SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  35
Télécharger pour lire hors ligne
Utilisation de supports visuels
pour aider
l’enfant autiste
au domicile
Armande Perrier – Enseignante spécialisée – SMPEA 2 – Peyre-Plantade - 2012
La structuration temporelle
pour l’enfant autiste : pourquoi ?
• Difficultés à se repérer dans le temps
• Difficultés à estimer les durées
• Intolérance plus ou moins forte au changement
• Permet d’anticiper les changements dans les routines
• Aide à mieux comprendre les situations
• Diminue l’anxiété et donc les troubles du comportement
Emploi du temps journalier
Pour un très jeune enfant :
- école le matin
- le repas à l’école
- hôpital de jour l’après-midi
- et retour à la maison
La veille au soir et le matin, l’enfant est invité à regarder ce programme,
ainsi il sait comment sera organisée sa journée,
et il est rassuré de savoir qu’ensuite il rentrera à la maison.
Exemples d’emplois du temps journaliers
Il est important d’utiliser des images qui seront significatives pour l’enfant,
ici par exemple, « chez mamie » est représenté par 4 chatons, car l’enfant
a plaisir à jouer avec ces chatons lorsqu’il va chez sa grand-mère.
Exemple d’emploi du temps hebdomadaire
Lorsque l’enfant est plus grand et mieux repéré dans la semaine,
il est intéressant d’utiliser un emploi du temps hebdomadaire
pour lui permettre de visualiser quel jour aura lieu l’activité qu’il réclame.
• Permanence de la consigne
• Travail de l’autonomie
Visualisation de certains moments de la journées
Exemple : le matin avant de partir à l’école
Dans ce modèle, l’enfant est actif :
Avant l’arrivée de l’enfant, l’adulte
référent a installé l’emploi du temps,
mais
C’est l’enfant qui place l’image de
l’activité en cours dans le carré bleu.
Lorsque l’activité est terminée, l’enfant
met l’image dans la boîte ‘FINI’, et
place le pictogramme représentant
l’activité suivante dans le carré.
Ainsi ne restent affichées que les
images des activités à venir.
L’utilisation en autonomie de l’emploi
du temps demande un apprentissage :
l’enfant doit être dirigé physiquement
vers son emploi du temps à chaque
changement d’activité.
Visualisation de certains moments de la journées
Exemple : le soir en rentrant del’école
Détail de certaines activités
L’activité « je travaille » est ici détaillée à l’enfant et c’est lui qui est invité
à déplacer le curseur à chaque changement de « sous-activité ».
L’utilisation d’un time-timer
pour visualiser la durée
d’une activité peut être
utile pour diminuer
les troubles de l’attention
et l’instabilité motrice.
Visualisation de la durée
C’est bien évidemment l’adulte qui détermine la durée de l’activité.
Le timer peut être utilisé autant pour une activité peu appréciée de l’enfant
que pour une activité préférée qu’il pourrait avoir du mal à abandonner.
Visualisation de la durée
On peut également représenter le time-timer sur certains pictogrammes
de l’emploi du temps, ainsi l’enfant sait à l’avance que certaines activités
auront une durée très précise.
Emploi du temps visualisé
pour préparer un évènement exceptionnel
Une visite chez le médecin
5
Un évènement exceptionnel, tel
une consultation chez le
médecin, chez le dentiste, à
l’hôpital, peut être source
d’angoisse.
En représenter les différentes
étapes et les commenter à
l’enfant en amont de la visite
peut contribuer à diminuer
l’anxiété.
Evolution des emplois du temps
avec le développement de l’enfant
Quelques étapes possibles :
- l’enfant manipule les pictogrammes à chaque changement
d’activité ;
- l’enfant manipule un curseur en face d’images fixes ;
- l’enfant coche au stylo en face de chaque pictogramme ;
- l’enfant coche au stylo en face de chaque mot ou phrase
désignant l’activité écoulée.
Attention à ne pas supprimer les emplois du temps visuels sous
prétexte que l’enfant devient verbal ou qu’il est capable de nommer
toutes les activités, il peut avoir parfois besoin de s’y référer. Il faut
donc privilégier un lieu fixe pour positionner l’emploi du temps afin
que l’enfant sache toujours où le trouver.
Illustration
La structuration et la visualisation des activités
pour l’enfant autiste : pourquoi ?
• Un trouble des fonctions exécutives et donc des difficultés
à enchaîner des actions, même routinières
• Des troubles de l’attention
• Des difficultés à appréhender une situation, une tâche,
dans sa globalité
• Une bonne mémoire visuelle
Parce que chez ces enfants, on constate souvent :
Ces dispositifs favoriseront l’autonomie.
Exemples de supports visuels
pour le travail de l’autonomie
Autonomie à l’habillage :
L’utilisation de ce ‘programme’ nécessitera un apprentissage progressif :
-Les vêtements sont présentés à l’enfant un à un en suivant l’ordre de la bande et
en nommant chaque vêtement en même temps qu’on pointe la bande.
-Les vêtements sont étalés sur le lit (en suivant l’ordre de la bande) et l’enfant est
guidé physiquement si nécessaire pour enfiler chaque vêtement dans le bon ordre,
avec le même accompagnement verbal que précédamment.
-L’enfant est capable de s’habiller seul en toute autonomie en suivant le programme
visuel.
Pour les séquences d’habillage, il faut préférer des pictogrammes en Noir et Blanc
afin d'éviter que l’enfant ne réagisse à une éventuelle différence de couleur avec le
vêtement du jour, et ainsi favoriser la généralisation de cet acquis.
Exemples
« je m’habille pour sortir »
Bande affichée près de la porte d’entrée
Le picto « ne pas » imprimé sur un film transparent, peut être
scotché sur l’un des vêtements qu’il ne faut pas porter ce jour-là.
« je m’habille pour le soir »
Même procédé que pour
l’habillage du matin :
Des supports visuels pour soutenir
l’autonomie à la toilette
« se laver »
Bande affichée au dessus
de la baignoire :
« se laver les mains »
Bande affichée au dessus
du lavabo :
« la toilette du matin »
