SlideShare une entreprise Scribd logo
Medtizi & Avicenne
Vous présentent
L’acupuncture une
tradition d’avenir
Animé par
Dr H. Akli
Sommaire
 Qu'est ce que l'acupuncture ?
 Étymologie
 Historique
 Arrivée en Europe
 Mécanisme d’action
 indications
 Efficacité
 Conclusion
Qu'est ce que l'acupuncture ?
 L’acupuncture est l’une des disciplines
de la Médecine Traditionnelle
Chinoise (MTC) basée sur
l’implantation et la manipulation de
fines aiguilles en divers points du
corps à des fins thérapeutiques.
 Elle se compose également du Tuina,
de la Pharmacopée, de la Diététique
et du Qi Qong.
Qu'est ce que l'acupuncture ?
 Acupuncture : Insertion d’aiguilles sur
des points précis du corps, utilisation de
ventouse, de moxas.
 Tuina : Massage énergétique et
techniques manipulatoires.
 Pharmacopée : association de plantes.
 Diététique : Alimentation et hygiène de
vie.
 Qi Gong : Technique d’entretien de la
santé par l’exercice, la respiration et la
concentration et par l’exercice physique.
Qu'est ce que l'acupuncture ?
 Elle est pratiquée en Chine depuis des
milliers d’années est basée sur des
concepts traditionnels (la régulation du
Yin et du Yang, la loi des cinq éléments,
les lois de circulation de l’énergie, etc.).
 Il est bon de rappeler que l’acupuncture
n’est qu’une partie de la médecine
traditionnelle chinoise.
 Un certain nombre de médecins tentent
de comprendre et d’expliquer
l’acupuncture traditionnelle au travers
des connaissances médicales actuelles.
Qu'est ce que l'acupuncture ?
 Chaque être vivant est animé par le Qi, énergie vitale
qui circule dans tout le corps suivant des réseaux
appelés méridiens. Pour être en bonne santé, la
circulation du Qi doit être libre. Les émotions comme
les traumatismes, une mauvaise alimentation, une
mauvaise adaptation aux conditions climatiques
peuvent engendrer la maladie.
 La consultation se déroule en 4 temps : l’observation
(en particulier de la langue), l’auscultation,
l’interrogatoire, la palpation des pouls radiaux.
 Cela permet d’évaluer et d’établir un bilan énergétique
et de mettre en place une stratégie pour rééquilibrer le
patient. Une séance peut durer de 30 minutes à 1
heure. Pour des troubles chroniques il est parfois
nécessaire de faire plusieurs séances ( 4 à 8 séances).
 La moxibustion ou les ventouses peuvent être utilisées.
Étymologie
 Le terme chinois usuel 针灸 (zhēnjiǔ)
désigne à la fois l’acupuncture et la
moxibustion.
 Le terme latin « acupunctura » a été
forgé au XVIIe siècle par un médecin
hollandais ayant séjourné au
Japon, dénommé Willem ten Rhyne, à
partir du latin acus, « aiguille » et
pungere, « piquer ». C’est de ce terme
latin que dérive les termes français et
anglais « acupuncture » ou le terme
allemand « Akupunktur ».
historique
 Les premières traces pourraient remonter à l'âge de
pierre où des instruments affûtés auraient été utilisés
pour soigner les douleurs.
La découverte en 1973 de quatorze documents
médicaux dans une tombe nouvellement fouillée à
Mawangdui 马王堆 dans le Hunan a permis de
complètement revoir l’histoire de la médecine chinoise.
Les spécialistes de ces textes établissent la chronologie
suivante :
 En 168 avant notre ère, époque de fermeture de la
tombe de Mawangdui, aucune technique d’acupuncture
n’était connue. Les textes de ces tombes montrent
clairement que les traits typiques de la thérapeutique
chinoise n’étaient pas encore établis sous les Qin (-
221,-206) et le début des Han. En effet, s’ils décrivent
les trajets des conduits à la surface de la peau et
l’usage de la moxibustion, ils ne mentionnent jamais
l’usage d’aiguilles d’acupuncture.
Historique
 La première référence à l’acupuncture clairement
datée se trouve dans « les mémoires historiques
» (le Shiji) de Sima Qian (-145, -87) compilée en
90 av. J.-C. Dans cet ouvrage, l’auteur décrit un
médecin du nom de Chunyu Yi (-216, -150)
accusé de mauvaise pratique thérapeutique pour
avoir implanté des aiguilles sur des patients.
Dans deux procès, en -167 et – 154, le médecin
se voit obligé de démontrer l’intérêt
thérapeutique de l’acupuncture à une époque où
cette technique devait tout juste commencer à se
répandre. On pourrait donc dater la naissance de
l’acupuncture au milieu du second siècle avant
notre ère. Elle s’imposera ensuite peu à peu
comme la thérapeutique dominante de la
médecine des correspondances systématiques.
Arrivée en Europe
 L'acupuncture aurait été introduite en
Europe au XVIIe siècle par Ten
Rhyne, médecin de la Compagnie des
Indes (1679) et Kæmpfer.
Un siècle plus tard Dujardin et Vicq
d'Azyr relatent le procédé dans leurs
ouvrages respectifs.
Il semble que ce soit Berlioz, père du
compositeur qui, le premier, en ait tenté
la pratique en France (1810), imité
ensuite par de nombreux médecins .
Mécanisme d’action
 De 1977 à 2001, des études suggèrent que l'action
analgésique de l'acupuncture est liée à la production
d'endorphines dans le cerveau. Cet effet peut être mis en
évidence en bloquant leur action grâce à une molécule, la
naloxone: administrée au patient, elle réduit l'analgésie liée à
la morphine, et la sensation douloureuse est alors majorée
chez le patient. Quand la naloxone est administrée à un
patient sous acupuncture, l'effet analgésique est aussi
supprimé
 En 1978, une étude réalisée sur des singes en enregistrant
l'activité neuronale de leur thalamus a montré que l'effet
analgésique de l'acupuncture durait plus d'une heure.
 En 1993, des effets sur des inflammations localisées et
l‘ischémie ont été constatés[.
 Des études suggèrent en 2005 et 2006 que les sites d'action
