SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  38
Qu’est-ce que le web collaboratif ?
Du participatif au collaboratif
             Evelyne Broudoux
     Journée d’études Cresat
   Mulhouse, 28 septembre 2012
Introduction
• Le web collaboratif, une notion à facettes qui
   – prend sa source dans une évolution technico-
     commerciale nommée web2.0
   – confronte des idéologies
      • Dernier avatar du capitalisme vs tournant décisif
   – suscite des prises de position tranchées
      • US : anti-amateurs (A. Keen) vs Pro (J. Jarvis)
   – permet au monde infocom français de se positionner
      • Approche critique (Bouquillion, Rebillard) vs Approche nord-
        américaine évangéliste (Jenkins)
Introduction
• Web2.0, web participatif, web collaboratif
  sont les différentes appellations d’une même
  utopie pour les uns, d’un concept marketing
  pour les autres, mais dont les concepts
  d’ouverture, de production-évaluation par les
  pairs et de partage ont été intégrés par
  nombre d’acteurs industriels et culturels à
  différents degrés
L’appellation « web2.0 »
• Fin 2005, une conférence est organisée par
  l’éditeur de manuels informatiques O’Reilly
           Le web comme plate-forme

• Tim O’Reilly invente ce terme avec John
  Battelle pour tenter de définir un nouveau
  paysage du web que l’on peut résumer à
             L’usager crée la valeur
Qu’est-ce que le « web2.0 »
• Des plates-formes logicielles en ligne
  indépendantes des systèmes d’exploitation et des
  données qu’elles utilisent
      • Le conseil d’un développeur à Microsoft lorsqu’il l’a quitté
        cette société a été : « Les logiciels utiles qui se libéreront
        d'une plate-forme spécifique seront des vecteurs de fortes
        marges pour un bon moment » Dave Stulz, 2003
• Une couche logicielle qui favorise les interactions
  entre internautes à partir des sites web
HousingMaps de Paul Rademacherétait le premier site
« mashup » mixant Craiglist (site d’annonces) à GoogleMaps
(API)
Qu’est-ce que le « web2.0 »
• Modèle inspiré du p2p
  – Plus il y a d’utilisateurs, plus le système est
    performant
  – Les services mettent en relation des personnes et
    des données
  – Architecture de la participation : il faut donner
    pour recevoir, le système s’améliore au fur et à
    mesure que les gens l’utilisent
Les usagers participent
• Le crowdsourcing : on externalise la création de la
  valeur
• La création de contenus (user generated content)
   – Création (reprise et modification : remix)
   – Publication (plates-formes de partage, réseaux
     sociaux)
   – Amateur (se déroule en dehors du temps de travail)
• En réalité, la règle des 1%, 9% et 90% s’applique
Le web2 et la participation
• L’architecture de la participation web2
  – Being open
  – Peering
  – Sharing
• Le web participatif n’est-il pas le web ?
  – Rappelons-nous la liste biblio.fr fondée en 1994
    par Hervé Le Crosnier
  – Et avant le web, les newsgroups étaient-ils
    participatifs ou collaboratifs ?
Dissocier participation et collaboration
• Pour en comprendre les différences et les
  complémentarités
Le web participatif ?
• Nous avions tenté en 2005-06 de mettre en
  perspective le tournant « participatif » initié par
  les commentaires des blogs et repris par la presse
  qui posait la « réponse du lecteur » comme
  nouvelle base de concept éditorial
   – Regret the errorqui répertoriait et corrigeait les
     erreurs de presse en 2004
   – Wikitorial du Los Angeles Times en 2005
   – Wade Roush faisait fabriquer aux lecteurs un article
     (TechnologyReviewdu MIT en 2005)
Aujourd’hui, le web est-il collaboratif ?
Web collaboratif sur Google Trends



