône, en 2015… ■ 
*	Analyse portant sur 182	parfums répertoriés sur un 
total de 349	lancements comptabilisés. 
Maryline BONNARD 
Développement 
formation- évaluation 
Training and Evaluation 
Development 
Sarah BURRI 
Parfumeur créateur junior 
Junior Perfumer-Creator 
CINQUIÈME SENS 
Agence d'expertise olfactive 
Agency of olfactory expertise 
sens@cinquiemesens.com 
01 47 53 79 16 
190 PARFUMERIE Tendances / Trends

Contenu connexe

Tendances

Le Monde Jan 2014
Le Monde Jan 2014Le Monde Jan 2014
Le Monde Jan 2014
Eva Yean
 

Tendances (20)

Fragrantica.fr // 9 novembre 2017
Fragrantica.fr // 9 novembre 2017Fragrantica.fr // 9 novembre 2017
Fragrantica.fr // 9 novembre 2017
 
Olfanews Decembre 2017
Olfanews Decembre 2017Olfanews Decembre 2017
Olfanews Decembre 2017
 
Les orientaux, miroir de leur temps
Les orientaux, miroir de leur tempsLes orientaux, miroir de leur temps
Les orientaux, miroir de leur temps
 
Cinquième Sens // Olfanews Novembre 2019
Cinquième Sens // Olfanews Novembre 2019Cinquième Sens // Olfanews Novembre 2019
Cinquième Sens // Olfanews Novembre 2019
 
Olfanews juillet 2016
Olfanews juillet 2016Olfanews juillet 2016
Olfanews juillet 2016
 
Expression Cosmetique Mai Juin 2018
Expression Cosmetique Mai Juin 2018Expression Cosmetique Mai Juin 2018
Expression Cosmetique Mai Juin 2018
 
Olfanews Tendances Olfactives 2015
Olfanews Tendances Olfactives 2015Olfanews Tendances Olfactives 2015
Olfanews Tendances Olfactives 2015
 
Marie France - Décembre 2020 - Janvier 2021
Marie France - Décembre 2020 - Janvier 2021Marie France - Décembre 2020 - Janvier 2021
Marie France - Décembre 2020 - Janvier 2021
 
GALA-07 avril 2022 La Force de caractère
GALA-07 avril 2022 La Force de caractèreGALA-07 avril 2022 La Force de caractère
GALA-07 avril 2022 La Force de caractère
 
L'est Republicain - 14 decembre 2020
L'est Republicain - 14 decembre 2020L'est Republicain - 14 decembre 2020
L'est Republicain - 14 decembre 2020
 
Le parisien week-end du 23 au 24 octobre 2020
Le parisien week-end du 23 au 24 octobre 2020Le parisien week-end du 23 au 24 octobre 2020
Le parisien week-end du 23 au 24 octobre 2020
 
Gala-12 novembre 2020 Beauté Parcours de pro
Gala-12 novembre 2020 Beauté Parcours de proGala-12 novembre 2020 Beauté Parcours de pro
Gala-12 novembre 2020 Beauté Parcours de pro
 
Parfumeur Guerlain
Parfumeur GuerlainParfumeur Guerlain
Parfumeur Guerlain
 
Recommandation - 190 ans de Guerlain
Recommandation - 190 ans de GuerlainRecommandation - 190 ans de Guerlain
Recommandation - 190 ans de Guerlain
 
Le Monde Jan 2014
Le Monde Jan 2014Le Monde Jan 2014
Le Monde Jan 2014
 
Chanel Coco EDT Parfum Review
Chanel Coco EDT Parfum Review Chanel Coco EDT Parfum Review
Chanel Coco EDT Parfum Review
 
Expression Cosmétique Interview Isabelle Ferrand
Expression Cosmétique Interview Isabelle FerrandExpression Cosmétique Interview Isabelle Ferrand
Expression Cosmétique Interview Isabelle Ferrand
 
Infra rouge-n 186 13 Février 2017
Infra rouge-n 186 13 Février 2017Infra rouge-n 186 13 Février 2017
Infra rouge-n 186 13 Février 2017
 