de l‘analgésie provoquée par l'acupuncture incluent le
thalamus, grâce à l'utilisation de l'IRM fonctionnelle et la TEP
(tomographie par émission de positrons) et l'observation de
l'activité du cortex cérébral qui montrent une action inhibitrice
du stimulus lié à l'acupuncture.
Mécanisme d’action
 En 2007, on a constaté que l'acupuncture augmentait
les taux de monoxide d’azote dans les régions traitées,
provoquant un accroissement local de la circulation
sanguine.
 En 2010, on mesure chez la souris une forte teneur en
adénosine (un antalgique sécrété par certaines cellules)
dans la zone piquée par une aiguille, qui coïncide avec
une diminution importante de la souffrance pour deux
tiers des souris traitées. Des séances d'acupuncture de
trente minutes sur des souris ont multiplié leur taux
d'adénosine par vingt-quatre.
 En 2010, l‘IRMF a mis en évidence une différence
neurophysiologique entre l'effet antalgique d'un placebo
et celui de l'acupuncture, chez l'humain. Le véritable
traitement d'acupuncture activait des régions associées
à la douleur, mais pas le placebo.
Indications
 La MTC est autant curative que
préventive. Cependant, elle a aussi
ses limites et ne prétend pas tout
soigner.
 Elle intervient en complément de la
médecine allopathique et ne propose
pas de traiter les maladies
génétiques, dégénératives, infectieuse
s,mentales ou cancéreuses.
Indications
 Selon l’American Academy of Medical Acupuncture
(2004), l'acupuncture peut être considérée comme une
thérapie complémentaire pour les pathologies
suivantes. Ces indications sont basées sur une
expérience clinique et ne sont pas toujours contrôlées
par des recherches cliniques. Le texte en gras indique
que l'Organisation Mondiale de la Santé valide ces
indications dans sa publication Acupuncture: Review
and Analysis of Reports on Controlled Clinical Trial
 Troubles gastro-intestinaux fonctionnels (nausées
et vomissements, spasmes œsophagiens,
hyperacidité, côlon irritable)
 Distension abdominale / flatulences
 Contrôle de douleurs aiguës et chroniques
Indications
 Sinusites allergiques
 Anesthésie pour les patients à haut risque ou patients
ayant un historique d'effets indésirables aux
anesthésiques
 Anxiété, attaques de panique
 Arthrite / arthrose
 Douleurs thoraciques atypiques
 Bursite, tendinite, syndrome du canal carpien
 Syndromes du col de l'utérus et du rachis lombaire
 Constipation, diarrhée
 Toux avec contre-indications médicamenteuses
 Désintoxication (drogues)
 Dysménorrhée, douleurs pelviennes
 Douleurs d'épaule
Indications
 Céphalées (migraines et tensions), vertiges
(maladie de Menière), acouphènes
 Palpitations idiopathique, tachycardie
sinusale
 Maîtrise de la douleur, de l'œdème,
renforcement de processus de guérison en
cas de fractures
 Spasmes musculaires, tremblements, les
tics, les contractures
 Paresthésie
 Hoquet persistant
 Douleurs de membres fantômes
 Fasciite plantaire
 Iléus post-traumatique et post-opératoire
Indications
 Syndrome prémenstruel (Certains auteurs restent très
sceptiques quant à l'efficacité de l'acupuncture dans ce
cas] ; des expériences en acupression, forme de
traitement traditionnel proche de l'acupuncture, auraient
validé au contraire l'efficacité des points d'acupuncture
pour cette indication
 Certaines dermatoses (urticaire, prurit, eczéma,
psoriasis)
 Séquelles d‘AVC (aphasie, hémiplégie)
 Handicapés moteurs du septième nerf crânien (nerf
facial)
 Hyperthermie sévère
 Entorses et contusions
 Bruxisme
 Incontinence urinaire, rétention (neurogène, spastique,
les effets indésirables de médicaments)
Efficacité
 En France, l’évaluation de l’efficacité des
soins a été confiée à une Agence, la HAS
(Haute Autorité de santé) qui a succédé à
l’Agence nationale d’accréditation et
d’évaluation en santé (Anaes). Elle étudie et
valide les divers procédés de diagnostic et de
thérapeutique.
 L’Anaes a déjà évalué l’acupuncture (toutes
techniques confondues) et reconnu son
efficacité en certains domaines
(douleur, addictions et troubles fonctionnels
digestifs en 2000, aide à la récupération
motrice, maladies à composante
allergique, syndrome anxio-
dépressif, pathologie fonctionnelle uro-
génitale)
Risque
 Certains praticiens ne recourant pas à la
stérilisation (ou utilisant des stérilisations «
alternatives ») peuvent transmettre des infections
entre les patients, de la même façon qu'avec des
aiguilles de seringues si elles étaient utilisées
plusieurs fois.
 En Occident, pour prévenir ce risque on utilise en
général des lots d'aiguilles à usage unique.
 Au Québec, tous les acupuncteurs sont soumis à
une réglementation les obligeant à n'utiliser que
des aiguilles à usage unique, ce qui réduit à un
taux presque nul tout risque d'infection. Les
normes ne sont pas les mêmes dans tous les
endroits du globe.
Risque
Risque
Conclusion
 Il ne faut pas hésiter à y aller vers
l’acupuncture, patient ou thérapeute.
 La peur des piqûres, ça ne peut pas
se guérir par l'acupuncture.
Présentation disponible sur le forum
des étudiants de la faculté de
médecine
de Tizi-Ouzou :
www.medtizi.123.fr
Références
 http://fr.wikipedia.org/wiki/Acupuncture
 http://www.acupuncture-
lyon.fr.sitew.com/#PRESENTATION.A
 http://commons.wikimedia.org/wiki/File:Aiguille_d_acupunctur
e_avec_regle.dsc02265.untilted%2Bcropped%2BWB.jpg
 http://www.acupuncture-
lyon.fr.sitew.com/#PRESENTATION.A
 http://www.google.dz/search?q=acupuncture&hl=fr&source=ln
ms&tbm=isch&sa=X&ei=Y-
mZUYreAcW10QWKnIGYBw&sqi=2&ved=0CAcQ_AUoAQ&b
iw=1280&bih=832