Bande affichée au dessus
du lavabo :
Comme pour les séquences d’habillage, la réalisation de ces séquences
en autonomie nécessitera un apprentissage.
L’autonomie au brossage des dents
Des supports visuels pour soutenir
l’autonomie aux toilettes
Là aussi, un apprentissage sera nécessaire
pour que l’enfant devienne autonome.
Des supports visuels pour soutenir
la compréhension des consignes
Montrer le pictogramme à l’enfant en même temps qu’on lui donne
la consigne orale lui permettra de mieux comprendre ce qu’on
attend de lui.
Des supports visuels pour soutenir
la compréhension et l’expression
des émotions
Il est nécessaire d’apprendre à l’enfant à reconnaître et nommer ses émotions,
verbalement ou avec des pictos. Ces pictogrammes doivent figurer dans le
classeur à mesure que l’enfant sait identifier les émotions représentées.
Lorsque l’enfant est verbal et n’utilise pas de classeur, un ‘porte-clefs’ de ce
type peut l’aider à s’exprimer dans les moments où il est submergé par ses
émotions.
Utilisation de supports visuels
pour mieux comprendre les règles de vie
Il est important de représenter le comportement adapté face au
comportement interdit afin que l’enfant comprenne bien ce que
l’on attend de lui.
Utilisation de supports visuels
pour mieux comprendre les codes sociaux
Ces petits scénarii sociaux permettent à l’enfant de savoir comment
réagir de façon adaptée en cas de conflit avec un membre de la fratrie.
Auparavant, on aura regardé et commenté chaque scénario avec l’enfant.
Utilisation de supports visuels
pour mieux comprendre les codes sociaux
L’enfant peut avoir cette bande avec lui pendant le trajet et jusqu’à
ce que l’orthophoniste vienne le chercher. Il peut aussi apporter un
objet de la maison (livre, petit jeu) qui l’aidera à patienter.
Certaines situations dans lesquelles sont observés des troubles du
comportement peuvent être illustrées pour soutenir l’apprentissage
et le maintien du comportement adapté.
Utilisation de supports visuels
pour mieux comprendre les codes sociaux
Mon niveau sonore selon les lieux
Pour certains, l’adaptation du niveau sonore de la voix selon les
situations nécessitera un apprentissage qui pourra être soutenu par
l’utilisation d’un support visuel. De la même façon, cela doit être
travaillé et commenté avec l’enfant afin qu’il sache comment se
comporter selon les lieux où il se trouve (cinéma, bibliothèque...).
Le Pecs :
système de communication par échange d’images
• Permet à l’enfant sans langage d’exprimer, à l’aide de
pictogrammes, une demande ou un commentaire de façon adaptée
et compréhensible de tous.
• Peut favoriser l’apparition du langage, ou lui donner une visée
communicative lorsqu’il est déjà présent.
• Entraîne une diminution des troubles du comportement auparavant
générés par l’incapacité de se faire comprendre.
Utilisation de supports visuels
comme système de communication
Le Pecs :
système de communication par échange d’images
Pour enseigner l’utilisation du Pecs à un enfant, il est nécessaire
d’avoir suivi la formation Pecs, accessible aux parents et aux
professionnels, ou d’être guidé par une personne compétente
(orthophoniste ou autre professionnel formés).
Le nombre de pictos dans le classeur augmentera progressivement,
au fur et à mesure que l’enfant saura les utiliser.
Lorsque ce système est mis en place, son utilisation doit être
généralisée à tous les lieux de vie de l’enfant et encouragée par
tous les intervenants.
Formations Pecs : http://www.pecs-france.fr dans toute la France ;
et http://afree.asso.fr à Montpellier.
Le classeur de communication 1/5
L’emploi du temps
quotidien peut être
visualisé à l’intérieur
du classeur.
Le classeur de communication 2/5
Les images sont rangées
par thèmes, sur des fiches
de couleurs différentes.
Sur la première page,
les verbes.
Le classeur de communication 3/5
• Au dos de la 1ère page, les
pictos pour exprimer des
émotions
Le classeur de communication 4/5
Ensuite, la nourriture.
Puis les activités.
Le classeur de communication 5/5
Puis les concepts.
Conseils pratiques
- Il est préférable d’écrire le mot sur chaque pictogramme
afin que tous les intervenants utilisent le même mot pour
désigner une activité, un lieu, un objet…
- Pour l’utilisation de bandes velcro, privilégier le côté doux
sur les supports (supports d’emplois du temps, classeurs
de communication…) et réserver le côté dur pour le dos
des pictogrammes. Cela évite de se blesser ou d’abîmer
les vêtements, notamment avec le classeur.
- Laisser dépasser le plastique sur au moins 3mn tout autour
de l’image pour une meilleure solidité du pictogramme.
• Nous parlons ici de l’utilisation de supports visuels avec l’enfant autiste,
mais cette utilisation est tout aussi pertinente avec des adolescents ou
des adultes autistes dont le niveau de développement nécessite une
aide technique.
• Avant de mettre en place des supports visuels, il faut évaluer le niveau de
compréhension/représentation de la personne afin d’adapter le matériel :
- objet
- photo
- dessin
- pictogramme
Nota bene
Pictogrammes et ressources
en libre accès sur internet
Picto Selector est un logiciel sous Windows à télécharger gratuitement,
permettant la sélection et l’impression de pictogrammes. Les pictogrammes
proviennent des sites Sclera.be et ARASAAC et straight-street.com et sont
pourvus de traductions en français : http://www.pictoselector.eu
ARASAAC-Portail aragonais de communication augmentée et alternative.
Environ 5000 pictogrammes à télécharger gratuitement, cliquer sur
«descargas», puis choisir l’icône de la langue : www.catedu.es/arasaac/
Liste de ressources pour trouver ou créer des pictogrammes :
http://www.autisme-ressources-lr.fr/IMG/pdf/ressources-pictogrammes.pdf
Et bien sûr : Google images
Le site belge www.participate-autism.be montre en vidéo l’utilisation des
supports visuels au quotidien.