Top 10 Des Parfums De 2010
Top 10 Des Parfums De 2010 Top 10 Des Parfums De 2010
Top 10 Des Parfums De 2010
 
Panorama Nouveautés Avril 2014
Panorama Nouveautés Avril 2014Panorama Nouveautés Avril 2014
Panorama Nouveautés Avril 2014
 

Similaire à A la cour des parfums

Analyse De La Publicité D’Yves Saint Laurent
Analyse De La Publicité D’Yves Saint LaurentAnalyse De La Publicité D’Yves Saint Laurent
Analyse De La Publicité D’Yves Saint Laurent
grupodetrabajo
 

Similaire à A la cour des parfums (18)

Le Fil Beauté by Extreme_n°51 fev16
Le Fil Beauté by Extreme_n°51 fev16Le Fil Beauté by Extreme_n°51 fev16
Le Fil Beauté by Extreme_n°51 fev16
 
Le Fil Beauté by Extreme_n°54 mai16
Le Fil Beauté by Extreme_n°54 mai16Le Fil Beauté by Extreme_n°54 mai16
Le Fil Beauté by Extreme_n°54 mai16
 
Chanel N ° 5
Chanel N ° 5 Chanel N ° 5
Chanel N ° 5
 
OlfaNews Cinquième Sens // Février 2018
OlfaNews Cinquième Sens // Février 2018OlfaNews Cinquième Sens // Février 2018
OlfaNews Cinquième Sens // Février 2018
 
Olfanews septembre 2014
Olfanews septembre 2014Olfanews septembre 2014
Olfanews septembre 2014
 
Analyse De La Publicité D’Yves Saint Laurent
Analyse De La Publicité D’Yves Saint LaurentAnalyse De La Publicité D’Yves Saint Laurent
Analyse De La Publicité D’Yves Saint Laurent
 
Olfanews Octobre 2014
Olfanews Octobre 2014Olfanews Octobre 2014
Olfanews Octobre 2014
 
Le Parfum Des Maisons De
Le Parfum Des Maisons De Le Parfum Des Maisons De
Le Parfum Des Maisons De
 
OlfaNews Mars 2018 // Cinquième Sens
OlfaNews Mars 2018 // Cinquième SensOlfaNews Mars 2018 // Cinquième Sens
OlfaNews Mars 2018 // Cinquième Sens
 
Olfanews // Avril 2017
Olfanews // Avril 2017Olfanews // Avril 2017
Olfanews // Avril 2017
 
Isabel Schwab Examens Hal Vaughan \"coucher Avec L'Ennemi\"
Isabel Schwab Examens Hal Vaughan \"coucher Avec L'Ennemi\" Isabel Schwab Examens Hal Vaughan \"coucher Avec L'Ennemi\"
Isabel Schwab Examens Hal Vaughan \"coucher Avec L'Ennemi\"
 
Cinquième Sens // Olfanews Septembre 2019
Cinquième Sens // Olfanews Septembre 2019Cinquième Sens // Olfanews Septembre 2019
Cinquième Sens // Olfanews Septembre 2019
 
Mktg luxe-chanel-fb
Mktg luxe-chanel-fbMktg luxe-chanel-fb
Mktg luxe-chanel-fb
 
Olfanews Aout 2014
Olfanews Aout 2014Olfanews Aout 2014
Olfanews Aout 2014
 
Cinquième Sens // Olfanews Juillet - Aout 2019
Cinquième Sens // Olfanews Juillet - Aout 2019Cinquième Sens // Olfanews Juillet - Aout 2019
Cinquième Sens // Olfanews Juillet - Aout 2019
 
Panorama Nouveautés Mars 2014
Panorama Nouveautés Mars 2014Panorama Nouveautés Mars 2014
Panorama Nouveautés Mars 2014
 
Olfanews Cinquième Sens Septembre 2018
Olfanews Cinquième Sens Septembre 2018Olfanews Cinquième Sens Septembre 2018
Olfanews Cinquième Sens Septembre 2018
 