Contenu connexe

En vedette

L'écriture chinoise
L'écriture chinoiseL'écriture chinoise
L'écriture chinoise
misele
 
Acupuncture
AcupunctureAcupuncture
Acupuncturepthv ***
 
Atelier4 Pennec - Aem
Atelier4 Pennec - AemAtelier4 Pennec - Aem
Atelier4 Pennec - Aem
ewebaem
 
L'écriture chinoise
L'écriture chinoiseL'écriture chinoise
L'écriture chinoisemisele
 
Histoire de la médecine 2011 UE7B - Pr BLANCHET
Histoire de la médecine 2011 UE7B - Pr BLANCHETHistoire de la médecine 2011 UE7B - Pr BLANCHET
Histoire de la médecine 2011 UE7B - Pr BLANCHETUniversité des Antilles
 
Introduction physiologie humaine partie 2
Introduction physiologie humaine partie 2 Introduction physiologie humaine partie 2
Introduction physiologie humaine partie 2
Elisa Marsaud
 
A la découverte des idéogrammes chinois - le Yin et le Yang
A la découverte des idéogrammes chinois - le Yin et le YangA la découverte des idéogrammes chinois - le Yin et le Yang
A la découverte des idéogrammes chinois - le Yin et le Yang
simpleslide.com
 