Travail collaboratif
Les solutions logicielles collaboratives
Réseaux sociaux d’entreprises
Artesi - Télétravail
Collectivités locales et territoriales
PARTICIPER ET OU COLLABORER ?
Participer et Collaborer
• Participer consiste à prendre part à une initiative
  en acceptant les règles proposées et en se
  conformant à des attendus.
   – Ex : poser un commentaire critique sur un blog, éditer
     les métadonnées d’une image, etc.
• Collaborersuppose une responsabilité accrue
  dans la gestion et l’accomplissement des tâches.
   – Ex : collaborer à un blog collectif suppose partager les
     responsabilités éditoriales dudit blog (écriture et
     décision collective)
La culture participative
• Une offre d’outils opensource
  – Publication (CMS, RSE, Veille, etc.)
  – Conception (wikis, éditeurs en ligne)
  – Partage (réseaux sociaux, folksonomies)
• Des initiatives institutionnelles
  – Politiques culturelles
  – Des usages existants de communication avec le
    public qui se transforment et se développent
Recueillir les avis des internautes
Exemples d’espaces participatifs
• Serveurs de signets (bookmarking social)
  – Où l’on collabore : Delicious, Diigo, Pearltrees
  – Ou pas : Pinboard
• Souvenez-vous de la « longue traîne » (2004)
  dont on a pensé qu’elle pouvait valoriser et
  promouvoir toute la diversité créative
  – En réalité, seuls ceux qui mettent en place les
    dispositifs en tirent un profit (et encore… voir
    Jamendo)
L’économie du « participatif »
• Les entreprises créent de la valeur en misant sur
  des ressources externes
   – Elles utilisent des données « ouvertes » et ouvrent
     leurs données
   – Elles s’inscrivent dans des réseaux sociaux et gèrent
     leur réseau social d’entreprise
• Elles créent des dispositifs où le client est au
  centre (ex : gestion de projets agile)
• Elles s’appuient sur une gestion décentralisée et
  régulée par les « pairs »
La culture collaborative
• Exemple : le travail en ligne
  – L’écriture à plusieurs
  – La veille collaborative
  – La discussion autour des billets de blogs
• Les projets collaboratifs
PiratePad : un éditeur de texte
Relire les modifications réalisées
Paris-Normandie
• Projet collaboratif et participatif
• Le projet Paris-Normandiede Patrick Peccatte
  et Michel Le Querrec, consiste à améliorer la
  description documentaire d'un fonds
  photographique
• 3 044 photographies historiques sur la bataille
  de Normandie (du 6 juin à la fin août 1944)
[Peccatte, fulbi 2012]
Photos Paris-Normandie




                     [Peccatte, fulbi 2012]
Plate-forme Flickr
• Chargement des photos sur Flickr en 2007
• Projet s'appuie sur une fonctionnalité de Flickr
  qui est le renseignement automatique de champs
  IPTC au moment du téléchargement d'une photo
• 6 900 contributions corrigées, complétées, mises
  à jour. La galerie reçoit près de 3 000 visites par
  jour et les 3 044 photos ont été vues plus de 8,3
  millions de fois depuis la fin janvier 2007.
Paris-Normandie : une communauté
• Communauté d’une quarantaine de contributeurs
• qui possède des compétences complémentaires
  (historiens, archivistes, documentalistes,
  enseignants, etc.)
• et qui connaît très bien l'histoire de la bataille de
  Normandie
• dont la plupart est originaire.
Paris-Normandie : une communauté
• Composition de la communauté
  – Environ vingt-cinq membres qui participent aux
    descriptions
  – Participation de membres issus de forums
    historiques spécialisés
  – Quinzaine membres « permanents » spécialisés
  – Une seule personne – le co-initiateur du projet –
    se charge de la rédaction finale.
Paris-Normandie : une communauté
            hiérarchisée
• Un filtrage hiérarchisé des propositions de
  modifications
• Modèle de l’astronomie amateur (revendiqué par
  l’initiateur du projet)
   – Aide pour les tâches ingrates (surveillance d’étoiles)
   – Reconnaissance de l’astronomie amateur par l’Union
     astronomique internationale
• Conclusion : un modèle qui associe participatif et
  collaboratif
Conclusion
• Participer et/ou Collaborer ?
  – Il me semble que la réussite des projets est
    conditionnée par l’identification fine des
    modalités de participation et de collaboration
  – Modèle éditorial de Wikipédia ?
Et Mendeley dans tout ça ?
• Un retour sur les usages du collaboratif dans les
  institutions culturelles par le truchement d’articles
  scientifiques publiés sur le sujet
• Matière insuffisante et uniquement anglosaxonne
• Peu d’études d’usages et les rares révèlent
   – Les erreurs commises dans les projets institutionnels de
     plates-formes participatives consistent souvent à faire
     l’économie d’animateurs
   – Concevoir un outil de communication avec le public est
     insuffisant si aucun dispositif modulant participation et
     collaboration n’a été réellement pensé
BiblioWebographie
•   M. Amar, V. Mesguich (2012), Bibliothèques 2.0 à l’heure des médias sociaux.
    Editions du Cercle de la Librairie.
•   P. Bouquillion, J. Matthews (2010), Introduction in Le Web collaboratif. Mutations
    des industries de la culture et de la communication, Presses universitaires de
    Grenoble.
•   E. Broudoux (et all.) (2007) « Auctorialité : production, réception et publication de
    documents numériques » (dir. Pédauque T. Roger) in La redocumentarisation du
    monde. pp.183-204, Cepadues.
•   Jamendo
•   J. Jarvis (2010), Your advice : should i debate? In Buzzmachine.
•   H. Jenkins (2006) Convergence culture. Whereold and new media collide. New
    York UniversityPress.
•   P. Peccatte (2012), Pourquoi et comment faire appel aux « amateurs » pour
    documenter un fonds de photographies anciennes - le projet Photos-
    Normandie.Journée Fulbi.
•   F. Rebillard(2007), Le web 2.0 en perspective,L’Harmattan.
•   D. Tapscott, A. Williams. (2007) Wikinomics. How mass collaboration changes
    everything. Penguin.