Cinquième Sens // Olfanews Novembre 2019
Cinquième Sens // Olfanews Novembre 2019Cinquième Sens // Olfanews Novembre 2019
Cinquième Sens // Olfanews Novembre 2019
 

Plus de Cinquième Sens

Plus de Cinquième Sens (19)

Tendances 2022
Tendances 2022Tendances 2022
Tendances 2022
 
L'envolée du parfum d'intérieur
L'envolée du parfum d'intérieurL'envolée du parfum d'intérieur
L'envolée du parfum d'intérieur
 
VERSION FEMINA-Du 15 au 21 aout 2022-10000000063511972.pdf
VERSION FEMINA-Du 15 au 21 aout 2022-10000000063511972.pdfVERSION FEMINA-Du 15 au 21 aout 2022-10000000063511972.pdf
VERSION FEMINA-Du 15 au 21 aout 2022-10000000063511972.pdf
 
Le piri piri amour au coeur de l'Amazonie Expression Cosmétique N°67
Le piri piri amour au coeur de l'Amazonie Expression Cosmétique N°67Le piri piri amour au coeur de l'Amazonie Expression Cosmétique N°67
Le piri piri amour au coeur de l'Amazonie Expression Cosmétique N°67
 
Le noiseen - Octobre 2020
Le noiseen - Octobre 2020Le noiseen - Octobre 2020
Le noiseen - Octobre 2020
 
L'humanité dimanche-du 30 juillet au 05 aout 2020
L'humanité dimanche-du 30 juillet au 05 aout 2020L'humanité dimanche-du 30 juillet au 05 aout 2020
L'humanité dimanche-du 30 juillet au 05 aout 2020
 
Conf'entreprenez #6 Jean-Claude Ellena - Le Couvent
Conf'entreprenez #6 Jean-Claude Ellena - Le CouventConf'entreprenez #6 Jean-Claude Ellena - Le Couvent
Conf'entreprenez #6 Jean-Claude Ellena - Le Couvent
 
cosmetiquemag Fevrier 2020
cosmetiquemag Fevrier 2020cosmetiquemag Fevrier 2020
cosmetiquemag Fevrier 2020
 
Olfanews #1 2020
Olfanews #1 2020Olfanews #1 2020
Olfanews #1 2020
 
Top notes newsletter #74 2020
Top notes newsletter #74 2020Top notes newsletter #74 2020
Top notes newsletter #74 2020
 
Olfanews // Cinquième Sens Décembre 2019
Olfanews // Cinquième Sens Décembre 2019Olfanews // Cinquième Sens Décembre 2019
Olfanews // Cinquième Sens Décembre 2019
 
Pourquoi la vanille coûte si cher ?
Pourquoi la vanille coûte si cher ?Pourquoi la vanille coûte si cher ?
Pourquoi la vanille coûte si cher ?
 
Revue de presse : Expression Cosmetique Septembre - Octobre 2019-100000000575...
Revue de presse : Expression Cosmetique Septembre - Octobre 2019-100000000575...Revue de presse : Expression Cosmetique Septembre - Octobre 2019-100000000575...
Revue de presse : Expression Cosmetique Septembre - Octobre 2019-100000000575...
 
OlfaNews // Cinquième Sens Juin 2019
OlfaNews // Cinquième Sens Juin 2019OlfaNews // Cinquième Sens Juin 2019
OlfaNews // Cinquième Sens Juin 2019
 
Cinquième Sens // Olfanews Mai 2019
Cinquième Sens // Olfanews Mai 2019Cinquième Sens // Olfanews Mai 2019
Cinquième Sens // Olfanews Mai 2019
 
Formes de luxe mai 2019
Formes de luxe mai 2019Formes de luxe mai 2019
Formes de luxe mai 2019
 
Cinquième Sens // Olfanews Avril 2019
Cinquième Sens // Olfanews Avril 2019Cinquième Sens // Olfanews Avril 2019
Cinquième Sens // Olfanews Avril 2019
 
TopNotes Newsletter 71 march 2019
TopNotes Newsletter 71 march 2019TopNotes Newsletter 71 march 2019
TopNotes Newsletter 71 march 2019
 