1 - anatomie generale
1 - anatomie generale 1 - anatomie generale
1 - anatomie generale
Youssef Hamrouni
 
La santé
La santéLa santé
La santé
Carmen
 
Pharmacopée traditionnelle et paludisme
Pharmacopée traditionnelle et paludismePharmacopée traditionnelle et paludisme
Pharmacopée traditionnelle et paludisme
Institut Pasteur de Madagascar
 
Cours d'anatomie 2
Cours d'anatomie  2Cours d'anatomie  2
Cours d'anatomie 2
Jaefar El Kassmi
 
Energie et temps
Energie   et   tempsEnergie   et   temps
Energie et temps
Serge Blanchard
 
L'astrologie chinoise.
L'astrologie chinoise.L'astrologie chinoise.
L'astrologie chinoise.
xiab
 
Magazine Sinatura 01
Magazine Sinatura 01Magazine Sinatura 01
Magazine Sinatura 01
Sinatura
 
Syndromes énergétiques.
Syndromes énergétiques.Syndromes énergétiques.
Syndromes énergétiques.Júlia Santos
 
Anatomie De La Femme
Anatomie  De La FemmeAnatomie  De La Femme
Anatomie De La Femmeguestac07ac
 

En vedette (19)

L'écriture chinoise
L'écriture chinoiseL'écriture chinoise
L'écriture chinoise
 
Acupuncture
AcupunctureAcupuncture
Acupuncture
 
Atelier4 Pennec - Aem
Atelier4 Pennec - AemAtelier4 Pennec - Aem
Atelier4 Pennec - Aem
 
L'écriture chinoise
L'écriture chinoiseL'écriture chinoise
L'écriture chinoise
 
Histoire de la médecine 2011 UE7B - Pr BLANCHET
Histoire de la médecine 2011 UE7B - Pr BLANCHETHistoire de la médecine 2011 UE7B - Pr BLANCHET
Histoire de la médecine 2011 UE7B - Pr BLANCHET
 
Introduction physiologie humaine partie 2
Introduction physiologie humaine partie 2 Introduction physiologie humaine partie 2
Introduction physiologie humaine partie 2
 
A la découverte des idéogrammes chinois - le Yin et le Yang
A la découverte des idéogrammes chinois - le Yin et le YangA la découverte des idéogrammes chinois - le Yin et le Yang
A la découverte des idéogrammes chinois - le Yin et le Yang
 
1 - anatomie generale
1 - anatomie generale 1 - anatomie generale
1 - anatomie generale
 
La santé
La santéLa santé
La santé
 
Acupuncture pharmacopée chinoise
Acupuncture   pharmacopée chinoiseAcupuncture   pharmacopée chinoise
Acupuncture pharmacopée chinoise
 
Anatomie générale
Anatomie généraleAnatomie générale
Anatomie générale
 
Pharmacopée traditionnelle et paludisme
Pharmacopée traditionnelle et paludismePharmacopée traditionnelle et paludisme
Pharmacopée traditionnelle et paludisme
 
Cours d'anatomie 2
Cours d'anatomie  2Cours d'anatomie  2
Cours d'anatomie 2
 
Nature elements
Nature elementsNature elements
Nature elements
 
Energie et temps
Energie   et   tempsEnergie   et   temps
Energie et temps
 
L'astrologie chinoise.
L'astrologie chinoise.L'astrologie chinoise.
L'astrologie chinoise.
 
Magazine Sinatura 01
Magazine Sinatura 01Magazine Sinatura 01
Magazine Sinatura 01
 
Syndromes énergétiques.
Syndromes énergétiques.Syndromes énergétiques.
Syndromes énergétiques.
 
Anatomie De La Femme
Anatomie  De La FemmeAnatomie  De La Femme
Anatomie De La Femme
 

Similaire à Acupuncture.21.05.2013

201206 Genesis
201206 Genesis201206 Genesis
201206 Genesis
Luxomed
 
Douleur les douleurs neuropathiques
Douleur les douleurs neuropathiquesDouleur les douleurs neuropathiques
Douleur les douleurs neuropathiquesdrmouheb
 
Programme 2010 5
Programme 2010 5Programme 2010 5
Programme 2010 5Guillian
 
GENERALITES EN ANESTHESIE.pdf
GENERALITES EN ANESTHESIE.pdfGENERALITES EN ANESTHESIE.pdf
GENERALITES EN ANESTHESIE.pdf
Woll2
 
Afme dr blanchemaison slide share
Afme  dr blanchemaison slide shareAfme  dr blanchemaison slide share
Afme dr blanchemaison slide shareLuxomed
 
