SlideShare une entreprise Scribd logo
DOSSIER DE PRODUCTION
Groupe 16

CONTENU
SUJET : Le rôle des assurances dans les engagements des entreprises
QUESTION CENTRALE : Les assurances ont-elles un rôle à jouer pour influencer les pratiques
RSE de leurs clients ?
PUBLIC: Vidéo destinée à tout public ; particulièrement aux managers qui pourraient être
intéressés par les démarches RSE des assureurs.
TRAITEMENT : Reportage Analyse ; notre objectif est de rester dans l’étude des faits en
interrogeant à la fois l’assureur et le client.
RESUME : De nos jours, les assurances sont face à des risques stratégiques, et déterminent
les entreprises les plus sécurisées en vue de les assurer. De cette manière, les assureurs
auraient une part de responsabilité dans les engagements des entreprises clientes en
matière de développement durable.
Les assurances s'engageant en fonction des marchés plus ou moins risqués, elles intègrent
alors certains critères extra-financiers en vue de trancher et choisir les meilleurs
investissements. On favorise de cette manière les choix responsables des entreprises, les
accents posés sur l'environnement ou encore sur l'engagement actionnarial. Ainsi, Generali
intègre progressivement des variables extra-financières dans ses décisions d'investissements
grâce à un ensemble de critères sociaux, environnementaux et de gouvernance.
DECOUPAGE DU REPORTAGE
NUMERO DE PLAN
Plan 1 : introduction

DESCRIPTION
Son : voix off :
-

Mise en tension : Les objectifs de performance économique
semblent encore prévaloir sur les objectifs de performance
écologique et de performance sociale dans le monde de
l'entreprise. Cela est dû notamment à la volonté des acteurs
qui financent les projets d'obtenir un retour sur
investissement.
Les assurances occupent une position stratégique dans
l'élaboration des projets.

Les assurances ont-elles un rôle à jouer pour influencer les
pratiques en matière de RSE de leurs clients?
Image : schémas, dessins ludiques illustrant le secteur de
l’assurance, du développement durable, de la RSE (ex :
écologie=arbre, économie = $, social = poignée de mains…)
Plan 2 : découverte de Son : Musique d’ambiance
l’entreprise Generali
Image : logo de Generali, locaux, et utilisation du processus
d’accélération d’images
Plan 3 :
o Explication des outils de sélection des investissements
o Pourquoi Generali a mis en place ces outils?
Interview
d’un
o Pourquoi accorder de l'intérêt à la RSE de ses clients :
manager de Generali
quelles est l’importance de la RSE dans l’évaluation de
l’assurance d’une entreprise ?
o Est-ce rentable pour l’assurance? Quel modèle
économique supporte cette idée ?
o Pensez-vous avoir un véritable pouvoir d'influence sur le
client?

Plan 4 : dé-zoom

Plan 5 :Témoignage
d’une entreprise
cliente*

Image : le manager est filmé par différents plans (américain, gros
plan notamment en vue de ne pas ennuyer le spectateur)
Son : Explications complémentaires en voix off.
Transition vers le client : « nous allons maintenant vérifier le
pouvoir d’influence des assurances auprès d’un client »
Image : Vision de plusieurs bâtiments d’entreprises sans en cibler
une particulièrement
o Dans quelle mesure ce dispositif vous a-t-il aidé dans votre
projet? Cette aide a-t-elle été déterminante? (les critères
de sélection des investissements ont-ils modifié votre
projet? Appât du gain? Appât du label? Autre
aide/motivation?)
o Est-ce vraiment incitatif?
o Bilan de cette expérience pour le business et pour la RSE ?
Image : support écrit visible du témoignage + logo de l’entreprise
cliente.
Plan
6:
conclusion

dé-zoom Conclusion du reportage et réponse à la problématique en
fonction des réponses apportées par les interviewés
Images ambiance.

ORGANISATION, FICHE DE CONTACTS : EQUIPE TECHNIQUE, PERSONNES RESSOURCES,
INVITES

Prénom
Elie
Zita
Matthieu
Paola
Jane
Mathilde
Philippe

Nom
Craipeau
Haglund
Lejeune
Bolletta
Dubé
Macholt
Gal

Mail
ecraipeau@generali.fr
Zita.haglund@skema.edu
Matthieu.lejeune@skema.edu
Paola.bolletta@skema.edu
Jane.dube@skema.edu
Mathilde.macholt@skema.edu
Philippe.gal@servipacsalazie.eu
FICHE DE POSTE

DESCRIPTION
Cadreur
Son
Chargé de production
Journaliste
Chargé de postproduction