Cinquième Sens // Olfanews Mars 2019
Cinquième Sens // Olfanews Mars 2019Cinquième Sens // Olfanews Mars 2019
Cinquième Sens // Olfanews Mars 2019
 

A la cour des parfums

  • 1. 186 PARFUMERIE Tendances / Trends À la cour des parfums The court of new women fragrances... Leaders en parfumerie sélective, les parfums alcooliques féminins se livrent une rude concurrence. Matières premières, déclinaisons, fl ankers, quelle nouveauté balayera ses rivales d’un revers d’effl uve‹? Cinquième Sens, sous la direction d’Isabelle‹Ferrand, dévoile son analyse* olfactive sur le palmarès des lancements du premier semestre 2014. Majestic fl owers Whilst 2013 was crowned by the popu-larity of complex and abstract fl oral bou-quets, 2014 has been all about compo-sitions that focus more on the key fl owers traditionally used in the perfumery sector in what has been a return to a certain traditionalism. N°29- Septembre / Octobre 2014 Expression Cosmétique Les fl eurs souveraines L’année 2013 fût sacrée par des bouquets » oraux complexes et abstraits, 2014 an-nonce des compositions recentrées sur les » eurs incontournables de la parfume-rie, retour à un certain classicisme. •‡ Sa majesté la rose, le jasmin son prince La rose a fait un retour remarqué dans la cour olfactive, d’abord dans le nom, puis dans les compositions • Her Majesty the Rose, Crown Prince Jasmine The rose has made a noteworthy re-turn to the olfactory court, not just in terms of name but also in a number compositions in which it reigns su-preme, including Rosabotanica (Ba-lanciaga), Roses (Chloé), Roses et Reine (L’Occitane), Very Irresistible L’eau en Rose (Givenchy), Velvet Rose (D&G) or Paris Premières Roses (YSL). This generous fl ower of fl owers is often accompanied by jasmine, as is the case with Dior Addict EDT, Dolce (D&G) and Cerrutti 1881 Bella Notte for Her, in which it shares the limelight. • Crown Princess Orange Blossom Whether as an essential oil (neroli) or an absolute, orange blossom really did ex-perience its moment of glory in 2013. It continued to maintain a presence in this year’s spring olfactory sphere and is deli-cately showcased in Burberry Brit Rhythm for Her, demonstrating a more solar di-mension supported by ylang ylang in Terracotta le Parfum (Guerlain) and even in Alien Eau Extraordinaire (Thierry Mugler). • Precious fl owers bow out gracefully Lady Tuberose, Sweet Pea and Gardenia, all favourites in 2013, are withdrawing from the court with a sense of pride, As leaders in the selective perfumery sector, alcohol-based female fragrances are fi nding themselves faced with some stiff competition. Raw materials, variations, fl anker products.... what will be next in the quest to topple rivals with one fragrant backhand swing? Cinquième Sens, under the expert guidance of Isabelle‰Ferrand, has revealed its olfactory analysis* of the hit products launched in the fi rst half of 2014. où elle trône en coeur  : Rosabotanica (Balanciaga) ; Roses (Chloé), Roses et Reine (L’Occitane) ; Very Irresistible L’eau en Rose (Givenchy)  ; Velvet Rose (D&G) ou encore Paris Premières Roses (YSL). Magnanime, la » eur des » eurs se laisse côtoyée par le jasmin comme dans Dior Addict EDT ; Dolce (D&G), Cerrutti 1881 Bella Notte for her où elle partage la couronne. •‡ Fleur d’oranger, la dauphine En huile essentielle (néroli) ou en