Technologie IMRS, SwissBionic
Technologie IMRS, SwissBionicTechnologie IMRS, SwissBionic
Technologie IMRS, SwissBionic
Eric Comandé
 
Présentation1.pptx
Présentation1.pptxPrésentation1.pptx
Présentation1.pptx
krimo4
 
vdocuments.mx_les-bienfaits-medicaux-du-taijiquan.ppt
vdocuments.mx_les-bienfaits-medicaux-du-taijiquan.pptvdocuments.mx_les-bienfaits-medicaux-du-taijiquan.ppt
vdocuments.mx_les-bienfaits-medicaux-du-taijiquan.ppt
Marcelo Leite Matias
 
26 Wardavoir
26 Wardavoir26 Wardavoir
26 Wardavoir
Pierre Trudelle
 
26 Wardavoir
26 Wardavoir26 Wardavoir
26 Wardavoir
guest9b25cb
 
Week end detente : chambres d'hôtes Aux Vieux Chênes
Week end detente : chambres d'hôtes Aux Vieux ChênesWeek end detente : chambres d'hôtes Aux Vieux Chênes
Week end detente : chambres d'hôtes Aux Vieux Chênes
Chambres d'hôtes Aux Vieux CHênes
 
Anesthesia AND grossesse
Anesthesia AND grossesseAnesthesia AND grossesse
Anesthesia AND grossesse
Sandro Zorzi
 
Cours 1 anesthesie ristescu
Cours 1 anesthesie ristescuCours 1 anesthesie ristescu
Cours 1 anesthesie ristescu
Salah Eddine
 
1 cours anesthesie ristescu
1 cours anesthesie ristescu1 cours anesthesie ristescu
1 cours anesthesie ristescu
Salah Eddine
 
Comprendre la naturopathie
Comprendre la naturopathieComprendre la naturopathie
Comprendre la naturopathie
Sophie Duchene
 
Analgésie locorégionale continue périnerveuse et péridurale
Analgésie locorégionale continue périnerveuse et périduraleAnalgésie locorégionale continue périnerveuse et péridurale
Analgésie locorégionale continue périnerveuse et péridurale
Patrick Antoine
 
Conférence "Troubles veineux et Ostéopathie" au Salon du Bien-Etre à Paris le...
Conférence "Troubles veineux et Ostéopathie" au Salon du Bien-Etre à Paris le...Conférence "Troubles veineux et Ostéopathie" au Salon du Bien-Etre à Paris le...
Conférence "Troubles veineux et Ostéopathie" au Salon du Bien-Etre à Paris le...
GeoffreyLef
 
Hénin premiers concepts d'hypnose
Hénin premiers concepts d'hypnoseHénin premiers concepts d'hypnose
Hénin premiers concepts d'hypnose
Rémi Côté
 

Similaire à Acupuncture.21.05.2013 (20)

201206 Genesis
201206 Genesis201206 Genesis
201206 Genesis
 
Douleur les douleurs neuropathiques
Douleur les douleurs neuropathiquesDouleur les douleurs neuropathiques
Douleur les douleurs neuropathiques
 
Programme 2010 5
Programme 2010 5Programme 2010 5
Programme 2010 5
 
GENERALITES EN ANESTHESIE.pdf
GENERALITES EN ANESTHESIE.pdfGENERALITES EN ANESTHESIE.pdf
GENERALITES EN ANESTHESIE.pdf
 
Anesthesie
AnesthesieAnesthesie
Anesthesie
 
Afme dr blanchemaison slide share
Afme  dr blanchemaison slide shareAfme  dr blanchemaison slide share
Afme dr blanchemaison slide share
 
Technologie IMRS, SwissBionic
Technologie IMRS, SwissBionicTechnologie IMRS, SwissBionic
Technologie IMRS, SwissBionic
 
Présentation1.pptx
Présentation1.pptxPrésentation1.pptx
Présentation1.pptx
 
vdocuments.mx_les-bienfaits-medicaux-du-taijiquan.ppt
vdocuments.mx_les-bienfaits-medicaux-du-taijiquan.pptvdocuments.mx_les-bienfaits-medicaux-du-taijiquan.ppt
vdocuments.mx_les-bienfaits-medicaux-du-taijiquan.ppt
 
26 Wardavoir
26 Wardavoir26 Wardavoir
26 Wardavoir
 
26 Wardavoir
26 Wardavoir26 Wardavoir
26 Wardavoir
 
Modele therapeutique et technique en psychiatrie
Modele therapeutique et technique en psychiatrieModele therapeutique et technique en psychiatrie
Modele therapeutique et technique en psychiatrie
 