Contenu connexe

Similaire à Supports visuels pour aider l'enfant autiste à domicile

Programme de formations pour les crèches 2014
Programme de formations pour les crèches 2014Programme de formations pour les crèches 2014
Programme de formations pour les crèches 2014Eric Camus
 
Catalogue HOP'TOYS Autonomie 2017
Catalogue HOP'TOYS Autonomie 2017Catalogue HOP'TOYS Autonomie 2017
Catalogue HOP'TOYS Autonomie 2017Julien Servy
 
Catalogue Petite Enfance 2019
Catalogue Petite Enfance 2019Catalogue Petite Enfance 2019
Catalogue Petite Enfance 2019Julien Servy
 
Photographier les enfants
Photographier les enfantsPhotographier les enfants
Photographier les enfantsPierric CHALOIS
 
Autonomie2018 bdef
Autonomie2018 bdefAutonomie2018 bdef
Autonomie2018 bdefJulien Servy
 
Webinaire devoirs et leçons
Webinaire devoirs et leçonsWebinaire devoirs et leçons
Webinaire devoirs et leçonssuccesscolaire
 
Catalogue autonomie-dec2018-1-25p
Catalogue autonomie-dec2018-1-25pCatalogue autonomie-dec2018-1-25p
Catalogue autonomie-dec2018-1-25pJulien Servy
 
LES HABILETÉS DE COMMUNICATION CHEZ LES AUTISTES
LES HABILETÉS DE COMMUNICATION CHEZ LES AUTISTES LES HABILETÉS DE COMMUNICATION CHEZ LES AUTISTES
LES HABILETÉS DE COMMUNICATION CHEZ LES AUTISTES ETIC-CAMEROUN
 
Autisme, création artistique et tablette tactile
Autisme,  création artistique et  tablette tactileAutisme,  création artistique et  tablette tactile
Autisme, création artistique et tablette tactileAndrée-Caroline Boucher
 
HOPTOYS CATALOGUE Orthophonie 2018
 HOPTOYS CATALOGUE Orthophonie 2018 HOPTOYS CATALOGUE Orthophonie 2018
HOPTOYS CATALOGUE Orthophonie 2018Julien Servy
 
2014 15 coll-mat_blanc
2014 15 coll-mat_blanc2014 15 coll-mat_blanc
2014 15 coll-mat_blancinstitisfec
 