Contenu connexe

Tendances

Organizing Your Message.pptx
Organizing Your Message.pptxOrganizing Your Message.pptx
Organizing Your Message.pptx
nahal11
 
Speaking skill presentation
Speaking skill presentationSpeaking skill presentation
Speaking skill presentation
chela894
 
Barriers to communication. .pptx
Barriers to communication.         .pptxBarriers to communication.         .pptx
Barriers to communication. .pptx
uma01rv
 

Tendances (16)

Four benefits to public speaking
Four benefits to public speakingFour benefits to public speaking
Four benefits to public speaking
 
MBA 610 Marketing Management Case Study
MBA 610 Marketing Management Case StudyMBA 610 Marketing Management Case Study
MBA 610 Marketing Management Case Study
 
Public Speaking Test 2
Public Speaking Test 2Public Speaking Test 2
Public Speaking Test 2
 
Communication skill Chapter .1
 Communication skill Chapter .1 Communication skill Chapter .1
Communication skill Chapter .1
 
Teknik Komunikasi Efektif dalam NEGOSIASI _ Materi Training "NEGOTIATION SKILLs"
Teknik Komunikasi Efektif dalam NEGOSIASI _ Materi Training "NEGOTIATION SKILLs"Teknik Komunikasi Efektif dalam NEGOSIASI _ Materi Training "NEGOTIATION SKILLs"
Teknik Komunikasi Efektif dalam NEGOSIASI _ Materi Training "NEGOTIATION SKILLs"
 
Tackling the problems of listening
Tackling the problems of listeningTackling the problems of listening
Tackling the problems of listening
 
Organizing Your Message.pptx
Organizing Your Message.pptxOrganizing Your Message.pptx
Organizing Your Message.pptx
 
Self Confidence & Motivating People _ Materi Training "LEADERSHIP for Manager...
Self Confidence & Motivating People _ Materi Training "LEADERSHIP for Manager...Self Confidence & Motivating People _ Materi Training "LEADERSHIP for Manager...
Self Confidence & Motivating People _ Materi Training "LEADERSHIP for Manager...
 
Speaking skill presentation
Speaking skill presentationSpeaking skill presentation
Speaking skill presentation
 
Functional Speaking
Functional SpeakingFunctional Speaking
Functional Speaking
 
7 cs of effective communication
7 cs of effective communication 7 cs of effective communication
7 cs of effective communication
 
7cs Of communication Communicational Skills
7cs Of communication Communicational Skills7cs Of communication Communicational Skills
7cs Of communication Communicational Skills
 
Barriers to communication. .pptx
Barriers to communication.         .pptxBarriers to communication.         .pptx
Barriers to communication. .pptx
 
Word formation (communication skill)
Word formation (communication skill)Word formation (communication skill)
Word formation (communication skill)
 
Informative speech slides (1)
Informative speech slides (1)Informative speech slides (1)
Informative speech slides (1)
 