  • 2. Trends / Tendances PERFUMERY 187 Nouveauté New product 12% The global information on cosmetics & fragrances September / October 2014 - No.29 féminins… absolue, la » eur d’oranger avait eu son heure de gloire en 2013. Cette année, elle reste présente dans la sphère olfactive printanière, délicatement mise à l’honneur dans Burberry Brit Rhythm for Her, ou plus solaire avec le renfort de l’ylang ylang dans Terracotta le Parfum (Guerlain) ou encore dans Alien Eau Extraordinaire (Thierry Mugler). •‡ Les précieuses tirent leur révérence Dame Tubéreuse, Pois de senteur et Gar-dénia, les favorites de 2013, quittent la cour avec erté, laissant néanmoins un sillage capiteux sur leur passage  : avec Jour d’Hermès Absolu, ou Karl Lagerfeld For Her. Les fruits : fi dèles cavaliers des fl eurs Plus que jamais, les fruits accompagnent les » eurs dans ce bal parfumé, puisque 40  % des » euris ont une facette fruitée poussée. •‡ Changement d’apparat Les fruits ont opté cette saison pour un habit plus frais et naturel qu’il n’était jadis, délais-sant leur robe sucrée et gourmande pour un voile d’agrumes en tête : Ange ou Démon Le secret (Givenchy)  ; Cerisier en Fleurs (Yves Rocher) ; Flower in the air (Kenzo). Leur inter-prétation est plus fraîche et juteuse, et le pam-plemousse est souvent mis en avant. •‡ Profusion de couleur Dif cile de pointer clairement un fruit dans ce dé- lé d’exotisme : entre pêche, pomme et poire, le coeur balance, il est de plus en plus rare de trouver des solinotes comme dans Moment de Bonheur L’Eau (Yves Rocher) avec une pomme douce au rendu olfactif plus proche de la pêche. Les fruits se volent la vedette au sein même d’un parfum, à en faire pâlir les » eurs les plus ères : accord coco, passion, mangue, ananas fraise dans Lady Million Eau my Gold (Paco Ra-banne), et viennent presque recouvrir les plus frêles » eurs comme le muguet dans Amor Amor L’eau (Cacharel) par le puissant cocktail abricot, cassis, passion pêche, poire…, de quoi se de-mander si une famille fruitée ne serait pas bientôt admise à la cour… •‡ La note verte, gardienne de l’ombre Bien qu’en retrait dans cette parade, la note although not without leaving a heady sillage in their wake, as demonstrated by Jour d’Hermès Absolu and Karl Lagerfeld For Her. Fruits: loyal knights of the fl owers Never before have we seen so much fruit ac-companying fl owers in this fragrant dance, with 40% of fl oral compositions now incorpo-rating a strong fruity dimension. • A change of ceremonial dress The fruits have chosen to don a fresher, more natural style than was previously the case this season, shedding their sweet, indulgent gar-ments in favour of a veil of citrusy top notes, from Ange ou Démon Le Secret (Givenchy) and Cerisier en Fleurs (Yves Rocher) to Flower in the Air (Kenzo). The result is a fresher, jui-cier interpretation with grapefruit often taking centre stage. • A profusion of colour It is diffi cult to single out one fruit in particu-lar from this wonderful display of exoticism - how do you choose between peach, apple and pear? Solinotes such as those found in Moment de Bonheur L’Eau (Yves Rocher), which incorporates an element of mild apple producing an olfactory effect that more clo-sely resembles the peach, are indeed beco-ming increasingly rare. Various fruits can be found fi ghting to steal the show within the same fragrance in a way that puts even the proudest of fl owers in the shade, such as the coconut, passion fruit, mango, pineapple and strawberry accord of Lady Million Eau My Gold (Paco Rabanne), almost enveloping the most fragile of fl owers, such as the lily of the valley in Amor Amor L’Eau (Cacharel), with a powerful cocktail of apricot, blackcurrant, passion fruit, peach and pear, which makes one wonder whether we might soon see a fruity family admitted to the court... • The green note - keeper of the shadows Whilst it might be keeping something of a low profi le in this parade, the green note is nevertheless more pronounced than is usually the case, as demonstrated by the blackcurrant bud of Miss Dior Bloo-ming Bouquet, the fi g of Rosabotanica (Balenciaga) and even the representation of lotus in the hyacinth of L’Eau d’Issey Ode to Nature. It also guarantees the authenticity of the fl ower thanks to its natural, springlike feel, as demonstrated by the notes of lily of the valley substantiated by the green touch in Pleats Please L’Eau d’Issey Miyake, in what is a trend that is refl ected both in the note itself and in the colour of the packaging. ss Répartition des parfums féminins (sur 177 références) Distribution of women perfumes (over 177 references) Editions limitée Limited editions 23% Extensions 6% Déclinaison Variations 12% Flanker 4% Relancement Relaunch 2% Sources : Cinquième Sens