NOM
Matthieu Lejeune
Jane Dubé
Zita Haglund
Paola Bolletta
Jane Dubé

LISTE DU MATERIEL

MATERIEL
TECHNIQUE
caméscope
trépied
micro
casque
PC portable

DESCRIPTION
caméscope haute définition
permet d'avoir une image stable
permet d'avoir une meilleure qualité de son que les micros intégrés aux
caméscopes
permet de contrôler les sons enregistrés pendant le tournage
PC disposant d'un logiciel de montage vidéo

PLANNING DE TOURNAGE

Horaire
13/11/13, 13h
13/11/13, 9h30
8/11/13, 9h
9/11/13, 11h

Lieu de rendez-vous
Bâtiment Agence Generali,
Paris
Intérieur de l’Agence
Generali, Paris
Lille
Lille

Tournage (n° de plan)
Plan 1
Plans 2-3
Plan 4
Plan 5

* VOICI LES QUESTIONS DETAILLEES POSEES A L’ENTREPRISE CLIENTE DE GENERALI :
Pouvez-vous présenter votre entreprise, votre activité et votre position dans le groupe
en quelques mots ?

Estimez-vous votre entreprise engagée en matière de responsabilité sociale et
environnementale ? Si oui, comment ?
Pouvez-vous développer le statut d’entrepreneur d’avenir travaillé en relation avec
Generali?

Vos projets (tous types) intègrent-ils responsabilités sociale et environnementale
(RSE) dès sa conception? Si oui, quels éléments vous ont poussé à y prêter attention?
Si non, pensez-vous que vous consacrerez plus tard votre attention à la « RSE » ?

Pensez-vous que les assurances tiennent compte de la responsabilité sociale et
environnementale de leurs clients?

Comment avez-vous choisi votre assurance? Pourquoi avoir accordé votre confiance à
Generali?

Connaissez-vous les engagements en matière de responsabilités sociale et
environnementales de Generali ?

Avez-vous été audité par Generali lors de la souscription des assurances ?

Si oui, comment s'est déroulé l'audit? Generali a-t-elle effectué un véritable contrôle
des engagements dans la responsabilité sociale et environnementale de votre
entreprise ?
(Exemple : a-t-on vérifié la bonne formation des hommes clés assurés par Generali ?
Dans le cadre de l’assurance sur votre flotte automobile, Generali a-t-elle contrôlé les
engagements de votre entreprise en termes de sensibilisation des conducteurs aux risques
encourus en cas d’appel effectué sur la route ? Generali vérifie-t-elle encore actuellement
les formations théoriques ou pratiques organisées par l’entreprise et dispensées aux
conducteurs ? )
Quelle influence a eu Generali sur vos activités? Generali vous a-t-elle incité et/ ou
aidé à devenir plus responsable? Dans quelle mesure? Par quels moyens?
Exemple : Selon le site de Generali, les TPE ou PME les plus vertueuses qui ont su mettre en
place un projet de prévention contre les risques routiers peuvent bénéficier de subventions
pour acheter de nouveaux véhicules utilitaires ou pour obtenir des réductions temporaires sur
leurs taux de cotisation. Connaissiez-vous l’existence de cet avantage ?y avez-vous
bénéficié ? Avez-vous été soutenu par Generali par un autre moyen ?

Pensez-vous avoir été influencé d’une quelconque manière par Generali par le biais de
votre responsabilité sociale et environnementale ?

Que gagne une entreprise à être plus responsable ou à être évalué comme tel par son
assurance ?

Connaissez-vous le label « agir pour notre avenir » ?
Si ce n’est pas le cas, voici un petit condensé de ce label :
Generali a fait le pari d’une politique volontaire en matière de RSE étant source d’une
meilleure performance globale de l’entreprise. Et plus particulièrement, de son point de vue
d’assureur, elle est la clé d’une meilleure maîtrise des risques. « Un bon management de
l’environnement, c’est moins de risques de pollution accidentelle, ce sont des économies de
ressources. Un bon management social, c’est moins d’accidents du travail, moins
d’absentéisme, moins de turnover. »
Cette logique, Generali l’a développée via un outil : le diagnostic Agir pour notre avenir. Il
consiste en un audit de l’entreprise sur 60 critères dont 30 portent exclusivement sur la RSE,
avant souscription. Le résultat est une note sur 20.Cette note représente la performance
globale de maîtrise des risques de l’entreprise. De cette note dépendent les conditions
d’assurances que lui propose Generali. Une bonne note, c’est un bon risque. A partir de 15
sur 20, Generali distingue son client par la remise d’un « label » Agir pour notre avenir. Ce
label s’accompagne de conditions tarifaires avantageuses, de garanties spécifiques et de
services complémentaires. Generali refuse d’assurer le risque en dessous de 8 sur 20. Les
entreprises qui deviennent clientes, quelle que soit leur note, s’engagent sur un plan de
progrès.

Souhaiteriez-vous obtenir un jour le label "agir pour notre avenir"? Pourquoi?