Comment aider votre enfant à surmonter le blocage des maths ? Yokoro.fr
Comment aider votre enfant à surmonter le blocage des maths ? Yokoro.frComment aider votre enfant à surmonter le blocage des maths ? Yokoro.fr
Comment aider votre enfant à surmonter le blocage des maths ? Yokoro.fryokoro
 
Methodes devaluation des enfants TSA
Methodes devaluation des enfants TSAMethodes devaluation des enfants TSA
Methodes devaluation des enfants TSAETIC-CAMEROUN
 
COMMUNICATION DES PROBLEMES DE COMPORTEMENT
COMMUNICATION DES PROBLEMES DE COMPORTEMENTCOMMUNICATION DES PROBLEMES DE COMPORTEMENT
COMMUNICATION DES PROBLEMES DE COMPORTEMENTETIC-CAMEROUN
 
COMMENT ENSEIGNER LES MATHÉMATIQUES À UN ENFANT AUTISTE?
COMMENT ENSEIGNER LES MATHÉMATIQUES À UN ENFANT AUTISTE?COMMENT ENSEIGNER LES MATHÉMATIQUES À UN ENFANT AUTISTE?
COMMENT ENSEIGNER LES MATHÉMATIQUES À UN ENFANT AUTISTE?ETIC-CAMEROUN
 
Formation POST ANT "Techniques de prise de parole en public et animation d'at...
Formation POST ANT "Techniques de prise de parole en public et animation d'at...Formation POST ANT "Techniques de prise de parole en public et animation d'at...
Formation POST ANT "Techniques de prise de parole en public et animation d'at...MONA
 

Similaire à Supports visuels pour aider l'enfant autiste à domicile (20)

Guide tgd
Guide tgdGuide tgd
Guide tgd
 
Programme de formations pour les crèches 2014
Programme de formations pour les crèches 2014Programme de formations pour les crèches 2014
Programme de formations pour les crèches 2014
 
Catalogue HOP'TOYS Autonomie 2017
Catalogue HOP'TOYS Autonomie 2017Catalogue HOP'TOYS Autonomie 2017
Catalogue HOP'TOYS Autonomie 2017
 
Catalogue Petite Enfance 2019
Catalogue Petite Enfance 2019Catalogue Petite Enfance 2019
Catalogue Petite Enfance 2019
 
Photographier les enfants
Photographier les enfantsPhotographier les enfants
Photographier les enfants
 
Autonomie2018 bdef
Autonomie2018 bdefAutonomie2018 bdef
Autonomie2018 bdef
 
Webinaire devoirs et leçons
Webinaire devoirs et leçonsWebinaire devoirs et leçons
Webinaire devoirs et leçons
 
Guide dysphasies
Guide dysphasiesGuide dysphasies
Guide dysphasies
 
Catalogue autonomie-dec2018-1-25p
Catalogue autonomie-dec2018-1-25pCatalogue autonomie-dec2018-1-25p
Catalogue autonomie-dec2018-1-25p
 
Prese pau
Prese pauPrese pau
Prese pau
 
LES HABILETÉS DE COMMUNICATION CHEZ LES AUTISTES
LES HABILETÉS DE COMMUNICATION CHEZ LES AUTISTES LES HABILETÉS DE COMMUNICATION CHEZ LES AUTISTES
LES HABILETÉS DE COMMUNICATION CHEZ LES AUTISTES
 
Autisme, création artistique et tablette tactile
Autisme,  création artistique et  tablette tactileAutisme,  création artistique et  tablette tactile
Autisme, création artistique et tablette tactile
 
Manuel: Comment prendre des photos saisissantes
Manuel: Comment prendre des photos saisissantesManuel: Comment prendre des photos saisissantes
Manuel: Comment prendre des photos saisissantes
 
HOPTOYS CATALOGUE Orthophonie 2018
 HOPTOYS CATALOGUE Orthophonie 2018 HOPTOYS CATALOGUE Orthophonie 2018
HOPTOYS CATALOGUE Orthophonie 2018
 
2014 15 coll-mat_blanc
2014 15 coll-mat_blanc2014 15 coll-mat_blanc
2014 15 coll-mat_blanc
 
Comment aider votre enfant à surmonter le blocage des maths ? Yokoro.fr
Comment aider votre enfant à surmonter le blocage des maths ? Yokoro.frComment aider votre enfant à surmonter le blocage des maths ? Yokoro.fr
Comment aider votre enfant à surmonter le blocage des maths ? Yokoro.fr
 
Methodes devaluation des enfants TSA
Methodes devaluation des enfants TSAMethodes devaluation des enfants TSA
Methodes devaluation des enfants TSA
 
COMMUNICATION DES PROBLEMES DE COMPORTEMENT
COMMUNICATION DES PROBLEMES DE COMPORTEMENTCOMMUNICATION DES PROBLEMES DE COMPORTEMENT
COMMUNICATION DES PROBLEMES DE COMPORTEMENT
 
COMMENT ENSEIGNER LES MATHÉMATIQUES À UN ENFANT AUTISTE?
COMMENT ENSEIGNER LES MATHÉMATIQUES À UN ENFANT AUTISTE?COMMENT ENSEIGNER LES MATHÉMATIQUES À UN ENFANT AUTISTE?
COMMENT ENSEIGNER LES MATHÉMATIQUES À UN ENFANT AUTISTE?
 