Week end detente : chambres d'hôtes Aux Vieux Chênes
Week end detente : chambres d'hôtes Aux Vieux ChênesWeek end detente : chambres d'hôtes Aux Vieux Chênes
Week end detente : chambres d'hôtes Aux Vieux Chênes
 
Anesthesia AND grossesse
Anesthesia AND grossesseAnesthesia AND grossesse
Anesthesia AND grossesse
 
Cours 1 anesthesie ristescu
Cours 1 anesthesie ristescuCours 1 anesthesie ristescu
Cours 1 anesthesie ristescu
 
1 cours anesthesie ristescu
1 cours anesthesie ristescu1 cours anesthesie ristescu
1 cours anesthesie ristescu
 
Comprendre la naturopathie
Comprendre la naturopathieComprendre la naturopathie
Comprendre la naturopathie
 
Analgésie locorégionale continue périnerveuse et péridurale
Analgésie locorégionale continue périnerveuse et périduraleAnalgésie locorégionale continue périnerveuse et péridurale
Analgésie locorégionale continue périnerveuse et péridurale
 
Conférence "Troubles veineux et Ostéopathie" au Salon du Bien-Etre à Paris le...
Conférence "Troubles veineux et Ostéopathie" au Salon du Bien-Etre à Paris le...Conférence "Troubles veineux et Ostéopathie" au Salon du Bien-Etre à Paris le...
Conférence "Troubles veineux et Ostéopathie" au Salon du Bien-Etre à Paris le...
 
Hénin premiers concepts d'hypnose
Hénin premiers concepts d'hypnoseHénin premiers concepts d'hypnose
Hénin premiers concepts d'hypnose
 