Que pensez-vous de ce type d'initiative ?
Pensez-vous que ce type d’initiative peut véritablement influencer les entrepreneurs ?
Etes-vous satisfait de partager une sensibilité au développement durable avec votre
assureur ?
CESSIONS DE DROITS D’IMAGES ET DE PAROLES

Mail de confirmation d’utilisation du contenu de l’interview de Philippe Gal :
Philippe GAL <philippe.gal@servipac-salazie.eu>
ven. 22/11/2013 11:20

À:
MACHOLT, Mathilde;

Madame,
Merci pour ce retour. C’est ok de mon côté
Cordialement
Philippe GAL
Directeur général

SERVIPAC-SALAZIE l Le Saint-James Bât B2 l 3, chemin de la Dîme l 95700 Roissy-en-France
Tél : +33 (0)1 30 18 21 55 l fax : +33 (0)1 34 38 64 42 l mob : +33 (0)6 09 81 54 36

www.servipac-salazie.eu

Contenu connexe

En vedette

Berzé-le-Chatel (71)
Berzé-le-Chatel (71)Berzé-le-Chatel (71)
Berzé-le-Chatel (71)
estelleromano1
 
#SiNousEtions Marketing Viral- l'Alimentation -
#SiNousEtions Marketing Viral-  l'Alimentation -#SiNousEtions Marketing Viral-  l'Alimentation -
#SiNousEtions Marketing Viral- l'Alimentation -
SMT2016
 
Base de données multimédia
Base de données multimédiaBase de données multimédia
Base de données multimédia
Radhouani Mejdi
 
Keynote VÖZ Generalversammlung 2015: Verlegerischer Mut angesichts des digita...
Keynote VÖZ Generalversammlung 2015: Verlegerischer Mut angesichts des digita...Keynote VÖZ Generalversammlung 2015: Verlegerischer Mut angesichts des digita...
Keynote VÖZ Generalversammlung 2015: Verlegerischer Mut angesichts des digita...
Nicolas Clasen
 
Journée de l'Innovation 2013 HUG_Mnemogest®
Journée de l'Innovation 2013 HUG_Mnemogest® Journée de l'Innovation 2013 HUG_Mnemogest®
Journée de l'Innovation 2013 HUG_Mnemogest®
Hopitaux Universitaires de Genève
 
News zur Entstaubung infa aktuell 1-2014
News zur Entstaubung infa aktuell 1-2014News zur Entstaubung infa aktuell 1-2014
News zur Entstaubung infa aktuell 1-2014
Infastaub GmbH
 
08may
08may08may
¿Cómo evaluar las tareas
¿Cómo evaluar las tareas¿Cómo evaluar las tareas
¿Cómo evaluar las tareas
Rafael de Gracia
 
El ‘cablegate’ en El País ¿El renacer del periodismo de investigación?
El ‘cablegate’ en El País ¿El renacer del periodismo de investigación?El ‘cablegate’ en El País ¿El renacer del periodismo de investigación?
El ‘cablegate’ en El País ¿El renacer del periodismo de investigación?
felixbahon
 
Magento seourlrewriteverwaltung-140210080118-phpapp01
Magento seourlrewriteverwaltung-140210080118-phpapp01Magento seourlrewriteverwaltung-140210080118-phpapp01
Magento seourlrewriteverwaltung-140210080118-phpapp01
Mokhtar Slama
 
Dossier Ca 7octobre
Dossier Ca 7octobreDossier Ca 7octobre
Dossier Ca 7octobre
jmfer
 
Adn
AdnAdn
Quinzaine estivale Granville 15-31 Juillet 2014
Quinzaine estivale Granville 15-31 Juillet 2014Quinzaine estivale Granville 15-31 Juillet 2014
Quinzaine estivale Granville 15-31 Juillet 2014
daveazuki
 
Balises n°8 - Spécial Paiments Innovants
Balises n°8 - Spécial Paiments InnovantsBalises n°8 - Spécial Paiments Innovants
Balises n°8 - Spécial Paiments Innovants
Jules Pourchon
 
Regional punkten mit rockland i.a. 1
Regional punkten mit rockland i.a. 1Regional punkten mit rockland i.a. 1
Regional punkten mit rockland i.a. 1
RADIOROCKLAND
 
Regionale Vertragslandwirtschaft - Informationsquellen, Organisationen, Projekte
Regionale Vertragslandwirtschaft - Informationsquellen, Organisationen, ProjekteRegionale Vertragslandwirtschaft - Informationsquellen, Organisationen, Projekte
Regionale Vertragslandwirtschaft - Informationsquellen, Organisationen, Projekte
RetoStauss
 
Kurz Bda T7668 Psqx4046 Zb
Kurz Bda T7668 Psqx4046 ZbKurz Bda T7668 Psqx4046 Zb
Kurz Bda T7668 Psqx4046 Zbguest96e077d
 