Formation POST ANT "Techniques de prise de parole en public et animation d'at...
Formation POST ANT "Techniques de prise de parole en public et animation d'at...Formation POST ANT "Techniques de prise de parole en public et animation d'at...
Formation POST ANT "Techniques de prise de parole en public et animation d'at...
 

Plus de elanoita

comorbidités et autisme
comorbidités et autisme comorbidités et autisme
comorbidités et autisme elanoita
 
Le soin à l'hopital : informer par le jeu pour l'enfant
Le soin à l'hopital : informer par le jeu pour l'enfantLe soin à l'hopital : informer par le jeu pour l'enfant
Le soin à l'hopital : informer par le jeu pour l'enfantelanoita
 
handicap et maltraitance
handicap et maltraitancehandicap et maltraitance
handicap et maltraitanceelanoita
 
Les blondes sont elles plus susceptibles? recherche
Les blondes sont elles plus susceptibles? rechercheLes blondes sont elles plus susceptibles? recherche
Les blondes sont elles plus susceptibles? rechercheelanoita
 
TCC enfants et ado
TCC enfants et adoTCC enfants et ado
TCC enfants et adoelanoita
 
observation bb_watillon_mai2010
observation bb_watillon_mai2010 observation bb_watillon_mai2010
observation bb_watillon_mai2010 elanoita
 
petit livre sur le deni grossesse
petit livre sur le deni grossessepetit livre sur le deni grossesse
petit livre sur le deni grossesseelanoita
 
les médico-sociaux face au secret professionnel
les médico-sociaux face au secret professionnelles médico-sociaux face au secret professionnel
les médico-sociaux face au secret professionnelelanoita
 
Guide floortime
Guide floortimeGuide floortime
Guide floortimeelanoita
 
Document rehabilitation a_letroublebipolaire
Document rehabilitation a_letroublebipolaireDocument rehabilitation a_letroublebipolaire
Document rehabilitation a_letroublebipolaireelanoita
 
TEACCH adulte autiste
TEACCH adulte autisteTEACCH adulte autiste
TEACCH adulte autisteelanoita
 
Deficience intellectuelle-deficits-et-remediation-cognitive
Deficience intellectuelle-deficits-et-remediation-cognitiveDeficience intellectuelle-deficits-et-remediation-cognitive
Deficience intellectuelle-deficits-et-remediation-cognitiveelanoita
 
parentalite
parentaliteparentalite
parentaliteelanoita
 
la paternité et ses troubles
la paternité et ses troublesla paternité et ses troubles
la paternité et ses troubleselanoita
 
Code de déontologie des psychologues de mars 1996, actualisé en février 2012 (1)
Code de déontologie des psychologues de mars 1996, actualisé en février 2012 (1)Code de déontologie des psychologues de mars 1996, actualisé en février 2012 (1)
Code de déontologie des psychologues de mars 1996, actualisé en février 2012 (1)elanoita
 
Ta lattachement un_lien_vital_web
Ta lattachement un_lien_vital_webTa lattachement un_lien_vital_web
Ta lattachement un_lien_vital_webelanoita
 
Plan autisme2013
Plan autisme2013Plan autisme2013
Plan autisme2013elanoita
 
Placement de l'enfant maltraité
Placement de l'enfant maltraitéPlacement de l'enfant maltraité
Placement de l'enfant maltraitéelanoita
 
Resilience et-handicap-chez-l-enfant
Resilience et-handicap-chez-l-enfantResilience et-handicap-chez-l-enfant
Resilience et-handicap-chez-l-enfantelanoita
 
habiletés sociales chez l'enfant autiste
habiletés sociales chez l'enfant autistehabiletés sociales chez l'enfant autiste
habiletés sociales chez l'enfant autisteelanoita
 

Plus de elanoita (20)

comorbidités et autisme
comorbidités et autisme comorbidités et autisme
comorbidités et autisme
 
Le soin à l'hopital : informer par le jeu pour l'enfant
Le soin à l'hopital : informer par le jeu pour l'enfantLe soin à l'hopital : informer par le jeu pour l'enfant
Le soin à l'hopital : informer par le jeu pour l'enfant
 
handicap et maltraitance
handicap et maltraitancehandicap et maltraitance
handicap et maltraitance
 
Les blondes sont elles plus susceptibles? recherche
Les blondes sont elles plus susceptibles? rechercheLes blondes sont elles plus susceptibles? recherche
Les blondes sont elles plus susceptibles? recherche
 