  • 3. 188 PARFUMERIE Tendances / Trends Orientals and chypres - from Classical to Baroque • A modern interpretation Traditional interpretations of these two fami-lies are out this semester, with heavy sillages comprising whirlwinds of patchouli, moss and balms fi nding themselves sidelined in favour of more refi ned, modern versions. • Softness and consistency As far as chypres are concerned, white musks are the must-have accessory to achieve an ele-ment of fullness and cleanliness, as demons-trated by Modern Muse (Estée Lauder), with a musky fl oral chypre that is along the same lines as For Her (Narciso Rodriguez), making it ideal for the American market. Other new launches include La Panthère (Cartier), descri-bed as a fawny chypre incorporating leathery musks as well as a note of pear, refl ecting the current trend. These two chypre fragrances alone represent but a very slim proportion of the launches seen in the 1st semester, but there is, nevertheless, a coherent relationship between the product launched and the positioning in light of the only two modern chypres among the top 20 N°29- Septembre / Octobre 2014 Expression Cosmétique French sellers, namely Coco Mademoiselle (Chanel) and Miss Dior (Dior). Fickle sugar Having briefl y been neglected by fruity fl oral compositions, the indulgent dimension is ma-king a magnifi cent comeback in the oriental family. Indeed, vanillin and maltol (caramel) are wooing composition bases to the point of inebriation, creating high-impact top notes and an icing sugar-like cloud effect, from Extatic (Balmain) and Manifesto L’Éclat (YSL), where tonka bean is crystallised to create a sugared-almond effect, to Loverdose Tattoo EDT (Diesel) with its creamy rice pudding ele-ment, to name but a few. Finally, there is the sometimes fi ne line between modern chypres and orientals, as demonstrated by Idylle Duet Rose Patchouli (Guerlain) or even La Vie est Belle EDT (Lancôme), in which the two families are thrown together in an intoxicating waltz. Sublime communication... • Power and wealth Black and gold feature heavily in the visuals and packaging seen in the 1st semester, not to mention the names of the corresponding fragrances, including Liquid Gold Euphoria (Calvin Klein), The One Gold (D&G) and Gold Edition (Roberto Cavalli), in a trend that undoubtedly stems from the invincible success of the Million duo by Paco Rabanne and the golden incarnations thereof. The notion of wealth is indeed widely conveyed, though in a somewhat more subtle manner with so-called “Couture“ products such as the Couture col-lection from Versace, La Petite Robe Noire Eau de Parfum Couture (Guerlain), Lanvin’s Jeanne Couture Birdie and Elie Saab with Elie Saab Le Parfum L’Eau Couture bringing the parade to a close. • Divine designations There is a defi nite air of spirituality in the market, from Parfum Divin (Caudalie), Glowing Godness (Jennifer Lopez), Modern Muse and Bronze Godness Eau Fraîche Skinsent (Estée Lauder), Nirvana, Eliza-beth et James, Heavenly and Angels Only (Victoria’s Secret) and Enchanted Midnight Spell (Chopard) to Lady Million Eau My Gold (Paco Rabanne) and Dahlia Divin, (Givenchy) in what might be described as a heaven-sent air of sanctity. verte est plus remarquée que de coutume. Avec le bourgeon de cassis dans Miss Dior Blooming Bouquet ; la gue dans Rosabotanica (Balenciaga), ou encore l’interprétation du lo-tus dans L’eau d’Issey Ode to Nature à travers la jacinthe. Elle est garante de l’authenticité des » eurs grâce à sa touche naturelle et prin-tanière, comme la note muguet justi ée par la touche verte dans Pleats Please L’eau d’Issey Miyake. Une tendance