Successful Public Speaking Skills
Successful Public Speaking SkillsSuccessful Public Speaking Skills
Successful Public Speaking Skills
 

En vedette

Interfaces tactiles : nouveaux usages, nouvelles interactions ?
Interfaces tactiles : nouveaux usages, nouvelles interactions ?Interfaces tactiles : nouveaux usages, nouvelles interactions ?
Interfaces tactiles : nouveaux usages, nouvelles interactions ?
Flupa
 
Stage outils travail-collaboratif-2014-05-15
Stage outils travail-collaboratif-2014-05-15Stage outils travail-collaboratif-2014-05-15
Stage outils travail-collaboratif-2014-05-15
URFIST de Rennes
 
Guitarra electrica
Guitarra electricaGuitarra electrica
Guitarra electrica
John
 
Explorardor de windows vista
Explorardor de windows vistaExplorardor de windows vista
Explorardor de windows vista
luis0114
 
Les quinzaines-estivales-du-16-au-31-juillet-2013---mer--bocage
Les quinzaines-estivales-du-16-au-31-juillet-2013---mer--bocageLes quinzaines-estivales-du-16-au-31-juillet-2013---mer--bocage
Les quinzaines-estivales-du-16-au-31-juillet-2013---mer--bocage
daveazuki
 
19 septembre 2013
19 septembre 201319 septembre 2013
19 septembre 2013
AdminReesum
 

En vedette (20)

Marketing participatif
Marketing participatifMarketing participatif
Marketing participatif
 
Dossier sur le transhumanisme
Dossier sur le transhumanismeDossier sur le transhumanisme
Dossier sur le transhumanisme
 
10 tips for Successful Crowdsourcing
10 tips for Successful Crowdsourcing10 tips for Successful Crowdsourcing
10 tips for Successful Crowdsourcing
 
Interfaces tactiles : nouveaux usages, nouvelles interactions ?
Interfaces tactiles : nouveaux usages, nouvelles interactions ?Interfaces tactiles : nouveaux usages, nouvelles interactions ?
Interfaces tactiles : nouveaux usages, nouvelles interactions ?
 
Michel et augustin Stratégie marketing
Michel et augustin Stratégie marketingMichel et augustin Stratégie marketing
Michel et augustin Stratégie marketing
 
Stage Construire un projet collaboratif : démarche et outils - 2016-05-31
Stage Construire un projet collaboratif : démarche et outils - 2016-05-31Stage Construire un projet collaboratif : démarche et outils - 2016-05-31
Stage Construire un projet collaboratif : démarche et outils - 2016-05-31
 
Outils et usages du travail collaboratif - avril 2012
Outils et usages du travail collaboratif - avril 2012Outils et usages du travail collaboratif - avril 2012
Outils et usages du travail collaboratif - avril 2012
 
Mémoire : Je fais donc je suis / Apprendre DIY | Bertrand Alice | 2013
 Mémoire : Je fais donc je suis / Apprendre DIY | Bertrand Alice | 2013 Mémoire : Je fais donc je suis / Apprendre DIY | Bertrand Alice | 2013
Mémoire : Je fais donc je suis / Apprendre DIY | Bertrand Alice | 2013
 
Stage outils travail-collaboratif-2014-05-15
Stage outils travail-collaboratif-2014-05-15Stage outils travail-collaboratif-2014-05-15
Stage outils travail-collaboratif-2014-05-15
 
Guide pratique du_travail_collaboratif
Guide pratique du_travail_collaboratifGuide pratique du_travail_collaboratif
Guide pratique du_travail_collaboratif
 
Le web 2.0, un web participatif et collaboratif - AAF 2015
Le web 2.0, un web participatif et collaboratif - AAF 2015Le web 2.0, un web participatif et collaboratif - AAF 2015
Le web 2.0, un web participatif et collaboratif - AAF 2015
 
La tendance du "Do It Yourself"
La tendance du "Do It Yourself"La tendance du "Do It Yourself"
La tendance du "Do It Yourself"
 
Guitarra electrica
Guitarra electricaGuitarra electrica
Guitarra electrica
 
Partager et valoriser l'information scientifique sur le web
Partager et valoriser l'information scientifique sur le webPartager et valoriser l'information scientifique sur le web
Partager et valoriser l'information scientifique sur le web
 