Cultura mexicana
Cultura mexicanaCultura mexicana
Cultura mexicana
ale0011
 

En vedette (20)

Berzé-le-Chatel (71)
Berzé-le-Chatel (71)Berzé-le-Chatel (71)
Berzé-le-Chatel (71)
 
#SiNousEtions Marketing Viral- l'Alimentation -
#SiNousEtions Marketing Viral-  l'Alimentation -#SiNousEtions Marketing Viral-  l'Alimentation -
#SiNousEtions Marketing Viral- l'Alimentation -
 
Base de données multimédia
Base de données multimédiaBase de données multimédia
Base de données multimédia
 
Keynote VÖZ Generalversammlung 2015: Verlegerischer Mut angesichts des digita...
Keynote VÖZ Generalversammlung 2015: Verlegerischer Mut angesichts des digita...Keynote VÖZ Generalversammlung 2015: Verlegerischer Mut angesichts des digita...
Keynote VÖZ Generalversammlung 2015: Verlegerischer Mut angesichts des digita...
 
Journée de l'Innovation 2013 HUG_Mnemogest®
Journée de l'Innovation 2013 HUG_Mnemogest® Journée de l'Innovation 2013 HUG_Mnemogest®
Journée de l'Innovation 2013 HUG_Mnemogest®
 
News zur Entstaubung infa aktuell 1-2014
News zur Entstaubung infa aktuell 1-2014News zur Entstaubung infa aktuell 1-2014
News zur Entstaubung infa aktuell 1-2014
 
Genma seahorse et gpg
Genma seahorse et gpgGenma seahorse et gpg
Genma seahorse et gpg
 
08may
08may08may
08may
 
¿Cómo evaluar las tareas
¿Cómo evaluar las tareas¿Cómo evaluar las tareas
¿Cómo evaluar las tareas
 
El ‘cablegate’ en El País ¿El renacer del periodismo de investigación?
El ‘cablegate’ en El País ¿El renacer del periodismo de investigación?El ‘cablegate’ en El País ¿El renacer del periodismo de investigación?
El ‘cablegate’ en El País ¿El renacer del periodismo de investigación?
 
Magento seourlrewriteverwaltung-140210080118-phpapp01
Magento seourlrewriteverwaltung-140210080118-phpapp01Magento seourlrewriteverwaltung-140210080118-phpapp01
Magento seourlrewriteverwaltung-140210080118-phpapp01
 
Dossier Ca 7octobre
Dossier Ca 7octobreDossier Ca 7octobre
Dossier Ca 7octobre
 
Adn
AdnAdn
Adn
 
Quinzaine estivale Granville 15-31 Juillet 2014
Quinzaine estivale Granville 15-31 Juillet 2014Quinzaine estivale Granville 15-31 Juillet 2014
Quinzaine estivale Granville 15-31 Juillet 2014
 
Balises n°8 - Spécial Paiments Innovants
Balises n°8 - Spécial Paiments InnovantsBalises n°8 - Spécial Paiments Innovants
Balises n°8 - Spécial Paiments Innovants
 
Regional punkten mit rockland i.a. 1
Regional punkten mit rockland i.a. 1Regional punkten mit rockland i.a. 1
Regional punkten mit rockland i.a. 1
 
Regionale Vertragslandwirtschaft - Informationsquellen, Organisationen, Projekte
Regionale Vertragslandwirtschaft - Informationsquellen, Organisationen, ProjekteRegionale Vertragslandwirtschaft - Informationsquellen, Organisationen, Projekte
Regionale Vertragslandwirtschaft - Informationsquellen, Organisationen, Projekte
 
Kurz Bda T7668 Psqx4046 Zb
Kurz Bda T7668 Psqx4046 ZbKurz Bda T7668 Psqx4046 Zb
Kurz Bda T7668 Psqx4046 Zb
 
Opensat
OpensatOpensat
Opensat
 
Cultura mexicana
Cultura mexicanaCultura mexicana
Cultura mexicana
 

Similaire à Dossier de production dernière version

Revue Echanges n°27
Revue Echanges n°27Revue Echanges n°27
Revue Echanges n°27
France Qualité • AFQP
 
Assurance & voix du client : audit des impacts stratégiques !
Assurance & voix du client : audit des impacts stratégiques !Assurance & voix du client : audit des impacts stratégiques !
Assurance & voix du client : audit des impacts stratégiques !
L'Assurance en mouvement
 
Molitor Consult : Le n°4 du mag
Molitor Consult : Le n°4 du magMolitor Consult : Le n°4 du mag
Molitor Consult : Le n°4 du mag
L'Assurance en mouvement
 
Comment piloter efficacement sa marque aujourd'hui ?
Comment piloter efficacement sa marque aujourd'hui ?Comment piloter efficacement sa marque aujourd'hui ?
Comment piloter efficacement sa marque aujourd'hui ?
Le Club des Annonceurs
 