TCC enfants et ado
TCC enfants et adoTCC enfants et ado
TCC enfants et ado
 
observation bb_watillon_mai2010
observation bb_watillon_mai2010 observation bb_watillon_mai2010
observation bb_watillon_mai2010
 
petit livre sur le deni grossesse
petit livre sur le deni grossessepetit livre sur le deni grossesse
petit livre sur le deni grossesse
 
les médico-sociaux face au secret professionnel
les médico-sociaux face au secret professionnelles médico-sociaux face au secret professionnel
les médico-sociaux face au secret professionnel
 
Guide floortime
Guide floortimeGuide floortime
Guide floortime
 
Document rehabilitation a_letroublebipolaire
Document rehabilitation a_letroublebipolaireDocument rehabilitation a_letroublebipolaire
Document rehabilitation a_letroublebipolaire
 
TEACCH adulte autiste
TEACCH adulte autisteTEACCH adulte autiste
TEACCH adulte autiste
 
Deficience intellectuelle-deficits-et-remediation-cognitive
Deficience intellectuelle-deficits-et-remediation-cognitiveDeficience intellectuelle-deficits-et-remediation-cognitive
Deficience intellectuelle-deficits-et-remediation-cognitive
 
parentalite
parentaliteparentalite
parentalite
 
la paternité et ses troubles
la paternité et ses troublesla paternité et ses troubles
la paternité et ses troubles
 
Code de déontologie des psychologues de mars 1996, actualisé en février 2012 (1)
Code de déontologie des psychologues de mars 1996, actualisé en février 2012 (1)Code de déontologie des psychologues de mars 1996, actualisé en février 2012 (1)
Code de déontologie des psychologues de mars 1996, actualisé en février 2012 (1)
 
Ta lattachement un_lien_vital_web
Ta lattachement un_lien_vital_webTa lattachement un_lien_vital_web
Ta lattachement un_lien_vital_web
 
Plan autisme2013
Plan autisme2013Plan autisme2013
Plan autisme2013
 
Placement de l'enfant maltraité
Placement de l'enfant maltraitéPlacement de l'enfant maltraité
Placement de l'enfant maltraité
 
Resilience et-handicap-chez-l-enfant
Resilience et-handicap-chez-l-enfantResilience et-handicap-chez-l-enfant
Resilience et-handicap-chez-l-enfant
 
habiletés sociales chez l'enfant autiste
habiletés sociales chez l'enfant autistehabiletés sociales chez l'enfant autiste
habiletés sociales chez l'enfant autiste
 