Van gohg navarro baldeweg
Van gohg navarro baldewegVan gohg navarro baldeweg
Van gohg navarro baldeweg
 
Explorardor de windows vista
Explorardor de windows vistaExplorardor de windows vista
Explorardor de windows vista
 
Climalife Contact No. 4
Climalife Contact No. 4Climalife Contact No. 4
Climalife Contact No. 4
 
Foire
FoireFoire
Foire
 
Les quinzaines-estivales-du-16-au-31-juillet-2013---mer--bocage
Les quinzaines-estivales-du-16-au-31-juillet-2013---mer--bocageLes quinzaines-estivales-du-16-au-31-juillet-2013---mer--bocage
Les quinzaines-estivales-du-16-au-31-juillet-2013---mer--bocage
 
19 septembre 2013
19 septembre 201319 septembre 2013
19 septembre 2013
 

Similaire à Qu'est-ce que le web collaboratif ? Du participatif au collaboratif

Les outils du web 2.0
Les outils du web 2.0Les outils du web 2.0
Les outils du web 2.0
Sophie C.
 
Stageoutils travail-collaboratif2014-12-08-141207210927-conversion-gate02
Stageoutils travail-collaboratif2014-12-08-141207210927-conversion-gate02Stageoutils travail-collaboratif2014-12-08-141207210927-conversion-gate02
Stageoutils travail-collaboratif2014-12-08-141207210927-conversion-gate02
jean Stephanazzi, Jean
 
Les outils du web 2.0
Les outils du web 2.0Les outils du web 2.0
Les outils du web 2.0
Sophie Bib
 
Cnfpt formationmediationnumerique
Cnfpt formationmediationnumeriqueCnfpt formationmediationnumerique
Cnfpt formationmediationnumerique
ABES
 
La diffusion multi-canal, formation ADBS
La diffusion multi-canal, formation ADBSLa diffusion multi-canal, formation ADBS
La diffusion multi-canal, formation ADBS
Jean-Baptiste Soufron
 
2014 04 j1 fongecifonline_itg_j_vds
2014 04 j1 fongecifonline_itg_j_vds2014 04 j1 fongecifonline_itg_j_vds
2014 04 j1 fongecifonline_itg_j_vds
Jean Vanderspelden
 

Similaire à Qu'est-ce que le web collaboratif ? Du participatif au collaboratif (20)

Les outils du web 2.0
Les outils du web 2.0Les outils du web 2.0
Les outils du web 2.0
 
La communication scientifique à l'heure du web 2.0
La communication scientifique à l'heure du web 2.0La communication scientifique à l'heure du web 2.0
La communication scientifique à l'heure du web 2.0
 
Communiquer avec les publics
Communiquer avec les publicsCommuniquer avec les publics
Communiquer avec les publics
 
Curation et curateurs en vogue sur le web
Curation et  curateurs en vogue sur le webCuration et  curateurs en vogue sur le web
Curation et curateurs en vogue sur le web
 
D arripe agnes ppt-rennes
D arripe agnes ppt-rennesD arripe agnes ppt-rennes
D arripe agnes ppt-rennes
 
Logiques d'usages et jeux d'acteurs sur les réseaux sociaux : Le cas de la pl...
Logiques d'usages et jeux d'acteurs sur les réseaux sociaux : Le cas de la pl...Logiques d'usages et jeux d'acteurs sur les réseaux sociaux : Le cas de la pl...
Logiques d'usages et jeux d'acteurs sur les réseaux sociaux : Le cas de la pl...
 
Stageoutils travail-collaboratif2014-12-08-141207210927-conversion-gate02
Stageoutils travail-collaboratif2014-12-08-141207210927-conversion-gate02Stageoutils travail-collaboratif2014-12-08-141207210927-conversion-gate02
Stageoutils travail-collaboratif2014-12-08-141207210927-conversion-gate02
 
Web 2 - Tice
Web 2 - TiceWeb 2 - Tice
Web 2 - Tice
 
Formation soigner ses TIC communautaires_fafmrq
Formation soigner ses TIC communautaires_fafmrqFormation soigner ses TIC communautaires_fafmrq
Formation soigner ses TIC communautaires_fafmrq
 
Patrimoine écrit et réseaux sociaux
Patrimoine écrit et réseaux sociauxPatrimoine écrit et réseaux sociaux
Patrimoine écrit et réseaux sociaux
 