CONFERENCE – Fidélisation, relation client et innovation marketing
CONFERENCE – Fidélisation, relation client et innovation marketingCONFERENCE – Fidélisation, relation client et innovation marketing
CONFERENCE – Fidélisation, relation client et innovation marketing
ClubCommerceConnecte
 
Digest TubeReach Connect #7 | Le Split-Test à l’âge de la vidéo digitale
Digest TubeReach Connect #7 | Le Split-Test à l’âge de la vidéo digitaleDigest TubeReach Connect #7 | Le Split-Test à l’âge de la vidéo digitale
Digest TubeReach Connect #7 | Le Split-Test à l’âge de la vidéo digitale
TubeReach
 
Le n°6 du mag - Novembre 2013
Le n°6 du mag - Novembre 2013Le n°6 du mag - Novembre 2013
Le n°6 du mag - Novembre 2013
L'Assurance en mouvement
 
COMMENT PILOTER EFFICACEMENT SA MARQUE AUJOURDHUI ? CDA
COMMENT PILOTER EFFICACEMENT SA MARQUE AUJOURDHUI ? CDACOMMENT PILOTER EFFICACEMENT SA MARQUE AUJOURDHUI ? CDA
COMMENT PILOTER EFFICACEMENT SA MARQUE AUJOURDHUI ? CDA
Othmane Ghailane
 
Comment piloter-efficacement-sa-marque club des annonceurs
Comment piloter-efficacement-sa-marque club des annonceursComment piloter-efficacement-sa-marque club des annonceurs
Comment piloter-efficacement-sa-marque club des annonceursyves Simeon
 
Le mag-mc le-mag-oct
Le mag-mc le-mag-octLe mag-mc le-mag-oct
Le mag-mc le-mag-oct
L'Assurance en mouvement
 
Guide de la création d'entreprise 2013
Guide de la création d'entreprise 2013Guide de la création d'entreprise 2013
Guide de la création d'entreprise 2013
CCI Bretagne
 
E reputation
E reputationE reputation
E reputation
Molitor Consult
 
Plaquette jpb communication
Plaquette jpb communicationPlaquette jpb communication
Plaquette jpb communication
Florence Challe Beauvais
 
Repenser l’exercice de gestion de crise en matiere de cybersecurite dans la ...
Repenser l’exercice de  gestion de crise en matiere de cybersecurite dans la ...Repenser l’exercice de  gestion de crise en matiere de cybersecurite dans la ...
Repenser l’exercice de gestion de crise en matiere de cybersecurite dans la ...
BRIVA
 
Solution Social Blueprint
Solution Social BlueprintSolution Social Blueprint
#PortraitDeStartuper #66 - Safelight - Sami Gallas
#PortraitDeStartuper #66 - Safelight - Sami Gallas#PortraitDeStartuper #66 - Safelight - Sami Gallas
#PortraitDeStartuper #66 - Safelight - Sami Gallas
Sébastien Bourguignon
 
Café Croissant Collaboratif sur le Mécénat et le Sponsoring
Café Croissant Collaboratif sur le Mécénat et le SponsoringCafé Croissant Collaboratif sur le Mécénat et le Sponsoring
Café Croissant Collaboratif sur le Mécénat et le Sponsoring
Hélène Desliens
 
Café Croissant Collaboratif sur le Mécénat et Sponsoring
Café Croissant Collaboratif sur le Mécénat et SponsoringCafé Croissant Collaboratif sur le Mécénat et Sponsoring
Café Croissant Collaboratif sur le Mécénat et SponsoringHélène Desliens
 
Trusted Employee Advocacy
Trusted Employee AdvocacyTrusted Employee Advocacy
Trusted Employee Advocacy
JIN
 
LE MARKETING RESPONSABLE, LEVIER DE CRÉATION DE VALEUR & DE PREFERENCE DE MARQUE
LE MARKETING RESPONSABLE, LEVIER DE CRÉATION DE VALEUR & DE PREFERENCE DE MARQUELE MARKETING RESPONSABLE, LEVIER DE CRÉATION DE VALEUR & DE PREFERENCE DE MARQUE
LE MARKETING RESPONSABLE, LEVIER DE CRÉATION DE VALEUR & DE PREFERENCE DE MARQUE
Pixelis
 

Similaire à Dossier de production dernière version (20)

Revue Echanges n°27
Revue Echanges n°27Revue Echanges n°27
Revue Echanges n°27
 
Assurance & voix du client : audit des impacts stratégiques !
Assurance & voix du client : audit des impacts stratégiques !Assurance & voix du client : audit des impacts stratégiques !
Assurance & voix du client : audit des impacts stratégiques !
 