Acupuncture.21.05.2013

  • 3. Sommaire  Qu'est ce que l'acupuncture ?  Étymologie  Historique  Arrivée en Europe  Mécanisme d’action  indications  Efficacité  Conclusion
  • 4. Qu'est ce que l'acupuncture ?  L’acupuncture est l’une des disciplines de la Médecine Traditionnelle Chinoise (MTC) basée sur l’implantation et la manipulation de fines aiguilles en divers points du corps à des fins thérapeutiques.  Elle se compose également du Tuina, de la Pharmacopée, de la Diététique et du Qi Qong.
  • 5. Qu'est ce que l'acupuncture ?  Acupuncture : Insertion d’aiguilles sur des points précis du corps, utilisation de ventouse, de moxas.  Tuina : Massage énergétique et techniques manipulatoires.  Pharmacopée : association de plantes.  Diététique : Alimentation et hygiène de vie.  Qi Gong : Technique d’entretien de la santé par l’exercice, la respiration et la concentration et par l’exercice physique.
  • 6. Qu'est ce que l'acupuncture ?  Elle est pratiquée en Chine depuis des milliers d’années est basée sur des concepts traditionnels (la régulation du Yin et du Yang, la loi des cinq éléments, les lois de circulation de l’énergie, etc.).  Il est bon de rappeler que l’acupuncture n’est qu’une partie de la médecine traditionnelle chinoise.  Un certain nombre de médecins tentent de comprendre et d’expliquer l’acupuncture traditionnelle au travers des connaissances médicales actuelles.
  • 7. Qu'est ce que l'acupuncture ?  Chaque être vivant est animé par le Qi, énergie vitale qui circule dans tout le corps suivant des réseaux appelés méridiens. Pour être en bonne santé, la circulation du Qi doit être libre. Les émotions comme les traumatismes, une mauvaise alimentation, une mauvaise adaptation aux conditions climatiques peuvent engendrer la maladie.  La consultation se déroule en 4 temps : l’observation (en particulier de la langue), l’auscultation, l’interrogatoire, la palpation des pouls radiaux.  Cela permet d’évaluer et d’établir un bilan énergétique et de mettre en place une stratégie pour rééquilibrer le patient. Une séance peut durer de 30 minutes à 1 heure. Pour des troubles chroniques il est parfois nécessaire de faire plusieurs séances ( 4 à 8 séances).  La moxibustion ou les ventouses peuvent être utilisées.
  • 8. Étymologie  Le terme chinois usuel 针灸 (zhēnjiǔ) désigne à la fois l’acupuncture et la moxibustion.  Le terme latin « acupunctura » a été forgé au XVIIe siècle par un médecin hollandais ayant séjourné au Japon, dénommé Willem ten Rhyne, à partir du latin acus, « aiguille » et pungere, « piquer ». C’est de ce terme latin que dérive les termes français et anglais « acupuncture » ou le terme allemand « Akupunktur ».
  • 9. historique  Les premières traces pourraient remonter à l'âge de pierre où des instruments affûtés auraient été utilisés pour soigner les douleurs. La découverte en 1973 de quatorze documents médicaux dans une tombe nouvellement fouillée à Mawangdui 马王堆 dans le Hunan a permis de complètement revoir l’histoire de la médecine chinoise. Les spécialistes de ces textes établissent la chronologie suivante :  En 168 avant notre ère, époque de fermeture de la tombe de Mawangdui, aucune technique d’acupuncture n’était connue. Les textes de ces tombes montrent clairement que les traits typiques de la thérapeutique chinoise n’étaient pas encore établis sous les Qin (- 221,-206) et le début des Han. En effet, s’ils décrivent les trajets des conduits à la surface de la peau et l’usage de la moxibustion, ils ne mentionnent jamais l’usage d’aiguilles d’acupuncture.
  • 10. Historique  La première référence à l’acupuncture clairement datée se trouve dans « les mémoires historiques » (le Shiji) de Sima Qian (-145, -87) compilée en 90 av. J.-C. Dans cet ouvrage, l’auteur décrit un médecin du nom de Chunyu Yi (-216, -150) accusé de mauvaise pratique thérapeutique pour avoir implanté des aiguilles sur des patients. Dans deux procès, en -167 et – 154, le médecin se voit obligé de démontrer l’intérêt thérapeutique de l’acupuncture à une époque où cette technique devait tout juste commencer à se répandre. On pourrait donc dater la naissance de l’acupuncture au milieu du second siècle avant notre ère. Elle s’imposera ensuite peu à peu comme la thérapeutique dominante de la médecine des correspondances systématiques.
  • 11. Arrivée en Europe  L'acupuncture aurait été introduite en Europe au XVIIe siècle par Ten Rhyne, médecin de la Compagnie des Indes (1679) et Kæmpfer. Un siècle plus tard Dujardin et Vicq d'Azyr relatent le procédé dans leurs ouvrages respectifs. Il semble que ce soit Berlioz, père du compositeur qui, le premier, en ait tenté la pratique en France (1810), imité ensuite par de nombreux médecins .
  • 12. Mécanisme d’action  De 1977 à 2001, des études suggèrent que l'action analgésique de l'acupuncture est liée à la production d'endorphines dans le cerveau. Cet effet peut être mis en évidence en bloquant leur action grâce à une molécule, la naloxone: administrée au patient, elle réduit l'analgésie liée à la morphine, et la sensation douloureuse est alors majorée chez le patient. Quand la naloxone est administrée à un patient sous acupuncture, l'effet analgésique est aussi supprimé  En 1978, une étude réalisée sur des singes en enregistrant l'activité neuronale de leur thalamus a montré que l'effet analgésique de l'acupuncture durait plus d'une heure.  En 1993, des effets sur des inflammations localisées et l‘ischémie ont été constatés[.  Des études suggèrent en 2005 et 2006 que les sites d'action de l‘analgésie provoquée par l'acupuncture incluent le thalamus, grâce à l'utilisation de l'IRM fonctionnelle et la TEP (tomographie par émission de positrons) et l'observation de l'activité du cortex cérébral qui montrent une action inhibitrice du stimulus lié à l'acupuncture.