qui se retrouve tant dans la note que dans la couleur des packa-gings. Orientaux et chypres, du classique au baroque •‡ Une lecture moderne Exit les interprétations traditionnelles pour ces deux familles ce semestre, les lourds sillages dans lesquels patchouli, mousses et baumes tourbillonnent sont boudés, pour des versions plus épurées et dans l’air du temps. •‡ Douceur et constance Côté chypre, les muscs blancs sont l’acces-soire indispensable pour apporter rondeur et propreté, Modern Muse (Estée Lauder) en fait la démonstration avec un chypré » euri musqué dans la veine de For  Her (Narciso Rodriguez), idéal pour le marché américain. Autre nouveauté, La Panthère (Cartier), décrit comme un chypre fauve, où l’on retrouve des muscs cuirés mais également une note poire, suivant la tendance. À eux deux, ces parfums chyprés représen-tent une part mince en nombre de lancements du 1e semestre ; c’est néanmoins un rapport lancement/positionnement cohérent au vu des deux seuls chyprés modernes placés dans le top 20 des ventes françaises, à sa-voir Coco Mademoiselle (Chanel) et Miss Dior (Dior). Le sucre volage Brièvement délaissée par les » oraux fruités, on retrouve la facette gourmande dans toute sa splendeur auprès de la famille orientale. En effet, vanilline et maltol (caramel) courtisent les fonds des compositions à les enivrer jusqu’en impact de tête, pour donner une impression de nuage de sucre glacé : Extatic (Balmain) ; Manifesto L’éclat (YSL), où la fève tonka est cristallisée pour un effet dragée  ; ou encore Loverdose Tattoo EDT (Diesel) avec sa facette riz au lait pour n’en citer que quelques uns. On notera en n la frontière parfois mince entre les orientaux et les chyprés modernes à l’ins-tar de Idylle Duet Rose Patchouli (Guerlain) ou encore La Vie est belle EDT (Lancôme) dans lesquelles les deux familles se confondent dans une valse grisante. Sublime communication… •‡ Pouvoir et richesse Les visuels et les packagings se sont parés d’or et de noir pour le 1e semestre, jusque dans les noms des parfums  : Liquid Gold Euphoria (Calvin Klein), The One Gold (D&G) ; Gold Edition (Roberto Cavalli). Tendance cer-tainement induite par le succès indétrônable du couple Million de Paco Rabanne et ses déclinaisons dorées. La notion de richesse irradie, de manière plus ne avec les appel-lations « Couture » : collection Couture chez Versace, La petite Robe Noire Eau de parfum Couture (Guerlain), Lanvin décline son Jeanne Couture en Birdie, ou encore Elie Saab avec Elie Saab Le Parfum L’Eau Couture pour clô-turer ce dé lé.
  • 4.
  • 5. The Version-Concentration waltz The proportions of new product launches to extensions of existing lines remain stable in relation to last year (see graph on p.187). • Holy water! As is customary before the summer, Eaux versions have been appearing, from the Summer Splash collection (Cacharel), com-prising Noa, Catch Me and Amor Amor L’Eau, See by Chloé Eau Fraîche, Eaude-moiselle Eau Florale (Givenchy), Prada Candy Eau Florale and Me L’Eau (Lanvin) to Alien Eau Extraordinaire and Angel Eau Sucrée (Thierry Mugler). Few of these refreshingly-named fragrances contain a really pronounced citrus element, favouring instead the signifi cant presence of fresh fruits. • The leaders and their entourage N°29- Septembre / Octobre 2014 Expression Cosmétique The past two years have also witnessed an acceleration in the number of launches (fl ankers and variations) pertaining to key fragrance lines. La Vie est Belle (Lancôme), for example, is already avai-lable in four different versions (Eau de Parfum, Eau de Parfum Légère, Eau de Toi-lette and the imminent Absolu)! The same is true of its friend La Petite Robe Noire (Guerlain), which is available in Eau de Parfum, Eau de Toilette and Eau de Parfum Couture versions after just two years on the market, with Manifesto also following in their footsteps with its Eau de Parfum, Elixir and L’Éclat (EDT) versions. This is one trend that looks set to stick around, with market research undertaken notably by the Fragrance Foundation showing that consumers welcome variations of fragrances and are even particularly fond of such olfactory nuances! Whilst oriental fragrances (11%) are fl ourishing and establishing their place among the top sellers in France (La Vie est Belle (Lancôme), La Petite Robe Noire (Guerlain) and Manifesto (YSL)), fl orals continued to dominate the new product launches in the selective distribution sector in the fi rst half of 2014 (79%). What do the end of 2014 and 2015 have in store for us? Will variation products manage to establish their supremacy? Will vanilla and the sweet notes associa-ted therewith take the reins and reign su-preme over the fl orals? Watch this space for the next episode in the new-product battle for the throne over 2015... *Analysis of 182 listed fragrances out of a total of 349 launches recorded. •‡ Divines appellations Un vent de spiritualité souf» e sur le marché : Parfum Divin (Caudalie) ; Glowing Godness (Jennifer Lopez) ; Modern Muse et Bronze Godness Eau fraîche Skinsent (Estée Lauder)  ; Nirvana (Elizabeth et James)  ; Heavenly et Angels only (Victoria’s secret), Enchanted Midnight Spell (Chopard) ; Lady Million Eau my Gold (Paco Rabanne) et Dahlia Divin (Givenchy). Une aura de sain-teté qui semble tombée du ciel ! La valse des Versions - Concentrations Entre nouveautés et déclinaisons de lignes déjà existantes, les proportions sont stables par rapport à l’année dernière (Cf. graphique p.187). •‡ Ô mon Eau‡! Comme à leur habitude en période pré-esti-vale, les versions Eaux ont perlé. La collec-tion Summer Splash (Cacharel) avec Noa, Catch me et Amor Amor en versions Eau, See by Chloé Eau Fraîche, Eaudemoiselle Eau Florale (Givenchy) ; Candy Prada Eau Florale, Me L’Eau (Lanvin) ou encore Alien Eau Extraordinaire et Angel Eau sucrée (Thierry Mugler). Dans ce panel aux noms rafraîchissants, rares sont les   fragrances contenant une facette hespéridée réelle-ment prononcée, on note plutôt une pré-sence signi cative de fruits frais. •‡ Les meneurs et leur suite On constate également depuis deux ans une accélération des lancements (» ankers et déclinaisons) sur les lignes de parfums piliers : La Vie est Belle (Lancôme) est déjà proposée en quatre versions différentes  ! (Eau de Parfum, Eau de Parfum légère, Eau de Toilette et l’Absolu arrive bientôt). Il en va de même pour sa compère La Petite Robe Noire (Guerlain) qui existe en version Eau de Parfum, Eau de Toilette et Eau de Parfum Couture après seulement deux an-nées d’existence… idem pour le suiveur Manifesto qui a sa version Eau de Parfum, Elixir et L’Éclat (EDT). Une tendance qui s’installera certainement puisque les études de marché, réalisées notamment par la Fragrance Fondation, montrent que la clientèle accueille favorablement les varia-tions des parfums, et est même particuliè-rement friande de ce nuancier olfactif ! Alors que les parfums orientaux (11%) » eu-rissent et s’implantent dans les meilleures ventes françaises (La Vie est Belle (Lancôme), La Petite Robe Noire (Guerlain), Manifesto (YSL)), les » oraux continuent de dominer le champ des lancements sélec-tifs du premier semestre 2014 (79%). Que nous réserve la n de l'année 2014 et 2015 ? Les déclinaisons vont-elles réussir à imposer leur suprématie  ? La vanille et ses notes sucrées prendre les rênes de la parfumerie et régner en maître sur les » eurs ? La suite de la bataille des nouveau-tés pour le trône, en 2015… ■ * Analyse portant sur 182 parfums répertoriés sur un total de 349 lancements comptabilisés. Maryline BONNARD Développement formation- évaluation Training and Evaluation Development Sarah BURRI Parfumeur créateur junior Junior Perfumer-Creator CINQUIÈME SENS Agence d'expertise olfactive Agency of olfactory expertise sens@cinquiemesens.com 01 47 53 79 16 190 PARFUMERIE Tendances / Trends