Molitor Consult : Le n°4 du mag
Molitor Consult : Le n°4 du magMolitor Consult : Le n°4 du mag
Molitor Consult : Le n°4 du mag
 
Comment piloter efficacement sa marque aujourd'hui ?
Comment piloter efficacement sa marque aujourd'hui ?Comment piloter efficacement sa marque aujourd'hui ?
Comment piloter efficacement sa marque aujourd'hui ?
 
CONFERENCE – Fidélisation, relation client et innovation marketing
CONFERENCE – Fidélisation, relation client et innovation marketingCONFERENCE – Fidélisation, relation client et innovation marketing
CONFERENCE – Fidélisation, relation client et innovation marketing
 
Digest TubeReach Connect #7 | Le Split-Test à l’âge de la vidéo digitale
Digest TubeReach Connect #7 | Le Split-Test à l’âge de la vidéo digitaleDigest TubeReach Connect #7 | Le Split-Test à l’âge de la vidéo digitale
Digest TubeReach Connect #7 | Le Split-Test à l’âge de la vidéo digitale
 
Le n°6 du mag - Novembre 2013
Le n°6 du mag - Novembre 2013Le n°6 du mag - Novembre 2013
Le n°6 du mag - Novembre 2013
 
COMMENT PILOTER EFFICACEMENT SA MARQUE AUJOURDHUI ? CDA
COMMENT PILOTER EFFICACEMENT SA MARQUE AUJOURDHUI ? CDACOMMENT PILOTER EFFICACEMENT SA MARQUE AUJOURDHUI ? CDA
COMMENT PILOTER EFFICACEMENT SA MARQUE AUJOURDHUI ? CDA
 
Comment piloter-efficacement-sa-marque club des annonceurs
Comment piloter-efficacement-sa-marque club des annonceursComment piloter-efficacement-sa-marque club des annonceurs
Comment piloter-efficacement-sa-marque club des annonceurs
 
Le mag-mc le-mag-oct
Le mag-mc le-mag-octLe mag-mc le-mag-oct
Le mag-mc le-mag-oct
 
Guide de la création d'entreprise 2013
Guide de la création d'entreprise 2013Guide de la création d'entreprise 2013
Guide de la création d'entreprise 2013
 
E reputation
E reputationE reputation
E reputation
 
Plaquette jpb communication
Plaquette jpb communicationPlaquette jpb communication
Plaquette jpb communication
 
Repenser l’exercice de gestion de crise en matiere de cybersecurite dans la ...
Repenser l’exercice de  gestion de crise en matiere de cybersecurite dans la ...Repenser l’exercice de  gestion de crise en matiere de cybersecurite dans la ...
Repenser l’exercice de gestion de crise en matiere de cybersecurite dans la ...
 
Solution Social Blueprint
Solution Social BlueprintSolution Social Blueprint
Solution Social Blueprint
 
#PortraitDeStartuper #66 - Safelight - Sami Gallas
#PortraitDeStartuper #66 - Safelight - Sami Gallas#PortraitDeStartuper #66 - Safelight - Sami Gallas
#PortraitDeStartuper #66 - Safelight - Sami Gallas
 
Café Croissant Collaboratif sur le Mécénat et le Sponsoring
Café Croissant Collaboratif sur le Mécénat et le SponsoringCafé Croissant Collaboratif sur le Mécénat et le Sponsoring
Café Croissant Collaboratif sur le Mécénat et le Sponsoring
 
Café Croissant Collaboratif sur le Mécénat et Sponsoring
Café Croissant Collaboratif sur le Mécénat et SponsoringCafé Croissant Collaboratif sur le Mécénat et Sponsoring
Café Croissant Collaboratif sur le Mécénat et Sponsoring
 
Trusted Employee Advocacy
Trusted Employee AdvocacyTrusted Employee Advocacy
Trusted Employee Advocacy
 
LE MARKETING RESPONSABLE, LEVIER DE CRÉATION DE VALEUR & DE PREFERENCE DE MARQUE
LE MARKETING RESPONSABLE, LEVIER DE CRÉATION DE VALEUR & DE PREFERENCE DE MARQUELE MARKETING RESPONSABLE, LEVIER DE CRÉATION DE VALEUR & DE PREFERENCE DE MARQUE
LE MARKETING RESPONSABLE, LEVIER DE CRÉATION DE VALEUR & DE PREFERENCE DE MARQUE
 