Supports visuels pour aider l'enfant autiste à domicile

  • 1. Utilisation de supports visuels pour aider l’enfant autiste au domicile Armande Perrier – Enseignante spécialisée – SMPEA 2 – Peyre-Plantade - 2012
  • 2. La structuration temporelle pour l’enfant autiste : pourquoi ? • Difficultés à se repérer dans le temps • Difficultés à estimer les durées • Intolérance plus ou moins forte au changement • Permet d’anticiper les changements dans les routines • Aide à mieux comprendre les situations • Diminue l’anxiété et donc les troubles du comportement
  • 3. Emploi du temps journalier Pour un très jeune enfant : - école le matin - le repas à l’école - hôpital de jour l’après-midi - et retour à la maison La veille au soir et le matin, l’enfant est invité à regarder ce programme, ainsi il sait comment sera organisée sa journée, et il est rassuré de savoir qu’ensuite il rentrera à la maison.
  • 4. Exemples d’emplois du temps journaliers Il est important d’utiliser des images qui seront significatives pour l’enfant, ici par exemple, « chez mamie » est représenté par 4 chatons, car l’enfant a plaisir à jouer avec ces chatons lorsqu’il va chez sa grand-mère.
  • 5. Exemple d’emploi du temps hebdomadaire Lorsque l’enfant est plus grand et mieux repéré dans la semaine, il est intéressant d’utiliser un emploi du temps hebdomadaire pour lui permettre de visualiser quel jour aura lieu l’activité qu’il réclame.
  • 6. • Permanence de la consigne • Travail de l’autonomie Visualisation de certains moments de la journées Exemple : le matin avant de partir à l’école
  • 7. Dans ce modèle, l’enfant est actif : Avant l’arrivée de l’enfant, l’adulte référent a installé l’emploi du temps, mais C’est l’enfant qui place l’image de l’activité en cours dans le carré bleu. Lorsque l’activité est terminée, l’enfant met l’image dans la boîte ‘FINI’, et place le pictogramme représentant l’activité suivante dans le carré. Ainsi ne restent affichées que les images des activités à venir. L’utilisation en autonomie de l’emploi du temps demande un apprentissage : l’enfant doit être dirigé physiquement vers son emploi du temps à chaque changement d’activité. Visualisation de certains moments de la journées Exemple : le soir en rentrant del’école
  • 8. Détail de certaines activités L’activité « je travaille » est ici détaillée à l’enfant et c’est lui qui est invité à déplacer le curseur à chaque changement de « sous-activité ».
  • 9. L’utilisation d’un time-timer pour visualiser la durée d’une activité peut être utile pour diminuer les troubles de l’attention et l’instabilité motrice. Visualisation de la durée C’est bien évidemment l’adulte qui détermine la durée de l’activité. Le timer peut être utilisé autant pour une activité peu appréciée de l’enfant que pour une activité préférée qu’il pourrait avoir du mal à abandonner.
  • 10. Visualisation de la durée On peut également représenter le time-timer sur certains pictogrammes de l’emploi du temps, ainsi l’enfant sait à l’avance que certaines activités auront une durée très précise.
  • 11. Emploi du temps visualisé pour préparer un évènement exceptionnel Une visite chez le médecin 5 Un évènement exceptionnel, tel une consultation chez le médecin, chez le dentiste, à l’hôpital, peut être source d’angoisse. En représenter les différentes étapes et les commenter à l’enfant en amont de la visite peut contribuer à diminuer l’anxiété.
  • 12. Evolution des emplois du temps avec le développement de l’enfant Quelques étapes possibles : - l’enfant manipule les pictogrammes à chaque changement d’activité ; - l’enfant manipule un curseur en face d’images fixes ; - l’enfant coche au stylo en face de chaque pictogramme ; - l’enfant coche au stylo en face de chaque mot ou phrase désignant l’activité écoulée. Attention à ne pas supprimer les emplois du temps visuels sous prétexte que l’enfant devient verbal ou qu’il est capable de nommer toutes les activités, il peut avoir parfois besoin de s’y référer. Il faut donc privilégier un lieu fixe pour positionner l’emploi du temps afin que l’enfant sache toujours où le trouver.
  • 14. La structuration et la visualisation des activités pour l’enfant autiste : pourquoi ? • Un trouble des fonctions exécutives et donc des difficultés à enchaîner des actions, même routinières • Des troubles de l’attention • Des difficultés à appréhender une situation, une tâche, dans sa globalité • Une bonne mémoire visuelle Parce que chez ces enfants, on constate souvent : Ces dispositifs favoriseront l’autonomie.
  • 15. Exemples de supports visuels pour le travail de l’autonomie Autonomie à l’habillage : L’utilisation de ce ‘programme’ nécessitera un apprentissage progressif : -Les vêtements sont présentés à l’enfant un à un en suivant l’ordre de la bande et en nommant chaque vêtement en même temps qu’on pointe la bande. -Les vêtements sont étalés sur le lit (en suivant l’ordre de la bande) et l’enfant est guidé physiquement si nécessaire pour enfiler chaque vêtement dans le bon ordre, avec le même accompagnement verbal que précédamment. -L’enfant est capable de s’habiller seul en toute autonomie en suivant le programme visuel. Pour les séquences d’habillage, il faut préférer des pictogrammes en Noir et Blanc afin d'éviter que l’enfant ne réagisse à une éventuelle différence de couleur avec le vêtement du jour, et ainsi favoriser la généralisation de cet acquis.
  • 16. Exemples « je m’habille pour sortir » Bande affichée près de la porte d’entrée Le picto « ne pas » imprimé sur un film transparent, peut être scotché sur l’un des vêtements qu’il ne faut pas porter ce jour-là. « je m’habille pour le soir » Même procédé que pour l’habillage du matin :
  • 17. Des supports visuels pour soutenir l’autonomie à la toilette « se laver » Bande affichée au dessus de la baignoire : « se laver les mains » Bande affichée au dessus du lavabo : « la toilette du matin » Bande affichée au dessus du lavabo : Comme pour les séquences d’habillage, la réalisation de ces séquences en autonomie nécessitera un apprentissage.