  • 13. Mécanisme d’action  En 2007, on a constaté que l'acupuncture augmentait les taux de monoxide d’azote dans les régions traitées, provoquant un accroissement local de la circulation sanguine.  En 2010, on mesure chez la souris une forte teneur en adénosine (un antalgique sécrété par certaines cellules) dans la zone piquée par une aiguille, qui coïncide avec une diminution importante de la souffrance pour deux tiers des souris traitées. Des séances d'acupuncture de trente minutes sur des souris ont multiplié leur taux d'adénosine par vingt-quatre.  En 2010, l‘IRMF a mis en évidence une différence neurophysiologique entre l'effet antalgique d'un placebo et celui de l'acupuncture, chez l'humain. Le véritable traitement d'acupuncture activait des régions associées à la douleur, mais pas le placebo.
  • 14. Indications  La MTC est autant curative que préventive. Cependant, elle a aussi ses limites et ne prétend pas tout soigner.  Elle intervient en complément de la médecine allopathique et ne propose pas de traiter les maladies génétiques, dégénératives, infectieuse s,mentales ou cancéreuses.
  • 15. Indications  Selon l’American Academy of Medical Acupuncture (2004), l'acupuncture peut être considérée comme une thérapie complémentaire pour les pathologies suivantes. Ces indications sont basées sur une expérience clinique et ne sont pas toujours contrôlées par des recherches cliniques. Le texte en gras indique que l'Organisation Mondiale de la Santé valide ces indications dans sa publication Acupuncture: Review and Analysis of Reports on Controlled Clinical Trial  Troubles gastro-intestinaux fonctionnels (nausées et vomissements, spasmes œsophagiens, hyperacidité, côlon irritable)  Distension abdominale / flatulences  Contrôle de douleurs aiguës et chroniques
  • 16. Indications  Sinusites allergiques  Anesthésie pour les patients à haut risque ou patients ayant un historique d'effets indésirables aux anesthésiques  Anxiété, attaques de panique  Arthrite / arthrose  Douleurs thoraciques atypiques  Bursite, tendinite, syndrome du canal carpien  Syndromes du col de l'utérus et du rachis lombaire  Constipation, diarrhée  Toux avec contre-indications médicamenteuses  Désintoxication (drogues)  Dysménorrhée, douleurs pelviennes  Douleurs d'épaule
  • 17. Indications  Céphalées (migraines et tensions), vertiges (maladie de Menière), acouphènes  Palpitations idiopathique, tachycardie sinusale  Maîtrise de la douleur, de l'œdème, renforcement de processus de guérison en cas de fractures  Spasmes musculaires, tremblements, les tics, les contractures  Paresthésie  Hoquet persistant  Douleurs de membres fantômes  Fasciite plantaire  Iléus post-traumatique et post-opératoire
  • 18. Indications  Syndrome prémenstruel (Certains auteurs restent très sceptiques quant à l'efficacité de l'acupuncture dans ce cas] ; des expériences en acupression, forme de traitement traditionnel proche de l'acupuncture, auraient validé au contraire l'efficacité des points d'acupuncture pour cette indication  Certaines dermatoses (urticaire, prurit, eczéma, psoriasis)  Séquelles d‘AVC (aphasie, hémiplégie)  Handicapés moteurs du septième nerf crânien (nerf facial)  Hyperthermie sévère  Entorses et contusions  Bruxisme  Incontinence urinaire, rétention (neurogène, spastique, les effets indésirables de médicaments)
  • 19. Efficacité  En France, l’évaluation de l’efficacité des soins a été confiée à une Agence, la HAS (Haute Autorité de santé) qui a succédé à l’Agence nationale d’accréditation et d’évaluation en santé (Anaes). Elle étudie et valide les divers procédés de diagnostic et de thérapeutique.  L’Anaes a déjà évalué l’acupuncture (toutes techniques confondues) et reconnu son efficacité en certains domaines (douleur, addictions et troubles fonctionnels digestifs en 2000, aide à la récupération motrice, maladies à composante allergique, syndrome anxio- dépressif, pathologie fonctionnelle uro- génitale)
  • 20. Risque  Certains praticiens ne recourant pas à la stérilisation (ou utilisant des stérilisations « alternatives ») peuvent transmettre des infections entre les patients, de la même façon qu'avec des aiguilles de seringues si elles étaient utilisées plusieurs fois.  En Occident, pour prévenir ce risque on utilise en général des lots d'aiguilles à usage unique.  Au Québec, tous les acupuncteurs sont soumis à une réglementation les obligeant à n'utiliser que des aiguilles à usage unique, ce qui réduit à un taux presque nul tout risque d'infection. Les normes ne sont pas les mêmes dans tous les endroits du globe.
  • 23. Conclusion  Il ne faut pas hésiter à y aller vers l’acupuncture, patient ou thérapeute.  La peur des piqûres, ça ne peut pas se guérir par l'acupuncture.
  • 24. Présentation disponible sur le forum des étudiants de la faculté de médecine de Tizi-Ouzou : www.medtizi.123.fr
  • 25. Références  http://fr.wikipedia.org/wiki/Acupuncture  http://www.acupuncture- lyon.fr.sitew.com/#PRESENTATION.A  http://commons.wikimedia.org/wiki/File:Aiguille_d_acupunctur e_avec_regle.dsc02265.untilted%2Bcropped%2BWB.jpg  http://www.acupuncture- lyon.fr.sitew.com/#PRESENTATION.A  http://www.google.dz/search?q=acupuncture&hl=fr&source=ln ms&tbm=isch&sa=X&ei=Y- mZUYreAcW10QWKnIGYBw&sqi=2&ved=0CAcQ_AUoAQ&b iw=1280&bih=832