Les outils du web 2.0
Les outils du web 2.0Les outils du web 2.0
Les outils du web 2.0
 
Cnfpt formationmediationnumerique
Cnfpt formationmediationnumeriqueCnfpt formationmediationnumerique
Cnfpt formationmediationnumerique
 
Cnfpt formationmediationnumerique
Cnfpt formationmediationnumeriqueCnfpt formationmediationnumerique
Cnfpt formationmediationnumerique
 
MediaWiki : entre collaboration et participation
MediaWiki : entre collaboration et participationMediaWiki : entre collaboration et participation
MediaWiki : entre collaboration et participation
 
Présentation Assembl - bluenove
Présentation Assembl - bluenove  Présentation Assembl - bluenove
Présentation Assembl - bluenove
 
Presentation FCFP
Presentation FCFPPresentation FCFP
Presentation FCFP
 
La diffusion multi-canal, formation ADBS
La diffusion multi-canal, formation ADBSLa diffusion multi-canal, formation ADBS
La diffusion multi-canal, formation ADBS
 
Webcom Montréal, piste #openGouv
Webcom Montréal, piste #openGouvWebcom Montréal, piste #openGouv
Webcom Montréal, piste #openGouv
 
Formation ADBS du 26 06 2009
Formation ADBS du 26 06 2009Formation ADBS du 26 06 2009
Formation ADBS du 26 06 2009
 
2014 04 j1 fongecifonline_itg_j_vds
2014 04 j1 fongecifonline_itg_j_vds2014 04 j1 fongecifonline_itg_j_vds
2014 04 j1 fongecifonline_itg_j_vds
 

Plus de evy32000

Outils lecture augmentée
Outils lecture augmentéeOutils lecture augmentée
Outils lecture augmentée
evy32000
 

Plus de evy32000 (7)

Entre monstration et publication : quelle performance pour l’auteur en contex...
Entre monstration et publication : quelle performance pour l’auteur en contex...Entre monstration et publication : quelle performance pour l’auteur en contex...
Entre monstration et publication : quelle performance pour l’auteur en contex...
 
La baguette magique du "tout connecté"
La baguette magique du "tout connecté"La baguette magique du "tout connecté"
La baguette magique du "tout connecté"
 
Outils lecture augmentée
Outils lecture augmentéeOutils lecture augmentée
Outils lecture augmentée
 
Questions épistémologiques autour de l'autorité, la légitimité : l'exemple de...
Questions épistémologiques autour de l'autorité, la légitimité : l'exemple de...Questions épistémologiques autour de l'autorité, la légitimité : l'exemple de...
Questions épistémologiques autour de l'autorité, la légitimité : l'exemple de...
 
Webdocs : entre documentarisation et fictionnalisation
Webdocs : entre documentarisation et fictionnalisationWebdocs : entre documentarisation et fictionnalisation
Webdocs : entre documentarisation et fictionnalisation
 
Que peut-on prédire du web ?
Que peut-on prédire du web ?Que peut-on prédire du web ?
Que peut-on prédire du web ?
 
De l’apprentissage individuel au collaboratif : retour d’expérience du CS22 à...
De l’apprentissage individuel au collaboratif : retour d’expérience du CS22 à...De l’apprentissage individuel au collaboratif : retour d’expérience du CS22 à...
De l’apprentissage individuel au collaboratif : retour d’expérience du CS22 à...
 