  • 19. Des supports visuels pour soutenir l’autonomie aux toilettes Là aussi, un apprentissage sera nécessaire pour que l’enfant devienne autonome.
  • 20. Des supports visuels pour soutenir la compréhension des consignes Montrer le pictogramme à l’enfant en même temps qu’on lui donne la consigne orale lui permettra de mieux comprendre ce qu’on attend de lui.
  • 21. Des supports visuels pour soutenir la compréhension et l’expression des émotions Il est nécessaire d’apprendre à l’enfant à reconnaître et nommer ses émotions, verbalement ou avec des pictos. Ces pictogrammes doivent figurer dans le classeur à mesure que l’enfant sait identifier les émotions représentées. Lorsque l’enfant est verbal et n’utilise pas de classeur, un ‘porte-clefs’ de ce type peut l’aider à s’exprimer dans les moments où il est submergé par ses émotions.
  • 22. Utilisation de supports visuels pour mieux comprendre les règles de vie Il est important de représenter le comportement adapté face au comportement interdit afin que l’enfant comprenne bien ce que l’on attend de lui.
  • 23. Utilisation de supports visuels pour mieux comprendre les codes sociaux Ces petits scénarii sociaux permettent à l’enfant de savoir comment réagir de façon adaptée en cas de conflit avec un membre de la fratrie. Auparavant, on aura regardé et commenté chaque scénario avec l’enfant.
  • 24. Utilisation de supports visuels pour mieux comprendre les codes sociaux L’enfant peut avoir cette bande avec lui pendant le trajet et jusqu’à ce que l’orthophoniste vienne le chercher. Il peut aussi apporter un objet de la maison (livre, petit jeu) qui l’aidera à patienter. Certaines situations dans lesquelles sont observés des troubles du comportement peuvent être illustrées pour soutenir l’apprentissage et le maintien du comportement adapté.
  • 25. Utilisation de supports visuels pour mieux comprendre les codes sociaux Mon niveau sonore selon les lieux Pour certains, l’adaptation du niveau sonore de la voix selon les situations nécessitera un apprentissage qui pourra être soutenu par l’utilisation d’un support visuel. De la même façon, cela doit être travaillé et commenté avec l’enfant afin qu’il sache comment se comporter selon les lieux où il se trouve (cinéma, bibliothèque...).
  • 26. Le Pecs : système de communication par échange d’images • Permet à l’enfant sans langage d’exprimer, à l’aide de pictogrammes, une demande ou un commentaire de façon adaptée et compréhensible de tous. • Peut favoriser l’apparition du langage, ou lui donner une visée communicative lorsqu’il est déjà présent. • Entraîne une diminution des troubles du comportement auparavant générés par l’incapacité de se faire comprendre. Utilisation de supports visuels comme système de communication
  • 27. Le Pecs : système de communication par échange d’images Pour enseigner l’utilisation du Pecs à un enfant, il est nécessaire d’avoir suivi la formation Pecs, accessible aux parents et aux professionnels, ou d’être guidé par une personne compétente (orthophoniste ou autre professionnel formés). Le nombre de pictos dans le classeur augmentera progressivement, au fur et à mesure que l’enfant saura les utiliser. Lorsque ce système est mis en place, son utilisation doit être généralisée à tous les lieux de vie de l’enfant et encouragée par tous les intervenants. Formations Pecs : http://www.pecs-france.fr dans toute la France ; et http://afree.asso.fr à Montpellier.
  • 28. Le classeur de communication 1/5 L’emploi du temps quotidien peut être visualisé à l’intérieur du classeur.
  • 29. Le classeur de communication 2/5 Les images sont rangées par thèmes, sur des fiches de couleurs différentes. Sur la première page, les verbes.
  • 30. Le classeur de communication 3/5 • Au dos de la 1ère page, les pictos pour exprimer des émotions
  • 31. Le classeur de communication 4/5 Ensuite, la nourriture. Puis les activités.
  • 32. Le classeur de communication 5/5 Puis les concepts.
  • 33. Conseils pratiques - Il est préférable d’écrire le mot sur chaque pictogramme afin que tous les intervenants utilisent le même mot pour désigner une activité, un lieu, un objet… - Pour l’utilisation de bandes velcro, privilégier le côté doux sur les supports (supports d’emplois du temps, classeurs de communication…) et réserver le côté dur pour le dos des pictogrammes. Cela évite de se blesser ou d’abîmer les vêtements, notamment avec le classeur. - Laisser dépasser le plastique sur au moins 3mn tout autour de l’image pour une meilleure solidité du pictogramme.
  • 34. • Nous parlons ici de l’utilisation de supports visuels avec l’enfant autiste, mais cette utilisation est tout aussi pertinente avec des adolescents ou des adultes autistes dont le niveau de développement nécessite une aide technique. • Avant de mettre en place des supports visuels, il faut évaluer le niveau de compréhension/représentation de la personne afin d’adapter le matériel : - objet - photo - dessin - pictogramme Nota bene
  • 35. Pictogrammes et ressources en libre accès sur internet Picto Selector est un logiciel sous Windows à télécharger gratuitement, permettant la sélection et l’impression de pictogrammes. Les pictogrammes proviennent des sites Sclera.be et ARASAAC et straight-street.com et sont pourvus de traductions en français : http://www.pictoselector.eu ARASAAC-Portail aragonais de communication augmentée et alternative. Environ 5000 pictogrammes à télécharger gratuitement, cliquer sur «descargas», puis choisir l’icône de la langue : www.catedu.es/arasaac/ Liste de ressources pour trouver ou créer des pictogrammes : http://www.autisme-ressources-lr.fr/IMG/pdf/ressources-pictogrammes.pdf Et bien sûr : Google images Le site belge www.participate-autism.be montre en vidéo l’utilisation des supports visuels au quotidien.