Dossier de production dernière version

  • 1. DOSSIER DE PRODUCTION Groupe 16 CONTENU SUJET : Le rôle des assurances dans les engagements des entreprises QUESTION CENTRALE : Les assurances ont-elles un rôle à jouer pour influencer les pratiques RSE de leurs clients ? PUBLIC: Vidéo destinée à tout public ; particulièrement aux managers qui pourraient être intéressés par les démarches RSE des assureurs. TRAITEMENT : Reportage Analyse ; notre objectif est de rester dans l’étude des faits en interrogeant à la fois l’assureur et le client. RESUME : De nos jours, les assurances sont face à des risques stratégiques, et déterminent les entreprises les plus sécurisées en vue de les assurer. De cette manière, les assureurs auraient une part de responsabilité dans les engagements des entreprises clientes en matière de développement durable. Les assurances s'engageant en fonction des marchés plus ou moins risqués, elles intègrent alors certains critères extra-financiers en vue de trancher et choisir les meilleurs investissements. On favorise de cette manière les choix responsables des entreprises, les accents posés sur l'environnement ou encore sur l'engagement actionnarial. Ainsi, Generali intègre progressivement des variables extra-financières dans ses décisions d'investissements grâce à un ensemble de critères sociaux, environnementaux et de gouvernance.
  • 2. DECOUPAGE DU REPORTAGE NUMERO DE PLAN Plan 1 : introduction DESCRIPTION Son : voix off : - Mise en tension : Les objectifs de performance économique semblent encore prévaloir sur les objectifs de performance écologique et de performance sociale dans le monde de l'entreprise. Cela est dû notamment à la volonté des acteurs qui financent les projets d'obtenir un retour sur investissement. Les assurances occupent une position stratégique dans l'élaboration des projets. Les assurances ont-elles un rôle à jouer pour influencer les pratiques en matière de RSE de leurs clients? Image : schémas, dessins ludiques illustrant le secteur de l’assurance, du développement durable, de la RSE (ex : écologie=arbre, économie = $, social = poignée de mains…) Plan 2 : découverte de Son : Musique d’ambiance l’entreprise Generali Image : logo de Generali, locaux, et utilisation du processus d’accélération d’images Plan 3 : o Explication des outils de sélection des investissements o Pourquoi Generali a mis en place ces outils? Interview d’un o Pourquoi accorder de l'intérêt à la RSE de ses clients : manager de Generali quelles est l’importance de la RSE dans l’évaluation de l’assurance d’une entreprise ? o Est-ce rentable pour l’assurance? Quel modèle économique supporte cette idée ? o Pensez-vous avoir un véritable pouvoir d'influence sur le client? Plan 4 : dé-zoom Plan 5 :Témoignage d’une entreprise cliente* Image : le manager est filmé par différents plans (américain, gros plan notamment en vue de ne pas ennuyer le spectateur) Son : Explications complémentaires en voix off. Transition vers le client : « nous allons maintenant vérifier le pouvoir d’influence des assurances auprès d’un client » Image : Vision de plusieurs bâtiments d’entreprises sans en cibler une particulièrement o Dans quelle mesure ce dispositif vous a-t-il aidé dans votre projet? Cette aide a-t-elle été déterminante? (les critères de sélection des investissements ont-ils modifié votre projet? Appât du gain? Appât du label? Autre
  • 3. aide/motivation?) o Est-ce vraiment incitatif? o Bilan de cette expérience pour le business et pour la RSE ? Image : support écrit visible du témoignage + logo de l’entreprise cliente. Plan 6: conclusion dé-zoom Conclusion du reportage et réponse à la problématique en fonction des réponses apportées par les interviewés Images ambiance. ORGANISATION, FICHE DE CONTACTS : EQUIPE TECHNIQUE, PERSONNES RESSOURCES, INVITES Prénom Elie Zita Matthieu Paola Jane Mathilde Philippe Nom Craipeau Haglund Lejeune Bolletta Dubé Macholt Gal Mail ecraipeau@generali.fr Zita.haglund@skema.edu Matthieu.lejeune@skema.edu Paola.bolletta@skema.edu Jane.dube@skema.edu Mathilde.macholt@skema.edu Philippe.gal@servipacsalazie.eu
  • 4. FICHE DE POSTE DESCRIPTION Cadreur Son Chargé de production Journaliste Chargé de postproduction NOM Matthieu Lejeune Jane Dubé Zita Haglund Paola Bolletta Jane Dubé LISTE DU MATERIEL MATERIEL TECHNIQUE caméscope trépied micro casque PC portable DESCRIPTION caméscope haute définition permet d'avoir une image stable permet d'avoir une meilleure qualité de son que les micros intégrés aux caméscopes permet de contrôler les sons enregistrés pendant le tournage PC disposant d'un logiciel de montage vidéo PLANNING DE TOURNAGE Horaire 13/11/13, 13h 13/11/13, 9h30 8/11/13, 9h 9/11/13, 11h Lieu de rendez-vous Bâtiment Agence Generali, Paris Intérieur de l’Agence Generali, Paris Lille Lille Tournage (n° de plan) Plan 1 Plans 2-3 Plan 4 Plan 5 * VOICI LES QUESTIONS DETAILLEES POSEES A L’ENTREPRISE CLIENTE DE GENERALI :