Qu'est-ce que le web collaboratif ? Du participatif au collaboratif

  • 1. Qu’est-ce que le web collaboratif ? Du participatif au collaboratif Evelyne Broudoux Journée d’études Cresat Mulhouse, 28 septembre 2012
  • 2. Introduction • Le web collaboratif, une notion à facettes qui – prend sa source dans une évolution technico- commerciale nommée web2.0 – confronte des idéologies • Dernier avatar du capitalisme vs tournant décisif – suscite des prises de position tranchées • US : anti-amateurs (A. Keen) vs Pro (J. Jarvis) – permet au monde infocom français de se positionner • Approche critique (Bouquillion, Rebillard) vs Approche nord- américaine évangéliste (Jenkins)
  • 3. Introduction • Web2.0, web participatif, web collaboratif sont les différentes appellations d’une même utopie pour les uns, d’un concept marketing pour les autres, mais dont les concepts d’ouverture, de production-évaluation par les pairs et de partage ont été intégrés par nombre d’acteurs industriels et culturels à différents degrés
  • 4. L’appellation « web2.0 » • Fin 2005, une conférence est organisée par l’éditeur de manuels informatiques O’Reilly Le web comme plate-forme • Tim O’Reilly invente ce terme avec John Battelle pour tenter de définir un nouveau paysage du web que l’on peut résumer à L’usager crée la valeur
  • 5.
  • 6. Qu’est-ce que le « web2.0 » • Des plates-formes logicielles en ligne indépendantes des systèmes d’exploitation et des données qu’elles utilisent • Le conseil d’un développeur à Microsoft lorsqu’il l’a quitté cette société a été : « Les logiciels utiles qui se libéreront d'une plate-forme spécifique seront des vecteurs de fortes marges pour un bon moment » Dave Stulz, 2003 • Une couche logicielle qui favorise les interactions entre internautes à partir des sites web
  • 7. HousingMaps de Paul Rademacherétait le premier site « mashup » mixant Craiglist (site d’annonces) à GoogleMaps (API)
  • 8. Qu’est-ce que le « web2.0 » • Modèle inspiré du p2p – Plus il y a d’utilisateurs, plus le système est performant – Les services mettent en relation des personnes et des données – Architecture de la participation : il faut donner pour recevoir, le système s’améliore au fur et à mesure que les gens l’utilisent
  • 9. Les usagers participent • Le crowdsourcing : on externalise la création de la valeur • La création de contenus (user generated content) – Création (reprise et modification : remix) – Publication (plates-formes de partage, réseaux sociaux) – Amateur (se déroule en dehors du temps de travail) • En réalité, la règle des 1%, 9% et 90% s’applique
  • 10. Le web2 et la participation • L’architecture de la participation web2 – Being open – Peering – Sharing • Le web participatif n’est-il pas le web ? – Rappelons-nous la liste biblio.fr fondée en 1994 par Hervé Le Crosnier – Et avant le web, les newsgroups étaient-ils participatifs ou collaboratifs ?
  • 11. Dissocier participation et collaboration • Pour en comprendre les différences et les complémentarités
  • 12. Le web participatif ? • Nous avions tenté en 2005-06 de mettre en perspective le tournant « participatif » initié par les commentaires des blogs et repris par la presse qui posait la « réponse du lecteur » comme nouvelle base de concept éditorial – Regret the errorqui répertoriait et corrigeait les erreurs de presse en 2004 – Wikitorial du Los Angeles Times en 2005 – Wade Roush faisait fabriquer aux lecteurs un article (TechnologyReviewdu MIT en 2005)
  • 13. Aujourd’hui, le web est-il collaboratif ?
  • 14. Web collaboratif sur Google Trends Travail collaboratif
  • 15. Les solutions logicielles collaboratives
  • 18. Collectivités locales et territoriales
  • 19. PARTICIPER ET OU COLLABORER ?
  • 20. Participer et Collaborer • Participer consiste à prendre part à une initiative en acceptant les règles proposées et en se conformant à des attendus. – Ex : poser un commentaire critique sur un blog, éditer les métadonnées d’une image, etc. • Collaborersuppose une responsabilité accrue dans la gestion et l’accomplissement des tâches. – Ex : collaborer à un blog collectif suppose partager les responsabilités éditoriales dudit blog (écriture et décision collective)
  • 21. La culture participative • Une offre d’outils opensource – Publication (CMS, RSE, Veille, etc.) – Conception (wikis, éditeurs en ligne) – Partage (réseaux sociaux, folksonomies) • Des initiatives institutionnelles – Politiques culturelles – Des usages existants de communication avec le public qui se transforment et se développent
  • 22.
  • 23. Recueillir les avis des internautes