  • 5. Pouvez-vous présenter votre entreprise, votre activité et votre position dans le groupe en quelques mots ? Estimez-vous votre entreprise engagée en matière de responsabilité sociale et environnementale ? Si oui, comment ? Pouvez-vous développer le statut d’entrepreneur d’avenir travaillé en relation avec Generali? Vos projets (tous types) intègrent-ils responsabilités sociale et environnementale (RSE) dès sa conception? Si oui, quels éléments vous ont poussé à y prêter attention? Si non, pensez-vous que vous consacrerez plus tard votre attention à la « RSE » ? Pensez-vous que les assurances tiennent compte de la responsabilité sociale et environnementale de leurs clients? Comment avez-vous choisi votre assurance? Pourquoi avoir accordé votre confiance à Generali? Connaissez-vous les engagements en matière de responsabilités sociale et environnementales de Generali ? Avez-vous été audité par Generali lors de la souscription des assurances ? Si oui, comment s'est déroulé l'audit? Generali a-t-elle effectué un véritable contrôle des engagements dans la responsabilité sociale et environnementale de votre entreprise ? (Exemple : a-t-on vérifié la bonne formation des hommes clés assurés par Generali ? Dans le cadre de l’assurance sur votre flotte automobile, Generali a-t-elle contrôlé les engagements de votre entreprise en termes de sensibilisation des conducteurs aux risques encourus en cas d’appel effectué sur la route ? Generali vérifie-t-elle encore actuellement les formations théoriques ou pratiques organisées par l’entreprise et dispensées aux conducteurs ? )
  • 6. Quelle influence a eu Generali sur vos activités? Generali vous a-t-elle incité et/ ou aidé à devenir plus responsable? Dans quelle mesure? Par quels moyens? Exemple : Selon le site de Generali, les TPE ou PME les plus vertueuses qui ont su mettre en place un projet de prévention contre les risques routiers peuvent bénéficier de subventions pour acheter de nouveaux véhicules utilitaires ou pour obtenir des réductions temporaires sur leurs taux de cotisation. Connaissiez-vous l’existence de cet avantage ?y avez-vous bénéficié ? Avez-vous été soutenu par Generali par un autre moyen ? Pensez-vous avoir été influencé d’une quelconque manière par Generali par le biais de votre responsabilité sociale et environnementale ? Que gagne une entreprise à être plus responsable ou à être évalué comme tel par son assurance ? Connaissez-vous le label « agir pour notre avenir » ? Si ce n’est pas le cas, voici un petit condensé de ce label : Generali a fait le pari d’une politique volontaire en matière de RSE étant source d’une meilleure performance globale de l’entreprise. Et plus particulièrement, de son point de vue d’assureur, elle est la clé d’une meilleure maîtrise des risques. « Un bon management de l’environnement, c’est moins de risques de pollution accidentelle, ce sont des économies de ressources. Un bon management social, c’est moins d’accidents du travail, moins d’absentéisme, moins de turnover. » Cette logique, Generali l’a développée via un outil : le diagnostic Agir pour notre avenir. Il consiste en un audit de l’entreprise sur 60 critères dont 30 portent exclusivement sur la RSE, avant souscription. Le résultat est une note sur 20.Cette note représente la performance globale de maîtrise des risques de l’entreprise. De cette note dépendent les conditions d’assurances que lui propose Generali. Une bonne note, c’est un bon risque. A partir de 15 sur 20, Generali distingue son client par la remise d’un « label » Agir pour notre avenir. Ce label s’accompagne de conditions tarifaires avantageuses, de garanties spécifiques et de services complémentaires. Generali refuse d’assurer le risque en dessous de 8 sur 20. Les
  • 7. entreprises qui deviennent clientes, quelle que soit leur note, s’engagent sur un plan de progrès. Souhaiteriez-vous obtenir un jour le label "agir pour notre avenir"? Pourquoi? Que pensez-vous de ce type d'initiative ? Pensez-vous que ce type d’initiative peut véritablement influencer les entrepreneurs ? Etes-vous satisfait de partager une sensibilité au développement durable avec votre assureur ?
  • 8. CESSIONS DE DROITS D’IMAGES ET DE PAROLES Mail de confirmation d’utilisation du contenu de l’interview de Philippe Gal :
  • 9. Philippe GAL <philippe.gal@servipac-salazie.eu> ven. 22/11/2013 11:20 À: MACHOLT, Mathilde; Madame, Merci pour ce retour. C’est ok de mon côté Cordialement Philippe GAL Directeur général SERVIPAC-SALAZIE l Le Saint-James Bât B2 l 3, chemin de la Dîme l 95700 Roissy-en-France Tél : +33 (0)1 30 18 21 55 l fax : +33 (0)1 34 38 64 42 l mob : +33 (0)6 09 81 54 36 www.servipac-salazie.eu