  • 24. Exemples d’espaces participatifs • Serveurs de signets (bookmarking social) – Où l’on collabore : Delicious, Diigo, Pearltrees – Ou pas : Pinboard • Souvenez-vous de la « longue traîne » (2004) dont on a pensé qu’elle pouvait valoriser et promouvoir toute la diversité créative – En réalité, seuls ceux qui mettent en place les dispositifs en tirent un profit (et encore… voir Jamendo)
  • 25. L’économie du « participatif » • Les entreprises créent de la valeur en misant sur des ressources externes – Elles utilisent des données « ouvertes » et ouvrent leurs données – Elles s’inscrivent dans des réseaux sociaux et gèrent leur réseau social d’entreprise • Elles créent des dispositifs où le client est au centre (ex : gestion de projets agile) • Elles s’appuient sur une gestion décentralisée et régulée par les « pairs »
  • 26. La culture collaborative • Exemple : le travail en ligne – L’écriture à plusieurs – La veille collaborative – La discussion autour des billets de blogs • Les projets collaboratifs
  • 27. PiratePad : un éditeur de texte
  • 29. Paris-Normandie • Projet collaboratif et participatif • Le projet Paris-Normandiede Patrick Peccatte et Michel Le Querrec, consiste à améliorer la description documentaire d'un fonds photographique • 3 044 photographies historiques sur la bataille de Normandie (du 6 juin à la fin août 1944)
  • 31. Photos Paris-Normandie [Peccatte, fulbi 2012]
  • 32. Plate-forme Flickr • Chargement des photos sur Flickr en 2007 • Projet s'appuie sur une fonctionnalité de Flickr qui est le renseignement automatique de champs IPTC au moment du téléchargement d'une photo • 6 900 contributions corrigées, complétées, mises à jour. La galerie reçoit près de 3 000 visites par jour et les 3 044 photos ont été vues plus de 8,3 millions de fois depuis la fin janvier 2007.
  • 33. Paris-Normandie : une communauté • Communauté d’une quarantaine de contributeurs • qui possède des compétences complémentaires (historiens, archivistes, documentalistes, enseignants, etc.) • et qui connaît très bien l'histoire de la bataille de Normandie • dont la plupart est originaire.
  • 34. Paris-Normandie : une communauté • Composition de la communauté – Environ vingt-cinq membres qui participent aux descriptions – Participation de membres issus de forums historiques spécialisés – Quinzaine membres « permanents » spécialisés – Une seule personne – le co-initiateur du projet – se charge de la rédaction finale.
  • 35. Paris-Normandie : une communauté hiérarchisée • Un filtrage hiérarchisé des propositions de modifications • Modèle de l’astronomie amateur (revendiqué par l’initiateur du projet) – Aide pour les tâches ingrates (surveillance d’étoiles) – Reconnaissance de l’astronomie amateur par l’Union astronomique internationale • Conclusion : un modèle qui associe participatif et collaboratif
  • 36. Conclusion • Participer et/ou Collaborer ? – Il me semble que la réussite des projets est conditionnée par l’identification fine des modalités de participation et de collaboration – Modèle éditorial de Wikipédia ?
  • 37. Et Mendeley dans tout ça ? • Un retour sur les usages du collaboratif dans les institutions culturelles par le truchement d’articles scientifiques publiés sur le sujet • Matière insuffisante et uniquement anglosaxonne • Peu d’études d’usages et les rares révèlent – Les erreurs commises dans les projets institutionnels de plates-formes participatives consistent souvent à faire l’économie d’animateurs – Concevoir un outil de communication avec le public est insuffisant si aucun dispositif modulant participation et collaboration n’a été réellement pensé
  • 38. BiblioWebographie • M. Amar, V. Mesguich (2012), Bibliothèques 2.0 à l’heure des médias sociaux. Editions du Cercle de la Librairie. • P. Bouquillion, J. Matthews (2010), Introduction in Le Web collaboratif. Mutations des industries de la culture et de la communication, Presses universitaires de Grenoble. • E. Broudoux (et all.) (2007) « Auctorialité : production, réception et publication de documents numériques » (dir. Pédauque T. Roger) in La redocumentarisation du monde. pp.183-204, Cepadues. • Jamendo • J. Jarvis (2010), Your advice : should i debate? In Buzzmachine. • H. Jenkins (2006) Convergence culture. Whereold and new media collide. New York UniversityPress. • P. Peccatte (2012), Pourquoi et comment faire appel aux « amateurs » pour documenter un fonds de photographies anciennes - le projet Photos- Normandie.Journée Fulbi. • F. Rebillard(2007), Le web 2.0 en perspective,L’Harmattan. • D. Tapscott, A. Williams. (2007) Wikinomics. How mass collaboration changes everything. Penguin.